AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tant de choses à se dire [Pv Brun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Jeu 24 Aoû - 10:06

Bouleversée, Acuité avait repris le chemin de la maison. Elle ne savait pas trop quoi penser et décida de se concentrer sur ce qui était le plus évident à ses yeux : Espoir.
Se serait-il réveillé entre temps ? Qu'est-ce que Brun aura fait ?
Soudain, une angoisse la saisit. Et si Brun était parti avec son fils ?
Il lui avait assuré ne pas leur vouloir de mal, mais...l'existence d'Espoir pouvait être un problème pour quantité de gens.
Son ignorance sur l'état actuel des Duchés la rendait folle, elle ne savait pas qui était ami ou ennemi.
Sans s'en rendre compte, elle accéléra le pas. La neige lui montait jusqu'aux genoux et empêtrait sa course, mais elle tint bon et c'est toute essoufflée qu'elle arriva aux abords de la cabane.
Là, elle s'immobilisa à l'écoute du moindre son, mais aucun bruit ne lui parvint, comme si la cabane était vide.
Elle poussa la porte prudemment. Le feu ne se mourrait pas, mais une nouvelle bûche lui ferait le plus grand bien. Elle retira ses bottes fourrées plutôt que de taper des pieds et pénétra donc en chaussettes dans la maisonnée.

Passant près de la table, elle remarqua les reliefs d'un repas et afficha une mine sévère. Il n'avait même pas pris la peine de débarrasser. Devant la porte de sa chambre, elle hésita un instant, prise d'une nouvelle inquiétude face à ce qu'elle découvrirait. Le coeur battait à tout rompre dans sa poitrine et elle porta une main sur celui-ci comme pour le faire taire puis poussa le panneau de bois.
Il s'ouvrit dans un léger grincement tandis qu'elle entrait, silencieuse.

Brun dormait sur son lit et plus loin, Espoir dans son berceau.
Acuité demeura un instant interloquée. Cette scène n'avait rien d'habituel et même dans ses songes les plus fous, elle n'aurait imaginé pareil tableau.
Elle s'accroupit un moment, face à l'homme qu'elle avait tant aimé et qui se trouvait là désormais.
Profitant de son sommeil, elle observa ses traits. Ses cheveux à l'origine souples et mi-longs, ressemblaient aujourd'hui à de la paille défraîchie. Pourquoi les avait-il coupé ?
Elle inclina légèrement la tête en poursuivant ses investigations. Ses cils sombres formaient un dôme d'ombre sur ses pommettes marquant un peu plus ses cernes et ses joues creuses.
Il semblait avoir vieillit d'un coup. La Guerre l'avait changé.

Elle se redressa, jeta un coup d’œil à Espoir puis sortit sans un bruit. Là, elle entreprit de ranger et de nettoyer l'intérieur de la cabane, il restait encore à faire avant que le bébé ne se réveille. Et toute à ses occupations, elle pourrait ruminer son échange avec Kex.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Jeu 24 Aoû - 19:38

Dé pair : Brun se réveille le premier.
Dé impair : Espoir se réveille le premier.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 842
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Jeu 24 Aoû - 19:38

Le membre 'Brun Braveterre' a effectué l'action suivante : Le hasard en action


'Hasard 6' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Sam 26 Aoû - 13:28

Brun émergea du néant. Il avait dormi profondément. La lumière du jour, par la petite fenêtre, ne le renseignait guère sur le temps qui s'était écoulé. Une heure, un jour ? Cela augurait mal de ses veilles à venir.

Il entendit dans la pièce de vie les bruits discrets d'une personne qui se déplaçait. Il supposait que c'était Acuité. Il l'espérait, car il n'avait pas d'arme, pas même son couteau de cuisine. Il se leva prestement, jeta un œil à Espoir qui dormait paisiblement, et entrebâilla la porte pour vérifier. C'était bien Acuité. 

Le déserteur se détendit. La douleur de ses blessures se réveillait avec lui, mais du reste, tous ses besoins physiques étaient satisfaits. Il était relativement reposé, repu et ne souffrait plus du froid. Le doute et la culpabilité avaient desserré leur étreinte griffue.

Il passa la porte et la referma doucement derrière lui. Il ne voulait pas réveiller Espoir. Son absence rendait les choses à la fois plus simples et plus compliqués - car rien alors ne distrayait Acuité.

Il se racla la gorge pour signaler sa présence. Elle était en train de ranger. Il aurait voulu l'aider mais ne savait pas comment s'y prendre. La cabane était simple et les tâches aussi, mais il n'était pas chez lui. Et elle ? Cette maison lui appartenait-elle ? Rien ne lui faisait penser à elle dans ses murs, mais il les bénissait de l'abriter.

Le déserteur s'approcha mais pas trop, et s'assit à sa table car c'était pour lui - moralement et physiquement - plus confortable. Du plat de la main, il rassembla distraitement les miettes de son déjeuner.

- Tu les as prévenus de mon arrivée ? demanda-t-il car il ne savait pas par quoi commencer, et que cette question le préoccupait.
Il se sentait comme un passager clandestin dans un navire inhospitalier, et ignorait s'il était plus sûr ou non de le rester.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Sam 26 Aoû - 23:23

Acuité entendit la porte s'ouvrir. Brun était réveillé. Elle poursuivit son rangement sans se soucier de lui, jusqu'à ce qu'il ne se racle la gorge. Que croyait-il ? Qu'elle n'avait pas entendu la porte ?
Elle venait de nettoyer ce qui lui servait de plan de travail avant de s'attaquer à la table à manger. Cependant, Brun venait tout simplement de s'y installer. Elle n'osait pas le regarder directement. Tant de questions se bousculaient en elle, mais dans le même temps, un sentiment étrange, proche de la culpabilité s'emparait d'elle.
Aussi, elle fit abstraction de ses pensées, de ses doutes et de ses espoirs et poursuivit son ménage.

A nouveau près de l'âtre, elle souhaitait attiser un peu le feu, afin de faire chauffer le ragoût qu'elle avait préparé et dont Brun s'était déjà régalé.
Elle n'avait toujours pas mangé et outre le fait que la faim la tiraillait, elle souhaitait également manger tant que Espoir dormait. Ainsi, elle serait entièrement dévouée à son enfant dès son réveil.
Le tisonnier en main, elle jouait dans les braises alors que Brun lui demanda si elle les avait prévenus de son arrivée.
Elle ralentit ses gestes jusqu'à les stopper puis tourna vers lui un visage aux yeux ronds. Qui était ce "les" ?
Elle plissa les paupières et demanda, suspicieuse :

- Qui donc ?

Parlait-il des Montagnards ou bien du clan D'Art ?
Elle l'ignorait, ne voyant pas pourquoi elle aurait du prévenir l'un ou l'autre.
Les Montagnards savaient déjà qu'il était là, à moins qu'il ne veuille parler de son statut social ici ?
Devait-elle vraiment le présenter ?
A travers le torchon, elle sentit le métal chauffer dans sa main et reporta son attention sur le feu. Fichtre, elle n'avait pas fait attention et le tison de fer rougissait à vue d'oeil. Elle le reposa et toujours accroupie, se tourna en direction de Brun pour attendre sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 27 Aoû - 9:27

Acuité ignora plus ou moins sa présence, ce qui ne le dérangea pas. C'est ainsi qu'ils allaient vivre désormais, chacun vaquant à ses occupations - sauf que pour l'instant, il n'avait pas d'occupations si ce n'est son monticule de miettes. C'était assez inconfortable, ainsi que les yeux noirs d'Acuité qui le mettaient sur les charbons ardents, pour une réponse pourtant évidente.

