AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Ven 21 Aoû - 0:59

Rustique ! Se fut le mot qui venait à l'esprit de Kaïran en découvrant ce qui servait de maison d'été à son cul-terreux de beau-frère. Pour être honnête, d'autres synonymes beaucoup plus discourtois seraient mieux adaptés pour décrire la bâtisse. Qu'ils en plaisent aux divinités, elle se considérait bien généreuse d'accorder un tel mot pour cette chose servant de logis à l'époux de l'Oblat. Sa bonté finirait pas causer sa perte...

Elle n'avait pourtant le luxe de critiquer tout son soûl. Le temps lui était malheureusement compté, Jordken pouvant rentrer dans quelques minutes comme des heures, ne sachant guère ce qui l'avait mené à la demeure familiale aujourd'hui. Il lui fallait profiter de chaque seconde passée en compagnie de l'étrangère pour glaner de nombreuses informations sur les Duchés. Avec un peu de chance, celle-ci serait d'un tout autre pedigree que là trop douce Merriska.

D'un geste de la main, Kaïran épousseta la poussière accumulée durant le voyage qui s'était déposée sur sa palisse de fourrure et sa longue jupe d'intérieur brodée de fleurs et piquée de perles de cuivre. D'intérieur ... ! Il fallait vraiment que l'affaire soit d'importance à ses yeux, pour qu'elle ne s'accorde le temps nécessaire afin de se vêtir convenablement à la situation. S'armant de courage à l'idée de découvrir un intérieur aussi miséreux que la façade, elle poussa la porte entrouverte à l'aide de la pointe de sa botte. Dissimulant l'air de dégoût que lui inspirait la situation sous un sourire affable, elle pénétra dans la pièce en reine conquérante.

- Alisel ? Alisel êtes-vous là ? Je me nomme Kaïran et je suis la belle soeur de Jordken.

Précisa-t-elle en usant du langage usité dans les Duchés.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Sam 22 Aoû - 8:04

Acuité avait fini par s'endormir. Il faut dire que Jordken ne lui laissait pas vraiment le choix. Ses journées étaient toutes identiques, manger, dormir et dormir encore. Le terme de la grossesse approchait et elle sentait bien que l'homme ours s'en inquiétait autant qu'il s'en réjouissait. Elle-même patientait avec une sorte d'appréhension contenue.
Elle se sentait en sécurité ici dans les Montagnes, mais cette nouvelle vie en tant que mère l'angoissait. Serait-elle à la hauteur ?
Nul doute que Jordken ne la laisserait pas tomber cependant, quelque part au fond d'elle, elle avait également peur de le décevoir. Cet homme était ce qui s'approchait le plus d'une figure paternelle ici et elle s'y raccrochait à présent qu'elle allait rentrer dans le monde adulte.

Elle entendit le grincement de la porte, s'attendant justement à ce que son protecteur ne revienne d'une chasse quelconque. L'hiver se rapprochait et il s'évertuait à faire des réserves de viande notamment, mais aussi de quelques baies et graines tardives qui se conserveraient durant les prochains mois. Aussi, elle sursauta lorsque la voix féminine s'éleva dans la pièce annexe et fronça légèrement les sourcils. Kaïran ? Il ne lui avait pas encore parlé d'elle mais Acuité fut soulagée de voir que la femme parlait sa langue. Comme Merriska. Bien qu'elle fasse des efforts pour apprendre le dialecte local, s'exprimer dans sa propre langue était toujours plus facile.

Elle roula sur le rebord du lit et se redressa en portant un main sous son ventre comme pour le soutenir. Depuis son arrivée, elle s'était remplumée et son ventre rond avait forci.
De maigrichonne, voire rachitique elle était devenu mince et la guérisseuse pensait que l'enfant allait bien.
Curieuse, elle s'avança jusqu'au seuil de la chambre et ouvrit la porte avant de poser un regard sur la femme qui trônait dans la pièce.

