AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le mouchoir [Aout 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Le mouchoir [Aout 09]   Jeu 17 Mai - 0:24

Ses yeux durent s’habituer à la pénombre un instant, avant de chercher celui qui l’avait amenée ici.
Par El…qu’était-elle entrain de faire ? Etait-ce la conduite à tenir pour une jeune femme de sa lignée?
Elle ne connaissait que peu le Maître d’Arme, mais depuis le début, quelque chose l’attirait irrémédiablement vers lui. Alors n’écoutant que son cœur, elle avait foncé, tête baissé, encore une fois.
Et après tout, ne serait-il pas mieux pour lui de se réveiller auprès d’une personne de sa connaissance ? Bien sûr, Acuité n’était pas infirmière, elle n’y connaissait rien, ni en baumes, ni en plantes, mais elle serait là. Lorsqu’enfin, ses pupilles s’habituèrent à l’obscurité, elle aperçu Brun, allongé sur une table au fond de la grande tente.

A son grand étonnement, il y avait peu de blessés sévères. Certains gémissaient, très certainement sous l’effet de quelques drogues antidouleur. Elle s’approcha discrètement du Maitre d’Arme, vérifiant que personne ne rôdait dans les parages avec quelques coups d’œil furtifs.
L’homme gisait, inconscient. Son heaume avait été retiré, et sa queue de guerrier n’était plus qu’un amas de cheveux couvert de sable et de sueurs, tout entremêlé. Elle entreprit de détacher les dernières mèches du lien qui les détenait, El sait comment. Puis elle remarqua la bosse, qui pointait sur le côté gauche de son front, à la frontière de sa chevelure. Le dôme de peau était craquelé et avait saigné abondamment. Une croûte brune avait fini par se former, sans grande réussite. Quelques gouttes du liquide rouge perlaient encore.

Dans son sommeil, le Maître d’Arme se contracta, comme si une violente douleur faisait rage dans ses boyaux. Son visage transpirait, pâle, tandis que ses traits dessinaient le mal sur son visage.
Acuité approcha la petite bassine en acier, disposée non loin de là, et comme elle ne trouvait aucun linge pour nettoyer l’homme gisant sous ses mains, elle retira de son corset son mouchoir qu’elle plongea dans l’eau. Elle essora le tissu et se mis à nettoyer ce visage qu’elle chérissait, avec la plus grande délicatesse

Pendant que ses doigts s’exécutaient, elle tâchait de réfléchir à ce qui l’avait conduit jusqu’ici. Ses yeux se posèrent sur ce visage et le regardèrent en détail. Les cris de la foule dehors, la ramenèrent à la réalité. La mêlée venait de s’achever, et le champion se faisait acclamer par la foule hystérique. Elle espéra que ce ne fut pas Vaillant.
Tandis que son mouchoir passait sur la blessure du Maitre d’Arme, le visage de ce dernier se crispa et elle comprit en l’espace d’un instant, qu’il s’éveillait. Sa main stoppa net son geste et resta en suspens. Figée, elle commença à chercher une explication  sur sa présence ici à lui donner.


Dernière édition par ACUITE LOINVOYANT le Dim 10 Juin - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Jeu 17 Mai - 19:38

Ce furent sans doute les hourras de la foule qui tirèrent le maître d'armes de son inconscience. Ou peut-être pas ; il serait bien le dernier à pouvoir en juger. Et puis, quelle importance ?

Toujours est-il que Brun s'éveilla brutalement, passant sans transition du néant à une conscience relative. Dans une grande inspiration, il se redressa soudain sur sa couchette, attrapant dans un réflexe défensif le poignet qui le surplombait. C'est seulement après avoir broyé de sa poigne cette main qui le menaçait qu'il s'aperçut que son propriétaire ressemblait à une femme. Pris de vertiges, il la lâcha et se rallongea, alors que le plafond de la tente tournoyait.

Les choses se stabilisèrent peu à peu et il reconnut Acuité.
- Pardonnez-moi, dit-il.
Il entendait des gémissements autour de lui. Personnellement, il avait l'impression qu'on lui tapait sur le crâne à grands coups de gourdin. Mais ce n'était rien comparé au dégoût qu'il éprouvait à se retrouver dans ce genre d'endroit. Et au dégoût tout court, son estomac battant toujours la campagne.

