AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tant de choses à se dire [Pv Brun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 8 Oct - 18:06

Brun observa l'oiseau, comme s'il cherchait à comprendre en quoi le volatile pouvait être sacré. En effet, il paraissait très banal car il l'était réellement après avoir retenu un juron.
Acuité eut d’ailleurs du mal à ne pas rire de suite. La suite pourtant était trop prévisible pour être vraiment hilarante.
Il s'interrogeait vraiment, mais ne semblait en rien paniqué. Brun et son éternel manque d'émotions...
A quoi c'était-elle vraiment attendue ?

Elle rit toutefois en répondant à sa question.

- Suffisamment pour te faire tourner en bourrique, concéda-t-elle en lui lançant un regard malicieux.

Il comprendrait que ce n'était qu'une farce, du moins l'espéra-t-elle.
Elle baissa les yeux sur le sol puis ajouta pour elle-même de manière bien plus triste.

- Même à l'arc, je ne suis plus à la hauteur.

Elle haussa les épaules et se borna toutefois à garder le sourire qui éclairait son visage pâle.
Le tir à l'arc était la seule matière dans laquelle elle pouvait prétendre à être plus douée que lui. Autrefois il y avait l'Art également, mais depuis, il avait prouvé que son don était surement tout aussi puissant que le sien, voire peut-être même plus.
N'avait-il pas réussi à la contacter par ce biais quand tout son propre clan avait échoué ?
C'était difficile à admettre pour elle, un échec de plus sur le chemin de sa vie. Ils n'avaient jamais été rivaux ou quoi que ce soit dans ce genre, mais elle avait toujours souhaité qu'il l'admire un tant soit peu et pour cela, elle devait le surpasser.
Pour ce qu'elle en savait, c'était raté.

Elle se baissa alors pour mettre un nouveau collet en place. C'était toujours mieux que de recroiser son regard ou de trouver quelque chose à ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 8 Oct - 19:58

Une blague. C'était une blague.
Le déserteur mit quelques secondes à le comprendre et à l'accepter, tant la chose paraissait invraisemblable. Alisel ne lui offrait guère de risettes depuis son arrivée - ni, à vrai dire, pas le moindre signe de joie - et voilà qu'elle faisait des blagues.
Était-ce un effort pour détendre l’atmosphère ? Une pique pour railler son ignorance ? Ou un fantôme de son attitude passée ?

Peu importe. Il sourit bien que tardivement. Il avait marché tête baissée.
S'il avait été vraiment spontané, il aurait répondu à la blague par un taquet amical. Mais Alisel portait Espoir, et Alisel était Acuité. L'idée d'une boule de neige future traversa cependant son esprit.
- Je ne te savais pas comédienne, répliqua-t-il, parce qu'il fallait bien répliquer quelque chose, renvoyer la balle.
Puis il réalisa qu'elle avait dû le devenir, comédienne, pour construire sa nouvelle identité ici. Et elle devrait l'être encore pour le faire passer pour son mari. Il devrait l'être lui aussi - et El sait qu'il n'avait jamais été très bon à ça.

Un souffle l'interrompit dans ses réflexions. Un aveu qui le surprit plus encore que la blague, mais cette fois, l'attrista. Acuité lui parut soudain plus petite, peut-être parce qu'elle se baissait à son collet, s'éloignait, évitait son regard.

Le déserteur ne sut pas comment réagir. Un autre que lui l'eut sans doute relevée, serrée dans ses bras, eut un geste quelconque. Mais Brun avait trop peur que ce geste soit mal accueilli, et l'éloigne encore davantage. Alors il mit dans ses mots toute la chaleur que ne pouvaient donner ses bras.
- Plus à la hauteur ? Je ne connais aucune fille de haute naissance capable de partir à la guerre, d'attaquer l'ennemi sur son sol, seule ; de résister à la captivité, de s'échapper encore ; de marcher des jours et des jours dans le froid et la faim et la vague de magie, avec un enfant dans le ventre, et d'arriver ici en vie, et de s'y faire aimer de tous.

Le panache de fumée qui était sorti de ses lèvres s'était à peine dissipé qu'il reprenait, se corrigeait :
- Non. Je ne connais aucune fille tout court, aucun homme, aucun soldat capable de faire ça. Alors pourquoi dis-tu ça ?
Et, cette fois, il aurait vraiment aimé pouvoir la comprendre, pour pouvoir, enfin, l'aider de quelque façon.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 8 Oct - 21:30

Le bout de ses doigts gelaient vite à devoir effectuer des opérations minutieuses, elle se dépêchait d'agir pour poser ce nouveau collet mais aussi pour échapper à ses sombres pensées.
Un instant, elle crut que cela suffirait, qu'elle n'aurait pas à justifier ces propos. Pourtant, Brun prit la parole à son tour, comme si pour lui, le sujet n'était pas clos.
Surprise par ses propos autant que par le ton, elle stoppa ses gestes, les yeux ronds fixés sur ses doigts.
Rapidement, ces derniers se mirent à trembler par l'inactivité. Elle devait les ranger au chaud, vite, avant que l'engelure ne guette.
Elle se releva lentement et fourra ses mains dans les moufles épaisses qu'elle avait délaissé plus tôt pour effectuer le travail minutieux de la pose du collet.
Elle ne se retourna pas de suite, ne souhaitant toujours pas se confronter au regard qu'il pourrait avoir. A la place, elle se mordit la lèvre inférieure et ajouta un peu de pression lorsqu'elle sentit la chaleur se rependre sur ses joues.

- Il me semble pourtant que tu m'avais traité de folle et d'inconsciente, lâcha-t-elle en se retournant.

Était-ce un soupçon de rancœur qui transparaissait dans ses mots ? Non, juste de l'incompréhension. Elle ne pouvait oublier le soir où, il l'avait reconnu au camp. Tout ça à cause de son arc, arc qu'elle avait du laisser à l'ennemi.
Cette simple pensée lui serra le coeur et lui mit les larmes aux coins des yeux.

- Peu importe, ajouta-t-elle rapidement dans un soupir. Cette fille n'est plus. Et pour être tout à fait honnête, tu avais peut-être un peu raison. Ce voyage en Chalcèdes aurait dû être sans retour.

Elle devait beaucoup aux Dieux. Eda avait su la préserver et lui apporter le courage et la volonté de ne pas abandonner. Pourtant, combien de fois avait-elle songé à renoncer ?
Mais à peine cette pensée perçait en elle, qu'un regain de combativité s'emparait de tout son être.
C'est ainsi qu'elle avait vécu cette dernière année.


Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 8 Oct - 23:13

Brun n'allait pas revenir sur son opinion. Il avait oublié les mots exacts qu'il avait alors prononcés, mais oui, elle avait été folle, oui, elle avait été inconsciente. Ses mésaventures le prouvaient. Sa volonté avait été d’airain pour en réchapper, mais sa chance, tout aussi folle. Elle aurait pu - et sans doute dû - mourir et elle le reconnaissait. Enfin la tête blonde bornée le reconnaissait. L'âge de raison sans doute, ou ce regard en arrière sur toutes ces souffrances qu'elle eut pu s'épargner. Cela le rassurait, mais ne lui faisait pas plaisir. Il n'y avait pas de victoire, plus de duel entre eux. Elle n'était pas rentrée à la maison, c'est lui qui l'y avait rejointe. Il n'avait pas su lui imposer sa volonté, et n'essaierai plus. Acuité avait mûri, et lui aussi.

Les larmes restaient en suspens au bord de ses yeux noirs. Le déserteur eut pu se détourner pour qu'elles soient ravalées dans la dignité, ou tombent hors de sa vue. Mais il sentait que c'était l'instant ou jamais. Pour pouvoir en parler, même si c'était indiscret, douloureux, révolu, même si "cette fille n'était plus". Pour contrer l'oubli et l'indifférence.
- Je sais ce que les Chalcédiens t'ont fait, murmura-t-il, et il était pénible de la regarder. Vaillant a prévenu Vainqueur.
Il savait, il savait seulement qu'elle avait été torturée, fouettée, affamée pour livrer les secrets de l'Art. Peut-être aussi violée, il ne pouvait pas ne pas y penser, il ne pouvait pas nier avoir compté les mois, pour Espoir, avant de se rendre à l'évidence.

