AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Mer 23 Sep - 22:07

Bouleversée par l'état dans lequel elle avait trouvé Aksel, Elke cherchait à reprendre son souffle en s'enfonçant dans l'ombre d'un couloir. Elle avait écourté sa tournée, consciente que l'état de son ami empirait chaque jour, mais malgré cela, le choc avait été violent. Sa première visite de retour de voyage avait été pour lui mais à présent, elle regrettait de ne pas avoir pris plus de temps pour se préparer. Cependant, chaque heure était comptée désormais, lui avait-il semblé. Peu importait qu'elle en soit malade de peur et de peine tant qu'elle avait pu voir Aksel et surtout lui apporter les nouvelles et le réconfort dont il avait si cruellement besoin. Cette pensée la força à se remettre un peu de ses émotions et à faire face avec plus de dignité.

La petite barde se décolla du coin d'ombre dans lequel elle s'était réfugiée et ajusta la bandoulière de son instrument avant de se frotter le visage à deux mains. Les larmes seraient pour plus tard, décida-t-elle en repoussant sa longue tresse dans son dos. Elle avait encore beaucoup à faire, notamment se réinstaller à Jhaampe pour l"hiver, saluer le reste de la famille de l'Oblat et faire connaissance avec la nouvelle jeune femme qui avait, disait-on, mis au monde un très joli enfant. Même sans parler sa langue, Elke trouverait le moyen de lui proposer de chanter pour elle et son enfant si elle le souhaitait. Revenue à de meilleurs dispositions, elle quitta définitivement ce corridor et s'engagea dans le suivant pour regagner l'entrée. C'est alors qu'elle tomba nez-à-nez avec Kaïran en personne.

- Oh...

Déconcertée et empourprée, il lui fallut quelques instants pour réaliser sa grossièreté. Décidément, elle n'était pas bien réactive, ce jour-là, se morigéna-t-elle.

- Bonjour Kaïran, murmura-t-elle donc poliment en inclinant la tête, le regard fuyant vers un joli vitrail coloré au-dessus de l'épaule de la soeur de l'Oblat.

La saison d'été avait manifestement réussi à Kaïran autant qu'à elle-même qui l'avait passée au grand air. Elle s'en sentait d'autant plus petite, ratatinée, brunie et surtout, insignifiante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Mer 23 Sep - 23:11

La matinée de Kaïran s'était déroulée à la perfection. Maître Urkel venait de lui confectionner une nouvelle robe d'hiver avec de la fourrure de lapin et un tissus d'une teinte particuliére d'ocre brodée de liserets d'un gris foncée. Elle avait également fait l'acquisition d'une paire de gants faite spécialement pour un long voyage et la cape de fourrure qui complétait le tout serait prête dans une quinzaine de jours. Sa bourse se trouvait fort allégée mais, la dépense restait raisonnable pour qui la connaissait. Comme à l'accoutumé, l'apprenti de son tailleur se tenait un pas en retrait, les bras chargés de ses achats. Avec ce qu'elle dépensait à chacune de ses visites, il était bien normal que le jeune homme l'aide avec les paquets. Le premier pécor qu'elle croisa près de la grande porte d'entrée de l'arbre palais fut chargé d'aller quérir le soigneur Enhor avant de faire porter des rafraîchissements dans son boudoir privé où ils converseraient.  

Au détour d'un couloir, Kaïran se retrouva face à l'une des amies de son frère. Il lui fallut quelques secondes pour retrouver le prénom de la demoiselle des méandres de sa mémoire.

- Mes salutations Elke !

La sœur de l'Oblat s'apprêtait à poursuivre son chemin lorsqu'elle remarqua un détail sur le visage de l'autre femme. Elle fit signe au jeune homme de poursuivre jusqu'à sa chambre avant de demander.

- Tu as un souci ?