- Bonjour, rétorqua-t-elle aimablement mais sans sourire toutefois. Asseyez-vous je vous en prie, désirez-vous un thé ?

Elle se garda bien de dire que Jordken n'avait jamais parlé d'elle, ne souhaitant pas créer d'esclandre dans la famille à la tête du pays. Elle était donc la soeur de Kristen et d'Aksel. Visiblement, elle venait rencontrer la fille des Duchés arrivés depuis peu. Mais contrairement aux autres qu'elle avait déjà pu découvrir, quelque chose lui soufflait que cela se passerait différemment avec Kaïran. Sans attendre de réponse, elle se dirigea vers l’âtre dans lequel elle ajouta une bûche, puis vérifia que la bouilloire contenait toujours de l'eau. Se faisant, elle la mit à chauffer. Dans tous les cas, avec ou sans Kaïran, elle boirait un thé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Sam 22 Aoû - 15:38

Balayant la pièce d'un regard réprobateur, Kaïran fit quelques pas en direction du feu qui brûlait dans l'âtre. Seul les crépitements des flammes s'élevaient dans le silence, unique réponse à ses paroles. Découvrir l'endroit où vivait Jordken en dehors du palais ne lui engendra nuls regrets de n'y avoir jamais été conviée. Les lieux ressemblaient à leur propriétaire ! Luxe et bon goût ne définissaient définitivement pas son beau-frère, comprendrait-elle jamais les goûts de Kristen ?

Elle déposa une main gantée sur le rebord d'une étagère, laissant courir ses doigts le long du bois brut. Le craquement étouffé du plancher attira son attention vers l'une des deux portes se trouvant dans le fond de la pièce. Ayant aperçue au palais, le bâtard qui accompagnait Jordken partout où il se rendait, il ne pouvait donc que s'agir de sa nouvelle protéger. Son intuition fut confirmée lorsqu'une silhouette féminine parut sur le seuil de ce qu'elle supposait être une chambre.

- Bonjour Alisel, je suis ravis de faire votre connaissance.

Le timbre de sa voix était doux, emplie d'une politesse qui faisait la fierté de Kaïran. Le peuples des montagnes pouvait lui reprocher de nombreuses choses mais, jamais son impolitesse vocale. Au contraire de ses yeux qui trahissaient souvent sa supériorité. Ces derniers détaillant justement la jeune femme de la tête aux pieds sans qu'elle ne cherche à la faire discrètement.

- Quelle merveilleuse idée. Un thé bien chaud serait l'idéal pour chasser la froideur de cette journée. La délivrance est-elle proche ?

S'enquit-elle plus par civilité que par réel intérêt à se sujet, tout en évitant soigneusement de lui proposer son aide dans ces tâches. A la place, elle préféra observer la couche de poussière déposée tantôt sur l'étoffe de son gant. Elle dû reconnaître que malgré quelques relâchement ménager, la cabane était néanmoins propre et bien entretenue. Prenant place autour de la table, elle poursuivit la conversation.

- Avez-vous une préférence concernant le sexe de l'enfant ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Mar 25 Aoû - 10:29

Acuité s'affairait dans l'âtre, plaçant dans le récipient les feuilles à infuser. Il était plutôt difficile de tenir la position penchée ou accroupie avec son ventre mais elle n'était pas du genre à se ménager dans tous ce qu'elle entreprenait. Acuité, même le ventre rond, restait la même Duchesse apte à faire beaucoup par elle-même, plutôt que d'attendre qu'on le fasse pour elle.

Rapportant les deux tasses sur la table rustique en bois, elle s'y installa en prenant soin de ne pas cogner son ventre sur le rebord. Ses doigts s'enroulèrent autours de la tasse en grès brûlante et elle souffla doucement sur le breuvage.

- Ermenhild pense que l'enfant sera là en avance. Les conditions de la grossesse n'ayant pas été optimales, ce serait déjà un miracle qu'il ou elle soit en bonne santé, quand à son sexe, peu m'importe, dit-elle simplement.

