AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 8 Fév - 11:51

La marche avait été plus longue et pénible encore que prévu mais ils avaient fini par y arriver. Le plus dur avait été d'éviter et de contourner de très loin les campements des leurs. Une petite partie de Shyrin rêvait de se rendre à eux, de se faire ramener à la maison auprès de son père pour retrouver le confort de sa vie d'avant. Mais c'était impossible, rien ne serait jamais plus comme avant. Elle avait fui, trahi les siens, et s'apprêtait à commettre l'irréparable.

Quelques heures auparavant, ils étaient arrivés en vue du campement de l'armée de Duchés et avaient stoppé leur marche pour prendre un peu de repos. La découverte d'un petit étang moins boueux que les autres avait même permis à la princesse de faire un brin de toilette. À présent propre et plus présentable grâce à l'unique robe de rechange qu'elle avait emportée et à quelques bijoux de pacotille, elle se préparait mentalement à se rendre à leurs ennemis.

Depuis qu'Acuité avait quitté leur petit groupe pour gagner les Montagnes, elle n'avait pratiquement pas parlé. Même Naolann avait senti à quel point elle était bouleversée. Le petit écureuil n'avait pour ainsi dire pas quitté le creux de son cou depuis lors. Ce soir-là cependant, elle détacha la créature réconfortante et lui offrit un dernier câlin plein de tendresse avant de le confier à Shane. Elle allait devoir rester concentrée pour négocier sa reddition et Naolann était du genre facétieux.

À ses pieds horriblement meurtris, elle enfila des petites pantoufles fines et légères destinées à la danse plus qu'à la marche, puis elle roula soigneusement sa robe sale et ses bottines pour les remiser dans son sac. Sâ seul savait de quoi elle aurait besoin dans sa vie de prisonnière. Enfin prête, elle s'assura que ses deux compagnons l'étaient aussi puis ils entamèrent leur dernière marche, celle des condamnés.

La tête haute, Shyrin menait le petit groupe avec une dignité de princesse qu'on ne lui avait que peu connue jusque là. Elle restait fixée sur son objectif, refusant d'envisager qu'on pouvait la séparer de ses deux esclaves, et avec une confiance qu'elle était bien loin de ressentir.

Aux abords du camp, ils ne firent aucun effort pour se cacher et la première patrouille qui leur tomba dessus put se glorifier d'avoir capturé trois Chalcédiens affamés et épuisés parmi lesquels deux femmes dont une boiteuse. Aussitôt Shyrin déclina son identité avec un accent à couper au couteau mais les soldats ne parurent pas la croire. L'étrangeté de leur bande dut toutefois suffisamment intriguer le chef de patrouille qui envoya bientôt l'un de ses sous-fifres chercher son supérieur pendant qu'on leur attachait les mains dans le dos et qu'on les conduisait dans une tente vide sous bonne garde.

Là, assise à même le sol auprès de ses compagnons, elle sentit monter en elle une tension indescriptible. Il fallait qu'elle parvienne à rencontrer le Roi Vainqueur. Elle devait le convaincre de sa bonne foi, les convaincre tous de cesser cette guerre. D'un bref coup d'oeil, elle s'assura que Shane et Ava allaient toujours bien et qu'ils respecteraient le plan dont ils avaient convenu ensemble, à savoir la laisser négocier seule. ils n'interviendraient que si c'était indispensable. Du coin de l'oeil, elle vit le museau de Naolann sous les cheveux noirs de sa demi-soeur et un très bref instant, un peu de réconfort lui emplit le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 8 Fév - 22:42


Penché au dessus de sa carte, un pion entre les doigts, le Roi Vainqueur réfléchissait. Il se gratta la barbe avec nonchalance avant de poster le petit objet sur le vélin déroulé.

- Là! Non? Oui, ça me semble bien.

Il ne leva pas dans l'immédiat son regard vers son ami et maître d'Armes, Brun. La Guerre prenait jour après jour une tournure de plus en plus favorable, si l'on mettait de côté la disparition de sa petite cousine et de son amie d'enfance, la Maîtresse de ses écuries. Depuis leur arrivée à la frontière, son Armée avait gagné du terrain, grapillant toujours et encore quelques mètres face à une milice désorientée grâce à l'Art.
Oh il s'y employait, plus que nécessaire même. chaque soir, inlassablement, il parcourait les esprit Chalcédiens pour les égarer un peu plus, et chaque jour, il remportait des batailles.
Secrètement, il espérait encore pouvoir mettre la main sur le camp de fortune où sa petite cousine était retenue prisonnière. Mais il n'en parlait pas, à personne.
En réalité, au delà de son espoir, les chances de la retrouver en vie lui apparaissait chaque jour plus minces. Il ne comprenait toujours pas le choix d'Acuité de s'être lancé dans cette aventure sans lendemain, mais...par El, c'était sa petite cousine et songer au regard éperdu de Mésange lui suffisait pour redoubler d'effort.
Il ne pouvait cependant la chercher par l'Art, vaillant lui-même lui avait dit qu'elle s'en était coupé alors qu'il avait enfin réussit à mettre la main sur elle.
Son état était lamentable, elle avait été fouettée. Ces barbares avaient osé fouetter une fille de sang Royal.

Il revint à lui et reporta son attention sur Brun.

- Nous attaquerons ici, demain, lança-t-il en pointant du doigt le pion précédemment placé. Qu'en penses-tu?

Question rhétorique. Même si Brun n'était pas d'accord, c'était bien lui le Roi Vainqueur, stratège de la Guerre qui prenait les décisions, mais l'aval de son ami lui importât toutefois, il ne voulait pas passer outre.
C'est alors qu'un garde s'annonça avant de rentrer dans la tente.

- Mon Roi, dit-il en s'agenouillant et en baissant la tête. Nous avons capturé un groupe étrange. Un homme et deux femmes. Tous les trois semblent affamés, ils n'ont opposé aucune résistance.

Vainqueur s'installa sur son trône de bois qui lui permettait de surplomber la scène, juste pour la forme. En réalité il détestait cela, se considérant lui-même comme un soldat de valeur.

- Encore des esclaves en fuite très certainement, soupira-t-il. Il quittent tous Chalcèdes comme le rat quitte le navire. Donne leur de l'eau dans un premier temps. Et si tu les vois sur le point de tourner de l'oeil, de quoi se sustenter suffisamment pour les garder debout.

Le soldat s'inclina et sortit promptement pour mettre en place les directives données par son roi.
Toujours installé sur son trône, vainqueur s'étira bruyamment.

- Cette Guerre m'épuise...la chaleur surement. Tu n'y vas pas?

Vainqueur ne comptait pas se déplacer pour si peu. Des esclaves, la belle affaire, il en affluait tous les jours. Ceux-ci ne feraient pas exception si?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1579
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Sam 14 Fév - 13:21

Comme Vainqueur, Brun ne s'était pas lavé depuis plusieurs jours, et sa barbe lui mangeait les joues. Mais c'était bien le cadet de ces soucis : malgré leur état de négligence et de fatigue, une lueur ardente brillait dans les yeux du Roi et de son bras droit. Celle de l'espoir retrouvé, de l'enthousiasme ravivé, de la rage de vivre et de vaincre.

Après plusieurs mois de combats acharnés et de pertes douloureuses, voire d'humiliations, les Duchés avaient enfin l'avantage. Au prix de litres de sueur et de sang, l'armée avait franchi cette maudite jungle, pris ses châteaux croulants, pénétré profondément en territoire chalcédien. Ils n'avaient plus d'obstacles majeurs sur leur route désormais. Bientôt ils attaqueraient les premiers villages...

La nouvelle les avait bien sûr précédés, et de nombreux esclaves fuyaient, espérant échapper au massacre ou trouver dans les Duchés une vie meilleure. C'était pour l'armée à la fois une victoire et un encombrement. Car ils n'avaient pas besoin de bouches supplémentaires à nourrir ni d'ennemis potentiels à surveiller. Ils n'étaient pas à l'abri des fourberies, la milice le leur avait montré dès le début des hostilités.

