AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vérité, rien que la vérité [novembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Mer 28 Oct - 20:06

Brun endura sans broncher le sermon de Vainqueur. Il ne lui apprenait rien qu'il le sache déjà. Pourtant il n'était pas question de sentiments, mais d'obligations.

Vainqueur aussi parlait d'obligations, sans considération du reste. Son plan ne tenait pas debout, ne le voyait-il pas ? Il était surpris par la réaction de son ami. Il s'était attendu à de la colère, plus qu'à cet implacable respect des convenances. Vainqueur lui faisait penser à Glace à cet instant. A Glace auquel il voulait livrer en pâture le secret d'Acuité... Les choses ne pouvaient pas plus mal se dessiner.

- Tu n'es pas obligé de faire ça, argua-t-il. Ça ne fera le bonheur de personne. Pas d'Acuité que tu devras ramener de force. Pas de Glace qu'elle aura irrémédiablement déçu. Pas de Mésange qui la verra s'étioler. Pas de Shyrin qui aura trahi sa promesse, pas de moi qui devrait disparaître... Pas de toi, à l'initiative de tout ça. Sans parler de l'enfant dont tu sembles faire peu de cas.

Il poursuivit à mi-voix, espérant convaincre le Roi :
- Il n'est pas une menace. Acuité ne compte vraisemblablement pas revenir. Il ne saura jamais le nom de son grand-père...
Ni de son père, songea-t-il. Et, malgré l'indifférence qu'il prônait, cela ne lui fit pas rien...
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 576
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Mer 28 Oct - 22:54

La discussion prit une tournure inattendue. Après la colère et après la déception, chacun allait pouvoir défendre son point de vue et argumenter sur la meilleure façon de procéder.
Brun, incroyablement calme commença à répondre à la demande de Vainqueur.

S'il n'était pas obligé de faire ça ? Brun devait plaisanter...Bien évidemment que Vainqueur se devait d'agir ainsi. Acuité n'était pas n'importe qu'elle noble, elle était de sa lignée. Que souhaitait le Maître d'armes ? Qu'il fasse comme s'il ne savait rien ? Qu'il la laisse vivre sa vie avec un bâtard dans son giron comme elle l'entendait ? Et puis un jour où l'autre...
Bien évidement, cela ne ferait le bonheur de personne, il avait tout à fait raison. Mais le choix ne lui appartenait plus. Il devait composer avec des paramètres imposés.

Glace et Mésange avaient le droit de savoir, ils étaient ses parents. Libre à la jeune femme de parler de l'enfant mais Vainqueur ne pourrait plus regarder Mésange dans les yeux en était au fait de ce lourd secret sur la mort de sa fille.

- Le bonheur...ne vient pas me parler de bonheur en des temps si perturbés...dit-il tout bas. Nous avons perdu trop de soldats, ma mère me tanne pour que je trouve épouse et que je donne des héritiers au trône quand Glace reste le cul posé sur celui-ci, bien heureux avec sa femme, et deux filles. Devrais-je me réjouir qu'il la croit morte ? Ou craindre ce bâtard que tu as engendré et qui va lui donner un poids supplémentaire pour ma couronne ?

Il fit quelques pas d'un côté, puis de l'autre les yeux plongés sur le sol, réfléchissant aux propos de Brun.
Résigné, il s'arrêta et reporta son attention sur son ami avant de reprendre :

- Je me fiche de savoir ce qu'elle compte faire, ni de ce que ce gamin saura ou non. Ce que je sais, c'est qu'un jour ou l'autre, on lui reconnaîtra ses traits Loinvoyant. Il faut ramener Acuité. Mieux vaut une Loinvoyant en vie bien gardée qu'une rumeur nuisible. Fais ce que tu veux de ton fils, mais si tu le ramènes, fais en sorte qu'il vive caché.

Allait-il le faire passer pour son neveu ? Si Brun ramenait l'enfant comme le sien, il serait considéré comme bâtard et le Maître d'Armes aurait grand mal à se trouver une épouse. Voulait-il vraiment gâcher son héritage pour une erreur d'un nuit ?
La dureté de ses pensées le laissa sans voix. Depuis quand était-il devenu si froid ? Où était passé l'ami qui lui aurait envoyé une bourrade sur l'épaule et lui aurait promis de trouver un arrangement ?
Si seulement Brun lui avait parlé de ce qu'il s'était passé....
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Sam 31 Oct - 22:11

La crainte, plus que la colère. Brun la perçut dans les paroles de Vainqueur, dans sa manière de raisonner. Il craignait pour son trône, et le bâtard n'était que la cerise sur le gâteau. Un trône affaibli, accaparé, qu'il avait laissé sans direct héritier. Mais le Roi n'était-il pas le seul à blâmer ? De n'avoir pas pris femme ? D'avoir confié la régence à son ambitieux cousin ? D'avoir lancé le Royaume dans la guerre ?

