AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre attendue (04/09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Rencontre attendue (04/09)   Dim 26 Fév - 22:18

Une cape sombre un peu abîmée recouvrant ses jupes bleues de servante, Brume rentrait d'une promenade en forêt. Elle adorait marcher dans les fourrés des abords de Castelcerf et s'habillait toujours en conséquence. Cependant le but de sa balade n'était pas aussi innocent qu'il pouvait le paraître aux yeux des badauds qui la considéraient comme une domestique quelconque... Brume était en effet l'assassin royal de la reine-mère Bienséance, et profitait de ses escapades forestières pour refaire ses provisions d'herbes de toutes sortes.
Ce jour-là, elle avait ramassé plus particulièrement des plantes aux vertus de somnifères qui lui manquaient depuis une récente mission. Satisfaite de sa récolte, elle se dirigeait vers sa chambre de bonne d'un pas léger, lorsqu'elle se souvint que la pièce d'à côté, réservée aux nobles dames qu'elle servait, allait de nouveau être occupée...

Brume avait été tranquille durant deux semaines, depuis que sa précédente maîtresse avait fuit avec un palefrenier dont elle s'était éprise, mais c'en était fini désormais. Elle allait devoir redoubler d'attention avant de déclencher le passage qui la menait aux couloirs secrets du Château et n'allait plus pouvoir dormir dans le repaire de l'assassin royal en titre, beaucoup plus confortable que le réduit qui lui tenait lieu de chambre.
Plus contraignant encore que ces simples aspects matériels était l'aspect humain des choses. La jeune femme était par nature solitaire et peu encline à engager la conversation, mais son rôle auprès de la Reine faisait qu'elle ne devait en aucun cas attirer la curiosité ou se livrer à des confidences. La tâche allait de plus être plus complexe encore que les fois précédentes, la noble dame au service de laquelle serait Brume n'étant autre qu'Acuité Loinvoyant, fille du Duc Glace de Béarns, très appréciée par Bienséance.

La raison pour laquelle la souveraine en avait décidé ainsi était obscure pour sa débitrice. Il était de notoriété publique qu'au contraire de son fils le Roi Vainqueur elle goûtait la compagnie de Glace - et de sa fille qui suivait les opinions de son père -, aussi Brume avait du mal à croire que la reine-mère voulait qu'elle surveille sa nouvelle maîtresse comme d'ordinaire elle le faisait. Peut-être doutait-elle de la loyauté de sa jeune protégée et voulait-elle s'en assurer par ce biais ? Une autre idée se formait lentement dans l'esprit rodé aux intrigues de l'assassin... La Reine pouvait au contraire avoir toute confiance en Acuité et vouloir que Brume et elle se rapprochent, peut-être même pour à terme mettre la jeune noble au courant du double rôle joué par sa domestique. Brume ne voyait certes pas en quoi cela pouvait être utile à la souveraine, mais cette hypothèse n'était cependant pas à négliger. Il allait donc falloir jouer finement avec l'apprentie artiseuse : il n'était pas question que celle-ci se plaigne du manque de loquacité de sa servante et en réclame une autre, faisant ainsi tomber les plans de Bienséance, quels qu'ils soient, à l'eau, et provoquant les foudres de celle-ci.

Arrivant à la forteresse et au terme de ses réflexions, la jeune femme soupira. Puis elle se dirigea rapidement vers l'escalier menant à sa chambre, craignant de ne pas avoir le temps de cacher ses herbes et accessoires suspects.
Acuité n'était cependant pas encore là quand Brume pénétra dans l'appartement double - un réduit pour la servante et une vaste pièce richement meublée pour la jeune noble. Vite, elle s'engouffra dans la chambrette qui lui était réservée, déclencha le passage présent dans un mur et déposa ses secrets sur la première marche de l'escalier sombre et tortueux qui était apparu. Elle songea brièvement qu'il faudrait qu'elle évite de marcher dessus la prochaine fois puis referma le passage. Tout était prêt pour l'arrivée de sa nouvelle maîtresse, et Brume commença à repriser sa cape qu'elle avait quelque peu accroché en forêt tout en attendant Acuité.


Dernière édition par Brume le Jeu 17 Mai - 13:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Dim 4 Mar - 17:08

Le voyage avait été long, trop long au goût d’Acuité. Trois jours et deux nuits à supporter les mouvements chaotiques de la calèche qui l’amenait à sa nouvelle vie. Elle aurait encore préféré monter à dos de cheval, cela lui aurait au moins permis d’amener Griotte, sa jument couleur baie. Mais son père avait décrété que sa fille n’aurait pas besoin de sa monture une fois à Castelcerf, le Maître d’écurie lui donnerait surement une pièce de choix. Acuité pensait sincèrement que son père souhaitait juste préserver la jument d’un voyage épuisant.