Dernière édition par Kaïran le Jeu 24 Sep - 11:31, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Mer 23 Sep - 23:33

L’hiver approchait à grands pas et avec lui, les premières neiges qui, en plus de couper les routes vers les duchés côtiers, recouvriraient de leur épais manteau blanc les quelques pouces d’herbe et de plantes dont il avait besoin pour ses potions. Aussi, Kex s’efforçait de faire l’inventaire de ce qu’il avait en sa possession, tant pour guérir les hommes et les bêtes que pour soigner de maux plus radicaux. Le jeune homme aux cheveux foncés griffonnait sur une feuille jaunie par le temps les éléments qui lui manquaient, soulignant les quelques plantes qu’il pourrait trouver rapidement avec que le froid ne le prive pour de longs mois des trésors de la nature.
Alors qu’il s’apprêtait à ouvrir la cache qui renfermait son coffre secret, le planché de bois grinça, signe que quelqu’un approchait. Il avait lui-même remplacé la menuiserie à cet endroit afin de se faire une alarme naturelle, de sorte qu’il ne puisse être surpris en fâcheuse situation. Le procédé –rudimentaire- avait déjà prouvé son efficacité et il le faisait encore à cet instant alors qu’il était sur le point de faire l’inventaire des plantes et remèdes de son autre identité. Le réfugié Baugien pesta un coup et feinta d’écrire, ne couchant que des phrases sans queue ni tête, sur un papier d’une meilleure qualité que le précédent. Ce n’était qu’un nomade qui, après avoir croisé la sœur de l’Oblat, venait lui indiquer que Kaïran avait demandé à le voir. D’un naturel peu loquace, Kex répondit d’un hochement de tête et emboita le pas de l’homme à l’âge fort avancé pour quitter la tenture qui lui servait de demeure.

D’un pas rapide et sûr, le soigneur se rendit vers les quartiers de Kaïran aux luxueuses envies. Mais il tomba sur elle au détour de l’un des couloirs naturels formés par les racines du gigantesque arbre de Jhaampe. La jeune femme aux cheveux d’or se tenait face à une femme que Kex ne connaissait que de vue –bien qu’il sût déjà son nom. Les deux femmes conversaient, probablement à propos de l’air bouleversé de la musicienne qui tenait son instrument comme le faisaient les chasseurs des montagnes lorsqu’ils se déplaçaient. Le contraste était saisissant. Elke, petite femme au teint clair et aux cheveux sombres était réconfortée par celle qu’il l’avait fait demandé. Le jeune homme resta silencieux quelques instants pour les laisser terminer leur petite conversation avant de manifester sa présence d’un pas plus lourd et audible en arrivant dans le dos de la sœur de l’Oblat.

Kex inclina simplement de la tête pour les saluer toutes deux avant de commencer :

- Vous m’avez convoqué ?


Un ton brut, sans manières ni grande politesse. Son enfance ne les lui avait jamais inculquées de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Jeu 24 Sep - 0:35

Les yeux dans le vague encore pour ne pas risquer de croiser le regard de Kaïran, Elke rosit et se mordilla la lèvre. Elle n'avait certes pas voulu qu'on devine sur ses traits à quel point elle était bouleversée. Peut-être pouvait-elle simplement nier ? De toute façon, ce n'était pas un sujet très intéressant pour la soeur de l'Oblat, elle aurait bien vite oublié la petite barde.

- N... Non. Ça va, merci.

Les prunelles mauves se fixèrent sur un point imaginaire au sommet de l'oreille de son interlocutrice.

- La fatigue du voyage de retour, sans doute.

Si seulement elle pouvait s'évader, disparaître d'un claquement de doigts pour ne plus être sous le feu de ce regard inquisiteur. Au moment où elle s'apprêtait à fermer les yeux un instant en guise de prière pour s'évanouir dans les airs, un pas plus lourd l'avertit de l'arrivée de quelqu'un d'autre.

