AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ruines [novembre 10 - PV Acuité]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Ven 1 Jan - 18:02

La salle de réception de Haute Garde n’était autre qu’une vaste pièce en long, aux murs de pierre grise et mal dégrossie. Quelques tapis élimés recouvraient le sol froid. Un feu démesuré ronflait dans l’âtre. Des chiens se disputaient de vieux os. Et surtout, une étouffante odeur de bois et de chair brûlés régnait, même si personne ne semblait la remarquer.
 
D’ailleurs, à part les chiens et quelques domestiques figés aux portes comme des statues, il n’y avait personne d’autre. Juste eux deux, et entre eux, une table immense dont ils occupaient chacun une extrémité. Malgré la chaleur, ils étaient habillés de fourrures relativement élégantes. La belle vaisselle laissait également deviner leur position. Dans les assiettes de porcelaine flottaient les bulles de graisse d’une soupe de poisson.
 
Brun avait la nausée. Il ne savait pas si c’était la soupe dont l’odeur familière lui retournait l’estomac, ou la chaleur qui ne faisait transpirer dans ses fourrures, ou l’ambiance pesante. Les cris de l’enfant, qui transperçaient la porte, lui martelaient le crâne comme une migraine d’Art. Ce môme ne dormait donc jamais ?! Il avait envie de hurler à une quelconque servante de s’en occuper, mais ça n’eut pas été convenable.
 
A l’autre bout de la table se tenait, immobile, son épouse désespérément jeune. Son visage était lisse et pâle et ses boucles blondes tombaient en cascades jusque dans sa soupe. Il n’arrivait pas à distinguer la couleur de ses yeux. Il tâcha de se souvenir la couleur qu’ils avaient. Ils étaient noirs, pas vrai ? Un halo l’enveloppait comme une brume de sainteté ou d’ivresse.
 
Il devait sans doute lui dire quelque chose. Mais franchement, il n’avait pas d’idée.
- Avez-vous bien dormi, cette nuit ? finit-il par lâcher en tournant sa cuillère dans sa soupe.
Inutile de préciser que lui-même n’avait pas fermé l’œil. Il devait dormir avec elle dans un lit ridiculement petit, si bien qu’il devait se tenir sur le bord, et elle ne cessait de remuer en poussant des soupirs, avec ses pieds froids comme les glaces de Béarns. Sans parler d’Espoir qui braillait toutes les deux heures. Il avait essayé de sortir de la chambre, mais la porte était fermée à clé. Il était prisonnier.
 
S’était-il soûlé, un moment entre la nuit et la soirée ? Il croyait reconnaître en lui les sensations de l’ivresse. Il avait un goût de bière dans la bouche, quoiqu’ils bussent du vin. Mais il ne se souvenait de rien. Déboussolé, il but une gorgée de vin, prit une cuillerée de soupe, gratta la tête du chien, et attendit la réponse d’Acuité.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Ven 1 Jan - 19:30

On avait allumé un feu dans sa chambre, Jordken très certainement. Elle était fatigué de sa délivrance, mais son coeur était pourtant rempli d'un bien-être contagieux qui lui donnait l'impression d'avoir une forme hors du commun. Espoir dormait paisiblement pour quelques heures et la jeune femme espérait bien se prélasser quelques minutes devant la chaleur du feu avant d'effectuer sa propre toilette et de manger un bout.
Les flammes hypnotiques réchauffaient ses joues et l'odeur du bois qui brûle flottait dans l'air. Elle cligna des paupières une fois, puis deux. Par Eda quelle fatigue...
Pourtant, lorsqu'elle battit des cils une troisième fois, elle sursauta.

La pièce avait changé. Elle était toujours assise mais plus dans son fauteuil. L'atmosphère était étrange et angoissante sans qu'elle ne sache pourquoi. L'odeur peut-être de chair brûlée qui lui fit froncer le nez. Elle balaya la pièce du regard, analysant l'aspect des murs mal dégrossis. Elle ignorait complètement où elle se trouvait, mais à première vue, il s'agissait d'un château. Un château décrépit, triste et vieillot, mais un château quand même.
Son regard se baissa sur la table devant elle. Une assiette de soupe qui ne donnait pas vraiment envie trônait devant elle. Ses mains étaient jolies, sans aucune égratignure et elle fronça les sourcils.
Sa robe aussi était différente, jusqu'à sa poitrine qui avait fortement diminué de volume. Ses cheveux étaient à nouveau long et bouclés et son ventre rond avait disparu.
Qu'est-ce que...Elle ne comprenait pas ce qu'il se passait. Tout semblait si réel et pourtant elle savait que ça ne l'était pas.  Aux pleurs d'un enfant, elle cessa son inspection et tourna son visage vers la porte. C'était un nourrisson qui pleurait. Pourquoi personne ne s'en occupait, ? Aux cris qu'il poussait, l'enfant semblait beaucoup souffrir. Elle inclina légèrement la tête et hésita à se lever elle-même quand soudain une voix l'interpella. Elle resta figée sur place de trop longues secondes, incrédule.

