AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Sur la route [novembre 10 - Loyal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Mer 17 Fév - 18:10

Réveillé bien avant l'aube, Brun avait attendu Loyal dans la salle commune de l'auberge, encore plongée dans l'obscurité. Il n'avait rien à faire, il ne pouvait rien avaler. Il avait mal à la tête. Pourtant il ne pouvait s'empêcher de penser.

Il avait rêvé qu'Acuité et lui étaient mari et femme à Haute Garde. Un rêve ridicule. Un rêve glaçant. Manifestement il avait peur de ce nouveau lien qui les unissait, contre sa volonté. N'était-ce pas contre sa volonté qu'il allait traverser deux Royaumes ? N'était-ce pas contre sa volonté qu'il avait tout quitté - Castelcerf, Vainqueur...? N'aurait-il pas mieux valu qu'elle soit morte ?

Pourtant la nuit d'avant, il avait vu son sourire, son bonheur fugitif alors que ses lèvres formaient le mot d'Espoir. Et il n'aurait pas voulu effacer ces deux existences, qu'il lui appartenait désormais de protéger. Contre sa volonté ?

L'arrivée du garde le tira de ses sombres pensées. Il le salua d'un geste distant et le suivit aux écuries. L’œil du jeune homme avait bleui. Lui-même ne pouvait pas voir l'hématome qui s'était formé sur sa joue, là où la pierre était tombée. Ceux qui les verraient ensemble croiraient qu'ils s'étaient battu. Pourtant ils allaient prendre la route en bonne intelligence.

Et en silence. Pas un mot de fut prononcé pendant que les chevaux furent sellés, que les rues furent foulées, que la ville soit quittée. Quand le pavé fit place à la terre battue, et la terre battue aux herbes folles ; quand l'odeur de la mer se fut effacée ; quand la citadelle ne fut plus qu'une silhouette grise couronnée d'aurore ; alors Brun tira sur les rênes de Flamme, s'arrêta et se retourna.

Il regarda le château, et il ne pensait plus à Acuité, ni même à Espoir, il pensait à Vainqueur et cherchait à deviner dans quelle pièce il se trouvait, ce qu'il faisait, ce qu'il pensait. Pensait-il à son départ ? A Glace ? Aux Vifiers ? A son petit-déjeuner ?

A Shyrin ?

Il tendit son esprit vers feu son ami, mais ne trouva rien. La douleur de sa tête lui fut soudain insupportable et il tendit la main devant lui, comme s'il ne voyait plus rien. Il trouva la manche de Loyal, et referma ses doigts sur le tissu, ou sur sa peau.
- Argl... gémit-il.

Puis la douleur décrut, et il le relâcha.
- As-tu du vin ? demanda-t-il, mal en point.
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Mer 17 Fév - 23:31

La nuit fut courte et la douleur réveilla Loyal avant l'aube. Il profita de ce que le calme régnait au château pour faire une rapide toilette et aller récupérer Alfa au chenil. Le jeune garde envoyait de petites vagues à la chienne dans le but de la réveiller doucement, ce qui n'empêcha pas que la bête soit toujours endormie à son arrivée. Vaguement agacé par ce contretemps, le garde entra dans son box et s'assit à côté d'elle pour lui gratouiller les oreilles. Sa compagne de vif se contenta de remuer légèrement une oreille et de gronder un peu. Il était bien trop tôt à son goût et elle soujaitait dormir encore un peu.

Au bout d'une bonne dizaine de minutes, la belle se décida enfin à commencer sa journée, non sans un bon petit déjeuner au préalable. Loyal lui servit une portion de viande et la laissa manger pendant qu'il allait récupérer la bourse sous son matelas et son paquetage. Elle était prête quand il revint et ils se rendirent ensemble dans les écuries où Loyal sella un hongre bai tout à fait commun d'une dizaine d'années.

Sa monture prête, il l'enfourcha et descendit la route menant au village au pas, Alfa le suivant ou le précédant selon les moments. Il ne tarda pas à atteindre l'auberge où il avait passé sa soirée de la veille. Loyal avait à peine poussé la porte qu'il avait déjà remarqué son compagnon de voyage. Celui-ci szmblait avoir passé la pire nuit de sa vie et sa joue s'ornait désormais d'un très joli bleu, accordé à l'oeil du jeune garde. Il le salua et Braveterre le salua en retour d'un geste vague, à moins qu'il ne se soit même pas rendu compte de so, mouvement. Les deux hommes allèrent à l'écurie poir seller les chevaux. Une fois cela fait, ils quittèrent l'auberge et la ville.

Ils cheminèrent dans le plus profond des silence, seulement rompu par le martèlement des sabots sur la voie pavée, puis sur la terre battue qui lui succèda et les galopades de la chienne qui partait en avant puis les rejoignait la langue pendante et les yeux brillants de joie. Chaque foulée était semblable à un suplice raffiné pour Loyal. Il commençait seulement à s'y habituer quand Brun tira sur ses rênes pour arrêter sa monture. Il se retourna pour contempler le château auréolé de la douce lumière de l'aube. Loyal suivit son regard en s'interrogeant sur ce que son camarade de voyage laissait derrière lui et ce qu'il partait chercher.

Soudain, sans raison apparente, l'ancien maître d'arme se saisit du poignet de Loyal et produisit un son à mi-chemin entre le gargouillement et le gémissement. Inquiet, le vifier lui prit le bras et le mintint jusqu'à ce que l'autre le relâche. Il allait lui demander ce qu'il se passait quand Braveterre lui demanda s'il avait du vin.

- Bien sûr, répondit-il en sortant une outre de l'une de ses sacoches de selle. Il la lui passa et demanda d'un ton inquiet : Allez-vous bien ? Vous êtes très pâle.

