AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 23:06

Alors qu'elle cédait à nouveau et s'assoupissait peu à peu, Kex se leva soudain pour se dégourdir les jambes. Ils étaient immobiles depuis longtemps, ils avaient besoin d'activer la circulation dans leur corps. Elle bougea alors à son tour et profita de sa soudaine liberté pour attirer deux bûches près du feu puis les y installer. Ainsi, ils seraient tranquilles un moment. Mais alors qu'elle allait lui proposer de dormir, il la devança sans lui laisser le loisir de protester. Relevée avec son aide, elle chancela avec lui jusqu'à la paroi mais ne put s'empêcher de protester.

- Vous devriez dormir en premier, j'ai plus l'habitude que vous de ces altitudes...

Il ne se laissa pas fléchir et elle ne se sentit pas le coeur de se lancer dans un argumentaire dont elle ne sortirait sans doute pas gagnante. Elle était fatiguée de toute façon. Lasse, plutôt. Leur conversation l'avait laissée indécise, fébrile, sans qu'elle en comprenne la raison. Elle cessa de lutter alors et s'installa à nouveau contre lui. La tête calée contre son torse, les jambes repliées contre les siennes, elle se nicha véritablement contre lui comme l'eut fait une enfant. Elle était trop fatiguée et ils risquaient trop de souffrir du froid pour faire des manières.

- Réveillez-moi, murmura-t-elle en frottant sa joue contre le creux de son épaule. Quand vous n'arriverez plus à résister, réveillez-moi.

Avant de dormir pourtant, elle voulait encore l'entendre aussi se permit-elle une dernière question.

- Dites Kex... Si vous pouviez avoir absolument tout ce que vous désirez, s'il vous suffisait de formuler un rêve pour qu'il se réalise, que souhaiteriez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 4 Jan - 22:19

De la façon dont la jeune femme vint s’installer contre lui, il considéra que sa position n’était pas la plus confortable mais Kex se voyait mal la reprendre. Plutôt que de gesticuler, elle se calla rapidement et posa sa tête contre lui sans plus bouger. Elle devait avoir l’habitude de dormir dans les positions les plus inconfortables à force de voyager. Aussi ne la reprit-il pas et posa sa main contre son bras pour la maintenir plaquée contre lui pour mieux transférer la chaleur. Il acquiesça silencieusement lorsqu’elle lui imposa de la réveiller quand il ne pourrait plus tenir davantage.

Il s’était attendu à ce que le crépitement des flammes seul vienne la bercer, mais elle préféra, à as grande surprise, qu’il lui parle. Il s’en étonna mais accéda à sa requête, quoique la question le surpris autant que sa demande. Kex prit un court instant pour réfléchir.

- La bienpensante voudrait que l’on souhaite la paix dans le monde, ou le bonheur pour tous. Je suppose, déclara-t-il tout d’abord. Il marqua une nouvelle pose, puis continua.

- Mais quiconque dirait cela serait un menteur. Je ne souhaiterais pas ce genre de chose si j’avais le pouvoir d’obtenir tout ce que je désirais. Je serais égoïste et ne penserais qu’à moi. Et je ne suis certainement pas le seul. Vous, vous souhaiteriez probablement soigner votre ami. Mais c’est aussi personnel, vous ne voulez pas voir votre ami souffrir davantage, cela vous peine. Même si ce serait lui rendre un grand service, il y a toujours un souhait plus personnel derrière. D’autres seraient moins généreux que vous, mais vous saisissez l’idée.

A nouveau un court silence.

- J’aurais empêché ma mère de mourir, je pense. Même si cela voudrait dire n’être jamais venu dans ses montagnes…
Il tut le sous-entendu qu’impliquait le fait qu’il mentionnait. Cela signifiait un destin différent, donc ne pas être l’assassin des Montagnes, ce qui, malgré n’avoir jamais été utilisé en ce sens, le soulagerait probablement. Mais cela signifiait surtout n’avoir jamais rencontré certaines personnes, dont une en particulier, à laquelle il se sentait désormais terriblement attaché.

