AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Elke, rêveuse impénitente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Elke, rêveuse impénitente   Dim 12 Oct - 0:34



Elke




Identité
Fonction (profession, occupation...) : Musicienne
Âge : 22 ans
Lieu de résidence : Jhaampe, la plupart du temps.
Magie (si possédée) : Vif
Signe particulier : Des tatouages aux motifs végétaux printaniers couvrent l’arrière de son corps mais pas ses avant-bras ni ses mains.

Description physique
Contrairement à ses compatriotes Montagnards, Elke n’est ni grande, ni costaude. À force de parcourir les sentiers et les routes en portant son instrument, à force aussi d’avoir faim quand la Fortune n’est pas avec elle, elle s’est taillé un corps fin et élancé, une musculature sèche et nerveuse.
Ses cheveux bruns lui arriveraient en bas des reins si elle les laissait détachés, mais ils sont tressés la plupart du temps pour ne pas la gêner. Sa peau est restée très pâle, comme celle de quelqu’un qui craindrait le soleil, et ses yeux sont d’un bleu presque mauve.
Elke est jolie, certes, mais pas d’une beauté spectaculaire comme certaines femmes des montagnes. Elle se trouve même plutôt ordinaire et ne s’en plaint guère. Son véritable don, c’est la musique. Elle joue du luth et chante avec un art consommé et une grâce particulière.





Description psychologique
Elke est la bonté incarnée. Douce rêveuse, poétesse amoureuse de la nature, elle se montre toujours compatissante et prête à aider les autres, à apaiser leurs tourments de son mieux pour peu qu’on le lui demande.
Le pendant de cet heureux caractère est qu’elle fait preuve parfois d’une grande naïveté. Elle ne comprend pas vraiment pourquoi les autres ne sont pas tous comme elle, heureux de ce qu’ils ont ; elle ne voit pas les intentions cachées ou les mesquineries. De toute manière, elle s’en soucie assez peu. Ce qui lui importe vraiment c’est de composer de la musique ou des poèmes, de partager sa joie avec ceux qui le désirent et de communier avec la nature.
Autant elle peut être d’une grande timidité quand on l’interroge sur elle-même, qu’on veut la faire parler, autant elle se libère de toute forme d’hésitation ou de réserve quand elle joue et chante. Elle s’épanouit véritablement dans la musique. Une fois détendue, elle est pourtant capable d’humour et de malice.
Elle est capable d’un certain franc-parler et ne se laissera pas marcher sur les pieds si elle estime que certaines limites sont franchies. Compte tenu de sa grande patience, il va sans dire qu’elle ne se rebelle pas bien souvent.




Opinions
Peu de choses intéressent vraiment Elke en dehors de la musique et de la nature. Elle ne se soucie ni de territoires, ni de politique. De toute façon, elle n’a aucun désir de sortir de ses chères montagnes où elle se trouve si bien. Elle sait qu’il existe d’autres contrées, d’autres peuples, d’autres coutumes, mais ils ne l’intéressent que pour la matière qu’ils peuvent fournir à ses ballades et ses poèmes.
Elle éprouve un grand respect pour l’Oblat et sa famille, mais également pour chacun des membres de son peuple. Il ne saurait en être autrement. Elle a entendu dire que bien loin, au sud, certains peuples admettent l’esclavage, mais elle ne comprend même pas vraiment ce que cela implique. Comment diable pourrait-on posséder une autre vie que la sienne ?
Quant à l’ouverture vers les Quatre-Duchés, elle n’est ni pour ni contre, du moment qu’on la laisse exercer son art. Elle serait seulement curieuse de rencontrer leurs musiciens ou de découvrir de nouveaux sujets pour ses rimes.





Relations
Elke est plutôt solitaire de par son activité et ses déplacements fréquents. Elle est néanmoins reçue un peu partout et s’enorgueillit de l’amitié de certaines personnes. Elle se sent tout particulièrement proche d’Aksel, frère cadet de l’Oblat, dont elle a l’impression de pouvoir un peu apaiser la langueur et les souffrances quand elle vient chanter pour lui ou lui livrer des récits épiques tout droit sortis de sa fertile imagination.
L’ambitieuse Kaïran ne lui plaît pas autant mais elle la respecte et admire sa prestance.
Presque certaine que le reste de la famille de l’Oblat ne la voit même pas tant elle est discrète, elle les respecte de loin sans se soucier davantage de leur plaire.
De sa famille, il ne lui reste qu’Hanneke, une vieille tante, sœur aînée de son père. Elle lui voue un amour sans limites et lui rend visite à chaque fois qu’elle peut, ce qui n’est pas très fréquent.



Histoire
Elke est née au cœur de l’hiver, sous une tente chaleureuse et pleine d’amour. Ses parents, Osgeir et Deetje, s’étaient rencontrés sur le tard et elle fut leur seul enfant. Choyée par des parents un peu âgés, elle fut encouragée à suivre la voie artistique qui l’attirait sans que jamais rien ne la freine dans ses ambitions. Ils lui transmirent le peu qu’ils savaient de musique et de culture, puis s’arrangèrent avec un barde itinérant pour lui offrir le complément. Elke se révéla tout particulièrement douée pour la musique et dotée d’une voix exceptionnelle, propre à faire fondre le cœur des Hommes.

Ainsi aimée et protégée durant toute son enfance et son adolescence mais un peu isolée, elle ne développa guère sa sociabilité. En revanche, elle se révéla une amoureuse fervente de la nature et de la vie sous toutes ses formes. Encouragée à la liberté et à la curiosité par des parents d’heureuse nature, elle passait des heures dehors, parfois même plusieurs jours – sachant parfaitement survivre seule dehors – à parler aux animaux et aux plantes, à composer de longues et mélancoliques ballades ou de joyeux et épiques poèmes.