L'idée d'un nourrisson malade l'angoissait, elle ne supporterait pas de voir son enfant périr pendant la délivrance ou quelques jours après comme cela arrivait souvent. Mais elle conservait ses inquiétudes pour elle-même, jugeant qu'elle n'avait nul besoin de les partager avec les Chiurdas.
Jordken prenait soin d'elle, la logeait, la nourrissait, il leur avait sauvé la vie à tous deux et elle lui en serait éternellement reconnaissante pour cela.
Sa dette ne s'effacerait jamais, elle le savait.
De ce qu'elle savait, Jordken et Kristen avait deux enfants, mais qu'en était-il de Kaïran ?

- Vous avez des enfants ? demanda-t-elle à son tour par simple politesse.

En réalité, elle souhaitait que le sujet s'éloigne d'elle-même, ayant déjà des scrupules à mentir au couple d'Oblat. Nul doute que la présence d'une étrangère ici avait soulevé bien des murmures, mais personne n'était venu l'ennuyer. Elle se contentait donc de vivre au jour le jour, dans les mensonges d'une vie inventée.
Cet enfant, naîtrait dans les mêmes conditions et il ne connaîtrait jamais les origines de son nom. Non, elle ne fournirait pas un nouvel héritier Loinvoyant.


Dernière édition par Acuité Loinvoyant le Dim 6 Sep - 14:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Mer 26 Aoû - 3:26

Une tasse en grès fut déposée à son attention sur la table par Alisel. Bien évidement, son acceptation pour partager un thé en sa compagnie ne fut que courtoisie ! Au nom de Chranzuli, Kaïran ne porterait jamais quelques choses appartenant à Jordken à ses lèvres. Qui savait ce qu'il faisait des siennes et ce qu'il pouvait lui transmettre. Un frisson traversa sa colonne vertébrale à cette simple pensée alors qu'elle ôta avec délicatesse l'un de ses gants de cuire orné de fourrure.

- Si Ermenhild juge que votre enfant sera un ; elle employa par défaut le mot chiurdas pour prématuré ; alors vous devez sérieusement vous préparer à sa venue au monde avant votre terme. Veuillez m'excuser si parfois j'use de ma langue maternelle dans certaines de mes phrases et surtout n'hésitez pas à me corriger pour que je puisse apprendre de mes erreurs. Mon professeur était une jeune paysanne originaire de l'un de vos Duchés et malheureusement, elle pouvait parfois avoir quelques lacunes dans son vocabulaire.

De son point de vue, il était préférable de compléter son apprentissage linguistique avec célérité. Espérant partir pour les Duchés avant les premières neiges, elle ne souhaitait pas se rendre ridicule là-bas par quelques maladresses verbales.

- Je n'ai jamais vraiment songée à devenir mère. Pour cela il faudrait que je... il me semble que vous utiliser l'expression "trouver chaussure à son pied" ? Je n'apprécie guère cette expression car elle reflète une certaine connotation graveleuse et une Dame ne devrait jamais l'employer en présence d'un homme. En traduisant littéralement, ici nous disons "A chaque pot son couvercle" bien que quelques malins n'hésitent pas à rajouter "de la bonne taille" pour la compléter. Il faut croire que les sous entendus grivois sont communs à tous les peuples.

Déplaçant distraitement de quelques pouces la tasse de grès à l'aide de sa main toujours gantée, Kaïran poursuivit la conversation.

- Je crois savoir que mon beau-frère est un hôte prévenant néanmoins, il reste un mâle qui ne pense pas forcément à nos petits conforts féminins. Avez-vous besoin de quelques petites choses pour améliorer votre quotidien ?