Les adieux avaient été brefs, comme pour couper court aux lamentations de sa mère, qui bien évidement, pleurait. Glace semblait agacé par ce comportement typiquement féminin, de ce fait Acuité avait préféré avancer le départ. Elle avait embrassé longuement sa mère en l’étreignant pendant des minutes qui lui semblèrent des secondes, et avait accueilli le baiser sur le front, déposé par son père comme une bénédiction.
Elle savait qu’il l’aimait, tout comme elle savait qu’il n’était pas homme à épancher ses sentiments. Néanmoins, l’émotion vive qu’elle ressentait face à ce manque d’affection resterait à jamais enfouie au plus profond de son cœur. Qu’aurait-elle été capable de donner pour l’entendre une seule fois lui dire qu’il l’aimait de sa propre bouche ou pour qu’il la prenne dans ses bras protecteurs ?

Ravalant ses larmes, pour ne pas montrer sa faiblesse, elle avait sauté dans la calèche et en avait tiré les rideaux, ne laissant dépasser qu’un bras balançant dans un dernier geste d’adieux, tandis que le véhicule s’éloignait du domaine qu’elle avait toujours connu.
C’était aussi un moyen de rester seule et tranquille, toute à sa peine, car Taebryn, l’homme de main de son père était aussi du voyage. L’homme bien que peu causant, avait une façon de regarder la jeune fille qui la mettait mal à l’aise. Dans un moment tel que celui-ci, elle ne souhaitait pas y être confrontée.
Le trajet semblait passer à une vitesse incroyablement lente. Acuité pensait sans arrêt à tout ce qu’elle laissait derrière elle, sans même imaginer tout ce qui l’attendait dans cette nouvelle vie.
Son apprentissage de l’Art était une opportunité sans égale, afin de se faire un nom et une suite, pourtant, à ce même moment, elle était incapable d’y songer. Une force étrange la poussait à se rendre à Castercelf, mais une autre lui faisait trainer les pieds.

Et puis, en fin d’après midi le troisième jour, la procession s’était arrêtée devant les pierres du château. Elle était descendue, les yeux ébahis par tant de grandeur. Le domaine de Castellonde était beau, le château de Castercelf était imposant. Comme elle s’y attendait, la Reine l’attendait et la pris chaleureusement dans ses bras un court instant, en lui souhaitant la bienvenue. A son grand soulagement, Vainqueur son grand cousin n’était pas présent.
Prétextant la fatigue du trajet, elle s’était éclipsée dans sa nouvelle chambre qu’elle avait ouverte à la volée dans un soupir exaspéré. Ses bagages avaient déjà été déposés dans sa chambre, et une servante était entrain de déballer ses robes pour les ranger dans l’armoire en bois massif.
Surprise par la présence de cette dernière, elle bafouilla un bonjour en tentant d’apposer sur son visage une expression avenante, mais en réalité, elle souhaitait juste être seule, pour pleurer toutes les larmes de son corps. La pièce sentait bon le frais, les roseaux qui jonchaient le sol était coupés de ce matin. La décoration était un peu trop riche à son goût, mais qu’y pouvait-elle ? Elle était de lignée royale, alors elle se plierait à ce surplus de richesse.
Sans laisser le temps à la jeune femme brune qui se tenait devant elle de reprendre son ouvrage elle lui dit :
- Peux-tu me préparer un bain dans ma chambre ? Et aussi me rapporter des cuisines des petits pains au miel et du thé à la citronnelle. Je n’aurais pas besoin de tes services pour la soirée. Tes tâches achevées, tu pourras vaquer à tes propres occupations. Quel est ton nom ?
Et tandis qu’elle donnait ses directives, elle commença à retirer sa ceinture qu’elle posa sur une charmante petite chaise sculptée dans un coin, sans même prêter attention à l’apparence de sa servante. Son besoin de solitude prenait le dessus et elle dû se tourner vers la fenêtre pour masquer une larme.
Revenir en haut Aller en bas
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Dim 4 Mar - 20:11

Alors que Brume finissait son travail de couture, un homme avait brusquement fait irruption dans la pièce, apportant un grand nombre de bagages. L'air mécontent d'accomplir cette tâche, il avait brièvement déclaré être Taebryn, le garde du corps d'Acuité - "alors attention à bien la servir, jeune femme !" avait-il ajouté - et était reparti sans plus tarder.
L'assassin avait alors posé sa cape recousue sur son lit et s'était mise à déballer les affaires de sa nouvelle maîtresse. Une profusion de robes, évidemment, mais aussi des vêtements plus commodes - pour la chasse, d'arès ce que la jeune femme savait d'Acuité.