Sa première question aurait sans doute dû être : que m'est-il arrivé ? Car c'est ce qu'il se demandait, malgré qu'il ait toujours trouvé ce genre d'interrogations particulièrement stupide : en général, un soldat se réveillait à l'infirmerie, ou autre camp de fortune, parce qu'il avait été blessé, ou mis en hors d'état de se battre ; il pouvait s'en douter lui-même.

Cependant les premiers mots qui passèrent la barrière de ses lèvres gercées furent :
- Que faites-vous ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Jeu 17 Mai - 21:39

Lorsque le Maître d’Arme se releva d’un coup, attrapant son poignet gracile au passage, d’une main de fer, Acuité recula d’un pas. Elle ne s’attendait pas du tout à ce genre de réaction et ne sût que faire. Elle le pensait faible, mais la force qu’il mit dans ce mouvement défensif lui prouva le contraire.

Elle fut d’autant plus surprise, lorsqu’il la relâcha et se rallongea. La voix qui passa à travers ses lèvres était rauque et semblait masquer une douleur omniprésente. Et malgré cela, il lui demandait pardon. Mais pour la jeune femme, il n’y avait rien à pardonner, et elle ne pensait déjà plus à la chaleur cuisante que le frottement de la poigne avait provoqué sur son poignet fin.
Pour toute réponse, elle lui fit un sourire qu’elle voulu apaisant et secoua légèrement la tête, comme pour lui signaler qu’il ne devait pas s’en faire.

Comme il restait les yeux clos, elle songea qu’il se rendormirait peut-être, pourtant, à nouveau, il fit l’effort de parler avant de la regarder.

- Que faites-vous ici ?

Cette question la mit mal à l’aise. En effet, que faisait-elle ici ? Elle avait juste accouru, sans réfléchir…une habitude vraisemblablement. Comme pour se punir, elle se mordit doucement la lèvre inférieure et décida de détourner la conversation. Déjà, parce qu’elle ne souhaitait pas qu’il remarque son inclination envers lui, mais aussi, car il paraissait encore très tourmenté sous l’effet de la douleur.

Elle n’avait toujours pas compris ce qui s’était passé là-bas, dans l’arène. Pourtant, le résultat était sous ses yeux. Brun, plus pâle qu’à l’ordinaire, se battant contre une douleur interne qui semblait ne rien avoir à voir avec la bosse sur son front.

- Shhhht, dit-elle doucement. Vous avez une vilaine blessure, il faut vous reposer.

Alors, elle tamponna à nouveau son front et ses tempes en espérant que l’eau fraîche apaise un peu ses maux. Ses doigts se mouvaient, de la façon la plus délicate possible, sans appuyer.

- Peut-être voulez vous boire quelque chose ? De l’eau, ou un peu de tisane à l’écorce de saule, j’ai entendu dire que cela était un puissant antidouleur…

Sa voix mourut sur ses mots. El seul savait ce qu’elle était entrain de faire et pourquoi elle était là.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Lun 28 Mai - 13:25

Acuité ne répondit pas à sa question. Au contraire, elle l'enjoignit au silence.
- Shhhht... Vous avez une vilaine blessure, il faut vous reposer.

Brun protesta intérieurement alors qu'un mouchoir humide venait à la rencontre de son front. La sensation était agréable mais cela n'était rien par rapport à l'angoisse qui le saisit soudain. Dans cette tente emplie de gémissements, voilà qu'on le soignait comme s'il était à l'agonie. Cela lui donnait vraiment l'impression d'être mourant. Par El, il étouffait ici !

Avec plus de précautions cette fois, Brun se redressa et attrapa à nouveau le poignet d'Acuité.
- Arrêtez, s'il vous plaît dit-il d'une voix ferme, hésitant toutefois sur les mots à choisir. Il ne voulait pas froisser Acuité, mais il fallait absolument qu'il renverse la situation.
- Je vous remercie d'être venue me voir, mais je vous assure que je vais très bien !

Et, comme pour s'en persuader lui-même, il fit discrètement le tour du propriétaire, s'assurant du regard qu'aucun morceau ne manquait à l'appel. Ses sensations étaient intactes, et leur virulence à l'égard de son crâne et de son estomac le rassuraient presque. Il était tout à fait en état de marche - et, à bien y réfléchir, cela relevait presque du miracle étant donné la manière dont il avait "quitté" le combat. Le combat !