Elle n'osait imaginer l'inconfort de ce genre de requête  auprès d'un parfaite inconnu. Ajouté à cela la difficulté liée à la barrière de la langue ...
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Dim 6 Sep - 15:35

A présent qu'Acuité se retrouvait seule en compagnie d'une habitante des Montagnes, elle se rendait bien compte des progrès de langage qu'elle avait effectué. Lorsque Kaïran employa quelques mots de sa langue natale, glissés ça et là dans la discussion par praticité très certainement, la Duchesse ne s'en offusqua pas. Au contraire, elle fut ravie de voir qu'elle comprenait les mots sans réel effort à fournir.
Sa mine se renfrogna légèrement à la confirmation de ses craintes déjà prononcées par Ermenhild. Elle ne voulait pas songer à cette possibilité, encore moins, à celle d'un enfant mort.
Chaque coup que le bébé lui donnait était un nouvel espoir de le voir en bonne santé et pourtant, Acuité ne savait que trop bien, que leur époque laissait une grande place au hasard dans la survie de ces nouveaux-nés.
Elle avait décidé de nommer l'enfant dès sa naissance, de façon à ce que s'il lui arrive un malheur quelconque, elle puisse adresser une prière à Eda à son intention.
La petite blonde secoua la tête de manière imperceptible afin de chasser ses sombres pensées et de se concentrer sur la suite des mots.

Elle ne comprit pas réellement son histoire de couvercle et de pot, mais perçut clairement que Kaïran n'était pas le genre de femme à espérer créer un foyer. Face à ce ressenti, elle n'ajouta aucun commentaire, simplement satisfaite que la discussion  se soit éloignée de sa propre vie et qu'elle ne soit plus l'intérêt premier de son invitée.
Ses muscles se détendirent légèrement et machinalement, elle porta la main à son ventre avant de froncer les sourcils face aux derniers mots de la soeur de l'Oblat.
"Mâle"? Elle ne sut que penser alors. Etait-ce le mot en lui-même qui la dérangeait ou bien la connotation qu'il supposait ?

- Jordken est un homme fort patient et un hôte compatissant, reprit-elle avec une certaine force dans la voix.

Quelque chose l’agaçait dans la venue de Kaïran à présent, comme si la femme cherchait à s'assurer du comportement de son beau-frère.

- Il nous a sauvé la vie, ajouta-t-elle comme un point final à cette considération mal placée à ses yeux.

Se rendant compte de la fermeté de son ton, elle se radoucit cependant.

- J'ai tous le confort nécessaire et vous remercie de votre sollicitude, acheva-t-elle gravement.

Elle ne précisa pas que la chasse lui manquait, que son arc lui manquait, mais que le magnifique cadeau du Maitre d'Armes resterait à jamais aux mains de l'ennemi. Elle ne précisa pas qu'elle possédait plus de regrets qu'elle ne voulait bien l'admettre et que cette culpabilité était nécessaire pour expier ses fautes.
Ses parents la croyaient morte, son enfant n'aurait jamais de père, et Shyrin...Shyrin n'aurait peut-être pas d'avenir par sa faute, par son conseil qui avait pu l'envoyer à la mort.
Alors non, elle ne désirait aucun confort supplémentaire, Jordken lui en avait déjà bien trop offert.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Sam 12 Sep - 23:04

L’une des mains de Kaïran se souleva en un geste gracieux jusqu’au niveau de ses lèvres, pour y dissimuler le bâillement qu’engendrait les paroles d’Alisel. Curieusement, discuter de Jordken ne l’intéressait absolument pas lorsqu’il s’agissait de compliments à son sujet. Ce rustre ne méritait aucune considération de sa part ! Toute cette niaiserie lui donnait plutôt envie de régurgiter le contenu de son estomac. Il aurait été inconvenant de placer ce genre d’information dans la conversation. Ainsi opta-t-elle pour quelques mots plus adaptés.

- Votre attachement pour lui est … touchant !

Par Chranzuli ! Elle se fit la promesse de ne plus se faire reprendre à parler si courtoisement de son beau-frère. Cela se solderait par un autre échec ! Son regard se fit inquisiteur, une pensée venait de germer dans son esprit.  