Brume était soucieuse. En plus de l'ambiguité de sa mission auprès de la jeune noble, elle allait devoir composer avec Taebryn qui n'allait sans doute pas lâcher Acuité d'une semelle. Il lui avait fait l'impression d'un personnage peu aimable, mais pas que... L'homme semblait dangereux et pouvait fort bien avoir une tâche secrète à accomplir au Château. La jeune femme songea à en parler à la Reine, mais, celle-ci ayant toute confiance en Glace, la laisserait-elle mettre en doute son honnêteté ? Pour la énième fois depuis sa mort, elle déplora l'absence de son mentor, son maître assassin Esir Loinvoyant. Frère bâtard du défunt Roi Prospère, il aurait su la conseiller à ce sujet. Finalement, elle décida de tout de même mentionner ses doutes à la souveraine et de surveiller le garde du corps en douce.

Elle en était là de ses réflexions lorsque Acuité entra avec fracas. La jeune noble, sa chevelure blond-roux légèrement en désordre, paraissait mal à l'aise. S'apercevant qu'elle n'était pas seule, ce fut en balbutiant qu'elle salua sa servante, avant de se reprendre et de lui donner ses premiers ordres :

- Peux-tu me préparer un bain dans ma chambre ? Et aussi me rapporter des cuisines des petits pains au miel et du thé à la citronnelle. Je n’aurais pas besoin de tes services pour la soirée. Tes tâches achevées, tu pourras vaquer à tes propres occupations. Quel est ton nom ?

- Bonsoir ma dame. Mon nom est Brume Servia. Je vais vous apporter toute de suite votre collation, puis je m'occuperai de votre bain. Voulez-vous que je continue ensuite de ranger vos affaires ou préférez-vous le faire vous-même ?

Brume avait parlé du ton monocorde dont elle usait pour décourager ses différentes maîtresses d'engager une conversation personnelle avec elle. Cependant Acuité ne paraissait pas curieuse à son égard, comportement sans doute dû à la tristesse du départ et à la fatigue du voyage.


Dernière édition par Brume le Ven 17 Oct - 11:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Dim 4 Mar - 21:50

Discrètement, Acuité essuya sa larme avant de se retourner vers la jeune femme.
Le ton employé par sa domestique l’avait surprit. Elle leva un sourcil, intriguée. D’ordinaire, les domestiques ne parlaient pas ou peu, hochant simplement la tête suite à un ordre quelconque. Cette jeune femme, Brume, lui parut subitement bien plus apte à la servir. Non pas pour sa loquacité mais pour le sens de ses mots. Elle lui laissait le choix et paraissait agir après réflexion.

S’apprêtant à répondre, elle fut stoppée dans son élan par quelqu’un qui frappa doucement à la porte. Acuité s’avança d’un pas vif vers la source du bruit et posa ses mains contre le bois massif.

-Qui est-ce ? demanda-t-elle d’un ton un peu craintif.

-Taebryn, ma Dame.

La jeune femme ferma les yeux et un éclair d’agacement passa sur les traits fins de son visage. Comme elle ne répondit pas, l’autre continua :

-Ma Dame, nous vous attendrons d’ici une heure pour le repas. Tachez de vous reposer s’il vous plait.

- Je ne viendrais pas.
Son ton était sec. Et se rendant compte de son manque de tact, elle se reprit après un léger raclement de gorge et sa voix s'adoucit :

- Je suis fatiguée, épuisée par la route. Je m’excuserais auprès de la Reine en personne demain, mais pour l’heure, ma domestique m’apportera simplement une collation et je me coucherai sans attendre. Merci.

Il y eu un instant de silence avant que le garde du corps ne reprenne simplement.

-Comme il vous plaira ma Dame.

Acuité tendit l’oreille contre le bois, pour être bien sûre que ses pas l’éloignaient d’elle.
Lorsqu’elle fut rassurée, elle se tourna à nouveau vers Brume.

-Brume, merci pour votre sollicitude. Pour ce soir, je vous donne quartier libre après mon bain, je rangerai mes affaires moi-même.