- Qui a gagné ? s'écria-t-il soudain, retrouvant avec enthousiasme les yeux noirs d'Acuité.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Lun 28 Mai - 19:21

Avait-elle fait quelque chose de mal ? Le Maître d’Arme avait à nouveau saisi son poignet. Mais contrairement à la première fois, il lui sembla qu’il y mettait les formes. Certes, sa poigne était celle d’un homme, franche et forte, mais il paraissait légèrement attentionné envers la jeune femme. Peut-être avait-il peur de la froisser.

Cependant, il la remercia et elle dû faire preuve de toute sa force de caractère pour ne pas rougir. Cet effort paru bien vain, lorsqu’il lui demanda qui avait gagné la mêlée. Elle n’en avait pas la moindre idée, cela faisait bien un quart d’heure qu’elle était ici à s’occuper de lui. Bien sûr, elle avait entendu la foule scander un nom, mais elle n’était pas bien sûre d’avoir compris le nom de « Saphir ». Si c’était bien cela, cet homme était un parfait inconnu ici à Castercelf.

Piteusement, les joues teintées de rose, elle baissa les yeux dans un premier temps, n’osant pas affronter le regard de Brun.

- Je…commença-t-elle.

Mais elle ne pu se résoudre à avouer qu’elle n’en avait aucune idée. S’il devinait qu’elle était restée à ses côtés depuis si longtemps, alors il devinerait son inclination pour lui. Et ceci, elle ne le souhaitait pas. Prise de panique, elle continua avec un sourire forcé :

- Un certain « Saphir ». Le connaissez-vous ?

Elle le regarda, espérant que ça serait le cas. Ainsi, le nom qu’elle avait entendu n’était pas un mirage et elle gardait un peu de dignité quant à la situation. Dans l’attente de sa réponse, elle tortillait entre ses doigts fins le mouchoir humide avec lequel elle l’avait soigné ; symptôme de son mal être. Comment décrire ce qu’elle ressentait pour lui ? Il n’y avait pas de mot. Sa simple présence changeait l’humeur de la jeune femme ainsi que son comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Sam 2 Juin - 1:19

La perception de Brun semblait se stabiliser. Ses vertiges avaient disparu et il distinguait les choses environnantes avec plus d'acuité. Pour ainsi dire, il distinguait Acuité avec plus d'acuité et ne put que remarquer le trouble de la jeune femme.

Il se demanda ce qui dans sa question martiale avait pu provoquer une telle gêne, mais se ravisa vite : après tout, la petite Loinvoyant était d'un tempérament timide, comme il avait pu le constater dans leurs échanges à de multiples reprises ; et puis, elle jugeait sans doute la situation embarrassante dans son ensemble. Il réalisa qu'un tel tête-à-tête dans l'infirmerie n'était sans doute pas très convenable, même s'il le considérait personnellement comme la simple manifestation de l'affection d'une élève à son professeur (puisque cela faisait à présent plus d'un mois qu'il lui donnait des cours de tir avec le reste de l'équipe de Cerf, en vue de l'épreuve du surlendemain).

Et puis le nom qu'il attendait tomba :
- Un certain « Saphir ». Le connaissez-vous ?
- Saphir... réfléchit Brun. Saphir... Purelame ?
Ayant partiellement suivi les inscriptions, il se souvenait du nom (qui tombait plus qu'à point) mais ne parvenait pas à le raccrocher avec certitude à un visage. Cependant, il avait de fortes suspicions sur l'identité du gagnant.
- C'est le grand blond, n'est-ce pas ? L'homme sans casque ? dit-il avec un sourire.

Il aurait aimé que cela soit lui. Bien sûr il aimait voir le mérite récompensé, et l'homme jouissait d'un talent certain. Plus obscurément, peut-être, le fait d'avoir combattu aux côtés du vainqueur lui passait du baume au cœur. Il pouvait se réjouir de l'issue du combat, mais restait l'amertume, non pas d'avoir perdu, mais de s'être disqualifié si vilement aux yeux de la foule. Il tâcha de ne pas penser au fait que la Noblesse des Quatre Duchés était présente. Il était maître d'armes et n'était pas assez stupide pour croire que ce genre de "détail" n'avait pas d'importance...

