AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discret Loinvoyant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Discret
Cinq-Duchés
Assassin du Roi
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 15

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et soigneur
Âge: 33 ans
DC: Je suis pas schizophrène...

MessageSujet: Discret Loinvoyant   Jeu 31 Déc - 12:57



Discret LOINVOYANT
(dit Sire Léon AMBROISIE)





Identité
Fonction : Assassin royal
Âge : 33 ans
Lieu de résidence : Il habite dans une chambre caché de Castelcerf, reliée a de nombreux lieux du château par des passages secrets
Magie : le Vif et de part ses origines l'Art mais il n'en a pas conscience et il n'a jamais appris à le maitriser
Animal de compagnie / de lien : Actuellement aucun, et il résiste durement.
Sinon, il a des animaux venimeux et des insectes qu'il utilises pour fabriquer potions et poisons.
Signe particulier :
Son pseudonyme courant est Léon AMBROISIE
Une cicatrice sur la joue.
Il est moins vieux qu'il n'en a l'air.

Description physique
Il est fortement marqué par sa vie de meurtres, dangers et voyages, qui l'ont fortement endurci.
Il a le visage creux et émacié ainsi que le regard vif, les yeux bleu. Ses cheveux autrefois brun commence a faire sentir le poids des années par leur grisaillement naissant.
Il se tient droit et grand, et est maigre.
On voit ses os qui ressortent quand il s'étire.
Il est très souple et agile et, surprise, très discret.
Il a de nombreuses cicatrices tout le long du corps et une belle balafre lui entaille la joue droite.
Bien qu'il arbore toujours son sourire joyeux et parfois mesquin, sa joie de vivre et sa vivacité, qui lui donne toujours l'air heureux, il ressent la souffrance des années et des tentatives ennemies d'assassinat.
Malgré tout, il a encore de la vivacité et ses douleurs ne remontent que rarement, accompagnés d'une certaine nostalgie...
Malheureusement, la vieillesse n'arrangera pas les choses, mais il n'y est pas encore.
Il se bat a l'épée et a toujours un poignard caché quelque part.




Description psychologique
Il était d'une loyauté totale au père du roi, et à la mort de celui-ci, resta au château en tant qu'aide-soignant. Peu avant le départ en guerre de Vainqueur, il se présenta au roi Vainqueur comme assassin du roi et donc, dans ces circonstance, le sien.
Très vite, il l'utilisa pour maint mission.
Il était relativement réticent à la guerre contre les états Chalcède, mais fut vite remis à ça place.
Au départ du Roi, le duc Glace n'était pas au courant de son existence, et ne l'est toujours pas, ou alors ne le fait pas remarquer..
Il n'est connue que de rares personnes, très intime du Roi (ou de lui-même).
Il s'est découvert le don du vif dans son enfance et ses attachés à quelques rares animaux.
Aujourd'hui, il s'occupe de petits animaux auxquels il s'attache très peu, car il n'a aucun mammifère, les plus intelligents et les plus doués au vif.
Il obéit aveuglement à son roi, même s'il n'est pas toujours d'accord et est très sympathique (avec ceux qui le méritent), bien qu'il se débrouille pour être vite oublié.
Il est joyeux, amical, honnête et sérieux et il est facilement capable de rentrer dans une taverne, si sa mission l'y oblige (ou pas) et d'en profiter.




Opinions
Il n'est pas pour l'esclavagisme mais n'est pas non plus contre, et s'occupe plus des problèmes internes au quatres-duchés, bien qu'il soit parfois obligé d'intervenir à l’extérieur.
Il soutient intérieurement les Vifier, étant lui même vecci, bien qu'il soit obliger de lutter contre eux.  
Il n'aime pas vraiment Sir Glace et s'inquiète de ses envies de pouvoirs, bien qu'il le respecte par le rang qui lui est dû. Il essaie comme il peut de contrer ses ambitions, sans se dévoiler.
Il admire la politique Jhaampéenne, et rêve d'un monde où le seigneur, ce serait le peuple qui lui dicterait ses besoins. Selon lui, le royaume des montagnes a atteint un niveau de respect du peuple grâce aux oblats relativement parfait.




Relations
Il est le demi-frère bâtard de Vainqueur ainsi que son assassin depuis peu et avait fait allégeance à son père.
Il fut éduqué dans l'art de l'assassinat par Esir, qui devint aussi son ami et dont la mort l'attrista beaucoup. Ils se quittèrent alors qu'Esir prenait un deuxième apprenti et s'il le sait, il ne le fait pas remarquer. Il sait son existence sans on identité (qu'il recherche) car lors de son premier retour dans les passages secrets il découvrit des traces de vies. Heureusement il découvrit des passages menant à des chambres non-connues de l'Autre. Il n'en reste pas moins sur ses gardes et fait de son mieux pour découvrir pour qui travail son jeune confrère. Il est par ailleurs difficile de parler des amis d'un assassin tout comme d'un espion, mais, jeune, il s'entendait assez bien avec Clément, bien que le voyant rarement, n'ayant pas été entrainé à l'art.
Il sait que le vieil homme se doutait de ses inclination animalière. Il fut entrainé au combat loyal en même tant que Brun, qui, aujourd'hui le considère comme un homme honnête et ami, bien que comme la plupart des personnes, il n’eut jamais vraiment su pourquoi un soigneur était entrainé au maniement des armes.