Aussi, la nouvelle de la capture des trois esclaves ne tira à Vainqueur et à Brun que des soupirs indisposés. Concentrés sur leur plan de bataille, ils n'eurent pas la curiosité de se demander ce que ce groupe minable pouvait bien avoir d'"étrange".
- Ils peuvent bien croupir un peu. On a plus important à faire, répondit Brun, les yeux toujours rivés sur la carte. Il posa son doigt sur le pion.
- Nous attaquerons demain... approuva-t-il avec un sourire prédateur.
***

Après le voyage, la bataille et la victoire, le camp était en effervescence. Le retour des troupes avait été chaudement accueilli et fêté. Brun était d'une bonne humeur qui, mêlée à l'épuisement, tournait à l'ivresse. Le soir tombant, il réalisa qu'il avait complètement oublié d'aller voir ces trois nouveaux esclaves qui avaient été capturés l'avant-veille.

Le sort avait voulu que ceux-ci doivent suivre l'armée sur le chemin inverse de celui qu'ils avaient empruntés dans leur fuite, retournant en conquérants dans le pays qui les avait soumis. Mais c'était bien le dernier de ses soucis ; le maître d'armes voulait seulement s'enquérir qu'ils étaient bien traités. Il y avait, paraît-il, deux femmes parmi eux et les soldats fêtant la victoire n'étaient pas toujours de la plus grande subtilité.

Le garde surveillant la tente s'effaça pour le laisser entrer. En l'absence de tout mobilier, les trois esclaves étaient assis l'un contre l'autre, les mains liées. Brun les dévisagea dans la semi-pénombre. L'aspect étrange et serein de l'homme blanc le frappa, et la blondinette était plutôt bien apprêtée pour une fuyarde. Ils n'avaient pas l'air maltraités, ni même affamés, bien qu'un relatif désespoir plane sur le visage des deux femmes.

- Bien, commença-t-il mécaniquement, tout vœux de bienvenue étant plutôt déplacés dans ces circonstances. Mieux valait s'en tenir aux faits.
Vous allez rester encore quelques temps parmi nous. Ce sera inconfortable mais il ne vous sera fait aucun mal. Comme jusqu'à présent. Vous rejoindrez les Duchés avec le prochain convoi. Une fois que nous aurons gagné la guerre, vous serez remis en liberté. Vous pourrez aller où bon vous semble. En attendant, restez tranquilles et tout ira bien.

Estimant son devoir accompli, le maître d'armes se frotta les mains et s'apprêta à quitter la tente sans plus de cérémonie.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Sam 14 Fév - 13:47

Une journée entière perdue à être trimballée comme un paquet de tente en chariot, les mains toujours liées et sous les ordres humiliants de grossiers soldats... Shyrin écumait de rage. L'armée des Duchés était bien trop stupide pour voir quel trésor elle détenait et les avait même forcés à revenir sur leurs pas. À force d'attendre et malgré l'impatience qui la caractérisait d'ordinaire, la princesse avait fini par se calmer. Au lieu de fulminer, elle était habitée par une colère froide et un mépris peu commun. Acuité lui avait dit qu'ils seraient mieux traités mais la vérité c'est qu'on n'avait même écouté ce qu'elle avait dit.

À court d'amabilité et de patience, elle se redressa fièrement quand un énième soldat pénétra sous la tente pour les observer comme des bêtes curieuses. À ses mots, elle comprit qu'il était l'un de ceux qui décidaient de leur sort et décida aussitôt de saisir cette occasion. Elle devait rester calme néanmoins, sinon rien ne fonctionnerait comme prévu. D'une habile torsion des jambes, elle se remit debout mais comprit aussitôt que c'était une erreur. Ses forces la trahissaient et la tête lui tournait. Serrant les dents et s'efforçant de respirer avec calme pour dominer son malaise, elle s'adressa à l'inconnu sur le ton ferme et décidé qui seyait à une princesse de son rang.

- J'exige de voir le Roi Vainqueur. J'ai un message de la plus haute importance à lui délivrer.

Le mention relevé, elle toisait l'étranger avec autant de fierté qu'elle le pouvait compte tenu de son état et de ses mains attachées dans son dos.

- Aussitôt qu'il saura qui je suis, il ne manquera pas de souhaiter me rencontrer, conclut-elle en hochant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1579
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Sam 14 Fév - 22:16

Un sourcil en suspens, le maître d'armes regarda la captive se lever et lui donner des ordres comme une princesse au dernier des troufions. La fille "exigeait" de voir le Roi, rien que ça. Elle avait l'air très sûre d'elle-même, ce qui en ces circonstances était assez brave, ou complètement fou, certainement insolent.

Quoiqu'il en soit, elle ne faisait pas illusion : malgré sa morgue et son petit menton fièrement dressé, elle avait l'air épuisée. Il aurait pu l'envoyer à terre d'une pichenette. Il en avait d'ailleurs plus ou moins envie, et s'avança, menaçant. Esclave ou pas, cette fille était chalcédienne ; Brun se sentait peu porté à la clémence envers les Chalcédiens depuis qu'ils avaient massacré sa famille, tué ses hommes et pris deux de ses amies.

Il eut une pensée fugitive pour Acuité. La fille était à peu près du même âge, et elle agissait tout aussi stupidement. Sa colère décrut et il se contenta de toiser l'esclave avec un dédain pareil au sien.
- Et qui es-tu ? 
Il doutait visiblement de l'importance de cette information, et poursuivit sans s'arrêter :
- Au cas où tu serais aveugle, tu n'es pas en position d'exiger quoique ce soit. Si tu as un message, dis-le moi. Je jugerai s'il est digne ou pas d'intéresser le Roi.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Sam 14 Fév - 22:29

Par Sâ, ce type se croyait réellement au-dessus d'elle ! Il était sale, mal rasé, empestait le soldat blasé à des kilomètres et il osait se croire supérieur à elle ? C'était véritablement un comble ! Un pli méprisant au coin des lèvres, Shyrin s'abstint toutefois de lâcher la réplique cinglante qui lui était venue aux lèvres. Le plus important était de rencontrer le Roi, pas de remettre ce sale type à sa juste place. Elle se mordit la lèvre et soupira, s'efforçant de rester droite et digne malgré son épuisement et ses vertiges.

- Mon message s'adresse au Roi Vainqueur et à lui seul. Dites lui que Shyrin Cardia demande à le voir.

Elle redressa un peu plus les épaules et leva la tête, plus royale qu'elle l'avait jamais été au cours de sa vie. Il lui importait plus que tout de convaincre cet homme, sinon tout serait fichu et elle aurait tout perdu pour absolument rien.

- Au cas où vous ignoreriez qui je suis, je vais vous éclairer : je suis la fille de Hobes Cardia, Guerrier de la Nation. Je suis l'héritière du premier des clans de Chalcèdes et princesse par le sang. À présent, allez chercher le Roi.

Elle n'avait même pas élevé la voix. Son ton était aussi ferme que le lui permettait son état et, elle l'espérait, suffisamment déterminé pour que ce type cesse de mettre sa parole en doute. Son accent devait être atroce à entendre mais qu'importe. Au moins il ne pouvait douter de ses origines.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1579
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 0:04

Princesse ou pas, cette gamine était vraiment insupportable. D'ailleurs, il n'y croyait pas. Qu'est-ce que Shyrin Cardia serait-elle venue foutre là ? Avec pour toute escorte ces deux esclaves maigrichons et taiseux ? Ça n'avait aucun sens. Mais la fille était trop bonne actrice. Elle avait cette morgue caractéristique de ceux qui étaient nés avec une cuillère en argent dans la bouche et avaient l'habitude qu'on leur mange dans la main. Elle le considérait avec le plus grand naturel comme son légitime larbin.

Contrarié, voire vexé, le maître d'armes la fixa d'un air froid. Elle semblait tellement certaine qu'il allait s'exécuter qu'il avait terriblement envie de la laisser mariner deux ou trois jours de plus, juste pour le plaisir. Mais cela n'aurait pas été conforme à son devoir. Et dans l'hypothèse improbable où la fille serait vraiment Shyrin Cardia... alors... Il se prit à rêver de tout ce qu'un tel otage permettrait, avant de revenir à la réalité.

