AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue au bal [août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 12 Mar - 21:06

Le Bal des Moissons, costumé cette année, inaugure le tournoi organisé par la Reine-mère Bienséance pour rallier toute la noblesse des Quatre Duchés. Y entrent tous les Masques, la plupart des invités arrivant juste au Bourg.
Ouvert à tous ! Anonymat de mise, sous le costume et sobriquet de votre choix. Postez avec le compte PNJ ; plumes zélées, vous pouvez aussi l'utiliser pour réserver votre tour (post "réservé").

Grégoire Notejuste, modeste ménestrel

Me voilà, en provenance du Guerrier flamboyant, l’une des meilleures auberges de Bac. Je n’aurais manqué ça pour rien au monde ! Le bal des Moissons ! Une des plus grandes festivités données par la capitale des Quatre Duchés. Sur mon trajet, tous les badauds et marchands me parlaient déjà de cet événement. C’est la première fois que j’y assiste. L’année précédente, j’étais trop loin dans les Terres pour être là à temps. Mais aujourd’hui je suis là ! Et je ne peux qu’admirer les travaux fait par les uns et les autres. Chaque fois que j’arrive ici, je suis toujours estomaqué par la grandeur et la noirceur des pierres. Juste Ciel ! Cette forteresse est sans pareille !

Les cuisines fument depuis des jours afin de servir aux invités les meilleurs mets de tout le royaume. De loin, de très loin on sent déjà la viande grillée et marinée au miel, les petits gâteaux sucrés aux baies rouges, j’en passe et des meilleures !
Le vin et la bière coulent à flots, le Roi-Servant et la Reine ont mis les petits plats dans les grands. Tout n’est que festivité, enthousiasme et rire ! La rumeur dit que ce bal à pour but de marier Vainqueur Loinvoyant. D’après les hauts-faits de Messire, il serait étonnant qu’il se plie à cette fantaisie. Mais qui sait ? Peut-être que cette soirée réserve des surprises à tout un chacun. Et surtout j’espère être le témoin de tout ceci, afin de conter mes ballades à travers le pays !

J’entre dans la salle du Bal, toutes les personnes que j’ai croisé sont costumées ou masquées. On peut aisément penser que les badauds se mêlent aux nobliaux et cette idée me fait sourire. La sécurité est de mise toutefois, on peut noter la présence de la garde un peu partout le long des murs.
Je m’installe dans le fond, près de l’âtre. Il y déjà d’autres ménestrels sur place mais chacun possède déjà sa petite assemblée. Au loin, le buffet, l’orchestre et les premiers pas de danse se dessinent.

Certains se sont couverts de leurs plus beaux atours. Plumes, couleurs, soies en tout genre, c’est un festival coloré qui tournoie et s’élance sur la piste. Impossible de définir qui est qui, et c’est émerveillé que j’assiste à ce phénomène. Pour l’instant je vais chanter pour les enfants, mais très vite j’irais danser au milieu des masques pour essayer de capturer de quoi composer ma future chanson.
J’entonne mes premières notes, mes doigts glissent le long des cordes de ma petite harpe, les pincent et les titillent laissant échapper de douces notes qui accompagnent mes mots sucrés.
Les plus proches se tournent vers moi, et les petites filles commencent à tournoyer devant moi, tenant leurs jupes avec ferveur.

J’observe les scènes qui se jouent tout autour de moi, chaque personne étant acteur de la soirée. Ils chantent et dansent, incitant les jeunes filles en fleurs à se joindre à eux. Toutes semblent plus jolies et plus girondes les unes que les autres, futures fleurs prêtent à éclore pour les plus braves.
La nuit tombe et les lumières se tamisent donnant encore plus d’intimité aux masques. Je commence à me promener au milieu d’eux, cherchant encore et toujours LA scène qui m’apportera gloire et succès.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 13 Mar - 20:20


Niniche

Discrètement, Niniche pénétra dans la salle de Bal. Enfin, discrètement, le mot était peut-être exagéré. Mais elle avait attendu ce moment avec une telle intensité que les frissons qui parcouraient sa peau lui donnaient l'impression d'être toute légère, comme une bulle prête à éclater.

Si Niniche était si impatiente, pourquoi arrivait-elle seulement maintenant, me direz-vous ?
Eh bien, la réponse est simple. Elle venait juste de terminer son costume, rattachant l'oreille droite à l'ensemble.
Mais pourquoi ne l'avoir pas préparé à l'avance, depuis le temps qu'elle était au courant, me direz-vous ?
Eh bien, la réponse est simple. Elle avait hésité jusqu'au dernier moment. Finalement, elle avait choisi un costume unique, élégant (selon ses propres critères d'appréciation), douillet. Confortable aux emmanchures pour danser avec grâce. Certes, il lui tenait déjà un peu chaud. Mais c'était peu cher payé pour être le roi de la forêt.

A vrai dire, il y avait une seconde raison pour laquelle Niniche s'était autorisé ce léger retard. Elle aimait beaucoup les enfants et se serait fait un plaisir de danser avec eux (d'ailleurs, les derniers s'élançaient déjà vers elle en piaillant). Mais ce qui l'intéressait surtout, c'était les grands personnages. Or les gens importants prenaient toujours un malin plaisir à se faire attendre.

La salle était déjà bien remplie, pourtant. Les ménestrels étaient déjà là. Avec admiration, Niniche assista à l'entrée d'une espèce d'explosion de couleurs, toute dégradée de rouges, en plumes entrecroisées, avec traîne d'or et j'en passe. Derrière le masque, une femme, à n'en pas douter, une mondaine qui déjà se faisait baiser le poignet. Niniche soupçonna la Maquerelle, qu'elle admirait beaucoup même si elle manquait parfois de subtilité. Mais cela pouvait être n'importe quelle grande dame des Duchés.

Après avoir échappé aux enfants, qui ne pouvaient s'empêcher de tripoter sa petite queue brune, Niniche se dirigea vers le buffet, dont les arômes seuls auraient suffi à faire défaillir un cerf. Là commença le génocide des petits fours. Ils disparurent un à un (surtout ceux aux olives et tomates confites), jusqu'à ce que le garçon de table, fiché comme un garde derrière les nappes chamarrées, ne lui lance un regard sévère. Niniche se lécha les doigts avant de s'apercevoir de son erreur : si elle avait aménagé dans son costume des trous pour les yeux et la bouche, les mains étaient entièrement recouvertes d'une fourrure épaisse. Mais qu'à cela ne tienne, la sensation n'était pas désagréable sur la langue.

Quelques couples dansaient déjà mais la majorité restaient encore là à discuter. Désireuse de se mêler aux mondanités, sans trop savoir par où commencer (après tout personne n'était vraiment reconnaissable), Niniche s'appuya d'une patte sur le buffet et prit une pose alanguie. La grande ourse était en chasse, qu'on se le dise ! Et elle comptait bien briller.


Dernière édition par PNJ le Mar 13 Mar - 21:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Jeu 15 Mar - 19:50


Chou

Chou se hâtait dans les couloirs de Castelcerf. Ses pieds chaussés de talons la surélevant toquaient légèrement sur le sol tandis qu'elle avançait aussi vite qu'elle le pouvait avec sa robe longue, et elle devait faire attention à ne rien heurter avec les ailes de papillon accrochées dans son dos. Un masque en plume dissimulant son visage complétait son costume. Chou se rendait en effet au Bal des Moissons, événement de grande importance au Château.
Quand elle pénétra enfin dans la Grande Salle, celle-ci était déjà pleine, nobles et gens du peuple se mêlant sous leurs masques. Chou soupira ; elle avait raté le début de la fête, alors que c'était un de ses moments favoris : tous les invités pénétraient seuls ou en groupe dans le Château, faisant admirer leurs costumes. Cependant la jeune femme avait été retardée. Une poignée de domestiques incompétents avait réussi à décrocher une de ses ailes en la bousculant alors qu'ils portaient un énorme plateau de nourriture, et elle avait dû trouver un endroit tranquille pour la remettre convenablement, l'empêchant d'arriver à l'heure.