Le regard dans les flammes, ses pensées et les images de la jeune femme à la chevelure blonde hantaient son esprit. La fatigue aidant, il se laissa à quelques rêveries farfelues avant d’ouvrir grand les yeux. Ce n’était pas l’heure de dormir.
A la respiration lente et régulière, il sentit que la jeune femme, avec une intimité bien plus grande qu’il n’osait l’avouer eu égard à la manière dont elle était presque lovée contre lui, s’était endormie, probablement bercée par le son de sa voix.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mar 5 Jan - 21:57

Tout comme elle aimait le son de sa voix, Elke aima la réponse de Kex. C'était vrai qu'il était sans doute mieux vu de penser au bien collectif et les Montagnards étaient bien souvent dans ce genre d'état d'esprit. Mais le fait est qu'elle avait posé sa question en pensant à lui et à lui seul, pas à l'intérêt général du monde. Elle avait supposé qu'il formulerait un souhait pour l'avenir : richesse, amour, descendance, ce que souhaitent généralement les hommes à sa connaissance. Au lieu de ça, il était revenu sur le passé et elle se demanda pourquoi. Elle aurait voulu creuser encore, le questionner, lui répondre, lui dire tant de choses, au lieu de ça, elle bâilla et se pelotonna plus étroitement contre lui telle une bouillotte vivante. Avant de sombrer pourtant, son coeur s'ouvrit.

- Moi, je voudrais un compagnon...

Elle n'eut pas réellement conscience de souffler ces mots et peut-être Kex ne les entendit-il pas non plus. Mais à force de côtoyer deux ou trois personnes plus précisément et surtout d'échanger des points de vue avec eux, elle commençait à se rendre compte à quel point elle menait une vie solitaire. Et surtout, à quel point elle n'état pas faire pour cela, au fond. Si elle avait évidemment besoin de se retrouver, de rester seule pour se ressourcer, réfléchir ou d'autres choses, plus que la plupart des gens en tout cas, elle n'en avait pas moins le désir et le besoin même, de partager toutes ces choses avec quelqu'un une fois le moment de solitude passé. La solitude n'était peut-être bonne que si elle était choisie, finalement. Car dans ses rêves, elle n'était plus une petite fille solitaire.

À son réveil, de belles braises rougeoyantes tapissaient l'âtre entouré de pierres tandis que quelques flammes léchaient encore le reste des bûches. Elle avait du dormir au moins une heure, peut-être deux. Émergeant lentement, elle prit peu à peu conscience de ce qui l'entourait et de son propre être : la chaleur du feu d'un côté, le froid autour qui s'insinuait par le sol notamment, ses jambes engourdies d'avoir été pliées si longtemps, la chaleur de Kex et son coeur qui battait lentement et régulièrement contre sa joue, la neige qui tombait toujours dru dehors et les sifflements du vent dans les arbres autour de leur grotte. Il y avait aussi le poids léger sur sa tête et cette petite humidité sur son front, là où s'échouait le souffle du soigneur. Il avait du s'endormir lui aussi et poser le menton sur sa tête.

Malgré ses craintes, elle dut reconnaître qu'elle s'était montrée excessivement prudente car la neige accumulée n'était pas montée à plus de la moitié de la cloison jusqu'ici. il fallait remettre du bois toutefois, mais elle ne pouvait pas le faire sans risquer d'éveiller son compagnon. Et puis elle était bien calée, bien contre lui, étrangement en paix. À sa place. Et cette prise de conscience, plus que toute autre, fut ce qui la décida à bouger. Car elle n'était pas à sa place et n'y serait sans doute jamais. Doucement alors, pour éviter autant que possible de réveiller Kex, elle se glissa hors de son étreinte, hors de la couverture qu'elle referma soigneusement sur lui, et alla s'accroupir devant le feu pour y ajouter du bois.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mer 6 Jan - 20:22

Son murmure restait son secret à elle, car il lui fut inaudible. Le soigneur s’efforça de rester éveiller mais personne ne pouvait vaincre le sommeil. Malgré ce qu’il avait assuré, Kex s’endormit, la tête posée contre celle de la jeune femme qu’il tenait contre lui pour conserver leur chaleur.
Son esprit divagua longuement, ses dernières pensées conscientes étant tournées vers la jolie Alisel, ce fut d’elle dont il rêva. Il lui avait suggéré de vivre dans Jhaampe, il rêva qu’elle habitait chez lui. Le jeune homme resta accroché à cette image tout au long de sa sieste. Malgré la position inconfortable et le froid omniprésent, il dormit avec une étonnante profondeur pendant quelques heures.