- Le Roi ne se déplace pas sur demande. On sollicite une audience. Voilà ce qu'une princesse n'ignore sans doute pas, railla-t-il en contournant la captive.
Il vérifia que ses mains étaient bien attachées derrière son dos, et la poussa légèrement en avant.
- Avance, ordonna-t-il.
Il mènerait la pimbêche à Vainqueur. Mais il n'allait certainement pas lui offrir son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 10:49

- J'ignorais surtout que certains rois faisaient aussi grand cas du protocole au milieu d'un champ de bataille, répondit Shyrin d'une voix suave.

La moquerie s'arrêta cependant là car le rustre semblait s'être décidé à la mener au roi malgré son incrédulité. Elle avait tout intérêt à le garder dans de bonnes dispositions à son égard. Elle jeta un coup d'oeil à Shane et Ava juste avant de quitter la tente, inquiète mais tentant de les rassurer néanmoins. Elle ne faillirait pas à sa tâche, elle les sortirait tous de cette tente crasseuse et obscure et ferait en sorte qu'ils soient bien traités. Acuité avait assuré que dans les Duchés, ils traitaient mieux leurs prisonniers de guerre que Bhaal ne le faisait. Par Sâ, elle l'espérait de tout coeur !

Poussée par le désagréable soldat, elle trébucha en avant mais ne chuta pas. Pas question de s'abaisser à demander l'aide de ce goujat. Aussi fière et digne qu'elle pouvait le rester, elle marcha donc dans la direction qu'il lui indiquait. Curieuse, elle observait le camp autour d'eux mais son esprit restait concentré sur la rencontre avec Vainqueur. Le moment était crucial. Il fallait qu'il la croie, qu'il comprenne l'ampleur de son sacrifice et saisisse l'opportunité de conclure une paix avec son pays sans que ce soit humiliant pour aucune des deux parties.

Il lui vint soudain à l'esprit qu'un simple soldat ne pouvait la mener directement au Roi. Soit il était d'un grade plus élevé que ne le laissaient supposer ses manières, soit il allait la confier à un autre de rang supérieur à qui il faudrait tout ré-expliquer. Elle jeta un coup d'oeil à la dérobée à son geôlier et, repoussant sa mauvaise foi, trouva qu'il avait effectivement plus de prestance qu'elle ne l'avait cru. L'idée la traversa qu'il pouvait s'agir du fameux maître d'armes mais elle la repoussa aussitôt. Pourquoi serait-il venu lui-même voir ceux qu'il prenait pour des esclaves ? Et puis... Il avait l'air sale et peu aimable... Acuité se serait-elle entichée d'un tel malotru ? Non, ce devait être un soldat de grade plus important mais pas le maître d'armes.

Trébuchant à nouveau, elle étouffa une exclamation irritée. Les cordes qui liaient ses mains dans son dos lui meurtrissaient cruellement la chair mais la déséquilibraient également. En plus de son épuisement physique. Il lui semblait n'avoir plus rien de sa grâce coutumière. Dire que d'ordinaire on louait sa démarche dansante et légère, sa silhouette aérienne et sa beauté lumineuse... Elle devait avoir l'air d'une souillon, songea-t-elle avec un profond soupir. Reportant son attention sur le chemin qu'ils prenaient, elle vit se dresser devant elle une tente plus grande que les autres mais qui n'avait ni décorations, ni fioritures, rien de particulier hormis les deux gardes qui en flanquaient l'entrée. Le Roi Vainqueur pouvait-il être aussi modeste ou allait-elle atterrir chez un général de son armée qui la torturerait lui aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1579
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 13:10

La fille trébucha à plusieurs reprises ; elle semblait incapable de marcher droit. Elle était plus à bout qu'il ne l'avait cru, et le maître d'armes nourrit quelques remords de la traiter ainsi. Esclave ou princesse, ce n'était qu'une femme victime de la guerre, malgré ses origines chalcédiennes.

Si elle était esclave, elle serait punie pour ses mensonges et passerait les mois qui les séparaient de la victoire dans les camps de travail de Castelorme, avant de retrouver sa liberté. Si elle était princesse, elle serait maintenue en captivité derrière de jolis barreaux dorés, jusqu'à être échangée contre les prisonniers, ou mieux encore. Brun songea que Shyrin pouvait leur permettre de récupérer Soudaine et Acuité, voire de gagner des territoires sans recourir aux forces armées, si le chef Cardia était aussi gaga de sa fille qu'on le prétendait. Encore fallait-il que la captive soit vraiment celle qu'elle prétendait... ce dont il doutait fort.

Ils s'arrêtèrent devant la tente royale. Les gardes le saluèrent par son nom, il les salua d'un signe de tête.
- Attend ici, dit-il à la fille.
Il intima aux gardes de la surveiller, et entra.

Vainqueur était là, ou plutôt la tête de Vainqueur qui émergeait d'un bain fumant - luxe rare que leur valait la victoire et la proximité de la rivière. Brun sourit, un peu jaloux. Il avait autant envie de se glisser dans l'eau chaude que de retrouver le pain croustillant de Castelcerf. Il chassa ces tentations de son esprit et s'avança, peu inquiet de troubler l'intimité de son ami.

- Je suis allé voir les esclaves, commença-t-il.
Il n'était pas certain que Vainqueur se souvienne de leur existence, mais le souverain ne montra aucun signe de perplexité. Du moins d'après ce que la vapeur lui permettait de discerner.
- L'une des femmes prétend être... la fille d'Hobes Cardia...
Ainsi verbalisée, la chose paraissait ridicule. Il eut un sourire d'excuse.
- Elle veut te voir. Elle attend dehors.

Il haussa les épaules, attendant l'ordre de la faire entrer ou de la renvoyer.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 14:46


Un bain. Putain que c'était bon. Il ne s'était pas encore rasé et larvant dans l'eau brûlante, il passa une main sur ses joues râpeuses...Bah, ses soldats avaient l'habitude de le voir négligé et de toutes façons, ils ne le respectaient pas pour sa capacité à être tiré à quatre épingle mais plutôt à sa façon de brandir l'épée.
Aujourd'hui, leur victoire avait été totale, ils avaient littéralement écrasé les Chalcédiens et galvanisé par ses troupes qui gagnaient du terrain, Vainqueur avait laissé exploser son Art achevant ainsi les dernières défenses.
Ce bain était mérité, plus que mérité. Brun entra subitement sans même s'excuser, mais Vainqueur ne s'en offusqua pas. Ils avaient l'habitude en période de Guerre de ne laisser qu'une vague place à toute intimité. A travers la buée, il remarqua quand même l'air inquiet que son ami afficha.

Les esclaves? Lesquels? Il en affluait de toutes parts mais lorsque Brun parlât d'une femme, il se souvint alors des trois prisonniers capturés la veille et qu'il avait à priori, lui aussi oublier. Ses yeux s'écarquillèrent légèrement lorsque Brun lui annonça qu'il s'agissait de Shyrin Cardia et son sourire se tordit devant la plaisanterie de son ami.
Lui-même semblait de pas y croire, pourtant, il lui indiqua qu'elle attendait juste là, dehors, devant sa tente.
Vainqueur lui lança un coup d'oeil propre à lui-même que le Maître d'Armes traduirait aisément par un " sérieux?", mais comme ce dernier semblait attendre une directive, Vainqueur reprit une attitude plus solennelle.
Il se leva et sortit du bain en enroulant une serviette autours de sa taille. Il n'était toujours pas rasé mais peu lui importait. Si la donzelle était véritablement celle qu'elle prétendait être, sa barbe de quinze jour était bien le dernier de ses soucis.
Il attacha ses cheveux encore mouillés en une queue de cheval de guerrier et s'habilla rapidement d'une tunique simple et d'un pantalon de lin sombre.

- Ton bain attendra bien après cet entretien n'est-ce pas? lança-t-il à son ami avant d'aller s'installer sur son trône improvisé. Fais la entrer je te prie.

Et Brun s'exécuta. Lorsque le pan de la tente s'ouvrit à nouveau, son ami était accompagné d'une jeune femme, très jeune. Ce visage enfantin lui rappela avec douleur celui de sa petite cousine, mais il n'en montra rien.
Il la jaugea du regard, détaillant chaque centimètre exposé devant lui. Au delà des vêtements abîmés, son port de tête trahissait ce côté noble propre aux personnages des hautes castes.
Il la toisa légèrement avant de poser son menton dans la paume de sa main, après s’être accoudé sur son large fauteuil de bois.