Très mal à l'aise, mais sans doute pas autant qu'elle, il poursuivit, pour que le but de ses propos soit clair.
- Sache que nous avons fait tout ce qui était possible pour te récupérer.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Lun 9 Oct - 8:08

C'était trop dur de le regarder, trop dur de contenir ses larmes face à lui. Acuité détourna le regard après que chacun de ses mots ne la frappe durement.
"Je sais ce que les Chalcédiens t'ont fait".
Il ne connaissait que ce qu'elle avait bien voulu laisser voir à Vaillant. Il connaissait les blessures physiques qu'en était-il du traumatisme qu'avait inscrit en elle le clan Fanel ?

Ses lèvres se mirent à trembler et elle dut prendre une inspiration hachée. Une larme roula sur sa joue qu'elle essuya rageusement.

- Quel imbécile, lâcha-t-elle tout bas, je lui avait dit être une cause perdue.

Elle n'avait pas souhaité que Vainqueur dépense de l'énergie pour elle, la Guerre avait plus d'importance. Combien de temps avaient-ils perdu pour la retrouver ?
Idiot de Vaillant...Penser à lui la ramena directement au rêve d'Art qu'ils avaient partagé. Elle n'arrivait plus à tenir face aux tortures des Chalcédiens et avait peur que les efforts du Clan afin de la retrouver ne la fasse lâcher prise. Aussi elle avait profité de ce moment avec vaillant pour qu'il cesse de tenter de la contacter, il y mettait une énergie telle qu'elle avait de plus en plus de mal à le repousser.
Tous les jours, le fouet devenait plus mordant...et les odeurs...
Ses souvenirs se ravivèrent avec trop d'intensité et de nouvelles larmes dévalèrent ses joues lentement en commençant déjà à se cristalliser par le froid.

- On me fouettait tous les jours, reprit-elle d'une voix lointaine. Et quand je sombrais dans l'inconscience sous la douleur, on me jetais une barrique d'eau pour que je me réveille. Je me souviens de l'odeur de mon propre sang, mélangé à ma propre urine et à ma crasse. Malgré cela, je ne disais rien et mon mutisme le mettait dans une rage folle. C'était dur...de ne pas parler. Souvent je me disais qu'avec l'Art, je pourrais le plier à ma volonté mais...j'avais peur...tellement peur de l'utiliser, de révéler ses secrets et de nous perdre tous...

Elle marqua une pause en souvenir des fureurs violentes de Bhaal Fanel, avala sa salive et ferma les yeux quelques secondes pour mieux accueillir le frisson qui secoua ses épaules.

- J'aurais du tuer cet homme...avoua-t-elle dans un nouveau murmure.

Une nouvelle inspiration plus tard, elle poursuivit :

- Quand il en a eu marre, que je ne l'amusais plus peut-être, il m'a offert à Shyrin. Elle devait l'épouser. Peut-être a-t-elle eu pitié de moi...peut-être a-t-elle vu ce qu'elle serait dans quelques mois en me regardant, je l'ignore. Nous nous sommes soutenues mutuellement et je l'ai convaincu de se rendre à Vainqueur. Même en tant que prisonnière de Guerre, elle ne serait pas traitée ainsi. Lui et son horrible soeur...c'est elle qui m'a prit mon arc

Animée d'une forte rancoeur, elle fronça les sourcils. Bien sur, il pourrait croire qu'il ne s'agissait encore que d'un caprice, mais cet arc, elle y tenait autant qu'à sa propre vie.

- Je suis désolée, désolée qu'elle me l'ai prit.

Les véritables larmes affluèrent, la secouant de sanglots impossibles à refouler. Espoir s'éveilla et se mit à pleurer. Un bras toujours autours de lui, elle tenta de le réconforter tandis que de son autre main, elle cherchait à masquer son visage et sécher ses larmes, humiliée d'être livrée ainsi en spectacle.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Lun 9 Oct - 10:53

Le déserteur n'aurait pas pensé qu'Acuité se livrerait, pourtant elle se livra, avec larmes et douleur, et c'était de sa faute si elle revivait cela - mais peut-être cette confession était-elle nécessaire, pour qu'il sache ce qu'il s'était vraiment passé, lui, et qu'elle, se libère d'une partie du fardeau.

Et quel fardeau ! Brun savait que la torture n'était jamais propre, mais il ignorait que la torture avait été quotidienne, et surtout, administrée en personne par le chef Chalcédien qu'elle dépeignait comme un véritable monstre. Comme s'il la maltraitait plus pour son propre plaisir que par intérêt politique - d'ailleurs comment aurait-il pu percer les secrets de l'Art ? N'était-ce pas une magie héréditaire Loinvoyant ? L'Art avait contribué à la victoire des Duchés, mais pour Brun qui avait toujours redouté cette magie intrusive, elle ne méritait pas le silence torturé d'Acuité.

Jadis la colère et la haine de l'ennemi l'auraient enflammé, mais aujourd'hui, seule une profonde tristesse l'envahit. Il voyait la souffrance d'Acuité, et il comprenait mieux ses choix irraisonnés et son attitude défensive. Peut-être même pardonnait-il un peu à Shyrin son égoïsme, mais la princesse était bien loin de son esprit à cet instant. Il avait assez d'une âme en peine à s'occuper, et il ne pouvait la regarder se consumer ainsi sans rien faire.

D'un geste spontané, il s'approcha d'elle - d'eux puisqu'Espoir s'était réveillé - et l'entoura de ses bras. Une étreinte légère dont elle eut pu facilement se dégager. Une étreinte qui n'était pas intime au vu de la quantité de fourrure qui les séparait. Pourtant c'était de loin, avec le moment où elle avait soigné son front, l'instant le plus proche qu'ils avaient partagé, et l'odeur de ses cheveux fit remonter des souvenirs qu'il croyait noyés sous l'ivresse.

- Ça n'a pas d'importance, murmura-t-il, pour l'arc.
Il aurait voulu dire qu'il lui en offrirait un autre, mais il ne savait pas s'il retournerait un jour chez son armurier, et Acuité n'était plus une enfant gâtée.
- Il ne t'a pas brisée, ajouta-t-il à la place, et c'est tout ce qui comptait, qu'elle soit encore là, debout et fière malgré les larmes, entre ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mar 10 Oct - 9:13

Plongée dans ses souvenirs et dans sa douleur, elle ne remarqua même pas que le Maître d'Armes l'étreignait. Les yeux clos, déversant quantité de larmes elle s’épanchait de tout ce qui la rongeait depuis la Guerre. Espoir pleurait aussi, mais elle savait qu'il se calmerait vite car elle sentait que de ses petites mains imprécises il cherchait son sein. Étaient-ils partis depuis si longtemps ?
Elle l'ignorait et s'en moquait bien, même si le bout de ses orteils commençaient à lui hurler de se remettre en mouvement.
Brun avait beau lui dire que ce n'était pas grave, cela l'était pour elle. Cet arc, son seul et unique cadeau qui témoignait de son respect pour la discipline qu'elle maîtrisait. Une forme peut-être d'admiration qu'elle avait tant recherché.
L'objet était beau et agréable à manier. Elle avait tué avec, elle s'était défendu et elle avait mis le feu à un avant poste grâce à lui. Cette arme était une extension d'elle-même et aujourd'hui elle s'en trouvait démunie.

Bhaal Fanel ne l'avait certainement pas brisée, mais il lui avait volé pour un temps, son identité et sa voix. Elle ne pouvait pas clamer qui elle était, de peur qu'il s'en serve contre les Duchés, de la même manière que Vainqueur s'était finalement servit de Shyrin. Elle ne voulait pas parler de l'Art, car elle avait bien compris que les Chalcédiens ignoraient tout de la magie, pas même qu'elle n'existait que chez certaines personnes et pas d'autre. Elle voulait les laisser dans leurs incertitudes, leur ignorance et laisser ce chef de Clan se torturer l'esprit de la même manière qu'il la torturait elle.
Une piètre vengeance elle devait bien se l'avouer, mais c'était toujours mieux que rien.
Combiné à sa volonté de protéger son pays et les siens, elle avait réussi à tenir jusqu'au bout.

Et c'est cette même volonté qui l'avait emmené dans les Montagnes.

