AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 25 Oct - 16:43

Assise sur un gros rocher, les jambes repliées contre elle et entourées de ses bras, Elke contemplait les hauteurs qui s'offraient à son regard. Les sommets enneigés scintillaient comme des pierres précieuses sous les rayons du soleil d'hiver. Vu de plus bas, tout était différent, songea-t-elle comme bien souvent. Quand on voyageait autant qu'elle et qu'on franchissait seule des cols et des sommets enneigés, on portait sur le monde un regard différent, croyait-elle. Quand elle était à Jhaampe, elle ne rêvait que de repartir, ses jambes la démangeaient sans arrêt, elle ne trouvait pas le repos. Mais quand elle était seule là-haut, entre deux étapes, elle songeait toujours au moment où elle reviendrait auprès des siens pour leur donner toutes les nouvelles de ceux qui vivaient loin, pour leur conter toutes les merveilles qu'elle voyait et gravait dans sa mémoire.

Une brise fraîche effleura son front, balayant une mèche bouclée échappée de sa tresse et la ramenant du même coup au présent. Avec un sourire indulgent pour elle-même, elle déplia ses jambes et s'étira avant de se lever. Elle s'était laissée aller à rêvasser un peu trop longtemps. C'est alors qu'elle ressentit de manière ténue mais indéniable une sorte de malaise indéfinissable, une souffrance qu'elle ne comprenait pas vraiment. Elle tourna sur elle-même, chercha un moment, d'où venait cette émotion sourde mais qui ne la laissait pas en paix, et finit par dénicher le responsable à l'abri derrière un épineux. Là, ramassée sur lui-même, il y avait un oiseau, une tourterelle ou une colombe plutôt à mieux y regarder. C'était de lui que venait ce malaise, elle en était certaine à présent, si étrange que cela puisse paraître pour le commun des mortels. Pas pour elle.

Elle était accoutumée à ces sentiments étranges. Elle passait tant de temps seule dans la nature qu'il lui avait paru très naturel d'avoir cette sorte de lien privilégié, d'intuition spéciale. Elle ne s'était jamais posé la question de ce que cela pouvait signifier ou non. Douce et soucieuse, elle étudia la situation avec soin avant de se pencher pour soulever le petit volatile dans ses mains jointes. Il n'y avait qu'une personne dont elle pensait qu'il puisse aider la pauvre créature apparemment blessée. Et si lui n'y arrivait pas alors c'est que personne d'autre n'y parviendrait. D'où lui venait une telle confiance, elle eut été bien incapable de le dire, mais le fait est qu'elle croyait sincèrement Kex Enhor capable de comprendre ce qui avait ainsi traumatisé l'oiseau. Lentement mais sûrement, elle gagna donc la tente qui abritait les animaux et où elle était presque certaine de trouver le soigneur.

- Il y a quelqu'un ? Osa-t-elle demander après avoir repoussé le pan de toile à l'aide de son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 25 Oct - 17:44

Le jeune homme s’adonnait aux soins des bêtes, comme le jour d’avant, et celui d’encore avant, et tous les jours qui précédaient celui-ci. Kex ne s’était jamais imaginé vivre dans une telle monotonie après avoir rejoint le royaume des Montagnes et avoir accepté d’en être l’assassin. Il avait suivi les deux enseignements –celui de son rôle officiel et celui qui lui permettait de rester- avec assiduité, et désormais qu’il était autonome, il ne faisait que s’occuper des animaux du peuple des Montagnes et des voyageurs qui s’aventuraient jusqu’à la l’arbre-cité de Jhaampe. Son esprit s’était imaginé bien plus d’aventures que les chèvres qui mettaient bas ou les onguents à fabriquer pour soigner les plaies. Il était un assassin, mais il n’avait jamais été utilisé en ce sens. Même épier le peuple des Montagnes, il ne l’avait jamais fait une seule fois car le peuple formait un tout, et rien n’était caché. Prendre soin des autres, fussent-ils des Hommes ou des animaux, ce n’était pas réellement ce qu’il aimait faire. Il s’était satisfait du rôle qui lui avait été confié, mais il ne prenait aucun plaisir à ce qu’il faisait le plus clair de son temps. Il répétait inlassablement les mêmes gestes, sans y prendre garde désormais. Curieusement, la solitude qui était la sienne depuis qu’il avait perdu sa mère continuait à s’imposer à lui, même ici, dans les montagnes, où tout le monde s’ouvrait aux autres. Il restait en marge de ce peuple, lui qui n’était pas d’ici. On l’appelait pour traiter un mal de temps en temps, mais bien peu sociabilisait avec lui. Kex vivait seul, dans l’attente permanente que l’on ait besoin de ses services.