Ce fut le muscle de sa nuque lui tirant qui le réveilla. Elle avait disparu.
En relevant les yeux, il aperçut Elke et reprit pied dans la réalité. Il jeta un œil au dehors pour découvrir que l’obscurité avait enveloppé l’extérieur dans son lourd manteau noir. Le vent sifflait, la neige tombait toujours. Ils resteraient plus longtemps captifs de leur sommaire abri. Kex posa alors un regard contrit sur la jeune femme lorsqu’elle tourna la tête vers lui.
- Je suis désolé, je me suis endormi aussi.

Ses yeux s’attardèrent sur sa tenue, elle était recroquevillée sur elle-même, les jambes nues, et frissonnait légèrement. Il se leva en grimaçant à cause de l’engourdissement puis s’agenouilla à ses côtés en ouvrant la couverture pour la resserrer autour d’eux une fois contre elle.
- On va rester la nuit ici aussi, dirons-nous. Mais votre redoutable prévoyance nous permettrait d’hiberner ici, répondit-il avec entrain en référence aux victuailles qu’elle avait emportées.
Il avait volontairement essayé de détendre l’atmosphère afin de la rassurer. Il ne lui en voulait pas et il s’agissait là d’une expérience bienvenue. A condition qu’elle se termine bien.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mer 6 Jan - 21:08

L'atmosphère se modifia subtilement et Elke sut que Kex était réveillé. Tournant la tête, elle croisa son regard désolé et s'empourpra aussitôt avant de détourner vivement les yeux.

- Ce n'est rien, murmura-t-elle, embarrassée sans en comprendre la vraie raison. J'étais trop alarmiste, de toute façon. La tempête n'est pas si violente.

Baissant la tête, navrée, elle s'apprêtait à lui annoncer qu'avec la nuit tombée, ils étaient coincés là jusqu'au matin, quand il approcha pour l'envelopper de ses bras et de la couverture, la coupant dans son élan. Elle referma la bouche, les joues et le front rosis, et se laissa aller contre le soigneur en douceur alors qu'il la taquinait gentiment.

- Merci, chuchota-t-elle, plus gênée encore.

De quoi elle le remerciait au juste, ce n'était sans doute pas très clair pour lui comme pour elle, mais elle en avait éprouvé le besoin. Peut-être pour sa gentillesse et son humour, pour son calme alors quelle l'avait mis dans cette situation délicate, pour sa patience aussi. Qu'importait finalement.

- Vous avez faim ? S'enquit-elle alors.

Ils n'avaient pas mangé depuis des heures et elle commençait à avoir un sérieux creux dans l'estomac. Et puis, peut-être que ses vêtements étaient secs ? Ainsi il aurait la couverture pour lui seul, elle ne le dérangerait pas autant. Tendant le bras hors de leur cocon chaleureux, elle attira sa besace à elle et en sortit les restes de leur pique-nique écourté.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Sam 9 Jan - 23:19

Il ne fallut pas longtemps à la jeune femme pour trouver une raison lui permettant de déguerpir hors de la couverture, comme elle l’avait fait un peu plus tôt. Avait-il eu un geste déplacé durant son sommeil ? Ou bien l’atmosphère trop intime devenait-elle trop pesante pour une femme habituée à la solitude ? Il n’en savait rien mais, contre toute attente, elle ne se précipita pas au-devant du froid et traina son sac jusque devant eux.

Elle en sortit les victuailles et ils les partagèrent, Kex à nouveau reconnaissant d’avoir été prévoyante. Le repas fut rapide mais ils mangèrent à leur faim et échangèrent à nouveau des banalités bien éloignées du ton de la confidence précédant leur petite sieste. Lorsqu’ils eurent terminé, le jeune homme se leva de lui-même et vérifia l’état de leurs habits. Toujours humides.

- Ils ne seront jamais complètement secs, mais au moins seront-ils moins humides au petit matin.