Il réalisa qu'il la craignait, ou plutôt qu'il craignait les réactions incontrôlées qu'il pouvait susciter chez elle - colère, défiance ou peine. Il était bien loin le temps où il n'avait qu'à lui donner du Loinvoyant, tout en la traitant comme n'importe lequel de ses élèves. Il ne savait pas s'il pourrait un jour être lui-même dans cette maison, mais il n'était pas venu pour ça, pas pour lui-même. Il n'avait qu'à s'oublier un peu et se concentrer sur ses objectifs, en soi très simples.

- Les gens d'ici, Alisel, répondit-il, et cela lui fit drôle de l’appeler par ce nom d'emprunt.
Il n'aima pas ça, mais devait s'y astreindre. Peut-être par l'habitude cela lui deviendrait plus naturel. Après tout il était sans doute préférable d'enterrer le nom d'Acuité - de le laisser enterré - avec son ancienne vie.
Acuité, Kjeld et Loyal. Il devait s'y habituer.

- Pour savoir si ma présence risque de les surprendre.
Entre les gamins qui avaient détalé en le voyant, Elke qui l'avait bichonné pour le livrer ensuite aux flèches d'Acuité, et Kex qui l'avait assommé et attaché sur une chaise, ses relations avec les Montagnards n'étaient pas au beau fixe jusqu'ici. Il s'y était préparé, on les disait peu accueillants. Mais n'avait-ils pas accueilli Acuité ? Certes, hirsute et armé, il n'inspirait sans doute pas la même sympathie qu'une jeune mère blonde.

Devait-il rester caché ? A vrai dire il n'avait aucune intention de quitter la maison. Il n'était pas venu faire du tourisme, et ne nourrissait pas de curiosité. Kjeld et Alisel étaient sa nouveauté.

Une fois remis, il se contenterait du ruisseau et de la forêt. L'eau, le gibier et le feu, un semblant d'amitié lui suffiraient pour vivre ici.
- Me rendras-tu mes armes ? Pour la chasse, insista-t-il.
Il se sentait nu sans son arc, son épée et sa dague, sans ses attributs. Un maître d'armes sans armes ? Certes il n'était plus maîtres d'armes. Mais on ne pouvait lui demander de se défaire de cela aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 27 Aoû - 20:38

Acuité tressaillit en entendant son nom d'emprunt dans la bouche de Brun. La prononciation était étrange, presque anormale. Quelque chose lui disait qu'elle ne s'y ferait jamais.
Pourtant, il lui semblait inopportun de le lui préciser à ce même moment. Il semblait inquiet de l'accueil que lui ferait les Montagnards. Certes, Kex aurait pu le tuer, mais ce peuple était pacifiste et bon. La jeune femme n'avait nul doute quant au comportement que les gens d'ici auraient à l'égard du père de Kjeld.
Au delà du miracle, ils féliciteraient surement le père ayant traversé tout ce chemin pour retrouver la mère et l'enfant.

Elle soupira discrètement. Supporterait-elle cela aussi ? Mentir sur son identité avait été facile, mais mentir au quotidien sur un comportement serait bien plus délicat. Brun et elle n'avait jamais été un coupe, alors des parents...
Elle reporta son attention sur le feu et prit le temps de mettre de l'eau à chauffer. Un thé lui ferait du bien.
Brun persistait à parler et finit par lui demander ses armes.

- Tu n'es pas en état de chasser, lui rappela-t-elle sans même le regarder.

Le ton n'était pas dur, ni même moqueur. Elle faisait simplement état d'une constatation.
Elle tisonna de nouvelles braises et souffla un peu dessus, pour faire repartir les flammes. Une fois que le feu jaillit à nouveau, elle se redressa un sourire aux lèvres, satisfaites et vint prendre place à table, face à Brun.

- Je suis allé voir Kex,
reprit-elle simplement en installant son assiette et ses couverts. Je voulais savoir pourquoi vous vous étiez battus, avoir son point de vue. Il sait qui tu es, je pense que les Montagnards te feront bon accueil, nous nous sommes bien intégrés ici.

Saisissant un petit couteau, elle trancha un morceau de fromage de renne et le porta à sa bouche.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 27 Aoû - 22:08

Le déserteur écrasa la pile de miettes avec son doigt, les brisant consciencieusement.
De quel droit lui refusait-elle ce qui était à lui ?!
Que craignait-elle ? Qu'il assassine Espoir ? Il n'avait nul besoin d'une lame pour le faire.
Lui accorder le gîte et le couvert, mais pas sa confiance, ça n'avait pas de sens !

Il ne dit rien. Pourtant les invectives et les questions lui venaient nombreuses. Il était curieux de connaître le "point de vue" de l'autre homme. Il savait que ce Kex avait voulu les protéger. N'empêche qu'il espérait qu'à l'instant où ils parlaient, l'homme saignait sous sa tente - car il lui semblait l'avoir touché, avec un couteau pas bien différent de celui là.

Le déserteur attendit qu'Alisel l'ait reposé sur la table pour s'en emparer. Par réflexe ou par provocation, il le fit tourner sur ses phalanges, avant de le faire disparaître sous la table.
- J'imagine que Loyal Bongrain devra se contenter de ça, pendant qu'Alisel Videforêt ira chasser pour trois, lâcha-t-il.

Chassait-elle toujours ? Avait-elle toujours son arc et sa dague ? Sans doute pas, mais elle devait bien avoir des armes - et les siennes - quelque part. Inutile de se disputer pour ça : il n'avait qu'à attendre la nuit pour les trouver. Il sourit et la regarda manger.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 30 Aoû - 8:54

A peine posé, le couteau s'envola dans les mains de Brun. Elle l'observa d'abord surprise, puis plus inquiète dès que la lame virevolta autour des phalanges de l'homme. Devait-elle tenir cet acte pour menace ou prévention ?
Suspicieuse, elle se raidit instantanément en achevant de mâcher son morceau de fromage. Sa main glissa sous la table et son poing se serra, contenant toute l'angoisse qu'elle manifestait à présent et surtout prêt à s'abattre sur lui s'il tentait quoique ce soit.
Par Eda...cette pensée lui fit se rendre compte qu'elle n'avait toujours pas confiance en lui.
C'était à la fois triste et agaçant.
Le couteau disparut et elle sursauta légèrement, toujours sur ses gardes.
Elle ne fixa pas le bord de la table trop longtemps bien qu'elle ait vu qu'il s'était glissé en dessous reportant son attention sur son quart de fromage qu'elle ne pouvait plus découper.

Elle releva le menton soudain, à l'énoncé de Brun et demeura un instant à le regarder, interdite, partagée entre l'envie de rire et la stupéfaction.
Le rire n'avait pas sa place actuellement, même s'il lui aurait fait du bien, elle se garda donc bien d'émettre le moindre éclat.
A la place, elle sourit et se leva pour aller chercher un nouveau couteau.

- Tu aurais pu trouver mieux que ça
, railla-t-elle dans un soupir. Nul besoin de nom de famille de toute façon, ici personne n'en a.

