AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 13 Déc - 14:30

Lorsqu’elle bredouilla, le jeune homme coula un regard vers elle, surpris que cela puisse la mettre mal à l’aise. Mais il mit cela sur sa timidité plutôt que sur son charme potentiel et le fait qu’elle puisse y être sensible. Ce n’était d’ailleurs pas un jeu auquel il jouait avec, bien qu’il s’amuse de ses joues rosies tant par le froid que par sa gêne.

Il sourit quand Elke fit part de son appréhension à l’idée qu’il puisse ne pas aimer leur petite balade. Le soigneur prit le morceau de pain tendu alors qu’il ajoutait ses maigres provisions à celles de la jeune montagnarde, étant bien moins prévoyant qu’elle. Il lui tendit des morceaux de viande séchée avant de prendre une bouchée du pain en regardant à nouveau le panorama qui, s’il avait perdu de sa splendeur, offrait toujours une magnifique vue.

- Vous avez craint d’avoir abusé sur les mots pour décrire le spectacle ? fit-il en désignant les provisions du regard pour continuer de l’embarrasser. La teinte écrevisse qu’adoptait ses joues lui donnait un petit air attendrissant.

Puis, comme pour achever ce supplice, il préféra lui offrir une porte de sortie.

- Le petit oiseau se remet bien ? Il reprend des forces ? demanda-t-il en référence à l’animal qu’elle lui avait amené et qu’ils avaient tous les deux soigner avant qu’elle n’en prenne seule la responsabilité.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 13 Déc - 16:15

Mordant sagement dans un morceau de viande séchée, Elke hocha la tête et finit de mâcher avant de répondre plus clairement.

- Je sais que j'ai tendance à m'emballer un peu quand je parle des Montagnes, admit-elle avec un sourire d'excuse pour le paysage.

Le sujet changea alors et revint à sa petite patiente à plumes que Kex avait eu la gentillesse de bien vouloir examiner quelques jours avant. Aussitôt plus détendue, Elke hocha à nouveau la tête avec un grand sourire.

- Elle va beaucoup mieux, je pense qu'elle me quittera prochainement pour rejoindre ses congénères. Mais en attendant, c'est bien agréable de l'avoir à la maison quand je rentre.

Pas un instant l'idée ne l'effleura que ça pouvait paraître étrange qu'elle soit heureuse de rentrer auprès d'un oiseau. Elle avait seulement exprimé là son plaisir à voir sa solitude permanente et ses petites habitudes brisées par une présence, fut-ce celle d'un oiseau de passage.

- Aksel m'a proposé d'adopter un chien mais je ne crois pas que ce serait agréable pour lui de me suivre tout l'été dans les montagnes et je serais bien trop triste de m'en séparer aussi longtemps.

Voilà peut-être pourquoi elle était si seule. Elle ne voulait infliger ni à elle-même ni à qui que ce soit ses longues absences.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mer 16 Déc - 14:27

Elke lui donna de bonnes nouvelles du petit oiseau qu’elle avait recueilli. S’il comptait ne pas trop s’attarder sur cette espèce qu’il n’appréciait guère, la jeune montagnarde sauta sur l’occasion pour en dire un peu plus à son sujet. On lui avait proposé l’adoption d’un chien pour l’accompagner dans ses voyages, mais elle avait préféré refuser, arguant que ce ne serait pas une bonne vie pour un canidé.

Kex fit une moue dubitative. C’était tout l’opposé au contraire. Les chiens adorent se dépasser et celui qui lui aurait été confié aurait eu l’occasion de gambader partout et de l’accompagner tout au long de l’année, quelle que soient les craintes de la jeune femme. Mais le soigneur crut percevoir une préférence pour la solitude dans ses explications et se garda bien de la reprendre. Chacun faisait comme il le voulait, songea-t-il.

Alors qu’il continuait de déjeuner les mets apportés par sa compagne d’un jour, son attention s’attarda alors sur une épaisse couche de nuage qui apparut sur le flanc de la montagne rose –comme il la nommerait désormais-. Kex fronça les sourcils, préoccupé, et la désigna du doigt.

- Doit-on s’en préoccuper, Elke ?

Nulle besoin de lui indiquer plus précisément le manteau de nuages, il était parfaitement visible et, habituée à ce genre de voyage, il ne faisait aucun doute qu’elle l’apercevrait avec facilité. Pour sa part, le jeune homme s’inquiétait que cela ne puisse les surprendre sur le chemin du retour. Leur progression n’avait pas été des plus aisées, et il ne fallait pas que leur agréable promenade ne tourne au cauchemar par imprudence.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Jeu 17 Déc - 22:02

Toute à ses pensées et à son plaisir de dévorer à belles dents le pique-nique improvisé, Elke laissait son regard errer sur Jhaampe sans s'attarder. Quand Kex la rappela au présent et attira son attention sur quelque chose, elle sourit d'abord d'un air absent, ne voyant pas bien de quoi il s'agissait. Puis, suivant la direction qu'il lui indiquait, elle observa plus précisément les épais nuages qui se rassemblaient, accrochaient falaises et pics du mont aux flancs rosés. Ses sourcils se froncèrent d'abord puis sa bouche s'ouvrit et pour finir, elle hocha la tête lentement. Elle connaissait ces nuages, elle savait ce qui risquait d'arriver. Et même si on ne pouvait être certain que le temps tournerait à la tempête, mieux valait ne pas s'attarder sur un plateau aussi exposé. Si la neige les surprenait au mauvais endroit, ils risquaient gros.

- Il faut partir, annonça-t-elle calmement mais fermement.

Déjà elle rangeait les provisions dans sa besace avec soin et rajustait ses affaires sur elle pour avoir les mains libres.

- Venez, pria-t-elle le soigneur qui avait compris le sérieux de la situation, semblait-il.

Si la tempête progressait normalement, ils auraient le temps de redescendre jusqu'à Jhaampe. Sinon, ils devraient trouver un abri en chemin. Plusieurs idées lui traversaient déjà l'esprit. Heureusement, elle connaissait bien le coin. Ils avanceraient par étapes, d'abri en abri, jusqu'à être certains de ne pas risquer de se perdre ou de chuter dans la descente.

- Nous devrions avoir le temps de rentrer mais au cas où, nous pourrons nous réfugier dans certains endroits.

Se rendant compte qu'elle devait paraître dure ou même un donneuse d'ordres, elle s'excusa d'un regard et d'un léger sourire.

- Je n'avais pas prévu de neige, je suis désolée. Mais ne vous inquiétez pas, nous ne prendrons aucun risque inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Ven 18 Déc - 17:44

Ses inquiétudes lui semblèrent fondées lorsqu’Elke s’empressa de rassembler les provisions pour déguerpir rapidement. L’expression de son visage ne semblait pas non plus présager de bonnes nouvelles, ce qui l’inquiéta davantage. Le soigneur l’imita alors et suivit sans rechigner ses indications.

Les deux jeunes gens rebroussèrent chemin avec hâte, Kex se déplaçant dans les pas de la jeune femme pour regagner d’abord le sol enneigé puis le sentier qui les avait fait gagner ce point d’observation. La montagnarde prit toutefois le soin de le rassurer, expliquant qu’ils avaient encore du temps avant que la masse nuageuse n’atteigne leur position. Il hocha la tête pour la remercier, l’excusant avant même qu’elle ne fasse part de ses regrets.

