AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Lun 29 Déc - 14:22

– Poussez, ma Dame, poussez ! Respirez, maintenant ! Continuez comme ça, voilà !

Cela faisait déjà plusieurs heures que les servantes l’encourageaient de la sorte et Mésange Loinvoyant sentait que la délivrance approchait. Enfin, il était là, la chair de sa chair, pointant la tête entre ses cuisses et gigotant pour sortir du ventre maternel. Entre râles de douleur et respirations essoufflées, Mésange en aurait presque souri – il était là, il était vivant, son enfant.

La duchesse de Béarns avait beaucoup appréhendé ce moment. Bien sûr, elle espérait ce bébé depuis des mois, des années même, mais les derniers jours avaient été particulièrement éprouvants pour elle, lui faisant craindre le pire pour son enfant. Tourmentée de chagrin et d’angoisses depuis le départ de sa fille bien-aimée, Mésange n’avait été que l’ombre d’elle-même, et même son époux aux allures si insensibles s’était inquiété de sa santé. Elle avait connu tant de fausses couches par le passé, et n’était plus si jeune…

Chagrin et angoisses s’étaient pourtant évanouis dès le début du travail, et Mésange ne voulait pas croire que ce soit entièrement dû aux herbes et aux soins de la montagnarde. Sans douter un instant des capacités d’Heidi, qui s’était occupée d’elle depuis son arrivée à Castelcerf, la duchesse avait l’impression qu’il y avait… autre chose. Autre chose ou plutôt quelqu’un d’autre, quelqu’un d’autre que la montagnarde, quelqu’un d’autres que ses servantes qui s’affairaient à ses côtés, quelqu’un d’autre que son mari qu’elle imaginait juste derrière la porte, à se ronger les sangs sans rien en laisser paraître.

En réalité, Mésange avait l’étrange impression que sa fille était là, à son chevet, à lui tenir la main et à l’encourager dans son travail. Et même si l’inquiétude de pencher vers la folie l’avait traversée, elle l’avait vite repoussée pour s’envelopper dans le soulagement que lui procurait la présence d’Acuité.

Dans un dernier cri étouffé de la part de sa mère, le bébé sortit enfin, tout de suite réceptionné par les grandes mains d’Heidi.


Dernière édition par Mésange Loinvoyant le Mer 20 Jan - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heidi Jambeleste
Cinq-Duchés
Herboriste
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Herboriste et Montagnarde excentrique
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Jeu 1 Jan - 17:24

Heidi ne s'était pas gênée pour exhorter à pleins poumons Mésange de pousser, toute Duchesse qu'elle soit. Face à l'épreuve de la naissance, les femmes étaient toutes les mêmes. Et puis, elle n'avait pas l'habitude de s'encombrer de convenances - ce à quoi le caractère avenant de Mésange ne l'incitait pas.

Après un travail pas particulièrement long, mais déjà éprouvant pour la mère épuisée, la tête de l'enfant pointa. Avec un cri enthousiaste, la Montagnarde acheva de l'extirper du ventre de sa mère.
- C'est une fille ! s'exclama-t-elle, rayonnante, quand elle l'eut tout entier dans les bras.

Puis, à gestes vifs et précis, elle coupa le cordon. L'enfant ne bronchait toujours pas et, conformément à l'usage, elle claqua ses fesses minuscules. Alors la petite Duchesse se mit à hurler, vigoureuse. Heidi rit de joie. Elle n'avait pas assisté beaucoup d'accouchements, mais c'était toujours - du moins quand cela se passait bien - des moments attendrissants.

Elle lava rapidement le nourrisson dans la bassine prévue à cet usage, l'enroula dans un linge propre et le déposa enfin sur la poitrine de sa mère. Puis elle s'installa à nouveau entre ses cuisses en exhortant Mésange à un dernier effort pour expulser le délivre. Mais déjà la Duchesse ne l'entendait plus...
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Cinq-Duchés
Servante
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Servante de Dame Mésange (duchesse de Béarns) et Vifière infiltrée.
Âge: 26 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Jeu 1 Jan - 17:44

Assise à son chevet, Cendre tenait la main de Mésange depuis que le travail avait commencé. Elle l'avait gardée tout du long, même quand les ongles de la Duchesse s'enfonçaient dans sa peau sous l'effet de la douleur. Douleur dont elle n'ignorait rien, ressentant par le Vif les sensations de sa maîtresse. Elle vivait cet accouchement presque aussi intensément que si c'était le sien.

Ces dernières semaines avaient été particulièrement éprouvantes pour Mésange et pour elle, sans cesse occupée à la réconforter. La disparition d'Acuité avait dévasté la Duchesse. Encore ignorait-elle la vérité ! Que sa fille avait été assassinée, ou au mieux enlevée, par un Vifier sans scrupules. Cendre en était persuadée : Meric était enfin parvenu à se venger, et elle sentait chaque jour la culpabilité l'écraser. Car qu'avait-elle fait si ce n'est avertir la jeune fille au Bal, qui n'était pas en état de l'écouter ? Elle aurait dû prévenir Taebryn, ou même Glace... mais sa crainte l'avait retenue et aujourd'hui elle en payait le prix. Penser à Ondin, se dire qu'une vie valait une vie, ne lui était d'aucun réconfort. Elle n'arrivait même plus à dormir la nuit.