Occupé à nettoyer les boxes qui accueillaient les bêtes durant l’hiver, quelqu’un héla à l’intérieur. La voix, douce et chaude, était celle de la musicienne, Elke, qu’il avait officiellement rencontré dans les quartiers de l’extravagante sœur de l’Oblat. La jeune femme qu’il avait trouvée bien timide lorsqu’il avait brièvement échangé avec elle se trouvait à l’entrée de la tenture, les joues rosies par le froid, les mains en cocon autour de quelque chose, un animal lui intima son instinct, un oiseau lui murmura autre chose. Kex se rinça les mains et les sécha avec un bout de tissu avant de s’approcher d’elle.

Qu’y a-t-il, fit le jeune homme en l’invitant à poser le volatile sur une planche en bois qui ferait office de table. L’oisillon lui semblait faible, de ceux qui quittent trop tôt le nid de leurs parents –par abandon ou non- et qui peine à chasser par lui-même, surtout par un tel froid. Et il était tombé sur des épines, à en voir son aile meurtrie. Avec des gestes naturels, il plaqua délicatement l’aile sur la planche et entreprit d’en retirer les épines sans que le petit oiseau ne tente de s’évader, quelque chose le calmant curieusement. Habituellement, les volatiles le fuyaient autant que lui les évitait, mais là, il restait tranquillement. Inquiet, mais tranquille. Chaque épine retirée faisait ressentir une petite décharge dans le corps faible de l’animal, et une fois terminé, Kex récupéra un onguent qu’il appliqua précautionneusement sur les plaies avant de lui apporter un peu de graine qu’il déposa aux côtés de l’animal. Il n’y avait pas grand-chose à faire de plus pour lui. Soit il reprendrait des forces, soit il ne passerait pas l’hiver. Le soigneur rassura toutefois la jeune femme. Ca va aller, lança-t-il avec une voix qui manquait de conviction. Ce n’était pas son fort de se préoccuper des gens. Vous l’avez trouvé où, préféra-t-il poursuivre pour ne pas rester trop pantois.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 25 Oct - 18:24

Intimidée bien qu'ils aient été présentés et se soient déjà croisés à plusieurs reprises, Elke ne put répondre immédiatement à la question du soigneur. Elle déposa l'oiseau où il lui montra et assista à ses soins, murmurant seulement au bout d'un temps qui lui parut incongru.

- Je l'ai trouvée...

Elle observa ses gestes doux et minutieux, suivit avec attention ses soins, fascinée par la sûreté de ses mouvements et la confiance en lui qu'il affichait. L'oiseau était petit et apeuré mais se laissait faire, comme hypnotisé. Par la douceur des gestes du soigneur ? Par sa présence à elle ? Elle ne parvenait pas à analyser la situation en ce sens, elle ne parvenait pas à penser que ça puisse être possible, même si elle avait conscience que leur monde plein d'une merveilleuse magie. Pourtant, sa main était naturellement restée sur le billot de bois, près de la tête de l'oiseau, comme si elle pouvait le rassurer ainsi. Les soins étaient finis et la voix de Kex la fit tressaillir malgré elle, comme si elle sortait d'une sorte de transe. Ça va aller, disait-il. Et quelque chose d'intérieur et d'insaisissable le lui disait également. Levant les yeux vers ceux du jeune homme, elle lui sourit alors avec beaucoup plus de spontanéité et de douceur que d'ordinaire, sa gêne oubliée devant l'efficacité dont il avait fait preuve.