- Ainsi donc, tu es la fille de Hobes Cardia. Comment comptes-tu prouver ton identité?

Le ton était solennel, peut-être un peu trop vu l'âge de la gamine.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 15:37

Devant la tente royale - puisqu'il semblait que c'était celle-là - les gardes appelèrent l'homme qui accompagnait Shyrin par son nom, ce qui la fit tressaillir. Elle n'aurait jamais cru que c'était lui. Elle n'eut guère le loisir de mieux le détailler cependant puisqu'il lui ordonna d'attendre là avec sa grossièreté coutumière et passa le panneau de toile. L'attente lui parut abominablement longue. Les poignets douloureux et les jambes flageolantes, elle resta debout et droite pourtant, refusant de laisser voir la moindre faiblesse à qui que ce soit, encore moins aux deux gardes en faction.

Brun Braveterre - puisque c'était bien lui - revint finalement la chercher et la fit entrer sous la tente où elle découvrit celui qui se prétendait le roi. Vautré sur son trône et mal rasé pour autant qu'elle puisse distinguer dans la demi pénombre, il paraissait à la fois plus jeune que ce à quoi elle s'était attendue et beaucoup plus impressionnant. Curieux mélange qui la laissa sans voix l'espace d'un instant. Il la rappela bien vite à l'ordre toutefois, en lui demandant de prouver qui elle était.

Pour la première fois, la princesse hésita. Il ne lui était même pas venu à l'esprit qu'on puisse douter de son identité. Tout le monde connaissait son visage, personne ne remettait sa parole en cause. Jamais. Elle réfléchit un moment à une solution, et se sentit soudain perdue. Acuité ne lui avait pas dit qu'ils douteraient d'elle, et elle-même n'y avait jamais pensé. Au bord des larmes à cause de son état bien au-delà de l'épuisement physique, elle se mordit la lèvre violemment pour se contenir et sentit une juste colère sourdre en elle.

- Écoute moi bien, "ta Majesté", voilà des jours que je marche depuis le domaine de mon père en seule compagnie de deux esclaves. J'ai été arrêtée, attachée, trimballée d'une tente à un chariot, d'un chariot à une tente, ramenée en arrière sur les terres de mon clan, et à présent le plus rustre des soldats se croit autorisé à me tutoyer et à me traiter avec une rare grossièreté.

La tête lui tournait à gronder ainsi ; elle rêvait de s'allonger, que Shane la baigne, la masse et la parfume avant de dormir avec elle dans son alcôve de soieries et de brocards. Au lieu de ça, elle était coincée là, avec ces deux rigolos qui jouaient à la guerre, et devait supporter leur goujaterie.

- Si tu te prétends le roi, tu dois être capable de reconnaître une princesse quand tu en vois une. Et si tu n'es pas trop arrogant, tu prendras la peine de demander à tes espions si je ne suis pas recherchée par les miens. Vous n'auriez sans doute pas vaincu de manière aussi éclatante aujourd'hui si mon père n'avait pas envoyé la moitié de ses hommes à ma recherche !

Pure spéculation puisque hormis la victoire des Duchés ce jour-là, elle n'était au courant d'absolument rien. Elle espérait seulement ne pas s'être trompée en affirmant que Hobes la cherchait. Par Sâ, son père lui manquait horriblement. Sa maison aussi, ses affaires, son confort. Même Bhaal redevenait un parti enviable quand elle voyait à quoi elle en était réduite. Les larmes s'étaient mises à couler sur ses joues sans qu'elle y prenne garde mais elle restait bien droite, fière et arrogante, elle aussi, même le vertige menaçait de la jeter à terre. Une idée lui vint brusquement et elle haussa une épaule, tournant la tête vers celui qui était donc le fameux maître d'armes d'Acuité.

- Dans mon sac, lui commanda-t-elle. Il y a un collier avec une pierre verte au bout. Le symbole du Guerrier de la Nation y est gravé. Mon père l'a fait faire pour moi quand il m'a désignée comme héritière.

C'était le seul bijou qu'elle ait conservé, hormis les quelques-uns qu'elle portait. tous les objets de valeur étaient à présent en route pour les Montagnes avec Acuité. Mais celui-là avait une valeur sentimentale plus que pécuniaire et elle n'avait pas eu le coeur de s'en séparer. D'ailleurs, les soldats qui les avaient fouillés n'y avait pas vu un objet de suffisamment de valeur pour le lui confisquer. Devait-elle parler d'Acuité ? Pas encore. Elle espérait toujours ne pas avoir à mentir sur sa mort et n'utiliserait son nom qu'en tout dernier recours si on ne la croyait toujours pas.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 21:12


La gamine explosa de colère et le Roi la regarda les yeux ronds. Quelle mouche la piquait? Tandis qu'elle braillait, il jetait de temps à autres des regards complètement incrédules à Brun. C'était incompréhensible. Soit elle était une excellente comédienne, soit...complètement folle?
En tous cas, c'était bien la première fois qu'il assistait à l'esclandre d'un prisonnière se plaignant de son traitement. C'était la Guerre par El! Que croyait-elle? Un sourire se dessina lentement sur les lèvres du Roi, qui passé la surprise, commençait à trouver la situation fort amusante.

Elle lui reprochait de la tutoyer, mais faisait de même; elle spéculait aisément mais semblait ne rien y connaître en stratégie de guerre, en bref, ce n'était qu'une enfant cherchant à se donner du sérieux. Lorsqu'elle donna ordre à Brun, Vainqueur n'y tint plus et éclata d'un rire franc.
Etait-ce la fatigue accumulée? La tension qui régnait dans le camp, car même s'ils étaient actuellement en position de force, il s'agissait tout de même d'un conflit dont on ne voyait pas la fin. Quoiqu'il en fût, il rit à gorge déployée, sentant les larmes poindre aux coins de ses yeux.
Et sans égard pour la "princesse", il ne s'arrêta que lorsque son souffle l'y contraignit. Du bout des doigts, il essuya ses yeux humides et se leva en direction de la dénommée Cardia.

Il la contempla de toute sa hauteur tâchant de reprendre son sérieux. Qu'elle semblait petite et fragile cette fleur Chalcédienne...

- "Princesse en haillons" railla-t-il. Je ne reconnais nul sang noble dans votre comportement emporté et ignorant. Nous sommes en Guerre très chère...Si ce que vous dites est vrai, alors je vous traiterais avec les égards qui vous sont dû, mais comprenez qu'il me faudra plus qu'une babiole pour vous reconnaître en tant que telle. Je vais écrire une missive, à votre "père" et nous verrons bien. En attendant et dans les jours qui suivent...que pourrais-je bien faire de vous?

Il se gratta la barbe un moment et jeta un coup d'oeil à Brun qui avait croisé ses bras dans une posture significative. Son ami réfléchissait.

- Je pourrais vous envoyer avec les autres esclaves à Castelorme peut-être à moins que je vous maintienne captive ici même...il me fallait justement quelqu'un pour me frotter le dos...

Il remarqua le sourire de son Maître d'Armes et ricana de nouveau. Peut-être qu'en lui faisant un peu peur le bon sens lui reviendrait? Car il fallait être fou pour se livrer ainsi aux mains de l'ennemis sans avoir une réelle raison valable. Fou ou complètement désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 21:45

Estomaquée, Shyrin regarda le soi-disant roi éclater de rire. Elle resta longuement bouche bée devant une telle grossièreté puis se secoua et carra les épaules, pincée et les lèvres serrées. Qu'ils soient tous maudits ! Princesse en haillons ! Dire qu'elle avait pris la peine de mettre une robe propre et presque neuve avant d'arriver au camp ! Ce rustre n'avait donc aucune limite ! Ce qu'il confirma par sa dernière remarque qui la laissa à nouveau stupéfaite.  Inspirant profondément, elle essaya de se calmer mais ce fut peine perdue.