- Je ne m’inquiète pas, répondit-il simplement, je vous confiance. Et ne vous excusez pas, ce n’est pas la peine. On peut difficilement prévoir le temps qu’il fera.

- Mais au moins le temps fut cordial assez longtemps pour nous laisser profiter de cette montagne rosa que vous m’aviez décrite
, laissa-t-il échapper d’un ton plus jovial pour la rassurer à son tour.

Si la montée lui avait semblé un peu compliquée, le soigneur s’aperçut alors que leur empressement pouvait rendre le chemin retour un peu plus difficile. Surtout qu’ils n’empruntaient pas le même trajet, la jeune femme bifurquant à plusieurs reprises, jaugeant le temps du regard avant de reprendre le chemin emprunté au petit matin. Elle se montrait prudente, et lui en était reconnaissant et lui fit part qu’il l’avait remarqué.

- Vous avez l’habitude de ça n’est-ce pas ? Ca doit faire bizarre de se retrouver au milieu d’une tempête de neige…
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 20 Déc - 15:52

Elke hocha la tête avec un sourire tout en guidant le soigneur sur un nouveau sentier plus pierreux qui n'était pas aussi direct que celui qu'ils avaient emprunté à l'aller mais avait l'avantage certain de passer non loin de l'un des abris qu'elle avait en tête.

- Je suis contente que vous ayez pu admirer ce que nous étions venus voir, oui.

Elle bifurqua à nouveau, d'un pas sûr et ferme, rapide mais sans urgence non plus. Il ne servait à rien de trop se presser si c'était pour arriver en plusieurs morceaux. En montagne, la prudence guidait chacun de ses gestes. Au-dessus d'eux, le ciel commençait à s'emplir de nuages gris et la lumière déclinait rapidement. Aux premiers flocons, ils devraient trouver un abri rapidement car tout pouvait aller très vite, après qu'une tempête avait commencé.

- L'habitude, je ne sais pas... C'est vrai que ça m'est déjà arrivé. Au début de l'hiver, les tempêtes sont souvent très violentes mais d'assez courte durée. Elles n'excèdent pas un jour ou deux en général.

Le froid s'était fait plus vif, plus piquant et l'atmosphère avait quelque chose de métallique. La neige arrivait rapidement. Remontant sa capuche sur ses cheveux tressés, Elke pressa un peu le pas, remontant entre les sapins en prenant appui sur de gros rochers.

- Il va falloir nous abriter, je suis désolée. Nous risquons de nous perdre autrement.

Le refuge auquel elle songeait n'était plus très loin mais il neigerait dru le temps qu'ils arrivent si elle en croyait les quelques légers flocons qui venaient de lui effleurer la pommette. Elle continua à mener leur route à bonne cadence un bon moment en silence puis reconnut ses les abords de l'abri et soupira de soulagement. Plus que quelques minutes. La neige avait épaissi et rendait leur progression plus difficile à mesure qu'elle couvrait le sol et dansait plus fort devant leurs yeux.

Quand ils parvinrent à la grotte, le vent s'était levé, faisant tournoyer les flocons qui leur fouettaient à présent impitoyablement le visage. La neige fraîche leur arrivait presque aux genoux et alourdissait leurs épaules et leurs capuches. Elle ramassa une longue branche épaisse en passant près d'un arbre mort puis les dirigea vers l'entrée de la caverne sur un petit aplat de terrain. Ils s'y engouffrèrent et avant toute chose, elle planta son bâton pointe vers le haut, juste à l'extérieur de l'entrée. Si jamais la neige montait haut et fermait l'ouverture de la grotte, elle pourrait remuer la branche pour créer une cheminée faisant sortir la fumée et entrer de l'air. Se tournant ensuite vers Kex, elle abaissa l'étoffe qui couvrait le bas de son visage et s'enquit de son état.

- Ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mer 23 Déc - 12:30

Comme il l’avait craint, la tempête les rattrapa froide et venteuse. Kex s’efforça de rester près de la jeune montagnarde qui avait accéléré la cadence à mesure que la neige tombait plus fort. Elle les menait vers un abri de sa connaissance comme elle le lui révéla alors qu’ils quittaient le sentier pour gagner des reliefs plus rocheux.

Très vite, ils durent se résigner à avancer plus lentement car leur progression devenait plus difficile dans une neige molle et fraîche, la vision était largement diminuée par la tempête et son vent sifflant à leurs oreilles. Gagner la grotte fut plus éprouvant que tout le chemin parcouru au petit matin. Ce n’était pas le genre d’effort auquel il était habitué et le jeune grommela de ne pas avoir pris davantage de temps pour s’exercer de la sorte. S’orienter dans les montagnes et survivre à un temps pareil pouvait être utile, la preuve en était ce jour chanceux où Elke était avec lui. Sans elle, il se serait perdu et serait mort de froid.

Finalement, ils arrivèrent à la fameuse grotte et le soigneur s’y engouffra, dégageant de ses cheveux et de ses vêtements les flocons blancs qui étaient venus y mourir. Le jeune homme répondit par l’affirmative à la question de sa compagne du jour avant de se préoccuper du froid, moins mordant mais malgré tout bien présent de la grotte. Ils devaient se réchauffer. Heureusement, quelques racines et des branches restés à l’abri de la neige jonchaient encore le sol. La faible lueur provenant de l’extérieur fut suffisante pour les rassembler et après plusieurs tentatives infructueuses, Kex parvint finalement à faire démarrer le feu grâce aux conseils avisés de la jeune femme.

-Merci, dit-il simplement avant de se saisir de son outre et d’en boire une gorgée puis de lui tendre, vous pensez qu’il y en a pour longtemps ? On a de quoi se nourrir pour plusieurs jours avec tout ce que vous avez emporté, mais il risque de faire trop froid, non ?

Il n’était pas tant inquiet qu’il n’y paraissait. Elle savait gérer ce genre de situation, mais il préférait avoir son avis sur la situation et la manière de s’organiser car leur maigre réserve de bois ne durerait pas une éternité. D’autant plus que le feu ne réchauffait pas suffisamment la grotte qui les abritait et que le froid continuait à le piquer en dessous de ses vêtements. Kex commença par se frotter la poitrine pour récupérer un peu de chaleur tout en écoutant la réponse de la jeune femme brune.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Ven 25 Déc - 16:03

Réfléchissant aux questionnements de Kex en même temps qu'elle mettait en ordre ses propres idées et organisait leur survie dans sa tête, Elke accepta l'outre et but une simple gorgée avant de la refermer avec soin et de la rendre au soigneur.

- Ces tempêtes de début d'hiver sont d'ordinaires assez courtes, pas plus d'un jour ou deux. Il faut seulement espérer que ça ne tournera pas au blizzard précoce.

Elle avait annoncé cela tranquillement, comme si elle n'était pas inquiète. C'était sa manière à elle, un peu détachée et légère, de faire face à l'anxiété. Car elle était néanmoins inquiète. S'ils restaient enfermés plus de trois jours, ils finiraient par manquer de nourriture, même en se rationnant sévèrement. Et il faudrait beaucoup plus de bois pour le feu s'il ne voulaient effectivement pas mourir de froid.