- Quand nous avons découvert que j'étais enceinte, Shyrin et moi...reprit-elle la voix tremblante et légèrement éraillée par les sanglots précédents. Nous avons convenu de notre plan. Je...je ne pouvais plus rentrer. J'avais peur qu'on le prenne pour un bâtard Chalcédien, qu'on exige alors sa mort ou qu'on tente de l'assassiner. Et si on apprenait la vérité, j'avais peur pour toi. Je souhaitais que tu reprennes ta vie là où elle était restée avant de me rencontrer. Alors j'ai préféré disparaitre en pensant que tu pourrais y arriver, faire comme si je n'avais jamais existé.

C'était plus facile de le dire maintenant, le visage enfouit dans les peaux de bêtes. Par Eda, jamais elle n'aurait pu lui dire ça les yeux dans les yeux. Elle se sentait si petite, si vulnérable et tellement égoïste d'avoir tout préparé sans le consulter. Elle avait vraiment souhaité qu'il reprenne le fil de sa vie, qu'il se marie, qu'il l'oublie. Cela n'aurait pas du prendre beaucoup de temps, les retour de Guerre étaient toujours propices aux unions. Et pourtant il était là, il la tenait dans ses bras.
Par Eda il la tenait dans ses bras !

S'en rendre compte stoppa définitivement ses larmes, trop surprise et chamboulée à la fois par ce comportement qui ne lui ressemblait pas. Elle le repoussa doucement et recula d'un bon pas, en évitant soigneusement son regard. Espoir avait trouvé son sein et tétait avec vigueur apportant avec ce changement de position un air vif sur sa peau découverte. Elle se hâta de replacer son manteau, trop contente d'avoir trouvé quelque chose à faire, tant elle était gênée à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mar 10 Oct - 11:07

L'étreinte ne calma pas les larmes, bien au contraire. Elles pleuvaient comme jamais et Brun ne pouvait que se répéter que c'était pour le mieux. Les aveux tombaient aussi comme une pluie drue, qui marquait l'échine. Le déserteur s'en sentait tout courbaturé. Ainsi Acuité s'était sacrifiée pour son pays, son fils - mais aussi, pour lui.

Il ne s'en sentait que plus coupable, mais aussi, heureux d'apprendre qu'elle ne lui avait pas menti par omission, là-bas sur le front. Elle ignorait encore, alors, qu'elle portait son enfant. Une partie de lui se plaisait à croire que si elle l'avait su, elle le lui aurait dit, et qu'un autre avenir, peut-être, aurait été possible. Lequel, il l'ignorait, mais à quoi bon les hypothèses ?

Les larmes se tarirent et la jeune femme se dégagea, s'éloignant de quelques pas pour allaiter pudiquement son enfant. Brun se sentit gourd et stupide, serrant toujours dans son poing les pattes de son oiseau. Pour se donner une contenance, il lui arracha quelques poignées de plumes, puis cessa - non, ils n'allaient pas s'arrêter là !

- Ma vie n'est pas plus importante que la tienne, murmura-t-il avec conviction.
Plutôt bien moins, mais ça, elle ne serait pas prête à l'entendre, n'ayant jamais pris en considération l'importance de son sang ou du moins de sa position.

Il donna un petit coup de pied dans la neige. Faire comme si elle n'avait jamais existé... Elle le croyait si insensible ! Elle avait toujours supposé qu'il était insensible. Qu'était-il pour elle ? Un monstre ? Une machine ? Un stupide soldat ? Il s'était comporté comme un stupide soldat, mais aujourd'hui il tentait de racheter sa faute, n'était-il pas venu pour elle ? Elle aurait préféré qu'il reste à Castelcerf à manger du poulet et à boire du vin.

- De toute façon ma vie ne me plaisait plus, marmonna-t-il. Ça n'était plus pareil après la guerre. J'étais en colère contre Shyrin. Et Vainqueur a changé.
Cela paraissait si simple formulé ainsi, presque enfantin ! Mais il portait encore vive la douleur d'avoir tourné le dos à son Roi et à son meilleur ami. En vérité son cœur n'était plus qu'un grand vide que creusait encore la méfiance d'Acuité.

- Je préfère être ici avec vous, souffla-t-il en guise de conclusion, observant les plumes qui se détachaient de sa main glacée.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mar 10 Oct - 15:39

Acuité ne le contredit pas. Elle ne dit rien au début. Ce n'était pas une question d'importance, mais plutôt une question de faire ce qu'il fallait faire.
Sa vie à elle n'avait pas vraiment d'alternative ou de rayon d'action. Elle avait déjà fugué, son père lui en voulait énormément, nul besoin de le revoir pour s'en assurer. Cette guerre à laquelle elle avait choisi de participer lui avait déjà trop coûté.
Ce n'était plus pareil après la Guerre. Elle ne pouvait acquiescer.
Mais lui n'avait pas remué ciel et terre pour aller là-bas, il aurait du retourner en cerf avec les honneurs de la victoire, il n'était pas soumis à la volonté de ses parents. Ses parents...étaient-ils encore en vie ?
Elle se remémora avec un peu trop de vivacité le rêve d'Art et Hautegarde. Brun avait son propre domaine, alors pourquoi avait-il préféré venir ici plutôt que de recommencer sa vie chez lui ?

Il répondit à sa question au moment même où elle la prononçait mentalement. Alors seulement, elle releva son visage dans sa direction. Elle le regarda un moment, avant de froncer légèrement les sourcils. Ses larmes ne coulaient plus mais avait laissé deux striures plus claires sur sa peau d’albâtre. Son regard sombre ne cillait plus lui non plus. Elle voulait des réponses.

- Pourquoi ? commença-t-elle doucement, avant de reprendre avec plus de conviction. Pourquoi en voulais-tu à Shyrin ? Pourquoi préfères-tu être ici ? Tu aurais pu poursuivre ta vie d'après Guerre ou bien en recommencer une autre à Hautegarde par exemple, si Castlecerf ne te convenait plus. Tu possèdes ton propre domaine et les honneurs de la victoire ! Un mariage eut été facile.


Il y avait tellement de possibilités dans cette vie à laquelle il renonçait qu'elle ne comprenait pas. C'était comme s'il était mort, disparu lui aussi, comme si la guerre lui avait enlevé sa raison de vivre.
Vainqueur avait changé disait-il...s'étaient-ils disputés? Les rumeurs à leur encontre s'étaient-elle vivifiées? Se pouvait-il qu'ils soient amants réellement tous les deux ?
La nausée la gagna et elle du s'appuyer sur l'arbre le plus proche pour ne pas perdre pied. Avait-elle couché avec un homme qui lui préférait son grand cousin ?
Cela expliquerait beaucoup de choses...et à présent qu'elle y songeait, elle avait le sentiment de s'être fourvoyé. La honte, la peine et la tristesse l'accablèrent mais surtout la colère d'avoir cru pendant tout ce temps qu'elle avait sa chance.
En réalité sa chance était venue avec l'alcool.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mar 10 Oct - 18:52

Visiblement Acuité ne parvenait pas à comprendre qu'il soit là en conscience. Le déserteur sentit l'agacement lui revenir. Elle ne se satisfaisait jamais de ses réponses, il fallait toujours qu'elle aille creuser à la recherche d'El sait quoi... Était-il si inconcevable qu'il ait suffisamment d'honneur et d'humanité pour vouloir rejoindre sa femme et son fils ? même s'il ne pouvait pas formuler les choses ainsi : Acuité était tout sauf sa femme, elle ne le connaissait pas ; pour elle il n'était qu'un homme insensible qui souhaitait chauffer sa couche avec quelque inconnue bien née entre les murs sanglants de Hautegarde.

A moins qu'elle-même n'ait pas eut le choix de se retrouver ici - c'est ainsi qu'elle présentait les choses, pourtant le choix elle l'avait eut, elle aurait pu ne pas le repousser lorsqu'il lui avait tendu la main sur le front, tout comme elle aurait pu ne pas le repousser, aujourd'hui. En d'autres circonstances il lui aurait lancé un ultimatum, il lui aurait demandé si oui ou non elle le voulait ici ; mais il ne pouvait pas se le permettre, car il ne pouvait pas la laisser le renvoyer. Il s'était juré de veiller à sa sécurité, à elle et à ce fils bâtard par lequel Vainqueur se sentait tant menacé.

