AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre menthe et marjolaine [début 08-10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Lun 14 Déc - 17:27

[début Lune d'Or an 10, avant la libération de Cendre]


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Depuis la disparition de Saule, Cascade ne parvenait pas à obtenir une vérité qui la convainque. Chaume était rapidement venu la voir, l'air ennuyé, et lui avait affirmé qu'il l'avait vu, emmené par des gardes de Glace. Devant l'incompréhension de la ménestrelle, il avait accepté de se rendre au Château pour obtenir plus d'informations. Il en était revenu avec l'effrayante assurance que le danseur avait été arrêté pour délit de Vif et de complot contre l'ordre établi. Les hommes du duc de Béarns avaient des preuves, affirmait-il, et mieux valait qu'elle ne se mêle pas de tout cela. Il n'en pourrait rien sortir de bon pour elle.
Les dires du jeune homme, compagnon de route depuis plus longtemps même que son époux, l'avaient troublée. Saule, Vifier ? Il était bien proche de son marguet, glissait encore Chaume. Certes… mais cela suffisait-il ? Lui aurait-il caché des occupations répréhensibles aux yeux du bien nommé Glace ? Cela lui semblait étrange, et pourtant, elle ne se trouvait pas en permanence en sa compagnie : s'il avait voulu se livrer à quelque chose dans le dos des autres membres de leur troupe, il l'aurait pu. Et jamais Saule n'avait abordé le sujet du Vif. Maintenant qu'elle y pensait, il lui semblait même qu'il l'avait toujours esquivé.
Malgré elle, les doutes distillés par Chaume s'insinuaient donc, et lui faisaient mal. Elle voulait continuer à faire confiance à son danseur, mais se demandait si elle avait bien raison. L'imaginer emprisonné dans les souterrains du Château était aussi douloureux que de supposer qu'il lui avait caché des activités clandestines. Auprès de qui obtenir la vérité ? Pas de Saule, assurément, il était hors d'atteinte pour elle. Pas non plus des soldats de Glace, qui refusaient de l'écouter. L'avis de ses collègues de troupe était tout aussi inutile, car ils ne semblaient guidés que par la peur de ce que l'événement pourrait faire retomber sur eux.

Indécise, elle était partie en ville, dans l'espoir de surprendre quelque rumeur qui lui aurait donné un nouvel indice, tout en sachant bien comme il était également difficile de démêler le vrai du faux dans ce type d'information. A un moment, son oreille avait été attirée par une conversation : on parlait de Mélisse… elle s'était vite rendue compte qu'il ne s'agissait pas de sa petite merveille, mais plutôt d'une autre femme nommée de la même manière, et qui exerçait au Bourg comme sorcière des haies. L'incident lui était ensuite sorti de l'esprit, et au bout d'un moment, elle était rentrée au camp de la Pleine Lune, établi en bordure de la ville. Bredouille, une fois de plus.

Plus tard, alors que la soirée arrivait et qu'elle s'occupait de sa fille, les mots entendus lui étaient revenus. Une sorcière des haies… pourquoi pas, après tout ? La similitude de prénoms lui semblait former un signe, elle qui n'était pas nécessairement superstitieuse d'habitude. Mais sa situation présente la poussait à vouloir explorer des voies qu'elle aurait autrement délaissées. Qu'avait-elle à y perdre, de toute façon ? Quelques pièces de monnaie, peut-être, mais la vérité valait bien plus. Elle s'emmitoufla donc chaudement, pour ne pas risquer sa voix, et s'accrocha sur le devant le porte-bébé, où elle transportait une Mélisse encore mieux emmaillotée. De manière tout aussi irrationnelle, la présence de la petite lui semblait nécessaire.

Le soir tombait sur Castelcerf, et plus haut, le château se découpait en contre-jour sur un ciel embrasé, quand elle arriva devant la maisonnette qu'on lui avait désignée comme celle de la magicienne. Le signe dessiné sur la porte venait confirmer les indications qu'on lui avait données : ici était bien la demeure d'une sorcière des haies. Petite silhouette rendue plus large par les couches d'étoffe, dont une lourde cape qui dissimulait femme et enfant, avec un capuchon rabaissé sur ses tresses blondes, elle toqua vigoureusement. Malgré toutes ces suppositions dont elle ne savait que croire, Cascade restait décidée. S'il y avait, ici, un espoir de clarifier les choses, voire d'aider Saule en quelque manière, alors, autant rencontrer au plus vite cette autre Mélisse.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Dim 20 Déc - 8:02

Mélisse avait fermé ses volets tôt ce jour là. Sa journée avait été bien calme et les journées d'hiver n'invitaient guère à sortir. Alors quand le soleil avait été se cacher derrière les toits et que les rues avaient commencé à s'assombrir, elle avait fermé boutique et commencé à préparer le repas du soir. Mais une sorcière des haies ne ferme jamais sa porte, car elle sait bien que les clients peuvent venir jusque dans le milieu de la nuit, ou même bien tôt le matin.

La jeune femme ne fut donc pas le moins du monde surprise d'entendre toquer contre le volet de sa porte. Et n'en fut pas mécontente non plus, au contraire. Délaissant les légumes qu'elle était en train d'éplucher, elle alla ouvrir à ce client tardif en s'essuyant les mains sur son tablier.

À peine la porte fut-elle ouverte que l'air hivernal s'engouffra dans la petite boutique où les flammes de la cheminée avaient créé une douce et agréable tiédeur. La sorcière, elle, n'était pas aussi emmaillotée que sa visiteuse et l'air froid la fit frissonner.

- Entrez donc, ne restez pas dehors !

Et elle s'écarta du chemin pour laisser passer la large silhouette qui semblait bien encombrée par toutes ces couches de vêtements.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Sam 26 Déc - 14:43


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

La voix claire qui remercia la magicienne venue ouvrir devait détonner avec l'étrange silhouette que Cascade présentait. Elle se hâta de gagner la tiédeur de l'intérieur, et referma rapidement derrière elle. Retirant son capuchon, elle s'enquit de l'identité de son hôtesse, même si elle n'avait que peu de doutes :
« C'est bien vous, Mélisse ? »
Puis, avisant le tablier et les légumes en cours de préparation :
« J'espère que je ne vous dérange pas ? Je viens bien tard… J'ai entendu parler de vous. »

Les sorcières des haies recevaient-elles à heures fixes ? La ménestrelle n'en avait pas la moindre idée. Elle commença à se défaire de son écharpe, puis à repousser en arrière l'épaisse cape qu'elle portait, en se pliant au jeu des présentations.
« Je suis Cascade. Et voici ma Mélisse à moi, »
termina-t-elle avec un sourire affectueux à la concernée, quoique pas exempt d'un brin de tristesse, alors qu'elle dégageait un peu la fillette blottie tout contre elle. Son attention se reporta sur la grande homonyme de son enfant. Elle, habituellement assurée, ne savait pas trop comment s'y prendre avec la sorcière.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Mer 30 Déc - 22:10

La large silhouette ne se fit pas prier pour entrer. Mélisse n'en fut pas fâchée. Une voix claire s'éleva, offrant un contraste étonnant avec la carrure apparente de la visiteuse. Mais la tête qui émergea du capuchon correspondait tout à fait à cette jolie voix claire.