Le jeune homme descendit de son cheval et prit les deux animaux par la bride pendant que Brun buvait. Alfa le rejoignit, la queue basse, sensible à l'inquiétude de son partenaire pour le bipède les accompagnant. Celui-ci semblait en moins bon état qu'il n'aurait dut l'être après sa cuite de la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Mer 17 Fév - 23:59

Brun saisit l'outre et but trois longues gorgées. Cela apaisa la douleur de son cœur, mais pas celle de son crâne. Il se trouvait dans un état similaire à celui où l'avait plongé la crue, là-bas, sur le front chalcédien. Il ne comprenait pas. Était-ce à cause du lien d'Art que Vainqueur lui avait imposé ? Ou était-ce seulement une gueule de bois carabinée ? Il n'avait pas l'habitude de boire autant, même si, depuis la guerre, cela lui arrivait plus souvent.

Il rendit l'outre à Loyal et s'essuya la bouche dans sa manche. A la lueur du jour, il remarqua qu'il avait des traces étranges sur sa veste, et se promit de la laver à la prochaine occasion. La sollicitude du jeune garde renforçait sa honte.
- Merci. Ça va, répondit-il en se dégageant, et en récupérant les reines de sa jument. Juste une sacrée migraine. Bien fait pour moi.

Il essaya de sourire, bien que ça ne fut pas très convaincant. Loyal était carrément descendu de cheval. Même le chien le regardait avec des yeux inquiets.
- Continuons. Ne perdons pas de temps, dit-il en reprenant le pas, assez lentement pour ne pas semer celui qui l'avait aidé.
Bientôt ils chevauchaient botte à botte à nouveau.

Derrière eux, le château s'était effacé. Brun en était soulagé. Les yeux plissés pour filtrer la luminosité, il regardait la route et la chienne qui gambadait. Et Loyal, de temps en temps. Malgré sa gentillesse, il n'avait pas oublié les doutes qu'il nourrissait à son propos. D'ailleurs, il ne lui avait pas rendu sa bourse de la veille. Mais il préféra ne pas en parler pour l'instant.
- Désolé pour hier soir, reprit-il au bout de longues minutes de silence. J'aurais préféré te rencontrer autrement.

Il ne se souvenait pas d'absolument tout. Mais il se souvenait bien de la colère du Béarnais, et les blessures de Loyal étaient là pour le lui rappeler.
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Jeu 18 Fév - 20:09


Brun but longuement avant de rendre sa gourde à Loyal. Après un faible sourire, il lui arracha les rênes des mains et talonna sa monture, qui repartit d'un pas tranquille, pour reprendre la route. Ni une, ni deux, le jeune garde sauta sur la sienne et le rattrapa au petit trot. Il ralentit quand son cheval fut à la hauteur du sien et suivit Alfa du regard pendant que celle-ci se portait en avant. Mine de rien, elle observait tout autour d'elle à la recherche d'un quelconque gibier, que le bruit des chevaux faisait malheureusement fuir. De temps en temps, Braveterre lui lançait des regards en coin, l'air de le jauger.

Au bout d'un silence qui lui sembla durer une éternité, mais qui dura juste le temps que le château disparaisse dans le lointain et que le soleil commence à les aveugler, l'ex-maître d'armes en fuite s'excusa de son comportement de la veille et dit au jeune homme qu'il aurait préféré le rencontrer autrement. Il est vraie que la soirée de la vieille n'avait pas été des plus agréable et que le garde s'était retrouvé dans une bagarre en partie causée par Brun.

- Ce n'est rien, puis se doutant qu'il faisait plus allusion à la bagarre qu'a autre chose, il ajouta : j'en ai vu d'autre, vous savez.

La conversation s'arrêta aussi vite qu'elle avait commencé et ne reprit pas de la journée. A un moment la compagne de Vif de Loyal s'éloigna de la route pendant quelques instants avant de revenir, un lapin dans la gueule. En plus de lui envoyer des ondes comme il en avait l'habitude, il descendit de cheval et la grattouilla en lui parlant comme l'aurait fait n'importe quel être humain normalement constitué avec son chien. Puis il remonta en selle et ils continuèrent leur route jusqu'au crépuscule, heure à laquelle ils montèrent le camp et s'occupèrent de leurs montures.

Une fois le feu allumé, le jeune homme sorti le lapin que la chienne lui avait apporté plus tôt dans l'après-midi et l'écorcha. Une fois l'animal défait de sa fourrure, il ramassa une branche bien droite et l'embrocha avec puis il le plaça au-dessus du feu. Il attendit que la viande soit cuite, la chienne couchée à côté de lui sans se préoccuper de ce que faisait Braveterre.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Ven 19 Fév - 2:38

Brun hocha la tête. Il se doutait bien qu'en tant que membre de la Garde, Loyal avait dû en essuyer de pires. Mais quand même. Cela devait être dit, et cela avait été dit. Maintenant, il n'y avait plus rien à dire. Étonnamment, son compagnon de voyage semblait d'accord avec lui sur cette question : ils n'échangèrent pas un mot de plus jusqu'au soir, ou presque. Pourtant, il lui avait paru être une vraie pipelette à l'auberge. Sans doute ses souvenirs étaient-ils altérés.

La route se fit sans encombre. Brun remarqua que la chienne de Loyal était bien dressée, et ne manquait pas d'affection. Elle était sans aucun doute la plus joyeuse du groupe. Quoique depuis qu'il avait perdu le château de vue, la douleur lancinante ne s'était plus manifestée. Il se sentait juste profondément déprimé ; un peu de vin sucré ne lui aurait pas fait de mal. Au moins sa migraine lui évitait-elle de trop réfléchir à son proche avenir, à son récent passé et aux raisons de son départ. De ces dernières, il devait d'ailleurs trouver une version officielle...

Ils s'arrêtèrent à la nuit tombée à l'écart de la route. Loyal commença à préparer le gibier ; lui-même avait tiré un oiseau aux abords d'un petit bois. Ils avaient largement assez de nourriture pour deux, même s'ils n'avaient pas décidé s'ils allaient partager. Finalement, en tant qu'hommes d'armes habitués à la routine quotidienne de la garnison, ils s'exécutèrent assez naturellement, partageant ustensiles, viande... et vin.