Accroupie non loin du foyer où le feu prenait petit à petit sur le bois qu'ils avaient trouvé là, elle posa sa besace devant elle sur le sol et en sortit un par un les objets et ustensiles qu'elle emportait toujours avec elle en montagne. Il y avait, entre autres trésors, un couteau à manche d'os bien sûr, mais aussi une sorte de petit piolet, plusieurs longueurs de corde, une peau imperméabilisée et noircie par le feu qui servait de récipient pour réchauffer l'eau ou la nourriture, ainsi qu'une couverture pas très grande mais en bon lainage.

- Je vais aller nous chercher davantage de bois, approuva-t-elle sans lever la tête, la mine pensive.

Les Montagnards laissaient toujours du bois quand ils quittaient un abri pour des cas comme celui-ci mais ça ne servait qu'à l'urgence, pas à chauffer deux personnes pendant plusieurs jours.

- Je suis la plus légère, reprit-elle en se levant pour nouer une extrémité du cordage autour de sa taille. S'il y avait un problème, vous seriez capable de me tirer à l'intérieur. L'inverse me semble peu probable.

Elle lui confia l'autre extrémité de la corde, s'enroula de nouveau la tête de son écharpe et sa capuche, puis sortit braver la tempête. À son retour, de longues minutes plus tard, elle ressemblait à un bonhomme de neige mais portait dans ses bras une belle brassée de bûches. Elle les aligna au fond de leur abri pour les faire sécher, puis déplia la couverture devant le feu pour qu'ils puissent s'isoler du froid du sol en s'asseyant.

- Le feu ne suffira pas à nous réchauffer suffisamment, observa-t-elle, visiblement ennuyée. Il nous faudrait des branchages pour faire une sorte de panneau à l'entrée.

Elle ne s'était pas encore déshabillée ni débarrassée de la corde. le mieux était d'y retourner immédiatement.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 28 Déc - 11:39

Sans que son inquiétude ne paraisse sur son visage, Elke essaya de rassurer le jeune homme sans pour autant lui dissimuler la vérité. Il l’avait compris au ton calme et posé qu’elle avait employé. Elle s’affaira à sortir de sa besace -qui lui semblait sans fond tant elle en sortait des choses- de nouveaux instruments qui seraient fort utiles pour survivre à la tempête qui les emprisonnait dans cette grotte.
La montagnarde expliqua alors son plan pour récupérer de quoi nourrir le feu et, comme elle le fit, le soigneur noua à son tour la corde autour de lui, faute d’un meilleur point de fixation. Puis il la laissa gagner le froid pour récupérer d’abord du bois. Lorsque la corde se détendit, signe qu’elle cherchait à rejoindre l’abri, Kex tira sur la corde pour faciliter son retour. Et à nouveau, la jeune femme brune entreprit de repartir en quête de branchages au dehors pour les protéger de la neige qui s’insinuait peu à peu à l’intérieur. Ils reprirent de la même façon, quoi qu’il lui fallut plus de temps pour trouver ce qu’elle cherchait, et à nouveau, quand la corde se détendit, il la ramena à l’intérieur.

La découvrant grelotante, Kex l’assista pour fabriquer le panneau qui protégerait l’entrée à l’aide des branchages qu’elle venait de ramener et des différentes longueurs de corde qu’elle avait à disposition. Il l’imita dans sa manière de croiser le bois et de nouer les cordes sans perdre de temps pour éviter qu’elle ne soit frigorifiée trop longtemps.

-Venez près du feu, lui ordonna-t-il une fois leur office terminé. Le soigneur la laissa se débarrasser de ses vêtements humides en détournant le regard et lui jeta ensuite la couverture par-dessus les épaules et la frictionna pour l’aider à se réchauffer. Il resta de longues minutes ainsi jusqu’à ce qu’elle cesse de greloter puis lui demanda de s’asseoir face au feu alors qu’il s’occupait d’étendre ses habits pour qu’il sèche plus rapidement.

Pour éviter qu’ils ne se concentrent trop sur le froid qui venait se glisser sous leurs vêtements, Kex entreprit de faire la discussion, notamment en se rappelant la mine préoccupée de la jeune femme lorsqu’il la croisa pour la première fois.

- Vous n’aviez pas l’air dans votre assiette lorsque vous nous avez croisés avec Kaïran. Quelque chose n’allait pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 28 Déc - 13:56

Le panneau qu'ils construisirent ensemble améliora considérablement la situation à l'intérieur de leur abri. Et peu à peu, Elke se rendait compte qu'avoir de l'aide pour toutes ces petites tâches si habituelles pour elle était non seulement appréciable mais même salutaire. Elle ne protesta pas davantage quand Kex prit franchement les choses en main, la faisant déshabiller et asseoir devant le feu pour l'aider à se sécher et se réchauffer.

C'était très étrange de ne plus tenir les rênes, au point qu'elle obéissait sans même y penser, un peu engourdie par le froid. Pourtant, une part d'elle appréciait réellement de ne plus devoir se prendre en charge toute seule et d'avoir quelqu'un d'autre qui pensait aussi un peu à elle, même pour quelque chose d'aussi trivial que le froid potentiel. L'espace d'un instant, elle se demanda ce que ça ferait d'avoir toujours quelqu'un à ses côtés mais elle chassa bien vite cette pensée incongrue et irréaliste.

Vêtue en tout et pour tout de sa longue chemise en lin, les jambes ramenées contre elle sous la couverture qu'il lui avait aimablement abandonnée, elle observa le soigneur de l'autre côté du feu, comme une bête curieuse qui rencontrait une nouvelle espèce inconnue. Elle mit quelques instants à saisir le sens de sa question et cligna des yeux avant de s'empourprer puis de répondre à l'adresse de son oreille gauche.

- Je sortais de chez Aksel. Après avoir passé tant de temps sans le voir, je l'ai trouvé très affaibli.

La plus grande franchise était naturelle chez elle et il ne lui était pas venu à l'esprit d'atténuer la vérité ou de répondre par une politesse sans grand intérêt.

- Si vos vêtements sont mouillés, vous devriez les enlever aussi, observa-t-elle en laissant ses yeux glisser sur le col de fourrure. Je vais nous faire une infusion pour nous réchauffer.

Joignant le geste à la parole, elle attrapa la peau noircie ainsi que trois branches droites et courtes qu'elle avait mises de côté. Le trépied ainsi fabriqué, elle y suspendit la peau et la remplit de neige piochée à l'entrée sur le haut de leur cloison pour qu'elle soit bien propre. Les pieds nus et glacés après ce court déplacement, elle revint vite s'asseoir devant les flammes et referma la couverture sur ses longues jambes pâles. Dès que leurs vestes seraient sèches, ils pourraient s'asseoir dessus et partager la couverture.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 28 Déc - 14:58

Le feu rendait sa vision flou juste au-dessus des pics de chaleur des flammes dansantes du foyer. La jeune femme posait un étrange regard sur lui alors qu’elle expliquait la raison de son émoi après avoir rencontré le jumeau de Kaïran. Le mal qui le rongeait continuait d’amenuiser ses forces, et s’il passait cet hiver, le soigneur doutait que l’homme parvienne à survivre au suivant. Aucun des remèdes connus des Montagnards n’avait pu améliorer son état, tout juste certains avaient pu prolonger sa vie de quelques temps. Lui aussi était préoccupé par cette maladie inconnue et des souhaits de sa jumelle de partir en quête d’un remède jusque dans les Duchés, et au-delà s’il fallait. Cela impliquait de devoir quitter Jhaampe de trop longs mois. Il avait fait la promesse à l’homme qui l’avait accueilli qu’il protégerait sa famille, mais les récents évènements le tiraillaient entre son honneur et ses sentiments à l’égard d’Alisel.
Il ne voulait pas quitter ces montagnes et celle qu’elles protégeaient en leur sein.