Elle ouvrit le petit tiroir duquel elle avait précédemment sorti un couteau pour en récupérer un nouveau et revint s'installer à table.
Loyal...cela sonnait étonnamment noble.

Elle but une gorgée de thé brûlant et mâcha un nouveau bout de fromage.
- Demain je dois aller relever des collets. Ce n'est pas très loin, à peine une demi-heure de marche à travers la foret. Si tu t'en sens capable, tu n'as qu'à venir, proposa-t-elle en haussant les épaules. Et maintenant, raconte moi l'arrivée de Shyrin au camp. Je veux savoir comment ça s'est passé, ce qui s'est dit, tout ce que j'ai manqué.

Le ton était bien plus sérieux. Elle désirait vraiment tout connaitre de cette fin de guerre qu'elle avait manqué et pour laquelle elle avait tant sacrifié.
Lui demanderait-il des informations en retour ? A cette idée, les blessures du fouet se ravivèrent subitement dans son dos. Serait-elle seulement capable de tout lui dire s'il l'exigeait ?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 3 Sep - 11:35

Le déserteur guetta une réaction sur le visage d'Alisel. Elle finit par sourire en raillant son nouveau patronyme.
Bah. C'était un nom de paysan qui passerait tout à fait inaperçu. Il ne cherchait rien de clinquant.
Quant à son prénom... d'une ironie folle, il lui était venu tout naturellement sur la route. Il repensa au jeune soldat qui l'avait accompagné jusqu'en Bauge. Il avait beau être Vifier, il avait chevauché à ses côtés sans plus l'importuner, malgré la blessure qu'il lui avait infligée. Le déserteur espérait être capable d'une telle absence de rancoeur.

Loyal Lavigne avait-il ramené Flamme au château ?

Un instant vagabondes, ses pensées revinrent aux paroles d'Alisel. Relever les collets le lendemain ? Une demi-heure de marche ?
Il ignorait s'il en serait capable. Elle avait raison : il n'était pas en état de chasser. Mais il pouvait essayer.
Il sourit et ne répondit rien. Il appréciait sa proposition. Elle témoignait d'un esprit de compromis dont il la croyait totalement dépourvue. Et puis il lui plairait de partager une telle activité avec elle. Toute simple, au grand air. Sans conséquences.
Il verrait le lendemain s'il se sentait d'attaque. Mais qui allait garder Espoir ?

Une question chassa l'autre, autrement plus sérieuse. Cette parenthèse de légèreté se refermait. L'histoire reprenait ses droits.
Brun ne se sentait plus le courage, ni le droit de refuser encore ses réponses à la curiosité d'Acuité. Il se plongea dans ses pensées, revivant les scènes dont elle parlait. Ça n'était pas plaisant, et ses sourcils se froncèrent, plissant son front blessé, tandis que ses mains jouaient avec le couteau sous la table.

- Shyrin a été arrêtée avec ses deux serviteurs aux abords du camp, commença-t-il son récit. On les a mis à l'isolement comme les autres esclaves qui fuyaient. Nous gagnions. Nous avions autre chose à faire.
Il n'en ressentait aucune espèce de culpabilité. C'était la guerre, et les prisonniers n'avaient pas été maltraités.
- Elle a décliné son identité et a réclamé de voir le Roi. Alors je l'ai amenée.
Elle s'est offusquée que Vainqueur ne prenne pas ses propos pour argent comptant. Elle a mentionné ton nom par accident. Vainqueur l'a questionnée et elle a dit que tu avais été tuée dans ta fuite, comme vous aviez sûrement convenu.

Il tentait de rester le plus neutre possible dans l'énonciation des faits, mais sa voix le trahissait.

Il se tut. Il ne connaissait pas la suite. Il avait quitté la tente dans une colère plus grande que celle qui l'habitait aujourd'hui. Elle n'avait pas besoin de connaître la suite de sa soirée. Sauf peut-être...
- Je suis allé prévenir le Béarnais. Je...
Les souvenirs le percutèrent. Il faillit laisser tomber son couteau.

Par El. Par El comment n'y avait-il pas pensé avant ?!
- Je lui ai tout dit, murmura-t-il comme s'il le découvrait lui-même, ou plutôt les conséquences de ses actes.
S'ils revenaient un jour dans les Duchés, le Béarnais saurait qu'Espoir était son fils. Donc Glace le saurait aussi - à moins qu'il le sache déjà. Taebryn avait pu se taire pour préserver la mémoire d'Acuité. Mais si elle revenait du monde des morts... il n'y aurait plus de secret.

L'éventail des futurs possibles se rétrécissait et c'était sa faute.
Il évita le regard d'Acuité. Il avait honte. Il n'avait aucune excuse valable pour avoir tout déballé. Il était soûl, triste et en colère, il avait juste envie de vider son sac. Il n'avait rien pu dire à Vainqueur par peur de le blesser. Il n'avait pas peur de blesser le Béarnais, il avait même pris un plaisir malsain à lui jeter la vérité crue au visage. Et à se faire battre.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 3 Sep - 21:31

Étrangement, il lui sembla que l'atmosphère avait changé, au moment même où elle lui avait demandé de faire un bond en arrière et de lui relater l'arrivée de Shyrin au camp des Duchés, dans l'avant-poste.
Sans s'en rendre compte, Acuité inclina légèrement la tête sur le côté, plus attentive aux propos qui suivraient. Elle remarqua le pli qui barra le front de Brun et qui tira sur les points frais. Elle remarqua les traits tendus de son visage. Cela ne lui plaisait certainement pas, de ressasser le passé. Même si elle était désolée de lui infliger cela, elle souhaitait, non elle devait savoir.
Sa voix trahit son trouble malgré lui, lorsqu'il évoqua sa mort.

Elle se sentit triste de lui avoir imposé cela, il devait s'être senti tellement coupable, d'avoir manqué à son devoir de la protéger. Elle se souvenait dans le moindre détail, de la soirée où il l'avait reconnue. Ce soir là, il avait tenté de lui faire entendre raison, de la faire rentrer à la maison. Malheureusement pour lui, elle possédait toute sa raison contrairement à ce qu'il pouvait croire. Cette Guerre était aussi la sienne et elle avait décidé de se battre, au même titre que ces soldats qui étaient venus défendre leurs pays.
Elle lui avait alors échappé, malgré tous ses efforts, malgré sa voix doucereuse et le contact de ses mains. N'avait-il pas compris, que son patriotisme alors, allait au delà de son amour impossible envers lui ? Probablement pas.
Et ce soir où Shyrin était apparut, annonçant sa mort, il avait dû mesure pleinement son échec. Cela avait dû être dur. Elle se mordit doucement la lèvre inférieure et évita de le regarder dans les minutes qui suivirent. Elle n'avait pas honte d'avoir aidé son pays, mais n'avait pas envisager une seule seconde qu'il prendrait à coeur de la protéger. Son devoir allait au delà de ce qu'elle aurait pu imaginer.
Qu'avait fait Vainqueur alors ? Il ne le lui dit pas et embraya sur la suite de son récit. Là, elle releva la tête à l'énonciation du Béarnais. Surprise, elle le fixa un moment.
Taebryn se trouvait sur le front ? Mais comment...
Ses yeux s'écarquillèrent au murmure suivant. Tout dit ? Vraiment ?