- Merci, répondit-elle simplement.

Baissant à nouveau les yeux sur la colombe, elle lui offrit le secours de sa main une nouvelle fois et lissa son plumage d'une main légère et dans un geste lent.

- Elle était près du rocher sur lequel j'étais assise, énonça-t-elle. Elle m'a... Appelée...

Cette explication n'était pas vraiment satisfaisante et c'est en fronçant les sourcils qu'elle leva à nouveau le visage vers le soigneur. Elle ne comprenait pas grande chose à cet état, à ces émotions troublantes. Peut-être cela pouvait-il être mal interprété ? Elle ne savait pas dissimuler la vérité de toute façon alors peu importait qu'on la croit folle. Peut-être passait-elle simplement trop de temps seule dans les montagnes.

- En quelque sorte, conclut-elle sans parvenir à s'expliquer de manière plus claire.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 25 Oct - 18:45

Le sourire franc qu’elle lui afficha en remerciement lui fit hausser un sourcil, circonspect. Il était radieux mais il déstabilisait le jeune homme. Il n’avait fait que soigner la bête qu’elle lui avait amenée. C’était comme s’il l’avait sauvée elle à en croire sa curieuse gratitude. Kex fronça les sourcils, cette expression lui était bien connue de ceux qui voyaient un proche aller mieux suite à ses soins, ou une bête d’une excellente race se sortir d’un mal après qu’il s’en soit occupé mais jamais devant un animal recueillit à peine plus tôt. Il écouta alors les explications approximatives de la jeune femme en observant avec quelle délicatesse elle caressait le petit oiseau.

Vous l’avez entendu piailler, vous voulez-dire, la corrigea-t-il. Ses cris, apeuré à l’idée de ne plus pouvoir voler et d’être une proie facile à tous les prédateurs qui pourraient passer par là, pouvaient aisément attirer l’attention d’un passant. Il s’agissait là de la manière la plus rationnel, pensa-t-il avant que la musicienne ne se reprenne, troublé et incapable d’expliquer ce qu’elle avait ressenti. A sa manière de ne pas trouver les bons mots, Kex comprit quelque peu ce qu’elle tenter de décrire. Cet instinct au fond de vous qui vous intime que quelque chose ne va pas et qui vous incite à vous rendre quelque part pour découvrir un animal blessé, qui n’émet aucun son, mais qui hurle pourtant à l’aide. Il avait déjà soigné un renard, attrapé dans l’un des nombreux pièges posés par les chasseurs des Montagnes. Le regard qu’il lui avait jeté l’avait transpercé et Kex s’était aventuré à libérer l’animal plaintif. C’était plus fort que lui. La bête, soulagée, avait alors déguerpi sans se retourner, mais il avait senti un bref remerciement, un de ceux que l’on sent plus sincère que lorsqu’un homme prononce le mot « merci ». Il s’agissait là de quelque chose d’inexplicable pour le commun des mortels et il y avait été confronté à plusieurs reprises. Ne sentait-il pas ce qui soulageait les bêtes ?

Elke était ainsi également sensible à cela. La mine pensive, Kex reprit. Oui, je crois comprendre, fit-il. Cela arrive parfois à ceux qui sont plus conscient de leur environnement que les autres. Vous l’avez probablement sauvé mais il faudra certainement le nourrir pendant un temps. Vous voulez vous en charger ? proposa-t-il alors qu’il pensait qu’elle devait se sentir responsable du volatile désormais et vouloir s’en charger. L’oisillon risquait de mal vivre avec les autres oiseaux que les Montagnes possédaient. Ils prenaient mal en général que l’on introduise un nouveau animal et les plus petites bêtes finissaient généralement entre les griffes des plus grosses.