Mélisse acquiesça en lissant son tablier d'un geste machinal.

- Je suis bien Mélisse. N'ayez pas d'inquiétude pour le dérangement, cela fait partie de mon quotidien.

La jeune femme aida sa cliente à retirer ses couches de vêtements en trop et les accrocha au porte-manteau à côté de la porte. Ainsi donc, l'enfant s'appelait Mélisse également. Voilà qui était une coïncidence amusante.

- Je suis enchantée de faire la connaissance d'une nouvelle Mélisse.

Elle releva la tête et planta son regard dans celui de la jeune femme, montrant qu'elle n'oubliait pas non plus de répondre à la politesse de sa mère. Puis, souhaitant échapper pour de bon à la fraîcheur de l'entrée, la sorcière invita d'un geste sa cliente à se rapprocher de la cheminée devant laquelle se tenait table et sièges confortables.

- Puis-je vous demander ce qui vous a poussée à choisir ce nom ? Si ce n'est pas trop indiscret.

Tout en parlant, Mélisse débarrassa rapidement la table des légumes et épluchures. Ce ne serait pas très propre mais qu'importe, sa visiteuse ne semblait du genre à se formaliser de ce genre de détails.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Ven 15 Jan - 22:33


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Rassurée par les dires de son hôtesse et mise en confiance par ses attentions, Cascade lui offrit un sourire alors qu'elle terminait, avec son aide, de se débarrasser. Elle ne se fit ensuite pas prier pour avancer vers l'âtre, et tendit ses mains dans la direction des flammes pour les y réchauffer. A la question de la magicienne, elle se retourna vers celle-ci, heureuse de tomber sur quelqu'un qui semblait franche et agréable. Ce n'était pas si évident que cela, quand on s'imaginait une sorcière, et la ménestrelle avait suffisamment d'histoires et de balades en tête, capables de noircir leur image. Sans doute hésiterait-elle à les chanter dans un futur proche.

« Tout simplement parce que cela sonne bien, je pense que vous ne me contredirez pas, »
commença-t-elle en conservant son expression aimable, alors qu'elle s'installait sur l'assise d'apparence fort confortable, et cela ne s'arrêtait pas à une apparence.
« Et aussi à cause du goût de cette plante, à la fois doux, subtil, sans pourtant être exempt de caractère… je ne souhaite pas moins à ma fille. »

Elle reporta un regard tout maternel sur la petite, qu'elle avait réinstallée confortablement contre elle. Puis, sans que rien n'ait pu le présager, son sourire se fissura, et elle releva prestement les yeux vers son hôtesse. Une angoisse nouvelle y brillait, et comme si elle recherchait un ancrage dans la tempête qui avait déferlé, de manière brutale et inexplicable, sur sa vie bien paisible, elle posa les doigts sur la manche de la grande Mélisse.
« Quels sont vos talents, exactement ? Est-ce que vous pouvez voir la vérité ? J'ai besoin de savoir… pouvez-vous m'aider ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Sam 16 Jan - 21:41

En effet, ce n'était pas Mélisse qui allait contredire la jeune femme. Elle aimait beaucoup ce nom et cela lui plaisait que d'autre fussent de cet avis au point de nommer leur enfant ainsi. Elle aimait cette coutume des Duchés qui consistait à donner un nom avec un véritable sens aux nouveaux nés pour leur apporter quelque chose de vrai. Alors Mélisse sourit chaleureusement à sa visiteuse tardive tandis qu'elle finissait de déplacer sa cuisine. Elle alla déposer ses légumes sur le rebord de la fenêtre puis vint s'asseoir en face de sa cliente.

- Je ne vois que la vérité. Ma magie ne s'occupe pas des mensonges. Mais tout dépend de la vérité que vous êtes venue chercher ici, car je ne peux tout voir. Dîtes-moi ce dont vous avez besoin et je vous dirai ce que je peux faire pour vous.

L'inventaire des capacités d'une sorcière des haies pouvait être long. Elle n'avait par ailleurs qu'un désir modéré à étaler l'ensemble de son savoir. Un peu de prudence autant que le désir de ne pas passer pour hautaine ou menteuse.

D'un œil habitué, Mélisse observa sa cliente, à la recherche des indices qui pourraient lui indiquer le sujet de la venue de la jeune femme. La sorcière avait le vague sentiment que la jeune mère qui se trouvait là ne venait pas pour elle, pas directement. Rien dans son attitude ne laissait penser qu'elle avait besoin de ses services. Elle lisait de l'inquiétude dans son regard, mais il n'y avait rien d'autre. Aussi Mélisse se demanda à quoi elle devait s'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Jeu 21 Jan - 21:06


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

« Tant mieux… »
souffla Cascade à l'assurance de la sorcière des haies. Il lui manquait cependant une dernière donnée pour être tout à fait à l'aise…
« Et vous pouvez aussi m'assurer que ce que je vais vous dire restera entre ces murs ? »

Cette dernière précision clarifiée, elle se mit à bercer doucement la petite Mélisse, tout en s'adressant à la grande.
« C'est compliqué… Son père, »
commença-t-elle en désignant la fillette,
« il a été emmené par la garde du duc Glace. »
Le ton utilisé par la ménestrelle laissait entendre qu'elle n'aimait pas beaucoup ces soldats, ni leur maître. Et encore, elle n'expérimenterait que plus tard leurs pires facettes.

Elle continua son mouvement de balancier un instant en silence, se rassurant elle-même par ce biais, plus que son enfant qui dormait déjà paisiblement, inconsciente du reste.
« On me dit qu'il est Vifier, et qu'il complotait contre l'autorité. Je suis persuadée qu'il n'a rien fait de mal. Et pourtant, je ne peux m'empêcher de douter. Il aurait pu… me cacher des choses. Il était parti se promener avec son marguet, avant d'être arrêté. Il paraît qu'il se trouvait en compagnie d'une femme… Je ne comprends rien à tout ceci. Je veux savoir pourquoi il a été emmené, et s'il est vraiment coupable de ce qui lui est reproché. »
Sa voix n'avait pas tardé à se faire plus ferme, en habituée qu'elle était de tenir l'attention de son auditoire en racontant des histoires. Seulement, cette fois, c'était Mélisse qui pourrait, peut-être, lui en expliquer le fin mot.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Sam 30 Jan - 22:18

- Vous avez ma parole que je ne parlerai à personne de tout ce que me confierez ce soir.