Chou avança de quelques pas sonores et regarda autour d'elle. La famille royale désirait visiblement montrer son opulence à son peuple et ses nobles, car la pièce entière était décorée avec faste. Rien ne manquait : nuées de guirlandes colorées pendant du haut plafond, tables recouvertes de riches nappes et de denrées rares, estrade pour les Loinvoyant et leurs Ducs... Pour le moment celle-ci était vide, soit qu'ils n'étaient pas arrivés, soit qu'ils étaient dans la salle, parmi les autres masques.
Une troupe de gamins rieurs tira Chou de son observation. Ils s'étaient rapprochés d'elle, admirant ses ailes et son masque une seconde, et repartaient déjà dans la direction d'une femme au déguisement beaucoup plus coloré. Chou avait préféré plus de sobriété et portait une robe sombre, ayant mis toute la fantaisie de son costume dans les excroissances papillonesques qui ornaient son dos. A nouveau des rires retentirent à proximité : un jeune homme pavoisait à l'attention des deux galantes en jupes légères pendues à ses bras.

Chou cessa alors d'observer la salle et se mit à se frayer un chemin entre les différents groupes qui s'étaient formés en direction du buffet, grappillant au passages des miettes de conversation. La plupart des invités parlait de la fête, évidemment, et certains de la rumeur bien connue comme quoi la Reine-Mère comptait bien marier son fils. Cependant elle n'entendit rien qui en vaille vraiment la peine, les débuts de soirée étant généralement pauvres en paroles dignes d'intérêt. Quand l'alcool aurait coulé les langues se délierait et laisseraient échapper des secrets à qui serait là pour les entendre.
Quand Chou arriva aux grandes tables supportant la nourriture, elle faillit heurter un ours (ou une ourse) qui engloutissait comme quatre les petits four du buffet, s'attirant une œillade désapprobatrice du domestique chargé de repousser les dévoreurs trop entreprenants. Elle s'empara d'une petite bouchée de viande au miel et s'assit non loin d'un ménestrel pour la déguster tout en ayant une vue d'ensemble sur la salle, tandis que de nouvelles personnes continuaient à entrer par la grande porte.


Dernière édition par PNJ le Mar 3 Juil - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 19 Mar - 21:12



Foxy dans la place


Des lumières, plein de lumière, tellement que les yeux ne pouvaient pas tout voir. Et des sons, et des odeurs, dans tous les coins. A ne plus savoir qu'en faire.
Foxy furetait depuis quelques temps déjà, mais l'effet de la fête ne s'estompait toujours pas, emplissant ses yeux de mille rêves et étincelles de bonheur. Vint le temps, tout de même, de retourner sur terre alors qu'une femme parée de plus de bijoux que la décence ne l'autorise passa sous son nez.
L'air de rien, Foxy la suivit, à l'affut. Ainsi se retrouva-t-il près d'une table recouverte de mets fumants et plein de fumets agréables.
Un ours se tenait non loin, tiraillé par des enfants chamailleurs, mais Foxy accordait déjà toute son attention ailleurs. Sur la nourriture, bien sur, mais aussi sur la femme et ses parures.

Restait à voir où se trouvaient les gardes les plus proches puis à passer à l'action. Ce qui ne tarderait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 27 Mar - 20:36

Nut' est là !

L'ambiance de la fête avait fini par gagner tout le château, y compris Nut' , à son grand étonnement! La jeune femme avait fini par se laisser avoir par l'euphorie et l'envie de se changer les idées. Aussi se décida-t-elle a fouiller dans ses affaires pour y trouver un quelconque costume. Ce n'était pas les idées qui manquaient, mais plutôt les moyens de les réaliser! Une cocecinelle? Non, pas assez de tissus rouge et trop difficile à réaliser... Un chat? Non plus... Bon alors voyons, quoi d'autre là-dedans... Sachant que les visages se devait d'être masqué de préférence, elle finit par trouver un vieux masque d'oiseau, auquel elle redonna un peu de couleur pour le rendre plus sympathique et moins vieillot. Le résultat lui plaisait assez, et elle rajouta quelques plumes et un peu plus de frou-frous colorés pour égailler une robe démodée et le tour était joué!

Et quand bien même, le déguisement ferait tâche au milieu d'autres beaucoup plus classe, et bien avec de la chance, personne ne la reconnaîtrait!

Presque à l'heure, elle fila à travers les couloirs fraîchement décorés, direction la salle de réception . En pénétrant à l'intérieur, un mot lui vint à l'esprit : ma-gni-fique ! A chaque nouvelle réception qu'elle voyait se derouler entre ses murs, elle était toujours impressionnée par la créativité et le travail réalisé, le tout dans une harmonie délicate et chatoyante!

Le regard de Nut' ne sait plus où se poser, ses oreilles sont attirées par les chants et la musique qui résonne dans les quatre coins de la salle, son nez alléché par les odeurs que dégageait le buffet, bref le tout était savoureux!

Un rapide coup d'oeil sur les gens qui l'entouraient et sur leurs costumes, certains plus extravagant que d'autres, des plus marrants au plus discret. C'était à la fois excitant et inquiétant, car on ne savait jamais qui se cachait sous quel masque! Et vu qu'elle était la reine des boulettes, à tous les coups elle allait dire les mauvaises choses aux mauvaises personnes! Le tout serait de rester prudent et de profiter quand même de la fête! D'ailleurs, en parlant de ça, le buffet l'appelait! Elle traversa la salle en saluant poliment chaque personne qu'elle croisait sur sa route....
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 31 Mar - 13:03

--- un jour peut-être trouverais-je un avatar, en attendant j'avais quand même envie d'écrire---
Le couple casqué

- Alors, tu aimes ?
- J'adore ! Tes talents à la couture m'étaient inconnus, vraiment. Ta robe légèrement battante est véritablement parfaite, et les quelques éclats de mailles rehaussés de plumes au niveau de la ceinture se fondent miraculeusement avec le tabard de Cerf coupé haut. Et le casque... je veux le garder ! Les mailles vert et or, resserrées comme une coiffure et couvrant le bas des yeux comme la fin d'un masque coloré...mmmmh... Le costume se savourerait presque.
- Merci de ne pas avoir un orgasme rien qu'en pensant à *mes* costumes. Simple rappel d'un fait évident.
- Ohhh, donne le moi, s'il te plait, s'il te plait, s'il te plait ! Les yeux étaient remplis d'étoiles, aussi brillants que le reste du costume.
- Demande à Vainqueur s'il t'autorise à le porter en fonction, haha. Petit rire sarcatisque. Enfin, je doute qu'il soit là.
- Et pourquoi ne le serait-il pas ? Simplement parce que mônsieur notre roi déteste la danse ! Parce que crois-moi, il ne déteste pas la boisson ça c'est sûr ! Tu ne comprends rien à rien à cette fête n'est-ce pas ? Le costume n'est qu'un instrument, c'est notre rôle que nous sommes venus changer ! Tout le monde peut se comporter à sa guise un masque sur les yeux, changer son style, être un autre pour un jour dans l'année. Vainqueur est peut-être même déjà là, invisible à tes yeux perçants. Tirage de langue moqueur en bonus.
- Humpf, et ainsi, qu'es-tu donc ce soir, quelqu'un de volubile pour une fois ? Le personnage se rembrunit, croisant les bras sur sa poitrine.
- Par-ti-cu-liè-re-ment ! Hahaha ! Puis leurs bras se prirent l'un l'autre, et ils avancèrent tous deux vers la foule. Sourire, profiter, m'émerveiller, rencontrer des inconnus qui le resteront, aussi éphémères qu'un rêve.
- Parce que tu crois sincèrement que l'on ne nous reconnaitra pas ? Une main fut levée pour appeler un porteur de boissons.
- Oh, cela m'étonnerait vraiment que l'on ne l'ait pas déjà fait. Quel duo est plus célèbre à Castlecerf que le notre ? Merci mon brave. Deux coupes de vin épicé disparurent du plateau pour atterrir gracieusement dans des mains.
- Certes, sur ce point, il me faut être d'accord avec toi. Le vin était bon au moins. Mais ça ne répond pas à ma question.
- Mmm....que pourrais-je bien être ce soir ?... Ah ! Je vais aller jouer du violon avec l'orchestre. Regarde comme ils sont chous avec leurs instruments. Merci pour l'inspiration. Petite bise sur la joue, avant de filer.
- Hey, tu sais en jouer au moins ?
- Non, et alors ?