Que faisiez-vous sur ce rocher ? la questionna-t-il machinalement.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 25 Oct - 19:21

Devant la mine perplexe de Kex et à ses mots, elle eut un accès rapide de déception. Elle ne pouvait pas mieux expliquer que cela une chose à laquelle elle ne comprenait rien elle-même. Et puis tout changea et s'éclaira quand il poursuivit. Ainsi il avait saisi de quoi elle parlait. Peut-être même lui arrivait-il de ressentir la même chose ? Elle en fut soudain soulagée et absurdement reconnaissante.

- Je m'en occuperai, promit-elle sagement, ses mains cajolant toujours la petite colombe pour la rassurer.

Que faisait-elle sur ce rocher lui demanda-t-il ensuite. C'était une bonne question mais qui n'avait pas de réelle réponse. Ou plutôt qui en avait plusieurs. Et aucune qui soit satisfaisante pour tous ceux qui ne passaient pas leur vie à rêvasser, songea-t-elle. Mais peu importait en réalité. Elle n'allait pas mentir pour autant.

- J'étais en chemin pour chez ma tante mais j'ai trébuché sur un caillou rose au milieu du chemin. En le ramassant, j'ai trouvé qu'il ressemblait à l'un des sommets qu'on aperçoit quand on prend la piste de l'est en quittant Jhaampe. Du coup, je me suis demandée si on pouvait le voir d'ici. Je sais bien que non mais quand j'ai commencé à observer les sommets, j'ai plus pu m'arrêter...

Un peu effarée par cette soudaine logorrhée, elle s'arrêta et se mordilla la lèvre en rougissant. De toute évidence, il n'en demandait pas tant.

- Désolée.

Le moment d'embarras passé, elle releva les yeux puis regarda autour d'eux, un peu curieuse de découvrir cet univers nouveau et dans lequel elle ne s'était jamais aventurée auparavant.

- Vous prenez soin de tous les animaux ? Interrogea-t-elle alors.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 25 Oct - 22:21

Elle acceptait la tâche qu’il lui confiait. Il ressenti alors un certain soulagement, déjà parce qu’elle montrait être une personne qui ne fuyait pas ses responsabilités et aussi car l’oisillon n’avait pas été sauvé inutilement. Même s’il n’appréciait guère les volatiles, il ne souhaitait pas que sa vie s’écourte aussi rapidement après lui avoir dispensé quelques soins. Curieux pour un assassin, songea-t-il, de rester aussi distant avec la mort. Depuis la mort de sa mère, il en restait le plus loin possible alors que son rôle était justement d’ôter la vie s’il lui était demandé. En serait-il capable le moment venu ? Celui que l’on venait voir désormais pour être soigné pourrait-il prendre une vie ?

C’est alors que le jeune homme resta bouche-bée devant le récit que Elke lui fit. La musicienne maniait la prose avec une rare efficacité et il se sentait transportait par ses mots, imaginant même la scène qu’elle lui décrivait. Elle avait quelque chose de surnaturel avec ses montagnes roses, mais il s’y sentait transporté et comprenait qu’elle ait pu s’y égarer en la contemplant. Il lui concèderait sans difficulté qu’elle savait utiliser les mots. Il la savait musicienne mais, chantait-elle aussi ? Composait-elle ses chansons ou sa musique ? Si elle y mettait autant de talent que dans cette brève description, cela devait être très agréable à l’oreille. Aussi l’excusa-t-il sans sourciller et quitta son expression hébétée. Il fit un sourire pinça avant qu’elle ne change de sujet.

Non, la reprit-il, seulement des animaux malades. Les bergers, ou les dresseurs, prennent soin des bêtes qu’ils savent gérer, et moi uniquement de celles malades, et encore, s’ils ont besoin de mon aide. Mais je donne un coup de main de temps en temps et nettoie les boxes parfois, comme lorsque vous êtes arrivés.

Ce n’était pas franchement son passe-temps favori mais il fallait bien le faire.