Elle aurait pu reconnaître sa voix parmi mille autres, mais si autrefois cette voix faisait chanter son coeur et la mettait en joie, désormais cela provoquait plutôt une angoisse sans fond.
La surprise peinte sur ses traits figés, elle posa un regard sur lui. Il paraissait vieux et fatigué. Surtout fatigué en réalité.

Elle déglutit avec difficulté, ne sachant que répondre à sa question dans l'immédiat. Etait-elle entrain de rêver ? S'était-elle assoupie devant son feu ? Peut-être, mais ce rêve ne ressemblait en rien à ceux qu'elle avait l'habitude de faire depuis des mois et qui la ramenaient systématiquement en Chalcède.
La table immense qui les séparaient sembla légèrement gondoler, l'odeur de l'air se modifia quelque peu et elle comprit : C'était lui qui rêvait et c'est pour cette raison qu'elle ignorait où elle se trouvait mais, comment était-ce possible ?
Brun ne possédait pas l'Art alors quoi? Etait-ce elle qui ne pouvait plus se contrôler ?
S'était-elle trahis ?
La peur lui mis la boule au ventre subitement et elle blêmit un peu plus lorsqu'elle répondit, un sourire tremblant sur les lèvres :

- Je..visiblement bien mieux que vous à priori...Il s'est passé quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Ven 1 Jan - 20:11

Elle devint plus pâle que la craie. Elle avait l'air d'avoir peur. Comment le lui reprocher dans ce château lugubre ? Il savait bien que ça n'était pas un endroit pour elle. Ni pour lui d'ailleurs. Mais que pouvait-il y faire à présent ? Tendre des tapisseries criardes sur les murs n'allait rien changer. Le château était trop chargé d'histoire. Ils devaient sans doute s'estimer heureux d'avoir un vaste toit au dessus de leur tête et de pouvoir élever leur bâtard en toute sécurité, dans un simulacre de vie bourgeoise. Ils n'avaient plus qu'à s'en contenter.

Enfin elle répondit, et ses mots le mortifièrent. Il était de notoriété publique qu'il souffrait d'insomnie. Mais elle ne le connaissait pas. Son épouse aimante ne le connaissait pas.
- Je ne dors pas, ici, répondit-il en ayant l'impression de lui épeler son prénom. Je déteste cet endroit.
Et, comme en écho à ses paroles, la lumière décrut et le feu rougeoya. Sur les murs devenus noirs, les flammes rouges se tordaient. L'odeur de brûlé se fit plus intense. Les hurlements d'Espoir donnaient à la scène d'intérieur des allures d'apocalypse.

Brun ne semblait rien remarquer de tout cela. De sa cuillère en argent, il triturait dans sa soupe l'échine d'un poisson.
- Ça n'est pas à cause de vous, reprit-il plus doucement. Vous êtes mignonne quand vous dormez.
Il osa la regarder, et son sourire naissant s'évanouit. Il lui sembla qu'elle avait encore rajeuni. Ses cheveux étaient plus clairs, la courbure de son nez moins marquée, et celle de ses seins avait presque entièrement disparu. Dans la château résonnaient toujours les cris de l'enfant qu'il avait fait à cette enfant.

Il crut qu'il allait se sentir mal, se cramponna d'une main à la table et de l'autre à son verre de vin, qu'il vida d'un trait avant d'en découvrir la saveur.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Ven 1 Jan - 21:59