- Tout dit ? répéta-t-elle bêtement avant que le silence ne s'installe à nouveau, dans une gêne partagée.
- Tout dit quoi exactement ? Que j'étais morte ? Ou bien que...nous...
A la tête qu'il affichait, elle compris immédiatement que Brun lui avait relaté la nuit qu'ils avaient partagé. Mais pourquoi ?
Quelles conséquences cela avait pu apporter à son protecteur de toujours ?
Et puis, toute à ses pensées, elle imagina très nettement la tête qu'avait pu faire Taebryn et un rire la déchira. Un éclat, nerveux d'abord, puis l'image du visage du Béarnois l'emporta.

- Je suis surprise qu'il ne t'ait pas brisé en deux...lâcha-t-elle entre deux inspirations hachées. Le pauvre !

Son rire s'estompa comme il était venu et de grosses larmes roulèrent sur ses joues. Par Eda...Taebryn devait être dévasté. Par sa mort, mais aussi par l'idée que durant l'année où il l'avait suivit, il n'avait jamais rien contrôlé. Qu'avait-il raconté à son père ? Cette nouvelle interrogation lui coupa le souffle et l'idée même que son père soit au courant de la nuit passé dans la chambre de Brun lui donnait la nausée.
Elle se leva subitement, et se dirigea vers la meuble qui contenait la bouteille d'alcool de la maisonnée. Une gorgée lui ferait le plus grand bien.
Mais au moment de la prendre, elle retint son geste. Espoir ne tarderait pas à se réveiller et avec lui, viendrait l'heure de la tétée.
Elle reposa la bouteille dans un son lourd et reporta son attention sur Brun, un sentiment de détresse clairement affiché sur son visage.

- Tout ? redemanda-t-elle d'une voix étranglée.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Lun 4 Sep - 21:39

Le rire d'Acuité sidéra Brun. Elle trouvait ça drôle ?!
Mais il n'eut pas le temps de se mettre en colère qu'il vit les larmes rouler sur ses joues. Il ne comprenait plus rien, elle non plus ne savait sans doute plus quoi ressentir.
Il la vit sortir une bouteille et se dit qu'il en avait bien besoin. Mais elle la reposa.

- Tout ?
Le déserteur acquiesça en silence avec l'impression de la trahir une deuxième fois.
Tout, disons l'essentiel. Il n'était pas entré dans les détails. Il n'était pas vil à ce point.
- Tu étais morte. Ça n'avait plus d'importance, maugréa-t-il, tentant de se justifier à ses propres yeux.
- Je n'ai fait que confirmer des soupçons qu'il avait déjà. Il a fouillé ma chambre. Quel genre de chaperon est-ce là ?! s'énerva-t-il, avant de baisser les bras.

Il ne servait à rien de ressasser le passé. Et présentement, il n'avait pas envie de réfléchir aux conséquences de sa stupidité. Mieux valait finir de raconter, une bonne fois pour toute. Il empocha le couteau et reprit d'une voix morne le fil de son récit.

- Nous avons poursuivi les hostilités jusqu'à ce que la situation se détériore avec la vague d'Art. Personne n'a vraiment compris ce qui s'est passé. Vainqueur est resté inconscient pendant trois jours.
Il la regarda pensivement. Elle avait dû la ressentir, elle aussi, même éloignée. Comment avait-elle survécu à ça aussi ?

- D'autres ont perdu la raison ou sont morts, poursuivit-il à voix basse.
Il ignorait à quel point ces nouvelles lui seraient pénibles. Ne faisait-elle pas partie du Clan ? Elle n'avait montré aucune curiosité à l'égard de ses camarades, ni d'ailleurs de sa famille, de sa mère, de sa sœur. Seul Espoir semblait compter. Elle ne pouvait sans doute se payer le luxe de l'altruisme.

- Nous nous sommes repliés sur la frontière et sur Castelorme pour les blessés. Les négociations ont commencé.
Ne savait-elle vraiment rien de tout cela ? Dans le doute, il lui décrivit vite fait les termes de la paix. Quelques terres gagnées, une promesse de non-agression, la vie de Shyrin garante de son respect. Les faits nus et sans gloire.

Quelle gloire ? Ils avaient versé tant de sang pour quelques arpents torrides. La parole des Chalcédiens n'avait aucune valeur et la vie de Shyrin pas beaucoup. Mais cela, il le garda pour lui, ainsi que le vin amer au banquet de la "victoire", les larmes de Mésange, les mensonges de Shyrin, l'alcool, la fourberie de Vainqueur, les poings du Béarnais, le Vif de Loyal, la Froide, la route noire, la neige, la glace et la neige encore...
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Lun 4 Sep - 22:07

Elle le scruta d'abord atterrée, puis l'oeil sombre. Elle était morte alors plus rien n'avait d'importance ? Pouvait-il dévoiler sans hésitation ce qu'ils avaient partagé ?
Avec difficulté, elle déglutit puis se mit à marcher subitement incapable de se rasseoir ou de rester debout sans rien faire. Ses mains tortillaient sans relâche le pan de tissu de son pantalon, une vieille habitude qui trahissait l'anxiété. Taebryn en avait-il parlé à ses parents ? Peut-être que son père la croyait morte et souillée.
Et sa mère ? La pauvre devait être encore entrain de la pleurer. Plus elle y songeait et plus le sentiment d'avoir pourtant agit au mieux augmentait.
Elle avait renoncé à sa vie de Loinvoyant pour Espoir mais aussi pour Brun. Il aurait pu continuer sa vie, comme si de rien était, comme si elle n'avait été qu'un vague souvenir, un soir trop arrosé.
Mais non, il avait fallu qu'il abandonne tout cela et pour quoi au final ? Pour son devoir ou son honneur, peu lui importait désormais.
Il avait gaspillé la chance qu'elle lui avait laissé.

Ses lèvres se pincèrent, l'anxiété laissant lentement la place à la colère. Pourquoi était-il venu ?
Elle ne comprenait pas. Elle le regarda à nouveau lorsqu'il fit mention de la vague d'Art cherchant à comprendre ce dont il parlait.
Vainqueur inconscient plusieurs jours ? Elle aussi avait vécu quelque chose de semblable, mais elle était déjà loin, sur la route.
A ce qu'il disait, certains avaient péris. Que dire, depuis son départ en Février, elle avait coupé ses liens avec le clan pour ne pas se faire repérer. Et depuis les Montagnes, elle persistait à aller en ce sens. Ne pas se faire entendre, se couper du monde de l'Art.
Elle y parvenait bien, Maitre Ordajonc lui avait toujours reproché ses défenses solides. Elle les employait autant que possible.
Elle fut peinée d'apprendre que certains avaient perdu la raison, que d'autres étaient morts. Vaillant avait-il survécu ? Un bref instant, elle fut tentée de chercher à le contacter, juste par curiosité mais s'en abstint.

Elle finit cependant par revenir à table et poursuivit :

- Et après votre retour à Castelcerf ? Que s'est-il passé ? Qu'as-tu fait ?