- Ce fut une véritable chance pour vous que Jordken se trouve dans les environs à ce moment-là. Je serais surprise d’être la seule à m’interroger sur la présence dans nos montagnes d’une femme enceinte.

Sous entendait-elle par-là que le sauveur pourrait être en fait le père de l’enfant à venir ? Oui, tout à fait ! Qui savait ce que fabriquait l’époux de Kirsten lorsqu’il partait durant la belle saison loin de Jhaampe en sachant que sa présence dans la capitale se faisait de plus en plus rare. Quant à ce sauvetage miraculeux ... Une ruse certainement pour que la maîtresse retrouve l'époux infidèle !
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Dim 20 Sep - 15:16

Acuité fronça légèrement les sourcils. L'attitude de Kaïran était rude voire impolie à ses yeux. Comment osait-elle simplement s'inviter de la sorte, critiquer l'hôte des lieux et en plus mener un véritable interrogatoire ?
Il lui sembla maintenant évident que la femme n'était pas venu dans le but de faire connaissance mais bel et bien pour se renseigner sur l'identité de celle qui avait été retrouvée dans les bois. Qu'à cela ne tienne, Acuité ne trahirait pas son secret, pas ici, à personne et encore moins à cette forme d'inquisition ridicule. Si elle se croyait discrète et se donnait des airs de ne pas s'en soucier, la petite duchesse n'était pas dupe. Loin de là, ce genre de jeu était courant à la cours.

- Considération, corrigea-t-elle d'un ton sans appel pour répondre à ses premières paroles.

Il n'y avait nulle animosité dans son ton, mais la fatigue prenait le pas sur l'attitude de la jeune femme. Ne pouvait-on la laisser tranquille ?
Elle se leva de table et s'avança vers l'âtre dans le but de remettre de l'eau à chauffer lorsque la sœur de l'Oblat reprit la parole. Elle ne voyait pas exactement à quel sous-entendu elle faisait allusion, mais sous-entendu il y avait à n'en point douter. Il était temps de lui servir le même récit qu'aux autres, la seule version à laquelle elle se raccrochait éperdument.

- Comment ? Ne vous a-t-on vraiment rien dit ? Commença-t-elle, mimant la surprise sur son visage en se tournant face à elle.

Elle espéra peut-être que la femme des Montagnes le prendrait mal, comme si elle était la dernière au courant des rumeurs circulant à Jhaampe. Acuité s'agenouilla à nouveau, lui tournant le dos pour s'affairer dans l'âtre, un léger sourire sur les lèvres.

- J'étais dans l'armée des Duchés, archère plus précisément, reprit-elle en remuant les braises. Lorsque l'Armée à quitté Castercelf, j'ignorais tout de ma grossesse, mais ma rondeur s'est imposée à moi durant ma séquestration chez l'ennemi.

Elle se releva et lui fit face à nouveau, avant de reprendre sa place à table, l'air de rien.

- On m'a fait prisonnière, on m'a torturé mais j'ai réussi à m'enfuir par la grâce de El. Mon père n'approuvait pas mon compagnon, aussi je ne pouvais rentrer dans les Duchés. Il aurait tué l'enfant, sans aucun scrupule. J'ai donc pris la direction du Nord pour rejoindre Jhaampe et Jordken m'a trouvé, Eda soit louée.

A ses yeux, le sujet était clos.

- Un peu plus de thé ? Proposa-t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Mar 29 Sep - 21:08

Kaïran était une femme d'une beauté exceptionnelle. Elle arborait souvente fois une attitude hautaine et en cette occasion, elle ne s'abaisserait pas à la dérogeance. Son expression arrogante et pensive qu'exacerbait un regard exempt de toute compassion face aux infortunes éprouvées par Alisel, créait un contraste absolu avec l'intonation affligée qui suivit :

- Quelles terribles tribulations que voici ! Et vous dites être parvenue à échapper à vos tortionnaires ! De quelle manière avez-vous réussis ce tour de force ?