Même s'il l'avait toujours soutenu, au-delà, parfois, de ses désaccords, Brun eut l'amère sensation que Vainqueur lui faisait payer ses propres erreurs. Non qu'il n'ait rien à se reprocher... Mais dans un Royaume prospère à l'héritage tracé, quelle importance aurait eu un nourrisson de plus, même de sang mêlé ? Les bâtards n'étaient pas rares dans l'histoire des Royaumes. Mais le sien n'avait pas le droit d'exister, "en des temps si perturbés". Comme disait Vainqueur, il pouvait s'assoir sur son bonheur.

Alors était-ce vraiment lui, l'ingrat ? Peu importe ce qu'il avait fait pour la couronne jusque là. Il était sommé de sacrifier le peu de vie personnelle qu'il avait, même par accident, constituée. Vainqueur le lui ordonnait, comme Roi, et comme ami, il "s'en fichait". Ces paroles le blessèrent profondément. Son ami se moquait de son avenir, du moment qu'il se tenait à ses côtés, loyal et obéissant. Qu'il doive violenter celle qu'il avait aimée, même une seule nuit ; qu'il doive lui prendre son enfant, et l'enterrer quelque part ; cela lui était absolument égal.

Comme une craquelure, il sentit un fossé se creuser entre eux. Il baissa la tête et répondit :
- Très bien.
Mais il n'en pensait pas un mot. Il obéissait, mais seulement pour parvenir à ses propres fins. Il ignorait quelles elles étaient encore... mais certainement pas la brutalité et la mort.
Il se leva et chassa de son pantalon des poussières imaginaires. Il n'était pas bon comédien, et quelque chose dans son attitude avait changé.

- Je ne te demande qu'une chose. Ne dis rien à ses parents pour l'instant. Pour leur propre bien. Qu'ils n'espèrent rien avant que je ne l'ai retrouvée... si déjà nous parvenons à savoir où elle est, dit-il, froidement pragmatique.
Car il leur manquait encore l'information clé. Il eut une pensée pour Shyrin, sans compassion pour l'interrogatoire qui sans doute, suivrait. Si elle lui avait simplement dit la vérité, rien de tout cela ne serait arrivé...
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 576
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Dim 1 Nov - 16:39

La tension était palpable et lorsque Brun baissa la tête, annonçant son consentement, Vainqueur se sentit quelque peu soulagé, même si une part de lui, regrettait d'avoir à lui demander cela.
Mais, de ce qu'il connaissait du Maître d'Armes, il le ferait s'il souhaitait un avenir.
Car il était certain qu'avec un bâtard dans les jambes, ce serait plus compliqué pour lui.
Le Roi n'était pas insensible, mais l'existence même de cet enfant était une menace pour les deux hommes.
Quand à Acuité...
Il ne préférait même pas savoir ce qu'il y avait entre ces deux là, probablement rien de toute façon.
Une erreur, une faiblesse d'une nuit dont Vainqueur n'aurait jamais cru Brun capable. Peu porté sur les femmes, fallait-il que sa cousine ait eu l'audace de tenter de le séduire à ce point qu'il s'y laisse prendre, la tentation ne serait jamais venu de lui.

Il soupira à la demande de Brun. Bien entendu qu'il ne voulait pas de donner de fausses joies aux parents de la fuyardes, mais pour diverses raisons.
Restait donc à savoir où se trouvait Acuité, et Shyrin s'imposa dans l'esprit du Roi. Elle savait et refusait de parler.
En serait-il de même face aux deux hommes ? Si Vainqueur pouvait lui faire croire que d'une façon ou d'une autre, Glace serait au courant et qu'il fallait protéger Acuité des conséquences, parlerait-elle ? S'il pouvait inverser la situation et lui faire croire que Brun regrettait...non, le Maître d'Armes était trop mauvais acteur...il le voyait bien là, car s'il avait prononcé les mots le Roi savait qu'il ne'n était pas persuadé.