Bien que prévenue par le bruit et la silhouette qu'elle voyait avancer du coin de l'oeil, elle ne put s'empêcher de tressaillir. Elle savait qui était Kex, bien sûr, Aksel n'avait pas manqué de lui en parler, mais elle n'avait encore jamais eu l'occasion de parler à cet étranger. Et sa voix rocailleuse au fort accent fut un nouveau motif de sursaut pour elle.

S'écartant vivement pour lui ouvrir le cercle de la conversation, elle inclina le haut du corps très poliment en murmurant un bonjour timide pendant que ses yeux balayaient le col de sa tunique. Kaïran l'avait convoqué semblait-il, aussi ferait-elle mieux de s'éclipser tant qu'on oubliait sa présence.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Ven 25 Sep - 0:10

La pointe de la bottine de Kaïran battait le rythme de son impatience sur le plancher de l’Arbre Palais ! Par le passé, l’attitude trop respectueuse de la jeune musicienne lui engendrait un certain plaisir qui flattait son ego mais depuis peu, elle se rendait compte qu’elle était lasse du comportement des amis de son frère. Contrairement à Nielsen dont les réactions devenaient si prévisibles avec le temps, Elke créait encore un brin de surprise. Bien que la sœur de l’Oblat soupçonnait que la demoiselle s’évanouirait de terreur dans l’éventualité où elle viendrait à hausser le volume de la voix en sa présence.

- Accord toi un peu de repos dans ce cas. J’espère que ton voyage s’est déroulé sans heurts ?

Par Chranzuli ! Si cette femme sursautait à la moindre émotion alors comment faisait-elle pour survivre seule dans les montagnes ? Kaïran s’étonnait toujours de ne trouver que si peu de caractère chez une femme de son peuple. Ses pensées furent rapidement écartées lors de l’interruption provoquée par l’arrivée de Kex. Accueillant l’homme venu à sa demande par une expression stoïque, ni le moindre geste pour rendre la vulgaire salutation dont il venait de la gratifier, elle enchaîna d’une manière similaire à la sienne.

- Effectivement Maître Enhor ! Accompagner moi jusqu’à mon boudoir où des rafraîchissements nous y attendent.  

Kaïran appréciait la diligence dont faisait preuve le ‘’ soigneur ‘’ bien qu’elle le dissimulait sous un visage neutre. Elle fit un pas sur le côté afin de poursuivre son chemin lorsque son regard se déposa sur la musicienne, une légère surprise sur le visage.

- Elke ?!  

Décidément, elle ne parviendrait jamais à s’adapter à la discrétion dont faisait preuve la jeune femme. Cette faculté de se faire oublier tenait presque d’un don de Chranzuli. Le hasard jouait peut-être en sa faveur finalement !

- J’ai à te parler également ! Viens avec nous.

Déclara-t-elle en partant dans la direction où se trouvait son boudoir personnel, certaine que les deux autres personnes la suivrait.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Ven 25 Sep - 10:56

La jeune femme lui semblait d’une nature fragile, ou au moins avoir l’esprit fort ennuyé. La contrariété qui se lisait sur son visage et la surprise de le voir trahissait que quelque chose n’allait pas. Mais Kex n’était pas un homme auquel on se confiait, et lui ne cherchait pas à réconforter les gens, surtout ceux qu’il ne connaissait pas. Ce qui passait pour de l’indifférence était en réalité un caractère solitaire que le passé avait forcé à se forger une carapace dure comme de la pierre. Aussi, point de regard condescendant ou de mine désolé du malheur qui pouvait accabler la mignonne petite musicienne.

Mais là n’était pas le sujet qui lui avait valu d’être convoqué par la sœur de l’Oblat, l’espérait-il. Non, la raison qui avait motivé cette demande de la part de Kaïran semblait requérir plus de temps, car, à son grand désarroi, elle l’invita à gagner son boudoir. Cela signifiait deux choses pour l’assassin : que la demande, bien que les formes y soient, serait difficilement refusable, et qu’il lui faudrait oublier son escapade du jour pour récupérer les quelques plantes dont il avait besoin. Sans une once de dépit sur son visage, Kex, qui n’était toujours pas habitué à être appelé « Maître », acquiesça, prêt à la suivre.