Histoire
Il ne connaît pas sa mère, et a été élevé par une sorcière des haies, qui lui a appris tout ce qu'elle savait sur les plantes et la nature, sans jamais lui apprendre sa magie. Elle l'avait retrouvé un matin devant chez elle avec un mot disant qu'il était le fils illégitime du roi (ce qu'il n'apprit que bien plus tard).
Il fut appelé ainsi car sa "mère" souhaitait qu'il reste caché des ennemis du roi.
Plus tard, il se découvrit un don pour le vif en rencontrant dans la forêt un jeune faon dont les parents avait été tué. Sa mère l'aida à s'en occuper mais le mis en garde contre son lien qui faisait peur aux autres hommes.
Maintenant grand, il décida d'aller offrir ses services de soigneur au roi. Disant adieu à sa mère, elle lui offrit un arc en bois d'olivier, gravé d'un cerf bondissant, ainsi qu'une lettre au roi qu'il ne devait ouvrir.
Arrivant devant le roi, celui-ci accepta de le prendre et devant ses talents en matière d'herbes et sa discrétion, il lui proposa de devenir un espion assassin.
C'est ce jour là que le roi lui avoua les vérités sur sa généalogie, écrites dans la lettre.
Il apprit ainsi l'art de la mort par Esir, son mentor aujourd'hui décédé.
Il se retrouvait avec son cerf toute les nuits, mais, un jour que son roi partait à la chasse, une flèche fut décoché sur l'animal.
Quand il arriva, il trouva son ami mort sur le sol, n'ayant pas été emporté par les chasseurs, personne ne sait pourquoi, et, de rage, brisa l'arc donné par sa mère.
Lorsque le roi lui confia son premier travail, tuer "poliment" un baron gâteux qui ruiné son territoire, il lui offrit une longue épée gravée du symbole des Loinvoyant, un cerf bondissant et de plantes s’enroulant.
De maladies en traités, de soin et meurtres, il voyageait toujours à cheval, habillé d'une grande veste à capuche.
Il eu d'autre ami animaux, certes, mais rares sont ceux qui méritent que l'on s'en souvienne, sauf pour lui.
Aujourd'hui, il a décidé de s'éloigner du vif pour plus de liberté, bien que cela l'attriste fortement.
Alors Esir mourut; grande tristesse, autant de perdre un ami qu'un "père".
Après la mort de celui-ci, il passa beaucoup de temps à essayer de retrouver ses passages secrets, chose qu'il ne réussit qu'au retour de guerre de Vainqueur, où il découvrit les traces de vies d'un autre assassin, habitant les appartements de son maître. Heureusement, il est des passages secrets connus seulement par Discret et qui, n'étant heureusement pas connue de l'Autre, mènent à sa chambre, loin de celle d'Esir.
A la mort du Roi, il continua à se prétendre soigneur.
Il essaie aussi de découvrir discrètement qui est c'est autre Autre.
Il jura allégeance à Vainqueur peu avant son départ en guerre et en profita pour lui apprendre qu'il était son "grand frère", et se fait appeler Léon AMBROISIE (bien qu'il utilise parfois d'autre pseudonyme en mission).
Il passe beaucoup de temps en dehors et considère que le meilleur moyen d'être discret n'est pas forcément de ne pas se faire voir.



Possessions et aptitudes
Il possède une longue et fine épée gravée ainsi qu'un stock d'herbes et de potions, pouvant autant soigner que tuer. Étant bâtard, il n'a pas de terre, et s'il a des enfants, alors il ne le sait pas.
Il manie aussi bien l'arc que le couteau mais préfère la voix de la diplomatie, qui, quand elle doit être forcée, l'est d'un manière aussi subtil que ses fioles.
Il est très doué pour les potions, et est d'une discrétion fantastique. Il peut soigner quasiment n'importe quelle blessure et connaît tous les simples.






ENTRE NOUS
Comment avez-vous connu le forum ? Google's your friend
Que pensez-vous du forum ? Avez-vous eu des difficultés à comprendre l'ensemble des sections ? Faisant déjà partie d'un forum rp, tout ma paru très clair, simple, beau et logique
Avez-vous lu les romans de Robin Hobb ou bien est-ce une découverte avec le forum ? J'en suis au tome 4 de l'assassin royal
Un commentaire à nous faire ? Plouf?
Crédits avatar : Muirin007







Dernière édition par Discret le Dim 24 Jan - 19:15, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
 

Discret Loinvoyant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un informateur plus ou moins discret (Rp libre) - Terminé
» Duo de roux, être discret pour le bien de l'illégalité
» Dans un coin discret...
» [Terminé] Un chasseur pas vraiment discret [PV : Donovan]
» Selena, solitaire et discrète [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Registre des personnages :: Personnages validés :: Des Cinq-Duchés
-