Et puis si Shyrin refusait toujours de parler, il pourrait l'artiser et fouiller dans sa mémoire les mots prononcés par Acuité. Il ne souhaitait pas en arriver là mais...forcer les défenses d'Acuité pourrait leur être néfaste à tous deux alors...

- Retournons voir Shyrin, je suis certain qu'elle sait où se cache Acuité. A nous de lui faire croire que la retrouver est dans l'intérêt de sa propre sécurité. Peut-être que pour la protéger, elle finira par nous le dire. Sinon...je l'artiserais. Et en attendant, pas un mot de cette affaire à qui que ce soit.


Il n'avait pas le choix. Le partage d'une nuit pourrait bien diviser le Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 304
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Dim 1 Nov - 23:11

Aux nouveaux coups à sa porte, Shyrin ne bougea pas de là où elle se trouvait. Assise sur le bord de la fenêtre, les jambes repliées sous elle, elle contemplait sans le voir le paysage triste et glacé qui s'étendait au-delà des petite carreaux de verre. La domestique qui était venue débarrasser le repas auquel elle n'avait pas touché abandonna le plateau encore plein sur la table pour aller ouvrir et disparut aussitôt après avoir fait entrer le Roi et le Maître d'Armes.

La Princesse ne tourna pas la tête ni ne sembla avoir compris qui était venu lui rendre visite. peu lui importait en réalité. Dans sa tête tournaient et retournaient les mots malveillants de Vainqueur. Elle ne parvenait pourtant toujours pas à croire qu'Acuité ait pu la manipuler de la sorte. En quelques jours, elle avaient tant échangé sur tant de sujets, elles s'étaient raconté tout ce qui importait, elle avaient découvert leur personnalités respectives, leurs valeurs et leurs idéaux. Il n'était pas possible de croire que tout n'était que supercherie.

Pourtant, bien qu'elle s'efforce de garder la foi, de croire en son amie et au lien qui les unissait toutes deux, elle ne pouvait empêcher des larmes amères de déborder de ses yeux tristes pour rouler le long de ses joues pâles. Si la servante avait remis sur ses épaules le châle de cachemire blanc qui la quittait rarement, elle restait cependant glacée au point de trembler.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 576
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Dim 8 Nov - 13:12

Lorsqu'ils pénétrèrent dans les appartements, il découvrirent la jeune femme assise auprès de la fenêtre. Elle ne daigna même pas les saluer, ni même se tourner vers eux et Vainqueur prit cet affront comme une gifle.
Cette jeune femme se croyait tout permis, elle lui avait menti une première fois sur la mort d'Acuité et voilà qu'à présent, elle avait également omis la vérité concernant l'existence de l'enfant.
A elle seule, elle mettait tout le Royaume en danger.

Le Roi soupira, las de toutes ces histoires de bonne femme, il en voulait à la Terre entière et trouvait fort ironique d'avoir été guerroyer contre un ennemis frontalier, quand le plus grand danger était né des propres chambres de son château.
Il remit du bois dans le feu, ravivant les flammes qui dansèrent un moment sur son visage fatigué puis se redressa face à la jeune femme qui lui tournait toujours le dos.

Brun ne disait rien et cette attitude l'agaçait. En plus d'avoir perdu sa cousine il avait bel et bien perdu sa langue. Puisque personne ne semblait apte à prendre de décisions, Vainqueur allait agir pour eux.

- Shyrin ? Interpella-t-il doucement. Je sais pour l'enfant et à présent nous avons besoin de vous.

Lorsqu'elle se retourna, il remarqua les larmes qui avaient laissé des sillons sur ses joues mais n'en tint pas compte. Il la laissa prendre connaissance de la situation, observer ce Maître d'Arme penaud à côté de lui, ce pantin qui n'avait plus rien à voir avec son ami et fier combattant.

- Il faut nous dire dans quelle direction ils sont parti. Si cette histoire venait à se savoir, Acuité et son enfant seraient en danger de mort vous comprenez ? Et croyez moi, les assassins diplomatique sont très fort pour découvrir ce genre d'histoire et tout aussi versé dans l'assassinat déguisé.
Je vous en prie...
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 304
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Dim 8 Nov - 13:37

La voix de Vainqueur parut enfin réveiller Shyrin qui tourna la tête pour regarder les deux intrus. Elle parut surprise de les trouver là. Avait-elle déjà oublié qu'on avait frappé à sa porte ? Elle se leva en tout cas et fit face après une brève révérence polie. Les mains jointes devant elle, les mains serrées pour cesser de trembler, elle observa le Roi qui dégageait autant de frustration que de déception et de fureur dans le ton de sa voix, puis le Maître d'armes dont l'attitude avait radicalement changée. D'agresseur à l'aube, il était devenu une silhouette floue, effacée, en retrait et silencieuse. Il paraissait incertain de sa propre présence. Elle aurait aimé savoir s'ils étaient beaux tous deux, si Vainqueur et Acuité se ressemblaient un tant soit peu, si les traits de Brun Braveterre étaient pour quelque chose dans le penchant amoureux de son amie. Mais elle devait se contenter du flou sombre et intuitif que lui accordait son regard trouble.