Elle savait qu'il souffrait d'insomnie, tout le monde le savait. Mais si d'ordinaire elle avait placé ces effets néfastes sur les défauts de sa vie, elle n'avait pas songé une seule seconde que la maladie puisse le suivre jusque dans ses rêves.
Machinalement, elle plaça ses mains jointes sous la table, avant de finalement attraper un bout de robe qu'elle tirailla entre ses doigts. Que voulait-il dire par "ici" ?
Ce château...un endroit qu'il détestait...Elle observa un instant le morceau de poisson qui flottait dans sa soupe tout en réfléchissant. Quel était le lieu où il évitait d'aller ? Ou plutôt de revenir ?
Était-ce Haute Garde ici ?
A nouveau, son regard balaya la pièce dont l'atmosphère se faisait de plus en plus étouffante voire effrayante. La lumière baissa dans la pièce alors que le feu de l'âtre devenait plus imposant. C'était comme si les ténèbres absorbaient tout.
Acuité tressaillit avant de retenir sa respiration. L'odeur de brûlé s'intensifiait rendant l'atmosphère difficilement supportable. Elle osa un regard vers Brun, mais il restait focalisé sur son assiette, comme si tout ceci n'avait pas d'importance, pire, comme s'il était habitué à toute cette mise en scène.
Se pouvait-il que ce cauchemars soit régulier ? Mais alors, que faisait-elle là ?
Les cris du nourrissons ne s'arrêtaient toujours pas, et à nouveau, Acuité tourna son visage vers la porte. Qu'est-ce que tout ceci signifiait ? Elle ignorait toute histoire impliquant un nourrisson à Haute Garde. A sa connaissance, Brun Braveterre n'avait nul frère ou soeur, ses parents étaient décédés. Possédait-il un enfant décédé ?
L'idée lui fit froid dans le dos et tandis qu'elle cherchait ce qui pouvait bien le tourmenter jusque dans ses rêves, il reprit la parole.
Elle se raidit immédiatement et le regarda à nouveau, attentive.
Le sourire qui se dessina sur ses lèvres s'effaça trop vite. Il lui parlait comme si elle était une petite fille et à nouveau, elle observa sa robe dans laquelle elle nageait presque, la poitrine presque plate.
Elle observa alors son reflet dans la cuillère d'argent posée sur sa table en la saisissant entre deux mains. Par Eda ! Qu'elle était jeune ?
Alors, c'était cela ? Il l'a voyait toujours comme une gamine, jusque dans ses rêves...
Elle en fut blessée et ferma les yeux un instant. S'il savait qu'elle avait survécu et porté leur enfant à son terme...comment aurait-il réagit en sachant qu'elle avait réussit à survivre à Chalcèdes, à la vague d'Art, à son voyage jusqu'au Montagnes, et à cette délivrance.
Soudain, toute cette atmosphère lui sembla insupportable et elle se leva d'un bond.

C'était son rêve, mais elle pouvait le forcer à voir les choses autrement et au fur et à mesure qu'elle longeait la table, ses pas la rapprochant petit à petit de lui, elle modifia elle-même son apparence, reprenant ses formes de jeune mère. Car c'est ce qu'elle était.
D'un geste délicat, elle porta la main sur le verre qu'il venait de vider d'un trait et l'incita à le reposer sur la table.


- L'alcool vous aide-t-il vraiment à dormir ? demanda-t-elle un air de réprimande affiché sur son visage.

Elle n'avait passé qu'une seule soirée avec lui et une chose était sûre : lorsqu'elle avait quitté la pièce, il dormait à poing fermé.
Etait-ce lié à son surplus d'alcool ou à leur activité nocturne ? Elle l'ignorait et n'avait de toute façon pas la prétention de songer que sa seule présence, pouvait apaiser ses nuits car si tel était le cas, ce n'est pas un cauchemars qu'ils seraient entrain de partager.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Ven 1 Jan - 23:15

Le vin avait un goût de fer et Brun aurait tout recraché si Acuité, à une vitesse remarquable vue la longueur interminable de la table, ne s'était approchée et n'avait saisi sa main. Ses doigts n'étaient pas aussi froids que ses pieds, mais ses paroles n'étaient pas douces. Il déglutit et la regarda.

- Non, répondit-il, se laissant faire.
Le pied du verre rencontra la table avec un poc qui résonna. Dans le silence. L'enfant s'était tu et on n'entendait plus que le crépitement vorace du feu. Les ténèbres décrurent légèrement, révélant la silhouette mature de la maîtresse des lieux. Ses cheveux dorés flottaient autour de sa tête comme des serpents furieux.

- Tu as changé, dit-il, les yeux plissés.
Il reconnaissait son visage. Son air contrarié, presque insolent. La peur avait disparu.
- Je savais qu'ils étaient noirs, sourit-il, fier de lui.
Il voulut boire à sa propre santé, mais se rappela qu'il n'avait pas droit. Et puis, il ne voulait pas lâcher sa main.

Espoir ne pleurait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 10:02

Acuité fut surprise de la facilité avec laquelle il se laissa faire. Il reposa son verre dans un silence glaçant et le bruit du fond du verre sur la table résonna. Elle jeta un coup d'oeil à la pièce dont les ombres semblaient se défaire lentement. Se pouvait-il que Brun se sente mieux ?

Le feu brûlait pourtant rageusement et les craquements du bois qui explosent donnait plus l'impression d'avoir à faire à un bûcher qu'à un feu de cheminée. Elle se demanda alors, ce que les Duchés avaient organisé pour les funérailles de leurs morts tombés au combats ? Avaient-ils ramené les corps ?
Les paroles qu'ils prononça la ramena à lui et ils se regardèrent un moment.
Elle fut stupéfaite de voir son sourire lorsqu'il parla de la couleur de ses yeux évidemment, ça ne pouvait être que ça.
Ces yeux, ce regard qu'il détestait pourtant, car ils lui faisaient penser à Glace Loinvoyant. C'est pourtant c même regard qu'il retrouverait sur...non, il ne le retrouverait pas, jamais.
Brun ne savait pas qu'il avait un enfant, il ne pouvait pas savoir.

- Tu te trompes, répondit-elle en le tutoyant machinalement comme il venait de le faire. J'ai toujours été ainsi, c'est toi qui refusait de le voir, toi qui te voilait la face.