La confiance du client était plus importante que tout et la magie de Mélisse lui permettait d'entrer dans les plus intimes détails de leur vie. Elle n'aurait jamais pu aller raconter toutes leurs histoires à qui voulait bien l'écouter, c'eut été immoral. Et cela lui aurait également coûter sa clientèle, soit dit en passant.

Avec cette assurance, Cascade consentit à raconter son histoire. Mélisse écouta gravement jusqu'à la fin, elle demeura silencieuse jusqu'à être sûre que sa cliente avait fini de parler. Les accusations portées contre son mari étaient graves et elle comprenait pourquoi Cascade en était chamboulée. La sorcière se mit alors en devoir d'éclaircir la situation pour elle.

- Vous êtes venue me demander la vérité, alors à mon tour je vous demande si vous êtes prête à l'entendre.

Pour une fois, son regard était plein de gravité. Elle avait bien conscience que sa cliente était venue à elle en désespoir de cause. Elle ne savait plus quoi faire et espérait que la sorcière pourrait l'aider. Et c'est bien ce que cette dernière comptait faire.

Mélisse se leva et alla prendre sur une étagère, derrière le comptoir, un petit sac de grosse toile bleue. Elle revint le poser sur la table et s'assit en face de Cascade.

- Avant tout, je veux être franche avec vous. Ce que vous me demandez est de voir votre mari. Ma magie peut fonctionner comme elle peut voiler ma vision, car je vois beaucoup mieux lorsque la personne est présente. Votre lien avec lui devrait suffire, mais il arrive que ce ne soit pas le cas.

Une fois cela mis au clair, Mélisse poussa le sac vers la jeune mère.

- Si vous êtes toujours d'accord, et lorsque vous serez prête, ouvrez ce sac et piochez une poignée des runes qui se trouvent à l'intérieur. Qu'importe le nombre, ne les choisissez pas, laissez-les venir dans votre main ou s'en échapper et posez-les sur la table.

Pleine d'assurance et de gravité, la sorcière attendit que Cascade fasse le premier pas afin de débuter la danse.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Mar 2 Fév - 21:33


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Sensible au sérieux du moment, Cascade se tut un instant après la question de la sorcière, berçant toujours machinalement sa petite. Était-elle vraiment prête à entendre, peut-être, que Saule l'avait trompée sur ses activités, ses opinions, ses motivations ? Son regard revint sur la fillette, si tranquille, alors que l'esprit de sa mère était dans une telle déroute. Elle ignorait comment elle-même réagirait à la vérité, mais elle la devrait au moins à son enfant. Sa nature ne pourrait modifier que l'âge auquel elle s'autoriserait à la révéler à sa fille. Aussi est-ce un regard déterminé qu'elle releva vers l'autre Mélisse.

« Je me doute bien qu'elle ne me plaira pas. Mais je veux savoir. Et, plus tard, je veux pouvoir dire à Mélisse ce qu'il en a réellement été, sans avoir à me cacher derrière des suppositions ou des on-dits. Je veux qu'elle puisse savoir qui était réellement son père. Qui il est, »
se corrigea-t-elle avec un coup au cœur en se rendant compte qu'elle parlait de lui au passé. Avait-elle donc renoncé à le retrouver ? Non, certainement pas, ou elle aurait déjà fui Castelcerf au grand galop. Mais elle pressentait qu'il serait bien compliqué d'en revenir à la situation du passé. Impossible, sans doute.

Le matériel de la femme suscitait une certaine curiosité chez elle, qui n'avait jamais eu recours à de telles pratiques. Elle eut un pauvre sourire lorsqu'il fut question des limitations de la magie.
« La seule manière d'être certain que cela ne fonctionne pas serait de ne pas essayer, n'est-ce pas ? »
Autant dire qu'elle était prête à tenter beaucoup de choses pour comprendre l'embrouillamini de la situation actuelle. Quand le moment fut venu pour elle d'agir, elle plongea donc une main énergique dans le sac de runes, remua un peu les doigts, pour laisser le hasard, ou quelque nom qu'on donne à la force appelée, faire son choix. Puis elle referma le poing, et le rouvrit sur la table, laissant s'en échapper (dé/2, arrondi supérieur) pièces devant la sorcière. [edit : 1 seule rune, donc]


Dernière édition par PNJ le Mar 2 Fév - 21:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 801
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Mar 2 Fév - 21:33

Le membre 'PNJ' a effectué l'action suivante : Le hasard en action

'Hasard' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Sam 6 Fév - 18:52

Si Cascade était prête, alors Mélisse n'avait plus qu'à l'être également. Ce que client demande, client obtient, à condition que cela entre dans ses capacités. Ainsi la sorcière attendit que sorte la poignée de runes pour se mettre au travail. En fait d'une poignée, il n'y en eu qu'une. Mélisse ne put retenir un froncement de nez. Une seule rune c'était peu de renseignements. Comme la sorcière l'avait craint, elle n'allait pas pouvoir en dire long à sa cliente à propos de son mari.

D'un doigt, Mélisse fit glisser la rune jusqu'à elle. L'amant. Hum, intéressant. Bien que cela puisse tourner dans plusieurs directions. Pour être plus sûre, Mélisse récupéra le sac de runes et plongea la main à l'intérieur à son tour. Elle compta six runes et les sorti. Elle les disposa sur la table en cercle autour de celle que Cascade avait pioché, en commençant par la gauche et en tournant dans le sens horaire. Le chien, le messager, la toile d'araignée, la cage, la maladie et le trône.

- Hum… lâcha-t-elle en repoussant le sac et en se penchant sur les runes.

Cet art, elle ne le maîtrisait pas à la perfection. C'était pourtant celui qui lui permettait de voir le plus précisément un sujet de recherche. Les autres dévoilaient certes des vérités mais elles étaient moins ciblées. Ce tirage montrait d'ailleurs à quel point cela avait fonctionné. Un schéma se dessinait doucement dans l'esprit de la sorcière. Les dessins se mettaient en relations les uns avec les autres pour former un tableau, une vue d'ensemble plus claire que si l'on obtient les éléments les uns indépendamment des autres.