Elle lui lança un sourire franc, qu’elle voulait rassurant. En réalité, elle ne souhaitait voir personne ce soir, mais la jeune domestique n’y était pour rien, et il était injuste de se montrer désagréable avec elle. Elle était jolie, relativement jeune, bien que plus âgée que la maitresse de la chambre.
Sans pour autant engager la conversation, elle souhaitait que cette nouvelle vie commence bien avec cette inconnue qui d’ici peu, serait la personne la plus proche en ces lieux. Sans partager de secret, les domestiques sont les individus qui savent tout de vous. Ils vivent à vos côtés au quotidien, connaissent vos goûts, vos intérêts et tout ce qui entoure votre vie.
Elle s’avança auprès du lit, et s’y assit tout en commençant à retirer de ses boucles vénitiennes les attaches et peignes en métal qui soutenaient ses boucles.
Revenir en haut Aller en bas
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Lun 5 Mar - 19:31

Après avoir parlé, Brume s'était légérement mordu les lèvres. Elle avait avait été beaucoup plus loquace qu'à l'accoutumée, dans le but de ne pas rebuter la jeune noble, mais espérait maintenant que cela n'allait pas entraîner trop de la curiosité de sa part. Cependant Acuité n'eut pas le temps de répondre : quelqu'un toquait à la porte.

Brume vit tout de suite que sa jeune maîtresse avait l'air inquiète, puis agacée lorsqu'elle sut à qui elle parlait. Elle retint un soupir. Comme elle le craignait, cet homme, Taebryn, n'allait pas les lâcher... L'assassin avait un mauvais pressentiment le concernant, et Esir lui avait appris à s'y fier dans les situations nécessitant des réactions rapides. Il faudrait qu'elle se renseigne sur lui, et vite, quoiqu'en pense la Reine.

La domestique fut soulagée lorsqu'elle vit que le garde du corps acceptait sans rechigner le fait qu'Acuité ne descende pas manger et partait. Après l'avoir vérifié un peu anxieusement, la jeune noble se tourna alors vers elle :

- Brume, merci pour votre sollicitude. Pour ce soir, je vous donne quartier libre après mon bain, je rangerai mes affaires moi-même.

La jeune femme nota en souriant à peine que sa maîtresse la vouvoyait à présent. Peut-être avait-elle noté leur légère différente d'âge, ou bien était-ce l'effet du petit discours que Brume lui avait adressé avant l'interruption de Taebryn ? En tout cas, elle était rassurée. Acuité n'était définitivement pas une personne curieuse à l'égard de ses domestiques : malgré la perche involontaire lancée par Brume en discourant trop longuement elle n'avait pas poussé la conversation plus loin. Et, plus que cela, la jeune et jolie fille de Glace Loinvoyant paraissait désireuse d'être agréable à sa servante et lui souriait malgré sa peine.

- Bien, ma dame. Dites-moi, si ce n'est indiscret... Cet homme, qui vous parlait tantôt, n'est-il pas un peu effrayant ? Quand il m'a apporté les bagages il m'a parut très... imposant.

L'assassin avait feint un ton un peu ingénu, sans trop dénoter cependant avec celui dont elle avait usé précédemment. Elle avait besoin de se renseigner sur le garde du corps mais avait agit impulsivement et craignait désormais un peu l'effet que cette question incongrue aurait sur Acuité.


Dernière édition par Brume le Ven 17 Oct - 11:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Mar 6 Mar - 22:30

Ah…ce Taebryn, jamais il ne la lâcherait.
Tandis qu’Acuité retirait à présent sa ceinture de cuir, sa jeune servante (bien que plus âgé qu’elle apparemment) reprit le fil de la conversation.

- Bien, ma dame. Dites-moi, si ce n'est indiscret... Cet homme, qui vous parlait tantôt, n'est-il pas un peu effrayant ? Quand il m'a apporté les bagages il m'a parut très... imposant.


Elle la contempla quelques instants. C’était la première fois qu’une domestique posait des questions sur Taebryn. En même temps, c’était la première fois que Taebryn quittait Castellonde. Ici personne ne le connaissait et elle reconnue facilement que pour une étrangère, il pouvait paraitre…singulier.
Elle se leva et fit glisser la ceinture sur son lit, puis sa robe frôla ses épaules, sa poitrine et sa taille avant de s’écraser sur le sol en un bruit mat. Elle replia ses bras sur ses seins et se tourna à nouveau vers Brume.