Son attitude était totalement désespérante, ce qui était finalement assez habituel pour le coup. Etre quelqu'un d'autre le temps d'une soirée ? L'idée était étrange. Pourquoi donc ? Les gens n'étaient-ils pas satisfaits avec leur vie de tous les jours ? Et si non, n'était-ce pas plutôt celle là qu'ils devaient changer ?
Penser à tout ça faisait atrocement mal au crâne, et surtout... ça ne *me* ressemblait pas. Peuh, tous les gens allaient donc porter des personnalités comme l'on porte des masques ? Tss, pas question que je me fonde dans ce moule là. Je décidai de rester moi-même, et franchement cela me plaisait plutôt bien !
J'appelai d'une voix forte le serveur pour lui demander un autre verre. Deux autres au final, car je décidai de tomber le premier d'une traite. Puis je me tournai vers mes cibles : l'ours était bien trop risqué (comment pouvait-on savoir ce qu'il y avait en dessous de tous ces poils ?), mon instinct me souffla que Masque de Renard n'était pas tout à fait mon type, mais la Petite Fée ! Voilà un morceau de choix sur le buffet !
Pas volontaire, démarche assurée, regard sensuel... ma route bouscula celle d'une belle oiselle et mon coeur se déchira l'histoire d'un instant. Mais l'expérience m'avait appris à me concentrer sur un seul lièvre à la fois, et d'une voix brisée de déception et d'excuse, je me mis à continuer mes pas vers la première dame de ma soirée. Il me faudra être diablement rapide pour les croiser toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 16 Avr - 19:01


Bienséance

Et ben c'était pas trop tôt!! Depuis le temps que la reine attendait cet évènement, qu'elle avait fait porter des messages aux quatre coins du pays pour faire venir des vaillants combattants, mais surtout de jeunes demoiselles à marier! Ce tournoi et ce bal ayant pour but de mettre en valeur son cher fils et surtout, lui trouver une compagne!! Parce que, par les sous-vêtements de El, il n'avait pas l'air de vouloir lui donner un héritier de si tôt!!

Et puis cette petite idée de bal costumé qu'elle avait eut lui plaisait de plus en plus : d'abord elle avait pensé se déguiser totalement pour pouvoir se dissimuler dans la foule et savoir un peu ce qui se raconte, les potins en direct quoi, mais finalement ça ne s'avéra pas être un choix judicieux... Sa grâce et son port altier la différenciée bien trop du reste de la populasse, et puis il était hors de question qu'elle laisse sa couronne au placard, ou encore qu'elle aille s'asseoir n'importe où à la tablée des nobles non, elle avait la place d'honneur! Donc, forcement tout le monde la reconnaîtrait, et son plan tomberait à l'eau dès qu'elle aurait le réflexe de faire pendre le premier qui lui manquerait de respect du à son rang parce qu'il ne l'avait pas reconnut.

Non, la solution la plus judicieuse serait bien d'y aller masquée, mais d'envoyer sa fidèle Brume camouflée se meler à la foule et lui rapporter directement tout ce qui s'y passerait. Cette petite était ses yeux et ses oreilles, et parfois sa main vengeuse, et il était rare qu'elle regrette sa décision de l'avoir prit sous son aile!

Bon alors, voyons un peu ce que nous avons là... Des ours?? Quelle vilaine belle-fille cela ferait!! Ah, voilà de charmantes prétendantes mieux habillée qui font leur entrée... Mais où est donc son diable de fils?? Il n'avait pas voulu lui dire comment il allait se deguiser, et elle était certaine de pouvoir le reconnaître, mais en fait....

Voulant mettre fin à cette frustrante situation, elle alla s'installer devant sa table, salua la foule et tapa vivement dans ses mains tout en annonçant le début officiel des festivités, remerciant tout le monde d'être venu et blabla bla, les mondainités habituelles pour lêcher les bottes des invités hauts placés. Presque aussitôt, comme si ils étaient planqué derriére la porte en attendant le signal, des petits pages arrivérent, portant des petits plateaux de mets fins à deguster, suivit de prés par l'orchestre qui entama une ballade plus rythmée pour inciter les jeunes gens à danser...
Elle s'assit alors, son regard surveillant le manége des jeunes hommes qui n'allaient pas tarder à tenter leur chance en invitant de jolies demoiselles, ces derniéres qui glousseraient en attendant qu'on vienne les choisirs, .... Ralala la jeunesse! Pourquoi est-ce qu'on n'arrangerait pas tout ça dés la naissance? Aprés tout, une fois promis tout bébé, ils n'auraient rien à dire et les alliances seraient plus rapides et moins fastidieuses! Que de perte de temps avec ses histoires de coeurs....
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 17 Avr - 19:48


Salto

Salto entra dans la salle alors que Bienséance entamait son discours. Ou plutôt, voulut entrer : avant cela, il dut se frayer un chemin au milieu d'une cohorte de petits pages, tous plus blonds les uns que les autres (à croire qu'on les avait importé en Cerf spécialement pour l'occasion). Pour ne pas simplifier les choses, chacun portait deux plateaux d'argent garnis de fragiles petits amuse-bouche.

Salto commença donc à valser, évitant celui-ci, passant entre ces deux-là, avant même d'être entré dans la pièce. Coïncidence ? Les violons se déchainèrent justement. Le Bal avait commencé, bientôt les couples se formeraient sur la piste. Les moins gourmands avaient déjà commencé, et il était assez amusant de regarder cet étrange mélange de valse savante et de bourrée populaire - certains, rompus à la première, s'encanaillant en la seconde.

Ayant passé la porte, depuis franchie par les affreux angelots qui se répandaient dans la salle, Salto vérifia d'une main que son masque écarlate était bien fixé sur son visage. Il n'était pas peu fier de son costume. De là où il était, il jouissait d'une étrange perspective : son faux nez se dressait au milieu de son champ de vision ; il sentait voleter la grande plume sur son front ; sans parler de ses protubérants boutons. Dans son dos, une petite cithare, et des grelots à ses chevilles. La totale, quoi.