Le jeune homme ne s’attendait pas non plus à ce que la présence de la petite brune soit nécessaire également, et il en fut soulagé autant désolé : la demande de Kaïran ne porterait sur rien qui concernait son autre identité, mais il craignait que la baisse de morale de la jeune femme ne continue d’embrumer leur entrevue. Non pas qu’il détestait voir des gens au moral fléchissant, mais le ton employé par celle qui les invitait à le suivre trahissait une certaine forme d’agacement. Elle aurait tôt fait de bousculer la jeune femme pour qu’elle se reprenne, et Kex n’était pas d’avis qu’il s’agissait de la meilleure chose à faire. Les Hommes avaient besoin, autant que les bêtes, de réconfort pour se remettre d’une baisse de régime. Mais, si le monde entier le savait, il n’y aurait pas besoin de soigneur, pensa-t-il.

Kex suivit alors, sans un mot, la jeune femme aux longs cheveux d’or et à ses attitudes altières qui dénotaient tant avec l’habituelle simplicité du peuple des montagnes, un trait qu’il lui avait remarqué il y a déjà un long moment de cela.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Sam 26 Sep - 11:45

Sur le point de s'éclipser sans demander son reste, Elke fut brutalement rappelée à l'ordre par le ton coupant de Kaïran. Par Chranzuli, pourquoi les hommes étaient-ils si brusques ? Au moins dans la nature et avec les bêtes, tout paraissait simple et sans fard, elle comprenait et s'adaptait sans mal, elle savait faire face sans problème à n'importe quelle situation. Même les familles rudes qui vivaient isolées dans les montagnes ne lui semblaient pas difficiles à aborder. Elle leur offrait des nouvelles de la capitale ou d'autres familles en échange d'un peu de nourriture et de chaleur. Les rapports étaient simples et sans toutes ces subtilités auxquelles elle ne comprenait rien. Mais c'était fini pour la saison, à présent elle devait se réhabituer aux manières des gens de Jhaampe et à celles de Kaïran. Pourquoi avait-elle besoin d'elle, au fait ? Peut-être voulait-elle des nouvelles d'une famille ou une autre ?

Interloquée mais docile, elle suivit donc le mouvement en silence, se faisant, comme toujours, la plus discrète possible face aux gens qui avaient sûrement des choses bien plus importantes à penser que sa petite personne. Si l'on avait besoin d'elle après tout, elle répondrait présente comme toujours. Elle était au service de son peuple. La pièce dans laquelle la soeur de l'Oblat les conduisit lui ressemblait énormément, songea-t-elle avec une pointe d'amusement. Tout comme la chambre d'Aksel. C'était amusant de voir comme les gens prenaient possession des lieux. À moins que ce ne soit l'inverse... Son regard s'évada par une ouverture vers une branche aux feuilles roussies sur laquelle pépiait joliment un minuscule oiseau coloré. Elle aurait aimé l'entendre mieux et le voir de plus près. Mais elle devait rester concentrée sur Kaïran, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Dim 27 Sep - 16:25