Comme il n'était pas non plus coutume de manger en silence, et que celui-ci avait déjà plané toute la journée, Brun ouvrit les hostilités.
- Que vas-tu faire en Bauge ? demanda-t-il l'air de rien, pour joindre l'utile au convenable.
Il lui fallait récolter le plus de détails possibles - même futiles, surtout futiles - pour voir si l'histoire de Loyal tenait la route. Même s'il faudrait affronter la réciproque, et le début des mensonges nécessaires à sa fuite et au destin de dissimulation qui était désormais le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Ven 19 Fév - 12:40


Une fois le gibier cuit, les deux hommes se réunirent autour feu et chacun mangea qa proie pendant qu'ils partageaient le vin. Alfa aussi eut le droit à une petite portion de viande, même si elle préférait largerlent de la chair crue à celle cuite. A mi-voix, son compagnon lui promis qu'ils iraient chasser ensemble un peu plus tard dans la nuit, la chienne lui répondit par un de ces sourires de chien dont elle avait le secret. La joie de la chasse à venir vint s'ajouter à celle du voyage et chemina le long du lien de Vif qui l'unissait à Loyal, faisant apparaître un léger sourire sur ses propres lèvres.

Le même silence que celui de la journée commençait à s'installé, seulement troublé par le craquement du feu, quand Braveterre le rompit définitivement en demandant au jeune garde ce qu'il allait faire en Bauge. Au début, Loyal lui en voulut de rompre ce moment mais ses bonnes manières se rapelèrent à lui et il répondit d'un ton quand même joyeux :

- Je vais rendre visite à un vieil ami. Ça fait trois ans que je ne l'ai vu.

En même temps qu'il disait ça, il se rappelait du jour où il avait rencontré Jean Berger, un berger élevant ses moutons dans les plaines de Bauge à une journée de marche du village le plus proche. C'était à l'époque où il faisait un petit voyage dans les Duchés à la recherche d'un endroit où s'établir. Il était arrivé quelques jours avant le changement de pâturage et avait proposé de donner un coup de main en échange du gîte et du couvert. Malgré la frugalité des repas et la longueur des journées, il s'y était plût et quand il repartit, il promis de revenir rembourser sa dette. L'autre lui avait répondu que cela n'était pas nécessaire entre amis. Aujourd'hui, Loyal allait tenir sa promesse même si Jean n'était pas d'accord.

Loyal revint dans le présent et bu une gorgée de vin avant de le passer à Brun et de l'interroger pareillement :

- Et vous, qu'allez-vous faire en Bauge ?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Ven 19 Fév - 13:18

Loyal n'entra pas dans les détails et, avant que Brun n'ait pu se résoudre à le questionner plus avant, l'interrogea à son tour. Brun accepta l'outre, but, s'essuya dans sa manche, s'aperçut qu'il n'avait pas lavé sa veste comme il se l'était promis, et répondit :
- Je ne vais pas en Bauge. Je traverse seulement. Je rentre dans mon domaine, en Rippon.

Il but encore et réfléchit. Loyal allait vite s'apercevoir qu'il allait à l'ouest plutôt qu'au sud, à moins qu'il lui fausse rapidement compagnie. Or il pouvait faire un bon compagnon de voyage ; il l'avait prouvé par son silence efficace aujourd'hui. Il ne traînait pas en route, il n'était pas pénible, il pourvoyait à ses propres besoins et apportait même un peu de joie avec son chien. Et il était un bras armé en cas de mauvaises rencontres, ce qui arriverait peut-être, voire probablement, une fois qu'ils se seraient davantage éloignés de Castelcerf et de de Capelan. Si seulement il avait pu lui faire confiance ! Il aurait même pu... il aurait pu lui confier Flamme, dont il ne voulait pas briser les jarrets sur les pics des Montagnes. Il lui semblait à ce jour qu'elle était la seule chose précieuse qui lui restait.

- Mais avant, je vais voir une vieille connaissance également, osa-t-il. A Lac Bleu.
Il but. Lac Bleu justifiait sa destination. Il n'allait quand même pas lui dire qu'il allait à Œil de Lune, aux portes des Montagnes. Cela leur ferait un bout de route ensemble bien suffisant. D'ailleurs, Loyal l'aurait certainement quitté avant. Il but.
- Où habite ton ami ?

Le déserteur continua d'essayer de le faire parler sur le berger, puis, quand Loyal et lui se furent lassés, c'est-à-dire assez vite, ils s'installèrent pour la nuit. Loyal proposa de prendre la première veille, et Brun accepta, tout en sachant que de toute manière, il ne parviendrait pas à s'endormir avant plusieurs heures. De fait, bien qu'en position de repos, il était tout à fait éveillé lorsque le garde se leva et disparut dans le noir.

Brun se leva à son tour, et tisonna les braises avec la broche du lapin. Elles rougeoyèrent un peu et il resta là, un long instant à les contempler, buvant de temps à autre une gorgée de vin. Quand l'outre fut vide, il réalisa que Loyal était parti depuis trop longtemps pour que ses besoins naturels expliquent cette désertion. Aiguillonnée par l'alcool, sa méfiance revint au galop.

Il fouilla méthodiquement dans les affaires du garde, mais ne trouva rien de louche. Mais ça ne prouvait rien : qui aurait été assez stupide pour garder des preuves sur lui ? Brun rangea le paquetage pour ne laisser aucune trace de son inspection, prit son arc et partit sur les traces du jeune homme. Malgré l'obscurité, il ne mit pas longtemps à le retrouver dans le petit bois d'à côté. Il faut dire que sa chienne jappait joyeusement. Aussi étrange que cela puisse paraître à cette heure de la nuit, ils semblaient jouer plutôt que chasser. Avançant à couvert des arbres, le déserteur les suivit, en espérant ne pas se faire flairer.
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Sam 20 Fév - 0:24

Le mois de novembre était apparemment le mois idéal pour voyager, puisque les deux hommes avaient tous deux fait le choix de rendre visite à un proche. Après avoir haussé un sourcil quand son acolyte mentionna un domaine, il ne savait pas ou plus que le militaire était de bonne naissance, Loyal donna sa part de viande à Alfa puis répondit à Brun que Jean Berger habitait à quelque distance de la cité de Lac Bleu.