Cependant, il y avait plus intéressant à regarder que ses propres atours. S'avançant en périphérie de la salle, pour ne pas gêner les danseurs, Salto détailla les autres convives. Ils étaient foule, et il était ébloui. Il se fixa à lui même le défi de reconnaître au moins la moitié de l'assemblée. Il avait déjà commencé son repérage, un peu trop profondément peut-être, quand un pagillon le heurta de plein fouet. Les petits fours s'envolèrent autour de lui comme des petites fleurs, connaissant des destinées plus ou moins favorables (sous la chaussure d'un mauvais danseur, dans le décolleté d'une jolie dame).

- Diantre, mes boutons !! s'écria-t-il d'un ton faussement outré, vérifiant qu'ils étaient bien tous en place, alors que le garçonnet piquait un fard digne de rester dans les mémoires.
De fureur, il fit mine d'assommer l'enfant avec sa cithare, puis éclata de rire et aida l'enfant à ramasser les dégâts, gobant sans la moindre gêne la moitié des mets que sur le parquet brillant il ramassait.

Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Jeu 3 Mai - 16:35


Le Chevalier Masqué

Il avait longtemps hésité. Maintenant encore, il pouvait faire demi-tour. Les portes du grand hall étaient fermées et la fête résonnait à l'intérieur. Il était en retard, absent et le monde toujours tournait sans lui. Et sa mère qui voulait qu'il en soit la pièce maîtresse. Il sourit sous son casque, renforçant son armure d'une touche d'humour face à la situation et avança d'un pas décidé alors que les pages ouvraient de nouveau les portes pour ce visiteur tardif, baissant les yeux en signe d'humilité.

La foule de gens et de tissus qui l’accueillirent à l'intérieur était tout ce à quoi il avait tenté d'éviter pendant des années. Comme si être roi permettait de choisir les aspects de la couronne que l'on voulait porter, et jeter les autres. La table haute semblait affreusement loin, presque inaccessible, où son siège vide l'attendait, aux côtés de sa mère et après un labyrinthe de danseurs, de jongleurs, de froufrous et et plats préparés.
Il fit jouer les articulations de sa main droite, savourant le bruit rassurant de pièces de métal glissant sur d'autres pièces de métal. Son gantelet était peut-être plus d'apparat que réellement pratique, mais il n'en restait pas moins une pièce d'armure et présentait comme tel. Il avança vers sa place toute désignée, coupant le chemin des invités sans brusquerie mais avec autorité. Etait-ce le casque décoré, qui cachait son regard derrière une visière et que l'on ne pouvait que soupçonner sombre ? Etait-ce la jambière de métal, annonçant chacun de ses pas droits par un cling sonore ? Le cerf rugissant - quand bien même les érudits se seraient arrachés les oreilles face à un tel barbarisme ? Ou les symboles des Duchés, ou les couleurs de la royauté vivantes sur sa chemise noble ?
A chacun de ses pas, l'on s'écartait et le silence gagnait quelque peu. Il monta les quelques marches de l'estrade directement face à Bienséance. Par dessus la table, il prit la main de sa mère dans ses doigts et la salua avec tout le protocole dû à leurs rangs, puis il se tourna vers la salle. Depuis sa visière, le chevalier masqué regardait l'ensemble des invités.

Des enfants, des vieux, de ours, des lutins, des gardes, des oiseaux, des fées et des renards, autant de masques flottant dans les airs. Ils étaient tous pourtant une seule et même chose, ils étaient ses sujets. Vainqueur n'avait pas besoin de savoir autre chose, et il eut le sentiment qu'il avait bien fait de venir. Il fit signe de sa main gauche au page le plus proche, tenant un plateau recouvert de coupes pleines de vin. Le contraste de son "costume" ne fonctionnait pas vraiment : le tissu de belle facture, les chausses et le gant de soie à sa gauche n'arrivait à faire oublier les subtiles pièces d'armures qu'il portait à son côté droit. Il était un homme fait pour l'épée même avec le plus raffiné des habits ; la personne de Vainqueur s'accordait mal avec la subtilité,
Pourtant, il voulut en faire preuve. Lorsqu'il leva son verre pour porter un nouveau toast, il ne dit simplement rien, se contentant de saluer tous les gens depuis son casque, certes inexpressif mais certainement royal. Il ne leur parla pas de Chalcède, ni n'évoqua de nouveau Rippon, ni ne réfuta en bloc les projets maritaux de sa mère. Il ne les exhorta pas à être les guerriers qu'il voulait qu'ils soient, ne profita du moment pour chauffer les esprits, et respecta à sa manière tout ce que le protocole lui dictait de faire.

Le roi remonta sa visière jusqu'au bord de son nez, le temps de descendre le verre de vin et de le rendre au page. La plaque de métal reprit sa place, métallique comme une déclaration.

- Dansons.

Malgré l'armure étouffant la voix, le ton de Vainqueur souriait et il invitait vraiment à la fête. Le roi descendit habilement les marches et ouvrit sa paume à la première dame qui répondit à son invitation pour une danse.
Dans moins d'un an maintenant, il allait prendre ce qu'il voulait des Duchés, les plonger dans la guerre car tel était son souhait. Il pouvait bien leur donner ce qu'ils désiraient en retour, le temps d'une soirée au moins.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 29 Mai - 18:05


Vanille

Ah la salle du bal était immense et si bien arrangée ! Vanille avait traversé cette même salle quelques jours auparavant et on était encore loin de ce rendu féérique. Pour sur, elle avait bien choisi son costume. Un dernier coup d’œil sur ses dentelles puis elle posa son pied sur le premier carreau au sol, pénétrant ainsi dans ce lieu divin. Le château avait troqué sa grisaille habituelle contre des banderoles et des drapeaux colorés et merveilleux.

Tout n’était que musique, mets succulents et boissons enivrantes. Tout ce que la jeune femme appréciait. Elle s’était placée sur le côté, dégustant les petits fours apportés par les pages, une coupe de vin à la main lorsque le Roi prit la parole. Son attitude la fit sourire. Du peu qu’elle le connaissait, elle remarqua immédiatement qu’il n’était pas à l’aise dans cette situation. Le Roi était taillé pour la guerre, pas pour la danse. Pourtant, les quelques pas qu’il engagea avec une "oursonne" n’avaient rien d’un amateur. Elle se demanda si elle oserait l’inviter pour une danse, profitant du masque qui la camouflait. Elle le ferait très certainement plus tard, quand le vin la désinhibera entièrement.

En parlant de vin, sa coupe était déjà vide. Elle attrapa une nouvelle coupe sur le plateau qui passait à portée de main et envisagea de faire le tour de la salle, déambulant, au rythme de la musique, sirotant son verre, petit à petit. Du regard, elle admirait les costumes, tous plus beaux ou plus originaux les uns que les autres, qui formaient une farandole rayonnante à travers la pièce. Il y avait bien un homme qu’elle cherchait plus que les autres, mais comment le trouver dans cette masse ? Et surtout, comment le reconnaitre.

« Ah on verra bien », murmura-t-elle pour elle-même. Et sur ce, elle bu d’un grand trait sa deuxième coupe avant de s’avancer sur la piste.

On lui tendit une main, qu’elle s’empressa de saisir avec un sourire, sans avoir la moindre idée de la personne derrière le masque. Après tout, c’était le but du jeu ce soir !


Dernière édition par PNJ le Ven 8 Juin - 19:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 4 Juin - 12:37


Niniche

Niniche n'en croyait pas sa chance.
Après avoir s'être faite foudroyer du regard par le serveur et avoir manqué de près la collision avec une fée, voilà que les quelques marmots qui n'avaient pas encore été rapatriés par leurs parents s'en reprenaient à son costume - certes très doux et indéniablement attirant. Elle résolut donc à regret de fuir la zone du buffet.