Mélisse posa son doigt sur la tuile piochée par Cascade et releva les yeux vers sa cliente. Elle lui offrit un sourire qu'elle voulut rassurant. Il n'était pas bon de rester silencieux trop longtemps en laissant le client attendre sa réponse, souvent vitale.

- Ça a fonctionné. Je vois votre mari.

Façon de parler bien sûr puisqu'elle ne le voyait pas lui directement. Elle voyait la situation dans son ensemble. Le doigt qu'elle avait posé sur la rune glissa jusqu'au chien. Elle retira alors son doigt de la rune. L'amant et le chien étaient désormais côte à côte.

- Votre mari est un homme fidèle à ses convictions, n'est-ce pas ?

C'était l'un des sens du chien. Celui qui existait ici. Bien que, associé à l'amant, il signifiât également autre chose.

- Il vous est fidèle. Cette femme avec laquelle on prétend l'avoir vu ne représente pas un obstacle à votre mariage, ou pas de la façon dont on le sous-entend. Cela j'en suis certaine.

Mélisse reprit la rune et la fit tourner pour la positionner à côté du messager.

- Le messager, annonça-t-elle. Puis la toile. (elle montra les deux runes associées) Votre mari ferait-il parti d'un réseau, à votre connaissance ? Je veux dire, quelque chose de grand. C'est ce que signifie la toile. Le messager, quant à lui, c'est votre mari. Il semble qu'il serve d'intermédiaire ou… je ne sais… un passeur peut-être. Cela vous évoque quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Jeu 11 Fév - 11:35


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Cascade avait tenté, comme il lui était indiqué, de ne pas vraiment choisir ce sur quoi sa main pourrait se refermer. Lorsqu'elle vit la mimique de la sorcière pour l'unique objet qu'elle avait tiré, elle se demanda si elle avait fait quelque chose de travers.
« Oh, je… je pensais que j'en sortirais plus… »
s'excusa-t-elle avec gêne, ne sachant trop si elle avait ou non biaisé le résultat par la légèreté de sa poignée. Mais Mélisse ne sembla pas pour autant abandonner l'affaire, et se resservit de runes complémentaires. La ménestrelle se pencha un peu vers la table, pour mieux voir les figures disposées si soigneusement. Tout cela était bien obscur pour elle… Heureusement, les explications ne tardèrent guère.

« Oui ? »
encouragea-t-elle la magicienne pour qu'elle poursuive, pleine d'espoir, en relâchant le souffle qu'elle avait retenu alors qu'elle attendait l'annonce du succès de l'opération.
« Je le crois, oui. Mais d'une manière discrète. Ce n'est pas le genre à aller crier sur tous les toits ce qu'il pense, ni à essayer de convaincre à toute force que son point de vue est le meilleur, si vous voyez ce que je veux dire. C'est plutôt… dans sa manière d'être et d'agir, qu'il respecte ce qu'il croit juste. Sauf qu'il en fait si peu état, que je crains de ne pas être au courant de toutes ses pensées profondes. »

L'assurance si paisible qui suivit lui retira le poids d'une jalousie et d'une possible trahison, qui la soulagea plus qu'elle n'aurait pu ou voulu l'avouer. Elle se contenta de hocher la tête, pour une fois à court de mots. Par contre, les runes de la toile et du messager ne récoltèrent que perplexité de sa part. Elle commença à livrer ses réflexions à mesure qu'elles lui venaient.
« Je ne vois pas, non. Quel genre de réseau ? Nous sommes une troupe itinérante, nous voyageons beaucoup et… quelque part, nous transmettons aussi les nouvelles d'un Duché à l'autre, en contes et en chansons, mais de là à nous dire messagers… passeurs de mémoire ? Mais cela ne concerne pas que Saule. Il est plutôt mauvais pour les discours, comme je vous l'ai dit. Il a tendance à bégayer, cela ne l'aide pas. »

La constatation était, malgré tout, pleine d'affection. Et en même temps, une autre interprétation, bien plus inquiétante, s'insinuait dans l'esprit de Cascade.
« Ces accusations de Vif… vous croyez qu'il pourrait s'agir de cela ? Un réseau de Vifiers ? »
Malheureusement, cela semblait plutôt adapté à ce qu'avait supposé la sorcière des Haies.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Jeu 11 Fév - 19:39

Mélisse nota dans un coin la réponse de Cascade concernant la fidélité de son mari envers ses convictions. La sorcière pressentait que cela avait un grand rôle à jouer. Dans la sortie des deux runes « chien » et « amant » il ne fallait pas forcément lire qu'il était fidèle à sa femme (bien que ce fut le cas, elle en aurait mis sa main au feu). Il semblait à Mélisse qu'il y avait tout de même un rapport entre le chien, la toile et le messager. Ce fut Cascade qui mit le doigt dessus. Du moins était-ce une réponse possible. Un réseau de vifier. Alors le chien ? Pourtant la jeune femme avait parlé de marguet. Un marguet est un chat, non un chien. La sorcière se mordit la lèvre tandis qu'elle réfléchissait et tentait de comprendre ce que les runes voulaient lui révéler.

- Les Vifiers… reprit-elle, songeuse. Ce n'est pas impossible. Ce serait logique, étant donné les accusations qui planent sur lui.

Dubitative, Mélisse fit de son mieux pour retenir ses gestes pouvant trahir une quelconque incertitude. Elle ne voulait pas que sa pauvre cliente sorte de sa boutique en se posant plus de questions qu'à son entrée. Elle allait tapoter des doigts sur la table, elle retint son geste au dernier moment. Elle voulut se rejeter en arrière pour retirer les runes de ses yeux et tenter de voir plus clair sans qu'elles ne réduisent sa vision, elle se contenta de fermer les yeux en espérant que la réponse allait se dessiner sur la fragile membrane de ses paupières. Mais comme rien de nouveau ne lui apparaissait, elle renonça.

- Je ne parviens pas à savoir si oui ou non il fait ou faisait bien partie de ce réseau, ni s'il en est un lui-même. J'ai ici un chien mais il ne correspond pas à ce que vous m'avez dis de lui et les runes ne me disent rien de plus. Ce qui peut vouloir dire qu'il n'est pas un vifier.

Ou rien. Plutôt que de buter sur un échec, Mélisse décida de passer à la suite. Elle fit donc glisser la rune centrale pour atteindre la cage. Ici, rien de sorcier. Elle n'apprendrait pas grand-chose à Cascade.

- Il est prisonnier. On le retient contre sa volonté.

L'association avec la rune suivante fit craindre le pire à la sorcière. La maladie. Sa conscience l'obligeait pourtant à répondre à l'attente de sa cliente. Pas le choix, il fallait dire la vérité.

- J'ai bien peur cependant qu'il ne soit pas en bonne santé.