Puis il retourna s’abriter du froid sous la couette, reprenant la première position adoptée lorsqu’il y avait été invité. Leur banale discussion continua un long moment, jusqu’à ce que tous deux s’assoupissent jusqu’à ce que la lumière du jour ne les tire du sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 10 Jan - 9:46

Éveillée dès l'aube, Elke avait immédiatement remarqué que le vent était tombé et que la tempête s'était éloignée. Les rayons du soleil matinal faisaient scintiller la neige accumulée contre leur cloison de fortune et un air vif mais sain semblait régner au dehors. Elle resta longtemps sans bouger, seulement à réfléchir à tout ce qui s'était passé et dit depuis la veille, et à tout ce que cela pouvait changer pour elle. Si elle le souhaitait du moins. Quand elle sentit Kex s'éveiller à son tour contre elle, elle remua et s'éloigna avec un léger sourire pour le laisser émerger en paix pendant qu'elle retrouvait le reste de ses vêtements. Même si le froid les avait empêché de sécher avec la même souplesse que d'habitude, même s'ils restaient très frais et même glaçants à enfiler, ils étaient secs et ne les rendraient pas malades, c'était l'essentiel.

- Bonjour, glissa-t-elle en douceur alors que le soigneur s'étirait et qu'elle-même refermait les attaches d'un gilet de fourrure.

Ses bottes relacées avec soin, elle s'occupa d'empiler le reste de bois contre le mur du fond puis bougea leur écran de branchages pour dégager la neige du seuil et laisser entrer le soleil. Ils avaient eu de la chance que la tempête ne soit pas plus violente ni plus longue.

- Nous allons pouvoir redescendre, annonça-t-elle en contemplant la magnifique étendue gelée qui brillait de mille feux à travers les arbres.

Il leur faudrait être prudents néanmoins car la neige fraîche formait parfois des couches mobiles sur les étendues anciennement gelées. La descente serait difficile et longue, mais elle était confiante. Sous un tel soleil et devant tant de beauté, qui ne le serait pas ? Le spectacle familier et pourtant toujours renouvelé la réconciliait un peu avec sa paix habituelle mais elle gardait au front un plis soucieux qui n'y était pas la veille. Tout était semblable et pourtant, tout avait changé.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mer 13 Jan - 9:57

Sortant doucement de sa torpeur, Kex s’étira les muscles pour aider à se réveiller et les sortir de l’engourdissement d’être resté trop longtemps dans une position inconfortable. A son salut, il osa un regard vers elle et la découvrit entrain de refermer son vêtement sur elle. Ce geste si anodin, eut une connotation étrange maintenant qu’ils avaient passé la nuit blotti la nuit l’un contre l’autre et à peine vêtus d’une vulgaire chemise. Il détourna alors le regard en lui rendant son bonjour.

Tandis qu’elle rangeait l’abri pour les prochains voyageurs qui en profiteraient, le jeune homme s’empara de ses vêtements et les enfila un à un non sans serrer les dents au contact gelé du tissu sur la peau de ses jambes et au froid intense que lui procurèrent les habits du haut du corps. Il hocha la tête. Il ne tomberait pas malade, mais c’était quand même bien désagréable.

Elke fut prête bien avant lui et lorsqu’il le fut à son tour, il la rejoignit au dehors après qu’elle eut dégagé l’entrée et contemplé le paysage brillant des premières lueurs du soleil. La couche de neige gelée brillait comme des pierres précieuses sous les rayons du jour levant. De la même manière que le spectacle du mont rosé de la veille avait été magnifique, celui-ci était également captivant. Ils restèrent un long moment à le dévorer du regard, sachant pertinemment qu’une fois leur regard tourné vers Jhaampe, cela sonnerait la fin de l’aventure. Pour aujourd’hui, du moins.

A nouveau, la jeune musicienne ouvrit le chemin mais prit bien davantage son temps pour avancer car la neige, molle, rendait toute progression hasardeuse. Elle pouvait se détacher, et par endroit, elle avait gelé et était aussi glissante que la glace. Aussi parfois se donnaient-ils la main pour aider l’autre à avancer en sécurité même si, compte tenu du gabarit de la montagnarde, Kex n’était pas certain qu’elle l’empêche de se retrouver les quatre fers en l’air. Malgré tout, la descente jusqu’à la civilisation fut agréable et enjouée, chacun se moquant des glissades de l’autre tant que personne ne se blessait.