Ce qui était dit ou fait appartenait au passé. Elle ne pouvait lui en vouloir d'avoir annoncé à Taebryn qu'elle avait partagé sa couche, même si elle ignorait dans quel but il s'était ainsi livré.
Elle se rendit compte qu'elle souhaitait connaitre l'impact qu'avait eu cette Guerre sur lui, Brun Braveterre. Outre sa coiffure affreuse et ses nouvelles cicatrices, elle cherchait à connaitre les réponses aux questions qu'elle se posait. Et si certaines avaient du mal à trouver leur route jusqu'à sa bouche, elles commençaient toutes par le même mot. Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mar 5 Sep - 21:09

- Rien de spécial, répondit le déserteur.
En soi, c'était vrai. Ils n'avaient rien fait de spécial, une fois la paix signée et les morts enterrés. Mais les choses avaient changé. Le Royaume n'était plus prospère et la popularité de Vainqueur était au plus bas. Et lui n'avait plus goût à sa routine de maître d'armes.

- Nous avons pansé les blessures et tenté de reprendre une vie normale.
Le rêve, il lui avait raconté. Du reste...
- J'ignore ce qui s'est passé depuis mon départ.
Il ne voyait pas ce qu'elle voulait savoir de plus. Rien qu'il puisse en tout cas lui raconter.
A moins que ce ne soit de Shyrin dont elle veuille des nouvelles ? Cette pensée l'agaça.

Il posa ses mains à plat sur la table et demanda :
- Et toi ?
Après tout, elle aussi lui devait bien ça.
Il tourna les yeux vers elle et scruta son visage étrange et familier.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mer 6 Sep - 8:02

Acuité aurait voulu savoir s'il avait vu ses parents, s'il leur avait parlé. Ils étaient à Castelcerf au moment du départ, y étaient-ils resté au retour des troupes ?
Si elle avait pu assister à l'accouchement de sa mère par l'esprit en prenant d'infinies précautions, elle n'avait aucune nouvelle de son père.
Elle se mordit la lèvre pour réprimer l'envie de lui en demander plus sur ses proches, car il n'y avait pas qu'eux. Il avait parlé de Taebryn, quelles nouvelles possédait-il de lui ?
Déjà surprise qu'il ait été sur le front, elle se demandait ce qu'il était advenu de lui. Elle s'en voulait aussi, certainement de l'avoir placé dans une situation délicate. Mais Brun redevenait évasif sur ses indications, comme s'il n'y avait rien d'autre à dire.
Et Vainqueur ? Et Shyrin ? Un nouveau clan d'Art avait dû être formé. Vaillant en faisait-il toujours parti ? Etait-il mort dans la vague ?
Un frisson lui parcourut l'échine tandis qu'un goût d'amertume envahissait sa bouche.

Tout à ses pensées, elle haussa un sourcil lorsqu'il demanda ce qu'elle avait fait. Souhaitait-il vraiment le savoir ? Et surtout, que voulait-il savoir exactement ?
Elle demeura un instant à le regarder, sans savoir réellement ce qu'il avait envie d'entendre, ni même ce qu'elle pouvait lui dire.
Espoir en profita pour se réveiller à ce moment là, lui offrant ainsi quelques minutes de répit quant à ses réflexions.
Elle tourna la tête en direction de la chambre puis se leva pour s'y rendre.

- Tu peux remettre une bûche sur le feu s'il te plait ? demanda-t-elle en franchissant la porte.

Une fois aux côtés de son bébé, elle le changea, puis revint dans la pièce principale. Il faisait bon et un regard vers l'âtre lui confirma l'origine de cette chaleur.
Elle reprit sa place sur sa chaise et commença à retirer ses vêtements. D'une main agile, l'autre tenant son enfant, elle finit par découvrir un sein qu'il ne se fit pas prier pour prendre. Elle lui offrit un regard tendre tandis que ses petites mains s'appropriaient la rondeur blanche de sa poitrine.

-Que souhaites-tu savoir ?
demanda-t-elle alors à Brun, en relevant un visage résigné vers lui.

Une légère appréhension l'envahit, pouvait-elle parler de tout ? Voudrait-il connaître ses faits et gestes depuis qu'elle lui avait échappé, sa capture, sa...torture ou simplement les jours passés ici ?
Le contact et la chaleur d'Espoir lui rendait courage et sa peur s'évanouit légèrement. Mais pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Ven 8 Sep - 11:11

Le déserteur raviva le feu, honteux d'y n'avoir pas pensé lui-même. Il serait bien resté près de l'âtre, mais la chaleur réveillait sa plaie. Il rejoignit donc Alisel à la table. Elle allaitait. La chose étant des plus naturelles, il n'en était pas gêné, mais elle peut-être ? alors il regarda ailleurs jusqu'à ce que ses yeux croisent les siens. Des yeux las.

Manifestement se raconter était une corvée, et elle n'en dirait pas plus que nécessaire. Il s'en sentit blessé avant de réaliser qu'il avait fait exactement la même chose. Peut-être partageaient-ils plus que leur talent à l'arc, le souvenir d'une nuit - et maintenant, un fils.

Bien sûr il aurait voulu l'interroger sur sa captivité en Chalcèdes, sur sa fuite et sa route jusqu'à ces lointaines Montagnes. Il voulait aussi lui demander si elle savait déjà, pour Espoir, lorsqu'elle lui avait échappé, au front. Mais à quoi bon ? Elle n'apprécierait sans doute pas se replonger dans ce passé douloureux. Il n'était pas là pour rassasier sa curiosité ni raviver sa rancœur. Il se contenterait de la questionner sur cette nouvelle vie qu'elle s'était choisie.

- Comment s'est passée ton arrivée ici ?
Une question en amenait une autre. Il craignait qu'elle se montre avare de détails, alors il poursuivit :
- As-tu des amis ? A qui est cette maison ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Ven 8 Sep - 23:27

Acuité le regardait, dans l'attente. Elle tachait de conserver une expression neutre, mais intérieurement le stress montait. Et puis finalement, sa première question tomba, suivit rapidement d'une autre et encore une autre.
Elle fut légèrement surprise des propos qu'il tenait et de ce qu'il demandait. Sa bouche s'ouvrit lentement pour répondre au mieux, puis se referma aussitôt.
Et tandis que son regard glissait sur la table, elle se rendit compte de ce qui la gênait : Elle avait pensé qu'il souhaiterait savoir ce qu'elle avait enduré, peut-être dans l'espoir encore un peu fou qu'il se soit inquiété ou juste qu'il tienne suffisamment à elle pour éveiller sa curiosité.
Il n'en était rien. Seule importait la vie ici, présente. Elle eut alors la sensation que quelque chose en elle venait de se briser, encore. Que restait-il la dedans, après tout ce qu'elle avait enduré, comment pouvait-elle encore souffrir ? Son corps n'en avait-il pas assez ?

Ses doigts se crispèrent légèrement sur le tissu de sa chemise et elle resserra doucement son étreinte sur son enfant. Espoir, la chair de sa chair, le fruit de son amour à sens unique.
Elle n'osait plus le regarder à présent de peur qu'il se méprenne sur l'origine des yeux humides qu'elle arborait. Parler de son arrivée ici ne la faisait en rien souffrir, c'était l'indifférence du Maître d'Armes qui la meurtrissait.

- J'étais à bout de forces...commença-t-elle lentement d'une voix atone. J'avais marché longtemps de nuit. Le jour, je restais cachée et tentais de me reposer. Avec la vague d'Art, j'ai perdu le fil du temps.

Elle marqua une courte pause, comme si elle se replongeait dans ce souvenir de sa vie.
- Épuisée, je me suis laissée tomber contre un arbre. J'ignorais où j'étais et Jordken m'a trouvé. Il est le mari de l'Oblat. Par des dessins dans le sol je lui ai expliqué mon histoire, il m'a recueilli, m'a nourri, soigné et prêté sa maison. Nous lui devons la vie.

