AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 De grandes espérances [Juillet 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: De grandes espérances [Juillet 10]   Ven 21 Nov - 21:53

Enfin le grand soir. Shyrin l'attendait depuis des mois. Depuis ce jour béni des dieux où Bhaal s'était enfin déclaré et lui avait demandé de l'épouser. Elle se souvenait encore avec émotion de cet après-midi torride où ils avaient arpenté ensemble les allées des jardins aquatiques, où elle avait dansé pour lui et où il avait fini par lui demander sa main. Depuis ce jour, elle n'était pas redescendue de son nuage de félicité. Même les mises en garde de Shane et le silence d'Ava n'avaient pas pu entamer sa belle humeur. Si étrange et même parfois inquiétant que soit Bhaal Fanel, il n'en était pas moins le plus beau parti de Chalcèdes. Il n'était que justice qu'il lui revienne, à elle, la plus courtisée des héritières.

Un peu plus de trois mois avaient passé depuis lors et il était temps désormais d'annoncer officiellement leur prochain mariage, même si tout le monde était plus ou moins déjà au courant. Trois jours de festivités avaient été organisés sur le domaine Fanel que Shyrin découvrait à cette occasion. Dès son arrivée, elle avait été prise en charge par Shane et Ava qui l'avaient accompagnée à sa chambre sans qu'elle puisse rien voir de sa nouvelle demeure. De ce qu'elle voyait et que Shane lui décrivait, l'ensemble manquait cruellement du luxe auquel elle était accoutumée, mais elle serait bientôt la maîtresse de ce domaine et les choses changeraient. Elle n'était pas inquiète. Au contraire de sa demi-soeur qui tremblait comme une petite souris depuis leur départ du domaine Cardia.

Ava était étrangement silencieux depuis des semaines et cela l'angoissait davantage. Il avait toujours été de bon conseil jusque là et ne s'était jamais privé de donner son avis. Mais depuis l'annonce officieuse de ses fiançailles, il se taisait et paraissait réfléchir. Il lui avait parlé de ses visions mais depuis le printemps, il ne lui en faisait plus part. Boudait-il ? Il ne semblait pas. Elle saurait bien le faire parler, se dit-elle en haussant les épaules. Il finirait par cracher ce qu'il avait sur le coeur et tout recommencerait comme avant. tant qu'il dansait pour elle, qu'il était là pour elle, membre de sa suite, elle n'avait pas à s'en plaindre. Pour le moment.

Shane acheva de fermer la ravissante et vaporeuse robe d'un blanc virginal aux broderies dorées qu'elle porterait ce soir là, puis s'attela à sa coiffure pendant qu'elle choisissait ses bijoux. Elle serait parfaite, comme elle l'était toujours. Son père serait fier d'elle, tout comme Bhaal. oui, son fiancé lui mangeait dans la main comme Hobes et comme tous les hommes qu'elle rencontrait. Pour cette première soirée, un grand banquet était prévu avec des animations, des jeux, des danses. Il y aurait du y avoir une joute le lendemain, opposant les meilleurs guerriers du pays, mais avec la guerre en cours, on ne pouvait se permettre ce genre de folie. D'autres festivités étaient cependant prévues, elle ignorait lesquelles exactement.

Enfin elle fut prête et il fut temps de rejoindre l'immense tente dressée dans un champ en jachère pour accueillir leur invités. Ils n'étaient pas aussi nombreux qu'ils l'auraient du à cause de cette foutue guerre, ce qui la décevait terriblement, mais elle se rattraperait sur autre chose, elle se l'était promis. Précédée d'un esclave du domaine pour la guider, elle prit donc le chemin du banquet suivie de Shane et Ava. La tente était brillamment éclairée de mille chandelles romantiques et la musique résonnait déjà à leurs oreilles. Bientôt elle ferait son entrée, reine incontestée de la fête, et Bhaal viendrait prendre sa main pour la présenter au monde comme sa future épouse. La consécration.
Revenir en haut Aller en bas
Bhaal Fanel
Chalcèdes
Chef de clan
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Sam 22 Nov - 9:17

Le soir fatidique était arrivé. Des festivités....Ah il enrageait de devoir se plier à pareilles sornettes vraiment. Il était bien conscient des traditions mais tout de même...trois jours de fêtes alors qu'ils étaient en guerre. C'était stupide et cela représentait en plus une perte de temps considérable dans la défense contre les Duchés.