- Vous savez ? Murmura-t-elle en réponse à Vainqueur.

Ainsi le Maître d'armes avait vendu la mèche. Il n'y avait plus grand chose qu'elle pouvait taire pour protéger Acuité. Presque rien sauf précisément ce qu'il lui demandait. D'une main encore tremblante, elle essuya ses joues humides et tenta de reprendre une attitude plus digne.

- Personne ne sait. Acuité est une femme intelligente, murmura-t-elle encore plus pour elle-même que réellement pour répondre au Roi.

Ce qu'il lui disait, le danger potentiel que courait son amie l'affolait. Mais en même temps, si personne ne savait, elle ne courait pas réellement de risque, n'est-ce pas ? Acuité était fine et rusée, elle saurait se protéger et mettre son enfant à l'abri, elle ne pouvait pas douter de cela. Elle se redressa un peu, rassurée par la confiance qu'elle avait en son amie, et offrit un sourire à la fois doux et triste à Vainqueur.

- Nous ne sommes que trois à savoir et nous voulons tous la protéger. Il n'y a aucune raison que cela s'ébruite. Vous savez mieux que moi ce qui l'attend si elle revient...

Elle ne pouvait pas lui faire ça. L'ultime trahison n'était pas envisageable car déjà une culpabilité dévorante lui broyait le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Dim 8 Nov - 14:06

A sa demande, Vainqueur ne répondit rien. Devait-il prendre ça pour un accord ?
Lui-même ne dit pas un mot. Bien sûr, il n'allait en parler à personne. Il aurait même souhaité que Vainqueur ne l'eut pas su, pour pouvoir régler l'affaire lui-même, sans ordres et sans tutelle... Mais c'était trop tard à présent, à cause de Shyrin qui avait mal choisi son confident. Tant pis pour elle si elle devait souffrir désormais. Vainqueur semblait prêt à lui arracher la vérité avec la même brutalité que lui, quelques instants auparavant, et des armes autrement plus efficaces... Il n'enviait pas son sort, mais elle s'était fourrée elle-même dans ce guêpier. La même sale manie qu'Acuité.

Il suivit docilement Vainqueur. Le Roi ferait ce qu'il voudrait. C'était le Roi.
Il ne savait même pas pourquoi il devait l'accompagner. Il était piteux orateur. Il n'avait pas l'Art. Il n'avait même plus de colère. Il venait sans doute pour porter la responsabilité. C'était par sa faute que Vainqueur devrait torturer la jeune fille et princesse. Alors c'était un peu comme s'il la torturait lui-même... Cette nuit, il avait été prêt à le faire. Il l'aurait peut-être fait ce matin, si Vainqueur n'était pas arrivé dans le jardin. Mais il n'était plus sûr de vouloir la vérité, quand la vérité servait des plans qui n'étaient plus les siens.

Tandis que le Roi avançait ses premiers arguments, le maître d'armes regardait obstinément ailleurs, comme absent. En réalité, la honte lui cuisait de voir ainsi sa vie, sa faute discutée par des tiers et devenir affaire d’état - comme si, déjà, elle ne lui appartenait plus.
Seules les paroles de Shyrin réveillèrent son regard. Il la fixa comme pour la première fois. C'était la première fois qu'elle disait quelque chose de sensé. En vérité, ces paroles auraient aussi bien pu sortir de sa propre bouche...