A lui et à Eda très certainement, pour cette chance insolente d'avoir croisé sa route. Perdue dans ses pensées et dans le trouble qui étreignait son coeur, elle se rappela un peu tard peut-être de la suite de ses interrogations.

- Elke, Kex, Merry, et bien d'autres du peuple des Montagnes, sont mes amis.

Elle ne souriait pas, la joie de posséder un tel cercle d'amis aurait du suffire à son bonheur, mais elle était entachée par la honte de devoir leur mentir à tous et cette amère sensation de les tromper au quotidien.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Sam 9 Sep - 22:06

Le déserteur aurait voulu soutenir Acuité dans son récit douloureux, mais il ne le pouvait que par son silence respectueux. Qu'aurait-il pu faire d'autre ? Il était trop tard. Il n'avait pas été là quand elle en aurait eu besoin, et il bénissait cet homme qui l'avait secourue à sa place. Le mari de l'Oblat, rien que ça ! Sa présence ici était déjà une affaire d’État. Ce "Jordken" était-il présent lorsqu'elle avait accouché ? Était-ce dans cette maison, sa maison ?

Alisel semblait avoir ici beaucoup d'amis et de bienfaiteurs, et il devait s'en réjouir même si cela le renvoyait cruellement à ses manquements. Était-elle heureuse ici ? Était-elle comblée par cette vie simple et rude, si éloignée des folles aventures qui avaient causé sa perte ? Il n'aurait su le dire. Elle avait l'air si angoissée depuis qu'il était arrivé. Était-ce sa faute à lui, qui réapparaissait comme un funeste fantôme du passé ? Ou à ses tortures anciennes qui ne la laissaient pas en paix ?

Il n'osa pas poser la question, et sourit. Pendant un moment il n'y eut pas d'autre bruit qu'Espoir qui tétait et le feu qui craquait. Leur conversation était terminée, du moins pour l'instant. Elle avait soulevé plus de questions qu'elle n'en avait résolues. Le déserteur songeait à ses aveux malheureux, en regardant l'enfant jouer avec sa mère sur le tapis. Cette vision aurait dû l'apaiser, mais il avait l'impression d'assister aux dernières scènes d'un bonheur familial en danger.

Alisel sortit dans l'après-midi, "voir Elke". Elle emmena Espoir avec elle, cette fois. Peut-être ne lui faisait-elle pas confiance pour prendre soin de l'enfant éveillé. A vrai dire, il avait lui-même peu confiance en ses capacités - et cela l'arrangeait bien. Il profita de leur absence pour fouiller la maison à la recherche de ses armes, ne trouva rien jusqu'à ce qu'il sorte explorer la réserve. Elles étaient là, sur l'étagère. Comme si Alisel n'avait pas véritablement voulu les cacher, juste les éloigner de la maison. Le déserteur rangea la dague dans la ceinture de son pantalon, invisible sous son pull trop grand. Et laissa le reste à sa place.

La réserve était garnie de provisions, d'outils et de matériaux divers, et d'un gros tas de bois. N'ayant plus rien de mieux à faire, Brun coupa du bois jusqu'au retour de la mère et l'enfant. Cela lui donna chaud et il sentit son corps revivre.

Il rentra à la suite d'Alisel les bras chargés de bûches et raviva le feu. A la lueur conjuguée des flammes et du jour déclinant, elle enduisit son front d’onguent, refit son bandage à la cuisse puis s'attela aux préparatifs du dîner tandis qu'il s'occupait vaguement - surveiller aurait été un mot plus juste - d'Espoir. Nourri, couché, l'enfant entama sa nuit alors que ses parents s'attablaient. Brun posa quelques questions sur le fonctionnement de la société Montagnarde, plus pour faire la conversation que par réelle curiosité, mais les réponses d'Alisel n'en furent pas moins intéressantes. S'il devait vivre ici, pour quelques temps ou plus, autant être un peu moins ignorant.

L’atmosphère n'était pas vraiment détendue. Il était évident qu'ils évitaient tous les deux les sujets importants. A chaque jour suffisait sa peine. Celui-ci déclinait et ils aménagèrent un coin près de l'âtre pour qu'il puisse dormir. Il refusa à nouveau sa proposition de prendre son lit, un plancher tiède et une couverture de laine lui suffisaient amplement, d'autant qu'il n'allait pas vraiment dormir. Elle lui expliqua les tâches et le rythme de la maison - les repas, les ablutions - qui était celui d'un jeune enfant. Brun la prévint qu'il était sujet à insomnies et qu'elle ne devait pas s'inquiéter si elle l'entendait marcher, la nuit. Puis il lui souhaita bonne nuit et la regarda disparaître derrière la porte de la chambre avec la sensation de vivre la situation la plus étrange de sa vie.

Et voici que débute ma garde.

Le déserteur attendit que la maison soit endormie, puis enroula sa couverture autour de lui, serra ses fourrures par dessus et sortit. A tâtons dans la réserve, il prit son arc et ses flèches. Un morceau de bois. Et une bouteille. Puis la reposa.
Il s'installa sur le perron, scrutant l'obscurité. La lumière de la lune luisait sur la neige de manière surréelle. Les bruits de la forêt était un orchestre familier, presque une ballade. Tout bas, il se mit à fredonner. Il se sentait un peu stupide, seul dans le noir et le froid. Pourtant il faisait ce qu'il devait. Si maigres soient les chances que Vainqueur ait envoyé un autre homme à ses trousses, il ne pouvait prendre le moindre risque.

Il songea à Vainqueur, qui ne s'était pas manifesté depuis son arrivée, à Taebryn, à Glace... Il remuait ses pensées et son corps pour se tenir chaud. Jusqu'à l'aube, il compulsa les possibles, compta les masses sombres qui sortaient de la forêt et sculpta de grossiers oiseaux dans le bois avant de les lancer, loin dans la neige. La neige les engloutissait. Les mêmes étoiles brillaient-elles à Castelcerf ? La lune n'était pas aussi grosse et rousse qu'en Chalcèdes. Une lune sanglante comme les premiers rayons de l'aube qui enfin, se levait.

Transi, le déserteur tituba jusqu'à l'intérieur, se défit de ses épaisseurs et s'allongea sur sa couverture. Il s'endormit profondément, sans savoir s'il serait réveillé pour la chasse le lendemain - ou plutôt, le jour-même.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Jeu 14 Sep - 21:11

A sa grande surprise, Brun ne poursuivit pas ses questions. Il ne dit rien à tout ce qu'elle lui apprit.
Acuité ne savait pas trop comment réagir face à cette attitude, par moment, elle avait l'impression qu'il cherchait juste à effectuer un rapport. A qui était-il destiné ?
A nouveau, la suspicion s’immisça dans ses pensées, remettant en cause tout ce qu'il lui avait assuré. Elle se contenta alors, d'allaiter en silence dans un premier temps, se concentrant sur son enfant et sur les soins à lui prodiguer. Elle les installa notamment sur la peau d'ours qui faisait office de tapis devant le feu et joua avec son enfant, s'émerveillant de chaque mouvement de ses yeux, de sa bouche qui démontrait sa croissance.
Quelque part, elle éprouva un léger pincement au coeur, de ne pouvoir partager cela avec Brun. Il était présent bien sûr, mais ne cherchait pas plus que cela à s'impliquer dans la vie de son enfant. Par Eda, qu'était-il donc réellement venu faire ici ?
Si ce n'était pas pour elle ni pour Espoir, alors quoi ?