Ils continuèrent quelques temps à jouer au jeu des questions réponses mais ne dirent rien de bien intéressant, puis vint l'heure de dormir. Au moment de discuter des tours de garde, Alfa fit comprendre à Loyal qu'elle voulait chasser avec lui en poussant sa main de sa truffe et en le regardant avec des yeux faussement tristes. Il céda donc à sa demande et annonça qu'il prenait le premier quart. Brun alla se coucher pendant que le jeune garde se calait contre sa selle, le regard perdu dans le feu, la main sur le dos d'Alfa, qu'il caressait distraitement.

Il resta ainsi de longues minutes le temps que son compagnon de route cesse de s'agiter, quand il sembla enfin dormir, Loyal se leva et prit le chemin d'un bois proche, sa compagne sur les talons. Elle ne resta pas longtemps derrière lui et le dépassa en gambadant joyeusement. Il se mit à courir dans le but de la rattraper mais il n'y arriva pas, comme toujours. Quand il la rejoignit, elle avait trouvé une petite clairière et en faisait le tour, la truffe au sol, à la recherche d'une proie. Le garde tenta d'approcher doucement dans le but de la surprendre mais elle le détecta quasiment immédiatement et lui bondit dessus. Il s'affala sous son poids et ils commencèrent à jouer à se battre, oubliée la partie de chasse.

Ils jouèrent ainsi de longues minutes, elle grogant, lui riant puis finirent par se séparer. Après lui avoir fait un sourire de chien, la compagne de lien de Loyal s'enfuit. Il la pourchassa, sans parvenir à la rejoindre. Chaque fois qu'elle le distançait elle aboyait et ils reprenaient de plus belle. A force de courir comme un jeune chien fou, il se retrouva étendu par terre, haletant. Bien décidée à l'achever, Alfa vint s'allonger sur lui, l'empêchant de bouger.

- Tu n'es qu'une grosse truie, l'insultat-il, le sourire sur les lèvres. Aller, bouge de là avant que j'étouffe, sinon je ne te parle plus.

Chose étonnante, la bête l'écouta, elle qui n'en faisait souvent qu'à sa tête, sauf qu'au lieu de s'installer à côté de lui comme il croyait qu'elle allait faire, elle se tourna vers un bosquet d'arbres, un grognement sourd et presque inaudible dans la gorge. Aussitôt, le sourire de son maître disparut et il se saisit d'un bâton assez fin mais relativement long qui traînait à côté de lui en se maudissant de ne pas avoir pris d'armes. Loyal se releva doucement puis se tourna dans la même direction que sa chienne, sans parvenir à distinguer qui se cachait dans l'ombre des arbres.

-  Vous n'êtes plus obligé de vous cachez, vous savez, dit-il, presque sûr de savoir qui était l'intrus.

Le bâton à la main, il fit s'avança en se disant que son arme n'était pas du tout adaptée pour affronter le maître d'armes du Roi si celui-ci avait compris ce qu'il était et si cela l'indiposait.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Sam 20 Fév - 16:51

Brun ne savait pas si Loyal l'avait reconnu. Il pouvait encore s'enfuir. S'il se dévoilait maintenant, il ne pourrait plus reculer. Mais il ne voulait pas reculer. Au mieux, il obtiendrait la vérité. Au pire, il perdrait un compagnon de voyage. Qui voulait voyager avec un Vifier ?

C'est l'arc bandé qu'il sortit de derrière son arbre.
- Écoute-moi bien, Loyal ou quelque soit ton nom, dit-il en poussant sa voix. Je ne crois pas au hasard. Tu vas me dire ce dont t'as chargé celui qui t'emploie. Ou j'abats ton chien de Vif.

Et, pour prouver ses dires, il tira une première flèche. Le trait fusa dans l'air nocturne et vint se ficher dans le bâton de Loyal. La deuxième flèche était déjà encochée. Malgré le vin et le froid, la main de Brun ne tremblait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Sam 20 Fév - 20:10


Et merde..., telle fut la première pensée de Loyal quand Brun Braveterre s'éloigna du vénérable végétal qui le cachait à sa vue, mais non à l'odorat et à l'ouïe d'Alfa, un arc bandé à la main. L'air peu aimable, le soldat lui conseilla de dévoiler sa véritable identité et de donner le nom de son employeur et sa mission s'il ne voulait pas voir sa compagne blessée. Dans le but de rendre sa menace plus tangible, il tira une flèche dans le bâton que le jeune garde tenait à la main, dans une posture non agressive. Incertain de ce que son compagnon de route avait pu voir et comprendre, Loyal choisit de faire l'ignorant. Ce n'était peut être pas l'action la plus intelligente de la journée, si l'on exclut le fait d'avoir joué avec l'imposante chienne de guerre aussi près du campement.

- Je ne sais pas de quoi vous parlez, Braveterre, dit-il en posant son bâton au sol afin de paraître moins dangereux.

Alfa vint se poster à côté de lui dans une posture menaçante, la tête basse et les babines retroussées sur son impressionnante dentition. Si jamais la discussion tournait à l'affrontement, Loyal préférait la savoir loin de lui mais il savait pertinemment qu'elle ne bougerait pas, prête à vendre chèrement sa peau. Il ajouta :

- Mais si vous voulez, nous pouvons en discuter entre hommes civilisés avant que vous ne me transperciez de flèches sur des suppositions vaseuses.