Elle releva les yeux vers Cascade. Désolée.

- Quant au trône, ajouta-t-elle en glissant la rune en face de la dernière du cercle qui l'entourait, il ne fait que confirmer ce que vous saviez déjà. C'est la couronne qui est responsable de la perte de sa liberté et de sa santé. Je suis désolée. J'ai bien peur qu'il vous soit difficile de revoir votre mari.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Ven 19 Fév - 21:14


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Cascade resta silencieuse alors que Mélisse lui expliquait ce qu'elle savait, et ce qu'elle ignorait.
« Je ne crois pas… non, je ne crois vraiment pas. Mais en même temps, comment reconnaît-on un Vifier ? Vous pouvez me le dire ? »
S'il y avait un moyen, peut-être pourrait-elle se souvenir du détail révélateur. Mais, pour le cas où cela existerait, le secret devait être bien gardé. Et par les détenteurs de la magie des bêtes eux-mêmes.
« Il est proche de son marguet, c'est vrai, mais… ses parents en élèvent, et son Panache vient de là-bas. C'est normal qu'il y tienne. »

La magicienne poursuivit, interprétant une rune après l'autre. Enfermé, cela, elle était au courant. Enfin, cela lui faisait toujours une confirmation. L'apparition de la maladie la fit pâlir. Saule n'était certes pas un modèle de force de la nature…
« Comment ça ? Vous devez m'en dire plus ! Dans quel état est-il ? Au moins, il est vivant, n'est-ce pas ? »
L'ultime pièce du puzzle n'était elle aussi qu'une confirmation, mais qui fit retomber les épaules de Cascade avec découragement.
« Le duc Glace de Bearns… tout le monde connaît son horreur des Vifiers. Miséricordieuse Eda… »

Saule, prisonnier du représentant royal, accusé de l'un des pires crimes qui se puissent exister. Et pourtant, et pourtant… non, elle ne pouvait pas l'abandonner ainsi ! Elle releva la tête brusquement, réveillant par son mouvement la fillette qui n'avait pas pipé mot de la séance.
« Il faut le faire sortir de là. Je ne peux pas le laisser… ou est-ce que je devrais, comme dit Chaume ? Partir très loin d'ici de crainte que les soldats du duc ne décident de nous enfermer, nous aussi ? Mélisse… »
Abandonner son compagnon était-il vraiment le seul choix raisonnable pour assurer l'avenir de sa fille ? Les grands yeux, désormais bien ouverts, de la petite, ne lui donnaient pas la moindre réponse. Mais ils lui rappelaient que, quoiqu'on en dise, elle continuait à croire en Saule.
« Non, il doit y avoir une autre solution. C'est tout ce que vos runes ont à dire ? »
questionna-t-elle, restée sur sa faim. Elle n'avait pas vraiment eu de révélation, finalement. Rien de catégorique. C'était plutôt décevant, tout compte fait, et elle ne cachait pas ce sentiment.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Jeu 3 Mar - 10:34

Comment reconnaître un vifier ? A vrai dire, Mélisse n'en savait pas plus que la plupart des gens. Sorcière ne signifiait pas posséder la connaissance du monde.

- Je n'en ai pas la moindre idée. J'imagine que la proximité avec un animal peut trahir un vifier, pourtant tous les détenteurs d'animaux de compagnie ne sont pas des vifiers. Où se trouve la limite ? Les vifiers gardent leurs secrets pour eux, pas plus que vous je n'y ai eu accès.

Et pourtant, ce savoir pourrait venir compléter ses connaissances, Mélisse était sûre qu'elle prendrait autant de plaisir dans cet apprentissage là que dans tous les autres. Mais là n'était pas la question. Elle avait face à elle une femme désarmée qui voulait sauver son mari.

La sorcière s'appliqua à lui donner les réponses que sa cliente était venue chercher, même si celles-ci ne lui convenaient guère. Pourtant, Mélisse l'avait averti que savoir ne lui apporterait pas forcément le soulagement.

- Il est bien vivant, néanmoins, dans un état de santé difficile. Les runes ne me fournissent pas les détails, cela vaut peut-être-mieux, souligna doucement Mélisse, entendant par là que sa femme ne souhaiterait peut-être pas connaître l'étendu des dégâts alors qu'elle se savait impuissante à aider l'homme qu'elle aimait.

Depuis toutes ces années, la sorcière des haies avait apprit que la vérité n'apporte pas toujours le bonheur. Il est des choses qu'il vaut parfois mieux ignorer. Mais cela reposait dans les choix de ses clients, et elle les respectait, quel que soit le résultat final.

Mélisse joignit les doigts devant elle, observant Cascade se débattre avec elle-même, se gardant bien d'intervenir. Elle voulait la laisser choisir sa vie. Manifestement, elle se trouvait à l'un des tournants les plus importants de sa vie, son choix allait déterminer ce qu'elle deviendrait à l'avenir.

- C'est tout ce que les runes m'ont révélé. Vous m'avez demandé la vérité concernant votre mari, elles ont répondu à votre question. Elles ne vous diront pas ce que vous devez faire. Ce choix relève de votre propre volonté, personne ne peut vous la dicter.

Même si les grandes lignes de sa vie étaient tracées, mais cela Mélisse le garda pour elle. Son instinct lui disait qu'il serait mal venu de parler de destin avec cette cliente, car si son mari devait disparaître, elle n'en serait pas soulagée. Concernant cette peur, cela dit, Mélisse pouvait agir.

La sorcière repoussa son siège et se leva. Elle retourna derrière son comptoir et prit sur l'une des étagère un petit flacon transparent qui laissait apparaître un liquide jaune-ocre à l'intérieur. Revenant vers la cheminée, elle prit une tasse où elle versa un peu de tisane tiède qui demeurait près du feu depuis le début d'après-midi. Elle posa la tasse sur la table devant Cascade et ajouta trois gouttes de la teinture.

- Buvez ceci, conseilla-t-elle. Avec cela vous y verrez plus clair.

Ce n'était rien de plus que de la teinture de pavot qui, à petite dose, réduisait l'anxiété. Il s'agissait d'un analgésique léger doublé d'un sédatif. Après cela, Cascade se sentirait un peu mieux, elle saurait réfléchir plus clairement. Et si elle voulait savoir autre chose, Mélisse pourrait être en mesure de l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Dim 6 Mar - 19:50


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Cascade se mordit les lèvres, frustrée que la magicienne n'ait pas plus de réponse qu'elle-même. Elle soupira lorsqu'il lui fut confirmé que Saule vivait, mais le reste semblait dire que cela pourrait changer bien rapidement. Et là non plus, elle ne put avoir plus d'informations.
« Rien n'est pire que l'incertitude, »
contra-t-elle, mais avec un abattement certain qui rendait ses dires peu convaincants. Elle chercha de nouveau du courage dans les yeux de sa fillette, tout en la cajolant doucement. Elle savait ce qu'elle voulait, au fond d'elle-même, mais était-ce raisonnable ? La sorcière lui amena un breuvage coloré, et elle le considéra d'un œil méfiant.