Parasitée par toutes ses sombres pensées, elle décida de sortir l'après-midi même pour se changer les idées et pour cesser de broyer de noir. Accompagnée de son fils, elle repassa chez Elke et y demeura un long moment. Lorsqu'elle décida de rentrer enfin, le soleil n'allait pas tarder à se coucher. Ses pas la menèrent rapidement à la cabane mais elle ne s'attendait pas au spectacle qui s'y déroulait. Brun coupait du bois. Elle avait bien entendu de loin, le craquement de chaque bûche
martelée par la hache, mais n'avait cependant pas fait le lien. Il était en convalescence.
Les lèvres pincées, elle pénétra dans la maison. En une autre époque, elle l'aurait grondé.
Il la suivit, les bras chargés de bois. Lorsqu'il eut ravivé le feu, elle décida qu'il était temps de panser ses plaies.

Déposant Espoir sur le tapis, elle refit les bandages du front et de la cuisse après les avoir copieusement recouvert d'onguent.
Elle prépara ensuite le repas, se perdit un instant dans ses songes en souvenir du rêve qu'ils avaient partagé. Était-ce là, la vie qui lui faisait si peur ? Une vie maritale tous les deux ?

Elle secoua lentement la tête et poursuivit sa besogne. Quand tout fut sur le feu, elle s'occupa alors de son fils. Son dos la faisait souffrir de toutes les activités qu'elle imposait à son corps au quotidien. Dès lors que son fils eu mangé, elle lui donna une toilette et le coucha, appréhendant déjà cette soirée en compagnie de celui dont la présence était inespérée mais qui ne faisait rien pour rendre les choses plus faciles.
Ils parlèrent de choses et d'autres, du fonctionnement des Montagnes principalement. Comptait-il vraiment s'installer ici ? Elle n'y croyait pas.
Le repas achevé, il décida de s'installer près du feu. Elle lui proposa son lit à nouveau, mais il refusa.
Alors, sans trop savoir quoi penser, elle finit par lui souhaiter bonne nuit et alla se coucher.
Malgré ses prétendues insomnies, elle ne l'entendit pas une seule fois cette nuit là, quand Espoir se réveilla pour téter.

Enfin, la lueur de l'aube la réveilla pour de bon et après un rapide coup d'oeil à son fils endormi, elle quitta la chambre. Ses pieds nus sur le sol de bois lui donnèrent un frisson et elle se hâta, toujours en chemise longue de nuit, de raviver le feu.
Armée d'une simple peau sur ses épaules, ses cheveux mi-long en bataille sur ses épaules, elle fit repartir le feu et s'y chauffa les mains un instant. Son regard se déporta à plusieurs reprises sur Brun, emmitouflé dans ses couvertures. Devait-elle le réveiller ?
Ses yeux se déposèrent sur ses mains tendues vers les flammes et elle fut stupéfaite de la saleté de celles-ci.
La Duchesse qu'elle avait été, avait disparu sous des couches de crasses et de labeur quotidien. Elle se frotta le bas du dos, toujours sujette à ces douleurs et envisagea de porter une bouilloire sur le feu.
Espoir n'allait pas tarder à s'éveiller et elle préférait être prête. Elle retourna dans sa chambre et enfila des chausses, un pantalon large ayant appartenu à Jordken, une chemise qu'elle laissa ouverte et qu'elle recouvrit d'un gilet épais en laine, après avoir nouée l'écharpe qui porterait Espoir contre son sein.
Le nourrisson choisit ce moment pour s'éveiller et à peine eut-il émit un gémissement, qu'elle fut à ses côtés.
Là, elle le changea rapidement, et le cala contre sa poitrine avant de nouer le gilet. Elle revint s’asseoir devant sa table et déposa son carquois qu'elle avait saisit au passage.
Devant son thé fumant, elle s'occupa de réparer les pennes qui lui faisaient défaut.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 24 Sep - 22:40

Le déserteur finit par ouvrir les yeux. La sensation familière du manque de sommeil ne l'empêcha pas de se lever. Ses articulations craquèrent. Il sourit à Alisel qui se retournait, attablée ; il ne vit pas Espoir serré contre elle. Encore enroulé dans ses ouvertures, il traîna les pieds jusqu'à la cuisine, attrapa une tasse et une miche de pain rassi, avait-elle déjà mangé ? Quelle heure était-il ? Que faisait-elle ? Elle avait l'air prête, elle était levée depuis des heures peut-être.

Il posa sur la table deux grosses tranches de pain et sa tasse qu'il remplit à gestes lents. Il s'assit et la regarda de ses yeux étrécis. Ses cheveux lâches avaient repoussé. Elle flottait dans les vêtements montagnards, pourtant il croyait la revoir dans sa tenue de chasse. Sans doute parce qu'elle réparait ses flèches. Charmé par ce tableau familier, il finit par remarquer l'enfant étroitement ceinturé sous le gilet de laine. Un instant il souhaita être lové là lui aussi.

Trêve de rêveries ! Il n'était déjà que trop en retard. Il se frotta le visage, but la moitié de son thé (en s'ébouillantant la langue) et trempa sa tranche de pain dur dans l'autre moitié pour l'attendrir. Le résultat n'était pas délicat mais après les petits écureuils rances et les racines, c'était le plus fin des hydromels. Alisel ne semblait pas avoir de vues sur la deuxième tranche, alors il la mangea aussi, balaya les miettes au creux de sa main, sortit pour les jeter dans la neige, en profita pour se soulager la vessie.

Il alla récupérer arc et flèches dans la réserve, et rentra dans la cabane, la couette sous le bras. Il était prêt pour la chasse, même enthousiaste : il lui semblait que c'était quelque chose qu'ils pouvaient partager tous les deux - tous les trois, puisqu'Espoir serait de l'équipée. Encore aucun mot n'avait été prononcé.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Lun 25 Sep - 9:51

Acuité stoppa ses gestes lorsqu'elle entendit le mouvement de Brun au milieu des peaux. Une flèche à la main, dont elle venait de réparer l'une des pennes, elle l'observa se lever. Leurs regards se croisèrent tandis qu'il émergeait et il lui sourit.
Elle ne sursauta pas, mais fut surprise de cette attitude. Que devait-elle faire ? Lui rendre son sourire ? Elle l'ignorait dans l'immédiat et préféra se concentrer à nouveau sur sa tâche. Jolie fuite en vérité.
Après les plumes, elle frotta doucement la pointe sans pour autant ignorer les mouvements du maître d'armes. La pièce était petite, on ne pouvait rien y faire de réellement discret.
Il se servit un thé, et apporta deux tranches de pain sur la table. Elle ne songea pas une seule seconde que l'une de ces tartines pouvaient être pour elle. Brun ne pouvait pas avoir ce genre d'attention.