- Taebryn est…il est l’homme de main de mon père, et mon garde du corps. C’est un Béarnais alors forcément, il est taillé dans la masse.

Elle marqua une pose, hésitante un instant en baissant les yeux. Pouvait-elle se confier de la sorte à sa toute nouvelle servante ? Elle était épuisée et peut-être que cette fatigue émoussait sa crainte. Elle s’assit à nouveau sur le lit avant de reporter son regard sombre sur la jeune brunette.

- Par moments, il me couve un peu trop. Je sais qu’il ne souhaite que mon bien mais sa présence m’est pesante, voilà tout.

En réalité, il lui faisait penser quelques fois à un chiot, toujours à courir derrière elle et quand il était dans les parages, elle n’était jamais tranquille. Sois elle sentait son regard fixe posé sur elle, sois il venait tout le temps à son aide pour tout et n’importe quoi. Tenir un tableau, cueillir des fleurs, panser son cheval ou son faucon, il était partout.
De ce fait, parfois, il arrivait à la jeune femme de ne plus supporter sa présence, et ce, même si elle savait que le guerrier ne faisait que suivre les ordres de son père.

Elle attrapa sa robe qu’elle porta à sa poitrine. De son bras libre, elle passa une main dans ses cheveux  et envoya un sourire à la domestique. Toujours assise sur son lit, dans l’attente de son bain et de sa collation, elle haussa un sourcil moqueur avant de reprendre :

- Et vous Brume, dites-moi, si ce n’est indiscret, comment vous êtes vous retrouvé ici ?

Elle posa son menton au creux de sa main, le coude replié sur son genoux, dans l'attente d'une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Mer 7 Mar - 7:48

Acuité regarda intensivement Brume pendant un moment qui lui parut très long et lui fit regretter sa question... Puis, tout en se déshabillant, la jeune noble finit par répondre sur un ton égal :

- Taebryn est… il est l’homme de main de mon père, et mon garde du corps. C’est un Béarnais alors forcément, il est taillé dans la masse.

Elle s'interrompit, sans doute pour jauger si sa domestique était digne de confidence. Elle dut penser que oui et reprit, pensive :

- Par moments, il me couve un peu trop. Je sais qu’il ne souhaite que mon bien mais sa présence m’est pesante, voilà tout.

Elle n'en dira pas plus, jugea Brume, pourtant avide de renseignements supplémentaires. Elle n'avait été que trop imprudente en interrogeant Acuité ainsi et devrait se contenter de ce qu'elle avait obtenu. Homme de main... songea-t-elle. Sans doute assassin comme moi, mais je doute qu'elle le sache. Cela colle avec l'impression de danger que j'ai eue. Et si Glace se sépare de lui pour sa fille, c'est qu'elle lui est très chère... ou bien qu'il compte mener un projet secret à Castelcerf. Comme prévu la jeune femme allait devoir ouvrir l'oeil, en toute discrétion pour ne pas éveiller la méfiance de la partie adverse.

Acuité, assise sur son lit et tenant sa robe contre elle, sourit alors à Brume et lui lança :

- Et vous Brume, dites-moi, si ce n’est indiscret, comment vous êtes vous retrouvé ici ?

L'assassin connut alors un instant de panique. Sa maîtresse ayant eut l'air peu curieuse et détenant des renseignements qui lui étaient précieux, elle avait baissé sa garde et parlé bien plus que ce que lui dictait sa raison. Et maintenant, elle voulait en savoir plus sur elle...
Elle songea un instant à esquiver la question sous un prétexte plus ou moins bien trouvé. Cependant, ce n'était pas ce qu'il fallait faire, elle le sentait. Acuité n'avait pas dit cela par hasard : elle avait repris les mêmes termes dont avait usé Brume précédemment. Que faire ?

Au bout d'un douloureux instant, Brume reprit ses esprits. Servante elle était, en servante elle agirait donc. Priant pour que la jeune Béarnaise n'ait pas repéré son moment de faiblesse, elle répondit, en reprenant son ton plutôt monocorde :

- Mes parents venaient de l'intérieur du duché de Cerf, et pour faire mieux que les leurs ils ont voulu tenter leur chance à Bourg-de-Castelcerf. Comme ils n'avaient aucune compétences réelles à part le travail de la terre ils ont bien sûr échoué... Ils vivaient de ce qu'ils trouvaient, et j'ai vécu ainsi avec eux, jusqu'à l'âge de 14 ans où je me suis rebellée et présentée comme servante au château. Ils en manquaient, en ce temps-là, alors ils n'ont pas été très regardant sur mon aspect, juste sur la façon dont j'effectuais les choses... Voilà.