Malgré l'air inoffensif que le gaillard d'un mètre quatre vingt essayait d'afficher, il était crispé et au moins aussi tendu que la corde de l'arc qui le visait.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Sam 20 Fév - 21:50

Si Brun fut assailli de doutes, il n'en montra rien. Bon pied bon œil, il tint en joue le garde et son molosse.

- Je dois savoir. Ça n'est pas une plaisanterie. Pour moi ce n'est qu'un chien. Parle maintenant ou je l'abats. Dernier avertissement.

Il tira entre les pattes antérieures d'Alfa. Le chien perçut le danger et se mit à aboyer furieusement. Mais son maître continua de feindre l’ignorance. Alors...

1- Brun tire, le chien esquive et fonce sur Brun.
2- Brun tire, et touche le chien.
3- Brun tire, Loyal s'interpose et est touché.
4- Loyal fonce sur Brun et échoue à le désarmer.
5- Loyal fonce sur Brun et parvient à le désarmer.
6- Un loup surgit des bois.
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 834
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Sam 20 Fév - 21:50

Le membre 'Brun Braveterre' a effectué l'action suivante : Le hasard en action

'Hasard 6' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Sam 20 Fév - 23:26


Contrairement à Loyal qui était très crispé, Brun semblait détendu, hormis le fait qu'il ne savait pas s'il pouvait se fier au garde, et tenait la position sans efforts. Il avait l'air si à l'aise que le garde se demanda s'il comptait le tenir en joue la nuit durant. Un silence commençait à s'installer quand Braveterre le rompit.

- Je dois savoir. Ça n'est pas une plaisanterie. Pour moi ce n'est qu'un chien. Parle maintenant ou je l'abats. Dernier avertissement, dit-il, le regard sévère.

Loyal ne parla pas tout de suite, certain que s'il se trompait quelqu'un allait mourrir ce soir. Il aurait peut-être mieux fait de parler puisque l'archer tira entre les antérieurs d'Alfa, la faisant glapir puis aboyer de fureur, un grondement dans la voix. A cet instant, le jeune homme aurait dû comprendre qu'il ne pouvait plus raisonner son compagnon de voyage,  mais il persista dans son rôle en faisant l'ignorant. Mal lui en pris puisqu'une flèche fusa droit sur sa compagne. Il bondit devant elle, se mettant in extremis sur la trajectoire de la flèche qui se ficha dans son bras. Il atterit à genoux en laissant échapper un cri. Après avoir poussée la chienne derrière lui, Loyal se releva en tenant son bras ensanglanté, des ondes de douleur se propageant dans tout son corps depuis le point d'impact.

- Crétin, chuchota-t-il à son égard ou bien à celui de Brun. Plus fort en grimaçant sous la douleur : Je vous en prie, ne lui faites pas de mal, elle n'est pas responsable de ce que je suis, ce n'est qu'un animal. Pour répondre à votre précédante question, mon nom est bien Loyal, Loyal Lavigne et je ne travaille pour personne d'autre que le roi et ce n'est pas lui qui m'envoie à vos trousses.

Il leva la tête et fixa son regard dans celui de l'homme qui lui faisait face, une nouvelle flèche encochée et prêt à tirer de nouveau, le mettant au défi de contredire ses paroles. Loyal sentait le sang perler de la plaie sous ses doigts. Il le sentait couler doucement le long de son bras et tomber au sol dans un goutte à goutte silencieux en tâchant son habit. Une légère odeur de sang se mit à flotter dans l'air. Sensible à la douleur qu'il ressentait grâce au lien de Vif, sa chienne gémissait.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Dim 21 Fév - 16:55

- Abruti, renchérit Brun en voyant Loyal se jeter sur son chien.
Il vit le coup qu'il l'avait tué. Ce qui aurait réglé son problème, en un sens. Mais il n'avait pas envie de se retrouver avec un nouveau cadavre sur les bras ; sa conscience était déjà suffisamment chargée comme ça.

Aurait-il été prêt à tuer pour pour protéger Espoir et Acuité ? Comme Loyal venait de protéger son chien, dans un geste irraisonné ? Un stupide chien, qui glapissait ! Qu'il la ferme !

A demi-satisfait par la réponse de Loyal, Brun baissa son arc. Dans une lutte au corps à corps, le poignard à sa ceinture serait plus approprié. Mais pour l'instant, il n'avait pas dégainé. C'est sans intention belliqueuse apparente qu'il s'avança, les mains écartées. Quand il usa de sa lame, ce fut pour déchirer la manche du garde au dessus de la plaie. Puis il se servit du tissu pour le garrotter.

Il serra fort. Le sang jaillit puis se tarit.

Alors le déserteur saisit la flèche plantée dans le bras du jeune homme. Et, au lieu de tirer pour l'extraire de la chair, appuya.
- Qui, alors ? murmura-t-il en regardant le garde dans les yeux, que la douleur fulgurante rendait luisants.

L'assurance qu'il attendait ne devrait plus tarder à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Dim 21 Fév - 22:53

Loyal fut surpris quand Brun baissa son arc, apparemment apaisé. Il s'avança, les mains écartées et bien en évidence. Et le garde fut franchement déstabilisé quand l'homme qui le tenait en joue avec son arc un peu plut tôt,  déchira la manche de son uniforme pour en faire un garrot qui arrêta le sang. Aussi ne s'attendait-il pas à ce que Brun se saisisse de la flèche encore plantée dans son bras, non pour l'enlever mais pour l'enfoncer encore plus, augmentant ainsi fortement la douleur. Loyal retint un cri de justesse, pendant qu'Alfa couinait de plus belle. Les larmes commencèrent à lui monter aux yeux. L'autre, d'un sang froid parfait, ancra son regard au sien et lui demanda qui. Qui quoi ? eut envie de répondre le garde, mais il s'abstint, lâchant plutôt un :

- Je ne sais pas de qui vous avez peur et je ne sais pas ce que vous avez fait pour croire que quelqu'un veuille vous tuer. Mais je puis vous assurez que ne suis pas là pour ça.