Alors, quoi ? Etait-il en train de se ranger de son côté, du côté du silence et de la dissimulation ? Était-il prêt à rester ignorant pour sauvegarder l'avenir d'Acuité ? Il n'en savait rien, mais il n'avait pas d'espoir. Shyrin cèderait. Elle semblait déjà près de se briser. Comment une si petite chose avait-elle pu causer de si gros dégâts ?
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 576
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Lun 9 Nov - 9:27

La Princesse maintenait sa position. Elle ne voulait rien dire arguant qu'Acuité était une femme intelligente. Une sotte oui ! Qui les mettait tous en danger.
Shyrin était trop ignorante des Duchés pour se soucier suffisamment du risque et du danger que tout ceci représentait.
Et Brun restait là, immobile et muet comme une carpe, incapable de demander quoique ce soit.
Où était donc passé sa colère et sa verve  comme dans les jardins ? Où était le "c'est de mon fils dont tu parles" froid comme la neige, comme s'il avait la volonté de protéger l'enfant.
A présent, tous deux s'enfermaient dans un mutisme qui rendait fou le Roi.
Il allait encore devoir prendre les choses en mains.

Si des jours plus tôt, il eut été ému des larmes de la Princesse, il n'en était plus rien aujourd'hui.
Elle lui avait menti et elle mettait en péril son Royaume et il eut alors l'horrible pensée qu'il aurait peut-être mieux valu la tuer avant.

Il soupira, visiblement agacé par ses propos et encore plus par l'inaction du Maître d'Armes.

- Nous ne sommes que trois en effet. Pensez-vous que les assassins n'ont pas d'informateurs ? Que les vifiers se contentent de jouer avec leurs animaux ? Vous êtes naïve, aussi naïve qu'Acuité qui pense pouvoir échapper à sa lignée. Ces gens là auront tôt fait de faire un rapport quelconque avec une jeune femme blonde apparaissait subitement après la Guerre. Ils sont entraînés pour cela. Vérifier les rumeurs.
Et je n'imagine même pas si Acuité se trahi toute seule, car je suis persuadé qu'elle n'est pas seule, comment le pourrait-elle sans sa situation ? Qu'a-t-elle raconté aux gens qui l'entourent, croyez-vous vraiment qu'ils auront gobé toute son histoire ?


La plus simple des phrases pouvait être interprétée et révéler quantité de secrets pour une personne entraînée. Acuité n'était pas en sécurité, peu importe l'endroit où elle se trouvait.
Plusieurs possibilités seraient alors à envisager. Elle pouvait être tuée dans l'ombre ou capturé en échange de rançon.
Les lèvres pincées dans une expression qui les rendait vraiment proche, comme s'il s'agissait d'une moue familiale, Vainqueur reporta son attention sur Brun.

- Dis le lui. Allez dis lui que tu veux la retrouver.

C'était sa dernière carte à abattre, et si elle refusait à nouveau de leur donner la vérité, alors il n'aurait d'autre choix que de la prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Mer 11 Nov - 22:55

Brun sentait l'agacement de Vainqueur lui vriller les côtes. Son ami estimait sans doute qu'il l'avait trahi. Dans ce cas, ils partageaient encore cela.

Trahi par Acuité qui par deux fois, ne l'avait pas laissé l'aider.
Trahi par Vainqueur et son indifférence frisant la paranoïa.
Trahi par Shyrin, dont il n'attendait pourtant rien, si ce n'est d'agir dans le meilleur intérêt d'Acuité.

Après son éclair de colère matinal, il se sentait retomber dans la grisaille de la dépression. La scène était cruciale, il le savait, pourtant c'est comme s'il la voyait de très loin. N'avait-il pas déjà fait tout son possible pour obtenir la vérité ? Malgré sa promesse de secret, Shyrin n'avait rien voulu lui livrer. Et à présent le secret était éventé...

Pourtant, il devait faire quelque chose. Pour Vainqueur et ce qui lui restait de sa considération. Pour Shyrin, peut-être, par humanité...

- Je veux la retrouver, acquiesça-t-il. Et j'irai seul.
La chose n'avait pas été explicite, mais c'était bien son intention. Si cet argument pouvait convaincre Shyrin et engager Vainqueur...

Puis, avec abattement :
- Dites-nous, Shyrin. Nous saurons de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 304
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Mer 11 Nov - 23:59

Shyrin ne voyait pas grand chose mais elle avait appris à lire dans les attitudes des gens, dans le ton de leur voix et le choix de leurs mots. Vainqueur transpirait la colère, la frustration et le mépris. À présent, elle avait peur. Plus pâle que jamais, elle ne put s'empêcher de reculer d'un pas alors que le Roi invectivait son ami. Brun Braveterre s'adressa ensuite à elle comme dans une tentative d'apaisement. Mais elle n'oubliait pas leur conversation matinale, elle n'oubliait pas sa violence. S'il était à présent déprimé et désespéré, c'est que Vainqueur l'avait rudoyé. Le ton abattu qu'il employa ensuite la fit douter et elle hésita encore. Cependant, sa dernière phrase était une menace à peine voilée qui ne fit que l'affoler davantage.