Sa voix s'éteignit doucement. L'assassin avait improvisé une histoire qu'elle espérait plausible... Pour ne pas avoir à répondre à d'autres questions du même type elle ajouta :

- Maintenant,  ma dame, si vous voulez bien je vais chercher de l'eau pour votre bain. Même si la pièce est bien chauffée vous risquez de prendre froid aussi peu couverte.

Brume se leva, attendant que la jeune noble lui donne son autorisation.


Dernière édition par Brume le Ven 17 Oct - 11:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Dim 11 Mar - 16:57

Acuité donna rapidement son accord d’un hochement de tête, pour que sa domestique aille lui chercher l’eau chaude nécessaire à son bain.
A peine la porte s’était-elle refermée que la jeune noble s’allongea sur le lit, sa robe toujours posée sur elle, masquant la naissance de se féminité. Elle posa un bras sur son visage fatigué.
L’histoire de sa domestique était plutôt triste, elle s’y attarda quelques minutes avant de penser à sa propre aventure. Elle était là, à Castercelf, capitale des Quatre-Duchés. Acuité Loinvoyant, issue de lignée royale, sa place était ici, même si elle aurait préférée qu’elle soit à Castellonde.
Son pays lui manquait déjà, sa mère et son père aussi. Qu’allait-elle pouvoir bien faire de ses journées, ici, dans cette cage dorée.
Elle ne savait même pas à quel moment son apprentissage de l’Art commencerait. En attendant, elle serait comme une invitée en terre inconnue.
Elle dû s’endormir car quand on frappa à nouveau à la porte, il lui sembla que seulement quelques secondes s’étaient écoulées depuis le départ de Brume.
La jeune brunette entra, suivi de quatre autres domestiques. Sa favorite déposa un plateau qui sentait bon le miel et la viande en salaison sur une petite table à côté de la baignoire en bois qu’avaient posé les deux autres. Enfin, les derniers renversèrent leurs sceaux d’eau brulante dans le réceptacle.

Acuité les remercia et les congédia tous, sauf Brume. Puis, elle lâcha définitivement sa robe et plongea sa nudité dans la baignoire lentement tant l’eau était chaude. Elle s’allongea en prenant soin de laisser sa longue chevelure pendre à l’extérieur de la baignoire et ferma les yeux de bonheur, un sourire fixé sur ses lèvres, offerte à la vie et à la plénitude.
- Brume, auriez-vous l’obligeance de bien vouloir brosser ma chevelure je vous prie. Quand ils seront bien démêlés, vous pourrez prendre votre soirée et vaquer à vos propres occupations.

Tandis que la jeune domestique s’approchait, Acuité attrapa un petit pain au miel, fierté de Castercelf et le porta à ses lèvres affamées. C’était bon, très bon même.
Elle trempa ensuite ses mêmes lèvres dans le verre de vin épicé qui l’attendait également sur la petite table d’appoint. Si c’était ça le bonheur, il était clair qu’elle en profiterait au maximum.
Le silence qui s’était établi la gêna un peu. Elle attrapa une tranche de biche marinée dans des épices puis séchée et mordit dedans. La viande lui picota la langue mais le goût était exquis. A nouveau elle bu une gorgée du breuvage alcoolisé.
Finissant sa bouchée, elle lança :
- Comment vous êtes-vous retrouvée à mon service ? Je veux dire, qui serviez-vous avant moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Lun 12 Mar - 21:19

Dès qu'Acuité eut hoché la tête Brume sortit de la chambre en essayant de masquer son empressement. Une fois la porte refermée elle poussa un léger soupir en s'y adossant un instant...
Son histoire était visiblement bien passée, mais elle s'était retrouvée au dépourvu un instant. Elle n'était pas fière d'elle, et puis son mentor lui avait toujours dit de bien faire attention à garder son calme en toute circonstances. Surtout dans ce cas, où la jeune noble n'avait a priori aucune raison de se méfier de sa servante.