Il posa sa main libre sur celle de Braveterre et tenta de se libérer mais ce dernier le tenait solidement
.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Lun 22 Fév - 22:20

Dans la douleur, Brun reconnut la sincérité dans les yeux de Loyal. Ça n'est pas qu'il était habitué à torturer des gens. Mais il était habitué à voir souffrir les corps, et son instinct lui disait qu'il ne tirerait rien de celui là. Parce qu'il n'y avait rien à en tirer. Parce qu'il disait simplement la vérité.

- Très bien, capitula-t-il avec un soulagement certain.
- Ne bouge pas. Je vais t'enlever ça.
Et Loyal dût souffrir encore, le temps qu'il extraie la pointe. Heureusement pour le garde, il l'avait déjà fait plusieurs fois.

Le chien cessa de glapir quand il eut terminé, et, prudemment, le déserteur relâcha le jeune homme. Il n'était pas certain que, même blessé, surtout blessé, il n'allait pas s'en prendre à lui pour se venger. Mais Loyal n'avait pas d'arme et apparemment, pas d'agressivité. Brun se méfiait davantage du molosse.

Sans gêne, il essuya la flèche et la remit dans son carquois. Puis il ramassa les deux autres. Son voyage serait long, il ne pouvait pas se permettre de gâcher ses armes. Et puis ça n'était pas dans ses habitudes.

- Si tu veux encore voyager avec moi, je te soignerai, dit-il au garde quand il dût enfin lui faire face. Sinon, bon vent jusqu'en Bauge. Reste silencieux sur cette nuit et je le resterai sur la nature de ton lien avec ce chien.
Ces mots lui en coûtaient, manifestement. Un Vifier dans la garde, ça n'était pas rien.

Mais il lui devait bien ça, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Lun 29 Fév - 20:27


Quand Brun Braveterre admit que Loyal ne le poursuivait pour s'en prendre à lui, le garde se détendit et n'eut pas le temps de se crisper quand l'autre le prévint qu'il allait retirer la flèche. Par El, ça fait mal !, telle fut la réaction de Loyal quand le soldat, pourtant expérimenté, lui enleva la pointe de flèche du bras, mettant ainsi fin aux pleurs d'Alfa. Pendant que son tortionnaire nettoyait sa flèche et la rangeait, ainsi que les deux autres, Loyal jeta un œil à sa blessure, malgré le saignement et la douleur, elle n'avait pas l'air grave. Encore une plaie de plus pour sa collection d'écorchures et de bleus en tous genres... collection commencée la veille au soir lors de sa rencontre avec Brun Braveterre.

Son matériel rangé, Brun se tourna vers le jeune homme et lui proposa de le soigner s'il voulait toujours cheminer à son côté et s'il promettait de ne pas parler de cette nuit. Entre temps, Loyal s'était baissé et inspectait Alfa sous toutes les coutures pour voir si elle n'avait rien. La chienne, elle, tremblait et le regardait de ses grands yeux. Elle qui était bâtie pour l'attaque et le meurtre se mettait toujours à trembler comme une feuille lorsqu'il arrivait quelque chose à son compagnon. Une fois qu'il l'eut à peu près rassurée, le garde se redressa, son bras contre son torse, maculant ainsi son habit de quelques traces de sang.

- Je vais continuer à cheminer à vos côtés, mais nous devons parler; vous devez comprendre certaines choses. 
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Mer 2 Mar - 9:49

L'homme et son chien formaient un scène presque touchante. On aurait dit un jeune marié prenant soin de son âme sœur. Etait-ce vrai ce qu'on disait sur les Vifiers ? Qu'ils étaient amoureux de leur bête, voire entretenaient avec elles des relations contre nature ?

Brun préférait ne pas y penser. Il détourna les yeux et se détourna, prêt à quitter la forêt.
- Bien, dit-il, sans trop savoir s'il devait se réjouir ou non que Loyal le veuille encore comme compagnon. Il est tard. Nous parlerons demain.

Il s'éloignait déjà lorsqu'il poursuivit :
- Je prends la prochaine veille. Bonne nuit.
Même si le garde n'avait pas honoré son tour, il voulait s'assurer qu'il ne se vengerait pas pendant son sommeil.

La méfiance le tenait toujours, différente ; comment lui faire confiance, après cette nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Dim 20 Mar - 20:16


La nuit fut courte et douloureuse pour Loyal et le laissa de méchante humeur en tête à tête avec l'aurore. De retour au camp, il s'endormit rapidement, Alfa roulée en boule contre son dos, mais chaque mouvement provoquait une douleur dans tout son bras, le réveillant plusieurs fois dans la nuit. Les deux hommes n'échangèrent pas une parole durant les préparatifs du matin et cela continua plusieurs heures après leur départ. Le garde jetait régulièrement des coups d’œil à Brun, qu'il savait méfiant, en se demandant s'ils finiraient tous les deux leur trajet en vie. Il gardait son bras blessé contre son torse, grimaçant à chaque foulée de sa monture. Pendant que les deux hommes s'observaient à la dérobée, Alfa trottinait à leur côté sans jamais s'éloigner par crainte qu'il n'arrive quelque chose à son compagnon. Le soleil n'était plus loin de son zénith lorsque Loyal se décida à entamer la conversation qui devait inévitablement avoir lieu.

- Bon. Et si vous me disiez tout ce que vous savez, ou plutôt pensez savoir, sur les vifiers ? Réfléchissez bien et n'omettez rien, dit-il en gardant son regard droit devant lui.