- Acuité compte sur moi, maintint-elle avec une bravoure qu'elle ne se connaissait pas face à de tels ennemis.

Malgré son courage, elle reculait. Ils la terrifiaient par la violence contenue qu'elle sentait en eux. Ces hommes là avaient fait la guerre qu'elle avait voulu défaire. Ils étaient capables de tout pour parvenir à leurs fins. Acculée, elle levait de grands yeux suppliants vers eux. Elle ne savait pas résister à la souffrance. Si Vainqueur la faisait fouetter, elle parlerait sans l'ombre d'un doute, elle n'avait pas la résistance d'Acuité. Elle se mordit la lèvre mais s'efforça de rester droite et solide sur ses pieds.

- Je ne la trahirai pas de mon plein gré.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 576
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Sam 14 Nov - 14:23

Même si la Princesse faisait preuve de bravoure, le Roi tout comme Brun savait pertinemment comment ça allait finir. Brun venait tout juste de lui donner l'indice. "Nous saurons de toutes façons".
Oui, s'il fallait en arriver là, Vainqueur s'en chargerait.
Il ferma les yeux quelques instant, cherchant à calmer son irritation face à tous ces secrets inutiles. Et même s'il devait bien accorder à Shyrin qu'elle montrait du courage, il obtiendrait l'information d'une façon où d'une autre.
Les dernières paroles qu'elle prononça lui confirmèrent qu'elle ne céderait que sous la torture. Alors soit, puisqu'elle semblait si décidée et si loyale envers sa petite cousine, il ferait au moins honneur à sa force d'âme.

- Bien, murmura-t-il d'une voix éteinte. J'aurais préféré vous savoir loyale envers les Duchés plutôt qu'envers Acuité, mais soit...votre choix est fait.

Il soupira et expulsa longtemps l'air, comme s'il se concentrait. Il n'aimait pas avoir recours à l'Art contre une personne qui n'en avait pas l'habitude, mais Shyrin ne lui laissait pas le choix. Il devait retrouver Acuité et Brun devait agir face à son enfant qui resterait de son vivant, une menace potentielle pour le trône Loinvoyant.

- Je suis désolé Shyrin, j'espère que vous comprendrez.

Il la fixa d'un regard lointain tandis qu'il tâtait les frontières de son esprit. C'était facile, terriblement facile, comme enfoncer un canif dans une motte de beurre, la jeune femme ne possédait aucune barrière mentale, lire en elle allait s'avérer vraiment comme un jeu d'enfant.
Vainqueur s'évertua alors à essayer d'être aussi doux que possible, mais ce n'était vraiment pas son fort. La puissance de son Art lui donnait des allures d'éléphants dans un magasin de porcelaine et lorsqu'il vit Shyrin se tortiller, il sût qu'il vandalisait son esprit sans le faire exprès. Inutile de s'éterniser donc et de faire durer la torture, il trouva rapidement ce qu'il était venu chercher. Une discussion entre les deux jeunes femmes durant laquelle Acuité disait se rendre à Jhaampe.
Il nota son visage amaigri et ses épaules osseuses, comme une personne si chétive avait pu faire la route depuis Chalcèdes, seule et enceinte.
Cela tenait presque du miracle. Et puis, il songea à la crue d'Art. S'il faisait concorder certaines dates, il se rendit compte qu'Acuité devait être sur la route à ce moment là. Peut-être le phénomène avait-il atténué ses barrières ? Peut-être même était-elle incapable d'artiser à présent et c'est pour cela qu'il n'avait pas réussi à la contacter ?
Il lui fallait un nouveau point d'observation.

- Jhaampe, finit-il par dire à Brun en se retirant de l'esprit de Shyrin.

Il observa rapidement son ami d'un air las et triste, trahi par les siens, le Roi accusait le coup, maintenant que la colère s'en était allée.

J'accompagnerais ton voyage, annonça-t-il via l'Art à Brun avant de s'ancrer dans un coin de son esprit en lui touchant le bras.

Et sur ses dernières recommandations ou menaces, selon le point de vue, il quitta la pièce sans un regard en arrière. Seul et humilié, il devait toutefois régner et faire perdurer sa lignée.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Sam 14 Nov - 15:24

Tout alla très vite. Un contact insensible, et puis la vérité. Devaient-ils se réjouir de ce don redoutable, qui épargnait à la princesse d'autres brutalités ? Mais ça n'avait pas été délicat, Brun n'en doutait pas. Vainqueur artisait avec la force du cerf de sa maison. Au moins n'aurait-il pas abîmé le corps de Shyrin avec ses bois. L'esprit se remettait-il plus vite de ses blessures ?