Kex reporta son attention sur la jeune femme après avoir laissé son regard se perdre dans les chaudes couleurs des flammes.

- Etes-vous proche de lui ? Kaïran vous a choisi pour une raison, n’est-ce pas ? Je doute que ce soit parce que vous parlez un peu la langue des Duchés ou parce que vous connaissez la route qui mène jusqu’à la frontière.

L’assassin pointait finalement le bout de son nez alors que la musicienne préparait une infusion dans le but de les réchauffer tous les deux. Kristen ne l’avait-elle pas chargé d’en découvrir davantage à ce sujet ? Peut-être que sa compagne du jour en savait-elle quelque chose ? Il l’imita finalement, retirant quelques couches de vêtements rendus humides par la neige en attendant qu’elle ne lui réponde. Kex se sentit alors gêné de se retrouver dans une telle tenue face à la jeune femme et il s’efforça de ne pas rencontrer son regard à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Lun 28 Déc - 15:49

Agenouillée devant l'âtre pour surveiller le frémissement de l'eau dans la peau, Elke réfléchit un moment à la question de Kex avant de songer à y apporter une réponse. Elle-même s'était longuement interrogée sur la raison qui avait poussée Kaïran à lui demander de faire partie de ce voyage. Ce n'était certes pas pour sa brillante conversation ou sa capacité à porter des bagages. Mais plusieurs raisons possibles lui étaient venues à l'esprit à force de retourner le problème dans sa tête. En premier lieu : Aksel. Sa jumelle devait savoir que la musicienne ferait tout pour lui venir en aide.

- Nous sommes amis, oui, confirma-t-elle pour commencer. Il aime que je lui chante les nouvelle du pays et de ses habitants. En échange, il me raconte ce qui se passe à Jhaampe et qui lui est rapporté par les autres. c'est un fin observateur.

Jetant une poignée de thym et de sauge dans l'eau proche de bouillir, elle surveilla l'infusion tout en poursuivant lentement, pesant ses mots comme ses pensées.

- Kaïran doit savoir que je ferai tout mon possible pour apporter un certain soulagement à Aksel. Peut-être espère-t-elle également que je la distrairais par mes chansons ou que je raconterai ses aventures à notre retour...

Pour la première fois, son sourire s'était fait un rien malicieux à l'évocation de cette dernière éventualité. Sans méchanceté aucune, elle moquait avec légèreté la propension bien connue - et considérée avec indulgence - de la sœur de l'Oblat à une certaine vanité. L'infusion prête, elle la versa dans une outre vidée de son eau au cours de leur promenade.

- Pour être tout à fait franche, reprit-elle plus doucement et sérieusement. Je n'ai jamais quitté les Montagnes et je ne sais pas ce que nous trouverons au-delà de nos frontières.

Ce dont elle était réellement terrifiée même si elle affichait son habituel calme neutre. En vérité, quitter les paysages familiers des Montagnes, les sentiers connus et les mœurs chaleureuses de son peuple la pétrifiait. Pour mieux masquer ce trouble, elle fit signe au soigneur d'approcher.

- Nous pouvons partager la couverture. Et il faudra partager aussi l'outre, je n'ai pas de bols.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mar 29 Déc - 11:10

Amis ? simplement ? Cela suffisait-il à exiger de faire un long voyage pour gagner les Duchés, voire de pousser encore plus loin l’expédition pour trouver un potentiel remède au mal qui rongeait un ami ? Demander l’assistance d’un soldat, d’un assassin, d’un négociant, cela lui semblait aviser, mais Kex peinait à comprendre quelle pouvait être la plus-value d’emmener la musicienne. Car la sœur de l’Oblat ne lui avait pas semblé laisser trop de choix aux deux jeunes gens quant à la possibilité de refuser. Il comprenait qu’elle veuille l’emmener lui, car elle savait son secret, mais ce qui la motivait à choisir Elke éveillait sa curiosité. Mais la remarque à propos des capacités d’observation d’Aksel continua d’attiser son esprit. Son jumeau était-il également au courant de ses réelles attributions ? Il lui faudrait le découvrir, se résolut-il.

Le soigneur retint alors un rire en entendant la montagnarde supposer qu’elle était demandée pour distraire Kaïran de sa voix lors du voyage.

- Vous avez une jolie voix, mais c’est de Kaïran dont nous parlons !

Mais oui, il comprenait, dès qu’elle le mentionna, que sa venue était en réalité motivée par son souhait d’avoir un témoin qui assisterait à ses aventures et qui pourrait narrer sa réussite. Car, il en était certain, la jeune femme n’en doutait pas, quels que soient ses desseins. Et à en voir l’expression affichée par Elke, il n’était pas le seul à le penser.

Elle semblait d’ailleurs anxieuse à l’idée de quitter ses montagnes chéries. Un sentiment qu’il partageait, mais pas pour les mêmes raisons. A son invitation, il ne put que difficilement refuser. Lui aussi commençait à greloter à cause du froid. Aussi se leva-t-il pour venir se placer à ses côtés, sous la couverture. Il faisait déjà bien plus chaud, même si ce n’était pas encore tout à fait ça. Il savait que s’il se collait à elle, leur chaleur mutuelle les aiderait à se réchauffer, mais il sentit une curieuse gêne à l’idée de l’approcher autant. Elle n’était pas repoussante, mais il lui était difficilement d’oser un tel geste étant donné leur tenu. Quant à partager une outre pour deux, il ne trouvait rien à redire.

Il l’observa continuer à préparer l’infusion alors qu’il revenait sur le sujet précédemment initié.

- Aksel n’est qu’un ami ? Ce doit être bien plus pour accepter un tel voyage, sans savoir la durée en plus… Je n’accepterai pas pour n’importe qui.

Puis, il tenta d’avoir l’avis de la jeune femme concernant la jumelle de l’homme qu’elle semblait tant chérir.

- Pensez-vous que Kaïran ne soit intéressée que par le remède pour son frère ?

Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Mar 29 Déc - 11:48

Un petit rire discret échappa à Elke alors que Kex soulignait le fait que Kaïran ne devait guère être intéressée par sa voix, si agréable soit-elle. Elle était entièrement d'accord avec lui sur ce point. Le laissant s'installer sous la couverture à ses côtés, elle s'apprêtait à lui suggérer de se rapprocher pour avoir plus chaud après l'avoir senti frissonner, quand il insista sur ses relations avec Aksel. Elle se troubla au point de manquer de faire tomber sa peau dans le feu et dut s'y reprendre à deux fois pour reboucher l'outre avant de la passer au soigneur.