Jusqu'alors, elle ignorait qu'il la voyait comme une enfant, n'ayant pas souvenir qu'il lui ait déjà reproché sa jeunesse. A chaque discussion, seule la différence de rang avait été énoncée.
Elle comprit alors, à quel point il s'était mis seul des entraves et à quel point elle avait été naïve de croire qu'un amour partagé aurait pu faire voler en éclat ces barrières. C'était perdu d'avance. Brun était trop rigide, trop enfermé dans l'étiquette et tout ce que la cour faisait d'eux.
Elle s'était trompée, lourdement et elle mesurait seulement maintenant à quel point.

- C'est toi qui a changé, reprit-elle d'un voix plus douce, presque éteinte. Tu n'es plus que l'ombre de toi-même. Que t'arrive-t-il...

Elle ignorait la façon dont s'était achevé la Guerre pour lui. Mais visiblement, cela l'avait perturbé. Traumatisé aurait été plus juste. Avait-il perdu beaucoup de soldats, de compagnons d'Arme ? C'était comme s'il avait entamé un processus d'auto-destruction. C'est peut-être pour cette raison qu'elle ne retira pas sa main, pas tout de suite en tous cas.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 12:24

- Peut-être... répondit-il, scrutant toujours son visage.
Mais il n'était pas tout à fait convaincu. Ce pli soucieux sur son front, elle ne l'avait pas, avant. Ces formes épanouies non plus...

Troublé, il détourna le regard. Puis il se souvint qu'elle était sa femme et qu'il pouvait la regarder comme il le désirait. Mais alors elle parla.

Changé ? Il ne se sentait pas changé. Diminué non plus, à moins que...? Lâchant sa main, il tâta ses membres et son visage pour vérifier que tout était en place. Il avait un peu maigri, et cela avait pu durcir ses côtes et son visage, mais sans plus. Seule son haleine d'homme ivre était anormale.

Bien sûr il n'était pas l'insouciant maître d'armes qu'elle avait connu, si tant est qu'il eut été insouciant un jour. Mais cela faisait si longtemps... Elle avait bien dû s'en rendre compte depuis leurs épousailles.

Est-ce qu'elle le trouvait repoussant ? Dans ce cas il aurait fallu y réfléchir avant.

- J'ai fait trop d'erreurs, répondit-il sombrement. Maintenant nous sommes coincés ici.
Dans cet immonde château. Dans ce quotidien qui n'avait pas le moindre sens. A jouer à la poupée comme le couple qu'ils n'avaient jamais été. Comment pouvait-elle se satisfaire de cette vie, elle qui avait lutté pour s'en échapper ?

D'un geste décidé, il se resservit un verre de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 12:50

De lui-même, il la relâcha pour mieux s'observer. Ne se trouvait-il pas changé ? Non bien sûr, il n'avait pas dû s'en rendre compte. Mais elle qui l'avait bien regardé chaque jour à la dérobée pendant un an, elle avait remarqué les joues creusées, sa perte de poids et son teint plus gris que d'ordinaire.
En plus des symptômes de l'insomnie, il portait également les stigmates des remords et d'un fardeau bien trop lourd à porter.

Subitement, elle ressentit la tristesse de voir ce qu'il était devenu, l'aurait-elle supporté si elle était revenu après la Guerre ? Non, elle lui aurait secoué les puces pour qu'il se reprenne, ils se seraient disputé encore mais au moins, la colère l'aurait poussé à aller de l'avant.

- Ici ? répéta-t-elle en relevant la tête pour balayer à nouveau la pièce austère. C'est Haute Garde n'est-ce pas ? Ton château.

Elle fit quelques pas, déambulant comme un fantôme, effectuant un tour lent sur elle-même comme si elle mesurait l'étendue des ténèbres qui stagnaient désormais, attendant leur heure.
Face à l'âtre grondant, elle se tourna à nouveau et regarda Brun toujours assis sur sa chaise, prêt à boire un verre supplémentaire.

- C'est ton rêve n'est-ce pas ? Alors qu'attends-tu ? Nous pouvons être où tu le désires.

Et pour l'encourager en ce sens, elle ouvrit les bras en un symbole de liberté et lui offrit un sourire chaleureux avant de porter son regard sur le plafond austère et de fermer les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 13:31

- Notre château, corrigea-t-il en ricanant.

Brun porta son verre à ses lèvres, mais les paroles d'Acuité suspendirent son geste. Il tourna la tête vers elle, qui s'était éloignée et se tenait trop proche du foyer. Les bras en croix et les yeux au ciel, comme la vierge qu'elle n'était plus.

Avait-elle perdu l'esprit ? Ma foi, il n'avait pas fallu longtemps au climat délétère de ce château pour grignoter sa raison. Il faut dire que ça n'avait jamais été son point fort.