Aussi il s'efforça de garder tout son calme pour répondre :
- Cela fait bien longtemps qu'Hautegarde n'est plus un foyer pour moi. J'y ai trop de mauvais souvenirs.
En vérité il n'en avait qu'un, celui de sa famille massacrée par les Chalcédiens - et il se demandait comment elle pouvait ignorer cela. C'était de notoriété publique à Castelcerf, mais peut-être était-elle de la génération suivante, celle de Nim. Il était le Nim de son époque, et depuis lors rien n'avait changé, la barbarie des Chalcédiens qui pensaient pouvoir piller impunément, jusqu'à ce qu'enfin les Duchés prennent les armes.

Alors oui, il avait pris les armes de gaité de cœur, et non, il n'avait aucune sympathie pour cette "princesse" chalcédienne qui n'aurait pas dû être celle qui avait survécu. Mais la guerre n'avait pas été telle qu'il l'avait imaginée et déjà vécue. Ils avaient trop perdu pour parler de victoire, Acuité le saurait si elle avait assisté au banquet de funérailles, entendu les huées contre la Chalcédienne, vu les larmes de sa mère endeuillée.

- Je devais être le dernier de ma race, finit-il, mais le destin en avait décidé autrement, et son regard s'éclaircit à la vue d'Espoir ou de sa mère qui semblait défaillir.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 8:07

Brun reniait son héritage. Elle aurait du comprendre pourquoi, savoir pourquoi mais elle avait beau se triturer l'esprit avec ses leçons d'histoire passées, rien ne lui revenait. Elle chercha alors réponse dans le rêve qu'ils avaient partagé, se souvint alors du feu, de l'odeur de la chair brûlée, des murs carbonisés.
Peu importe ce qui était arrivé, il aurait du refaire sa vie là-bas, se réattribuer ce qui lui appartenait. Effacer le passé et construire l'avenir ! Il le pouvait encore.
A la place, il était venu s'enterrer dans les Montagnes avec eux. Quel gâchis !

Appuyée contre l'arbre, elle crut défaillir lorsqu'il ajouta qu'il devait être le dernier de sa race et tout s'expliqua.
Il ne comptait pas avoir de descendance, ni même se marier pour sauver les apparences.
Elle ne s'était rendu compte de rien et avait voulu ignorer les rumeurs...mais il confirmait à présent ses craintes : Brun n'aimait pas les femmes.
Ce qui se murmurait dans les couloirs devait être la vérité et à présent que les deux amants s'étaient disputé, il était venu se terrer ici.
Une vague de chaleur liée à la colère lui empourpra les joues. Aveugle et naïve, voilà ce qu'elle avait été. Elle lui en voulait, de ne jamais avoir été clair avec elle et elle en voulait à Vainqueur aussi.

Elle se fit violence et se redressa, puis rajusta ses vêtements.

- Désolée, je n'avais pas réalisé que...enfin...Vainqueur et toi....
, commença-t-elle les dents serrées.

Le lapin pendait tout raide le long de sa cuisse.

- Rentrons, ordonna-t-elle subitement.

Elle ignorait encore si elle devait rire ou pleurer, de se retrouver la cinquième roue du carrosse, le second choix. C'était cruel de sa part d'une certaine façon mais pour une fois, elle n'aurait pas le choix et devrait l'accepter. C'était dur mais cela lui donnait une bonne raison de s'y faire et de définitivement renoncer.


Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 10:09

Le déserteur fronça légèrement les sourcils à la mention de Vainqueur. Parce que la transition était surprenante, mais surtout, parce que Vainqueur était un terrain sensible. Oui, ils s'étaient disputés, plus que cela même. Le déserteur ne pourrait jamais pardonner à un homme qui avait voulu tuer son fils et emprisonner sa mère, même si - parce que - cet homme était son meilleur ami.

Mais cela, il ne pouvait pas le dire à Acuité. Alors mieux valait qu'elle précise sa question pour qu'il trouve un autre moyen d'y répondre.
- Quoi donc ? demanda-t-il donc, en s'approchant pour lui offrir son bras.

Piètre soutien en vérité, mais il ferait de son mieux. Elle semblait si faible, et pâle, avec les stries de ses larmes. Pour cela il lui pardonna de ne pas vouloir comprendre et accepter qu'il était venu pour elle. Elle ne lui faisait pas confiance, eh bien, il faudrait lui apprendre à force de démonstrations qu'il était un bras sur lequel elle pouvait s'appuyer.

Ils firent quelques pas. S'il n'en montrait rien, le déserteur était déçu qu'ils rentrent déjà, même s'ils avaient chassé pour deux jours. Il lui semblait que les mots leur venaient plus aisément au grand air. Il en avait appris plus sur Acuité que là-bas, entre les murs de la cabane. C'étaient sans doute ces aveux qui l'avaient épuisée. Mieux valait qu'elle se repose, qu'Espoir soit au chaud et que lui-même étende sa jambe.

Silencieux, le déserteur attendait sa réponse, loin de soupçonner ce qu'avait en tête Acuité.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 12:26

Voulait-il vraiment qu'elle le dise ? Lui ferait-il en plus l'affront de devoir le prononcer avec sa bouche ?
Et voilà qu'il lui proposait même son bras. Sur l'instant, elle eut envie de le repousser violemment. Inutile de faire dans la galanterie, il n'avait rien à prouver. Elle n'était plus une duchesse qu'il fallait conduire quelque part et il n'était pas non plus un seigneur. A moins qu'elle ne lui fasse trop pitié, là debout dans la neige, allaitant leur enfant.

Elle serra les dents, préférant finalement repousser la colère plutôt que le bras même si cela lui en coûtait. Elle devait rester digne et faire comme si cela ne l'affectait pas. Foutaises ! Qui ne serait pas affectée ou même humiliée d'avoir partagé une nuit avec un homme qui pensait à un autre pendant le peu de temps qu'avait duré leur intimité ?
Devait-elle lui balancer simplement qu'elle n'avait pas compris qu'ils étaient amants ? Que ses lèvres prononcent pareille ignominie la rendait physiquement malade, pas qu'elle eut quelque chose contre ces personnes qui s'aimaient entre membres du même sexe, mais plutôt parce que c'était eux. Son grand cousin, sa propre famille avec le premier homme qu'elle eut jamais aimé.
Alors non, jamais elle n’emploierait le mot "amants" les concernant, elle ne pouvait décemment s'y résoudre.

- Hé bien, que les rumeurs à votre égard soient fondées, finit-elle par dire agacée. Ne me pousse pas à en dire plus s'il te plait.

Elle refusait d'y croire jusqu'à maintenant, convaincue que les rumeurs n'étaient justement que des rumeurs...mais en l'espace de quelques instants autour de cette discussion, elle devait bien se rendre à l'évidence. Peut-être au final avait-il voulu la préserver ? Elle préférait ne pas y songer.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 14:02

Le déserteur se figea. Son cerveau gelé ne semblait plus fonctionner. Il avait beau retourner dans tous les sens les paroles d'Acuité, elles ne voulaient dire qu'une chose.

- Quoi ?! D'où...? s'étrangla-t-il, et il lui retira son bras.
Par El d'où sortait-elle ça ? N'entendait-elle pas ce qu'il lui disait ? N'entendait-elle que ce qu'elle voulait entendre ? Et ce qu'elle voulait entendre, c'était ça ? Que celui qui avait longtemps repoussé ses avances ne les aurait acceptées d'aucune femme ?

- Je ne te ferai pas le plaisir de nier. C'est absolument grotesque, répondit-il, brûlant ou glacial, il ne savait pas trop - et lui tourna le dos.

Humilié. Blessé. L'insulte, personne ne la lui avait dite en face. Des courtisans l'avaient fait un temps courir derrière son dos. Jamais ses amis. Même Vainqueur en avait ri.
Mais Acuité n'avait aucun scrupule à le traîner dans la boue, à le taxer d'une perversité telle qu'elle n'osait pas s'en salir les lèvres*.

Il s'était déjà éloigné de plusieurs mètres quand il changea d'avis et se retourna. Il en avait assez de la ménager. Puisqu'elle ne comprenait que ça, il allait rendre les coups.