" Le peuple sera ravis, ils oublieront la guerre durant ces jours" avait dit Hobes. Ah! Hobes, trop heureux de célébrer l'annonce du mariage de sa fille en oubliait presque l'envahisseur.
Bhaal avait réussi à la séduire elle, cela avait été presque facile. Il ne l'avait toujours pas embrassé, retardant au maximum cette épreuve. Il savait que Shyrin se languissait de ce baiser et il attendait le moment parfait pour le lui donner. Ce soir, devant tout le monde lorsque Hobes annoncerait les fiançailles, il gratifierait la princesse de son premier vrai baiser. Alors, elle en demanderait plus...et il devrait faire don de son corps pour ses plans.

Il soupira devant le miroir en rajustant sa tenue. Pantalon de cérémonie noir, chemise blanche impeccable et veste d'un vert émeraude, faisant ressortir l'éclat de ses yeux. Ses cheveux avaient été attaché en un catogan bas. Un dernier coup d'oeil sur ses bottes en cuir noir, luisantes et il se dirigea vers la tente dressée pour l'occasion.

La musique battait déjà son plein, et l'endroit avait été décoré avec délicatesse, bien qu'il se demanda si autant de bougie ne pourrait pas enflammer les invités. Surtout avec l'un des deux esclaves qui semblait adorer le feu. Cette petite peste avait mis le feu par deux fois aux entrepôts lors de ses tentatives d'évasion.
La première fois, elle avait eu droit au fouet en retour et cela l'avait calmé quelques jours, mais dès que l'opportunité s'était présenté à nouveau, elle avait récidivé. A nouveau, sa peau avait goûté à la chaleur de son fouet. Ce soir il l'offrait à Shyrin. Il aurait pu tout simplement la tuer, mais les prisonniers de guerre avaient toujours un prix et il ne doutait pas qu'à un moment ou un autre dans cette guerre, elle servirait.

La foule l'acclama lorsqu'il fit son entrée. Hobes avait raison, les regards qui habituellement le dépeignaient avec haine, semblait lui apporter un jugement neuf. Bhaal allait se marier, Bhaal était humain.
Il salua l'assistance, et rejoignit Hobes qui l'étreignit comme son fils. Ils rirent, se congratulèrent, et Bhaal avait hâte que tout ce cirque ne s'achève. Dans un coin, il aperçu Luve, affublée d'une robe et par Sa! il dû véritablement se contenir pour ne pas hurler de rire. Elle était ridicule et il lui lança une œillade moqueuse.
La musique changea, et il sût qu'il était temps pour lui d'aller chercher Shyrin et de la présenter au monde. Il la trouva dans le hall de la maison, attifée de ses deux esclaves comme d'habitude. elle rayonnait, dans sa robe blanche vespérale. Il dû bien le reconnaître, elle avait le port d'une Reine.

- Vous êtes magnifique, murmura-t-il séducteur en s'approchant d'elle.

Il lui prit les mains et l'embrassa sur la joue, avant de l'entraîner dans les jardins jusqu'à la tente.
A leur arrivée, les invités les acclamèrent avec fougue, rire et joie. Les futurs époux se placèrent devant Hobes, en tant que père de la future mariée, le discours de présentation lui revenait de droit.

Bhaal ne lâcha pas la main de la Princesse, ce soir il gravissait l'avant-dernière marche de son plan.
Revenir en haut Aller en bas
Shane
Chalcèdes
Artiseuse en formation
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: demi-soeur de la princesse Shyrin
Âge: 16 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Dim 23 Nov - 14:43

Shane n'arrivait pas à y croire. Pourtant c'était ce soir. Ce soir que Shyrin s'engageait officiellement auprès du Fanel, pour le reste de son existence. Et de son existence à elle aussi, petite esclave à laquelle on ne demandait pas son avis. Elle allait vivre pour toujours sur ces terres sans fantaisie, où régnaient la pression et la peur.

Depuis leur arrivée, elle les sentait peser sur son cœur. Seule Shyrin semblait ne pas s'en apercevoir. Elle était amoureuse, elle était sur son petit nuage. Et Shane avait renoncé à la mettre en garde, car cela ne faisait que l'éloigner davantage. Elle avait pensé demander conseil à Ava, mais il avait posé sur elle son regard froid ; elle avait rougi, elle s'était embrouillée, elle n'avait pas osé. Ava n'avait rien fait, rien changé.

Mécaniquement, elle avait effectué les gestes de soins qui devaient faire de sa sœur la plus belle. Elle l'avait lavée, parfumée, vêtue et coiffée du mieux qu'elle pouvait, sans vouloir songer à qui s'offrirait cette beauté. Elle-même avait passé une robe jaune pâle, triste reflet des broderies d'or de la robe de Shyrin. Mais elle n'avait pas du tout l'air lumineuse : sa peau était pâle et ses yeux cernés, car elle ne trouvait plus le sommeil.