Il sentit la colère l'embrasser et l'accueillit comme une vieille amie. A quel jeu jouait-elle ? Elle savait très bien où ils étaient, et pourquoi. Que tout cela n'était que trop réel. Un rêve ? Le prenait-elle pour un abruti prompt à s'évader dans ses fantasmagories ?

Il serra son verre jusqu'à ce que le cristal explose. Le sang coula dans sa soupe.
- Et ça, c'est un rêve ?! aboya-t-il en montrant sa main blessée.
Il ne sentait aucune douleur. Peut-être les éclats avaient-ils sectionné un nerf. Il ne pourrait plus tirer à l'arc, mais qu'importe ? Les terres de Haute Garde n'étaient pas giboyeuses, et il en avait fini de se battre.

Il se leva dans un terrible raclement de chaise, et fut sur elle en un instant. De sa main gauche, il saisit son poignet gauche avec la même force brutale qui l'avait faite gémir, là-bas sur le front de Chalcède, avant qu'elle ne lui échappe. Maintenant elle était sa femme et ne pouvait plus lui échapper.

- Et ça, c'est un rêve ?! tonna-t-il en levant devant ses yeux noirs ses propres phalanges.
Autour de son annulaire brillait, d'un éclat froid, un anneau d'or blanc.

En écho à la douleur de sa mère et à la rage de son père, Espoir se remit à hurler.
- Et ça, c'est un rêve ?! hurla Brun en lâchant son poignet pour montrer la porte close d'où s'échappaient les cris.
Un rêve, tu parles ! Un putain de cauchemar éveillé !

Les cris de l'enfant lui donnant des envies meurtrières, il retourna s'assoir à son siège et s'astreignit à l'immobilité. Il fit quelques exercices de respiration comme s'il était blessé - ce qui était d'ailleurs le cas - et remarqua que cela sentait le brûlé.
- Si c'est un rêve, alors va-t-en vite avant que le feu ne te dévore, dit-il d'une voix blanche.

De là où elle était, les flammes l'atteindraient vite. Elle serait la première à brûler.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 14:00

A l'énonciation de leur château, elle rouvrit les yeux et regarda l'homme qui se tenait assis en se considérant comme son époux. Elle haussa un sourcil, cherchant à démêler les fils du subconscient de Brun. C'était un rêve, la magie vibrante de l'Art tout autour d'elle le lui soufflait. Mais lui ne semblait pas s'en rendre compte.
Pire, ses traits se déformèrent et elle reconnut immédiatement le sentiment qui était entrain de poindre en lui : la colère. Combien de fois l'avait-elle vu ainsi ?
La pire de toute...Chalcède.

Bien que sachant l'irréalité de leur situation, elle ne put s'empêcher de frémir lorsque le verre se brisa en entaillant sa chair. Sa peur grandit lorsqu'il se releva à son tour avant de la rejoindre trop rapidement et avec une agressivité qu'elle n'avait vu qu'une seule fois.
Chalcède.
Elle couina lorsqu'il saisit son poignet sans aucune douceur, mais se retint bien de lui signifier sa folie comme elle l'avait fait autre fois, l'idée qu'il serait capable de la jeter dans le feu dans une pulsion meurtrière lui sembla bien trop vivace.
Il lui montra son alliance, mais la façon dont il le fit la terrorisa d'autant plus. Il vomissait ce mariage qu'il s'imposait lui-même dans ses songes. Il haïssait tout ce qu'elle représentait.
Elle en fut véritablement blessée et retint un sanglot qui aurait achevé de mettre le feu aux poudres. Ravalant ses larmes avec dignité alors que le nourrisson se remettait à pleurer, elle le regarda s'éloigner et se rasseoir à table, tandis qu'elle restait debout, tétanisée.

Elle tremblait, même en sachant que tout ceci n'existait pas, l'Art donnait aux images et aux sens une sensation trop vraie.
Les hurlements, la colère et la haine flottaient dans les airs comme une mauvaise pièce de théâtre. Tout était trop vif et terrifiant.
Pourquoi s'infligeait-il tout ceci ? Pourquoi ? C'est alors que sa remarque sur le feu lui donna une idée.

- C'est un rêve, affirma-t-elle à nouveau d'une voix forte avant de poursuivre d'un ton plus faible. Je suis morte, tu l'as oublié ? Là-bas en Chalcède. C'est toi qui contrôle tout ceci, c'est toi qui décide... et je vais te le prouver.

Elle se mordit la lèvre inférieure et se mit à triturer ses doigts comme elle avait l'habitude de le faire dès qu'elle éprouvait un peu d'angoisse. Le regard qu'elle planta en lui le défiait et elle fit un premier pas en arrière, puis un second. Le troisième la porta jusque devant la cheminée dont la chaleur lui brûlait le dos et surtout, ses plaies encore à vif provoquées par les coups de fouet de ses tortionnaires.

- Tu peux me sauver d'une simple pensée, comme je viens de le faire pour toi.