S'enquit-elle, un air d'intérêt terriblement feint sur son visage. Elle était au fait de la grotesque tentative de manipulation d'Alisel ! Consignant dans un recoin de son cerveau, l'information important qu'elle perçue dans le récit, elle poursuivit :

- Pourquoi cette décision ? Celle de rejoindre Jhaampe ! Disparaître dans l'anonymat de votre peuple n'aurait pas été plus simple ?

Le père de son interlocutrice devais être une personne importante par son influence et son rang social dans les Duchés. Qui pouvait assurément la retrouver avec simplicité pour que l'autre femme ne puisse se résoudre à une autre destination que les montagnes. Kaïran déposa une main gantée sur le haut de sa tasse.

- Quelle délicate attention. Malheureusement, je n'ai toujours pas achevée la tasse précédente.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Lun 19 Oct - 9:27

Soit Kaïran était une incroyable comédienne, soit elle ne connaissait rien à la façon dont fonctionnaient les Duchés. Elle la jaugea du regard, un sourcil légèrement levé. Par Eda, cette femme semblait tellement imbue de sa personne qu'Acuité n'imagina pas une seule seconde que son intérêt au sujet de son histoire était vrai.
La belle-soeur de Jordken cherchait quelque chose et la jeune femme commençait doucement à discerner quoi. Elle cherchait une faille dans son histoire, malheureusement pour elle, Acuité n'en possédait pas. Tout était bien rôdé et nul ne pourrait jamais la forcer à parler.
Habituée aux jeux de la cours et aux manigances, il lui fallait plus que les manières fausses t grossières de Kaïran pour la piéger.

- La Princesse de Chalcèdes à qui j'ai été offerte a eu la bonté de me relâcher. Quand à ma décision de rejoindre Jhaampe plutôt que mon propre pays...par Eda Kaïran, êtes-vous si peu au fait de la façon dont on traite les bâtards dans les Duchés ? Je ne souhaitais prendre aucun risque. Les gens parlent et leurs dires se déforment.

La pique était gratuite et pointait du doigt l'ignorance de la soeur de l'Oblat. Les deux cultures étaient si éloignées l'une de l'autre que la petite Duchesse s'offrit même le risque d'imaginer Kaïran à la cours. Elle se ferait manger en un tour de main.
Elle masqua son sourire derrière sa tasse qu'elle porta à nouveau ses lèvres.

- Comme il vous plaira, répondit-elle à son refus de thé. Jordken ne devrait plus tarder et quelque chose me dit que vous n'avez de toute façon pas vraiment envie de le croiser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Jeu 31 Déc - 12:28

Le silence s’installa soudainement ! Kaïran repoussa sa chaise en arrière et se dressa de toute sa hauteur en toisant Acuité d'un regard glaciale. Déposant ses deux mains bien à plat sur le bois de la table, elle se pencha vers la future mère, articulant soigneusement chacun des mots qu'elle prononça ensuite.

- Jhaampe n'est pas un refuge pour petites dévergondées incapables de protéger leur vertu en s'offrant au premier pécore venu.

Kaïran ne croyait nullement les mensonges sortant de la bouche d'Acuité. Des chalcédiens faisant preuve de bonté ... Eux qui vivaient pour l'esclavage des autres peuples selon les rumeurs et d'une cruauté sans pareil. Un mensonge en entraînait un second puis généralement encore un autre etc etc. Et l'on finissait toujours pas prononcer les paroles de trop ...

- Vous n'êtes qu'une vulgaire menteuse ! Votre petit numéro d'oiseau fragile à peut-être fonctionné sur l'Oblat et son époux mais je suis loin d'avoir le cœur aussi naïf qu'eux. Si votre présence menace d'une quelconque manière que ce soit notre royaume, sachez que je prendrais les mesures nécessaires pour régler le problème...