« Qu'est-ce que c'est ? »
Elle tenta de reconnaître les parfums, mais n'étant pas experte, en fut incapable.
« L'odeur est étrange. »
Prête à aller jusqu'au bout de la démarche qu'elle avait initiée en poussant la porte de la chaumière, elle se décida à boire lentement, en prenant son temps. Et en réfléchissant. Le contenant vidé, elle avait une nouvelle question à poser.
« Avez-vous un moyen de me dire sur qui je peux compter ? Sur qui je peux vraiment compter pour m'aider à sortir Saule de là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Dim 20 Mar - 12:30

La désolation de la jeune femme touchait la sorcière. Mélisse souhaitait l'aider, tout comme elle aidait chaque client du mieux dont elle était capable. Mais si sa soif de savoir était sans limite, ce dernier lui en avait. Sorcière elle était, omnisciente elle n'était pas. Dans ce qu'elle savait, cela dit, elle se montrait sûre d'elle. D'une part car elle était ainsi faite, d'autre part car les clients ne voulaient pas de réponses approximatives.

- Du pavot de Bauge, répondit-elle à la question sur la boisson. C'est un sédatif très efficace qui apaisera votre anxiété et vous permettra de réfléchir plus sereinement à ce que vous devez faire.

Et Cascade but. Mélisse la laissa réfléchir à son aise. Son rôle était d'aider, de conseiller et d'apporter des réponses à certaines questions. Mais en aucun cas de prendre les décisions à la place de ses clients. Elle fournissait un service mais n'imposait à aucun moment sa volonté à autrui. Et à la question qui vint, Mélisse réfléchit. Le sujet était ardu. Il fallait trouver une personne bien précise dont les qualités étaient les seules indications. Si Mélisse pouvait prédire l'avenir, avait-elle le pouvoir de le façonner ? Du moins pouvait-elle essayer.

- Votre problème est un véritable défi pour mes pouvoirs. Il m'est possible de vous aider, néanmoins, cela demandera de votre part un grand courage et de la détermination. Pensez-vous que vous y parviendrez ?

Mélisse était prête à livrer un moyen de trouver une voie de sortie pour son mari, les lois des hommes lui importaient moins que la moralité et le bien être des clients qui méritaient vraiment son aide. Mais la sorcière ne voyait aucun moyen direct pour trouver une personne fiable, elle n'avait qu'un moyen détourné dont le succès dépendrait de la volonté de Cascade. C'était à elle que revenait la décision, à tout instant.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Dim 27 Mar - 22:13


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Cascade eut un geste agacé lorsque la sorcière expliqua avoir simplement ajouté un « tranquillisant » dans la boisson. Comme si elle était un enfant qui venait de faire un cauchemar ! Sans trop savoir pourquoi, elle accepta cependant de boire. Peut-être seulement parce que cela l'occupait, que le liquide chaud avait quelque chose de rassurant, et que refuser aurait risqué de vexer la grande Mélisse. De cela, elle n'avait aucune envie, elle avait besoin de l'autre, qui en outre, lui était sympathique.

La demande qu'elle formula ne fut pas reçue avec un enthousiasme débordant, mais pas non plus stoppée par un refus total, ce qui laissait place à espérer un peu. La ménestrelle sourit tristement.
« A vrai dire, je n'en sais rien. Je crois être assez déterminée… je ne serais pas venue vous voir, sinon. Je n'avais jamais poussé la porte d'aucune boutique de la sorte, avant. Pas que je n'aie quelque chose contre vos semblables, mais… je suppose qu'on ne vient vous voir que lorsqu'on est poussé dans une certaine extrémité. »
Si tout allait bien, le commerce des charmes n'avait aucun intérêt. Et pour Cascade, il n'y avait jamais eu, avant la disparition de Saule, d'événement suffisamment perturbant pour qu'elle se décide à consulter semblable personne. A l'origine, elle était plutôt dubitative sur les réels pouvoirs de ces femmes. Maintenant, elle se posait des questions sur leur possible contre-partie, leur étendue et leurs limites.

« Mais, je ne sais pas bien ce que vous me demandez, dans le fond. Ne pouvez-vous pas être un peu plus précise ? Ou est-ce que vous n'en savez pas plus ? »
Elle tapota des doigts sur le bol vide, jouant un rythme peu apaisé, et cherchant en elle-même si elle serait capable d'affronter, peut-être tout simplement, la réalité ? Elle finit par conclure, en regardant son interlocutrice bien en face, le ton très posé :
« J'aimerais essayer. Dites-moi ce que je dois faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Dim 3 Avr - 19:10

La sorcière accueilli la réponse de sa cliente sans plus de commentaire. Elle savait bien comment le commun des mortels la considéraient et ne s'en vexait pas. Elle savait bien que les gens ne venaient chez elle que poussés par la curiosité ou le désespoir de cause, jamais dans une démarche véritablement sincère. Cascade n'était pas la première, ni la plus désagréable. L'important était qu'elle fasse ce que Mélisse lui indiquerait. Ou du moins, si elle désirait toujours obtenir ce qu'elle était venue chercher. Alors, forte de cette réponse, Mélisse se leva à nouveau en répondant son tour à la question de sa cliente.

- Attendez un instant et vous comprendrez, dit-elle en se dirigeant vers le comptoir d'un pas léger, cela n'a rien de bien compliqué ni de vague ou mystique.

Elle passa derrière le comptoir et se pencha pour fouiller dans un placard rempli de babioles en tous genres. Il lui fallut un petit moment pour trouver ce qu'elle cherchait mais elle fini par mettre la main dessus.

- Ah te voilà !

Elle ferma le placard et se redressa, un objet enfermé dans son poing. De retour à la table, Mélisse déposa devant Cascade une bague sertie d'une pierre de taille respectable. Parfaitement ronde, comme polie naturellement, elle mêlait deux couleurs rouges-brunes, en forme de vague. Il s'agissait d'une shiva lingam, pierre que l'on ne peut trouver que dans le lit certaines rivières.