C’est moins passionnant que vos monts roses, en tout cas ! Vous avez d’autres histoires de ce genre? J'aime bien votre façon de raconter les choses. demanda-t-il un peu gauchement.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 25 Oct - 22:52

- Oh...

Stupéfaite, Elke s'empourpra à nouveau. Même si elle était accoutumée à être écoutée quand elle chantait ou rapportait les nouvelles du monde, elle ne s'était attendue à charmer son auditoire avec cette banale histoire mettant en scène son esprit rêveur. Bien que gênée, elle sourit avec douceur et hocha la tête. Sans cesser de caresser l'oisillon dont elle avait à présent la charge et tout en cherchant ses mots, elle se dirigea vers un tas de foin et s'assit dessus pour être plus confortable.

- Et bien... Voyez-vous, ce que j'ai trouvé si fascinant, c'est que le soleil faisait briller les sommets. La neige éternelle scintille parfois comme si des milliers de diamants tapissaient les flancs des montagnes.

Elle sourit encore, le regard perdu dans ses souvenirs de tant de beauté.

- Quand c'est le cas, j'hésite presque à traverser ces merveilleuses étendues, il me semble que même mes empreintes troublent ce calme lumineux. Mais si je me penche sur la neige, je découvre alors bien souvent que bien des habitants des sommets m'ont précédée... Des chamois, des marmottes, des bouquetins, et bien d'autres encore...

Levant la tête, innocente et douce, elle interrogea son interlocuteur avec une curiosité manifeste.

- Avez-vous déjà vu cela ? Avez-vous eu l'occasion d'explorer nos montagnes ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 0:35

Adossé à la planche qui avait servi à soigner l’oisillon, le soigneur l’écouta attentivement et la suivit du regard s’installer plus confortablement dans un tas de foin qui attendait d’être étalé au sol. Curieusement, il fut bien moins réceptif à ce récit fait de pierres précieuses. Le brillant des diamants le laissait bien plus insensible que d’imaginer un immense lit blanc immaculé comme elle le décrivait dans la seconde partie de son récit. Il se souvenait voir les montagnes au loin durant son enfance, et son émerveillement à les parcourir pour gagner Jhaampe. Lui qui n’avait connu que les plaines et les collines des champs de celui qu’il pensait être son père, il avait été subjugué par leur beauté, encore plus en les découvrant couvertes de neiges. Cela avait achevé de le convaincre qu’il avait fait le bon choix en gagnant le royaume des Montagnes.

Elke lui semblait bien plus aventureuse que lui, et au travers de ses mots perçait un plaisir de la nature et de ses trésors. C’était une musicienne après tout, elle était capable de découvrir le charme partout où il se cachait. Lorsqu’elle lui demanda si lui avait exploré les environs, il fit simplement non de la tête. Il connaissait les environs grâce à certains écrits et autres dessins, mais il les savait approximatifs et ne s’était jamais aventuré bien loin de Jhaampe. Il restait presque toujours à portée de vue de l’immense arbre de Jhaampe. Il connaissait très bien cette zone-là, mais il n’en savait guère plus. Les descriptions qu’elle lui faisait lui étaient inconnues.

Non, jamais. Je suis arrivé à Jhaampe il y a des années et ne l’ai plus jamais quitté. Je sais que je dois rater beaucoup de choses, mais je n’ai jamais eu l’envie de découvrir autre chose. Il faut dire, personne ne m’a parlé du monde extérieur comme vous le faites. Peut-être m’y serais-je laissé tenté… soupira-t-il. Mais qui s’occuperait des bêtes blessées que les musiciennes nous ramènent alors ! lâcha-t-il avec un sourire sincère.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 11:42

Elke lâcha un petit rire joyeux.

- Je suis sûre que des tas de musiciennes vous amènent des bêtes blessées tous les jours !