Point d'éclat de voix de la part de Kaïran, les menaces fonctionnaient bien mieux lorsqu'elle était déclarer d'une manière posée.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Jeu 31 Déc - 14:09

La soeur de l'Oblat perdit sa patience et avec elle, toute sa crédibilité face à la petite Duchesse.
Si Kristen semblait être la sagesse et la douceur incarnée, Kaïran lui faisait plutôt penser à son ancien tortionnaire de Chalcèdes : un caractère emporté et capricieux, ne sachant pas comment obtenir ses désirs autrement que par la force ou les cris. Kaïran lui faisait penser à un enfant que l'on aurait privé de dessert et qui poussait une belle crise de colère pour attirer l'attention.

Malheureusement pour elle, la Duchesse n'avait que faire de ses réprimandes, de ses insultes, ni même de ses menaces.
Elle savait pertinemment que si elle décidait de ne pas donner la vérité aux Montagnards, ceux-ci ne pourraient jamais la lui arracher de force. Elle accueillit sans broncher les paroles, conservant son allure calme et posée, ne souhaitant pas s'énerver pour le bien du bébé.
Lorsqu'il lui sembla cependant que Kaïran en avait terminé de ses palabres sans aucun sens autre que celui qu'elle leur donnait, Acuité regarda à nouveau la soeur de l'Oblat, un air compatissant et un sourire affiché sur ses traits.

- La pitié que vous m'inspirez n'a d'égale que l'aigreur que vous affichez, susurra-t-elle avant de porter sa tasse à ses lèvres et de reprendre. Je vais mettre vos outrancières insultes sur le compte de votre ignorance envers les moeurs de mon pays. Que vous croyiez mon histoire ou pas m'importe peu, je ne compte pas la modifier pour votre seul plaisir Kaïran.

Elle soupira, visiblement fatiguée de cette entrevue et lasse de devoir se défendre face aux accusations de la femme debout face à elle. Elle se leva à son tour, très calmement bien qu'en tanguant légèrement, emportée par le poids de son ventre.

- Cette demeure n'est pas non plus un refuge pour les femmes acariâtres se permettant d'insulter et de menacer des individus dont la vie a déjà souffert mille dangers pour la protection d'un seul, ajouta-t-elle pour reprendre sa propre phrase. C'est la maison de Jordken et je ne laisserais personne dire du mal des actes ou du coeur de cet homme, même s'il s'agit de sa propre famille. Je vais vous raccompagner.

Et sur ces derniers mots, elle contourna la table et se dirigea vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Jordken
Montagnes
Époux de l'Oblat
avatar

Messages : 55
Date d'inscription : 12/10/2014
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: époux de l'Oblat
Âge: 46 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   Ven 1 Jan - 15:27

Jordken ne frappa pas. Il avait les bras encombrés d'une grosse quantité de bois, et avait entendu des voix au dedans. Des voix familières, parlant une langue étrangère. Calmes mais tranchantes.

Inquiet, il pénétra d'un pas lourd dans le salon et découvrit Kaïran et Alisel, debout de part et d'autre de la table, qui se regardaient en chiennes de faïence. Il grogna et se délesta de son bois près de la cheminée.
- Que se passe-t-il ici ? s'enquit-il d'une voix ténébreuse.

Puis, se tournant vers celle qui attirait vraisemblablement ses soupçons, et dont la seule présence ici n'annonçait rien de bon :
- Kaïran, que me vaut le plaisir de ta visite ?

Car, même si la sœur de Kristen était sans doute venue voir Alisel, elle était ici chez lui. Ça n'est pas parce qu'il laissait à la jeune femme des Duchés la jouissance de sa demeure, que quiconque devait l'oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La découverte est un plaisir aussi subtil et intéressant que la connaissance. [Automne 10 / Acuité ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Partie de plaisir
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Praline douce caniche moyen 10 ans SPA DE PLAISIR (78)
» Une étrange découverte
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Jhaampe
-