- Vous êtes sans aucun doute l'être le plus arrogant et le plus grossier qu'il m'ait été donné de rencontrer ! Vous vous prétendez roi et vous avez la grossièreté de laisser devant vous une femme debout et les mains liées. Pour qui donc vous prenez-vous à la fin ?! Vous n'avez de roi que le nom, certes pas l'honneur.

Folle de rage à présent, elle toisait les deux hommes tour à tour avec un mépris évident. À aucun moment elle n'éleva la voix mais on sentait sans peine la colère qui l'habitait.

- Je suis venue me constituer otage pour mettre fin à cette guerre stupide et vous ne trouvez rien de mieux que de me rire au nez et de mettre ma parole en doute ? Vous êtes le dernier des goujats et le plus fieffé imbécile que je connaisse. Vous ne ressemblez en rien au roi brillant et fort que m'a décrit Acuité. Écrivez donc à mon père et demandez-lui s'il ne cherche pas sa fille ! J'espère qu'il vous bottera les fesses !

Sa voix se brisa et elle chancela une fois de plus. L'émotion l'avait submergée en parlant d'Acuité et de son père, de tout ce qu'elle avait quitté volontairement, tout ça pour se retrouver face à deux idiots ricanants. Comme elle regrettait à présent ! Même Bhaal semblait poli à côté d'eux ! Se détournant des deux crétins, elle leva les épaules l'une après l'autre pour y frotter tant bien que mal ses joues humides de larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 22:20


Vainqueur avait cherché à pousser la jeune femme dans ses derniers retranchements et il y était arrivé. Tout comme lui juste avant, elle le vouvoyait à présent, plaçant ainsi une barrière de bienséance entre eux. Il se borna à sourire devant les insultes qu'elle lui envoyait au visage. Ces dernières ne l’affectaient en rien et il haussa les épaules en attendant la suite.
Mais la colère de la jeune femme ne semblait pas se calmer bien au contraire.

Il leva un nouveau sourcil lorsqu'elle émit l'hypothèse de se livrer à l'ennemis et de se constituer otage, mais lorsqu'elle prononça le prénom d'Acuité, son sourire se dissipa.
Son regard se porta sur Brun, ne serait-ce que pour s'assurer qu'ils avaient bien entendus la même chose et vu l'expression que le Maître d'Armes affichait, il n'y avait nulle doute.
La jeune femme semblait être à bout de force et sa voix se brisa dans le silence de la tente.

Vainqueur n'osait plus parler, les dernières paroles de la jeune femme résonnaient encore dans son esprit. Acuité...il la savait vivante et captive, comment diantre pouvait-elle connaître la fille Cardia?

Il se racla la gorge et s'avança vers elle. Comme elle lui tournait le dos, il saisit son poignard à sa ceinture et trancha le lien qui liait les poignets de la Princesse avant de se planter face à elle après l'avoir contournée.
Il fouilla ensuite dans ses poches et en sortit un mouchoir qu'il lui tendit.

- La dernière fois qu'Acuité m'a décrit, elle n'a pas usé de ses adjectifs à mon égard.


Il se souvenait des mots prononcés par l'adolescente lors de leur première partie de chasse, lorsque l'insouciante Acuité Loinvoyant l'avait traité de fou, de roi stupide, d'inconscient et d’égoïste devant ses troupes. Un sourire triste se figea sur ses lèvres et son regard se porta rapidement sur Brun avant de retrouver son attention sur la personne de Shyrin.

- Je sais ma petite cousine prisonnière en Chalcèdes... Vous parlez de mettre fin à cette guerre en vous constituant otage? Envisagez-vous un échange? Acuité contre vous? Pourquoi feriez-vous ça?

Il croisa les bras dans l'incompréhension la plus totale. Tout ceci n'avait aucun sens.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 15 Fév - 23:12

Focalisée sur elle-même et sa peine, Shyrin ne prit pas garde à l'approche de Vainqueur mais brusquement ses mains furent libérées de leur entrave. Soulagée, elle ramena aussitôt ses bras devant elle pour frotter ses poignets meurtris. Un mouchoir apparut alors dans son champ de vision brouillé par les larmes et elle le saisit, s'efforçant d'ignorer la proximité soudaine du roi.

- Sans doute a-t-elle pensé que je ne viendrais jamais me rendre à vous si elle me décrivait telle que vous êtes réellement, rétorqua-t-elle d'une petite voix misérable et chevrotante avec une mauvaise foi évidente.

Elle se tamponna les yeux et se moucha avec toute la grâce qu'on pouvait attendre d'une princesse avant de se concentrer sur les paroles du jeune homme. C'était le moment crucial, elle allait jouer sa destinée avec les prochains mots qu'elle prononcerait. Son avenir, mais aussi celui d'Acuité et de son enfant. Elle allait entamer sa vie de mensonges et en avait la nausée.

- Vous ne pourrez pas m'échanger contre elle, murmura-t-elle en se retenant de fondre en larmes à nouveau. Je suis venue pour... Pour équilibrer les forces... Mon père mettra fin à la guerre si vous me gardez...

Sa nausée s'était amplifiée et de gros sanglots gonflaient sa poitrine, menaçant d'éclater à tout instant. Elle se détourna à nouveau, bouleversée. L'émotion était à son comble mais le pire restait à venir. Elle devait annoncer la mort de son amie, de la cousine du roi et de l'amante de son maitre d'armes.

- Acuité... Elle m'a été offerte comme cadeau de fiançailles... Mais elle a tenté de s'enfuir...

Sa voix se brisa une fois encore et elle plongea le nez dans le mouchoir de Vainqueur, incapable de continuer dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Lun 16 Fév - 21:13


La mauvaise foi et l'éloquence dont la petite Chalcédienne usa réussit à tirer un sourire en coin à Vainqueur. Malgré sa petite voix chevrotante, elle ne manquait pas de répondant ni même de hargne. Le Roi se sentit un peu mal à l'aise face à la jeune fille. Après tout, elle n'était qu'une enfant prise entre les feux de la Guerre, peut-être devait-il se montrer plus magnanime.

Vainqueur attendait toutefois sa réponse, un potentiel héritage de la famille était en jeu. Acuité était une Loinvoyant, son sang avait une valeur autre que pécuniaire. Elle était une descendante de la lignée, même si ce n'était pas en direct.
Pourtant, plus le temps passait et plus l'espoir de la retrouver un jour se dissipait, lentement, comme happé dans les querelles des batailles.
Les paroles qu'elle prononça alors attirèrent toute son attention. Ne pas pouvoir l'échanger? Et pourquoi donc? Et plus la Princesse tardait à donner la suite, plus le mauvais pressentiment concernant Acuité enflait dans le ventre du Roi.

Sans le vouloir, la jeune femme faisait durer le suspens, un suspens cruel, mais Vainqueur n'eut pas le coeur de la brusquer plus, elle semblait visiblement en proie à une réelle tristesse quant au sort de sa petite cousine.
Comme elle venait de plonger le nez dans le mouchoir qu'il lui avait tendu, il se pencha vers elle, cherchant à capter son regard.

- Que s'est-il passé après sa tentative de fuite? demanda-t-il d'une voix neutre.

Il ne souhaitait qu'une seule chose : que la vérité éclate enfin au grand jour. Plus de " et si", plus de " quand on", rien que la certitude que tout avait été fait pour ramener la jeune femme de son inconscience. Brun avait faillit y parvenir pourtant...
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Mar 17 Fév - 10:44

Croiser le regard de Vainqueur fut à la fois salutaire et dévastateur. Shyrin comprit qu'elle faisait involontairement durer un suspens odieux pour lui, mais aussi que la nouvelle serait un coup très rude. Dominant de son mieux les sanglots qui lui oppressaient la poitrine, elle garda en revanche la tête basse pour murmurer d'une voix éteinte.

- Ils l'ont tuée en essayant de la rattraper... Je n'ai pas pu la sauver... Je regrette... Je regrette tellement...