Ses lèvres s'étirèrent en un sourire confiant, alors que du menton, elle lui pointait sa main qui ne saignait plus. Et sans aucune hésitation, elle se laissa basculer en arrière et embrassa les flammes.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 20:17

Brun secoua la tête. Non, elle n'était pas morte. C'était ce qu'elle avait voulu lui faire croire. Mais à présent, il savait la vérité. Elle était vivante, elle était ici, avec lui, entre ces murs. En un sens c'était comme une petite mort, d'être emprisonnée ici, dans ce château détestable, avec un époux détestable...

Au moins Espoir pouvait-il s'époumoner en toute sécurité. La vie du nourrisson était l'unique sens qu'il trouvait à la situation. Peut-être que sa vie, à lui, serait heureuse ou presque. Brun n'était pas sûr de tenir jusque là, il mourait sans doute d'ici peu du manque de sommeil ou de l'abus de boisson, ou simplement d'ennui ; mais Acuité, elle, serait une bonne mère. Elle prendrait soin de lui et ils ne manqueraient de rien.

Le mouvement d'Acuité attira son regard désillusionné. Elle se rapprochait du foyer. Un pas. Deux pas. Trois pas et les flammes léchaient ses vêtements. Folle qu'elle était !
Il n'eut pas le temps de regarder sa main. Il jaillit de son siège en hurlant. Mais elle s'était déjà jetée dans le brasier.

Il se rua vers elle, mais le souffle de l'explosion le projeta plusieurs mètres plus loin. Lorsqu'il reprit connaissance, le feu avait tout dévoré. Il ne restait que des moignons de murs noircis par la suie. Une ruine de château à ciel ouvert. Plus de chiens, plus de domestiques. Il était seul dans la grisaille.

- Non ! hurla-t-il à nouveau en courant vers l'âtre à demi-écroulée.
Il avait de la cendre jusqu'aux hanches, et il était pénible d'avancer.
Parvenu dans le foyer, il brassa la cendre frénétiquement. Mais elle lui filait entre les doigts.
- Où es-tu ? cria-t-il, désespéré.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 21:39

Elle supporta la chaleur trop intense en serrant les dents, sans crier et sans se débattre. C'était son rêve alors s'il souhaitait qu'elle disparaisse ou qu'elle revienne, il pouvait le décider et le faire.
Elle ne voulait pas interférer, elle ne voulait pas qu'il sache qu'elle était en vie, mais pouvait lui laisser croire qu'à travers son cauchemar, il la voyait simplement parce qu'il culpabilisait de la savoir morte. Oui, c'était ce qu'elle essayait de faire.

Pourtant, il artisait sans s'en rendre compte et ce n'était pas régulier. Les flammes léchait son corps tout entier, brûlaient ses vêtements et sa chair, comme il se l'imaginait. C'était un supplice et au moment où elle pensait hurler sa souffrance, tout s'arrêta.
Acuité ouvrit les yeux mais elle ne voyait. Tout était noir et silencieux là où elle gravitait. Elle resta un moment ainsi, à flotter dans cette bulle obscure, réfléchissant à ce qui avait pu se passer.
S'il l'avait chassé de son rêve, pourquoi n'était-elle pas revenu à elle ?

Un son résonna de loin, de trop loin pour qu'elle n'en perçoive le sens. Elle leva la tête, persuadé que la voix l'appelait d'au dessus. Était-ce lui ? Elle sentit quelque chose qui tomba sur son visage et qui l'enlisait petit à petit. C'était doux et tiède, seule l'odeur lui faisait penser à celle d'un feu éteint. Elle ne s'en inquiétât pas plus que ça jusqu'au moment où, la poussière finit par la recouvrir entièrement. Elle suffoqua et chercha à se débattre avant de se souvenir qu'elle était dans le rêve et qu'elle n'avait pas besoin de respirer. Pourtant, ses poumons continuaient à chercher l'air et les yeux clos pour les protéger elle cherchait un moyen de se sortir de là. La voix retentit à nouveau et quelque chose frôla son bras à travers la cendre.

Elle se sentit alors hissée vers le haut et lorsqu'elle ouvrit les yeux, Brun était là, il la regardait mais elle n'arrivait pas à définir l'expression qu'il affichait. Soulagement ? Colère ? ou incrédulité ?
Cette scène résonna en elle, étrange écho de la manière dont elle était revenu à elle dans les bois, après l'attaque des brigands.

Elle préféra alors porter son regard sur le plafond qui les surplombait, mais il n'existait plus. Tout n'était que brouillard et brise glaciale dans ce château en ruines. Elle frissonna et croassa simplement en continuant d'éviter son regard :

- Tu vois ? Juste un mauvais rêve.

Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 22:17

Brun releva Acuité des cendres. Elle était vivante. Bien vivante. Il le sentait distinctement. Il sentait sa chaleur qui n'était plus celle du feu.

Il suivit son regard jusqu'à la voûte disparue.
- Juste un rêve, répéta-t-il comme pour s'en convaincre.
Pour lui, cette vision n'avait rien d'irréel.