Tâchant de masquer sa mélancolie soudaine (car après tout, il ne pouvait en vouloir qu'à lui-même, quand bien même il ne s'expliquait pas les circonstances de sa défaite), il reporta son attention sur Acuité et demanda, avide d'un regard extérieur :
- Et vous ? Qu'avez-vous pensé du combat ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Dim 3 Juin - 7:19

Acuité, soulagée, acquiesça à chacune des questions du Maître d’Armes. Oui, c’était bien ce nom là qu’elle avait entendu, élevé par la foule. Oui, c’était l’homme sans casque aux cheveux blonds. Brun semblait tout revigoré et cela lui fit plaisir. Mais ne pouvant soutenir son regard trop longtemps, elle reporta son attention sur son mouchoir humide et sale, qu’elle tortillait toujours entre ses doigts.

Le tissu portait le sang du Maître d’Arme, et elle se demanda si elle le garderait ainsi. Comme un souvenir de ce moment intime qu’ils avaient partagé, ou tout du moins, qu’elle lui avait volé. Mais le mouchoir n’était pas le seul témoin, ses mains pâles portaient elles aussi la trace de leur passage sur le visage de Brun. Un peu noirci par la poussière de la carrière où s’était déroulée la mêlée, et par le sang séché de-ci de-là.

Lorsqu’il reporta son attention sur elle, la question qu’il lui posa la surprit quelque peu. Jamais elle n’aurait pensé qu’il aurait pu lui demander son avis sur un combat. Enfin, on ne lui demandait jamais ce genre de chose, elle était une Dame et de ce fait, son avis était plutôt réclamé sur des broderies ou des compositions florales. Aussi, elle apprécia d’autant plus l’interrogation de Brun. Commençait-il à la cerner un peu ? Ou cela n’était-il dû qu’au hasard ?

- Vous avez bien combattu, comme à votre habitude s’empressa-t-elle de répondre.

Et comme elle se rendit compte de son ton un peu trop enthousiaste, elle ajouta d’une voix plus posée en baissant les yeux :

- Je ne comprends toujours pas comment vous vous êtes retrouvé au sol. C’était comme si vous aviez été frappé par la foudre. Un instant vous dominiez le combat, et la seconde d’après, vous gisiez dans le sable, comme agonisant.

Sa voix trembla à peine sur la fin, El sait qu’elle avait eu si peur pour lui. Elle reporta son regard sur lui et fut presque sidérée de voir avec qu’elle gravité il la contemplait. Lui rappeler son échec n’était très certainement pas la meilleure chose à faire. La maladresse de la jeune femme venait d’y plonger le doigt dedans. Elle reprit donc :

- Avant tout ceci, vos passes étaient parfaites. La justesse apportée aux coups, et la combinaison que vous avez formé avec ce Saphir ont élaboré un spectacle plus que distrayant. D’une certaine façon, je pense que vous avez contribué à la victoire de cet étranger. Et Vaillant…..Vaillant n’était pas seul non plus de toute façon, à en juger par le ton blême et transpirant de Vainqueur, je pense qu’ils étaient connectés par l’Art. Ceci expliquerait la vigueur sans faille de Vaillant.

Avec un sourire narquois, elle ajouta :

- A l’heure qu’il est, l’un comme l’autre doit être épuisé avec un sérieux mal de crâne.

Pouvait-elle partager ce genre d’information avec lui ? Elle n’en avait pas la moindre idée, mais elle savait le Maître d’Arme proche de son grand cousin (très proche d’après certaines rumeurs) aussi devait-il déjà être au courant de l’emploi de l’Art par Vainqueur, qui ne rechignait pas à l’utiliser avec ses hommes. Un des badauds blessé gémit, comme si leur discussion le dérangeait ou du moins, l’empêchait de dormir. Acuité rigola doucement, affichant un sourire d’excuse envers le malheureux qui gisait à moitié inconscient sur une civière. Aussi, elle enroula ses doigts fin autours des poignets de Brun, et l’attira un peu plus loin dans la tente, tâchant de conserver cette bulle d’intimité entre eux. Si fragile, elle ne voulait pas qu’elle éclate.