A bout de forces et submergée par les émotions, elle se laissa aller contre le premier appui rassurant venu, à savoir le torse du roi. Des larmes amères inondaient son visage alors que tournaient dans sa tête enfiévrée toutes sortes de malédictions. Sa vie de mensonges venait de commencer et promettait d'être un peu plus pesante à chaque instant. Si elle avait déjà menti, caché des choses ou manipulé des êtres plus faibles pour qu'on lui passe ses caprices, ce n'étaient que sur des sujets sans grande conséquence. Cette fois, c'était très grave et elle en prenait douloureusement conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1579
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Ven 20 Fév - 22:10

Brun avait assisté, réprobateur et abasourdi, au coup d'éclat de la petite Chalcédienne. Non contente de le traiter comme son larbin personnel, elle avait inondé sa Majesté de plus d'insultes qu'il n'en avait reçu depuis des lustres - voire depuis toujours. Vainqueur avait réagi avec sang froid et dérision, peut-être un peu trop compte tenu de la situation. La fillette s'était noyée dans son indignation, révélant au passage la raison de sa prétendue reddition et un nom. Un nom qui avait suffi à faire baisser le ton et focaliser leur attention.

Acuité avait disparu depuis plus de trois mois, seule, dans la forêt. Vainqueur et Brun savaient très bien ce que cela signifiait. Pourtant, quand Vaillant avait révélé sa captivité, ils s'étaient à nouveau permis d'espérer. Malgré les mauvais traitements que l'Artiseur rapportait, les Chalcédiens n'étaient pas assez stupides pour gaspiller un otage de cette valeur.

Alors, que signifiaient ces pleurs ? Allait-elle sortir son nez de ce putain de mouchoir et cracher le morceau ?! Maudits esclavagistes, ils lui donnaient envie de vomir ! Ils étaient assez stupides pour l'avoir fait. La fille n'avait pas besoin de poursuivre : il savait déjà ce qu'elle allait dire, et il la haïssait pour ça, il la haïssait pour ces larmes qui ne lui appartenaient pas. Des larmes obscènes, comme l'avait été la fin de la petite Duchesse : tirée comme un lapin dans une énième tentative de fuite.

Brun tâcha de se retirer en lui-même, comme il le faisait d'ordinaire pour ce genre de nouvelles. Cela fonctionna pour sa peine, plus aiguë qu'il ne l'aurait pensé, mais pas pour sa colère ni pour sa culpabilité. Il haïssait les Chalcédiens, peut-être plus que jamais, et il se haïssait lui-même, d'avoir laissé filer la jeune fille, ou d'avoir essayé de la retenir, sans quoi elle n'aurait pas décampé. L'autre pleurait toujours et il eut envie de la tuer.

Il se força à l'immobilité, puis sortit brusquement, laissant la princesse et Vainqueur en tête à tête.


Dernière édition par Brun Braveterre le Dim 22 Fév - 23:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Sam 21 Fév - 10:36


Le Roi s'attendait à cette phrase, il s'attendait à ce qu'on lui annonce enfin la mort d'Acuité, par contre, il ne pensait pas que cela l'affecterait autant, à moins que...ce soit les larmes de la petite Princesse et la réaction de Brun qui l'affaiblirent à ce point.
Par El, pourquoi Brun partait sans mot dire le laissant démunis face à leur prisonnière? Qu'elle mouche le piquait...Acuité était son élève mais...s'était-il autant attaché à elle?
Et lui? Vainqueur Loinvoyant?

Bien sûr qu'il était triste, mais...n'était-ce pas le choix d'Acuité de s'être enfuie?A qui pouvait-il en vouloir à part à elle même? Cette petite sotte n'en avait toujours fait qu'à sa tête...
Déjà dans les bois, à partir chasser sans escorte! Au lieu de rester recluse comme toute Dame brisée après cette mésaventure qu'avait-elle fait? Elle s'était entraînée à se battre, à se défendre, elle avait été jusqu'à lui demander des conseils sur l'Art, estimant que Maître Ordajonc n'allait pas assez vite.
La sotte! Il aurait dû lui parler, il aurait dû la forcer à occuper des activités liées à son rang. De la putain de broderie au lieu de l'épée et de l'arc.

Vainqueur s'en voulait terriblement de ne pas avoir su la protéger mais...n'avait-elle pas Taebryn? Non, il ne pouvait pas en vouloir à cet homme, même Brun s'était fait avoir lorsqu'il l'avait retrouvé dans le camp. Elle lui avait filé entre les doigts. Petite fourbe, petite maligne....
Un sourire s'étira à travers la larme qui roula sur sa joue.
Si c'est la liberté qu'elle souhaitait, au moins y était-elle parvenu.

La pauvresse contre son torse sanglotait bruyamment. Qu'allait-il faire d'elle? S'était-elle rendu parce que Acuité était morte? Ces deux gamines donnaient elles réellement un nouveau tournant à cette putain de guerre?
Il ne prit même pas la peine d'essuyer la larme qui traçait une ligne sur sa joue alors que ses deux mains se posèrent doucement sur les épaules secouées de la jeune femme.
Lentement, il l'éloigna de sa poitrine et croisa son regard rougit par les larmes.

- C'est une bien triste nouvelle que vous m'apprenez là Princesse, dit-il à voix basse. Je vous crois lorsque vous me dites le regretter. Étiez-vous devenues amies? car je ne connais nul individu capable de pleurer la mort d'un ennemis.

Il se redressa alors, et tapota légèrement l'épaule de la jeune femme avant de la laisser là, debout et immobile au milieu de la tente. Son regard se perdit quelques instants sur l'ouverture, là où Brun s'était faufilé quelques instants auparavant sans mot dire, puis il s'avança vers sa carte. L'embrassant du regard, il retourna la situation y incluant cette nouvelle pioche.
La fille Cardia entre ses mains et la mort de sa petite cousine.
Il était le Roi et n'avait pas le temps de s'attendrir, il devait au contraire tourner ces événements en sa faveur.
Il attrapa un pion et se gratta la barbe avec avant de le reposer.

- Shyrin, l'interpella-t-il sans lever les yeux vers elle. Nous allons négocier avec votre père. Qu'est-il capable de demander en échange du corps d'Acuité?

S'il ne pouvait la ramener en vie, il espérait bien pouvoir offrir à ses parents des funérailles dignes et peut-être une dernière étreinte à travers le linceul qui la recouvrirait. Mais pour cela, il fallait agir vite, très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Dim 22 Fév - 21:49

Le Roi la saisit par les épaules, lui faisant relever la tête par réflexe pour croiser son regard et elle fut plus peinée encore de voir quelle émotion était la sienne. Un respect nouveau venait de naître en son coeur pour cet homme qui n'hésitait pas à montrer à quel point il était affecté par la triste nouvelle qu'elle lui avait apportée. Elle s'efforça de se dominer mais elle était si fatiguée, elle n'arrivait pas à s'arrêter de pleurer. À nouveau, elle se moucha et s'essuya les yeux avant de hocher la tête, confirmant à Vainqueur que sa cousine et elle étaient devenues amies.

- Elle a été très gentille avec moi. Nous avons beaucoup parlé toutes les deux...Je... Je l'aimais vraiment beaucoup...

Parler d'Acuité au passé était une abomination, un horrible péché pour lequel elle serait sans aucun doute punie. Les démons allaient venir la hanter encore et encore, pour tout le reste de sa vie.
Le Roi s'éloigna d'elle et elle s'aperçut alors que l'autre homme, le maître d'armes, avait quitté la tente. Elle était seule avec Vainqueur et son énorme mensonge. Ledit mensonge qui allait encore s'aggraver compte tenu de la question qu'il lui posa ensuite. La princesse jeta un regard affolé du côté du jeune homme avant de se détourner rapidement. Gagnée par la panique, elle chercha désespérément quoi dire pendant un moment. Elle allait devoir lui faire encore plus de peine, s'enfoncer dans les mensonges et les faux-semblants pour toujours. C'était de pire en pire.

- Vous ne pouvez pas... Je veux dire... C'est impossible...

Elle tordait le mouchoir du Roi entre ses mains et tournait le dos à ce dernier. Le second mensonge lui vint soudain aux lèvres et elle songea avec désespoir que ça devenait plus facile et en même temps plus douloureux. Elle y perdrait son âme, c'était certain.

- Avec la chaleur... C'est impossible de garder... De garder... Enfin... Vous voyez..? Nous l'avons... Incinérée.

Elle souffla un coup, les yeux clos, puis se tourna pour faire face à son juge. Elle avait commencé à se haïr, venait-elle de comprendre.