Étrangement, il était aisé de se laisser aller à rire et plaisanter avec le soigneur. Elle le connaissait à peine et pourtant, le rire lui était venu facilement, la réponse aussi. Elle était simplement à l'aise. Peut-être à cause de son lien avec les animaux ou peut-être d'autre chose, elle n'en savait rien. D'ailleurs, elle n'éprouvait pas le besoin d'y réfléchir ni d'analyser le pourquoi du comment.

La petite créature entre ses mains avait réagi, elle aussi, comme si elle appréciait la plaisanterie. Les colombes avaient-elles de l'humour ? Il semblait que oui. Elle la gratifia d'une caresse supplémentaire avant de reprendre pour Kex.

- Si vous arrivez à vous libérer un jour, à vous faire remplacer, je serai heureuse de vous montrer quelques beaux endroits. Une journée ou une demi-journée suffisent pour atteindre des lieux inconnus, vous savez...

Elle leva les yeux à nouveau, le détailla brièvement puis promena son regard un peu partout ce qui lui était plus facile et naturel. Dévisager les gens lui paraissait toujours si difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 16:17

Non, pas vraiment, songea-t-il. Elle était bien la première musicienne à lui avoir apporté une bête blessée pour la soigner. Déjà que ces artistes itinérants ne couraient pas non plus les rues à Jhaampe, qu’ils s’inquiètent de la vie d’un animal aussi chétif et dont ils ne pourraient rien tirer de glorieux était déjà exceptionnel. Du moins, c’était là l’avis tranché de l’assassin envers ceux qui exploitaient les rumeurs et les histoires pour les conter avec bien trop de romances et d’extraordinaires. Elke ne semblait pas faite du même matériau malgré l’extravagante description de sa montagne rose. Elle avait une certaine sensibilité qui s’était manifestée lorsqu’elle s’était inquiétée de l’oisillon et le lui avait amené. Cela suffisait à lui indiquer qu’elle était différente, même s’il en avait eu un aperçu lorsqu’elle avait fait part de son inquiétude à propos du jumeau de Kaïran. Sur l’instant, il avait presque cru qu’elle y voyait une occasion d’exploiter la maladie et l’histoire du pauvre à des fins plus personnelles, mais il s’était trompé. Et il regrettait de la voir ainsi jugée avec empressement.

La jeune femme lui proposa alors de découvrir ces merveilles qu’elle lui avait déjà décrites. L’offre était intéressante malgré la gêne qu’il avait senti dans son regard avec qu’elle ne le fuit. Devait-il accepter ? Il hésita à son tour mais préféra accueillir sa proposition avec entrain en lui laissant toutefois une porte de sortie si cela l’importunait et qu’elle n’avait proposé que par politesse.

Je veux bien voir ça oui. Je peux me libérer facilement, ne vous en faites pas. Vous n’avez qu’à venir me trouver un jour où vous avez le temps.

Ainsi, elle aurait tout le loisir de l’éviter si elle le voulait ou de venir le trouver rapidement si elle en avait l’envie. Kex posa alors son regard sur la petite bête qu’elle couvait entre ses mains. Il avait l’impression qu’il reprenait déjà contenance, aidé par une force mystérieuse. Tant mieux, se dit-il à part lui. Vous saurez vous en charger, fit-il en désignant l’animal d’un signe de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 17:29

Un sourire lumineux éclaira un moment les traits d'Elke en même temps qu'elle rosissait de se montrer si expansive. Mais la beauté de leur monde était faite pour être partagée et rien ne pouvait lui faire plus plaisir que cette acceptation simple et spontanée de sa proposition. Elle hocha la tête en retour et répondit sans pouvoir s'empêcher de sourire toujours.

- C'est entendu alors. Le jour après demain, je viendrai vous chercher au lever du soleil et nous prendrons la route de l'est. il ne faut que quelques heures pour atteindre le col d'où l'on voit le sommet rose.