Qu'à cela ne tienne ! Elle se rapprocha des tribunes qui peut à peut se remplissaient du gratin masqué.
Elle était aux premières loges quand Bienséance prit la parole, et elle couva la souveraine d'un regard d'admiration sans bornes - mais cela ne se voyait guère dans la foule et à travers les poils.
Mieux ! Elle était aux premières loges quand, après un laconique "Dansons", LE ROI EN PERSONNE tendit la main pour inviter sa première cavalière ! N'importe laquelle !

Ni une ni deux, et sans l'ombre d'un scrupule (qui aurait nécessité auparavant de peser le pour et le contre), Niniche attrapa la main de sa Majesté de sa grosse patte velue et se fendit d'un sourire sans doute peu visible malgré sa taille démesurée. La mèche de cheveux blond qui sortait, comme une antenne improbable, par le trou aménagé devant l'un de ses yeux attirait sans doute davantage l'attention.
Mais déjà Niniche avait commencé à tournoyer, emmenant avec elle son royal cavalier avec une certaine dextérité (si tant est que la masse de son costume puisse laisser transparaître une quelconque grâce).

- Quelle bonne idée ce Bal ! s'exclama-t-elle avec une gaité non feinte, doublée d'un accent bien reconnaissable.
Et, à l'adresse de Vainqueur, vis à vis duquel elle ne semblait pas éprouver la moindre gêne, mais plutôt une curiosité enthousiaste :
- Vous êtes déguisé en quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Jeu 7 Juin - 18:46


Félix

Déjà légèrement ivre (il ne lui en fallait pas beaucoup), Félix assista avec délectation à l'ouverture officielle des festivités - le doigté diplomatique de Bienséance, le panache martial de Vainqueur. Et toutes ces belles dames suffisaient à tourner la tête à un jeune homme. Félix avait déjà assisté à des bals, ça oui, mais le faste de celui-ci dépassait ce qu'il avait pu connaître - à moins que ce ne soit l'ivresse de l'inconnu, des inconnu(e)s, pour être exact...?

- Dansons.
L'invitation royale était attendue. Félix posa sa coupe et, lorsqu'il se retourna, s’aperçut que sa Majesté dansait avec... un ours ! Sidéré, il observa la scène quelques secondes, et compatit silencieusement avec le Roi. Il n'aimerait pas être obligé de danser en public avec pareille créature.

Lui-même était déguisé en animal mais son costume était d'une autre classe. Pour commencer, il s'était contenté d'un masque, et revêtait pour le reste une tenue de gentilhomme entièrement noire, pour concentrer l'attention sur son visage de félin - taillé dans le bois et plaqué à la feuille d'or, s'il vous plaît. Il se sentait tout à fait à l'aise dans ces atours et le fait d'être masqué lui inspirait tout un tas d'idées, plus ou moins avouables.

La foule lui faisait face et il n'avait que l'embarras du choix. Pourtant il avait déjà repéré sa cible. Quelques pas de côté, et il tendit sa main à la jeune femme empanachée, qui l'accepta avec un sourire avant même qu'il ait pu prononcer la formule rituelle (me feriez-vous l'honneur...?). La concision royale semblait avoir inspiré l'assemblée ; un Bal masqué, après tout, ne se prêtait-il pas plus aux regards qu'aux mots ?

Déjà Félix entraînait sa cavalière sur la piste de danse. Il était familier de l'exercice et tournoyait avec facilité.
- Je m'appelle Félix, très enchanté commença-t-il simplement, s'amusant de ce petit jeu de dupes.
Un sourire aimable s'étirait sous ses babines et, sous son masque, ses yeux étrécis guettaient comme un félin ceux de Vanille.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 8 Juin - 0:27


Le Chevalier Masqué

Il dut être tiré par sa cavalière lorsqu'elle lui prit la main tellement il était surpris. Un ours, un déguisement d'ours intégral. Mécaniquement, Vainqueur finit par suivre le mouvement n'en croyant pas ses yeux. La scène devait plus tenir du comique que de la véritable danse, tant ni l'un ni l'autre n'était dans des costumes découpés pour tournoyer élégamment.
La gaieté de sa partenaire le prenait au dépourvu, tant et si bien qu'il sourit sous son casque, totalement désarmé. Le roi s'appliqua à rendre honneur à la danse de la géante blonde, lui renvoyant agréablement son regard et son sourire.

- En un chevalier masqué je suppose. Il répondit machinalement comme il l'avait prévu, forçant le ton policé et aimable, un brin retenu comme il est de bon genre parmi la noblesse, avant que la mèche blonde le déconcentre.

Vainqueur rigola légèrement sous son casque. Il s'était préparé à être un bon roi bien élevé, et voilà que sa première cavalière était une Montagnarde peut-être plus folle que lui - sûrement, considérant son choix de déguisement. Il compléta sa réponse, un peu plus détendu et naturel.

- Ou plutôt un demi-chevalier à la réflexion, mais entre vous et moi, c'est peut-être mieux. Comme cela je n'ai à me comporter qu'à moitié chevaleresquement. Les pas de danse de Vainqueur disaient le contraire toutefois, celui-ci mettant un point d'honneur à danser au mieux de son habilité tout en faisant la conversation.

- Vous savez que votre costume donne envie de vous serrer dans les bras ? Je l'avoue, je suis totalement conquis, s'autorisa-t-il avec une légère familiarité. Après tout, quelle autre dame pourrait lui reprocher quelque proximité passagère avec un ours, et Vainqueur avait véritablement envie de féliciter sa partenaire pour l'originalité de son costume... en plus, il était tout doux !
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 8 Juin - 19:45


Vanille

Le chat engagea la conversation, tout en la faisant tournoyer avec galanterie. Elle apprécia les pas de danse, et chercha dans sa mémoire si elle ne connaissait pas la voix de son cavalier. Malheureusement pour elle, impossible de retrouver le propriétaire de ce son. Oh et puis, peu importait ! Elle était là pour s’amuser, autant jouer le jeu jusqu’au bout. D’autant plus qu’elle n’avait pas encore repéré l’homme à qui elle souhaitait voler une danse.

- Je suis Vanille, répondit-elle avec courtoisie.


Elle interrompit la danse afin de faire une révérence parfaite, toute en finesse, et repris le pas, dans un tourbillon coloré. Le jeune homme était doué, la faisant virevolter d’un côté et de l’autre, dans un mouvement exquis. La main qui la tenait, n’était ni trop rude, ni trop molle, mais la guidait avec la fermeté nécessaire du cavalier entrainé.

Continuant à tournoyer, elle posait son regard sur les autres couples de la piste. Vainqueur et sa cavalière « poilue » offraient un spectacle tout à fait charmant, pensa-t-elle avec ironie. Etait-ce bien une femme d’ailleurs ?
Au loin, elle aperçu la Reine Bienséance et ne put s’empêcher de rigoler à l’idée de l’expression du visage que la Reine devait arborer en observant son fils, dans un costume de chevalier, danser avec une oursonne. Décidément, Vainqueur ne faisait pas les choses à moitié, et c’est peut-être aussi pour ça, qu’à sa grande honte, elle commençait à l’apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 10 Juin - 13:50


Niniche

Au milieu des regards, l'ours à deux pattes et la moitié de chevalier continuaient leur ronde.

- A demi-chevaleresquement ? Mmh, voyez-vous ça, répéta Niniche avec un air mutin. (Bien sûr l'air mutin était caché sous son museau, mais entre nous, cela n'a pas vraiment d'importance.) Elle ne demandait pas mieux que d'être mise dans la confidence, mais ce qui vint par la suite fut au delà de ses espérances.