- S'il vous plaît... Je suis venue me constituer otage pour que la guerre cesse...
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Lun 23 Fév - 9:57


Le regard plongé sur sa carte, le Roi Vainqueur écouta les explications de la jeune femme. Lorsqu'elle énonça l'impossibilité de ramener le corps d'Acuité, ses doigts se crispèrent sur le vélin. Il songea alors à Glace qu'il ne portait pas dans son coeur, mais surtout à Mésange qui aimait tendrement sa fille. Elle serait très probablement effondrée malgré la joie de sa nouvelle maternité.
Que pouvait-il bien faire? Quelle serait la meilleure voix à suivre?
Shyrin se constituait prisonnière pour que la Guerre cesse mais, au fond de lui, une voix grondait, criait vengeance pour le sang de sa famille versé.

Et puis, la bataille d'aujourd'hui avait été une victoire supplémentaire pour l'armée des Duchés...demander la paix à présent serait...non.
Il garderait la princesse en otage et se servirait d'elle le moment opportun, mais d'ici là, il continuerait à écraser ces vils insectes qui avaient brisé tout un village et ruiné quantité de vies.
Ses sourcils se froncèrent, soutenus par cette certitude et cette volonté sans faille. Il devait retrouver Brun et faire un nouveau point avec lui, mais...où était-il passé?

Il soupira devant ses pions et dit d'une voix basse et grave.

- Bien.

Après une inspiration, il se redressa et se tourna vers Shyrin qu'il trouvait à présent dans un piteux état. Soit elle était très courageuse d'être venu jusqu'ici, soit totalement inconsciente. Quoiqu'il en fut, sa vie était entre les mains du Roi à présent, et un juste retour des choses aurait été qu'il la tue et renvoie sa tête à hobes...non cela aurait été trop charitable. Un tas de cendre aurait suffit.
Pouvait-elle voir dans son regard sombre la haine qui le consumait lentement? Il se força à rester calme pour ne pas l'effrayer en se répétant qu'elle n'y était pour rien. Ce n'était qu'une victime, comme Acuité; mais une victime plus chanceuse que sa petite cousine, lui n'était pas un barbare.

- J'enverrais un message à votre père dès demain, lui indiquant que nous vous tenons prisonnière. Mais il n'y aura nulle demande de paix dans l'immédiat, ajouta-t-il d'un ton sans appel.

Il se dirigea vers le baquet d'eau et en toucha le liquide, toujours chaud à travers la mousse.

- Vous serez bien traitée, autant que faire se peut. Enfin, vous et votre suite. Vous pouvez profiter du bain si vous le souhaitez, j'ai quelques ordres à donner et euh...tenez.

Il se dirigea vers sa malle et en sorti une tunique. Elle nagerait très certainement dedans et n'aurait pas une apparence très féminine mais...cela serait toujours mieux que ses haillons puants.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Lun 23 Fév - 11:19

Le regard de Vainqueur brûlait de haine et de détermination, au point que Shyrin en frémit. Venir jusque là et se rendre avait-il été une grave erreur ? Allait-elle mourir là, bêtement, en guise de juste vengeance ? Une immense peine la submergea en songeant que son sacrifice serait peut-être vain, que leur plan élaboré avec Acuité allait tomber stupidement à l'eau à cause d'une faille qu'elles n'avaient pas su prévoir. Si seulement elle pouvait dire la vérité... Mais c'était beaucoup trop tard à présent. Et même si le roi apprenait que sa cousine était en vie, ça ne résoudrait pas son problème d'avoir conçu un enfant hors mariage et avec un homme qui ne lui était pas destiné. La situation était inextricable, elles étaient allées trop loin désormais.

La tête lui tourna quelques instants alors qu'elle pâlissait sous le regard haineux du Roi lui annonçant qu'il n'y aurait pas de paix. Leurs efforts avaient été inutiles. Comment lui en vouloir, cependant ? Et puis, n'avait-elle pas gagné sa propre récompense en échappant à Bhaal Fanel ? Il ne lui restait qu'à prier pour le salut de son père et des siens. De plus en plus lasse, elle approcha à pas lents de Vainqueur et de son bain. Le désespoir lui pesait sur les épaules en même temps que son abominable culpabilité. Elle se tenait droite, pourtant, elle voulait faire honneur à son clan et au magnanime Roi Vainqueur. Elle serait donc une prisonnière exemplaire, se jura-t-elle intérieurement.

- S'il vous plaît... Tenta-t-elle néanmoins d'une voix aussi douce que lasse. C'est Acuité qui m'a conseillé de venir vous voir... Elle avait une grande confiance en vous.

Mais il était inutile de parler de paix en ces circonstances, elle le voyait bien. Le moment n'était pas le bon, peut-être même ne le serait-il jamais. Comme un automate, elle prit la tunique qu'il lui donnait et observa le tissu entre ses doigts. Elle devait être bien sale et dépenaillée pour qu'il ait assez pitié pour lui donner un vêtement à lui. Elle hésita un moment avant de formuler sa demande suivante mais finit par se décider à ignorer ses craintes.

- Où dois-je aller ensuite ? Mes serviteurs peuvent-ils me rejoindre ? J'ai promis de veiller sur eux, même si nous étions emprisonnés...

Inquiète et tout espoir envolé de son coeur, elle levait de grands yeux innocents vers le Roi mais ne pleurait plus. Pour le moment. Ses mains jointes sur la tunique s'élevaient entre eux, tendues vers lui. Attendait-elle qu'il lui remette ses entraves ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Lun 23 Fév - 15:32


Étrangement sa supplication lui fit mal au coeur. Acuité avait-elle supplié ses agresseurs avant de mourir ou bien l'avaient-ils tiré à distance comme une vulgaire proie?
Une grande confiance hein, l'expression de Vainqueur se fit plus triste lorsqu'il répondit:

- Et j'ai trahi cette confiance...en la laissant mourir.

Il soupira puis glissa une main dans ses cheveux humides de son bain avant de reprendre d'un ton légèrement plus ferme :

- Je suis désolé, j'ai des directives à donner. Je..qu'est ce que vous faites?

Il regarda les mains qu'elle lui tendait comme si...comme si elle souhaitait qu'il les rattache. Sans aucune brusquerie, il repoussa ses poignets jusqu'à sa poitrine.

- Vous n'aurez pas de nouvelles entraves, je placerai seulement des gardes devant votre tente. Considérez- vous comme prisonnière et si vous tentez quoique ce soit de douteux, mes soldats auront pour ordre de vous éliminer.

Mais putain où était passé Brun? Vainqueur avait pour habitude de traiter avec des chefs de Guerre pas avec des gamines égarées...Il ne savait pas vraiment comment s'y prendre, la seule chose dont il était certain, c'est qu'elle devait rester en bon état s'il voulait qu'elle conserve sa valeur.
Il se sentait seul et subitement désœuvré. Les prochains jours allaient être compliqués. Prévenir Taebryn..prévenir Castercelf...Il jura sur El qu'il ne laisserait aucun répit aux Chalcédiens, qu'il vengerait cette perte, comme il vengerait le village rayé de la carte en Rippon.
Tout ceci n'avait que trop duré, demain il attaquerait à nouveau, et après-demain aussi et encore après!

- Je vous laisse à votre bain et reviendrais dans un petit moment.

Et sans se retourner il sortit. Lorsqu'il apparut à l’extérieur, la sensation d'oppression se dissipa et immédiatement deux soldats se présentèrent. Il leur ordonna de surveiller la tente et de ne laisser personne ni entrer, ni sortir en dehors de lui ou du Maître d'armes. Où avait-il bien pu passer?
Il aurait tout le loisir de la nuit pour le chercher, persuadé qu'il ne trouverait de toute façon pas le sommeil. L'Art l'appelait...oui, cette nuit il s'emparerait de nombreux esprits et les déboussolerait tous.

Ses pas le conduisirent tout droit à la tente des prisonniers contenant la suite de Shyrin. Il ordonna qu'on les nourrisse et qu'on leur donne à boire et de ne les laisser sortir sous aucun prétexte.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 310
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Lun 23 Fév - 16:15

- Oh... Merci...