Quand Bhaal parut pour emporter la princesse, elle baissa la tête et les suivit sans broncher jusqu'à l'endroit des "festivités". Un tonnerre d'applaudissement s'éleva. Elle ne partageait pas leur joie... mais il était trop tard à présent, et elle se bâtit un sourire d'agrément. Ne devait-elle pas se réjouir du bonheur de sa sœur ?
Revenir en haut Aller en bas
Luve Fanel
Chalcèdes
Soldat
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: soeur de Bhaal et lieutenant de l'armée chalcédienne
Âge: 27 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Sam 29 Nov - 17:31

Les bras croisés devant sa poitrine, Luve n'applaudit pas. Ce petit manège était vraiment ridicule. Et écœurant. Pour couronner le tout, elle devait y assister en temps que sœur - et seule famille - du fiancé. Elle devait être présente, et "habillée correctement".

Bhaal avait bien insisté sur ce point, avec sa finesse habituelle. Il lui avait même dépêchée une esclave pour l'aider à s'habiller, luxe dont elle se passait habituellement. Elle n'avait besoin de personne pour mettre son uniforme, et tenait à se débrouiller seule.

Elle devait reconnaître que le bain lui avait fait du bien, après ces longs mois passés à batailler. Mais la séance d'essayage avait été horrible. Luve ne supportait pas la vue, dans le miroir, de son corps engoncé dans des robes toutes plus ridicules les unes que les autres.

Après avoir voué Bhaal aux milles enfers et martyrisée sa femme de chambre improvisée, elle avait opté pour une robe austère dont le col bateau préservait ce qui lui restait de dignité, mais soulignait la largeur de ses épaules. Elle avait de toute façon renoncé depuis l'adolescence à toute forme de féminité. La vue de son visage meurtri entouré de boucles brunes et luisantes comme celles de son frère faillit réveiller ses vieux démons, et elle envoya valser le miroir en travers de la pièce.

A présent elle n'avait plus qu'à attendre que ça passe. Bien calée sur ses deux pieds, elle attendit impatiemment le discours de Hobes. Elle évitait de regarder Shyrin qui avait l'air d'une meringue. Son air innocent et ravi lui donnait envie de vomir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Dim 7 Déc - 22:51

Debout sous la tente aménagée pour l’occasion, Hobes Cardia, Guerrier de la Nation, faisait face à la foule et distribuait sourires et hochements de tête bourrus. Revêtu de ses habits les plus propres pour faire honneur à son rang et à sa fille, il se sentait un peu déplacé – il était bien plus à l’aise en tenue de cuir et affublé de sa bonne vieille hache.
Pourtant, ces fiançailles représentait la consécration de mois de négociations, et il ne les aurait manquées pour rien au monde. Ce jour, les deux clans les plus puissants de Chalcède s’unissaient. Avec les Fanel à ses côtés, Hobes était sûr de pouvoir rassembler sa nation sous un même emblème en un rien de temps. Il y avait ça, et puis la guerre qui fournissait un ennemi commun au peuple.

Enfin, Bhaal reparut avec Shyrin, et le Guerrier de la Nation s’avança pour saluer les heureux fiancés. Sa fille était resplendissante dans sa robe immaculée, et il l’attira à lui pour déposer un doux baiser sur son front doré. Bhaal, lui, eut droit à une nouvelle accolade virile.
Hobes en était venu à apprécier son futur gendre, qui mêlait audace et respect pour ses aînés, et qui avait une affection certaine pour Shyrin. Mais qui n’aimait pas sa fille ?

L’homme eut un sourire confiant en observant le jeune couple se placer face à lui, dos au public. Lui-même se redressa un peu et fixa la foule. Il était temps de commencer la cérémonie, et c’était son rôle en tant que père de la fiancée et Guerrier de la Nation. Il s’éclaircit la gorge.

– Merci à tous d’être venus si nombreux partager notre joie. Il n’y a pas de guerre aujourd’hui, seulement les vœux de deux jeunes gens qui s’aiment…
Les yeux brillants que Shyrin posait sur son père confirmait ses dires. Hobes poursuivait :
– … et qui forment l’avenir de notre grande nation. Car ce ne sont pas deux jeunes gens ordinaires que nous avons là, mais Bhaal, héritier du clan Fanel, et la princesse Shyrin, héritière du clan Cardia. Les espoirs portés par ce couple unique sont grands…

Et Hobes continua un temps, développant son idéologie politique. Enthousiasmé, le public riait et échangeait des murmures. L’ambiance était à la fête, et les idées faisaient doucement chemin dans les têtes pas encore embrumées par les effets de l’alcool. Mais il était déjà temps de conclure :
– … et avant de laisser la parole à mon futur gendre, Bhaal Fanel, je vous remercie une nouvelle fois de votre présence. Profitez bien de ces jours de fête !