Jeee-suiiis-tooo-taaa-leee-meeent-cooon-quiiiis.
Les mots se réfléchirent avec emphase contre les paroi du crâne de Niniche, alors que les proportions de son cœur musclé doublaient de volume, jusqu'à ressortir par ses yeux, qui faillirent sortir de leurs orbites - et du costume. Il avait envie de-la-ser-rer-dans-ses-bras !
Si second degré il y avait (et c'était fort probable), Niniche ne le perçut pas.

- Mais je vous en prie, faite ! s'exclama-t-elle, et voilà qu'elle prenait déjà son élan pour se jeter sur Vainqueur.
L'instant suivant, sa Majesté se voyait gratifiée d'un câlin comme on n'en fait plus. Il y avait fort à parier qu'il était moitié aveuglé, la fourrure de l'ours pénétrant par les fentes de son casque, tandis que deux grosses pattes enserraient son demi-plastron.

Avant que Niniche ait eu l'idée de laisser son cavalier respirer, il y eut un bruit de verre brisé et un glapissement ridicule. Une petite Dame, à la robe dorée et au masque de renard, avait laissé tomber sa coupe, comme frappée par la foudre.
Relâchant son étreinte pour la santé de tous, Niniche, intriguée, la regarda s'enfuir de la salle en pleurant. Un ange passa, puis comme les autres couples, ils se remirent à danser.

- Je crois que je fais des jalouses, confessa l'ours d'un air préoccupé.
Puis, comme si elle avait déjà chassé cette ombre de son esprit, elle reprit d'un ton surexcité :
- Alors, avez-vous déjà trouvé votre future épouse ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 10 Juin - 21:08


Et bien ce n’est pas trop tôt, il a enfin décidé de se montrer, et en plus il a fait un effort pour venir costumer… ou tout du moins en partie….

Bienséance accueillit son fils à leur table et se prépara avec crainte à écouter son discours.

- Dansons, s’exclama Vainqueur

Et bien il a fait court, mais au moins il n’a pas cherché à effrayer nos invités en leur parlant de ses projets guerriers cette fois-ci. C’est un bel effort de sa part.

Puis elle le regarda descendre de l’estrade, à la recherche d’une cavalière, pour finalement le voir choisir…. une ours.

Je me suis arrangée pour faire venir les plus belles femmes du royaume. J’ai laissé courir le bruit que ce bal a été mis en place pour lui trouver une femme, en espérant attirer les filles les plus charmantes. Et d’entre toutes, celle à qui il accorde sa première danse est une ours…. voir un ours, vu la grâce que dégage cette jeune fille le masculin est certainement plus approprié.

Voyant que la jeune fille commençait à étreindre son fils d’une manière des plus ridicules possibles Bienséance laissa s’échapper un soupir, que tous autour d’elle purent entendre.

Mais qu’elle est donc cette farce ! Et d’où sort cette roturière, étreindre ainsi le roi au point de l’étouffer. Certes le principe du bal masqué permet de laisser de côtés toutes distinctions de rang, mais quand même, il y a une attitude minimale à adopter… Vivement que cette danse se termine, que mon fils puisse enfin se faire accompagner par une vrai dame !

Voyant son verre vide Bienséance fît signe à un page pour qu’on le lui remplisse, cette soirée allait être longue, très longue si son fils continuait à n’en faire qu’à sa tête…
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 13 Juin - 12:34


Le Chevalier Masqué

Il avait déjà vu des ours, même d'aussi près, et il les avait bravement combattus. Ils étaient grands, ils avaient des griffes, et ils étaient souvent furieux qu'on les dérange pour les chasser. Bah rien de bien méchant en somme.
N'empêche qu'en l'instant, Vainqueur sentit une pointe de peur se nouer dans sa gorge. Sûrement un truc dans les yeux de sa cavalière. Ou alors sa taille démesurée peut-être. Le bon sens mettrait tout cela sur le compte de la nervosité d'être à un tel évènement mondain. Le roi banda ses muscles et se prépara au choc. Deux grands pattes lui enserrèrent le torse et les bras tant et si bien qu'il se demanda un moment comment rendre l'étreinte, coincé comme il était. Il s'abandonna rapidement à son sort : il n'y voyait plus rien, il étouffait presque et il tentait de réfréner son imagination qui voyait déjà tous ses membres se briser - alors qu'en fait le câlin était vraiment tout doux !
Sauvé il ne savait trop comment, Vainqueur comprit à moitié que quelqu'un s'enfuyait et que son casque était de travers. Il savait comment résoudre la seconde situation et préféra laisser courir la première : c'était la dame qui pleurait, pas lui, c'est elle qui manquait à l'étiquette.

- Euh.... Son répit était visiblement de courte durée, l'ours revenant à l'attaque en feintant la préoccupation pour mieux assouvir sa curiosité débordante. Le jeune roi décida de se concentrer sur ses pas de danse pour faire durer sa réponse. Il serait malheureusement indélicat de ma part de choisir ma future épouse si tôt dans la soirée sans avoir pu laisser leurs chances aux autres dames ici présentes, conclut-il la première ronde avec un ton désolé.

Vainqueur se recula d'un pas pour s'incliner devant sa dame et déposer un baiser sur sa main, mais la fourrure l'arrêta. Il sourit sous son casque, soupira légèrement, puis se rapprocha de nouveau pour serrer tendrement la dame-ours dans ses bras et déposer une bise sur ses joues poilues.

- Mes hommages, ma Dame, reprit-il en s'écartant une nouvelle fois poliment, et parcourant de nouveau l'assemblée du regard, attendant la nouvelle danse avec des étoiles plein les yeux. C'était une émotion assez dure à transmettre, surtout lorsque votre visage est entièrement couvert d'un casque à l'exception de vos yeux vissés derrière la visière, et encore plus quand El savait que vous ne la partagiez pas le moins du monde. Gasp, bon, une danse de faite... Heureusement que c'est qu'une fois par an ce truc d'hypocrite.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 19 Juin - 11:28


Félix

Félix aurait volontiers concentré son attention sur sa cavalière, mais elle-même se laissait distraire par les croustillants événements qui surgissaient alentours : sa Majesté se faisant assaillir par un ours ; l’œil venimeux de la Reine Bienséance ; la renarde éplorée qui venait de quitter la salle.
Voilà qui faisait un beau début ! De quoi alimenter pendant un mois les chuchotis de Cour...

Trop vite, la première danse prit fin. Félix suspectait la Reine-mère ne n'y être pas pour rien... Mais lui, cela ne l'arrangeait pas. Il avait à peine eu le temps d'échanger quelques mots avec "Vanille", si leurs gestes avaient parlé pour eux. Pourtant, il n'allait pas la garder captive.

- Ce fut un plaisir, dit-il donc en desserrant l'étreinte, alors que les danseurs faisaient de même, séparant les corps et échangeant politesses.
- Je vous inviterai volontiers pour une seconde danse, mais je crains de n'être pas à la hauteur d'un parti si royal... poursuivit-il, mutin, en coulant un regardant entendu vers Vainqueur, qui cherchait une nouvelle cavalière.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Jeu 21 Juin - 17:56


Vanille

La Dame éplorée fit sourire Vanille. Oh bien sûr, ce n’était pas par méchanceté que ses lèvres s’étirèrent. Mais il fallait bien avouer que la scène avait tout d’un spectacle burlesque. Aurait-elle agit de la sorte en voyant l'homme à qui elle avait donné toute son affection étreindre une autre femme ? Non. Son rang et sa dignité lui aurait permis de donner le change et de rester de marbre. Aussi, elle mourrait d’envie de saisir le bras de son grand cousin afin de le taquiner sur ses étranges prétendantes, mais les paroles du dénommé Félix, lui firent changer d’avis alors même qu’il la « relâchait ».