Bouleversée par l'émotion qu'elle sentait chez le Roi, Shyrin ne sut que dire d'autre. Sa remarque sur la confiance l'avait achevée. Les mains ramenées contre et serrant toujours la tunique, elle hocha la tête devant ses directives.

- Je ne ferai rien pour vous contrarier, vous avez ma parole.

Même si elle se doutait bien que la parole d'une Chalcédienne, fut-elle princesse, ne devait avoir que peu de valeur à ses yeux depuis qu'elle lui avait annoncé la mort de sa cousine. Avant cela, même. Il devait la haïr depuis toujours sans même la connaître.

Il la planta là, lui commandant de prendre ce foutu bain sur un ton qui ne souffrait pas de réplique. A bien y réfléchir, elle était si fatiguée que ça ne pourrait lui faire que du bien. Cependant, seule devant le baquet dont elle sentait émaner une chaleur attirante, elle hésita brièvement. C'était la toute première fois de sa vie qu'elle serait seule lors de ce rituel. Pas d'esclave pour lui attacher les cheveux, la déshabiller, la savonner, la masser. Personne pour lui tenir compagnie. Personne pour chanter ou danser pendant qu'elle se reposait dans l'eau chaude. Sa nouvelle vie de prisonnière et de menteuse commençait là, apparemment.

La tunique de Vainqueur posée sur le siège le plus proche, elle défit en tâtonnant les agrafes et les rubans de sa robe qu'elle sentit effectivement en piteux état. En à peine trois jours de marche et de chariot, cette tenue était devenue une ruine. Ses doigts tremblant s'écorchèrent sur une fermeture récalcitrante, lui tirant un petit cri de douleur alors qu'elle portait le doigt à sa bouche. Le courage l'abandonnait plus vite que ses forces. Elle retint ses larmes pourtant et acheva de se dénuder, laissant l'étoffe autrefois soyeuse et légère glisser à ses pieds en tas sur les chaussons qu'elle avait quittés également.

Refusant de s'attarder sur son corps sans doute sale et amaigri, elle enjamba le bord du baquet et se laissa glisser dans l'eau chaude avec une gros soupir. Une fois assise, de l'eau jusqu'aux épaules, elle se sentit soudain trop lasse pour bouger encore. Peut-être pouvait-elle s'accorder quelques instants de repos avant de se laver ? Vainqueur avait dit qu'il serait absent un moment, elle avait sans doute le temps. De toute façon, elle n'avait plus la force de lutter. Ses cheveux défaits trempaient à moitié dans l'eau, l'enveloppant d'une nuée cuivrée, quand elle appuya sa tête contre le bord pour fermer les yeux.

Elle commençait à s'endormir quand elle se sentit glisser sous la surface. Paniquée, elle bondit alors pour se rattraper des deux mains aux rebords qui l'encadraient. Elle cligna des yeux plusieurs fois et finit par décider d'écourter ce moment pourtant si délicieusement délassant. Sans doute ne méritait-elle plus de plaisir de ce genre. pas alors qu'elle venait délibérément de trahir la confiance d'un homme dont elle sollicitait pourtant une immense faveur. Déprimée, sombre, elle se frotta donc de son mieux partout où elle put avec un bout de savon trouvé sur un bord, démêla ses cheveux avec ses doigts, puis se leva précautionneusement. C'est alors qu'elle réalisa pour la seconde fois qu'il n'y avait personne pour la sécher et prendre soin d'elle. Elle faillit en pleurer tant elle se sentait stupide. Au lieu de ça, elle enfila la tunique prêtée par le Roi sans se soucier de la mouiller ou qu'elle lui colle au corps ; elle lui arrivait sous les genoux. Il n'était plus temps de faire des manières, elle allait devoir apprendre à se débrouiller seule malgré son handicap.

Courageuse malgré sa peine, elle chercha donc un endroit pour se reposer mais n'osa pas fouiller trop avant dans la tente immense. Elle pouvait faire mille sottises, se perdre, sortir par erreur, renverser une lampe ou avoir l'air de fouiller dans les affaires du Roi, ce qui serait proprement mortifiant. Plutôt que de se ridiculiser à nouveau donc, elle atteignit le premier siège à dossier disponible, une sorte de haute chaise en bois qui ressemblait à un trône, pensa-t-elle, et se recroquevilla dessus de son mieux pour enfin s'accorder un peu de sommeil. Le soulagement de sa faim viendrait plus tard. Quand elle ferma les yeux, le son de la voix d'Acuité l'assaillit et c'est le visage humide de larmes qu'elle sombra.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   Lun 23 Fév - 16:57


Après avoir achevé son tour, il passa par la tente qui abritait leur cuisine improvisée. Il récupéra un ration de pain légèrement rassis, ainsi qu'un bol de ragoût dont il préférait ignorer de quel animal local il tirait sa composition. Cela sentait bon et c'était suffisant à ses yeux. Au passage, il salua les soldats qui ne firent aucun commentaire, pensant très certainement que le Roi avait faim.
En réalité, Vainqueur avait l'estomac en vrac, trop retourné pour avaler quoique ce soit, excepté une rasade d'eau de vie, la plus mauvaise qui soit. Mais l'alcool était prohibé sur le camp, il ne s'attendait donc pas à en trouver.
Il avait zoné un long moment, espérant tomber sur Brun, mais le Maître d'armes semblait avoir tout bonnement disparu. Il ne s'abaissa pas à demander quoique ce soit à quiconque à son sujet. Son ami était suffisamment taciturne pour gérer ses affaires en privé. Et puis, c'était Brun, si quelque chose le tracassait véritablement, il viendrait en parler de lui-même.

Fatigué mais résigné, il revint vers sa propre tente et s'annonça devant le pan de toile. Nulle réponse ne lui arriva en retour, et l'espace d'un instant, il crut que la jeune femme s'était enfuit après s'être bien jouée de lui!
Il se précipita à l'intérieur fou de rage d'avoir été ainsi pris pour un jambon et d'avoir baissé sa garde devant cette gamine Chalcédienne, mais une fois à l'intérieur, il la trouva du regard, recroquevillée sur son trône et..endormie.

Il resta un moment, interdit sans vraiment savoir quoi faire. Devait-il la réveiller et la chasser? Lui rappeler qu'elle n'était qu'une prisonnière?
Il l'observa un moment puis s'approcha avant de s'accroupir devant elle.
Si jeune....et pourtant ses traits semblaient en souffrance, même sous l'effet du sommeil. En y prenant garde, il pouvait voir les stries qui maculaient encore ses joues.
Cette vision lui fit horreur tant elle lui fit penser à sa petite cousine et il se releva. Sur la carte de sa table, il déposa le bol de ragoût et le pain, puis s'installa sur le tabouret aux abords du bois.
Appuyé sur un coude, il contemplait ses futurs plans, cherchant dans le calme les meilleurs mouvements à effectuer.

L'Art le titillait et il se demanda s'il devait y chercher Acuité. Il s'y était refusé depuis le début mais...au moins aurait-il la preuve que les propos de la Princesse étaient vrais. Il secoua la tête. Non, vu l'état dans lequel s'était retrouvé la Chalcédienne, elle n'avait pu mentir.
Ah si Brun était là....
L'image de la bouteille d'alcool se raviva à sa mémoire et il se mit à chercher dans ses affaires s'il n'en avait pas de planquée par là. En fouillant dans une malle il fit tomber une pièce de son armure  et le son du métal sur le sol résonna un moment. Instinctivement, il se tourna vers Shyrin et remarqua qu'elle ouvrait un oeil.

- Désolé, je cherchais....bredouilla-t-il avant de se raviser. Je vous ai rapporté à manger.

Il pointa la table du doigt et se remis à chercher l'objet de son attention.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La nuit est sombre et pleine de terreur [Fin juillet 10 - Brun et Vainqueur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [EVENT - PARTIE 2] La nuit est sombre et pleine de terreur.
» Une nuit aussi sombre que le charbon ¬¬
» Pour une lampée de sang... (rp mission) [Terminé]
» Une fois de plus, la nuit est sombre et dérangée [feat kaïgaan]
» La nuit est Sombre... [PV Tomas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Province des Etats Chalcèdes
-