Avec Brun, elle sentait qu’elle pouvait être elle-même, qu’elle n’avait pas besoin de jouer à la Dame de la cour. Qu’ils parlent de chasse, de fauconnerie, de tir à l’arc et de batailles, le Maître d’Arme semblait ne pas prêter attention à l’étiquette et à ce qu’il convenait de dire face à une Dame.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Mer 6 Juin - 21:19

Les paroles d'Acuité sur la joute surprirent le maître d'armes. Il n'aurait pas pensé que sa "défaillance" avait été aussi visible, et ne savait s'il devait s'en réjouir : valait-il mieux passer pour un invalide que pour un incompétent ? Bien sûr cette question n'avait pas de réponse, et il préféra chasser ces pensées sombres de son esprit. Mais la chose n'était pas facile, d'autant plus qu'Acuité lui passait visiblement la brosse à reluire, comme s'il avait besoin d'être consolé.
Il se demanda s'il avait l'air si misérable que ça, et pour la première fois s'inquiéta de son état, mais non : il n'était ni dépenaillé, ni couvert de sang, seulement sale comme un corniaud, de la tête aux pieds. Au hasard de son inspection discrète, il remarqua le mouchoir - blanc, jadis - qu'Acuité pressait entre ses mains, et ce détail l'intrigua. Mais il n'eut pas le temps d'y réfléchir bien longtemps : s'il préférait se tenir à distance des louanges gênées de la jeune femme, les paroles qui suivirent accaparèrent son attention.

Vaillant ? Vaillant et Vainqueur ? Liés par l'Art pendant le combat ?!
- Quoi ?! gargouilla Brun, piqué au vif, mais déjà son informatrice l'attirait à part.
Bien malgré lui, le maître d'armes la suivit d'un pas encore mal assuré, car ce qu'il restait de ses vertiges préférait l'immobilité. Mais il était trop avide d'entendre la suite pour oser protester - quand bien même il eut été possible de protester devant cette bienveillance autoritaire que vous manifestaient les femmes dès que vous aviez le malheur de baisser votre garde.
Ils se retrouvèrent donc, comme deux conspirateurs (ou pire), dans un coin isolé de la lourde tente. Le soleil filtrant à travers le tissu donnaient à leurs visages des teintes colorées. Brun ne laissa pas une seconde de répit à Acuité.

- Êtes-vous certaine de cela ?! demanda-t-il d'un ton furieux, Acuité faisant les frais de cette désagréable surprise.
Il espérait qu'elle répondrait par la négative, mais en réalité, il était déjà convaincu de la véracité de ses propos. Cela expliquait pas mal de choses : pour commencer, pourquoi Vaillant s'était si bien battu - trop bien battu pour le talent bien présent mais encore en développement qu'il avait montré à l'entraînement.

Brun ne s'expliquait pas pourquoi cette nouvelle lui laissait un goût si amer. Était-ce parce qu'il avait l'habitude d'être dans les confidences de Vainqueur ? Parce qu'il aurait combattu différemment s'il avait su se trouver face à son ami, ou à l'esprit de son ami ? Il pouvait pourtant aisément comprendre les raisons qui avaient sans doute poussé Vainqueur à lui cacher ce subterfuge : il venait d'en citer une. Il n'aurait pas été juste de lui accorder l'avantage de cette connaissance par rapport aux autres combattants. Mais il n'était pas juste tout court de se livrer à une telle ruse ! Brun comprenait la frustration que devait ressentir le Roi de ne pouvoir participer à son propre tournoi pour de "bêtes" raisons protocolaires, mais tout de même ! Emprunter le corps d'un autre... à moins qu'il n'ait fait qu'influer sur ses actions, lui insuffler de l'énergie ? Brun ne comprenait pas assez bien l'Art pour pouvoir évaluer le degré de fourberie mis en œuvre, et il comprit que c'était cela, au fond, qui le répugnait le plus : non pas le silence de son ami, non pas le manquement aux règles du combat, mais bien cette magie à laquelle il faisait si peu confiance, et qui venait de prouver à la fois sa puissance et sa force d'aliénation.