Ces mots prononcés, Hobes tendit la main à Bhaal, en un geste symbolique dont nul ne pouvait ignorer le sens. Il passait le témoin, tant pour la parole que pour sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Dim 14 Déc - 19:01

Le compliment de Bhaal avait amené une rougeur délicate sur le front de Shyrin et c'est véritablement radieuse qu'elle se laissa mener par son fiancé jusqu'à la tente des festivités où son père les accueillit. Offrant un sourire rayonnant à ce dernier, elle écouta son discours avec autant s'attention que possible mais son esprit s'évadait en fait vers des rêves beaucoup plus doux. Bhaal allait-il enfin l'embrasser ? Lui donner son premier baiser de femme ?

Réprimant son impatience, elle resta immobile à sa place tant que son père discourait mais quand il donna la parole à Bhaal, elle se permit de se tourner vers ce dernier avec un sourire plus radieux encore. Quand Shane et Ava apparurent dans son champ de vision toutefois, elle remit les pieds sur terre l'espace d'un instant. Elle avait convenu avec eux deux qu'ils resteraient hors de vue de son fiancé. Elle s'était rendu compte de ce qu'ils lui inspiraient et souhaitait éviter un malaise à tout le monde.

Les mains jointes devant elle, sage et belle comme on l'attendait de la Princesse, de la petite fiancée du jour, elle ne bougeait plus et attendait que Bhaal dise ce qu'il avait à dire. Dans le brouillard de sa félicité, elle n'entendait qu'à peine les mots et comprenait moins encore leur sens. Rien n'avait pas d'importance hormis cet immense bonheur qu'elle ressentait et que tous devaient ressentir également.
Revenir en haut Aller en bas
Bhaal Fanel
Chalcèdes
Chef de clan
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 25/09/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Dim 14 Déc - 22:47

Durant le discours de Hobes, Bhaal se contenta de garder un sourire avenant, hochant la tête à certains mots du vieux Guerrier. Il donnait le change devant toute cette assistance.
Le discours de Hobes avait ouvert les festivités et même si cela l'ennuyait profondément, faisait mine de s'amuser autant que possible, allant même jusqu'à faire semblant de rire à ses plaisanteries stupides.

Lorsque le patriarche lui tendit la main, il s'en saisit avec un sourire, puis fit face à la foule avant de se tourner vers Shyrin dont les yeux étaient bourrés d'étoiles. Pauvre créature envoyée en pâture au loup, pauvre agneau envoyé à l'abattoir sans même le savoir.
Son sourire s'élargit encore lorsqu'il leva les bras vers la foule pour invoquer le silence.

- Je n'ai pas grand chose à ajouter, d'autant plus que je n'ai jamais été un bon orateur. Levons donc simplement nos verres, en hommage à ma Dame, la Princesse Shyrin!

Il leva son verre haut devant la foule, puis le bu cul sec. Peut-être pour se donner un peu de courage pour la suite. De nouveau devant sa future femme, il saisit ses mains entre les siennes et murmura son nom pour attirer son attention.
Quand les yeux de la jeune femme se posèrent sur lui, il se pencha délicatement en avant et l'embrassa. Au contact de leurs lèvres, l'assemblée hurla des hourras.
Mais il n'entendit rien, trop concentré sur l'avenir qui se profilait devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Dim 21 Déc - 1:01

Hobes hocha joyeusement la tête aux quelques mots de Bhaal, et leva son verre de bon cœur en même temps que la foule. Quand, enfin, les deux jeunes gens s’embrassèrent, son sourire ravi aurait pu engloutir un mouton.

À la pensée de la nourriture, il hocha la tête pour lui-même et reprit la parole une fois les fiancés séparés. Il avait beau ne pas être le maître de maison, il présidait à la cérémonie, et c’était sa voix qui allait rythmer les étapes des festivités. Il se réjouissait d’avance des animations qui allaient enthousiasmer leurs invités deux jours durant, mais en attendant…

Hobes tapa dans ses mains, l’écho sonore se répercutant à travers la foule.
– Votre attention, s’il vous plaît. À présent… que le banquet commence !

Comme s’ils n’attendaient que son signal, des esclaves apparurent chargés de plats et commencèrent à les disposer sur l’immense table qui faisait face à l’estrade. Il en arrivait encore et encore, toujours plus, et même le Guerrier de la Nation se montra impressionné. Nul n’allait finir la soirée le ventre vide, avec les quantités qui avaient été prévues par la maison Fanel !