L’antre de Kaïran était une pièce spacieuse dont la décoration se révélait à son image. Une tapisserie qui représentait un de ses fiers dragons d’antan reposant sur un tas d’or, tissée de ses mains durant son enfance occupait l’un des murs. Sur un autre se trouvait deux arcs de chasse dont l’un plus grand que l’autre était indéniablement masculin. Une table de travail juste en dessous, encombrée de quelques vélins et d’une bougie en fin de vie. Le troisième était percé par deux ouvertures pour faire entrer la lumière, une étagère entre les deux et des épais rideaux l’encadrant. Sur cette dernière se trouvait quelques livres rapportés par son père durant son voyage dans les Duchés, divers bibelots de décorations et de bien nombreux bijoux lui appartenant. Une boite à couture était ouverte à coté de deux fauteuils confortables recouverts par de la fourrure et une dizaine de coussins. Un certain nombre de ceux-ci reposaient sur le tapis de laine déposé sur le parquet de bois où à quelques centimètres à peine, trois pelotes de fil y étaient déroulées et emmêlées. Il semblerait que Satin d’ébène se soit amusé en l’absence de sa maîtresse. Il y avait une seconde porte près de celle qu’ils venaient d’emprunter et qui menait à la chambre de la jumelle d’Aksel ainsi qu’un petit âtre de pierre dans laquelle brûlait un faible feu servant à réchauffer l’atmosphère de cette douce journée d’automne.

D’un mouvement empli de grâce, Kaïran prit place dans le fauteuil le plus confortable en invitant d’un geste de la main, ses convives à faire de même. Le pépiement du minuscule oiseau cessa brusquement remplacé par le frémissement des feuilles.

- Vous savez tous les deux que la maladie d’Aksel est inconnue de tous nos soigneurs et que son état ne cesse de s’aggraver au fil des saisons ! Je compte forcer Kirsten à autoriser l’envoie d’une ambassade dans les Duchés pour y trouver un remède.

Satin d’ébène choisit se moment précis pour pénétrer dans la pièce en passant par l’une des fenêtres. Une dizaines de minuscules plumes colorés dans son sillage !  Il vient se frotter contre les jambes de sa maîtresse, ronronnant de plaisir avant de se rouler en boule sur le tapis pour terminer de mâcher son repas.

- Vous possédez tous les deux quelques qualités qui pourraient se révéler très utiles durant se voyage dans les plaines.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Dim 27 Sep - 19:51

Le salon de la sœur de l’Oblat continuait de le surprendre par son extravagance qui dénotait clairement dans un paysage où la simplicité était reine. L’assassin ne détailla pas la pièce du regard, il la connaissait, tout autant que celle adjacente qui correspondait à la chambre de Kaïran. C’était une obligation pour lui de connaître le moindre recoin du palais de Jhaampe et de ses environs et les quartiers de la jeune femme n’y échappaient pas. Lorsqu’elle prit place, Kex se contenta de rester debout, offrant le deuxième fauteuil à la musicienne. Son regard se posa sur la timide musicienne qui se demandait bien ce qu’elle pouvait faire et qui, il en était sûr, aurait préféré disparaître du paysage de Jhaampe à en voir sa mine fermée.

Kaïran abattit alors ses cartes en déclarant qu’elle comptait s’aventurer dans les Quatre-Duchés pour trouver un remède au mal qui rongeait son jumeau. Le jeune homme n’était toutefois pas dupe, et s’il ne remettait nullement en cause l’amour de la femme aux boucles d’or pour son frère, il savait qu’elle se languissait de quitter les montagnes et de découvrir le monde. L’occasion, louable, était trop belle pour être ignorée. D’autant plus que Kaïran laissait entendre qu’elle obtiendrait gain de cause auprès de l’Oblat. La confiance qui était la sienne intrigua l’assassin qui se demandait bien de quelle manière elle pouvait arriver à contraindre Kirsten à accéder à sa requête. De mémoire, il ne lui connaissait aucun moyen de pression et sa réflexion fut perturbée par l’arrivée de son chat et de ses miaulements.

La jeune femme profita alors pour les convier tous les deux à son voyage, non sans sous-entendre les raisons qui motivaient sa demande. En tous les cas, Kex avait parfaitement compris l’allusion. Fidèle à son rôle, il acquiesça, trouvant rapidement une raison qui le pousserait à accepter.

- Bonne idée. Cela me permettra également de refaire mes réserves et de découvrir les pratiques des Quatres-Duchés.