- Vaillant est-il blessé ? demanda-t-il à tout rompre, émergeant de ses réflexions, un pli soucieux barrant son front.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Mer 6 Juin - 23:20

Le doux rêve qu’Acuité vivait, était entrain de se dissiper doucement. Alors qu’elle commençait à apprécier l’intimité créée par la tente, le Maître d’Arme par son comportement venait tout gâcher.
Au début, l’agressivité qui teintait ses mots lui fit l’effet d’un broc d’eau froide. Puis vint la peur face à cette attitude, aussi, quand il lui demanda si elle était sûre de cette information, elle ne fit qu’hocher la tête, muette de stupéfaction et d’inquiétude.
Mais la colère attisait la colère, et la fureur que Brun déployait, finit par atteindre les ailes de la jeune femme.
Comment pouvait-il être aussi surprit ? Il n’avait pas réagit avec autant de vigueur lorsque Vainqueur s’était servit du vif pour chasser un simple daim. Et voilà qu’aujourd’hui, cela le mettait hors de lui. Pire que tout, c’est elle qui en faisait les frais. Etait-ce de la jalousie ? Aurait-il préféré que Vainqueur utilisa cette arme avec lui ? C’eut été inutile. Brun n’était pas Maître d’Armes pour rien, il avait le meilleur niveau de tout le royaume. Bien sur, c’était une forme de tricherie, mais c’était également une façon pour le Roi guerrier de participer à la mêlée.

A sa grande surprise, elle comprit un peu, comment Vainqueur était enchaîné à cette vie et comment il cherchait à passer outre quelques fois. Ce visage pâle et cette sueur ne laissait planer aucun doute, c’était de l’Art et encore une fois, il l’utilisait pour son simple plaisir. Mais Vainqueur n’était pas le seul à blâmer. Vaillant était forcément d’accord avec ce principe de lien à travers le combat, le Roi avait beau être puissant, il ne pouvait contrôler une personne sans la volonté de cette dernière.

Poussée par l’attitude négative de Brun, l’esprit bouillonnant, ses doigts se crispèrent sur le mouchoir humide, à tel point qu’il finit par dégouter sur la jupe de la noble y laissant des trainés grises de saleté et roses de sang. Son visage si avenant quelques minutes auparavant, s’endurcit lentement. Son regard devint noir comme l’onyx et sa bouche aux lèvres pleine s’amincit.

- Vaillant est-il blessé ?

Elle resta interdite un instant, tâchant de contenir la fureur qu’il avait fait naître en elle. Vainqueur, et maintenant Vaillant. Etait-ce tout ce qui l’intéressait ? Qui était venu à son chevet alors qu’il était plié en deux ? Qui avait tenté d’apaiser ses maux ? Qui avait lavé sa plaie et son visage ? Etaient- ce Vainqueur ou Vaillant ?

- Qu’en sais-je !! explosa-t-elle soudain. Ai-je un don d’ubiquité en plus de l’Art ? Dites-le moi je vous en prie.

Pour accompagner son ironie cinglante, elle lui jeta son mouchoir au visage. Tout du moins, elle tenta. La distance qui les séparait était courte, mais la colère et l’humidité du tissu qui collait à ses doigts, lui fit manquer sa cible. Piteusement, le mouchoir s’écrasa contre le pant de la tente avant de retomber mollement sur le sol sale.
Honteuse, cela ne fit que renforcer l’enfer qui lui broyait le ventre.

- Vaillant n’est pas ici, vous le voyez bien, lâcha-t-elle en montrant la pièce de son bras. Quand bien même, il y a des risques lorsque l’on concourt dans une mêlée, Vaillant en est conscient, tout comme il était conscient de partager son esprit avec Vainqueur.

Elle était la fille de Glace Loinvoyant, et jamais elle ne lui ressemblât plus qu’en cet instant. Son regard se posa sur le mouchoir, gisant sur le sol à l’agonie. Son cœur y faisait écho, et c’est avec une peine non feinte qu’elle commença à s’avancer pour aller le récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Jeu 7 Juin - 0:09

Un mouchoir vola, des paroles fusèrent. Brun fut pris au dépourvu par la colère d'Acuité. Non pas qu'elle ne fut pas justifiée, mais... il n'avait pas l'habitude de se faire enguirlander par les jeunes filles de seize ans. Ou dix-sept ? Qu'importe, mais il ne s'agissait pas là de n'importe quelle jeune fille. Il ne reconnaissait que trop dans ce regard gelé la fille de Glace Loinvoyant, qui lui fit l'effet d'une douche froide.