Compte tenu de l’âge avancé de ses parents lorsqu’elle atteignit elle-même l’âge adulte, leur mort ne lui causa pas un grand choc. Sa mère partit la première, suivie de peu par un père incapable de vivre sans son amour. Bien qu’évidemment fort triste, elle ne put que faire son deuil de manière saine et se réjouir que ses parents soient réunis dans la mort comme ils l’avaient été dans la vie.

La famille s’était alors installée aux abords de Jhaampe, juste à côté des quartiers d’hiver d’Hanneke, sœur aînée d’Osgeir. La tante d’Elke, bien que fort âgée, avait une santé de fer et une robustesse à toute épreuve. Elle aida de son mieux sa nièce, lui offrant le réconfort et l’amour dont elle avait besoin, puis l’encourageant à partir et se détacher du passé quand il fut temps.

C’est donc par un beau matin glacial et lumineux, en plein cœur de l’hiver, qu’Elke s’équipa pour sa première tournée en solitaire. Tout en laçant avec soin les hautes bottes fourrées qui devaient la protéger du froid, elle songea que dans sa vie, l’hiver jouait toujours un rôle essentiel, ce qui la fit sourire avec douceur. Elle aimait infiniment l’hiver, la neige, les cristaux de glace scintillant dans les arbres si noirs. Elle aimait aussi la neige tombant comme de gros morceaux de coton, le froid obligeant à s’emmitoufler dans des fourrures, et les réunions chaleureuses quand on partage son feu avec tous ceux qui en ont besoin ou envie.

Une capuche bordée de fourrure bien rabattue sur ses cheveux tressés, son équipement solidement harnaché sur son dos avec son luth, elle partit donc sans un regard en arrière alors que s’annonçaient déjà les premiers perce-neiges. Ce soir-là, elle dormit sous la tente d’une famille aimable à qui elle avait payé son gîte par une soirée de chansons.
Pendant les longs mois de printemps, d’été, et même le début de l’automne, elle erra dans les montagnes, offrant ses services à qui en voudrait, apprenant les nouvelles ici pour les chanter là, transmettant messages, joies et peines autour d’elle.

Aux premiers flocons, elle reprit la route de Jhaampe et y poursuivit son activité avec le même sérieux et le même plaisir. C’est au cours de cet hiver-là, celui de ses dix-neuf ans, qu’elle fit la connaissance d’Aksel, le frère cadet de l’Oblat. Il avait été saisi d’une étrange langueur depuis quelques années et quelqu’un du palais avait songé que, peut-être, la musique et les nouvelles chantées pourraient l’apaiser un peu. Elle se prit immédiatement d’affection pour ce beau jeune homme au visage tragique. Même si sa sœur jumelle Kaïran la mettait parfois un peu mal à l’aise, elle apprit à l’apprécier également et revint souvent chanter pour Aksel. Chaque hiver, elle passe beaucoup de temps auprès de la famille de l’Oblat, donc, leur rapportant toutes les nouvelles du Royaume glanées au cours de l’été, les divertissant et s’inquiétant de ne pouvoir aider davantage Aksel dont la santé décline.





Possessions et aptitudes
• Possessions : un luth précieux et qu’elle entretient amoureusement, quelques anneaux d’argent à ses doigts, ses poignets ou ses biceps, un équipement de voyage léger mais pratique et complet.
• Aptitudes : musicienne hors pair, Elke n’a pas vraiment appris à se battre, à chasser ou autre chose de crainte que ses mains n’en soient abîmées. Elle sait cependant se défendre et utilise pour cela un long et solide bâton de marche plus haut qu’elle. Elle cueille ce qu’il lui faut pour manger quand elle n’est pas en ville, ou pose quelques collets. En cas de besoin, elle fait du troc en fabriquant de menus bijoux et objets ou en régalant ses interlocuteurs de chansons.





ENTRE NOUS
Comment avez-vous connu le forum ? Ahem ange
Que pensez-vous du forum ? Avez-vous eu des difficultés à comprendre l'ensemble des sections ? C’est beau et je vous aime mrgreen
Avez-vous lu les romans de Robin Hobb ou bien est-ce une découverte avec le forum ? Toujours pas mrgreen
Un commentaire à nous faire ? Tellement
Crédits avatar : Left Unsaid - Lleayhe / Winter on the Way - Selenada (http://selenada.deviantart.com/gallery/)








Dernière édition par Elke le Dim 25 Oct - 16:44, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 823
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Elke, rêveuse impénitente   Dim 12 Oct - 0:53

Bonsoir et re bienvenue! :p

Pour l'instant je n'ai rien à redire! Sauf peut-être un détail! Tu nous parles d'une vieille tante a qui elle voue un amour sans limite, du coup on aimerait bien avoir un nom pour cette tante ^^
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Elke, rêveuse impénitente   Dim 12 Oct - 0:55

Si je veux mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 823
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Elke, rêveuse impénitente   Dim 12 Oct - 21:54

C'est avec un plaisir immense que je valide donc ce premier personnage des Montagnes =)
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Elke, rêveuse impénitente   Dim 12 Oct - 21:59

Merciiiii *-*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elke, rêveuse impénitente   

Revenir en haut Aller en bas
 

Elke, rêveuse impénitente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Garde impériale
» [Tutoriel]Comment payer ces impôts?
» Renégat impérial
» armée impériale napoléonienne et européenne
» Projet Garde Impériaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Registre des personnages :: Personnages validés :: Du Royaume des Montagnes
-