- Je ne sais pas, murmura-t-elle en tout honnêteté, les yeux baissés sur ses mains qui serraient le bord de la couverture.

A quoi reconnaissait-on qu'on était plus que des amis ? Il n'y avait jamais eu le moindre geste déplacé ou la moindre gêne entre Aksel et elle, les choses étaient naturelles et simples : elle venait chanter pour le distraire, ils bavardaient, se réconfortaient, puis se promettaient de nouvelles distractions pour le lendemain. N'était-ce pas là ce que faisaient les amis ? Devait-il y avoir davantage ? Et Aksel, avait-il déjà réfléchi à ce genre de choses ? Ces idées l'effleurant pour la première fois, elle s'en trouvait chamboulée et ne savait plus quoi penser.

- Je n'ai pas beaucoup d'amis, vous savez.

En fait, il n'y avait même qu'Aksel dont elle soit aussi proche. Encore que, à bien y réfléchir, ils n'abordaient jamais de sujets de nature intime, trop personnels. Cette constatation lui fit de la peine sans qu'elle comprenne pourquoi. Reconnaissante à Kex de changer de sujet quand elle ne parvenait plus à réfléchir à celui-là, elle garda néanmoins les yeux baissés.

- Kaïran a soif de découvertes et de nouveauté. Je suis sûre qu'elle veut sincèrement aider son frère mais c'est également une belle occasion pour elle de voir du pays. Je pense qu'elle se sent à l'étroit à Jhaampe et dans les Montagnes.

Les doigts glacés à présent, tout comme ses pieds, elle se serra un peu plus sur elle-même puis réalisa qu'ils avaient stupidement froid tous les deux mais ne profitaient pas de la plus naturelle des chaleur, celle de leur corps.

- Je ne veux ps vous embarrasser, commença-t-elle, légèrement hésitante. Elle savait certaines personnes plus pudiques et réservées qu'elle-même quant aux contacts. Mais nous aurions plus chaud en nous serrant l'un contre l'autre pour partager la chaleur.

Bizarrement, l'idée de se presser à moitié nue contre le corps du soigneur avait quelque chose de troublant qui lui amena de nouveau le rose au front. Elle ne faisait pourtant pas tant de manières quand il s'agissait de ne pas mourir de froid.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Ven 1 Jan - 21:37

La question, trop indiscrète du jeune homme, sembla tirer une longue et silencieuse réflexion à Elke. S’il la savait timide, le soigneur ne m’y pas cette longue hésitation avant de répondre sur une gêne quelconque de révéler de possibles sentiments à un inconnu. Elle ne savait simplement pas, comme elle l’avoua, et il la crut. Lui-même peinait à mettre les mots justes dès lors qu’il lui fallait exprimer ses pensées à propos de ce que lui ressentait. Curieusement, il ressentait un étrange écho avec cette jeune femme, blottie à ses côtés sous la couverture. Il lui était compliqué d’y penser, et il préféra la laisser tranquille à ce sujet comme il aurait apprécié qu’on le fasse pour lui.

Son introspection tuée dans l’œuf, elle se montra plus loquace lorsqu’il fallut s’exprimer à propos de la jumelle de son ami. Elle se montra bien prudente à propos des motivations de Kaïran et ce qu’elle avoua au jeune soigneur. Réservait-elle son jugement pour elle ou plus proches ou bien ne voyait-elle que le bon fond des gens ? Peut-être des deux, songea l’assassin sans pouvoir lui en vouloir un seul instant de ne pas lui accorder sa confiance.

Elke grelotta alors à l’unisson du jeune homme et demanda tout aussi timidement que lorsqu’elle parlait d’autre chose que d’un paysage somptueux à ce qu’ils se rapprochent l’un de l’autre pour que leur chaleur mutuelle les aide à se réchauffait du froid mordant qui s’insinuait malgré tout dans la grotte qui leur servait d’abri. Kex hocha simplement de la tête en ouvrant le bras pour l’accueillir contre lui. Il ne sentait un peu nerveux à l’idée d’avoir une femme si peu vêtue contre lui –une première certainement- mais il préférait trembler de froid et de nervosité que finir blanc et froid comme la neige.
Il passa son bras par-dessus ses épaules et la plaqua contre lui, malgré tout bien décidé à ne pas faire de manière et frictionna ses bras sans arriver à déterminer si elle avait plus froid que lui était frigorifié. Il salua malgré tout cette tempête car la jeune femme ne pourrait discerner ses tremblements dus à la nervosité. Kex revint alors sur la jeune sœur de l’Oblat et qui semblait être un sujet de conversation qui leur convenait bien mieux à tous deux. Il chuchota à cause de leur proximité :

- Vous avez envie de l’accompagner dans les Quatre-Duchés ? Je veux dire, reprit-il pour préciser sa question, cela signifie chercher un remède pour Aksel, d’accord. Mais ça veut surtout dire l’accompagner, elle. Si vous pensiez comme, qu’il y a un remède pour votre ami, qu’est-ce qui vous empêche de partir seule ? Avec tout le cortège qu’elle prévoit, le voyage sera plus long qu’un individu seul.

- Vous êtes prête à tout pour lui mais vous n’y avez jamais songé ? demanda-t-il assez surpris qu’elle n’ait pas déjà tenté cela alors qu’il s’agissait d’un homme pour lequel elle était prête à tout, comme elle l’avait dit.
- Si une amie aussi proche que vous le dites était atteinte d’un même mal, je n’aurais pas attendu qu’une expédition s’organise…
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Sam 2 Jan - 10:32

Calée contre Kex, Elke eut immédiatement moins froid mais se sentit également minuscule. Tous deux enroulés dans la couverture, ils devaient ressembler à une sorte de cocon laineux dont émergeaient deux tête ébouriffées. Cette idée la fit sourire légèrement dans le vague jusqu'au moment où le soigneur reprit le fil de la conversation. N'ayant plus besoin de chercher où poser ses yeux, elle était un peu plus à l'aide pour réfléchir et répondre en toute honnêteté. Pourtant sa question amena une certaine gêne en elle car, à sa grande honte, elle n'avait jamais eu l'idée par elle-même que les Duchés puissent connaître un remède à la maladie d'Aksel. Elle avait tellement confiance en leur propre peuple, en leurs propres connaissances et magies, qu'elle ne pouvait pas penser que ceux des Duchés en savaient plus qu'eux sur ce mal inconnu.

- Il ne m'était jamais venu à l'esprit que d'autres que nos guérisseurs soient plus à même de soigner un mal né dans nos Montagnes... Mais c'est sans doute vaniteux de croire que nous sommes aussi uniques, même si cela concerne une affection mortelle, répondit-elle lentement et tout bas également, comme lui.

Le sentant trembler toujours contre elle, elle prit sur elle de saisir l'une de ses mains entre les siennes pour masser ses doigts glacés. Il était important de bien laisser les énergies et les fluides circuler, savait-elle, sinon on risquait de perdre des doigts par un froid pareil. Son esprit s'évadait en même temps et elle dut reconnaître, après y avoir réfléchi quelques instants, que le voyage avec Kaïran serait sans aucun doute éprouvant. Un peu honteuse de se montrer si peu charitable envers la soeur de l'Oblat, elle se concentra sur son massage avant de répondre.