Elle en était toute fébrile d'avance. C'était déjà excitant pour elle de parcourir les sentiers du pays, de se remplir les yeux et l'esprit de merveilleuses images et de souvenirs incroyables. C'était plus amusant encore d'emmener quelqu'un pour le lui faire découvrir. Quelqu'un verrait de ses yeux ce qu'elle voyait elle à chaque fois qu'elle quittait Jhaampe. Bien sûr, elle décrivait tout dans ses chansons, mais c'était encore différent de partager cette émotion directement avec quelqu'un et elle en était impatiente. Il y avait fort longtemps qu'elle voyageait seule.

Baissant à son tour les yeux sur la créature qu'elle tenait entre ses mains, elle prit le temps de l'observer quelques instants après la remarque de Kex, puis elle hocha à nouveau la tête lentement.

- Je l'espère. Les bêtes m'aiment bien en général. Mais le plus important pour elle, ce sera d'apprendre à vivre seule après qu'elle sera guérie, n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 20:04

Le jeune homme acquiesça simplement de la tête. Le rendez-vous était donc pris pour le surlendemain et la jeune femme des montagnes emmènerait le soigneur découvrir ces paysages qu’elle décrivait avec tant de passion. Cela lui changerait de la monotonie de ses journées et lui offrirait l’occasion de découvrir des coins où il pourrait peut-être dénicher des plantes utiles pour ses travaux, fussent-ils salvateurs ou funestes. L’idée lui arracha un sourire, le regard dans le vague bien que les yeux qui fixaient par-delà la jeune musicienne. Oui, cela lui ferait du bien plutôt que de se morfondre dans des travaux qu’il n’appréciait pas et de ruminer d’être un assassin inutilisé et donc inutile. Il pinça les lèvres lorsque cette idée vint effleurer son esprit. Ce n’était pas le moment d’y songer.

D’ailleurs, Elke s’empressait de reparler de la petite bête qu’elle avait recueillie. Il hocha la tête d’une manière plus grave et sérieuse qu’il ne voulait se donner. Oui, il faut bien, les femmes ne savent pas voler à ce que je sache. Du coup, s’il s’en va trop loin de chez vous, il devra bien apprendre à survivre. Normalement, c’était le rôle de sa mère. J’espère que vous parlez l’oiseau, plaisanta-t-il grâce à l’atmosphère détendue qu’elle avait instaurée entre eux deux sans qu’il ne s’en rende compte.

A moins que vous n’ayez d’autres talents, laissa-t-il échapper juste après en faisant référence aux ressources dont la jeune femme pouvait se targuer. Elle était musicienne, chanteuse, sensible à son environnement et capable de survivre seule dans la nature à l’en croire. Que pouvait-il bien lui rester qu’elle ne savait déjà faire ? Le soigneur se sentait bien peu compétente face à elle alors qu’il était son aîné. Tout ce qu’il savait se cantonnait à la théorie, dans presque tous les domaines. Il lui faudrait mettre à l’épreuve ses connaissances car rien ne valait la réalité de la vie. Et il savait que le jour venu, il devrait être parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 21:00

À nouveau, un petit rire léger et cristallin échappa à Elke. D'une certaine manière, Kex lui rappelait Aksel. Il avait cette même capacité à basculer de sujets sérieux à des choses légères comme des bulles, et puis il la mettait à l'aise, ce qui n'était pas donné à tout le monde. Loin de là, même.

- Je suis sûre que nous parviendrons à nous comprendre, affirma-t-elle avec un autre sourire.

Quant à suggérer qu'elle pourrait avoir d'autres capacités, elle secoua la tête en laissant échapper un petit souffle amusé.

- Je n'ai pas d'autre talent que la musique. Du moins, je suis assez vaniteuse pour croire que j'y suis bonne. Ma seule ambition est de partager ce don avec ceux qui le désirent.

Les yeux humblement baissés sur l'oisillon décidément doux et aussi apaisant qu'apaisé, elle n'imaginait pas qu'on puisse feindre d'être ce qu'on n'était pas. Les raisons lui en restaient obscures et insaisissables. Soudain, elle releva la tête et darda un regard curieux sur le soigneur.