Le vifier n'avait pas envie de croiser le regard d'un homme qui aurait pu tuer Alfa la veille, il craignait trop de lui en vouloir.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Lun 21 Mar - 20:49

Brun avait fait le choix d'ignorer la tension qui régnait désormais entre eux. Si Loyal ne voulait pas lui parler, ou le regarder, eh bien tant mieux : lui-même n'en crevait pas d'envie. Ils n'étaient que deux hommes qui faisaient la route ensemble pour des raisons purement utilitaires. Certes ça n'était pas agréable, mais ça n'était pas désagréable non plus, s'il s'efforçait d'oublier que le garde était Vifier. Mieux valait un Vifier qu'un espion.

Drôle d'opinion, mais pourtant vraie ! Il se moquait bien des vices personnels de son compagnon. Ça n'avait aucune incidence sur sa vie à lui.
- Tu vas me dire que j'ai tout faux, que vous ne faites rien de mal ? répondit-il, sarcastique.
Le sujet lui pesait. Mieux valait ne pas en parler. Chacun chez soi, chacun ses affaires.
- Je me moque de la morale. Fais ce que tu veux avec ton clébard, mais ne nous fais pas repérer, d'accord ?

Ils arrivaient justement à un village. Ils s'arrêtèrent seulement pour faire boire les chevaux, acheter quelques vivres et du vin. Quand ils eurent dépassé la bourgade, le maître d'armes dégoupilla l'outre, but trois longues gorgées, s'essuya la bouche et ordonna :
- Donne-moi ton bras.
Les mimiques de douleur de Loyal ne lui avait pas échappé depuis leur départ. Malgré l’indifférence prônée, il s'en sentait un peu responsable.

Pire qu'un Vifier : un Vifier gangréné !
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Mar 22 Mar - 8:49

Loyal ne fut pas surpris de la réponse de Brun, à dire vrai, il n'en attendait pas d'autre : la plupart des gens est incapable de comprendre qu'il y a Vifier et Vifier et que si certains se comportent d'une manière démente, ce n'est pas le cas de tous les autres. Par contre la suite le blessa, Brun était comme tous les autres, il était incapable de comprendre le lien unissant deux compagnons et lui expliquer serait une tâche ardue et certainement inefficace. Il s'apprêtait à répondre lorsqu'ils arrivèrent à un village.

Ils firent boire leurs chevaux, achetèrent quelques vivres et repartirent sans avoir échanger aucune parole. Alfa, qui les avait quitté à l'entrée du village, revint se mettre à leur gauche une fois le village derrière eux. Pour le jeune garde, le voyage devenait de plus en plus inconfortable : sa douleur ne cessait d'empirer et le fait d'avoir du descendre puis remonter sur sa monture n'avait pas arrangé les choses. Lorsque le maître lui demanda son bras pour le soigner, Loyal en fut soulagé et se laissa faire, non sans quelques réticences.

- Vous ne voulez pas comprendre... La plupart d'entre nous ne sont pas tels que vous le croyez; vous autres décidez trop souvent de faire des amalgames et de mettre tout le monde dans le même panier. Je ne dirais pas que certains ne font pas des choses horribles et contre-nature, mais c'est le cas de bien peu d'entre nous, tenta Loyal, sachant bien pourtant que toutes les discutions sur le sujet seraient vaines.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Mar 22 Mar - 21:17

Ils s'arrêtèrent botte à botte. Loyal s'exécuta : releva sa manche et lui tendit son bras, révélant sa blessure. Les points étaient nets, mais la plaie enflée. Le déserteur y versa une longue coulée de vin et jugea bon signe la grimace déformant les traits du garde. Il fallait soigner le mal par le mal ; cette douleur était bon signe. Présage de guérison ? Ils ne pouvaient que l'espérer ; après tout, c'était une blessure bénigne.

Pas dégoûté pour deux sous, Brun but encore avant de refermer l'outre, puis la tendit, grand seigneur, au garde qui en aurait sans doute plus besoin que lui. Au moins, il devrait fermer son clapet pendant qu'il boirait.
- Tant mieux si t'es correct, répondit-il, en reprenant le trot. Après tout, tu es dans la Garde.
Laconique mais lourd de sens.

Puis il s'enferma dans un silence obstiné. Pourtant, ces pensées avaient dû continuer à le travailler, car quelques kilomètres plus loin, alors qu'ils réduisaient l'allure, il demanda tout à coup :
- Peux-tu parler avec un cheval ?
Revenir en haut Aller en bas
Loyal Lavigne
Cinq-Duchés
Garde de Castelcerf
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 21/12/2015
Age : 18

Feuille de personnage
Fonction: Garde à Castelcerf
Âge: 24 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Mer 30 Mar - 17:39


Le pansement se défit facilement, laissant apparaître une plaie en pas trop mauvais état, bien que légèrement enflée. Brun versa une bonne quantité de vin sur la plaie. Le contact de l'alcool avec les chaires à vif tira une grimace de douleur à Loyal. Grande âme, Braveterre bût une gorgée de vin avant de transmettre l'outre à Loyal et de reprendre son chemin. Contrairement à son habitude, Loyal ne se fit pas prier et bût quelques gorgées avant de rattraper l'ex-maître d'armes.

Le voyage reprit dans le même silence que celui d'un peu plus tôt, silence si souvent présent entre eux qu'il devait être le dernier membre de la joyeuse bande. Soudain, alors qu'ils ralentissaient pour éviter des pierres tranchantes sortant du chemin qui auraient pu blesser les pieds de leurs chevaux, Brun prit le jeune garde par surprise en lui demandant s'il pouvait parler aux chevaux. Le garde éclata de rire, bien qu'il n'y ai pas de raison pour cela.

- Non, je ne parle pas aux chevaux. A dire vrai, je ne suis pas très puissant. Je peux ressentir la présence de d'autres êtres vivants à quelques dizaines de mètres s'ils sont sous le coup d'une émotion forte ou de la douleur mais pas beaucoup plus. Et le seul animal avec lequel je puisse réellement communiquer est Alfa, mais il n'y a pas de véritable dialogue entre nous. Du moins pas comme entre deux humains. Le mieux que je puisse faire avec un cheval, c'est lui transmettre une vague sensation d'apaisement, et encore, la plupart ne sont pas réceptif à mon Vif,   expliqua-t-il, en omettant volontairement qu'il pouvait communiquer quasiment de la même manière qu'avec Alfa avec les animaux liés, à condition que ceux-ci soient assez réceptifs.