La jeune domestique finit par repartir d'un bon pas vers les cuisines : il ne fallait pas qu'Acuité se demande ce qu'elle faisait. Un petit plateau à son attention avait déjà été préparé, garni de pâtisseries traditionnelles, de viandes salées, de vin... Questionnant les cuisinières, Brume apprit que celui-ci avait été fait à la demande de Taebryn "parce qu'il connaissait mieux que quiconque les goûts de sa maîtresse". Elle fut contrariée qu'il soit toujours sur le dos d'Acuité, ce qui l'obligeait à plus de méfiance, mais dut néanmoins reconnaître que cela lui faisait gagner du temps.
Elle se rendit ensuite à la Grande Salle, portant d'une main la collation pour la blonde Béarnaise, et requit l'aide de quatre jeunes serviteurs désœuvrés pour l'aider à préparer le bain. Elle les dirigea ensuite vers une pièce attenante à la cuisine où étaient rangées toutes sortes de choses, dont des baignoires pour les chambres d'invités et de grands seaux.

Enfin, l'assassin suivie par sa troupe remonta à la chambre double, où Acuité mis un certain temps avant de répondre lorsqu'elle frappa. S'était-elle remise à pleurer ? Quand la domestique ouvrit la porte, elle changea d'avis : tout semblait indiquer que la jeune femme s'était assoupie un petit moment sur son lit.
Brume posa son plateau sur une table basse, tandis que ses aides se déchargeaient de leur fardeau. Au signal d'Acuité ils s'en furent, et les deux jeunes femmes se retrouvèrent seules. La Béarnaise se dénuda puis s'enfonça avec délice dans son bain d'eau très chaude, où elle se détendit un instant les yeux clos puis ordonna :

- Brume, auriez-vous l’obligeance de bien vouloir brosser ma chevelure je vous prie. Quand ils seront bien démêlés, vous pourrez prendre votre soirée et vaquer à vos propres occupations.

Sans mot dire, la jeune femme s'agenouilla derrière sa maîtresse, ayant pris sur la table de chevet une brosse à manche d'ivoire et à poils de chevreuil. A gestes lents et doux, elle s'occupa des belles boucles vénitiennes, veillant à les démêler sans les abîmer. Elle goûtait le silence présent au même titre qu'Acuité se régalait avec les douceurs choisies par son garde du corps. Cependant la jeune noble n'avait pas épuisé sa curiosité envers sa domestique :

- Comment vous êtes-vous retrouvée à mon service ? Je veux dire, qui serviez-vous avant moi ?

Ceci n'était pas une question gênante pour Brume qui n'avait pas à improviser, aussi pût-elle répondre aussitôt :

- Avant vous j'étais au service de Dame Flore de Raguelon, fille cadette du Comte du même nom - c'est un Château mineur de Cerf, vous ne devez sans doute pas connaître. Son père voulait lui faire trouver un bon parti, mais au final elle s'est enfuie voilà deux semaines avec un garçon d'écurie.

Brume se faisait l'impression d'être une commère indiscrète à tant parler, mais si Acuité voulait savoir...

- Depuis j'ai aidé en cuisine, et hier matin on m'a apprit que j'allais vous servir, acheva-t-elle.

Elle avait terminé sa tâche auprès de la jeune noble, aussi reposa-t-elle la brosse à sa place après en avoir ôté les cheveux. Elle demeura ensuite debout, cherchant à savoir si Acuité voulait continuer la conversation ou non.


Dernière édition par Brume le Ven 17 Oct - 11:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Mar 13 Mar - 13:05

Brume finissait de s’occuper de l’abondante chevelure d’Acuité tout en racontant son passé. De son côté, la jeune noble écoutait attentivement les moindres mots de sa domestique attitrée. L’histoire contée aurait pu faire rire ou scandaliser n’importe quels nobles alentours. Pourtant, Acuité ne voyait en cette histoire que courage et détermination. Elle enviait un peu cette Dame Flore, qui avait eu la force de renoncer à son statu en échange d’un amour simple et sans intérêt. Certes, ce n’était peut-être que rêve romantique d’adolescente, mais Acuité croyait fermement qu’il fallait un amour sincère pour s’enfuir d’une condition de vie aussi réglée.
Elle soupira simplement avant de murmurer pour elle-même :

-Quel courage….

Brume s’était relevée, sa tâche accomplie, et attendait debout. Sans dire un mot, la jeune blonde se contorsionna, afin de profiter du bain mais aussi de la vue de sa domestique. Les bras appuyés sur le rebord de la baignoire, le menton posé en dessus, elle la regarda simplement pendant de longues secondes.
Elle finit par reprendre une gorgée de vin, mais déjà la fatigue du voyage et l’alcool commençaient à alourdir ses paupières aux longs cils.
Enfin, elle lâcha :

-Merci Brume, vous pouvez disposer. N’oubliez pas que cette nuit est la votre, je vous reverrais donc demain matin. Oh et inutile de me renvoyer une équipe pour la baignoire, ils la récupèreront demain en nettoyant la chambre.