L'homme laissa s'échapper un grand rire, et se tourna vers son futur gendre et sa fille pour les féliciter. Sa bonne humeur était décidément à son comble.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Mar 30 Déc - 14:08

Enfin vint le baiser tant espéré, celui qu'elle attendait depuis des mois avec une impatience proche de la fièvre. Le reste du monde avait entièrement disparu et même le brouhaha de la fête et les vivats de leurs invités ne lui parvenaient plus à travers le bourdonnement qui assourdissait ses oreilles. Empourprée, brûlante et fébrile, elle reconnaissait les symptômes alors qu'elle les ressentait pour la première fois. C'était... magique.

Le baiser de Bhaal était encore mille fois plus intense que tout ce qu'elle avait imaginé : la texture douce de ses lèvres, leur tiédeur, le léger goût d'alcool et le parfum entêtant de l'huile dont il s'était enduit les cheveux. Elle en était si chavirée qu'elle serra brusquement les mains de son fiancé comme pour se raccrocher à une ancre. Même la manière dont il avait prononcé son nom pour attirer son attention l'avait fait frémir.

Tout pris fin bien trop tôt et soudain le bruit et les lumières explosèrent dans sa tête. Elle était de retour au présent, à la plus belle fête qu'elle ait vue de sa vie et dont elle était la reine incontestée. C'était sa consécration. Menée à la place d'honneur de la plus belle table par Bhaal lui-même, elle prit place et saisit la coupe qu'on lui tendait pour en boire une gorgée mais à la vérité, elle était absente, nageant dans un bonheur sans partage. Toute autre sensation en était purement et simplement annihilée.
Revenir en haut Aller en bas
Luve Fanel
Chalcèdes
Soldat
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: soeur de Bhaal et lieutenant de l'armée chalcédienne
Âge: 27 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Sam 3 Jan - 20:24

Le vieux finit par prendre le parole. Et pour dire quoi ?
- Il n’y a pas de guerre aujourd’hui, seulement les vœux de deux jeunes gens qui s’aiment…
Affligeant. N'en déplaise à tous ces planqués, la guerre faisait bien rage au moment où ils parlaient. Quant aux deux "jeunes gens qui s'aiment"... S'il était certain que Shyrin, cette stupide poularde, était éprise de son frère, la réciproque était sujette à caution. Elle doutait que Bhaal puisse véritablement aimer qui-que ce soit, et encore moins une bâtarde et bécasse comme Shyrin.

Le suite du discours fut moins pire, se recentrant sur les objectifs politiques de cette union. Était-ce pour le bien de la Nation ? En tout cas, c'était dans l'intérêt de la maison Fanel, elle devait le reconnaître. Bhaal savait sans doute très bien ce qu'il faisait. Mais voilà qu'il se penchait vers Shyrin et... par Sâ ! Il l'embrassait !

Luve s'étouffa dans son verre et se hâta de l'engloutir alors que l'assemblée trinquait à l'union des deux maisons. Plus que la brûlure de l'alcool, ce simple geste l'avait sonnée. Cela semblait si anodin, mais pas à elle qui le connaissait bien. Bhaal n’embrassait pas. Il lui était déjà arrivé de le surprendre dans des ébats, mais embrasser ? Jamais. Il prenait sans doute cela pour une marque de faiblesse, lui qui n'envisageait le sexe, et la vie et général, que comme une affaire de domination. Elle même ne voyait ça que comme une soumission répugnante, c'est pour quoi elle s'en abstenait malgré les désirs qui parfois la traversaient. La vierge Fanel, comme on la surnommait, n'avait jamais eu pour amant que son propre frère, et elle se demanda avec horreur si elle n'était pas jalouse de la Cardia.

Impossible. Elle détestait Bhaal. Cherchant à se défaire de ce souvenir affreux, Luve se trouva un autre verre qu'elle siffla en moins de deux. Les gens commençaient à la regarder bizarrement, mais elle n'était qu'au début de ses peines. Une fois assise à table, le jeu des regards commença. Sâ soit loué, elle n'était installée aux côtés du couple "princier" comme l'aurait voulu sa naissance. Mais les deux maisons avaient pris soin de mélanger leurs invités, sans doute pour oeuvrer à la cohésion de cette grande Nation et gnagnagna. Résultat, elle se retrouvait proche d'hommes et de femmes qui ne la connaissaient pas, ou pire, la connaissaient par la rumeur, et la regardaient comme si elle était une bête de foire.