Quant à la jeune femme vers laquelle il coula un regard, Kex connaissait l’intérêt de sa venue : la sœur de l’Oblat voyait en elle le témoin de ses aventures. Allait-elle accepter ? Il n’en savait rien, mais faire un tel voyage avec Kaïran pour seule compagnie risquait de rapidement devenir une épreuve. Aussi fallait-il tenter de la convaincre et l’extravagante jeune femme verrait cela comme une aide de sa part pour obtenir qu’elle vienne. Il faisait d’une pierre deux coups.

- Vos musiques devraient égayer un long voyage !
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Dim 27 Sep - 21:33

Assise au bord d'un siège choisi au hasard, Elke s'efforçait de rester concentrée sur Kaïran et Kex Enhor mais les mots de la soeur d'Aksel la choquèrent profondément. Forcer l'Oblat ? C'était tellement... insensé ! C'était un tel manque de respect à ses yeux qu'elle préféra croire que ce n'était qu'un choix de mots maladroit et non le signe d'un problème plus grave. La vue du chat qui venait de toute évidence de ne faire qu'une bouchée de l'oiseau qu'elle avait admiré un instant plus tôt amena une distraction bienvenue dans ses sombres pensées. La nature poursuivait son cycle infini et elle se devait de faire sa part, de remplir son rôle. Elle se ressaisit alors et fit de son mieux pour réfléchir à l'extravagante demande de la soeur d'Aksel à laquelle elle se devait d'apporter une réponse. Kex Enhor avait déjà accepté et la pressait de le faire à son tour.

- Oh... Et bien... Si c'est pour Aksel, je suppose que c'est une bonne chose...

Sortir de ses chères montagnes serait une véritable épreuve à n'en pas douter, mais imaginer qu'ils puissent trouver un remède au mal d'Aksel dans les Duchés était un puissant argument de motivation. Elle laissa son regard s'évader à nouveau vers la fenêtre quelques instants puis revint le poser sur ses deux interlocuteurs, soudain beaucoup plus calme et surtout déterminée.

- Il n'y a rien que je ne ferais pas pour rendre sa santé à Aksel. Je serai du voyage si c'est que Kristen et vous-même souhaitez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Dim 25 Oct - 12:57

Kaïran adressa un sourire machinal qui ne se reflétait pas dans ses yeux. A l'air entendu de Kex, elle sentit qu'elle s'était parfaitement fait comprendre sans avoir à mettre les points sur les i. Ce qu'elle ne pouvait faire en présence de la jeune musicienne.

- Aksel souhaite prendre part à notre expédition malgré mes nombreuses démarches pour lui faire entendre raison. Je m'en remets donc à vos talents pour vous substituer à notre chère Ermenhild durant ce voyage et veillez sur lui !

Réprimant un soupire d'impatience envers l'amie de son frère, Kaïran se leva et passa le bout des doigts sur la cheminée en réfléchissant.

- Ta présence n'en seras que plus bénéfique pour lui. Et comme la souligné aimablement Maître Enhor, ta musique serait fort appréciable sur les routes menant à Castelcerf.

Tout conviendrait plutôt qu'entendre les mauvais poèmes de Nielsen à longueur de temps. Cette simple idée lui glaçait littéralement le sang. En songeant à ce dernier justement, il fallait qu'elle lui fasse parvenir un pli rapidement. Sachant que son jumeau lui imposera certainement sa présence, autant faire croire à se poète de pacotille qu'elle lui accordait dans sa grande générosité, une faveur !

Kaïran  se servit un verre de cordial à la carafe de verre qu'elle gardait toujours sur son bureau. Elle en but une gorgée, puis une autre avant de servir finalement deux autres verres à ses convives. La soeur de l'Obat en offrit un poliment au soigneur et déposa le second sur la table basse près de la musicienne. Elle prit tout son temps pour se rasseoir et arranger sa robe autour d'elle. Puis elle regarda Elke très calmement :

- Il te faudra apprendre impérativement la langue des Duchés. Tu viendras me retrouver dans mon boudoir un après-midi sur deux pour trois heures d'apprentissage linguistique.