- Puisque la question t'intéresse, sache que je n'ai couché avec personne depuis nous.
C'était il y a presque un an. Il rit.
- Peut-être pensais-je devoir quelque fidélité à ta mémoire. Tandis que toi... tu n'as pas attendu de notre enfant soit sevré pour frayer avec cet homme. Quel genre d'amour est-ce là ?!

Furieux contre elle et contre lui-même d'en être encore touché, il secoua la tête et repartit vers la maison, à une allure plus vive que sa blessure ne lui permettait.



* ne reflète pas les idées de l'auteur.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 15:16

La situation était déjà fort désagréable et dérangeante. Il n'avait pas besoin de faire comme s'il était offusqué qu'elle s'en soit rendu compte. Par Eda, le début de sa réaction lui laissait à penser qu'il allait lui faire une scène et elle était bien trop agacée et peinée pour en supporter d'avantage.

Il retira son bras et elle garda le sien en suspens, tout comme son sourcil d’ailleurs qui s'était relevé, incrédule. Lorsqu'il lui tourna le dos, elle leva les yeux au ciel et posa ses poings sur ses hanches.
Elle s'apprêtait à lui demander de ce calmer, à lui dire que tout cela ne menait à rien et qu'elle pourrait peut-être comprendre un jour, son inclination envers la gente masculine. Elle aurait préféré qu'il le lui révèle lui-même plutôt que d'attendre une rumeur et des signes. Cependant, il la devança et se retourna d'un coup pour lui faire face. Malgré elle, un léger sursaut secoua son corps.
Les propos qu'il lui tint alors la laissèrent stupéfaite dans un premier temps puis lui firent monter le rose aux joues d'autant plus qu'il la laissa planté là avant de se diriger vers la cabane.

- Comment oses-tu me parler de la sorte ! cria-t-elle après lui.

Et sans attendre qu'il ne s'arrête ou ne réponde, elle se mit à avancer dans sa direction. Ses yeux sombres brillaient d'une fureur qu'elle n'avait pas connu depuis...la dernière fois qu'ils s'étaient disputé. Par Eda il était bien la seule personne vivante à la mettre dans cet état.
Elle le rattrapa sans peine malgré la neige, lui qui boitait toujours et tira sur sa manche pour s'imposer à lui.

- Autant me traiter de catin devant ton fils !!rugit-elle en posant une main sur la tête de son enfant, pour le préserver.

Elle secouait le bout de tissu serré entre ses doigts crispés , vibrante de colère et humiliée comme jamais.

- Comment peux-tu me dire une chose pareille alors que tu viens d'apprendre pourquoi je ne suis pas rentrée dans les Duchés !  Et combien de fois t'ais-je avoué mon amour ? Moi au moins je n'ai jamais eu peur de dire les choses clairement au lieu d'utiliser des ronds de jambes et des formules d'usage qui t'arrangeaient bien pour te cacher derrière ton devoir !


Elle le toisa, toute empourprée, elle avait chaud et son corps tremblait. Oui, elle devait reconnaître que de nouveaux sentiments vis à vis de Kex s'étaient imposés à elle, mais elle n'avait rien fait. Ils n'avaient rien fait de répréhensible et les circonstances étaient différentes. Brun n'était pas sensé la retrouver.
Au delà de sa colère, sa tristesse était aussi grande que sa déception.

- La seule personne avec laquelle j'ai frayé, reprit-elle hautaine, était un imbécile saoul comme un cochon. Je peux tout autant te poser la question. Quel genre d'amour est-ce là ?

Au lieu de tourner les talons comme il venait de le faire, elle se contenta de se tenir bien droite, menton levé, prête à parer un nouvel affront.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 16:22

Le déserteur savait, pour avoir essuyé des arguments de ce genre avec elle par le passé, qu'Acuité ne supporterait pas de ne pas avoir le dernier mot. Mais il ne s'attendait pas à ce qu'elle, qui semblait si faible et portait son enfant, lui courre derrière, attrape sa manche et la secoue comme une harpie des Montagnes. La manche secouait le poing qui secouait l'oiseau, dont les soubresauts disaient bien le ridicule de la situation, dont seule la forêt était heureusement témoin.

Il baissa vers elle deux yeux froids. Elle le voulait insensible ? Eh bien il allait l'être.
Il se laissa sans broncher traiter d'insolent, de salaud, de lâche et de pédéraste.
Et aussi d'imbécile soûl comme un cochon, ce qui se rapprochait plus de la réalité. Elle savait toucher la corde sensible.
Mais cette fois il n'allait pas s'aplatir. Il était venu pour la protéger, pas pour lui servir de tapis.

- Je t'ai déjà dit que je regrettais, répondit-il d'une voix sourde. Je regrette. Je suis venu pour racheter ma faute. Que veux-tu de plus ? Je ne peux pas réécrire l'histoire. Alors que veux-tu ?! Veux-tu m'épouser ? Acuité Loinvoyant, voulez-vous épouser Brun Braveterre, comte du château brûlé, homme sans sentiments, violeur d'héritière, souilleur de roi, ivrogne et j'en passe ?
Il tomba un genou à terre.
L’œil de son oiseau perlait du sang dans la neige.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 16:34

Oh ainsi il regrettait. Il regrettait voulait dire qu'il n'assumait pas leur nuit. A ses yeux, c'était une erreur, une erreur qu'il était venu racheter par sa présence aujourd'hui.
Elle n'en voulait pas, ni de ses regrets ni de ses potentielles excuses qu'il devrait lui servir plus tard car il était allé trop loin.
Après l'avoir traitée de putain, voilà qu'il feignait une pathétique demande en mariage.
Toute en ironie et en sarcasme sa proposition lui étreignit le coeur de manière bien trop serrée. Tellement serrée en réalité qu'elle le sentit broyé sous ce nouvel affront.
Il se moquait d'elle, des sentiments qu'elle avait éprouvé à son encontre et des fantasmes qu'elle avait nourri durant toute cette longue année.
Elle le regarda de haut, lui, l'homme qu'elle avait tant estimé et qui se posait devant elle, genou à terre.
Alors elle eut subitement envie de le pousser du pied, qu'il s’effondre dans cette neige immaculée souillée plus par leurs propos que par le sang de l'oiseau.
Au lieu de cela, ses yeux s’étrécirent légèrement et sa bouche prit un mauvais pli.

- Va mourir Brun Braveterre, siffla-t-elle entre ses dents.

Elle détacha le lapin et le jeta à ses pieds avant de les contourner tous les deux et de poursuivre son chemin. Elle ne retournerait pas à la cabane, pas dans cet état. Il fallait qu'elle se calme, qu'elle expulse sa colère trop fraîche et trop franche. Pousser un cri dans la foret lui aurait fait du bien, mais elle ne pouvait même pas se permettre ce luxe dans l'immédiat.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 18:50

Le déserteur posa son deuxième genou au sol et soupira. Long panache de fumée dans l'air qu'il contempla pensivement, alors que son cœur décélérait. On ne pouvait pas vraiment parler d'apaisement.

Va mourir Brun Braveterre.
Voulait-elle vraiment qu'il meure, ou juste qu'il disparaisse de sa vie - encore ? Y avait-il vraiment une différence ?
Ou bien voulait-elle simplement lui dire non de la manière la plus violente qui soit ?

Elle était partie sur ces mots définitifs. Au moins savait-il à présent ce qu'elle attendait de lui. Elle attendait qu'il disparaisse, mais cela, il ne pouvait pas lui accorder. Avait-il brûlé ses chances de pouvoir la protéger ?

Il ne comprenait pas. L'instant d'avant, elle pleurait dans ses bras. Leur incommunicabilité était consommée. Ils étaient comme ces personnes qui sont toxiques l'une pour l'autre. On voyait parfois des couples de ce genre. Était-ce cela, être amoureux ?

Va mourir Brun Braveterre.
Étrangement ses propres mots l'avaient marqué davantage.
Veux-tu m'épouser ?
Sa déclaration était méchante, mais c'en était une : si elle avait dit oui, il l'aurait épousée sans hésiter. Il avait toujours envisagé cette voie comme une solution.

Le déserteur sortit sa dague et ouvrit le ventre de l'oiseau. Les mains dans les entrailles fumantes du lapin, qu'elle lui avait jeté comme à un chien, il réfléchissait. Était-il amoureux d'Acuité ? C'était la première fois qu'il se posait la question.