Luve abusa du vin ce soir là. Elle eut tôt fait de décourager toutes leurs questions, allant jusqu'à planter sa fourchette dans la table pour signifier son désintérêt. Tout était trop bruyant et trop lumineux. Quand enfin le repas fut achevé, au bout de longues heures de babillages et de mastications, la cérémonie des présents commença. Elle regarda les femmes emmener la princesse à part, de même que les hommes avec Bhaal. Elle contemplait la resplendissante Cardia, et elle avait toujours envie de vomir, mais pour de vrai cette fois. Elle se leva, attendit un instant que tout se stabilise autour d'elle, et alla chercher son cadeau.

L'air frais lui fit du bien et elle s'arrêta pour rendre le contenu de son estomac. Un liquide rouge et épais qui ressemblait à du sang. Elle mit du temps à revenir, vérifiant bien malgré elle l'état de sa coiffure et de sa robe. Elle était peut-être laide au regard de tous, elle ne tenait pas à se couvrir de ridicule en arborant fièrement sur elle les restes de son repas. Quand elle reparut, il n'y paraissait rien. Personne n'avait sans doute remarqué son absence. La cérémonie des présents n'était même pas terminée, bien qu'un amas non négligeable de cadeaux brillants s'amasse aux pieds de Shyrin.

Luve attendit patiemment son tour. Elle se sentait lavée de sa rancœur et de son dégoût, calme, froide et tranchante comme la glace. Le meilleur état pour tuer, ébriété mise à part. Elle offrit à la princesse une sourire qui eut pu être beau, s'il n'étirait pas les cicatrices - et lui tendit deux boîtes rondes de velours noir.
- Pour vous, ma sœur. Avec tous mes vœux de bonheur, susurra-t-elle avec une joie perverse.
Shyrin ouvrit les écrins pour découvrir aux yeux de toutes les deux bracelets d'or massif. Les maillons étaient épais ; le présent était d'importance et avait dû coûter à Luve, pourtant il était difficile de s'y tromper : les maillons figuraient surtout les chaînes que la jolie princesse, de son plein gré, venait de se passer par ces maudites fiançailles.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Mer 7 Jan - 10:27

Toute à son bonheur, Shyrin ne vit pas passer le dîner. Elle buvait une gorgée ici ou là, oui, mangeait parfois une ou deux bouchées de ce qui lui était présenté, mais le cœur n'y était pas. Et pour cause : son cœur, son âme, son être tout entier était tourné vers son fiancé, le beau et fier Bhaal, qui se tenait à ses côtés. Elle le couvait d'un regard énamouré, un sourire rêveur ne quittant pas ses lèvres. Même la beauté de la fête et son statut spécial disparaissaient devant la prestance de son fiancé. Rien ne pouvait gâcher son bonheur, croyait-elle.

Lorsqu'il fallut se lever et suivre les femmes, se séparer de Bhaal, elle eut un instant d'hésitation. Son fiancé pourtant, suivait ses amis sans protester, aussi prit-elle exemple sur lui. Elle devait se montrer patiente et docile, apprendre à se comporter comme il seyait, ne pas entraver le bon déroulement des traditions. Entourée et fêtée, elle reçut d'innombrables présents plus magnifiques les uns que les autres. Chacun était examiné et apprécié comme il fallait, son auteur dûment remercié d'un cadeau en retour.

Quand vint le tour de Luve, Shyrin mit un soin tout particulier à se montrer attentive et aimable. Sa terrifiante future belle-sœur avait visiblement fait de gros efforts pour assister à la fête en entier, se parer comme une demoiselle et lui choisir un cadeau. Peut-être finiraient-elles par s'entendre ? Oui, bientôt, elle aurait moins peur, elle apprendrait à connaître la sœur de son fiancé, et elles trouveraient un terrain d'entente. Comment aurait-il pu en être autrement ? Rien ne devait gâcher son bonheur.

Remerciant chaleureusement la jeune femme pour ses présents, elle contempla un instant les ravissants écrins de velours avant de les ouvrir et de découvrir ce qui y reposait. Un coup de massue ne lui eut pas fait plus grand choc. Interloquée, bouche bée, elle contemplait les bracelets sans paraître comprendre ce qu'avait voulu lui dire Luve en lui faisant ce cadeau étrange. Certes, les bijoux étaient magnifiques et d'un poids conséquent, mais que dire de ces chaînes ? Même la princesse étourdie ne pouvait qu'y voir le symbole de son propre esclavage, celui auquel elle se livrait spontanément et volontairement.

Le brouhaha de la fête avait disparu, laissant un bourdonnement déplaisant dans ses oreilles. Elle devait réagir, dire quelque chose, se comporter comme la princesse qu'elle était. Elle fit alors la seule chose possible et se plaqua un large sourire sur le visage avant de se hausser vers Luve qu'elle embrassa chaleureusement sur les deux joues.