- J'admets que cette expédition ne me semble pas très efficace pour le bien d'Aksel. Mais seule... J'irais sans doute plus vite mais je ne saurais à qui m'adresser. Je ne suis personne et personne ne me confierait un tel remède s'il existe sans demander une contrepartie que je suis bien incapable de fournir. Kaïran, si elle représente officiellement Kristen, aura un poids plus conséquent.

Était-ce vraiment ce qu'elle pensait ? Elle n'en savait rien, elle-même. En fait, la peur de quitter les Montagnes annihilait toute lucidité dans son esprit chamboulé. Elle se voyait seule, minuscule, sur des terres inconnues. Et si une part d'elle rêvait de ce voyage fou et passionnant, une autre part craignait d'abandonner sa zone de connaissance et de confort. Que faire, alors ? Car finalement, la question n'était-elle pas simplement de savoir ce qui était le mieux pour Aksel ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Sam 2 Jan - 14:42

La sensation d’avoir son corps collé contre le sien lui paraissait étrange. Grisante, peut-être ? Il n’en savait rien et salua Eda qu’elle ne puisse voir l’expression de son visage car lui-même n’était pas certain de ce qu’elle aurait pu y lire. Une gêne, se persuada-t-il alors qu’il lui prit les doigts entre les siens pour les frictionner. La surprise lui fit tirer les doigts vers lui mais le contact, chaud et doux, l’interrompit aussitôt.

Kex reporta son attention sur leur discussion en essayant d’oublier le contact entre eux. Elle s’excusait de les croire supérieurs aux autres, capables de soigner la maladie d’un homme des Montagnes. Elle parlait de vanité, lui penchait pour de la naïveté. Elle avait vu tant de choses qu’il peinait à la croire aussi incrédule devant la réalité de la vie, elle qui devait en savoir bien plus que lui. Elke justifia son manque d’initiative avec de très bons arguments et ne put lui reprocher d’être restée près de son ami plutôt que d’avoir tenté de braver les éléments et les hommes dans un projet farfelu.

- Vous avez raison. Seul le poids de l’Oblat pourra nous ouvrir des portes qui seraient restées closes pour quelqu’un qui n’a pas de nom pour eux… Espérons simplement que les joyeux que Kaïran espère trouver ne lui fasse pas oublier le mal qui ronge son jumeau… laissa-t-il échapper volontairement. En avouant ainsi ses craintes, peut-être que la montagnarde serait davantage loquace à propos de ses idées personnelles à l’encontre de ce voyage que lui préférait éviter. Saurait-elle garder les mots qu’ils partageaient pour elle seule ? Il n’y avait qu’une façon de le savoir et de découvrir si elle pouvait être une alliée ou quelqu’un dont on devait se méfier.

- Je n’ai pas envie d’y aller. Et je n’aime pas Kaïran, déclara-t-il avec franchise. Le froid cessait de gagner ses membres, mais ce n’était pas pour autant qu’il commençait à avoir chaud. Sans le vouloir, il l’étreignit davantage pour la tenir contre lui et serrer la couverture sur eux. Il ne put poser son regard dessus, mais son attention fut alors captivée par le massage qu’Elke faisait à ses doigts. Il déglutit, autant mal à l’aise que reconnaissant de la chaleur de son geste.

- Comment puis-je aussi vous réchauffer, la questionna-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Sam 2 Jan - 17:28

Si innocente soit-elle, Elke ne pouvait pas s'empêcher d'apprécier la chaleur de Kex qui se pressait contre la sienne. Bien que ce soit pour leur survie à tous deux, car le froid était leur plus grand ennemi, elle s'en sentait bizarre, un peu fébrile et étourdie. Pourtant, loin de désirer comprendre mieux tout cela, elle concentrait son esprit sur leur conversation et ses doigts sur leur massage. Devant les réponses de Kex et ses critiques ouvertes à l'encontre de Kaïran, elle se troubla un instant et ses doigts s'arrêtèrent brièvement avant de reprendre leur mouvement circulaire. La confession l'avait choquée certes, parce qu'elle était énoncée à voix haute, mais elle trouvait également un écho en elle.

- J'ai peur d'aller dans les Duchés, confessa-t-elle alors à son tour, tout bas et en virant à l'écarlate. Et je n'aime pas beaucoup Kaïran, moi non plus. Je ne lui fais pas confiance.

Elle avait ajouté ces dernières phrases très vite, comme si elle craignait d'être entendue ou que le ciel lui tombe sur la tête. Par Chranzuli, pouvait-elle être foudroyée dans l'instant pour un tel blasphème ? D'une pression plus forte, il la ramena soudain contre lui, plus près, et la sortit de ses pensées morbides.

- Je suis désolée, chuchota-t-elle, honteuse. Je ne devrais pas parler comme ça.

C'était pourtant la stricte vérité. Kaïran faisait partie de ces gens dont elle se méfiait d'instinct car elle sentait qu'ils voulaient lui imposer leur volonté, étouffer sa liberté et l'empêcher de rêver. Sans mettre réellement de mots dessus, elle savait que ce type de personnes était nocif et qu'elle ne pouvait pas résister autrement qu'en les évitant soigneusement. Car elle craignait les conflits tout autant.

- Le seul fait de faire circuler votre sang dans vos doigts agit également sur les miens, en fait. Donc vous me rendez service en me laissant faire, sourit-elle, soulagée une fois encore de changer de sujet. Avez-vous toujours froid ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 13:57

Ainsi, avoir délier sa propre langue avait permis d’en apprendra davantage sur les sentiments et les craintes d’Elke à l’égard de ce voyage qu’ils ne désiraient pas du tout. Mais si lui ne voulait pas partir pour des raisons d’ordre sentimentales, la jeune montagnarde appréhendait de quitter le royaume qu’elle chérissait tant. L’inconnue, certainement, l’effrayait bien plus qu’il ne l’aurait supposé.
Maintenant qu’elle avait avoué son ressenti à son encontre, il ne restait à Kex que de déterminer si elle était de confiance. Mais cela, seul le temps le lui apprendrait. Au moins savait-elle survivre ! Et à ce moment-là, c’était tout ce qui lui importait.

Elle s’excusa alors de s’être livrée si franchement, mais l’assassin ne la rassura pas. Qu’elle craigne ses propres démons n’était pas son problème. Ce qu’il cherchait, c’était découvrir pourquoi Kaïran suscitait tant d’aversions à son encontre. Il s’en doutait, et la vanité lui venait en premier, mais il comprenait difficilement comment elle avait pu devenir si différente de sa sœur. Avait-elle été trop gâtée par son père étant enfant ? Elke ne le savait probablement pas.

Les deux jeunes gens finissaient peu à peu par se réchauffer grâce à leurs efforts. Il faisait encore froid, mais c’était bien plus tenable que lorsqu’ils étaient entrés dans la grotte. Kex aurait pu la remercier, mais c’était un échange de bons procédés, songea-t-il. Sa chaleur contre la sienne.