Au lieu de simplement la remercier pour la danse, il semblait lui demander une seconde danse à travers une allusion. La prenait-il pour une courtisane ? Après un instant de surprise, imaginer cette éventualité la fit littéralement éclater de rire.
La scène fictive s’immisça dans son esprit. Elle et Vainqueur, dansant en un ballet romantique et charmant. Son père, plus loin, bouillonnant de les voir. Non vraiment, c’était à mourir de rire.

Aussi, elle saisit la main de Félix, et reprit ses pas sur cette nouvelle mélodie. Lorsqu’elle estima qu’ils furent suffisamment proches pour qu’il puisse entendre ses paroles, elle lui dit :

- Ne sommes nous pas tous égaux ce soir, à travers ces masques ? Alors, Roi ou Prince Félix ? De quelle lointaine contrée venez-vous ?

Après tout, elle était présente pour s’amuser. Et puis, en y réfléchissant un peu, jamais elle ne retrouverait celui qu'elle cherchait dans cette foule de masque et de couleur. Autant ne pas gâcher la soirée à rechercher un mythe. Si elle pouvait trouver de quoi s’amuser, elle n’allait pas s’en priver. Et pour l’instant, la danse et son cavalier la ravissait.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 3 Juil - 11:36


Chou

Tout en grignotant un petit four, Chou observait avec attentention la foule qui arrivait toujours plus nombreuse dans la Grande Salle.

Un renard, une oiselle... Son attention fut soudain détournée par la Reine, qui, de l'estrade principale, faisait un discours d'ouverture des plus classiques. Bienséance s'assit ensuite avec grâce, scrutant les masques avec au moins autant d'avidité que Chou.

Un acrobate, un demi-chevalier... Oh, celui-ci n'était autre que le Roi Vainqueur, qui rejoignit sa mère et, après avoir bu une coupe à la santé de son peuple, invita laconiquement à entamer la danse. Donnant l'exemple, il tendit la main à... une ourse ?! Etouffant un sourire, la fée se rapprocha d'un pas gracieux du couple, cherchant à capter les réactions de la foule.
Elles ne tardèrent pas. Murmures désaprobateurs, mines dépitées, ces dames n'étaient pas ravies du choix de leur Souverain. Certaines, frondeuses, parlaient même de bousculer l'ourse pour la ridiculiser. Notant soigneusement leurs visages et voix, Chou passa au milieu d'elles, ce qui eut pour effet de disperser le petit groupe. Jetant un oeil à la tribune royale, elle vit la que la Reine-Mère faisait la grimace, d'autant plus que Vainqueur et l'oursonne échangeaient maintenant une étreinte des plus fusionnelles ! Etreinte qui eut pour effet la fuite d'une renarde éplorée, renarde qui faisait auparavant partie du groupe des frondeuses.

La fée se désintéressa un instant des histoires royales pour regarder de nouveau autour d'elle. Un chat et une demoiselle couverte de dentelles et de plumes tournoyaient, exemple parmi tant d'autres de la diversité des couples. Non loin d'eux, elle repéra un homme casqué, qui la regardait d'un air appuyé. Chou s'approcha donc de cet éventuel prétendant, tandis que la première danse s'achevait.

- Voulez-vous bien m'offrir cette danse, Messire ? fit la fée avec une jolie révérence.

Elle savait d'expérience que les hommes étaient plus bavards avec leurs cavalières qu'avec n'importe qui d'autre, et elle attendait avec impatience de recevoir les confidences de celui-ci qui semblait tant s'intéresser à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 3 Juil - 22:45


Félix

Félix ne sut trop comment interpréter l'éclat de rire de sa cavalière. Mais après tout, il s'en moquait : voilà que déjà leurs mains se rejoignaient pour une seconde danse. Partout ailleurs, les couples se défaisaient et se refaisaient à la vitesse d'un éclair - même si le Roi n'avait pas encore choisi sa nouvelle Dame...

Mais l'attention du Chat était, cette fois, plus captive de son Oiselle, qui avait commencé à chanter :
- Ne sommes nous pas tous égaux ce soir, à travers ces masques? Alors, Roi ou Prince Félix? De quelle lointaine contrée venez-vous?

- Je viens du Royaume des Chats répondit Félix au tac-au-tac, préférant ne pas révéler son origine véritable ; ç'aurait été trop en dire sur son identité, et il broda avec facilité sur le registre de la fantaisie, dont sa légère ivresse lui ouvrait toutes grandes les portes :
- Là-bas nos femmes sont tigrées et le soir, les souris dansent... Mais vous, Vanille ? Venez-vous de ces terres étranges où les arbres portent ces fruits noirs, à la fois doux et capiteux ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 10 Juil - 13:07

--- un jour peut-être trouverais-je un avatar, en attendant j'avais quand même envie d'écrire, encore ---
Le couple casqué

Il était finalement venu notre petit Roi. A mon propre étonnement, mes sentiments furent quelque peu mitigés. Certes Vainqueur avait toujours ce charisme indéniable pour les gens de ma profession, mais maintenant qu'il était là, toutes les dames de la cour ne semblaient avoir d'yeux que pour lui. Passe encore pour le discours - au moins était-il concis -, on devait l'écouter avec une certaine politesse feinte tout comme celui de la Reine-Mère. Mais même lors de la danse, on aurait dit que toutes les cavalières tentaient de décortiquer les moindres réactions du souverain des Duchés tout en faisant la conversation avec leur partenaire du moment.
Haussant un sourcil sous mon casque vert et or, je concédais toutefois à notre cher Roi qu'avec ses frasques habituelles, il était assez difficile pour lui d'être ailleurs qu'au centre de l'attention. Enfin, la première danse était passée et si j'avais effectivement raté cette mise en bouche, j'en avais profité pour observer demoiselle la Fée, qui me sembla-t-il joua malicieusement du regard avec moi. L'affaire semblait donc dans la poche lorsqu'elle vint de sa propre initiative me demander une danse. Haha, je savais bien que se laisser désirer marchait du tonnerre, c'est comme avec le poisson !

- Avec plaisir ma Fée, m'empressais-je d'accepter, m'inclinant à mon tour pour la saluer dignement et prenant délicatement sa main dans la mienne et encore plus son dos où les fragiles ailes reposaient - avec ce discours et cette première danse, j'avais eu tout le loisir de finir mes verres et avait donc les mains libres.
Le fait qu'elle m'ait appelé Messire m'emplit d'une certaine bonté à son égard, et je redoublais d'efforts pour assurer dans cette discipline de nobles : c'était un peu trop prude et bien moins rythmé que les danses au Fou qui pue auxquelles j'étais habitué.

- Masque de plume mais ailes de papillon, le mystère de ce qu'il se cache dessous n'en est que plus dévorant. Belle entrée en matière, continue sur cette lancée, lance l'appât. Pauvre homme cloué de maille et de cuir face à une fée charmante, quelle chance que mon costume porte aussi assez de plumes pour m'envoler avec vous. Parfaite allusion aux plumes de ta ceinture, ça porte son attention là où il faut, maintenant remonte la ligne ! Vos sombres atours se marient trop bien à mes couleurs pour qu'une telle coïncidence soit possible, le destin appelle la couronne vert et or de ce cerf fougueux à se mélanger aux plumes de vos beaux yeux. Comme dirait mon pêcheux de père, les poissons faut savoir les mouiller !