Finalement, ils arrivèrent aux abords de la ville, là où ils allaient devoir se quitter.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mar 19 Jan - 21:50

La descente vers Jhaampe eut ce goût d'aventure qu'on ne connaît d'ordinaire plus après l'enfance. Plus détendus que la veille et toute gêne de la nuit passée oubliée, ils riaient avec spontanéité et s'amusaient en toute simplicité de ce bon moment sous le soleil froid mais éclatant de ce début d'hiver.

Lorsque les premières tentes et cabanes furent en vue, cependant, Elke ne se sentit plus tellement d'humeur à rire. Il lui était difficile de mettre le doigt précisément sur ce qui la chagrinait mais le fait est qu'elle avait perdu de son allant. Les premiers visage rude mais souriants de leurs congénères apparurent au loin et elle n'eut soudain plus très envie de se mêler à la foule.

Elle avait naturellement ralenti le pas et finit par s'arrêter tout à fait. il était de se dire adieu de tout façon. Chacun rentrerait chez soi et... Et quoi, d'ailleurs ? Elle n'en savait rien. Chranzuli, elle était plus ignorante qu'un brin de paille.Pleine d'auto-dérision à cette idée, elle retrouva son naturel détendu et souriant en se tournant vers Kex.

- Je suis désolée pour la tempête mais j'espère que vous avez aimé quand même la promenade. Si vous voulez en refaire une autre un jour, il vous suffit de demander.

De l'épaule de son manteau, son regard navigua timidement vers son oreille, accrocha ses yeux l'espace d'un très bref instant qui la fit tout de même rougir, puis revint à son oreille. Une main sur le bras du soigneur alors, elle se haussa sur la pointe des pieds et effleura sa joue râpeuse de ses lèvres avant de se détourner bien vite. Elle aurait voulu lui dire qu'elle avait apprécié ce moment avec lui, qu'il l'amenait à se poser un tas de questions, et encore un tas d'autres sottises, mais elle ne voulait pas l'ennuyer. Et puis, de toute façon, elle ne savait pas dire ces choses-là. Elle se contenta donc de sourire en attendant sagement qu'il la congédie.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mer 20 Jan - 20:17

Le sol était plus facilement praticable, la neige plus compacte, et la visibilité parfaite. Pourtant, Elke avait ralenti la cadence. Fatiguait-elle ? Il ne s’en formalisa pas davantage car c’était compréhensible étant donné leurs péripéties. Mais elle s’arrêta sans raison et le jeune homme se tourna dans sa direction, un air interrogatif sur le visage.
Il s’étonna qu’elle s’excuse de ne pas contrôler les éléments et, devant son air désolé, il lui répondit en souriant.

- On ne peut pas vous blâmer pour ça. Et puis, ça faisait partie du charme de la balade ! Je note la proposition et j’en profiterais certainement ! Merci.


Elle s’approcha, le regard fuyant, et il se retint de ne pas faire un mouvement de recul lorsqu’elle se saisit de son bras et qu’elle déposa un baiser sur sa joue. Il resta figé, les yeux ébahis et les joues rosies par la gêne. Il n’était franchement pas habitué à une telle démonstration. Que devait-il faire, se questionna-t-il. Lui rendre ? Bafouiller ? Il n’en avait aucune idée, et après un instant qui lui parut durer une éternité, il sourit plus timidement. C’était plus sincère, bien moins forcé que le précédent.
Kex hocha alors la tête et la salua avant de prendre les devants car, il le sentait, aucun ne se lancerait et ils continueraient à se regarder comme deux ronds de flan. Ce n’était pas très poli, mais après son baiser, il était juste complètement désarçonné. Il aurait été à cheval qu’il en serait tombé de la selle.

Le soigneur avança alors dans la neige, bercé par ses seuls pas qui craquait dans la poudreuse, pour la première fois depuis… seulement la veille. Une éternité, pensa-t-il. Pas désagréable, s’empressa-t-il d’ajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Obélisque de lumière
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» CADEAUX POUR AURORE
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Jhaampe
-