- Non, répondit-il à sa question. Mais continuez. Etait-ce juste agréable ou craignait-il simplement que le froid ne le gagne à nouveau ? Son regard se perdit alors dans les flammes, à travers les cheveux humides de la jeune femme qui collait à son visage et dont son odeur emplissait ses narines. La chaleur de son corps aidant, il aurait tout aussi bien pu s’endormir en fermant les yeux, mais alors il aurait arrêté de la frictionner à son tour. Son geste, cependant, se fit plus lent et ressemblait moins à un mouvement visant à réchauffer.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 15:19

Entre la cloison, le feu et leur proximité, Elke se réchauffait peu à peu. Une douce torpeur la saisissait même lentement. Il était dangereux de dormir au milieu d'une tempête de neige mais elle ne pouvait s'empêcher de se laisser glisser à mesure qu'elle se détendait. Son massage était plus lent, moins appuyé, plus caressant, et elle remarqua bientôt que la main de Kex qui la frictionnait s'était faite plus douce, elle aussi. Ils devaient tous deux être fatigués à force de crapahuter dans le froid. Et puis ils étaient partis tôt ce matin-là et avait marché longtemps pour grimper haut.

- C'est dangereux de s'endormir, chuchota-t-elle comme un secret tout en s'efforçant de garder les yeux bien ouverts. Il faut vérifier que nous ne manquerons pas d'air...

Pelotonnée contre le soigneur, elle avait calé sa main contre elle pour continuer à activer sa circulation. De là où ils se trouvaient, elle voyait bien que la neige n'avait pas obstrué l'entrée de la grotte même si elle avait nettement grimpé le long de leur palissade de fortune. Ils ne risquaient pas grand chose pour le moment, à vrai dire. Mais si elle s'endormait, elle perdrait la maîtrise des choses, n'est-ce pas ? Et elle ne voulait pas forcer Kex à rester éveillé. D'autant qu'il avait moins l'habitude des randonnées qu'elle. C'était à lui de prendre du repos en premier.

Calant la main du soigneur contre son ventre, au centre de sa chaleur, elle dégagea l'une des siennes pour attraper l'outre de tisane et en boire plusieurs gorgées. Elle la proposa ensuite au jeune homme gentiment avant de la reposer près du feu. Le temps s'écoulait lentement mais elle se sentait bien, paisible, tiède et douce. C'était agréable de ne pas être seule pour affronter les éléments pour une fois, de partager ces moments là avec quelqu'un.

- Nous attendrons le printemps pour notre prochaine promenade si vous voulez, plaisanta-t-elle encore, tout bas avant de revenir à leur conversation, si gênante soit-elle. Pourquoi n'aimez-vous pas Kaïran ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 16:30

Son murmure le tira d’une torpeur qui s’installait peu à peu. Il se força à ouvrir grand les yeux de manière à éviter qu’ils ne se ferment trop facilement. Kex lança un regard vers la barrière très sommaire qui barrait le chemin à la neige qui continuait de tomber. Elle craignait donc que l’entrée n’en soit bouchée et qu’ils ne meurent asphyxiés. Voilà qui était peu encourageant comme nouvelle !

Le soigneur tressaillit alors quand la jeune femme plaqua sa main contre son ventre. Le geste était peut-être anodin pour elle, mais c’était la première fois qu’il touchait une femme avec une telle intimité. Sa chemise avait beau couvrir ses épaules et le haut de son corps, il arrivait malgré tout à sentir ses formes sous le tissu. Elle avait, comme le reste de sa silhouette, un petit ventre plat et ferme et l’étranger sentit monter en lui une curieuse sensation.
Son salut vient de l’outre qu’elle lui proposa. Il dégagea sa main, même s’il n’en avait pas vraiment besoin, pour boire la tisane qu’elle avait préparé. Ce n’était pas très bon, mais ce n’était pas non plus dégoûtant. Et le liquide chaud avait au moins la faculté d’augmenter légèrement la température de son corps. Il s’essuya les lèvres avec le bras et lui rendit l’outre qu’elle reposa près du feu en la remerciant.

Si sa main restait à lui masser doucement son bras, celle qu’il avait libérée fut chargée de maintenir la couverture bien fermée sur eux. Le geste avait beau être doux et gentil, il avait été bien gêné de la toucher de cette manière. Totalement inexpérimenté en la matière, il craignait que le geste soit trop déplacé, même si elle l’avait initié.
Elle détendit l’atmosphère avec sa boutade et il répondit simplement :
- Ce n’est pas si désastreux que ça ! Pas encore, du moins !

Mais le sérieux de la conversation se rappela à lui, rattrapé par le jeu qu’il avait débuté. S’il devait lui dire la vérité, il la détestait parce que Kaïran avait fait de lui son assassin, sans même prendre en compte qu’il servait les Montagnes, et non pas ses propres desseins. Il lui fallait partager ses appréhensions avec prudence, sinon, elle découvrirait qu’il n’était pas qu’un simple soigneur.

- Ses manières trop altières pour une femme qui appartient à un peuple aussi simple. Et sa façon de demander les choses. En fait, elle ne demande, pas elle exige. Et elle ne semble avoir que faire de l’avis de ceux qu’elle prend pour ses sujets.

L’image qu’il en avait d’elle ressemblait curieusement à celle d’un souverain des Duchés, alors qu’il n’en avait jamais croisé. Mais il pensait avoir réussi à parler de son ressenti sans trop se dévoiler. Et imaginer vivre des mois à ses côtés à passer le moindre de ses caprices lui semblait une épreuve insurmontable. Il lui fallait trouver un moyen d’éviter ce voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 18:50

- Non, ce n'est pas si désastreux, s'amusa Elke à son tour alors qu'ils se réinstallaient l'un contre l'autre après avoir bu l'infusion.

Elle ne savait plus quoi faire de ses mains cependant ni où les mettre et comprit que Kex ne lui avait pas rendu la sienne. Sans doute n'avait-il plus froid. Ou peut-être était-il embarrassé qu'elle le touche ainsi. Il n'était pas accoutumé aux gestes de survie, après tout. Mais il était assez intelligent pour savoir que si ses doigts gelaient, il les perdrait. Donc, elle chassa son inquiétude en se disant qu'il saurait demander s'il avait besoin d'aide. Et puis le sujet était revenu sur Kaïran et son sourire s'effaça.

- Oui, je comprends ce que vous voulez dire. Je suis d'accord.

Elle prit le temps d'y réfléchir un moment avant de reprendre en douceur.

- Pour autant que je sache et de ce que mes parents m'ont raconté, l'Oblat n'a jamais eu besoin de commander à son peuple ni d'en exiger quoi que ce soit. Kristen incarne parfaitement sa fonction. Et...

Elle hésita puis libéra la parole qu'elle contenait depuis longtemps, honteuse de ses propres pensées.

- Je suis heureuse que nous choisissions nous-même notre Oblat car les Montagnards ne demanderaient jamais à une personne comme Kaïran de les guider.

Elle marqua une nouvelle pause, laissant son regard se perdre un moment dans les flammes pendant qu'elle tentait de faire la paix avec son propre esprit.

- Comment était-ce là où vous êtes né ? Regrettez-vous certaines choses ?
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 19:21

Le soigneur fronça les sourcils lorsqu’il l’entendit mentionner la manière dont était choisi l’Oblat. Il était d’accord à propos de l’efficacité de Kristen, même si son rôle d’assassin ne lui avait été dévoilé que tout récemment, mais il ignorait qu’elle avait été choisie.