Il devait reconnaître ressentir à son égard une pointe, une gêne, un point chaud et susceptible qui peut-être le faisait réagir trop fort. Il ne savait pas depuis combien de temps c'était là. Peut-être depuis qu'il lui avait sauvé la vie. Ou plus tard, après qu'elle l'ait longtemps ignoré comme s'ils ne se connaissaient pas. Elle s'entraînait avec Malvoisin et il n'aimait pas ça. Ou bien tout simplement dans les draps. Mais il ne se souvenait pas de ses ébats avec elle.

Va mourir Brun Braveterre.
Il enterra les entrailles de l'oiseau et du lapin et s'essuya les mains dans la neige. Il essaya d'imaginer Acuité en ébats avec d'autres hommes. Cela le mit en colère, mais il ne savait pas si c'était parce qu'il l'aimait ou parce qu'elle était la mère de son enfant. L'imaginer frayer avec l'autre homme alors qu'elle était enceinte d'Espoir était presque aussi insupportable que de l'imaginer violée par les Chalcédiens.

Les genoux glacés et la tête en feu, il se releva en tenant ses proies. A quoi bon se torturer ainsi ? La douleur de sa jambe et de sa dignité malmenées lui suffisaient. Elle lui avait tiré dessus et l'avait taxé d'infamie. Elle l'avait fait - et le faisait - déjà assez souffrir comme ça.
Va mourir Brun Braveterre.

Le déserteur rentra en claudiquant dans la maison vide. Il ranima le feu et lui donna toute la viande à cuire, plumes et poils ensemble sans assaisonnement. Quand ce fut prêt, Alisel n'était toujours pas rentrée. Alors il mangea tout seul et réserva le reste.

Il passa le reste de l'après-midi à réorganiser la réserve pour s'y installer une couche. Désormais il dormirait ici. Cela serait plus commode pour veiller et lui éviterait peut-être de se faire mettre à la porte. A Alisel il donnait semi-satisfaction dans sa disparition.

Pourtant sa couche était froide et triste et, mettant sa solitude à profit avant la longue nuit, il préféra se coucher sur le lit d'Acuité. Le lit sentait si bon, peut-être devait-il se rendre à l'évidence ? Elle devait être avec Kex à cet instant, et l'homme faisait sauter Espoir sur ses genoux. Le déserteur s'enfouit dans les draps et sombra dans un affreux rêve charnel où les corps et les visages de Vainqueur, de Bhaal et d'Acuité s'entremêlaient.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 20:30

Acuité avait marché tout droit ans s'arrêter. Longtemps après qu'elle eut dépassé la cabane, elle avait fini par s’asseoir sur une souche dont elle avait épousseté la neige. Là, elle avait pesté un moment, râlé, tapé du pied dans la neige et tenté d'expirer tout ce qu'elle éprouvait.
Elle ne s'était rendue compte qu'après de longues minutes que les larmes avaient recommencé à couler. Pourtant, le calme des lieux, la magie des arbres peut-être avaient fini par l'apaiser. Elle ne voulait pas tenir Espoir trop longtemps dehors mais elle ne voulait toujours pas rentrer.
Aussi, elle choisit de se rendre chez la nourrice de son fils. D'abord inquiète de la mine épouvantable d'Acuité, cette dernière avait fini par accepter les explications de la jeune femme : cela faisait plusieurs nuits qu'elle dormait mal, elle était épuisée.

La nourrice lui proposa de garder Espoir pour l'après-midi afin qu'elle puisse se reposer. Acuité accepta et décida de faire un tour le Jahampe pour offrir ses services. Mieux valait s'occuper les mains pour s'occuper l'esprit. La colère fourmillait sur les limites de son esprit. Elle était tentée de contacter Vainqueur pour lui demander plus d'explications, mais renonça vite, ne se sentant pas capable d'expérimenter une session d'Art.
L'après-midi passa vite, elle aida plusieurs Montagnards dans leurs tâches quotidienne, puis passa chez Ermenhild pour avoir un avis sur la cicatrisation de son dos. La vieille femme lui apprit que le temps œuvrait correctement. La blessure était profonde et large, elle se dessinait dans tous son dos et la cicatrice était rouge et boursouflé encore, mais au moins les bains n'étaient plus interdit.
Elle mourrait d'envie de se prélasser dans un baquet d'eau bouillante, que n'eut-elle pas donné pour retrouver le confort de sa chambre en Béarns ?
Les bains des Montagnes étaient ouvert à tous et elle ne voulait pas partager la vision de son dos avec quiconque. Kex avait vu l'étendu des dégâts, elle en rougissait encore. Kex...elle se demanda s'il lui en voulait toujours et faillit atterrir devant les écuries pour le voir. A la place, elle erra encore un certain temps et finit par aller récupérer son fils. Le soleil se couchait. Elle dîna avec la nourrice du bout des lèvres et décida de rentrer le plus tard possible, redoutant de croiser Brun éveillé.
Quand elle n'eut plus d'excuse plausible, elle prit congé du couple et rentra chez Jordken.

Là, elle poussa la porte lentement et sans bruit avant de passer la tête dans l’entrebâillement. Une bougie à moitié consumée trônait sur la table, tout était calme et le feu crépitait encore dans l'âtre.
Elle tapa ses bottes pour en chasser la neige et entra. A l’affût du moindre bruit, elle retira ses chaussures et son manteau, déposa son fils sur la peau de bête non loin du feu qu'elle raviva par la même occasion.
A pas de loup, elle se dirigea vers sa chambre et ouvrit la porte le plus silencieusement possible. La pièce était plongée dans l'obscurité, mais elle entendait le rythme régulier de la respiration propre au sommeil. Quel culot ! Il s'était installé dans son lit...
Elle referma et retourna face au feu. Là, elle se réchauffa longuement les mains tandis que Espoir s'amusait avec le petit ours en bois sculpté par Jordken sur le tapis.
Un rapide coup d'oeil à ses mains lui fit réaliser à quel point elle était sale. Son regard se tourna vers la porte de la chambre. Brun dormait à point fermé, elle ne risquait donc pas grand chose.
Elle plaça deux bouilloires à chauffer. Avec la première, elle se servit un thé brûlant et vida le reste dans une large bassine en cuivre qu'elle utilisait pour les ablutions. Elle ajouta le contenu de la seconde bouilloire et ajusta la température avec quelques poignées de neige récupérées dehors.
Satisfaite, elle alluma trois autres bougies qu'elle plaça sur le rebord de la cheminée pour mieux y voir et se déshabilla lentement. Au moindre bruit, elle s'immobilisait, convaincue que c'était lui qui s'éveillait, mais ce n'était que le bois qui craquait dans le feu.
Elle s'installa sur un petit tabouret de bois, et fit glisser sa chemise jusqu'à sa taille. Elle détacha ensuite ses cheveux et entreprit de nettoyer ses bras dans un premier temps. Le tissu mouillé et chaud courrait sur sa peau déjà réchauffée par les flammes. C'était agréable et bienvenu, comme si le simple fait de se laver pouvait nettoyer par la même occasion les horreurs de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 11 Oct - 21:44

Se mêlant d'abord à son rêve, les bruits de l'eau finirent par réveiller le déserteur. Alisel devait être rentrée, enfin. La nuit était tombée au dehors. Il se leva lentement, se sentant étourdi et souillé par l'orgie. Sans un bruit il entrebâilla la porte. Après ses exploits il ne voulait pas faire une entrée fracassante. Il n'avait que trop conscience d'être un invité ici, un invité qui dormait dans le lit de son hôte.

Son hôte faisait sa toilette, à demi-nu à la lumière des bougies. La scène aurait pu être sensuelle, mais il ne voyait que son dos, son dos déchiré par le fouet. Le déserteur sentit la nausée lui revenir, et s'appuya sur le mur. Parler de la torture était une chose, la voir en était une autre - et Brun avait déjà vu des marques pareilles, mais pas sur la peau d'Acuité. La haine le réveilla tout à fait, il voulait tuer celui qui lui avait fait ça.

Il prit le temps de se calmer avant de toquer à la porte.
- Puis-je entrer ? demanda-t-il, et il l'entendit plus qu'il ne la vit s'agiter.
Savait-elle qu'il était là ?