Au moment où il finissait de parler la chienne revint se placer à la gauche de son cheval, elle venait de fait un petit tour en éclaireur et n'avait rien remarqué de suspect.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1573
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Dim 17 Avr - 19:18

Brun fut un peu vexé par l'éclat de rire de Loyal. Cela le renvoyait à son ignorance. Finalement, il en savait peu à propos de cette magie, si ce n'est qu'elle était impure et troublait l'ordre public. Mais il n'avait pas besoin d'en savoir plus, et regretta son accès de curiosité.

La réponse de Loyal fut assez décevante. Il ne pouvait pas vraiment parler avec les bêtes. Sentir la présence des êtres vivants à la ronde, par contre... cela devait être rudement pratique, pour un soldat. Sentir l'ennemi à des dizaines de mètres... Cela plongea l'ancien maître d'armes dans des abîmes de réflexion. Avait-il, sans le savoir, déjà combattu un Vifard ? En avait-il côtoyé, apprécié ? Il repensa à Soudaine et à son talent, précisément, pour apaiser les chevaux. Aux gardes, domestiques, artisans, avec leurs chiens fidèles. A Acuité, avec son faucon. Tout cela était absurde, enfin ! A quoi pensait-il ? On aurait pu le soupçonner, lui aussi avec Flamme. Il se sentit triste et en colère contre Loyal et ses camarades Vifards, qui faisaient planer sur tous ces honnêtes gens la suspicion générale.

Il resserra ses doigts sur les rênes de sa jument, et prit un soin tout particulier à ne plus parler au Vifier du reste de la journée. La nuit venue, il récupéra l'outre de vin. Repenser à Soudaine et à Acuité ne lui avait pas fait de bien. Voilà qu'il repensait à Vainqueur à présent. Est-ce que son ami le voyait à cet instant ? Ainsi, tombé bien bas, parjure et déserteur, avec un Vifard comme escorte, à boire pendant son tour de garde pour ne pas penser à l'adolescente royale qu'il avait engrossée dans un état similaire, et à ce qu'il ferait une fois qu'il l'aurait retrouvée, s'il la retrouvait...

Il fit une nuit blanche comme la lune, presque pleine, et fut de plus méchante humeur encore le lendemain. Loyal, grand bien lui en fit, ne tenta même plus de lui adresser la parole. Il était clair à présent que chacun nourrissant pour l'autre un mépris équivalent, ils voyageaient ensemble pour des raisons strictement utilitaires.

La nuit tombait doucement sur la province de Cerf, et les deux hommes s'étaient mis en quête d'un campement pour la nuit, lorsqu'ils aperçurent, là-bas sur la route bleuissante, un convoi étrange aux allures exotiques. Une seule chose était sûre : la route serait trop étroite pour qu'ils puissent bientôt se croiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   Ven 13 Mai - 16:21

Mais qu'est-ce qui lui avait pris d'entreprendre ce fichu voyage ? Jay avait les fesses en compote et son canasson ne devait plus en pouvoir de la porter sur son dos ! Il était plus que temps qu'ils arrivent, même si elle n'était pas du tout mécontente d'avoir quitté son pays. En plus de la mission qui lui était confiée, elle espérait trouver enfin un pays qui correspondraient beaucoup plus à ses valeurs. Enfin pour l'instant, elle était en territoire hostile. Une prêtresse des Etats Chalcèdes... Avec les derniers temps, elle ne serait sûrement pas la bienvenue. Elle verrait bien. De toute façon, il était trop tard pour faire demi tour et elle n'en avait aucune envie !

Mais la jeune femme n'était pas seule. En effet, elle avait profité de la venue d'un messager de Hobes pour vérifier les dires de Vainqueur Loinvoyant quant au traitement de la princesse Shyrin, pour s'intégrer au groupe en tant prêtresse. Les accompagnait également un ambassadeur qui jouerait un rôle de médiateur et s'assurerait également de la sécurité de la princesse. Quant à Jay, une fois en contact avec cette dernière, elle pourrait aisément infiltrer le réseau d'esclaves qui avaient fui eux aussi leur "pays".

Pour l'heure, elle aurait tout donné pour un bon lit, mais ça ne serait à priori par pour ce soir. Ils ne devaient plus être très loin à présent. Le voyage s'était déroulé plutôt sans accrocs, même s'ils sentaient une certaine méfiance et animosité des habitants qu'ils avaient pu croiser envers eux. Ses compagnons de voyages étaient plutôt agréables, quoique l'ambassadeur avait tendance à être un peu bavard. Mais bon, on fait ce qu'on peut avec ce qu'on a...

Soudain, un peu plus loin, deux silhouettes se dessinèrent peu à peu sur la route. Zut. Pas moyen de les éviter. Ils allaient devoir s'arrêter. Encore. Assez rapidement, au pas des chevaux, le groupe arriva près de deux hommes. A priori pas dangereux, mais la femme restait sur ses gardes. Elle fit un salut de la tête, en même temps que ses compagnons et prit la parole, tandis que l'ambassadeur la traduisait :

-Bonsoir Messieurs. Sommes-nous encore loin de Castelcerf ?

Bon on avait vu mieux en entrée en matière, mais Jayden n'était pas la plus douée pour les relations humaines.

Spoiler:
 


Dernière édition par Jayden le Dim 5 Juin - 16:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la route [novembre 10 - Loyal]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur la route [novembre 10 - Loyal]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» 18 novembre, fête de l’Armée d’Haïti.
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Campagne Cervienne :: Prairies et chemins creux
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet