AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Dim 19 Juil - 19:12

Vaillant avait les pensées aussi sombres que les ruelles qu’il traversait. Les rues de Bourg-de-Castelorme n’étaient plus aussi dorées quand le soleil était couché, voire peu reluisantes. Il connaissait mal la ville ; il était peut-être dans un quartier mal famé, sans doute au vu du genre de personne qu’il venait chercher. Et puis, il en prenait conscience à présent, la guerre avait frappé, ici aussi. Des esclaves réfugiés traînaient dans les rues, réduits à l’état de mendicité. Les volets étaient baissés, les gens avaient-ils peur encore ? En tout cas, ils avaient toujours faim.
 
Le ventre de Vaillant gargouilla. Lui aussi, il avait faim, mais il n’avait pas d’appétit. Les décoctions d’écorce elfique, qui apparaissaient ses maux de tête, achevaient de saper son moral, déjà enterré par les récents événements. Il aurait dû s’estimer chanceux, sans doute : il était en vie, beaucoup ne pouvaient pas en dire autant. Mais que lui restait-il ? Un Roi qu’il méprisait, un Clan amputé… un muscle sanglant en guise de cœur… un corps affaibli, et un esprit sans magie. Une famille, il lui restait au moins une famille, et un château qu’il espérait accueillant. Après plus d’une année d’absence, il s’en allait les retrouver. Maintenant. Pas question d’attendre le lourd train de l’armée. Pas question de rester à Castelorme plus longtemps. Autant trancher tout de suite ce qui devait l’être.
 
Il passa sous plusieurs enseignes grinçantes. Quand il trouva enfin celle qu’il cherchait, il faillit ne pas la reconnaître, tant la peinture était passée. « Le canard boiteux » crut-il déchiffrer dans la vague lumière que diffusait l’auberge. L’ironie de la situation le frappa. Il avait un goût amer dans la bouche, sans doute l’écorce elfique... Il cracha et descendit de cheval. Un garçon d’écuries crotteux vint mener sa monture aux écuries crotteuses, qui puaient de là. Vaillant lui donna un sou, intranquille à l’idée de laisser Assaut dans ce bouge. Il fronça le nez et poussa la porte graisseuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Dim 19 Juil - 19:49

Quelque part, un loup chassait. Cela faisait quelques temps qu'il traquait sa proie à travers la forêt, et il allait maintenant l'atteindre. Il s'approcha d'un grand lièvre qui visiblement ne l'avait pas remarqué, bondit...

- Si tu veux dormir, tu paies ta chambre.

Tsanah se redressa brusquement sur sa chaise, lançant un regard noir à l'homme qui venait de la réveiller en frappant la table. Il la fixait comme s'il attendait une quelconque décision de sa part, et la jeune femme fut contrainte de commander à boire pour qu'il la laisse tranquille. Elle lui tendit quelques pièces qui lui restaient tout en réfléchissant à ce qu'elle allait faire. L'argent ne coulait pas à flot ces temps-ci, et elle devrait bientôt partir à la recherche d'un contrat si elle ne voulait pas se retrouver sans aucune ressource.
Il y avait bien cette histoire d'escorte dont on lui avait touché deux mots quelques jours auparavant, mais honnêtement ça sentait le coup fourré. Qui viendrait lui demander une escorte ? Même si elle avait plutôt confiance en la personne qui lui avait indiqué cela, elle ne pouvait pas s'empêcher de se méfier. En tout cas, on lui avait dit que cela se passerait aujourd'hui et si personne ne se présentait elle partirait le lendemain pour voir si l'herbe était plus verte ailleurs.
L'ancienne esclave posa ses pieds sur la table tout en buvant ce que le tenancier vint lui apporter. Où pourrait-elle aller ?
Tsanah n'avait pas d'idée précise à ce sujet. Tout ce qui importait était de trouver du travail et donc de l'argent. Pour une voleuse il semblait donc intéressant de se rendre dans un endroit assez riche plutôt que de poireauter dans les bas fonds. Voilà une idée intéressante, mais il faudrait déjà qu'elle retrouve Daeron...
Le bruit grinçant de la porte la ramena encore à la réalité. Ne pouvait-on pas la laisser tranquille ?!
Un homme entra. Tsanah pouvait jurer qu'elle ne l'avait encore jamais vu, et vu l'attention qu'il suscitait parmi le reste des clients il ne devait pas être un habitué. Il boitait si fortement qu'on se doutait qu'il y avait eu un accident là dessous, et la mercenaire se prit à rêver secrètement que ce n'était pas lui qui cherchait une escorte. Seulement elle n'aurait aucune raison de refuser si jamais c'était le cas, à condition qu'il ait de l'argent.
Et la seule façon de le savoir était d'attendre. S'il la cherchait, il avait probablement eu son signalement. Et une ancienne esclave marquée, avec une cicatrice et des cheveux blancs, ça ne passait pas inaperçu comme signalement. Presque inconsciemment, Tsanah passa sa main sur sa cicatrice, et se rassit correctement. Allait-il se diriger vers elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Lun 20 Juil - 14:08

Tous les yeux se tournèrent vers lui. Plus curieux qu'hostiles, pourtant Vaillant sentit qu'il n'avait pas sa place ici. Avec ses cheveux ras et ses habits de voyage, il n'avait pourtant plus l'apparence d'un nobliau. Plutôt d'un voyageur épuisé.

Droit malgré sa claudication, il les dévisagea en retour. Leurs regards le mettaient mal à l'aise, mais il n'avait pas à avoir honte. Il avait combattu dans l'armée du Roi et avait failli y rester, tandis que cette bande d'ivrognes, d'escrocs et de mégères étaient restés ici, le cul bien au chaud tandis que les Chalcédiens rasaient tranquillement leurs villages - n'en déplaise à Chiara.

La pensée de la Duchesse l'aiguillonna, et il se souvint de pourquoi il était venu ici. Il devait partir, mais le chemin était long jusqu'en Bauge, et les routes peu sûres en ces temps troublés. Dans son état, il aurait été inconscient d'entreprendre seul un tel voyage.

Il chercha du regard ce mercenaire dont on lui avait parlé, un certain Sablechaud. A une table, il vit une femme en braies avec les cheveux de la couleur indiquée, mais poursuivit son exploration. Il eut tôt fait de s'apercevoir que personne d'autre ne correspondait à la description.

Troublé, il fut tenté de faire demi-tour. La fille aux cheveux blancs le fixait de son air malcommode. Elle n'avait pas franchement l'air d'une pucelle, mais enfin, qu'irait-il faire sur les routes pendant des mois avec une donzelle ? Quand bien même elle sut se servir d'une épée, elle risquait plus d'attirer l'attention des maraudeurs qu'autre chose.

Un ricanement le rappela à lui-même. Il ne pouvait décemment rester planté là. Mettant un terme à son indécision, il marcha vers la fille et s'assit face à elle. Il la dévisagea tout en retirant ses gants. Elle avait une vilaine cicatrice et un tatouage sur le visage. Une donzelle chalcédienne, belle escorte qu'on lui avait recommandée là !

Rapide comme un vautour, le tenancier vint prendre sa commande et Vaillant lui indiqua d'un geste qu'il prendrait la même chose qu'elle. Il attendit qu'il soit parti pour dire bas :
- On m'a dit que vous louiez vos services.
Puis il réalisa que ça n'était sans doute pas la meilleure chose à dire à une femme dans un endroit pareil. Un peu plus loin, une grosse catin gloussait sur une table, un chope coincée dans son corsage.

Mais pas moyen de confondre Sablechaud avec une catin. Même si elle était assez jeune, son âge sans doute, elle avait un éclat dur dans le regard. Même s'il la méprisait déjà, Vaillant se serait bien gardé de la provoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Lun 20 Juil - 14:44

Il s'approcha et vint s'asseoir à sa table en la regardant aussi fixement que s'il n'avait jamais vu une femme. Tsanah ne se gêna pas pour pousser un soupir exaspéré dans sa direction: elle avait l'habitude qu'on la regarde ainsi mais ça ne voulait pas dire qu'elle appréciait. Elle leva les yeux au ciel en remarquant le tavernier qui revenait à la charge, comme s'il avait peur que laisser ses clients tranquilles trois secondes forme un trou irréparable dans son bénéfice. L'homme n'avait pas l'air d'apprécier cette attitude non plus, puisqu'il ne répondit que d'un geste, et une fois seuls les deux adultes se regardèrent en silence. Tsanah le fixait sans discontinuer, essayant ainsi de le mettre aussi mal à l'aise que possible. Cela lui apprendrait peut-être à ne pas s'attarder sur les défauts physiques de ses interlocuteurs. Surtout qu'il avait l'air fatigué, et marchait en boitant comme un vieillard ou un pirate estropié, alors franchement il n'avait rien à lui dire niveau beauté.

- On m'a dit que vous louiez vos services.

Ainsi c'était donc bien à lui qu'on l'avait recommandé. La mercenaire appuya son dos contre le dossier de sa chaise, s'amusant ensuite à se balancer doucement et à faire grincer sa chaise dans un bruit répétitif et strident on ne peut plus désagréable. Elle but une longue gorgée de sa boisson puis décida qu'elle en avait assez de perdre son temps ainsi. Le bruit ridicule de la catin derrière elle ne la fit pas sourire.

- Je sais pourquoi t'es là. Où tu vas ?


Pas de vouvoyement, évidemment. La jeune femme y était quelque peu allergique depuis qu'elle avait retrouvé sa liberté, ne pouvant désormais plus vraiment concevoir que quelqu'un se place au dessus d'elle niveau hiérarchie. Avec un peu de chance pour elle, l'interlocuteur croirait que cela venait de sa nationalité d'origine et qu'elle parlait encore mal la langue. Mais cela faisait longtemps que son accent s'était amoindri et que l'on devinait qu'elle s'était relativement intégrée. Les Chalcédiens réfugiés avaient tendance à parler leur langue et à vivre comme s'ils étaient chez eux malgré la frontière, mais Tsanah avait perdu cette habitude depuis longtemps au point de prendre un nom typique des Quatre-Duchés pour ses affaires. La seule chose qu'elle avait bel et bien conservé était son appétit du gain.

- Et combien tu paies ?


Une fois ces informations importantes reçues, elle n'aurait certainement plus grand chose à demander. Peut-être un prénom ou un nom - pas forcément le vrai - pour pouvoir l'appeler si jamais elle ressentait le besoin de lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Lun 20 Juil - 19:46

La fille prit tout son temps pour répondre, jouant avec sa chaise, dégustant sa bière. Vaillant tâcha de masquer son agacement, mais cela devint difficile quand elle s'adressa à lui comme à un garçon de ferme, mettant avec une inélégance prolétaire les pieds dans le plat sur sa seule et unique motivation : l'argent.

Vaillant ne se faisait pas d'illusion, de la part d'une mercenaire. Mais n'était-il pas client ? C'est elle qui était sensée le courtiser, pas lui qui devait la convaincre de se laisser employer. Or elle ne faisait aucun effort ; rien qui puisse lui faire oublier qu'elle n'était pas ce qu'il espérait.

Vaillant prit plus ou moins la décision d'embaucher quelqu'un d'autre. Certes il n'avait personne sous la main, et doutait de pouvoir trouver son bonheur de cette taverne, moins riche en muscles qu'en bedaines. Mais il ne demandait quand même pas grand chose. Un type qui sache se battre, avec la carrure suffisante pour que ça se voie, et supportable pendant plusieurs semaines. Sablechaud ne semblait pas remplir ces deux dernières conditions. Quant à la première...

- Ça dépend pour quoi je paie, rétorqua Vaillant. J'ai besoin d'une épée, pas d'une dame de compagnie.
Déjà le tenancier revenait avec la chope. Vaillant, lui, guettait la réaction de sa nouvelle "amie".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Lun 20 Juil - 20:44

Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils n'étaient pas sur la même longueur d'onde. Et Tsanah n'aimait pas beaucoup ça. Il avait une manière vraiment désagréable de la regarder, comme s'il pensait valoir mieux qu'elle. Ah, ça ! Elle avait un tatouage d'esclave et une grosse cicatrice alors elle ne pouvait pas être une fille bien ? Bon d'accord ça n'avait aucun rapport, elle était aimable comme une porte de donjon, tout simplement. Mais se sentir fixée comme ça n'allait pas l'adoucir.

- Ça dépend pour quoi je paie. J'ai besoin d'une épée, pas d'une dame de compagnie.

- T'as d'autres évidences à balancer ou t'as fini ?


Elle n'avait pas vraiment réfléchi avant de parler - comme d'habitude. Mais bon, c'était certain qu'il ne venait pas lui parler pour la qualité de sa conversation, ce n'était clairement pas son métier, et pour le joli minois il lui aurait suffit de s'asseoir une table plus loin. Une jeune femme a la conversation et aux moeurs bien plus légères se serait fait une joie de l'accueillir, à n'en point douter. Son rayon à elle c'était surtout le vol, et les manières plus ou moins délicates d'attaquer les gens. Chacun son métier.
Le tenancier respectait cela lui, et vint donc avec une chose à l'attention de l'homme qui était venu la rejoindre. Il donnait à l'ancienne esclave l'impression de perdre son temps. Il voulait l'embaucher ou non ?! Elle n'était pas très gourmande question argent - c'était bien la sa seule qualité - parce qu'elle préférait travailler souvent et être payée correctement plutôt que de travailler rarement en gagnant beaucoup. Trop de temps libre, c'était trop de temps pour dépenser de l'argent.
Lorsque le tavernier recula, la jeune fille se pencha vers son potentiel employeur, s'accoudant négligemment sur la table.

- Si t'es pas pressé, tu peux toujours organiser un tournois pour savoir qui sera le meilleur pour t'accompagner. D'ailleurs, j'y participerai. Mais en attendant, sauf si tu préfères embaucher un pilier de taverne ou une gamine désarmée, je pense que tu peux soit discuter avec moi, soit aller voir ailleurs. Et je doute que tu trouves mieux ailleurs.


Le tact et la diplomatie de Tsanah auraient pu être légendaires, mais dans le mauvais sens du terme. Un jour peut-être elle comprendrait qu'elle gagnerait à être plus aimable, mais ça semblait mal parti. Surtout qu'elle commençait à bien connaître le coin, et qu'elle savait pertinemment qu'à cette période il aurait peu de chance de trouver une escorte convenable par ici. Le travail se faisait rare dans ce coin, et c'était d'ailleurs bien pour ça qu'elle n'était pas hostile à l'idée de jouer les chaperons plutôt que de voler. Et aussi parce qu'elle avait envie de garder de bonnes relations avec les gens qui la recommandaient par ici.

- Après, je peux toujours te montrer ce que je vaux. Qu'est-ce qu'il te faudrait comme garanties ? La personne qui m'a recommandée suffit pas ?


Voilà, enfin un petit peu, un tout petit peu d'esprit commerçant. Peut-être qu'elle allait finalement réussir quelque chose aujourd'hui !
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Mar 21 Juil - 17:24

Vaillant réfléchit un instant. La fille n'avait pas tord : il était pressé. Peut-être se leurrait-il s'il croyait pouvoir trouver rapidement une autre escorte convenable. Après tout, les routes n'étaient sûres pour personne... il n'était sans doute pas le seul à demander ce genre de service. Le seul homme dans la force de l'âge, peut-être. Mais il avait des excuses : après plus d'un mois dans le coma, ses forces avaient fondu comme neige au soleil, sans parler de sa jambe...

Il grimaça. Il était bien forcé de reconnaître qu'il avait besoin d'elle. A moins qu'elle ne bluffe, et qu'il n'y en ai dix comme elle dans le tripot d'en face.
- La personne qui t'a recommandée a tout intérêt à ce que je disparaisse rapidement, répondit-il en portant la chope à ses lèvres.
Il but une gorgée et s'étrangla. Qu'est-ce que c'était que ce truc ?! Ça n'était pas de la bière, c'était... c'était bien plus fort, et il y avait des grumeaux qui flottaient.

A nouveau, elle dévisagea Tsanah. C'était ça qu'elle sirotait comme du petit lait ? Il sentit déjà la tête lui tourner, à moins que ce ne soit la migraine qui revenait. Et par El, il en avait toute une chope. Une chope...
Son œil fut attiré par celle qui trônait dans le décolleté de la prostituée. Elle gloussait plus que jamais tandis que son client lui embrassait l'intérieur des cuisses. Il eut une idée.

- Je crois que ta copine là-bas aurait besoin de se rafraîchir. Celui - ou celle - qui percerait cette chope lui rendrait un grand service.
Il prit une nouvelle gorgée, qui effaça son sourire. Sablechaud avait peut-être un gosier en acier, mais elle n'aurait sans doute par les couilles de tirer. La catin était trois tables plus loin, son cœur vulnérable derrière ses gros seins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Mar 21 Juil - 18:52

Il grimaça, et Tsanah en aurait presque eut un sourire satisfait. Il venait sans aucun doute de se rendre compte qu'elle avait raison, et elle commençait à sentir la promesse d'une rentrée d'argent. Elle allait se débrouiller pour qu'il l'embauche, parce que même si elle ne l'aimait pas elle avait besoin d'être payée.

-La personne qui t'a recommandée a tout intérêt à ce que je disparaisse rapidement.

Tsanah haussa un sourcil surpris mais replongea rapidement son regard dans sa chope. Elle n'avait aucun intérêt à tuer ses clients - du moins si personne ne la payait pour ça. Imaginait-il qu'elle puisse être un assassin ? Lui qui venait de la comparer à une dame de compagnie ! Décidément, elle trouva cet homme bien curieux. Pourquoi suivait-il les recommandations de quelqu'un qui voudrait le voir disparaître ? Alors qu'elle était en pleine réflexion elle ne put pas louper cependant l'expression désagréablement surprise de son futur employeur. Se redressant sur sa chaise, l'ancienne esclave lorgna sur sa chope en se demandant ce qu'il avait pu prendre pour faire une tête pareille. La même chose qu'elle, pourtant ! C'était une boisson assez forte mais aussi très courante dans ce genre d'endroits, et elle s'étonnait un peu qu'il ne sache pas à quoi s'attendre en commandant un truc pareil. Ce n'étaient néanmoins pas ses affaires, et elle se contenta de s'affaler à nouveau contre son dossier sans une once de bonnes manières. Feignant de ne pas voir qu'il la dévisageait encore, elle cherchait ce qu'elle pourrait dire pour qu'il se décide à l'embaucher. Il la devança.

-Je crois que ta copine là-bas aurait besoin de se rafraîchir. Celui - ou celle - qui percerait cette chope lui rendrait un grand service.


La Vifière se tourna discrètement pour observer la prostituée trois tables plus loin. Elle avait l'air très concentrée sur les baisers qu'elle recevait de la part de son client, et la femme aux cheveux blancs leva les yeux au ciel. Si ça lui convenait de vendre son corps c'était son problème mais elle n'était pas obligée d'en faire part à tout le monde en faisant autant de bruit et en se montrant aussi... Ridicule ?
Ce serait donc ça, son épreuve: percer la chope d'une catin à une autre table. Tsanah eut un petit sourire en se disant qu'il n'avait absolument pas interdit de se lever pour aller tout simplement lui prendre et la percer ensuite. Mais bon, la mercenaire avait bien compris qu'il s'agissait plus d'un défi que d'une demande.
Dédaignant son épée à sa ceinture, la voleuse se baissa en avant pour attraper une de ses dagues de manière discrète, sans pour autant masquer totalement le bruit métallique provoqué. De toute façon les gloussements déplacés de l'autre fille cachaient le tout assez bien.
La Vifière prit une grande inspiration en observant sa cible qui, totalement innocente, semblait tout à fait ignorer son environnement. Il faudrait faire vite, sinon son client risquait de se mettre sur la trajectoire ou pire, d'emmener sa marchandise hors de portée.
Tsanah soupesa sa dague. Elle se souvenait très bien de tous les exercices que les autres mercenaires lui avaient fait exécuter, ainsi que de toutes les utilités que pouvaient avoir ces armes pour voler quelque chose. Mais il fallait bien avouer qu'elle n'avait pas l'habitude d'attaquer ainsi des gens dans des tavernes ! Tant pis, au pire elle serait juste recherchée pour meurtre et devrait s'enfuir très rapidement. Elle n'aurait plus qu'a retrouver Daeron et vivre dans la forêt pendant les 47 prochaines années au moins. Voilà.
Elle fixa encore quelques instants la chope, rassemblant son courage, et finit par lancer son arme dans un geste brusque et absolument pas discret. La lame se ficha dans le bois de la chope qui se fissura sur toute sa hauteur. La victime lança un regard apeuré en direction de Tsanah, mais elle n'avait visiblement pas été blessée malgré le cri qu'elle avait poussé. La Vifière se leva pour aller récupérer son arme coincée dans les débris de la chope sans aucune considération pour sa victime.

- Mais... Mais...

- Y' a des chambres pour faire ça, dégage.


Certes elle avait mit longtemps à se décider, mais elle avait réussi. La catin au corsage maintenant trempé n'accordait plus d'attention à Tsanah pour le moment, trop occupée à essayer de conserver son client effrayé. L'ancienne esclave retourna donc vers son possible employeur.

- Maintenant va falloir me dire ce que tu veux, parce que les ennuis vont pas tarder.


Si le client partait ou exigeait une réduction, Tsanah était certaine qu'elle aurait à affronter la visite inutile et déplaisante de l'autre fille. Et le tenancier, quelque peu surpris s'approchait de la catin pour vérifier qu'elle n'avait rien. Étant donné qu'elle n'avait blessé personne elle ne devrait pas avoir tant d'ennuis que ça, mais une chose était sûre: il allait la mettre dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Mar 21 Juil - 21:48

La fille commença par observer. Puis elle dégaina une dague, hésita encore, semblant évaluer la distance, mais gardant l’arme en main.
Le sourire ironique de Vaillant se mua en un pli d’inquiétude. Il voulait pousser Sablechaud à prouver sa valeur, ou à baisser les bras. Pas à s’entraîner sur une cible vivante ! Serait-il responsable si elle embrochait la catin comme une vulgaire poularde ?
 
Il n’eut pas le temps de s’angoisser davantage : le poignard fusa pour venir se planter la chope avec un bruit mat, vite suivi par les couinements de la garce.
 
- Y' a des chambres pour faire ça, dégage.
Bien contre son gré, Vaillant admira le cran de Sablechaud et la forme de son postérieur – la seule chose d’à peu près féminine chez elle.
Puis elle vint le rejoindre, encore épargnée par la stupéfaction suscitée par le fait d’arme. Vaillant hocha la tête. Pour la première fois, ils tombaient d’accord. Plus le temps de tergiverser : il avait pris sa décision.
 
Il but une dernière – et dégueulasse – gorgée et alla droit au but :
- Je vais à Gué-de-Négoce. Y’en a pour deux à trois semaines, si on ne traîne pas et qu’on a pas d’embrouilles. C’est cinq pièces d’argent au départ et cinq à l’arrivée. On part après-demain à l’aube. Tu emmènes ton cheval, tes armes et tes vivres. Tu fais pas la maline et t’invite personne d’autre.
 
Il avait dicté ses conditions. Il attendait les siennes, ou mieux, son accord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Mar 21 Juil - 22:30

Tsanah se serait bien assise, mais elle doutait qu'on la laisse tranquille assez longtemps pour qu'elle profite réellement. De toute façon, à moins qu'on l'insulte, elle avait résolu de partir sans faire d'histoire en récupérant sa jument. Il lui faudrait juste trouver un endroit où passer le temps jusqu'au départ - si elle était embauchée - ou prendre la route dès le lendemain si elle ne lui convenait pas. Heureusement, l'employeur avait l'air d'avoir prit une décision. Et vu sa tête, il avait aussi pris une gorgée dans sa chope.

- Je vais à Gué-de-Négoce. Y’en a pour deux à trois semaines, si on ne traîne pas et qu’on a pas d’embrouilles. C’est cinq pièces d’argent au départ et cinq à l’arrivée. On part après-demain à l’aube. Tu emmènes ton cheval, tes armes et tes vivres. Tu fais pas la maline et t’invite personne d’autre.


Ça avait l'air d'être une bonne opportunité, dommage qu'elle déteste déjà son employeur et qu'il ai déjà décidé de lui faire des remarques. Ça voulait dire quoi au juste " fais pas la maline" ? Tsanah sentait que l'ambiance allait être vraiment très bonne durant ce voyage, et si elle n'avait pas eu autant de bonnes raisons d'accepter elle serait sûrement sortie sans un mot. Seulement le salaire était bon, la destination lui plaisait, et ses recommandations seraient donc intactes.

- C'est d'accord mais j'emmène mon chien. C'est non-négociable.


Au sens strict du terme, Daeron n'était pas un chien mais un loup. Seulement, avec la politique actuelle à propos des Vifiers, il valait mieux éviter de se vanter d'un don pareil, et l'animal était généralement assez docile pour qu'on puisse croire à un chien-loup... Généralement. Elle se doutait que son employeur finirait sans doute par se rendre compte de quelque chose, mais elle n'avait pas vraiment le choix. Tsanah n'avait jamais demandé ce don, et s'était liée au loup par la force des choses. Elle aurait aimé que quelqu'un finisse par le comprendre.
Mais ces touchantes réflexions furent vite interrompues par la voix du tenancier qui l'appelait pour qu'elle réponde de son acte. L'ancienne esclave prit une grande inspiration et se tourna vers lui. Tout dans son attitude hurlait qu'elle se moquait bien de ce qu'elle avait fait et encore plus des conséquences de son acte. L'homme dut être surpris puisqu'il s'arrêta et la fixa quelques secondes avant de reprendre.

- Quittez cet établissement ! Vous allez m'attirer une mauvaise clientèle et une mauvaise réputation !


Elle se retint de répondre qu'il avait déjà les deux, leva les yeux au ciel dans un geste des plus insolents, et lança un regard à son employeur. Maintenant c'était presque officiel, il ne manquait plus que les quelques pièces dans sa main le jour du départ.

- Rendez-vous où ?


Voilà une information qui pourrait tout de même être utile, puisqu'elle doutait qu'ils passent encore beaucoup de temps ensemble avant le départ. Ils n'allaient sans doute pas s'apprécier, et les trois prochaines semaines allaient être longues.

- Et t'as un p'tit nom ?

Elle ne précisa pas qu'elle n'attendait pas forcément le vrai, mais ce serait tout de même plus pratique pour l'appeler maintenant qu'elle savait qu'ils allaient passer du temps ensemble. Le tenancier ouvrit grand la bouche en face d'elle pour lui intimer sans doute de se dépêcher, mais Tsanah leva une main si autoritaire dans sa direction qu'il se tut. Il ne devait pas avoir l'habitude des femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Mer 22 Juil - 14:25

La fille resta debout devant lui. Vue d’ici, elle était plutôt impressionnante. En tout cas, et sans mauvais jeu de mot, elle était en bien meilleure forme que lui. Si elle se débrouillait aussi bien à l’épée qu’au lancer… il ne s’en sortirait pas si mal. Il aurait juste à tenir sa langue pendant une quinzaine pour ne pas exciter son caractère de chien. Quand on parle du loup…
- C'est d'accord mais j'emmène mon chien. C'est non-négociable.
 
Vaillant haussa les épaules et, comme elle le fixait toujours, hocha la tête. Un chien n’était pas proprement ce qu’il entendait par « invité ». Elle pouvait emmener sa bestiole, il s’en moquait bien, tant que c’est elle qui s’en occupait et qu’il ne venait pas lui lécher la poire ou se frotter contre sa jambe. S’il avait de la gueule et des crocs, le dogue pourrait même être utile. Il rajouterait la force de dissuasion dont Sablechaud manquait.
 
Comme on aurait pu s’y attendre, le tavernier les interpella. Se sentant peu concerné, puisque c’est elle qu’il invectivait, Vaillant ricana. Il avait beau jeu en patron respectable et offensé, comme s’il gérait un établissement de luxe et non un bouge crasseux. Comme si « la victime » n’était pas à deux doigts de se faire lécher le berlingot en public ! Finalement, c’était Sablechaud la défenseure de la morale, dans tout ça. Qui l’eut cru, pas vrai ?
 
Le mauvais caractère de la fille avait du bon quand il n’était pas tourné contre lui. Il la regarda avec un sourire rabattre d’un geste le caquet de l’homme. Qu’il cesse de geindre et laisse les grands parler ! Parfait. Jusqu’à ce qu’elle s’adresse à lui comme à son mignon…
 
- Fructurive, répondit-il, renfrogné mais honnête, peu habitué à se dissimuler.
Il ne dit pas Vaillant. Il était sûr qu’elle allait se foutre de sa gueule, un peu comme la teinturière à Bourg-de-Castelcerf, sauf qu’elle était encore pire et lui aussi : il avait l’air tout sauf brave avec ses habits de voyage qui flottaient sur sa grande carcasse. Et puis Sablechaud non plus, ça n’était pas son « p’tit nom ». Acide ou Disgrâce, plus vraisemblablement.
 
- Retrouve-moi à la fontaine, à l’entrée du Bourg, reprit-il.
Ca n’était sans doute pas le point de rendez-vous le plus discret du monde. Mais avait-il vraiment besoin de s’enfuir comme un voleur ? Le Duc ignorait son identité et n’était sans doute pas à l’affût de chaque homme du Roi quittant sa citadelle, surtout clopin-clopant. Il lui aurait ri au nez s’il lui avait dit qu’il avait pêché sa sirène.
 
Le tenancier semblait avoir retrouvé l’usage de sa voix, et exhortait les plus costauds de ses clients à jeter Sablechaud sur le pavé. Personne n’osait encore s’approcher, mais Vaillant n’allait pas attendre que cela arrive, ou qu’un drôle aille chercher la garde. Ils partaient après-demain. C’était sa priorité à présent, et, il l’espérait, celle de la fille, si elle tenait à avoir son argent.
 
Abandonnant volontiers sa chope, il prit appui sur la table et se leva. Il n’avait pas fait deux pas que les murs se mirent à tanguer autour de lui. Bien contre son gré, il prit appui sur l’épaule de son employée.
- Pardon, dit-il en la lâchant après quelques secondes, quand le vertige fut passé.
Était-il si affaibli que trois gorgées suffisent à le retourner ? Il se sentait à la fois pire et mieux que ces derniers jours. Sans doute la perspective du départ…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Mer 22 Juil - 17:55

-Fructurive.

Tsanah hocha la tête comme pour signifier qu'elle s'en souviendrait, mais dans son esprit le nom c'était déjà transformé en " Machin-rive". Tout ce qui n'avait pas de rapport avec des mots qu'elle connaissait avait tendance à disparaître très vite de sa mémoire, et elle décida finalement qu'elle éviterait de lui adresser la parole: ce serait encore le plus simple.

- Résistance Sablechaud.


Enfin un minimum de politesse: elle se présentait. Certes, elle le faisait après la discussion, mais c'était déjà ça non ? Elle lui lança un sourire faux. De toute façon il se doutait bien, vu son tatouage de Chalcède, qu'elle n'avait certainement pas un prénom originaire des Quatre-Duchés et donc que c'était faux. Mais qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire ? Il n'avait aucun moyen de deviner sa véritable identité tout seul, et devrait donc se contenter de ça.

-Retrouve-moi à la fontaine, à l’entrée du Bourg.


Tsanah n'eut pas besoin d'une longue réflexion pour comprendre de quoi il parlait, c'était un des endroits les plus connus de la ville. L'idée d'y emmener Daeron ne lui faisait pas vraiment plaisir, mais elle hocha la tête en signe de réception du message. Avec le salaire qu'il lui avait promis, elle serait certainement là en avance, même. Il faudrait juste qu'elle persuade le loup de se montrer un peu moins méfiant pour qu'il passe véritablement pour un chien. Et, plus dur encore, qu'il remue la queue en ayant l'air content.
Mais l'ancienne esclave fut encore coupée en pleine réflexion par le tenancier qui demandait maintenant clairement qu'on la jette dehors. En soupirant bruyamment la jeune femme leva les mains en l'air quelques secondes pour montrer qu'elle ne voulait finalement pas d'ennuis, et prit la direction de la porte.

- C'est bon, je m'en vais...


Elle sentit alors quelqu'un s'appuyer sur son épaule. Craignant que quelqu'un ait finalement décidé de l'aider à sortir plus vite, elle se tourna brusquement en portant la main à son épée... Pour finalement s'apercevoir qu'il s'agissait juste de son employeur. S'il avait déjà du mal à tenir debout maintenant, Tsanah ne voulait pas imaginer dans quel état il serait dans deux semaines.

-Pardon.
- Si tu tiens pas l'alcool, faut boire moins.


Il la lâcha finalement, et alors que la femme aux cheveux blancs ouvrait la porte elle se retourna vers lui.

- Ça va aller ou je te raccompagne ?


Elle était plus proche du ton qu'on utilisait pour parler d'un cheval blessé qu'on guidait à l'abattoir que celui que l'on réservait aux amis. Mais cet homme n'était de toute façon pas son ami, et son zèle était uniquement justifié par le fait qu'il serait plus intéressant pour elle qu'il reste en vie jusqu'à sa paie. Attendant la décision de son "camarade" - ou plutôt décrétant qu'il était trop lent et qu'elle ferait mieux de mettre son temps à profit - Tsanah apostropha le garçon en charge des écuries pour qu'il lui ramène sa jument.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Jeu 23 Juil - 15:56

Vaillant fixa la garde de l’épée de « Résistance ». Elle avait bien failli la dégainer. Bien. Ou pas bien. Trop occupé à la déprécier, il n’avait jamais songé qu’elle pouvait lui faire du mal. C’était une mercenaire. Elle volait ou agressait, tuait même peut-être des gens pour de l’argent. Il venait de passer des mois parmi les soldats, pourtant… ça n’était pas la même chose. Ils se battaient pour une cause. Ils obéissaient au Roi. Sablechaud, elle, pouvait très bien décider que cinq pièces d’argent étaient assez, et l’égorger dans son sommeil.
 
Mais c’était Chiara qui la lui avait recommandée. Il pouvait se fier à elle, pas vrai ? La Duchesse voulait qu’il disparaisse, mais quand même pas qu’il claque. Il n’avait pas menacé de dire la vérité, ni sur elle, ni sur l’enfant…
 
- Si tu tiens pas l'alcool, faut boire moins.
L’agacement prit le pas sur ces sombres pensées. Elle se prenait pour qui, sa mère ? Elle se la jouait vétéran avec ses vingt printemps ? En réalité, il avait bu plus en une journée qu’elle en toute une vie. Il n’était pas en forme, c’est tout.
- Je m’attendais pas à un truc pareil. Comment tu peux boire ça, marmonna-t-il.
Elle n’avait sans doute jamais goûté du vin, du vrai. Du vin de chez lui.
- Et nan, ça va. Pas besoin de dame de compagnie, répéta-t-il, rejetant son offre.
Pourtant, il n’y fut pas indifférent. Une tueuse ne se serait sans doute pas souciée de le raccompagner…
 
Le garçon crotteux leur ramena leurs deux montures. Le cheval de Sablechaud avait l'air en bonne santé, mais c'était tout - c'était assez. Le sien : grand, alezan, brillant ; magnifique. On l’avait bien entretenu en son « absence ». Devait-il y voir la main de Chiara ? A le regarder, la mercenaire se mordait sans doute les doigts de n’avoir pas négocié. Si Vaillant ne payait pas de mine, sa monture racée clamait clairement ses origines.
 
Il s’y reprit à deux fois pour l’enfourcher. Il ne demanda pas à la fille où elle logeait. Ça n’était pas son problème, et il n’avait rien à lui proposer. Lui-même était un invité au château des Lunabille. Et elle n’était pas obligée de savoir qu’il dormait là-bas... Mieux valait sans doute qu’elle en sache le moins possible. Qu’elle tienne sa langue et lui-même s’abstiendrait de lui demander d’où lui venait sa cicatrice, son étoile, et si ses cheveux étaient devenus blancs la nuit où on l’avait dépucelée.
 
- Après-demain, à l’aube, répéta-t-il avant de tourner bride et de disparaître dans les rues du Bourg.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   Jeu 23 Juil - 16:46

- Je m’attendais pas à un truc pareil. Comment tu peux boire ça...

Tsanah se retint de répondre que sa bouche suffisait pour ça. Il n'avait pas l'air d'être du genre à apprécier ces plaisanteries, et elle craignait qu'il n'en oublie de répondre à sa première proposition: le raccompagner.

- Et nan, ça va. Pas besoin de dame de compagnie.


Elle lui lança un regard noir avant de faire le tour de sa jument, que le garçon venait de lui rapporter. Au fond, elle était soulagée de ne pas le supporter plus longtemps. Charbon portait bien son nom étant donné qu'elle était entièrement noire, mais elle n'avait rien d'une bête magnifique. Elle était en bonne santé, et lorsque Tsanah s'efforçait de tourner son esprit vers elle elle n'y voyait qu'un sentiment de sympathie à son égard. Mais c'était tout.
Le cheval de Machin-rive était quant à lui une bête qui semblait extraordinaire à la mercenaire. Il avait une robe brillante, portait son encolure bien haute, et semblait très bien musclé. Voilà un animal que l'ancienne esclave ne pourrait certainement jamais se payer. Comment cet homme boiteux et habillé comme un vagabond pouvait-il acheter un pareil animal ?
La jeune femme se hissa sans peine en selle, regardant son futur compagnon de voyage faire plusieurs tentatives pour y parvenir. Elle leva les yeux au ciel en s'imaginant devoir supporter la lenteur d'un invalide pendant trois semaines. Et puis, quelle injustice ! Avoir une bête aussi magnifique sans réussir ne serait-ce qu'à monter dessus sans problèmes ! Déjà la mercenaire essayait d'imaginer combien un animal de cette sorte pouvait coûter, pour essayer de comprendre qui était vraiment son " camarade". Sa seule conclusion fut qu'elle aurait pu demander un plus gros salaire, mais elle n'avait pas vraiment de quoi se plaindre de ce qu'elle avait déjà accepté. Elle tenta de tendre son esprit vers l'alezan, et n'y découvrit qu'un sentiment de bien-être diffus qui lui sembla sans intérêt, bien loin de ces longues discussions qu'elle entretenait parfois avec Daeron. La voix du cavalier la ramena à la réalité.

- Après-demain, à l’aube.
- Comme si j'allais oublier un garçon si charmant !
S'exclama-t-elle en riant.

Évidemment elle se moquait de lui, qui était tout sauf charmant. Il ne devait pas penser à elle en de très bons termes non plus, de toute façon. Et ce n'était pas son problème. Sans même lui dire au revoir - quelle impolitesse !- il partit dans les rues du bourg. Tsanah se demanda un instant si elle n'allait pas le suivre, histoire d'en apprendre un peu plus sur ce mystérieux voyageur au cheval racé. Après tout, aucune clause du contrat ne lui interdisait cette indiscrétion !
Cependant elle avait des choses plus urgentes à faire, comme retrouver Daeron qui devait chasser dans une forêt environnante et préparer les quelques petites choses dont elle pourrait avoir besoin durant le voyage: il fallait penser à tout. Elle partit donc au pas, dans la direction opposée à celle de son employeur. Pourquoi se dépêcher, quand on ne sait même pas où l'on va dormir ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sous bonne escorte [octobre 10 - PV Tsanah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» VOICI UNE TRES BONNE OPPORTUNITE POUR MARC , MALICE ET JOEL COMME INVESTISSEURS
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Béarns, Bauge, Rippon, Haurfond :: Rippon
-