Mais bientôt, il ne songea plus à la princesse.
Jhaampe. Comment avait-elle pu aller si loin ? Y était-elle seulement arrivée ? Il essaya de se souvenir des détails de sa vision, mais...
J'accompagnerais ton voyage.
Vainqueur lui lâcha le bras et partit. Ou plutôt ne partit pas, car désormais il serait toujours avec lui.

Shyrin était affaissée sur le sol. Brun avait envie de vomir. Derrière la porte, une voix féminine stridente se faisait entendre, mais il n'en avait cure. C'était du chalcédien, et il ne songeait plus qu'à lui-même. A l'éclipse de son dernière espoir. Celui de retrouver Acuité et de décider seul de la suite.

Il chercha Vainqueur dans son esprit mais ne le trouva pas. Il ne sentait rien de différent. Était-il déjà là ? Que percevait-il exactement ? Les pensées mêmes qu'il était en train de formuler ? Son sentiment de dégoût, pour la première fois attaché à sa personne ? Le poids qui pesait désormais sur chacun de ses gestes, pour la première fois privé de sa liberté ?

Brun comprenait, et il détestait comprendre. Vainqueur n'avait plus confiance en lui. Il s'assurait que ses ordres seraient bien exécutés. Que pouvait-il faire désormais ? S'il n'allait pas dans les Montagnes retrouver Acuité, d'autres iraient à sa place.

Comme engourdi, il fit quelques pas vers la porte. Il n'avait plus rien à faire ici, dans cette chambre, dans ce château, dans ce pays.
- J'espère que vous êtes satisfaite, lâcha-t-il en passant devant la princesse.
Coupable, elle l'était. D'avoir menti, de lui avoir menti et d'avoir dit la vérité à Vainqueur. Elle choisissait bien mal ses amis.

Mais coupable, il l'était aussi. Il aurait dû taire ses agissements à Vainqueur. Peut-être le Roi n'aurait-il pas eu tant de véhémence, sans l'enfant qu'il s'imaginait menacer son trône... Cela avait été stupide de sa part. Maintenant qu'il était lié à elle, il aurait dû être loyal envers Acuité plutôt qu'envers les Duchés. Comme Shyrin. Comme cette gamine.
- Je lui dirai que ça n'est pas votre faute, dit-il sans s'abaisser, toutefois, à la relever.


Dernière édition par Brun Braveterre le Sam 14 Nov - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 304
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Sam 14 Nov - 17:43

Shyrin reculait désespérément mais elle savait pourtant qu'elle n'échapperait pas au sort qui lui était réservé par Vainqueur et Brun Braveterre. Malgré sa peine et son désarroi, elle sentait monter en elle une colère saine et farouche, de celles qui ne s'éteignent pas d'elles-mêmes.

- Acuité est mon amie, les Duchés sont mes geôliers... À qui seriez-vous loyal à ma place ? Rétorqua-t-elle devant la remarque ridicule du Roi.

Ne comprenait-il donc rien ? Lui entre tous aurait du savoir ce que c'était que d'être seul et de trouver un ami. Mais peut-être n'avait-il trouvé aucun être vivant pour aimer sa perverse et arrogante personne ? Peut-être... Peut-être... Elle saisit brusquement ce qu'il s'apprêtait à faire et ouvrit de grands yeux en levant les mains devant elle comme pour se protéger.

- Je vous en prie !

Mais rien n'y faisait et elle vit à la sorte de préparation qu'il effectuait qu'elle n'avait aucune autre issue que de se soumettre encore. Furieuse d'abord, elle l'invectiva bientôt.

- Vous aviez promis !

Mais c'était vain et devant l'inéluctabilité de sa destinée malheureuse, elle se résigna pour un temps. Plus tard peut-être, d'autres forces lui reviendraient. Mais pour l'heure, elle devait renoncer à tout. Finalement, leurs conversations n'avaient aucune valeur aux yeux de Vainqueur. Elle avait cru à un dénouement plus agréable avec un nouvel ami mais la vérité était qu'il ne se souciait que de lui-même et de sa détestable couronne. Sâ qu'elle haïssait ce pouvoir qui lui prenait tout !