Quand il entra après un délai respectable, elle avait remonté sa chemise et triturait son éponge sur ses genoux. Il alla chercher une chaise et l'orienta face au feu, à côté de la sienne, mais pas trop. Il la regarda. Il voyait bien qu'elle était gênée par sa présence. Elle n'avait que chemise sur la peau. C'était à son tour de se mettre à nu.

Il commença d'une voix basse comme s'il racontait une histoire :
- Je m'appelle Brun Brun Braveterre et je suis né à Haute-Garde dans le Duchés de Rippon. J'avais treize ans quand mon père, ma mère, mon frère ont été massacrés par les Chalcédiens ainsi que nos gens. Le château a été brûlé puis reconstruit. Je me suis réfugié chez le Duc de Rippon qui m'a envoyé à Castlecerf. A Castelcerf, j'ai rencontré un adolescent de mon âge, Vainqueur Loinvoyant. Nous nous entraînions ensemble, nous sommes devenus amis. Nous avons presque tout appris ensemble, sauf l'Art car je n'avais pas l'Art. Nous n'avons jamais couché ensemble ni entretenu quelconque relation de cet ordre. Pour autant je n'étais pas très doué avec les femmes. Je ne voyais pas ce qu'elles me trouvaient et moi-même je ne leur trouvais pas grand chose.

Il s'interrompit. A cet instant il était sans doute plus gêné qu'Acuité.

- A la mort de Solide, Vainqueur, qui était devenu Roi, m'a nommé maître d'armes, sans doute plus à cause de notre amitié que de mon talent. A Castelcerf je connaissais chacun par son nom, et je fus heureux longtemps, même quand je croyais m'ennuyer. Avec Vainqueur nous avons mené quelques batailles sans envergure contre les Pirates et nous croyions savoir ce qu'était la guerre. Un jour ce fut le pillage de trop et l'occasion pour nous de montrer aux Chalcédiens à qui ils cherchaient noise depuis toutes ces années. Vainqueur rassembla ses vassaux lors d'une chasse à laquelle je t'ai rencontrée.

Il devenait difficile de la regarder, et ses yeux allèrent aux flammes.

- Je me suis senti mal après notre nuit mais c'était trop tard. Qui étais-je pour prendre l'honneur d'une héritière Loinvoyant ? car tu es une héritière Loinvoyant que tu le veuilles ou non. Je n'ai rien dit, tu avais disparu et je me suis demandé si c'était ma faute. Mais bientôt je n'avais plus le temps d'y penser. Les Chalcédiens se battaient comme des bêtes et nos pertes étaient préoccupantes. Et puis tu es réapparue. Au camp tout le monde a pensé que je t'avais laissée partir. Et quand les Chalcédiens t'ont eue c'était encore ma faute. Nous avons appris qu'ils te torturaient mais nous ne pouvions rien faire que gagner cette foutue guerre. Et nous avons presque réussi. Après l'autre peste s'est pointée avec la bouche en cœur pour offrir sa vie en compensation de la tienne, sa vie pour la paix. Personnellement j'aurais bien continué à massacrer ces Chalcédiens jusqu'au dernier. Mais la vague d'Art avait causé des dégâts.

Il crevait d'envie d'un verre.

- Crois-moi tu n'as pas envie de savoir ce qu'il s'est passé ensuite ! Je me suis comporté comme une "imbécile soûl comme un cochon". J'ai jeté la vérité au visage de ton Béarnais. Il m'a pété le nez mais je n'avais que ce que je méritais. Ensuite j'ai continué dans la même veine à Castelcerf, jusqu'à notre rêve. J'ai été assez con pour croire que tu m'appelais. En tout cas tu étais vivante et mère. Je ne pouvais pas vous laisser seuls. J'ai fait mes adieux à Vainqueur, de toute façon je ne valais plus rien. J'ai traversé les Duchés avec un Vifier. J'ai traversé la Froide avec un gamin qui est mort noyé pour m'avoir fait passer contre un gros sac d'or, et moi je me suis fracassé la gueule sur un rocher. Je me suis perdu sur la route noire. J'ai mangé un nombre incalculable d'écureuils maigrichons et d'oiseaux sacrés, sans parler des racines dégueulasses. Et me voilà, devant une blonde qui a bien bourlingué elle aussi, et que pourtant j'arrive encore à faire pleurer.

Un lourd silence tomba.

- Je voudrais juste qu'elle sache que si un jour elle en est réduite à cette extrémité, je l'épouserai. Je ne suis pas si méchant homme, et je veillerais sur Espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Jeu 12 Oct - 8:15

L'eau chaude lui fit du bien, même si elle ne pouvait pas se plonger entièrement dedans. Chaque passage de l'éponge brûlante sur sa peau semblait apaiser ses tourments. Elle la passa sur sa nuque à plusieurs reprises, cherchant à détendre ses muscles et alléger l'espace de quelques minutes ses fardeaux.
Espoir s'amusait toujours tranquillement, gazouillant et s'émerveillant par moment, des ombres projetées par les bougies.
Elle-même, ressassait les événements de la journée et de ces derniers mois.
L'arrivée de Brun avait tout chamboulé dans sa tête, ses pensées étaient en morceaux.

Elle était entrain de se frotter doucement les tempes lorsqu'on frappa à la porte. Elle s'immobilisa. Ce n'était pas la porte d'entrée mais bien celle de la chambre qu'elle venait d'entendre.
Pour confirmer ses doutes, la voix de Brun s'éleva derrière celle-ci.
Elle remonta sa chemise sur son dos, rajusta les boutons. Cette chemise de Jordken aurait pu lui servir de chemise de nui tant elle nageait dedans mais au moins avait-elle quelque chose sur le dos autre que ces cicatrices.
Pour autant, elle ne souhaitait pas de nouvelle confrontation, la journée avait été suffisamment éprouvante alors elle se tut comprenant à ce même moment que s'il frappait c'est qu'il la savait là. Comment ? L'avait-il vue ?

Sa sérénité s'envola en fumée tandis qu'il s'avançait dans sa direction. Elle l'entendait parfaitement, le regard tourné vers les flammes. C'est seulement lorsqu'il porta une chaise non loin de la sienne, qu'elle le regarda, méfiante plus que suspicieuse.
Sa colère s'était dissoute bien qu'elle restât sur ses gardes à ce sujet. Le moindre mot pourrait raviver les flammes de sa fureur, il ne savait que trop bien comment s'y prendre.
Comme il la regardait aussi, elle serra un peu plus les pans de sa chemise, comme pour se protéger. C'est alors qu'il commença son récit.

Au début, elle ne comprit pas bien où il voulait en venir mais elle l'écouta en silence. Elle se souvenait enfin du château brûlé et reconstruit, on lui prêtait des légendes toutes plus effrayantes les unes que les autres, elle n'avait jamais fait le rapprochement avec Haute-Garde.
A vrai dire, elle n'avait jamais été très assidue en histoire des Duchés.
Le résumé de son adolescence, celui de sa vie d'adulte avant de la rencontrer, celui d'après leur rencontre et de la Guerre, il n'omit rien, pas même son comportement destructeur envers lui-même.
Elle ne le coupa pas une fois, se retint de sourire à cinq reprises quant au choix de ses mots. C'était bien une vérité toute nue qu'il lui offrait. Son regard se perdit dans les flammes, comme si cela l'aidait à tout dire, le sien se perdit sur son profil et plus les phrases déroulaient, plus le coeur de la jeune femme s'emballait, inondé par un trop plein d'émotions complètement paradoxales.

Quand le silence fut de nouveau présent, elle chercha comment le rompre en délicatesse mais ne trouva rien de très pertinent.

- Hé bien...l'air des Montagnes doit nous faire du bien...commença-t-elle doucement, quelle journée prolifique.

Elle sourit discrètement. Ils s'étaient plus parlé en deux jours qu'en un an.
Hésitante d'abord, elle leva un bras dans sa direction puis posa sa main sur sa joue en se mordant la lèvre inférieure. Alors comme il la regardait, elle ajouta simplement dans un murmure:

- Je suis désolée.