- Cette pierre est parfaite pour savoir à quoi s'en tenir. À propos des gens, à propos de vous, ou de certains événements significatifs. Elle a un effet plus ou moins marqué selon l'ouverture de la personne pour la spiritualité mais quel que soit votre prédisposition vous saurez. Si vous écoutez votre instinct la prochaine fois que vous discutez avec quelqu'un, alors vous saurez si vous pouvez vous fier à lui ou non. C'est là que votre courage sera nécessaire, car si je vous donne le moyen de trouver, il vous faudra chercher.

Les mains croisées sur son ventre, la sorcière regardait sa cliente, attendant une réaction de sa part. Sa proposition lui conviendrait-elle ? Et ses explications lui paraîtraient-elles assez claires ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Mar 12 Avr - 21:40


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

La ménestrelle haussa les sourcils au manège de son hôtesse, mais s'en tint au conseil d'attendre pour comprendre, et ne fit donc pas de commentaire jusqu'à ce que la sorcière revienne avec l'objet. Elle avança la main pour toucher la pierre du bout des doigts, comme songeuse, alors que les explications étaient données.
« C'est très joli… Et donc, cette pierre me permettrait de savoir. Comment fonctionne-t-elle ? Je veux dire, est-ce que j'aurai droit à plusieurs essais ? Ou alors, si je ne ressens rien à la première personne, est-ce que je devrai simplement conclure que je ne peux pas lui faire confiance, et que la pierre sera en quelque sorte désactivée ? »

Restait une autre inquiétude, qui était un peu plus ennuyeuse à formuler. Cascade ne manquait pas de grand chose, du moins pour une vie simple telle qu'elle la menait, mais les derniers événements n'avaient pas aidé aux recettes de la troupe, et elle ne pouvait pas se permettre de folie. Un bijou tel que celui-ci lui semblait valoir bien plus que ce qu'elle était capable de payer. Elle était plus
habituée à la verroterie bon marché utilisée pour les costumes des représentations.
« Voilà un minéral qui doit être bien rare… je n'en avais encore jamais vu. Je regrette, mais je ne suis pas certaine de pouvoir me permettre ses services. Dois-je venir vous la rendre lorsque j'aurai obtenu ma réponse ? »

Peut-être que cela permettrait de limiter les frais, si tant était que la bague n'ait pas perdu totalement son "pouvoir" après la première utilisation. Parce que sinon, ça en plus des runes… Poussée par la nécessité, Cascade n'avait pas bien réalisé tout ce qu'elle demandait à la sorcière des Haies, mais il allait pourtant falloir la rétribuer. En attendant de savoir à quelle sauce elle allait être mangée, quoique son hôtesse n'avait rien d'une ogresse en apparence, elle offrit un sourire d'excuse à la grande Mélisse, et recommença à bercer la petite presque machinalement.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Jeu 5 Mai - 18:20

- Vous n'avez pas à vous inquiéter pour cela. Cette pierre fonctionnera aussi longtemps qu'elle ne sera pas brisée et vous pourrez l'utiliser aussi souvent que vous le désirez.

Certaines pierres pouvaient avoir des effets secondaires, celle-ci ne poserait aucun problème. Elle pouvait surprendre, cependant, par les sentiments qu'elle pouvait inspirer en présence d'un personne que l'utilisateur avait pourtant fréquenté depuis des années.

- Elle ne fonctionnera qu'en contact direct avec votre peau, cependant, il vous faudra donc la porter à votre doigt lorsque vous testerez la personne en question, et si vous ne voulez plus vous en servir, rangez-la tout simplement.

Malgré ces explications, sa cliente ne sembla pas apaisée pour autant. Mélisse se demanda ce qui la tracassait, hormis la situation de son mari, et elle eut bien vite la réponse. Le prix. C'était bien souvent ce qui gênait ses clients, qui ne voulaient pas dépenser d'argent pour de telles broutilles. Mais il fallait bien que la sorcière vive, même si ses prix n'avaient rien d'outrageants.

- Elle n'est pas si cher que ce que vous semblez croire. Pour l'aide que je vous ai apportée aujourd'hui, je ne demanderai pas plus que ce que vous pouvez me céder. Pour les clients à qui l'argent manque, je me contente sans mal d'objets utiles ou de nourriture. Si je devine sans peine que vous n'avez que peu d'argent, je ne sais ce que contient votre escarcelle. Vous m'avez dit faire partie d'une troupe itinérante, peut-être avez-vous amené avec vous une denrée que l'on ne trouve pas en Cerf ?

Hey oui, sorcière elle avait besoin de nombreuses ressources, dont certaines venaient de loin, et il était difficile de les faire venir. Cette pierre même qu'elle donnait à Cascade provenait de Rippon car elle n'en avait jamais vu dans les rivières et ruisseaux de la région.

- Et si cela ne vous dérange pas, j'aimerais une mèche de cheveux de votre fille.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Ven 13 Mai - 22:24


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Cascade opina en guise d'accusé de réception. Le présent de la sorcière était vraiment étrange.
« Et toujours pour savoir si la personne en face de moi est digne de confiance ? C'est bien compris. Je ferai comme vous dites. »
Puis elle eut une moue d'excuse, un peu gênée d'avoir mis sur la table ses craintes pécuniaires.
« Oui, c'est pour cela que nous ne gardons que peu de quantités de monnaie sur nous, les routes ne sont pas sûres… nous avons des réserves de bijoux pour la scène, mais ce n'est que de la verroterie sans valeur. Et nous faisons rarement des recettes très importantes, même si nous nous en sortons bien. »

Elle ne voulait pas non plus se faire plaindre : sa vie n'était pas celle d'une rentière qui aurait pu disposer de tout ce qu'elle voulait, ni même d'une épouse de riche marchand qui ne craignait jamais de se retrouver le ventre vide, mais la liberté et le changement constant que lui offrait l'itinérance lui convenaient.
« C'est honorable de votre part. Mais je comprends qu'il faut bien que vous viviez, vous aussi, et que vous vous procuriez les éléments nécessaires à votre… activité. »
termina-t-elle avec un geste vers la bague, qu'elle supposait venir de loin. Elle prit le temps de réfléchir à la question suivante, et reprit à haute voix :
« Nous étions en Bauge récemment… Saule a dégoté là-bas un peu de fourrures qui doivent venir de ce lointain royaume des Montagnes. Je pourrais vous les apporter, vous me diriez s'il y a quelque chose qui pourrait vous convenir parmi elles. Et je regarderai dans ses affaires, il récupère toujours tout un tas de choses étranges pour trouver des idées de costumes… »

Elle sourit un instant, repensant avec affection à la réserve d'étrangetés qui permettait à son compagnon de trouver l'inspiration. L'instant d'après, la réalité l'avait rattrapée, et elle avait perdu tout signe de légèreté. Elle fouilla sous ses jupes, pour en sortir une bourse.
« Sinon, j'ai ceci, mais c'est tout ce qu'il me reste. J'aimerais autant… ne pas me séparer de la totalité immédiatement, même si je vous paierai ce que vous estimerez juste. J'ai bien peur d'en avoir besoin, nos spectacles commencent à faire rengaine, par ici. Nous devrions avoir repris la route depuis des semaines… »
La femme assise en face d'elle s'en fichait sans doute, mais cela lui faisait du bien de parler ainsi de choses simples.