Pour se rassurer, ou pour la réchauffer, il referma ses bras sur elle. Il regardait autour de lui. Le vent n'avait plus aucune odeur. Les nuages, aucune forme distincte. Il découvrait les artifices de son paysage.

Il tourna vivement la tête vers les ruines de la porte. Espoir ?! C'était juste un rêve. Son fils n'était pas plus brûlé qu'Acuité. Alors pourquoi cette sensation de perte ?

- Alors tu vas encore disparaître, murmura-t-il en reportant son attention sur la jeune femme.
Il n'avait pas besoin d'écarter ses fourrures pour savoir qu'aucun anneau n'ornait plus sa main.

Il saisit une mèche de ses cheveux qui se désintégra sous ses doigts, et sourit tristement.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Sam 2 Jan - 22:43

Il l'aida à se relever et ils restèrent un instant, tous deux, à contempler la voûte disparue le temps qu'il parvienne à se convaincre que tout ceci ne se passait que dans son esprit. Elle sourit discrètement, lorsqu'elle se rendit compte qu'il avait enfin compris et ne s'attendit pas à ce qu'il la prenne dans ses bras.

Elle ignora alors comment réagir. Devait-elle se laisser faire ou le repousser ? Comment Brun pensait qu'elle aurait réagit ? Le temps qu'elle y réfléchisse cependant, il se retourna vivement en direction de la porte d'où émanait les pleurs d'enfant. Mais désormais, il ne restait que le silence.
Elle se raidit légèrement lorsqu'il reporta son attention sur elle, allait-il encore hurler ou la rudoyer ?
Il saisit une mèche de ses cheveux entre deux doigts et elle fit l'effort de retenir un mouvement de recul, mue par une panique qu'elle ne s'expliquait pas.
Pourtant, comme si ses propos prenaient enfin l'impact qu'il leur supposait d'avoir dans son pays des songes, la boucle blonde se désagrégea.

- N'était-ce pas déjà le cas ? répondit-elle sur le même ton.

Que pouvait-elle ajouter pour qu'il cesse de culpabiliser ? Que pouvait-elle dire pour qu'il recouvre un peu le goût de vivre ? Elle en ignorait complètement les causes alors comment trouver les mots justes ?

- Je n'étais là que parce que tu le voulais, mais sois gentil la prochaine fois que tu rêves de moi, arrange toi pour que ça ne vire pas à la catastrophe, d'accord ? se moqua-t-elle avant de reculer d'un pas et de lever à nouveau les yeux au ciel.

- Même si...je dois t'avouer préférer Haute Garde comme ça, ajouta-t-elle en pointant un doigt vers le ciel.

Les étoiles se montraient enfin, apparaissant les unes après les autres et sa main levée perdait de sa consistance comme si elle leur donnait son essence.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Dim 3 Jan - 12:36

Brun ne répondit rien. Quel intérêt de répondre à son propre esprit ? La jeune femme qui se trouvait devant lui n'était qu'une illusion qu'il avait bâtie pour le temps d'une nuit. La vraie Acuité était là-bas, hors de portée, dans les Montagnes, à mille lieues et mille tonnes de glace. Il s'en souvenait maintenant.

C'était moins pire que de l'avoir comme triste épouse dans son château brûlé. Mais c'était quand même décourageant. Un voyage pénible l'attendait sans garantie de la retrouver. Souhaitait-elle seulement le retrouver ? Était-ce pour cela qu'elle lui avait envoyé l'image d'Art ? Elle ignorait sans doute que l’œil de Vainqueur était sur lui et qu'il avait vendu au Roi son précieux secret. A cause de lui, elle finirait sans doute enfermée dans d'autres murs. Il devait l'avertir, qu'une fois de plus il avait brisé son destin. Il n'y avait pas de temps à perdre. Pourtant...

- Reste encore un peu, murmura-t-il en s'avançant.
Depuis leur nuit, sa fuite et sa mort, il rêvait d'elle régulièrement, mais ça n'était jamais plaisant - pas plus que ses autres rêves. Jamais plaisant comme maintenant. Jamais les étoiles n'avaient brillé ainsi au dessus de Haute Garde, comme le diamant qu'il ne lui avait pas offert. C'était si reposant.

C'était son rêve. Ne pouvait-il faire ce qu'il voulait ?

Puis il se rappela de la dernière fois qu'il lui avait demandé de rester, qu'il avait fait ce qu'il voulait ou plutôt, ce dont il avait envie, et de la manière dont tout cela s'était terminé. Acuité s'était enfuie, elle était morte, du moins pour lui. Une princesse ennemie avait pris sa place dans le château. Il s'était découvert amant et père sans amante et sans enfant. Il avait avoué à Vainqueur et avait perdu son amitié qu'il pensait ne jamais pouvoir perdre. Il avait réveillé un Roi redoutable. Tout ça à cause d'un tout petit moment de faiblesse comme celui là.