Un peu honteux de s'être laissé emporter par ses sentiments (il avait sans doute parlé trop rudement à Acuité... car c'était bien cela, n'est-ce pas ?), Brun tenta de se rattraper. Alors que la jeune fille faisait mine de ramasser son projectile, il s'empressa de lui épargner cette peine, cueillant au sol le petit mouchoir. Une seconde, l'état du bout de tissu le laissa perplexe ; il avait visiblement bien servi. L'autre seconde, Brun se redressa. Ce faisant, sa joue effleura involontairement celle d'Acuité. Comme dans les vieilles chansons, leurs regards se croisèrent ; c'est alors qu'il comprit simultanément que son élève n'avait pas assisté à la fin du combat et pourquoi.

Se relevant tout à fait, le maître d'armes fit un pas en arrière et se raccrocha d'une main à la tenture. Mouvements brusques et pareilles surprises composaient pour ses vertiges des cocktails explosifs. Sa vue se brouilla même un instant, et quand elle se stabilisa il eut peine à soutenir le regard d'Acuité, qui lui paraissait désormais trop limpide. Il espéra qu'il avait mal interprété le chagrin qu'il avait lu dans les sphères sombres. Aussi, mal assuré, opta-t-il pour des paroles à double sens, puisqu'il fallait bien dire quelque chose.

- Veuillez m'excuser, je n'avais pas compris que vous n'aviez pas assisté à l'issue du combat. Vous étiez déjà ici, n'est-ce pas ?
Il prit une inspiration silencieuse.
- Je suis touché par votre geste. Mais je ne mérite pas une telle attention d'Acuité Loinvoyant.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Jeu 7 Juin - 1:11

Tout s’était passé si vite. Les quelques instants de bonheur que la jeune femme avait entr’aperçu venaient de lui glisser entre les mains. Comment décrire la sensation qui l'avait envahi alors même que leurs joues se frôlèrent ? Il n’y avait que peu de mots, capables de décrire ceci. La seule chose dont elle était sûre, c’est que la colère qui grondait s’apaisa immédiatement dans son cœur.

Elle aimait Brun pour la facilité qu’il avait à la traiter comme une femme normale, et en ce même instant, elle eut pu le haïr pour les mêmes raisons. El savait qu’il ne l’avait pas ménagé depuis qu’elle le connaissait. Malgré cela, Brun était son évasion, celui qui lui permettait d’être la jeune femme qu’elle était vraiment. Elle n’avait aucune honte à enfiler des chausses en sa présence, il ne faisait pas attentions aux atours qu’elle portait. Elle restait simple, préférant avoir les poignets libres pour tirer à l’arc, plutôt que couverts de breloques scintillantes. Il était en quelque sorte son retour à la normale. Pas besoin de courbettes, ni de belles coiffures, ni de mots justes. Elle pouvait simplement être Acuité.
Avec le regard qu’il lui lança, elle comprit qu’il avait fini par remarquer son inclination. Il savait. Elle avait peur de sa réaction bien entendu, mais elle ne s’attendait pas aux paroles qu’il prononça. Et ceci expliqua peut-être pourquoi elle se sentait si libre d'agir comme bon lui semblait en sa présence : Il ne la voyait tout simplement pas comme une femme.

Un vide immense prit possession de sa poitrine, comme un trou béant à travers ses côtes. La douleur lui coupa le souffle et dans un geste défensif, elle porta sa main contre son cœur qui venait de rater un battement.
Prenant une inspiration profonde, elle se força à contenir les larmes qu’elle sentait monter et presque perler à ses yeux. Sa bouche s’ouvrit, prête à répondre, mais elle se ravisa finalement et son poing retomba.

Elle tâcha d’instiller toute la dignité qu’il lui restait dans le regard qu’elle portait sur lui et s’éloigna, d’abord lentement en reculant. Puis elle finit par tourner les talons afin de se diriger vers la sortie.