------

- Le violoniste se porte bien.
- Par-pardon ? répliqua l'intéressé.
- Oh, non rien, ne faîtes pas attention. Un tic de langage. Vous me disiez que la corde se pinçait ici, délicatement, suavement, sensuellement, n'est-ce pas ? se pinçant elle-même justement ici et glissant un murmure imitant le son du violon.
- Euh, euh, euh, euh, je dois jouer Ma Dame, pour euh l'orcheuhstre-euh doit jou-ou-er. Pas le d-d-droit de...
- Mmmmh, quel dommage... conclut-elle feignant le désir déçu, même si déçue elle l'était toutefois : le jeu était amusant, mais il manquait une pièce à son duo et cela rendait les choses un peu plus fades. Il lui fallait trouver une nouvelle occupation, le violoniste la rendait déjà morose.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 10 Juil - 22:45


Pierrot & Colombine

Bras dessus, bras dessous, ils avançaient dans l'immense salle de bal. Un regard un tant soit peu attentif pouvait distinguer, dans la médiocre qualité du tissu dont était fabriqué leurs costumes, et le brillant manquant d'éclat de leurs bijoux, qu'il ne s'agissait pas là d'habitués des lieux. Leur air émerveillé ne pouvait que confirmer ce fait, alors qu'ils portaient leur regard de tous côtés pour ne pas perdre une miette du spectacle qui s'offrait à tous - encore que, plus d'une demoiselle en coûteux brocart et précieuses dentelles arborât le même genre de mine éblouie. La mise du jeune couple était pourtant bien soignée, et, sous les deux loups identiques - réduits à leur plus simple expression, tout entiers d'un blanc uni et dépourvus de fioritures - les sourires ravis qu'on devinait n'étaient pas feints.

Colombine ne cessait de glisser des chuchotis à son Pierrot, désignant discrètement telle ou telle décoration, tel costume, telle pièce d'ameublement. Lui suivait son regard, et manifestait son approbation par des hochements de tête ou des sourires à sa cavalière. La danse était déjà entamée quand ils étaient entrés, mais c'est malgré tout vers la piste qu'ils se dirigeaient assurément, louvoyant parmi les grands de ce monde - du moins était-ce leur impression - jusqu'à atteindre le cercle des je-ne-danse-pas-mais-je-regarde-et-je-cancanne-sur-les-danseurs. Ils s'y arrêtèrent juste le temps de jeter un œil aux couples déjà formés, et de repérer un espace plus ou moins libre qu'ils investirent aussitôt.

Un pas, puis un autre... Il fut vite clair que cette fois, c'était Pierrot qui menait. S'il avait commencé très classiquement, ses mouvements semblaient plus élaborés, plus ornementés au fur et à mesure. Il ne tarda pas à virevolter et faire virevolter sa compagne avec un art consommé, caractéristique d'une longue pratique, ou d'un talent inné pour cet art - voire des eux. Colombine ne semblait pas aussi à l'aise, et rata plus d'un pas, mais son humeur compensait. Riant à ses propres maladresses, elle persista à enchaîner les passes, guidée par son cavalier, et se retrouva bientôt les joues rougies par l'exercice.

Pour ne rien arranger, la vision d'un ours et d'un chevalier en pleine danse l'amusa tout particulièrement, ce qui ne l'aida pas à retrouver son souffle. Visiblement, c'était d'ailleurs LE couple qui retenait l'attention des assistants, et même quand on ignorait la royale identité de l'un des partenaires, il y avait de quoi. Le plantigrade faisait montre d'un tel enthousiasme débridé ! Et en ce début de soirée, il était assez peu approprié de l'expliquer par un abus de quelque substance que ce soit.

Quoi qu'il en soit, la première danse s'achevait, et les couples se défaisaient pour se refaire aussitôt, alors que les ménestrels entamaient une nouvelle mélodie.
" Essaye d'y aller doucement, quand même, ou tu vas m'achever, "
glissa la jeune femme, toujours rieuse, à son partenaire, avant de se replacer à ses côtés pour la suite. Pierrot avait acquiescé d'un sourire mi-contrit, mi-amusé, et reprit en ménageant un peu plus l'endurance de sa compagne.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 15 Juil - 19:07


- Je viens du Royaume des Chats répondit Félix.

Et rapidement, il continua :

- Là-bas nos femmes sont tigrées et le soir, les souris dansent... Mais vous, Vanille ? Venez-vous de ces terres étranges où les arbres portent ces fruits noirs, à la fois doux et capiteux ?

Vanille ne put s’empêcher de partir dans un grand éclat de rire. Par Eda, qui était cet homme avec une imagination si ouverte. Profitant d’une passe de danse où leurs corps se séparaient, elle posa un doigt sur sa bouche et ajouta d’un air mutin :

- Qui sait ?

Alors, leurs mains se rejoignirent et il la fit virevolter encore une fois. A nouveau, la jeune femme rit librement, doux mélange d’alcool et de pas de danse en charmante compagnie, car oui, l’homme était de bonne compagnie. Mais la deuxième danse allait s’achever d’ici peu, aussi, Vanille lui fit une dernière révérence et lui dit :

-Merci. Vraiment.

Et affichant un sourire désarmant, elle s’en fut comme elle était arrivée, avec légèreté et délicatesse. Attrapant au passage un petit four, et une nouvelle coupe, elle se dirigea vers l’ouverture qui donnait sur la cour, afin de gagner un peu d’air frais. Là, elle se planta près d’une colonne et sirota sa boisson tout en regardant les couples se faire et se défaire au gré des notes, portant un intérêt tout particulier à sa famille. Il était amusant de voir le flot de courtisanes se presser pour avoir ne serait-ce qu’un contact avec Vainqueur. Par El, ces femmes ne se rendaient pas compte que leur Roi préférait l’adrénaline du combat à celle de la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 15 Juil - 22:58


Chou

Comme prévu, l'homme casqué avait accepté la danse. Alors qu"il s'inclinait à son tour devant Chou, elle l'observa d'un oeil critique. Il ne faisait aucun doute que son cavalier était un garde, qui avait eu un congé pour l'occasion. Il avait à peine agrémenté son uniforme de travail de quelques plumes festives, comme s'il avait été prévenu au dernier moment – ou bien il se moquait éperdument de son costume. Quoiqu'il en soit, la danse était entamée, et le garde la dirigeait d'une main sûre, bien qu'ayant tendance à accélérer l'allure.
Au bout de quelques instants, il relança la conversation :

- Masque de plume mais ailes de papillon, le mystère de ce qu'il se cache dessous n'en est que plus dévorant...

La fée fut tellement frappée de cette entrée en matière qu'elle n'entendit pas la suite. De quel droit lui parlait-il ainsi ? Il lui fallut quelques instants pour reprendre son sang-froid et se rappeler que c'était elle qui avait cherché à danser avec lui.

- ... le destin appelle la couronne vert et or de ce cerf fougueux à se mélanger aux plumes de vos beaux yeux.

Ce discours était des plus ridicules... Mais Chou devait faire avec et se servir du manque de finesse de son interlocuteur.

- Vous croyez, Messire ? fit la brune avec un petit rire. Alors je vous ai bien choisi, et nous devons former un fameux couple ! A ce propos, qu'avez-vous pensé de la danse du Roi et de l'ourse ?

Avec un peu de chance et en poussant la conversation, la fée obtiendrait des renseignements sur la popularité de Vainqueur parmi ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue au bal [août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion
» Bienvenue chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Couloirs et salles communes :: Archives V1 et V2
-