- Merci, chère soeur, parvint-elle à articuler sans trembler.

Elle n'était plus à la fête cependant. Son coeur était tombé comme une pierre dans sa poitrine. Elle continua pourtant de sourire bravement et releva même la tête, adoptant l'attitude fière et magnanime d'une dame sans même en avoir conscience, par pur instinct de protection.

- J'espère que nous aurons souvent l'occasion de nous voir et que nous serons amies, conclut-elle en évitant miraculeusement de s'étrangler.

Cette femme était un serpent, un poison, et pourtant elle devait la ménager et apprendre à l'apprécier pour son propre bien, pour faire en sorte que son mariage fonctionne. Car épouser Bhaal, c'était aussi épouser sa famille, devenir un membre de son clan. En cet instant précis cependant, proche de s'émouvoir au point de pleurer après le choc qu'elle avait reçu, elle avait besoin d'une pause. Elle la réclama à ses "amies" avec un léger rire pour leur laisser croire qu'elle avait un petit peu trop bu ou était trop troublée, puis s'éloigna à la limite de la tente pour contempler l'obscurité du dehors en respirant l'air frais de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Shane
Chalcèdes
Artiseuse en formation
avatar

Messages : 64
Date d'inscription : 28/07/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: demi-soeur de la princesse Shyrin
Âge: 16 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Sam 10 Jan - 18:32

Conformément à son rang, ou plutôt à son absence de rang, Shane demeura en retrait tout au long du buffet. Mais lorsque la cérémonie des présents débuta, elle osa enfin s'approcher : par curiosité et parce qu'elle se sentait plus à l'aise au milieu des femmes. Shyrin, qui leur avait bien recommandé, à Ava et à elle, de rester à distance ce soir, ne sembla pas s'en offusquer. Elle lui tendait au contraire les cadeaux déballés et, tandis que la princesse se répandait en remerciements, la petite esclave les disposait précautionneusement sur le sol, veillant à ce que les pendants en cristal ne soient pas écrasés par les boîtes en bois précieux, et ainsi de suite.

Oubliant ses angoisses pour un instant, Shane admirait les yeux brillants ces richesses dont la moindre eut sans doute suffi à racheter sa liberté. Il y a quelques mois de cela, Shane n'aurait jamais eu cette pensée, persuadée que sa place était auprès de Shyrin. N'était-elle pas sa sœur, même si elle eut parfois souhaité être mieux traitée ? Mais à présent, tout était différent. Shyrin devenait une femme, une femme qui appartiendrait à un homme, et cet homme était Bhaal. Il lui avait été douloureux de les voir s'embrasser. Elle semblait loin, cette conversation d'enfants qui barbotaient en se demandant ce que cela faisait, un vrai baiser. Une page venait définitivement de se tourner...

Lorsque la Fanel s'avança, Shane piqua du nez. Cette femme lui faisait vraiment peur, elle n'osait pas la regarder. Pourtant elle eut des paroles gentilles. Les rumeurs qui courraient sur son compte étaient peut-être fausses, ainsi que celles qui salissaient son frère, son nouveau maître - oh oui, elle l'espérait tant ! Une lueur d'espoir s'alluma dans ses yeux toujours baissés. Lueur qui s'éteignit bien vite lorsque l'esclave découvrit le contenu des écrins. C'était un cadeau odieux qu'elle s'empressa de cacher derrière les autres pour dérober l'insulte aux yeux trop curieux. Shyrin fit illusion, parfaitement, et s'éclipsa. Mais Shane ne s'y trompa pas. Délaissant les présents, elle lui emboîta le pas.

Les bras serrés autour d'elle, la princesse contemplait les étoiles. Shane s'approcha à pas de souris, et sans oser la toucher dans sa robe étincelante, elle chuchota :
- Ce n'est pas ta vraie sœur, tu sais...
Inutile de préciser qui était sa vraie sœur et qui l'aimait. Il n'y avait qu'à voir ses yeux, qu'à sentir son esprit qui parlait par l'Art sans même le savoir.
Face au silence de Shyrin, Shane glissa sa main dans les plis de son vêtement et lui tendit son présent. C'était une rose de tissu. Chaque pétale avait été prélevé dans une étoffe différente, qu'elle avait pu récupérer à assembler à l'insu de sa maîtresse.