Espoir tétait toujours, mais son rythme se calmait petit à petit, tandis qu'il sombrait dans le sommeil propre au ventre bien rempli.
Après avoir fini son petit déjeuner, il ramassa les miettes et sortit. La jeune femme en fut soulagée. Leur soudaine proximité la mettait légèrement mal à l'aise. Sans parler, ils arrivaient à toutefois à être efficaces. Elle ne douta pas une seule seconde qu'il ne reviendrait pas à la maison prêt à partir.
C'était déstabilisant et douloureux quelque part, au fond d'elle.
Cette vie simple, représentait ce à quoi elle avait aspiré mais elle n'avait pas le droit de se laisser aller à la rêverie.

Lorsqu'il revint, armé comme elle s'en doutait, elle referma son gilet, ne laissant à la morsure du froid seulement le visage de l'enfant. Puis elle se leva, enfila une peau supplémentaire, vérifia à nouveau que Espoir était solidement attaché et bien au chaud, puis saisit ses flèches et son arc accroché au mur.

- Allons-y, lança-t-elle simplement pour donner le départ.

Son couteau de chasse à la longue lame pendait à sa cuisse depuis sa ceinture, il tapait contre son pantalon au fur et à mesure qu'elle avançait lourdement dans la neige.
L'air était vif mais aujourd'hui le vent ne soufflait pas. Dans le manteau immaculé, leur petite procession avançait en silence. Lui boitant, elle transportant son enfant. A eux deux, ils faisaient des chasseurs peu communs. Mais l'oeil de la jeune femme était aussi vif que l'hiver. Aux aguets, elle tira une flèche de son carquois et la plaça contre la corde de son arc.
Elle marchait ainsi, attentive à son environnement et prête à tirer au cas où une opportunité se présenterait.
La petite cabane ne fut bientôt qu'un mirage à mesure que la foret se densifiait.  Le silence leur allait bien, au moins ne se disputaient-ils pas.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mar 26 Sep - 10:16

Avec un mélange de dégoût et de soulagement, le déserteur remit son manteau puant. Ils quittèrent la maison sans verrouiller la porte. Bien qu'ils n'avancent pas vite, ils furent bientôt dans la forêt.

Ses bruits familiers l'apaisèrent. Il lui sembla qu'il pouvait redevenir un peu lui-même. Malgré la douleur de sa cuisse, marcher dans les bois sans avoir trop froid, ni faim, ni même la nécessité vitale de chasser était un luxe auquel son voyage l'avait déshabitué. Qui plus est, il n'était plus seul, bien que sa chanson rôde aux abords de son esprit.

Il jeta un coup d’œil à Alisel, alerte, emmitouflée, un arc à la main qui n'avait rien de l'élégance de l'arme qu'il lui avait jadis offerte, mais n'était pas moins meurtrier. Il portait le sien par forme, préférant profiter de l'instant présent. Il comptait bien contribuer à cette chasse, mais rien ne pressait. Pour bien faire, il aurait fallu qu'il s'éloigne d'Alisel pour couvrir son propre périmètre, mais il préférait rester avec elle et Espoir, invisible sous les fourrures et heureusement silencieux.

Alisel releva un petit lièvre au collet - il y avait quelque chose d'inédit à voir la petite Duchesse braconner, même si ces terres n'appartenaient sans doute à personne, s'il avait bien compris ce qu'elle lui avait expliqué sur la notion montagnarde de propriété. Il se retint de tout commentaire et ils poursuivirent en silence.

Dans le silence ouaté de la neige, un bruit d'ailes se fit entendre, et ils se tournèrent d'un même mouvement vers la canopée, libérant deux flèches simultanées.


1 : personne ne fait mouche.
2/3 : Alisel fait mouche.
4/5 : Brun fait mouche.
6 : Alisel et Brun font mouche.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 842
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Mar 26 Sep - 10:16

Le membre 'Brun Braveterre' a effectué l'action suivante : Le hasard en action


'Hasard 6' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Ven 6 Oct - 21:03

Leur marche se poursuivait lentement et leur silence n'était rompu que par le craquement de la neige sous leur pied. Parfois, on entendant un oiseau crier au loin, mais dès que la nature se rendait compte de leur présence, l'immobilité de la faune faisait foi.
Acuité releva l'un de ses collets duquel elle décrocha un petit lièvre. Il suffirait amplement pour ce aujourd'hui et demain. Elle réfléchissait déjà aux différentes manières qu'elle trouverait à le préparer tandis qu'elle l'attachait à sa ceinture.

Espoir dormait toujours à points fermés, machinalement, elle surveillait régulièrement le visage de son enfant pour s'assurer qu'il respirait toujours. Brun ne se plaignait pas de sa blessure et elle se garda bien de lui demander quoique ce soit.
Un bruissement d'ailes se fit soudainement entendre et les deux jeunes gens eurent la même idée.
Ensemble, ils décochèrent chacun une flèche.

Espoir blottis contre sa poitrine l'empêchait de tenir son arc à la manière habituelle. Des années d'apprentissages qui devenaient inutiles. Elle ne pouvait tendre la corde en plaçant son arc de manière verticale au risque de blesser l'enfant. Aussi, elle avait commencé à placer son arc de manière horizontale. C'était bien plus difficile pour tirer, mais elle restait persuadée qu'avec le bon entrainement, elle y arriverait. Sur des cibles peu mouvantes, cela fonctionnait. Mais un oiseau en plein vol...

Brun fit mouche, sa flèche à elle fendit l'air et traversa la canopée avant de disparaitre de sa vue.
La déception fit grande malgré la prise supplémentaire qu'il venait de leur apporter et elle se rendit compte que quelque part au fond d'elle, elle cherchait toujours à lui montrer qu'elle était à la hauteur.
A la hauteur de quoi exactement ? Elle n'aurait su le dire avec précision.

Elle le laissa ramasser sa prise, masquant son sentiment et décida qu'elle ne pouvait pas en rester là !
Lorsqu'il ramena l'oiseau, elle prit subitement un air horrifié.

- Oh non, lâcha-t-elle prise d'une légère panique. Tu as tué un de leurs oiseaux sacrés !!

Elle se garda bien de jurer par leurs Dieux, pour ne pas les impliquer dans sa petite boutade et observa avec intérêt la réaction de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   Dim 8 Oct - 16:41

Le déserteur revint, tenant sa prise la tête en bas.
L'air horrifié bientôt suivi de l'exclamation d'Alisel le prit au dépourvu.

- Mer... mince, sacra-t-il sans que l'on sache s'il s’agissait d'épargner les oreilles d'Espoir ou de sa mère.

Il leva l'oiseau à hauteur de ses yeux pour l'observer. C'était un de ces oiseaux bruns au jabot blanc, taché de rouge, comme il en avait tué des dizaines sur sa route. Taille moyenne et plumage terne. Pas franchement l'allure d'un animal sacré, mais pour ce qu'il en savait...

- Sacré comment ? s'enquit-il en grimaçant.

Il était gêné, mais pas paniqué. Aucun Montagnard n'était là pour les voir, et Alisel ne s'était sans doute pas acclimatée au point de prendre tant à cœur les coutumes de ses hôtes. N'est-il pas ? Il l'observa d'un oeil circonspect.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tant de choses à se dire [Pv Brun]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tant de choses à se dire [Pv Brun]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Aurait tu des choses a me dire ? ! Ft Lucy
» Des choses à se dire [PV Paige]
» J'ai des choses à te dire. [Standford family]
» Tu auras tant de choses à voir PvHailey
» Derrière chaque sourire se cache une personne d'exception. Ҩ Rose.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Flashback
-