Au même moment, des hurlements déchirants pénétrèrent dans la tente. Elle reconnue immédiatement Vaillant, aux aboies. Son genou avait doublé de volume et elle détourna le visage face à cette blessure. Deux hommes le maintenaient avec grand mal,et tentèrent de l’installer en attendant la soigneuse, mais les cris que Vaillant poussait leur faisait perdre leur sang-froid.

Acuité s’arrêta un moment et se tourna à nouveau vers Brun, toujours planté bien plus loin, le mouchoir usé entre ses doigts. Son regard passa de l’un à l’autre. Avec un sourire triste, elle lui lança depuis la sortie :

- L’homme que vous espériez est arrivé.

Alors la toile cirée de la tente se referma sur elle. Dehors, on entendait encore l’euphorie de la foule face à la victoire du dénommé Saphir. Mais elle n’avait pas le cœur à la fête. Elle caressa du bout des doigts sa joue qui avait été effleurée et se dirigea vers sa chambre. Jamais elle n'avait eu autant envie de chasser.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   Dim 10 Juin - 0:26

Incrédule, impuissant, Brun resta figé alors qu'Acuité porta la main à sa poitrine, comme s'il l'avait frappée. Mais l'animal blessé est prompt à charger, et c'est un poing serré qui se formait sur son cœur, alors que le visage - fragile, une seconde - se recouvrait déjà d'un masque de froideur.
Aucun doute possible : malgré ses paroles prudentes, il l'avait offensée. Mais qu'aurait-il pu faire d'autre ? Certain du bienfondé de sa réaction, le maître d'armes n'en nageait pas moins en pleine confusion.

Sans un mot de plus, Acuité s'éloignait. Cela lui rappela, ironiquement, les circonstances de leur "première" rencontre. A l'issue d'une chasse fort mouvementée, elle lui avait simplement, froidement, résolument tourné le dos. Mais les choses avaient bien changé depuis : alors, il s'était pris un soufflet par une Loinvoyant à fort tempérament ; aujourd'hui, il venait d'en infliger un, bien involontairement, à une jeune fille peu consciente de son rang. Et celle qui était devenue une amie - ou du moins, une personne dont il appréciait la compagnie - venait, peut-être, de se retourner contre lui.

Mais le maître d'armes n'eut pas le temps de regretter bien longtemps le guêpier dans lequel il s'était fourré. Soutenu par deux grands gaillards, un Vaillant méconnaissable venait de faire irruption dans la tente.

Les paroles pleines de rancœur d'Acuité ne purent retenir l'attention de Brun, qui fixait avec horreur le jeune homme que l'on plaquait sur la table où lui-même se tenait quelques minutes auparavant. Le calme relatif qui régnait jusqu'alors dans l'infirmerie avait volé en éclat : Vaillant hurlait comme un goret, comme si ce n'était pas son genou mais son corps entier qui brûlait. Son teint était grisâtre et, l'instant suivant, il sombrait dans l'inconscience. Presque aussitôt, deux infirmières à l'air sévère pénétrèrent dans la tente.

- Que faites-vous là ? l'apostropha au passage la plus âgée, le foudroyant du regard comme un gamin de douze ans. Retournez immédiatement vous allonger !
Et puis elle fonça vers Vaillant, le laissant là, l'air coupable et les bras ballants.
La gorge serrée, Brun coula un regard vers l'entrée et remarqua qu'Acuité n'était plus là. Se maudissant intérieurement, il rejoignit à pas de loup la sortie.

Le soleil et le tumulte lui firent l'effet d'une gifle. Mettant sa main en visière, il tenta de repérer une silhouette connue, mais il n'y avait que foule. Devait-il se lancer à la poursuite d'Acuité ou aller alerter Vainqueur de l'état de Vaillant ?
Sa raison lui dicta la seconde solution. Un petit mouchoir froissé au creux de son poing, il s’avança dans la cohue avec la pâle assurance d'un spectre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le mouchoir [Aout 09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le mouchoir [Aout 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 25. Meilleur Topic Depuis Aout
» Monday Nigh RAW - 9 aout 2010 (Résultats)
» MARDI 14 AOUT 2012
» Mousquet et Tomahawk : 27 aout 1776 - Bataille de Long Island
» MERCREDI 1ER AOUT 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Bourg de Castelcerf :: Port et plages :: Archives V1 et V2
-