Et la fleur en chiffons rayonnait à la lumière de la lune...
Revenir en haut Aller en bas
Luve Fanel
Chalcèdes
Soldat
avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: soeur de Bhaal et lieutenant de l'armée chalcédienne
Âge: 27 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Sam 10 Jan - 19:06

Luve savoura le silence interloqué de la petite dinde. Mais malheureusement il ne dura pas longtemps : Shyrin eut un sourire stupide et la remercia chaleureusement, allant même jusqu'à l'embrasser. Il va sans dire que personne n'osait embrasser Luve, et certainement pas ceux qu'elle venait d'insulter. En public.

La Fanel regarda autour d'elle et constata que l'incident était déjà oublié. La petite esclave de Shyrin avait rangé son cadeau empoisonné et la conversation reprenait sur un autre sujet. Comme ce peigne en argent était ravissant. Comme la princesse serait magnifique à son mariage avec cette tiare ! D'ailleurs où était la princesse ? Par Sâ, elle leur avait faussé compagnie !

Privée des effets escomptés de son présent (des bredouillements, un menton qui grelottait ou même un froncement de sourcil), Luve était pétrifiée. Elle n'avait jamais été dans un tel état de frustration, sauf peut-être quand elle n'avait pas pu étrangler la fille des Duchés. En temps normal, elle ne faillait jamais quand il s'agissait de faire mal. Seul Bhaal, son professeur en la matière, la surpassait à l'exercice.

Et où était-il, celui là ? Le sol tanguait légèrement lorsqu'elle s'approcha du cercle des hommes. Ils lui lancèrent des regards hostiles, sans doute destinés à décourager cette intrusion féminine. Mais elle était bien plus à l'aise, elle avait bien plus sa place parmi eux. Et surtout, elle se moquait bien de ce qu'ils pouvaient penser.

Bhaal trônait au milieu d'un amas de haches, d'épées et d'autres présents virils dont il n'aurait sans doute pas l'usage - sauf peut-être ce long fouet noir à manche doré. Luve ricana. Tiens, un arc. Cela lui rappela celui qu'elle avait pris à la fameuse gamine. L'arme était assez belle bien qu'efféminée, elle y avait remédié. D'ailleurs où était la fille, la magicienne des Duchés, celle que son frère avait martyrisée sans succès ? Il lui semblait que Bhaal voulait l'offrir à sa fiancée (!), mais il risquait fort d'arriver après la bataille.

- Tu n'offres pas ton cadeau à ta Dâme ? l'interpella-t-elle sans se soucier de l'interrompre, dans l'état d'ébriété où elle se trouvait.
Ç’aurait été fort dommage. Un tel présent serait la preuve manifeste de la connaissance profonde que Bhaal avait de l'âme féminine et du respect qu'il témoignait à ces charmantes créatures... Ses bracelets à côté pouvaient aller se rhabiller.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 290
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   Dim 13 Sep - 21:30

Perdue dans ses pensées, Shyrin n'entendit pas sa soeur approcher. Elle tressaillit au son de sa voix et ouvrit la bouche pour la rabrouer sèchement avant de se reprendre. Ce n'était pas le moment de se couper de la seule femme présente qui l'aimait véritablement, si tentant que ce soit de se décharger sur elle de sa peine et de sa frustration. Le silence se prolongea quelques instants puis fut troublé par un froissement d'étoffe. Elle baissa alors les yeux et découvrit que Shane lui tendait son propre présent.

Dans la semi-pénombre et avec ses mauvais yeux, elle ne vit pas immédiatement de quoi il s'agissait, aussi tendit-elle lentement la main pour recueillir la boule d'étoffe. Elle la frôla lentement de ses doigts fins, découvrant les différentes textures, puis la porta à la lumière plus près de son visage pour mieux l'étudier. Bien que l'ensemble soit flou, elle reconnut l'arrangement de pétales et la forme d'une rose. L'émotion la prit par surprise et lui noua brusquement la gorge.

- Oh Shane...

Plus émue qu'elle ne savait l'exprimer, elle ne sut que dire de plus et se contenta de passer ses bras sous ceux de sa soeur pour la presser contre son coeur.

- Tout ira bien, tu verras... Nous ne laisserons pas cette vieille bourrique nous rendre malheureuses...

Elle se reprit bientôt et, après un bref baiser sur la joue de Shane, se redressa. Tapotant ses joues, elle effaça les traces de son trouble et lissa les plis de sa robe.

- Allons, retournons-y sinon ils vont se demander ce que nous faisons ainsi isolées.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: De grandes espérances [Juillet 10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

De grandes espérances [Juillet 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Grandes Citations
» Les grandes villes du monde ..
» Recensement juillet 2010
» Une vraie guerre - Paintball - 2 juillet 2011
» Manifestation FL, le 15 Juillet prochain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Chalcède
-