- Je pensais que la fonction était héréditaire, comme la souveraineté. Et comme Kristen est l’aînée de la fratrie, c’était elle qui devenait Oblat, par le sang
, avoua-t-il en attendant qu’elle le corrige.

La jeune montagnarde passa alors des questions bien plus personnelles qu’un avis sur une femme qu’il n’appréciait que peu tous les deux. Le Baugien se fit hésitant, le regard lui aussi perdu dans les flammes, et lui accorda finalement une réponse. Ainsi, il était l’heure de la confidence.
- On regrette l’innocence de son enfance. Le cocon maternel. Des choses qui sont éphémères et que le temps chasse, loin, très loin. Et comme elles n’existent plus, on les regrette, forcément. Mais c’est justement le but des regrets et des bons souvenirs, qu’ils vous réchauffent le cœur lorsque le froid s’y installe trop durablement, lâcha-t-il, l’amertume perçant au travers des mots.

Il reprit alors, pour répondre à sa première question.
- C’était une ferme, entre les collines vallonnées vertes au printemps et blanches l’hiver. Nos bêtes allaient y paître quand le temps le permettait et mes parents cultivaient la terre. Je ne m’y suis jamais intéressé et ma mère m’en dissuadait. « Ce n’est pas un métier pour toi, toi, tu feras bien plus que d’avoir les mains dans la terre et la crasse du matin au soir », me disait-elle. Mais il s’agissait simplement de rêves d’une mère aimante pour son fils. Je ne peux pas en dire autant de mon père, qui pestait sans arrêt après moi et qui en avait jusque par-dessus la tête d’avoir un fils sans pouvoir le mettre à contribution. A la mort de ma mère, je suis parti, conclut-il simplement sans vouloir s’étendre davantage sur ce sujet.

- Et vous ? quelle a été votre enfance ? préféra-t-il demander avant qu'elle n'en demande plus à son propos.
Revenir en haut Aller en bas
Elke
Montagnes
Ménestrel
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Barde itinérante
Âge: 22 ans
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 20:43

- Oh si vous avez raison, se reprit Elke. Je me suis mal exprimée. La fonction est héréditaire bien sûr, mais les Montagnards n'accepteraient pas un Oblat qui ne respecterait pas sa propre fonction ou nos valeurs.

Elle l'écouta parler de lui, parler de l'enfance et du passé avec des mots qui résonnèrent en elle d'une manière qu'elle n'avait encore jamais connue. C'était à la fois fataliste et poétique. Et pourtant, elle entendait sans peine l'amertume qui perçait dans sa voix. Ses confidences avaient été honnêtes et spontanées, elle en aurait juré, mais il ne montrait qu'une image simple, n'offrait aucune émotion. Il y avait quelque chose de secret chez cet homme qui l'intriguait, lui donnait envie de lui prendre la main et de l'écouter ne rien dire. C'était nouveau. Et déstabilisant. Il lui offrit alors lui-même une porte de sortie en lui retournant sa question et elle s'engouffra dans la brèche ainsi ouverte avec la sensation de respirer plus librement.

- Mes parents étaient déjà âgés quand je suis venue au monde, aussi ai-je grandi seule avec eux. Ils s'aimaient énormément. Ils m'ont appris tout ce qu'ils savaient, m'ont enseigné comment ouvrir mon esprit aux nouveautés et m'ont laissée libre quand je l'ai désiré.

En énonçant ces souvenirs un peu vagues et pourtant si significatifs, Elke comprit qu'elle tournait autour de quelque chose qu'elle refusait de voir jusque là. L'amour infini que ses parents avaient eu l'un pour l'autre ne lui avaient pas laissé de réelle place, au fond. Bien sûr, elle avait été une enfant aimée, choyée et chérie, mais elle avait grandi avec la certitude inavouée que ses parents s'aimaient davantage l'un l'autre qu'ils ne l'aimaient elle. Voilà qui était amer, songea-t-elle en esquissant un sourire un peu triste. refoulant ces émotions trop difficiles à exprimer, elle reprit pour Kex avec autant de naturel que possible.

- Nous étions une famille très unie, mais quand j'ai désiré découvrir nos montagnes, ils m'ont laissée faire. Ils m'ont également offert l'amour de la musique et trouvé un mentor quand j'en ai eu besoin. Ils sont morts depuis trois hivers à présent, leur souvenir n'est pas douloureux.
Revenir en haut Aller en bas
Kex Enhor
Montagnes
Soigneur
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 02/09/2015
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction:
Âge:
DC: 0

MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   Dim 3 Jan - 21:28

Il n’avait finalement pas tort à propos du caractère héréditaire du rôle de l’Oblat et la jeune femme s’excusa en précisant ce qu’elle avait voulu signifier en parlant de choix. Elke l’écouta ensuite faire le récit de son passé qu’il regrettait à cause de sa mère. Elle l’écouta religieusement avant de répondre en retour.
Si lui chérissait sa défunte mère et l’amour qu’elle lui avait porté, la Montagnarde se montrait simplement reconnaissante d’avoir eu des géniteurs bienveillants. Ses paroles étaient emplies d’amertumes elles aussi, mais à l’inverse su Baugien, elle ne semblait pas regretter sa vie d’avant, ce qu’elle confirma lorsqu’elle mentionna leur mort sans une seule hésitation, sans que sa voix ne fléchisse un seul instant. Il lui était étrange d’assister à un tel détachement émotionnel, même si, en précisant qu’il lui avait été offert l’amour de la musique plutôt qu’un amour de parents envers leur fille, il avait compris la barrière invisible érigée entre eux. Elle ne les regrettait simplement pas, songea-t-il.

Le soigneur aurait voulu qu’ils continuent de discuter de leur vie, car cela leur empêchait de penser au froid et au temps, long, qu’ils avaient à patienter que cela cesse. La situation n’était pas désagréable (il y avait bien pire qu’être à demi-nu et collé à une jolie femme) mais l’amertume était si perceptible dans leur voix qu’il savait qu’il ne s’agissait pas d’un bon sujet de conversation.

Il frissonna légèrement, non de froid, mais de fatigue. Ses muscles s’engourdissaient, à être installé dans la même position depuis si longtemps. Il se leva, fit quelques pas en sautillant pour que le sang circule à nouveau normalement mais la faible température le motiva à retourner sous la couverture à ses côtés. Il aurait bien somnolé un bout, pensa-t-il.

- Ecartons-nous un peu du feu, pour que je m’appuie contre la paroi. Vous allez vous reposer pendant que je veille,
lâcha-t-il.
Et sans lui laisser l’occasion de rétorquer, il l’aida à se lever et les dirigea à quelques pas contre le mur naturel de la grotte. Là, il s’installa, le dos contre la paroi et ouvrit la couverture pour qu’elle vienne se caler de la manière qui lui semblait la plus adaptée pour dormir et rester au chaud. Devant son air réprobateur, il insista.

- Je dormirai après.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

À la lumière de l'aurore [Kex Enhor - Décembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Obélisque de lumière
» D'un coeur brisé naîtra une passion dévorante [Aurore]
» CADEAUX POUR AURORE
» [Cimetière] Funéraille d'aurore
» Aurore de Sova : la Belle au Bois Dormant est là~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Jhaampe
-