- Qu'est-ce que vous aimez réellement faire, Kex ? Quel est votre plaisir dans la vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 21:37

Elke lui semblait amusée par ses quelques mots, que ça soit à propos de prendre soin du volatile que pour les compliments qu’il lui faisait gauchement. Elle se savait douée pour la chanson, et bien qu’elle l’avouait tout de go, elle ne lui semblait pas s’en vanter. Il ne l’avait jamais entendue chanter et trouvait cela saugrenue que de lui demander maintenant, mais il ne doutait pas de son talent. La montagnarde, comme ses congénères, ne semblait pas être capable de mentir bien qu’il trouva son ambition assez amusante quoique typique du royaume des Montagnes.

Le regard qui le sonda ensuite lui donna une curieuse envie de s’y perdre avant qu’une question ne le laisse sans voix. Quel est votre plaisir dans la vie ? C’était quelque chose qu’il ne s’était pas demandé depuis longtemps, perdu dans le train-train quotidien d’une vie sans saveur. Il aimait les Montagnes et l’avenir qu’elles lui avaient promis. Mais à part dispenser les bêtes et les Hommes de soin, il ne faisait pas grand-chose de ses journées. Un voile presque imperceptible de tristesse se peignit sur son visage avant qu’il ne reprenne contenance.

Il ne voulait de la pitié de personne. Et pour une durée qui lui parut une éternité, il réfléchit à ce qu’il aimait faire. La neige. Elle s’imposa à lui. Mais ce n’était pas une activité. La regarder.

Observer la neige. Quand elle tombe avec une délicatesse qui rappelle la main d’une mère qui couvre son enfant pour le protéger ou le rassura et qui, une fois tombée au sol reste immaculée et se répand partout, apaisante, fraîche mais douce. Le lit qu’elle forme, est fait de courbes gracieuses. La regarder me détend, et je perds la notion du temps. J’ai de la chance de vivre ici, il neige souvent.

Il avait lâché cela spontanément, conscient que son hésitation l’avait tout de même trahi. Mais il avait été sincère. Il aimait la neige et cela l’avait en partie poussé à rejoindre les reliefs lorsqu’il avait fui la demeure familiale. Kex trouvait tout de même cela révélateur de ne pas savoir ce qu’il lui plaisait réellement, ce qu’il aimait faire. Il n’aimait pas être soigneur, se murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 26 Oct - 22:54

Quelque chose d'à peine perceptible passa dans le regard de Kex après qu'elle ait posé sa question mais elle se trouva incapable de l'interpréter. Et puis il répondit à sa question et elle ouvrit de grands yeux aussi fascinants que dévorés de curiosité. Cet homme-là était bien différent de ce qu'elle avait pu imaginer. Et bien plus proche du peuple des Montagnes qu'il ne le croyait sans doute à cause de sa naissance lointaine. Baissant les yeux, elle laissa passer un long moment de silence après sa déclaration. Enfin, un sourire mystérieux étira lentement ses lèvres tandis qu'elle redressait la tête pour le regarder à nouveau, bien moins intimidée à présent qu'elle leur avait découvert tant de points communs.

- Vous êtes un poète, Kex Enhor, répondit-elle doucement. Nos promenades vous plairont, j'en suis certaine à présent.

Se relevant lentement de son tas de foin, l'oisillon toujours bien calé contre elle, elle inclina légèrement la tête.

- Je ne veux pas vous déranger plus longtemps, je vous remercie d'avoir soignée ma nouvelle amie. Je viendrai vous chercher après-demain juste avant l'aube.

Sur un dernier sourire, elle gagna la sortie mais se retourna avant de quitter la tente.

- Habillez-vous chaudement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une main secourable [PV Kex Enhor - Décembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une main secourable... Du moins j'espère [Scummy, Hony, Alexy]
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» La main invisible
» Prise la main dans le sac...[PV Sacha]
» Le groupe T-vice victime d'un vol à main armé à Saint Domingue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Jhaampe
-