La dernière requête de la grande Mélisse ne lui coûtait aucun or, et pourtant, elle l'accueillit avec davantage de méfiance. Son plus grand trésor se trouvait au creux de ses bras. Qu'est-ce qu'une sorcière des Haies pouvait bien vouloir faire avec quelques cheveux de sa jeune homonyme ?
« Une mèche… pourquoi cela ? »
Pas question de risquer quelque conséquence que ce soit pour sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Mar 24 Mai - 8:21

Il faut bien le dire, le moment fatidique où il fallait payer était toujours un point sensible. Les clients venaient se confier à elle, ils révélaient des choses intimes avec plus ou moins de difficulté mais finissaient toujours par faire confiance à la sorcière. Mais lorsqu'il fallait la rétribuer pour son aide, il semblait plus difficile encore pour beaucoup de donner quelque chose en échange de ses pouvoirs. Alors lorsque Cascade se montra compréhensive, Mélisse lui en fut reconnaissante. Pour autant, la sorcière ne perdit rien de sa douceur.

Une étincelle s'alluma dans son regard lorsque la jeune femme lui parla des fourrures venant de son pays natal. Même si Mélisse avait adopté la mode des Duchés afin de se fondre parmi la population, elle gardait la nostalgie de ses anciens habits. En fait, c'était moins les habits que les souvenirs qu'elle y associaient qui l'intéressaient. Elle repoussa la bourse d'argent sonnant et trébuchant, dont Cascade avait besoin.

- J'aimerais beaucoup voir ces fourrures. Vous pourriez me les apporter demain ?

Quant à la mèche, Mélisse ne s'attendait pas à ce que sa cliente accepte facilement. Les gens se faisaient des idées sur ses pratiques, il est vrai qu'elle ne faisait rien pour les démentir. Et si elle pouvait en effet faire du tord à quelqu'un grâce à une mèche de ses cheveux, quoi que ce ne soit guère sa tasse de thé, il n'y avait rien de maléfique dans ses projets pour cette mèche-ci.

- Les nourrissons ne sont pas comme nous, les adultes. Ils sont encore innocents, purs. Une mèche des cheveux de votre fille me permettrait de créer une amulette puissante. Mais je comprendrai si vous ne voulez pas, et me contenterais de ces fourrures qui viennent des Montagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Dim 29 Mai - 12:54


Cascade, 21 ans, ménestrelle itinérante, épouse de Saule

Visiblement, elle avait fait mouche. Soulagée d'avoir trouvé quelque chose qui puisse contenter la sorcière, et qui ne lui donnerait pas non plus l'impression de profiter de sa bonté sans rien rendre en retour, la ménestrelle acquiesça avec un mince sourire, tout en dissimulant de nouveau la bourse parmi ses effets.
« Bien sûr. Je vous amènerai ce que je trouverai. »

Elle ne savait par contre pas trop quoi penser de ce qui concernait sa fille, malgré les éclaircissements apportés. L'idée de mêler sa petite Mélisse à quelque magie que ce soit lui déplaisait. Et en même temps, sa grande homonyme ne semblait pas verser dans la malédiction, et si elle disait vrai, les quelques cheveux offerts pourraient apporter une aide à quelqu'un qui en aurait besoin.

« Je ne sais pas, »
avoua-t-elle.
« J'aimerais pouvoir y penser un peu plus longtemps. Puisque nous nous revoyons demain, je pourrai vous répondre à ce moment-là ? Nous reviendrons toutes les deux. Me diriez-vous quel genre d'usage pourrait avoir cette future amulette ? »
Elle était quasiment prête à faire confiance à la magicienne, mais il lui fallait savoir dans quel but précis pourrait être utilisé le présent de sa fille.
Revenir en haut Aller en bas
Mélisse
Cinq-Duchés
Sorcière des Haies
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 03/11/2015
Age : 27

Feuille de personnage
Fonction: Sorcière des Haies
Âge: 31 ans
DC: Ava (compte principal) et Vif

MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   Sam 4 Juin - 18:02

Mélisse se délectait à l'avance de pouvoir toucher à nouveau ces belles fourrures que seuls les chasseurs des Montagnes savaient trouver. Il y en avait naturellement dans les Duchés, mais les fourrures de ce pays n'avaient que peu en commun avec celles des Montagnes, pour la simple raison que l'on ne trouvait pas les mêmes animaux dans ce pays. Le climat plus dur des Montagne obligeait les animaux à produire une fourrure plus dense, pour avoir plus chaud. Mélisse n'en aurait peut-être pas utilité étant donné la douceur de ce pays, mais qu'importait, elle pouvait s'accorder ce petit caprice.

Le sujet plus sensible des cheveux de la petite Mélisse demandait un poil plus de tact. La sorcière s'évertua à ménager la sensibilité de la jeune mère.

- Cela ne me dérange pas, assura-t-elle. Vous pouvez me l'apporter demain avec les fourrures.

La sorcière songea avec amusement que le prix de son talent, ce jour, se montait à une quantité de poils. Cela dit, si elle pouvait obtenir cette mèche, elle confectionnerait une amulette qui se vendrait cher. Elle s'y retrouverait sans nul doute.

- Je n'ai pas encore arrêté mon choix sur l'amulette. Tout ce que je sais pour le moment c'est qu'il s'agira d'une amulette protectrice. Elle pourra aussi bien détourner les mauvais rêves d'une personne hantée par le plus profond des traumatismes que protéger une maison des êtres malveillants. Son pouvoir sera plus étendu que les amulettes classiques que j'ai l'habitude de concevoir.

Plus grand champ d'action, plus grande efficacité, et donc plus grand prix. Mélisse l'avouait sans rougir, elle avait un grand intérêt dans cette histoire.

- Ce n'est pas une requête que j'ai l'habitude de formuler. Si vous m'accordez cette faveur, je pourrai également vous fabriquer une amulette pour votre famille, gratuitement.

Il lui semblait que c'était là un échange équitable.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre menthe et marjolaine [début 08-10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre menthe et marjolaine [début 08-10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??
» Relations entre Politique, CIA et le Sida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Bourg de Castelcerf :: Commerces et habitations
-