Au premier pas qu'il fit dans son esprit, elle eut envie de hurler. Réprimant un gémissement, elle leva à nouveau les bras, impuissante à faire sortir de sa tête le monstre qui prenait possession de ses souvenirs en écrasant tout sur son passage. Il martelait son crâne, piétinait sa mémoire et sa liberté. Elle eut beau s'agiter, tenter de le faire sortir, rien n'y fit. Elle avait envie de s'arracher les cheveux, les yeux et la tête même, pourvu qu'il la laisse en paix mais c'était inutile. Quand il sortit enfin, elle n'avait plus de force ni de volonté et elle s'effondra mollement, telle une poupée désarticulée. Le souffle lui manqua un instant puis lui revint, mais ses yeux restaient vides. Hagarde et hébétée, elle avait toujours furieusement envie de lui rabattre son caquet mais n'en avait plus l'énergie. C'est d'une voix très douce et très triste qu'elle conclut par les derniers mots qu'elle voulait jamais adresser au Roi tout-puissant.

- Je ne vous le pardonnerai jamais.

Et c'était la stricte vérité à ses yeux. Elle était assez adulte pour savoir que les relations changeaient, que les gens évoluaient et se retrouvaient parfois. Un jour peut-être, elle parlerait à nouveau au Roi des Duchés. Mais le fait était que jamais elle ne lui pardonnerait cette trahison, ce viol ultime. Les tempes battues par une migraine dévastatrice, elle s'appuyait au sol des deux mains pour tenter de rester au moins assise. La tête retombée en avant, elle ne vit pas sortir Vainqueur et ne comprit que le Maître d'armes était là que lorsqu'il s'adressa à elle. Incrédule, elle vit qu'il était plus impitoyable encore que son Roi.

- Sâ vous emporte, haleta-t-elle d'une voix grinçante. J'ignore pourquoi elle vous a aimé un jour mais j'espère que vous ne la retrouverez jamais...

Relevant la tête bien qu'elle lui sembla peser des tonnes, elle le fixa d'un regard dur et implacable, un regard de souverain mépris qui seyait enfin à la princesse qu'elle était, même si elle ne distinguait pas les détails de l'objet de sa haine.

- Vous ne la méritez pas, ni l'enfant qu'elle vous a donné.

Une autre qu'elle aurait craché sans aucun doute, son père l'eut fait, mais elle avait encore un reste de dignité en elle. Haineuse, elle le chassa de son regard jusqu'à ce que la porte soit refermée puis s'effondra, le visage enfoui entre ses bras et laissa libre cours à ses larmes, vidée de toute énergie et de toute volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1574
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   Dim 15 Nov - 12:20

La princesse le maudit, mais cela ne lui fit rien. Il était au-delà des insultes. Pire, il les approuvait. Ironie du sort, Shyrin et lui étaient finalement sur la même longueur d'onde.

Pourquoi Acuité l'avait aimé un jour, il l'ignorait aussi. Sauf cette fameuse nuit, il ne l'avait jamais encouragée dans cette folie, et ne voyait pas ce qui, en lui, avait pu lui paraître désirable.
Ne pas la retrouver, il en venait à l'espérer, à présent qu'il savait que Vainqueur et ses projets royaux l'accompagneraient. Il serait soldat dépêché en éclaireur. Oiseau de malheur.
Quant au fait de ne pas les mériter, elle et l'enfant... la question ne se posait pas en ces termes. Il ne les avait jamais espérés. Il n'en avait ni la prétention, ni même l'aspiration. Mais le mal était fait. Il avait cru pouvoir l'adoucir, mais il savait désormais qu'il ne ferait que rouvrir la blessure.

- Je l'espère aussi, murmura-t-il, comme pour lui-même.
Il sourit tristement et poussa la porte, laissant la princesse figée dans son arrogante dignité.

Derrière la porte, le garde était aux prises avec la minuscule servante chalcédienne.
- Laissez-là entrer, dit-il, profitant de ses derniers instants d'autorité.
La gamine se rua à l'intérieur. Le maître d'armes disparut dans les couloirs gris.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vérité, rien que la vérité [novembre 10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La vérité, rien que la vérité [novembre 10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Lucrecia Graciozi - Toute la Vérité, rien que la Vérité.
» Je jure de parler sans haine et sans crainte, de dire toute la vérité, rien que la vérité. - Version courte
» Célérité
» Perte des points en dextérité après Up
» Comment avouer une vérité pareille?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les extérieurs :: Archives V1 et V2
-