A nouveau, elle lui tourna le dos, profitant encore quelques minutes de son bain rassérénant.
Brume deviendrait-elle une confidente ? Une dame de compagnie ? Pour l’instant elle l’ignorait, mais elle aimait bien les façons simples de la domestique et elle décida qu’à partir de ce jour, elle traiterait de la meilleure façon possible la jeune femme.
Elle ne réagit au départ de la brunette que lorsque le bruit du loquet de la porte lui parvînt aux oreilles.

Désormais, elle était seule.

Avec une lenteur exaspérante, elle se sortit du bain, se sécha rapidement. L’air frais couru sur sa peau et un long frisson la parcouru. Elle se dépêcha alors d’enfiler sa chemise de nuit qu’elle devait avoir dans une malle non loin. Le vêtement trouvé et enfilé, elle rangea alors le reste de ses affaires en pensant à sa chambre de Castellonde, ses domestiques, sa mère et son père bien entendu.
Tous lui manquaient affreusement, et le mélange fatigue et alcool n’aida pas. D’humeur morose, une bonne heure plus tard, elle s’installa dans son lit de plume. Il sentait bon, il était moelleux, mais il était froid comme la pierre. Elle se roula en boule pour conserver la chaleur de son corps et rapidement, celle-ci se diffusa dans le tissu. Alors seulement, elle finit par s’endormir, fermant les yeux sur ce qui l’avait amené ici.
Revenir en haut Aller en bas
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   Jeu 15 Mar - 17:19

- Quel courage, murmura Acuité lorsque Brume eut fini son histoire.

Du courage ? L'assassin n'avait pas vu la chose comme cela, considérant son ancienne maîtresse plutôt comme une écervelée naïve que comme une femme engagée au nom de l'amour. Cependant il était vrai que son attirance pour le jeune palefrenier semblait sincère, et Brume se prit à souhaiter qu'ils soient heureux ensemble.
Alors que, debout, elle songeait en attendant un ordre d'Acuité, celle-ci se retourna dans sa baignoire et contempla sa servante un moment. Sans un mot, elle se reservit à boire puis dit enfin :

- Merci Brume, vous pouvez disposer. N’oubliez pas que cette nuit est la votre, je vous reverrai donc demain matin. Oh et inutile de me renvoyer une équipe pour la baignoire, ils la récupèreront demain en nettoyant la chambre.

- Bonne nuit, ma Dame
, répondit simplement Brume.

Cependant la jeune noble semblait à nouveau absorbée par son bain et ne parut pas l'entendre.

Doucement, l'assassin rejoignit la pièce qui lui était réservée et referma la porte. Le mobilier, réduit à sa plus simple expression, tranchait avec le luxe de la chambre d'Acuité. Mais ce n'était pas là le vrai repaire de Brume, aussi cela ne la dérangeait-elle pas. Sachant qu'elle serait tranquille cette nuit, elle déclencha discrètement le passage qui la menait à tous les recoins secrets du Château, et plus particulièrement le sien. Elle put alors se coucher dans un lit de plumes dont le moelleux avait peu à envier à celui de la jeune Béarnaise.
Elle ne savait pas vraiment ce qui la poussait à faire confiance à cette inconnue au point de quitter sa chambre ainsi. Acuité avait dit qu'elle ne rapellerait pas Brume durant la nuit, et celle-ci la croyait, voilà tout. Elle sentait que c'était une personne de confiance, honnête et douce dans la plupart de ses actes, et la cohabitation ne serait sans doute pas aussi contraignante que prévu. D'ailleurs, et elle en revenait toujours à cette question, pourquoi la Reine avait-elle ordonné cela ? Brume tenta un moment de répondre à cette question mais bientôt son esprit lâcha prise et elle s'endormit profondément.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre attendue (04/09)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre attendue (04/09)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une Arrivée fort attendue ~ une demande particulière.[Viktor. Kathleen. Aelalia]
» Retrouvaille tant attendue [PV: Patte de Granit]
» (F) Entre amitié et amour • 1 personne (très attendue)
» Vie tant attendue et à la fois Vie si surprenante... [PV Lunaire, Grise, Star, Sud & Opale]
» Une lettre tant attendue & un messager inattendu - Lorenzacio -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les appartements :: Archives V1 et V2
-