Kaïran croisa les mains sur ses genoux et attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Dim 25 Oct - 14:25

Soigner le jumeau de Kaïran semblait vraiment tenir à cœur à la musicienne. Elle était tellement affectée par le mal qui rongeait le montagnard que l’assassin en trouvait cela curieux. S’éprenait-elle d’Aksel ? Cela ne le concernait pas réellement mais la savoir si soucieuse de son état et prête à tout pour l’en soigner faisait craindre l’assassin qu’elle ne soit manipulable. Il espérait qu’elle ne soit pas trop naïve et à l’écoute de ceux qui voudraient exploiter son souhait de sauver celui qu’elle chérissait. D’ailleurs, malgré sa santé, Aksel souhaitait faire prendre part au voyage ce qui, aux yeux du soigneur qu’il était également, n’était pas la meilleure des idées. Toutefois, Kex ne souhaitait pas que la musicienne assiste à cette discussion. Pour lui, il fallait l’en dissuader et les arguments qu’ils comptaient utiliser ne pouvaient être entendus de tous.

Kaïran termina de convaincre la jeune femme et argua qu’il lui fallait apprendre la langue des Duchés en imposant gauchement à la jeune femme des cours qu’elle comptait lui dispenser. Il ne fallait pas être devin pour comprendre l’expression qui se peignit sur le visage de la jeune femme. Trois heures, un jour sur deux, étaient des horaires réellement contraignant, et l’altière sœur de l’Oblat n’était pas la plus patiente et de la plus agréable des compagnies. Arrondissant les angles, l’assassin se proposa.

Je le parle mieux que vous, peut-être que cela sera plus efficace si je m’occupe de lui enseigner cette langue, non ? Qu’en pensez-vous, demanda-t-il en s’adressant aux deux jeunes femmes comme il posait son regard sur elles tour à tour.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Dim 25 Oct - 15:25

Elke dévisageait ses deux interlocuteurs sans qu'aucune expression particulière révèle ce qu'elle pouvait penser de tout cela.

- Inutile d'être guérisseuse pour savoir qu'Aksel n'est en aucun cas en état d'entreprendre un tel voyage, s'insurgea-t-elle néanmoins avec douceur.

Elle comprenait fort bien le désir d'Aksel et elle le connaissait assez pour imaginer précisément quel état d'esprit était le sien. Mais Aksel restait un homme intelligent et soucieux des autres. Il devait savoir qu'il n'y avait pas d'issue possible s'il s'obstinait à voyager vers les Duchés : soit il mourrait en chemin, soit il ralentirait trop l'expédition et le résultat serait le même au bout du compte. De toute façon, si docile et gentille soit-elle, elle ne cautionnerait pas un tel non-sens. Elle ne laisserait pas son ami courir au devant du suicide de cette manière.

Délaissant le cordial aimablement servi, elle écouta la suite avec attention, se montrant aussi polie et ouverte d'esprit qu'elle en était capable. Préoccupée par les désirs insensés d'Aksel et l'idée lancinante qu'il cherchait peut-être à hâter sa fin pour ne plus tant souffrir, elle mit un peu de temps à réagir à l'ordre de Kaïran. C'est ainsi que Kex Enhor lui offrit une porte de sortie honorable, ayant remarqué que son visage s'était décomposé devant ce qui ne pouvait être qu'une maladresse. Reprenant un peu d'empire sur elle-même, elle eut un sourire tranquille pour répondre en baissant les yeux sur ses mains jointes sur ses genoux.

- Je vous remercie pour votre proposition, Kaïran, mais en fait, il se trouve que j'ai déjà des notions de cette langue. Quelques conversations avec Kex devraient donc suffire.