Elle retira sa main et la reposa sur sa cuisse.
Quelques mots qui pourtant, répondaient à tout ce qu'il venait de lui dire. Elle était sincèrement désolée pour son adolescence enfuie, son foyer dévasté, ses rumeurs horribles, cette amitié abîmée, cette guerre dévastatrice, cette honte éprouvée, ce devoir étouffant, ce voyage éprouvant et ces retrouvailles ratées. Elle n'avait pas besoin de mariage, il n'avait pas besoin de prouver qu'il était un homme bon. Il était le père d'Espoir, jamais elle ne lui enlèverait cela.

Peut-être voulait-il qu'à son tour elle parle mais elle ne savait pas quoi dire. Devait-elle répondre à ses interrogations perçues à travers son discours.
Incapable de se décider, elle finit par se lever, remplit une deuxième tasse de thé qu'elle lui tendit toujours debout devant l'âtre. C'était mieux que de l'alcool et ce n'était pas un mal. D'après son récit, être saoul ne lui réussissait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Jeu 12 Oct - 11:42

Acuité ne savait pas quoi dire, elle n'eut que quelques mots renforcés par la sincérité d'une caresse. Mais le déserteur ne s'attendait pas à ce qu'elle dise quoique ce soit. Il ne pouvait simplement pas continuer à lui reprocher de ne pas le connaître, sans lui avoir jamais ne serait-ce que livré les faits. Les faits, à présent elle les avait, dans toute leur laideur bien qu'il lui ai épargné la pire, bien qu'il ne lui ai pas dit toute la vérité - et en un sens le plus important. Ses yeux se baissèrent sur Espoir qui jouait sur le tapis, complètement insouciant des menaces faites à sa vie. Il sourit.

Le thé lui fit du bien, à moins que ce ne fut toutes ces paroles ou les excuses d'Acuité. Il supposait qu'elle s'était excusée de l'avoir insulté, là-bas dans la forêt. Elle était désolée, il était désolé, maintenant il était temps d'avancer. Peut-être avaient-ils besoin de repartir à zéro et de se défaire de tout ce qu'ils croyaient savoir l'un sur l'autre. Une telle chose était-il possible ? Pouvait-il poser sur elle des yeux neufs ?

Il leva les yeux vers elle, debout près de l'âtre. Ses cheveux étaient un second manteau sur cette chemise ample qui lui arrivait mi-cuisses. Son "regard neuf" était un peu lubrique, de la voir ainsi sans toutes ces couches de fourrures, à moins que ce ne fussent les reliefs de ses visions malsaines. Il baissa à nouveau les yeux vers Espoir qui s'endormait sur le tapis.
- Ce Jordken doit être sacrément costaud, dit-il pour justifier son regard indiscret sur la chemise.

Il n'avait encore jamais vu le propriétaire des lieux, était-ce lui, ou Kex, ou Elke qui prenait soin des blessures d'Acuité ? Il le supposait, les lacérations ne lui avaient pas semblé infectées, mais il n'avait fait que les entrevoir. Il hésita à poser la question, il n'était pas sensé l'avoir vue dans cet état ; mais après tout il n'avait rien fait de mal, et il était question de sa santé.
- As-tu ce qu'il faut pour te soigner ? souffla-t-il donc, en espérant ne pas s'attirer de nouvelles foudres avant l'heure du coucher.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Jeu 12 Oct - 22:14

Debout face à lui, Acuité attendait de le voir prendre une première gorgée de thé. Elle fut surprise cependant de remarquer qu'il la regardait à son tour. Elle inclina légèrement la tête sur le côté tandis qu'il détournait le regard subitement, ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait.
Lorsqu'il fit mention de la carrure de Jordken, elle comprit qu'il l'observait elle, en réalité. Mais que pouvait-il bien observer ? Elle n'avait pas fière allure en chemise d'homme.
Au moment même où son esprit élaborait cette pensée, elle comprit alors qu'elle se tenait debout, à demi-nue face à un homme et pas n'importe lequel qui plus est.
Ses joues rosirent immédiatement et machinalement, elle croisa les bras sur sa poitrine pour tenter de masquer ses formes, sans se rendre compte que bien au contraire, la chemise épousait alors les lignes de son corps jusqu'à sa taille.
Gênée, elle reprit sa place assise et se perdit un moment dans la contemplation des flammes.

Brun la tira de sa rêverie en lui demandant si elle possédait le nécessaire pour se soigner.
Evidemment, il avait vu son dos tout à l'heure ce qui l'a mis grandement mal à l'aise. S'il y avait bien une personne à qui elle aurait souhaité masquer tout cela, c'était bien lui.

- J'ai vu Ermenhild cet après-midi, la soigneuse, précisa-t-elle. Je n'ai plus besoin de rien.
Elle ne le remercia pas de son intérêt, sensiblement agacée par le fait qu'il ait pu voir ce qu'elle cachait.
- Combien de temps m'as-tu épié depuis la chambre ? demanda-t-elle avec suspicion en le regardant du coin de l'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1572
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Ven 13 Oct - 21:45

Le déserteur regarda Alisel d'un air las. Pourquoi supposait-elle toujours le pire ? C'était une manie chez elle.
- Je ne t'ai pas épiée, grommela-t-il, sans prendre la peine de se justifier.
Que déplorait-elle qu'il ait vu : sa blessure ou sa féminité ?

- Désormais je dormirai dans la réserve, annonça-t-il avant de lister les quelques objets qu'il avait emprunté pour son aménagement, dont la couverture de laine qui aurait pu, à cet instant, couvrir les épaules et les jambes d'Alisel.
- Ainsi nous aurons davantage d'intimité.

Elle n'aurait plus à craindre ses regards ; et lui, ses réveils nocturnes pendant sa garde.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1069
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Sam 14 Oct - 7:46

Non bien sûr, elle savait parfaitement qu'il ne l'avait pas épié. Elle se sentait juste vulnérable de savoir qu'il avait vu ses marques. Préférant détourner le regard jusqu'à ce qu'il le ramène à nouveau vers lui avec sa déclaration.
Elle aurait pu s'étouffer avec son thé si elle l'avait eu à portée.

- Ne sois pas stupide ! lança-t-elle stupéfaite. Dans la réserve ? Tu es dans les Montagnes, sans feu tu vas mourir gelé.

Et puis se rendant compte de sa soudaine réaction, peut-être un peu dure quant à la situation énoncée, elle se radoucit et plongea son regard dans les flammes.

- Je...je t'ai déjà dit que tu pouvais même prendre mon lit. Ça ne me dérange pas, j'ai juste besoin de m'habituer à ta présence, ajouta-t-elle plus bas.

Piètre justification certes, mais c'était la vérité. Elle n'avait jamais vécu avec un homme d'une part, sauf au camp où on les comptait par centaines, mais elle n'était pas femme à l'époque. Elle était soldat.
Avec sa présence ici et ce qu'elle avait raconté aux Montagnards, ils devraient vivre comme mari et femme. Par Eda...encore une histoire de mariage. Elle n'en avait jamais autant entendu parler que dans cette journée.
Pouvait-elle vraiment envisager de l'épouser un jour ? Cette pensée aurait du la faire hurler de rire. Son père aurait pu la renier pour y avoir seulement songé.
Mais Brun restait son premier amour, tout comte qu'il était. Il était le premier dans tout : premier à l'arc, première dispute, premier chagrin, premier baiser, premier corps d'homme qu'elle avait touché.
Elle s'empourpra à ce souvenir qu'elle tenait pourtant à garder enfoui très loin au fond d'elle.

Depuis, elle avait bien bourlingué comme il l'avait affirmé et un autre homme était entré dans sa vie. Elle se sentait plus femme depuis, Kex ne l'a traitait jamais comme une gamine. Il la respectait différemment et avait une manière de la regarder qu'elle ne saurait décrire.

Rien n'était simple désormais, non rien ne l'avait jamais été. Cependant, rien non plus ne l'avait préparé à devoir faire ce genre de choix et pour l'instant, elle en était bien incapable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tant de choses à se dire [Pv Brun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une porte peut cacher tant de choses •• Aileen
» Aurait tu des choses a me dire ? ! Ft Lucy
» Des choses à se dire [PV Paige]
» J'ai des choses à te dire. [Standford family]
» Tu auras tant de choses à voir PvHailey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Flashback
-