A ses jambes la cendre s'était figée en pierre. Il regarda Acuité s'évaporer sans rien faire, sans rien dire. De là où elle était, elle ne l'entendrait pas. De toute façon, présentement il n'avait rien à lui dire. Qu’elle profite innocemment du temps de paix qu'il lui restait !
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1079
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Dim 3 Jan - 13:30

Il la regardait sans bouger et si elle souriait, lui semblait de plus en plus perdu. Sa colère s'était éteinte et c'était bien suffisant dans l'immédiat. Elle le trouva plus serein alors s'il souhaitait la faire disparaître, il le pouvait. Elle ignorait cependant de la manière dont il s'y était pris pour la faire apparaître ici, mais le rêve touchait à sa fin. Elle le sût instinctivement, sans même avoir à regarder son corps sombrant dans l'invisibilité.

Pourtant, lorsqu'il enclencha un pas vers elle en lui demandant de rester encore un peu, elle sentit son coeur se serrer et elle retint sa respiration. Le temps sembla se figer en même temps que ses jambes, quelques secondes après. Elle ne comprenait pas bien où il voulait en venir et il ne devait pas tout comprendre lui même pour être aussi indécis mais, tout était fini.
Depuis longtemps. Leur chance s'était envolée avec leurs erreurs, ils ne se reverraient jamais.
Alors, peut-être parce que les adieux qu'ils s'étaient fait en chair et en os avait mal tourné, peut-être pour cette raison, elle se força à sourire une dernière fois, qu'il garde d'elle un souvenir heureux.
Et puis ce fût la fin.

D'un battement de paupière, elle était à nouveau dans son lit, en nage le regard fixé sur les flammes dansantes face à elle. Elle inspira bruyamment comme si son corps venait subitement de se rappeler ce qu'il avait à faire. Son coeur s'était emballé en retrouvant ses facultés et pâle comme la neige, elle tourna son visage vers le poupon qui dormait à poings fermés juste à côté d'elle.
Les larmes ruisselant sur son visage, elle saisit l'enfant dans ses bras sans même se soucier de le réveiller et pleura encore durant de longues minutes, secouées de sanglots qui donnaient l'impression qu'ils ne cesseraient jamais.
Espoir se mit à hurler en écho aux gémissements de sa mère qui, le coeur brisé, était entrain de tirer un trait sur son passé en érigeant des barrières mentales qui la couperaient du monde de l'Art.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1587
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   Dim 3 Jan - 17:34

A l'auberge des Amis, Brun se retourna violemment sur son matelas. Il eut tout juste le temps d'attraper son pot de chambre pour y vomir le contenu de son estomac. Bière et soupe de poisson mêlées lui ravagèrent les conduits et il resta plusieurs minutes ainsi, à demi-vautré sur son lit, à expulser le poison de son organisme.

Quand il eut fini, il s'essuya la bouche dans sa manche, s'extirpa de ses draps trempés et tituba jusqu'à la fenêtre.

Il avait dormi tout habillé. D'où la chaleur du feu.
La vitre avait été brisée par une pierre. D'où l’explosion.
Le vent froid s'infiltrait par l'ouverture. D'où la bise sur les ruines de Haute Garde.
Quant à Acuité, il n'y avait guère besoin de se demander pourquoi elle était là.

Il ouvrit la fenêtre et comme il était coutume dans les logis et commerces du Bourg, vida le contenu du pot de chambre dans la rue. Par chance, l'aurore n'étant pas encore venue, la mixture n'éclaboussa personne. Souffrant d'une gueule de bois terrible qu'il n'identifia pas comme une migraine d'Art, n'ayant pas l'Art, l'homme demeura quelques instants dans le vent. Il lui aurait été reconnaissant de le purifier un peu.

La sueur ayant séché sous ses vêtements, il referma la fenêtre et retourna vers son lit. Il trébucha lourdement sur la pierre qui avait brisé la vitre, et rétablit son équilibre à grand bruit. Réveillé par le vacarme généré, son voisin du dessous se mit à l'insulter. Brun ramassa la pierre sur le plancher et s'allongea sur son matelas.

Était-ce le Béarnais qui l'avait lancée là, dans une ultime vindicte ?

Tâchant de ne pas trop réfléchir, ce qu'il n'était de toute façon pas en état de faire, il passa le reste de la nuit à lancer la pierre au dessus de lui et à tenter de la rattraper. Comme tout tournait encore, ça n'était pas un exercice si facile. Après se l'être pris en pleine gueule pour la deuxième fois, il se jura qu'il ne boirait plus. Pas avant d'avoir retrouvé Acuité.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ruines [novembre 10 - PV Acuité]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ruines [novembre 10 - PV Acuité]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» 18 novembre, fête de l’Armée d’Haïti.
» 18 novembre 1803, les idéaux de Vertières
» Cartons plumes et ruines
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Béarns, Bauge, Rippon, Haurfond :: Rippon :: Archives V1 et V2
-