Même si elle gardait les yeux baissés dans une attitude soumise et docile, on devinait aisément à son maintien et à son ton ferme bien que très doux, qu'elle était déterminée. Comme tout être en ce monde, Elke avait ses limites. Or Kaïran les avait franchies sans la moindre considération. Même si elle n'en était pas froissée - pourquoi l'eut-elle été ? - la musicienne ne pouvait donc lui donner satisfaction. Elle n'eut pas été fidèle à elle-même. Le barde itinérant qui l'avait formée à la musique connaissait la langue des duchés et la lui avait apprise. Même si elle ne la pratiquait guère, elle avait une très bonne mémoire et une excellente oreille. Elle ne doutait pas de s'y retrouver rapidement.

Quant au voyage en lui-même... Inutile de se rebeller ouvertement mais il était évident qu'elle prendrait conseil auprès de Kristen avant de décider quoi que ce soit. Surtout quand le bien-être d'Aksel était en jeu. À présent qu'elle avait dit ce qu'elle avait à dire, son attitude s'adoucit quelque peu et son regard voyagea de nouveau vers l'extérieur. Elle était si peu à l'aise enfermée entre quatre murs, même s'ils étaient de bois naturel. À nouveau, elle esquissa et réprima un mouvement à peine perceptible sur le bord de son siège, comme si elle avait essayé de disparaître ou de s'envoler, à peine plus qu'un petit frisson. Bientôt la neige chanterait à son oreille et il lui faudrait écouter pour en tirer une nouvelle inspiration propre à distraire Aksel de ses sombres humeurs. Elle ne bougea pas davantage cependant, attendant sagement qu'on la laisse s'en aller. Pourquoi se rebeller quand les choses venaient d'elle-même simplement avec un peu de patience ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Sam 21 Nov - 11:20

Un étrange sourire apparut sur le visage de Kaïran lorsqu'elle balaya du regard ses deux convives. Elle n'appréciait l'attitude ni de l'un ni de l'autre, en plus d'être une garce narcissique, la soeur de l'Oblat se trouvait être extrêmement rancunière. Dommage pour eux …

-  Tu es une jeune femme pleine de surprise Elke. Voilà qui nous simplifiera l'existence !

Kaïran venait d'employer le langage usité dans les Duchés. Autant s'habituer dès aujourd'hui à parler cette langue couramment. Elle pouvait se révéler pragmatique aussi !

- Je vous propose de nous entretenir désormais dans cette langue lorsque nous nous adresserons les uns aux autres.


Hj : Je vous propose de clore par manque de disponibilité de ma part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   Jeu 31 Déc - 16:23

Observant ses deux convives qui ne pipaient mots, Kaïran se leva de son fauteuil pour ouvrir la porte de son boudoir. Qui ne disait mot consentait tacitement et cela lui suffisait amplement pour aujourd'hui.

- Loin de moi l'envie d'écourter notre entretient mais, j'ai encore de bien nombreuses choses à faire dans les heures qui suivent. Nous nous reverrons plus tard dans la saison pour organiser sérieusement notre voyage dans les duchés. D'ici là, je ne peux que t'encourager Elke à pratiquer la langue autant que cela de soi possible sous la houlette de notre soigneur. Et s'il vous plait, pouvez-vous éviter tout les deux d'en parler a quiconque avant que je puisse mettre ma sœur au courant de notre voyage. [;p] J’apprécierais grandement qu'elle l'apprenne par mes soins plutôt que des bruits de couloirs.

Et sur ses dernières paroles, ils se quittèrent !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

À la saison des feuilles qui tombent [Kaïran et Kex Enhor - Automne 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Evénement de la saison des feuilles vertes : le retour des guérisseurs.
» Gazette de la saison des Feuilles Mortes- I PART
» Gazette de la Saison des Feuilles Vertes.
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Jhaampe
-