Aussi, quand l'enfant parut, une petite fille qui lança son premier hurlement et trouva l'apaisement sur la poitrine de sa mère, Cendre n'y tint plus. Traversée par les émotions des femmes présentes dans la pièce et du nouveau petit être, elle éclata en sanglots. Elle quitta précipitamment sa chaise, faisant signe à Brume de prendre sa place auprès de la Duchesse.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Ven 2 Jan - 19:02

Les larmes aux yeux, émue jusqu'à la moelle, Acuité assistait par le biais de l'Art à la naissance de sa soeur. Intérieurement, elle priait Eda pour que le clan ne cherche pas à la retrouver dans un tel moment, mais elle n'était à l'abris de rien, et essaya de se convaincre de ne pas traîner trop longtemps dans le monde magique.

Pourtant, plus les secondes s'écoulaient et plus la jeune femme s'attardait. Elle souhaitait entendre le premier cris, elle souhaitait voir l'émotion sur le visage de sa mère, elle souhaitait être présente tout simplement.

Peut-être était-ce seulement la culpabilité qui la forçait à agir ainsi. N'avait-elle pas fuit? N'avait-elle pas tourné le dos à ses parents pour rallier l'armée des Duchés dans l'anonymat?
Oui, elle était coupable d'avoir apporté tant de désespoir à sa mère et ce jour là, elle se devait d'être présente au moins pour se racheter un peu aux yeux de sa propre conscience.

Elle tâcha de minimiser sa présence, mais elle percevait les pensées de sa mère, qui la sentait dans la pièce. Pourtant, elle ne dit rien aux autres femmes, mettant cette illusion sur le manque cruel qu'elle ressentait de sa fille. Acuité s'en réjouissait, ainsi, nul ne pourrait la trahir.

Aux aguets, il sembla à Acuité quelqu'un tentait de la contacter mais elle mis cela sur le compte de la paranoïa, et c'est le dernier cris étouffé de Mésange qui rattrapa l'attention d'Acuité.
Le bébé apparut enfin, et lorsque la grande blonde s'en saisit, elle s'écria " c'est une fille!".

Acuité se sentit soulagée, sa mère devait être plus que ravie. Elle n'imaginait pas Mésange avec un fils. Sa mère avait besoin de tendresse, de calme et de pudeur. Tout ce qu'un garçon n'était pas.
Son père par contre risquait de mal le prendre, il vivrait surement cet accouchement comme un deuxième échec. Il n'avait pas réussit à imposer sa façon de penser à sa première fille et celle-ci s'était enfuie. Pour sûr, la second aurait la bride bien serrée.

"Désolée petite soeur, murmura Acuité avec un sourire triste avant de reprendre d'une voix plus solide " portez vous bien mère".
Revenir en haut Aller en bas
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Dim 1 Fév - 13:47

Un peu en retrait par rapport aux autres femmes, Brume assistait à l’accouchement de Mésange Loinvoyant. La guérisseuse officiait auprès de l’enfant qui sortait petit à petit du corps de la duchesse ; sa domestique, Cendre, lui tenait la main, les yeux brillants. Mais elle, qui servait Acuité avant sa mère, que faisait-elle là ? Elle n’en était pas bien sûre.

Pourtant, ce fut avec émotion que l’assassin assista à la fin de la scène, la même émotion qui traversait toutes les femmes de la pièce… Cendre plus que les autres, puisqu’elle fondit en larmes et se retira, laissant Brume au chevet de la duchesse. Mais Mésange ne se préoccupait plus de ses domestiques, à présent qu’elle avait sa fille dans les bras.

Ainsi, Glace Loinvoyant aurait une deuxième fille… Brume n’avait pas vraiment envie de penser au sort qui attendait cette enfant, seule héritière du duché de Béarns maintenant que sa sœur était portée disparue. Aussi reporta-t-elle les yeux, intriguée malgré elle, vers Heidi et son travail. C’était la première fois qu’elle assistait à un accouchement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Sam 9 Mai - 21:00

– C’est une fille, s’exclama la Montagnarde, et un large sourire illumina les traits épuisés de Mésange.

Secrètement, elle avait prié Eda pour avoir une fille, bien que son époux veuille à tout prix un garçon. Surtout parce que son époux voulait à tout prix un garçon : il aurait arraché l’enfant à son sein dès ses premiers pas, lui assurant une éducation rigide et sans dérive possible. Une fille, au contraire… ne disposerait certes pas des libertés dont Acuité avait joui, mais pourrait rester dans le giron maternel plus longtemps et profiter un peu de sa jeunesse avant d’être rappelée à ses obligations d’héritière.

Mésange réfléchissait à l’avenir, les yeux fixés sur sa fille, mais oublia tout lorsque, finalement, Heidi la déposa sur elle, enroulée dans une serviette comme un petit paquet rose.
– Coucou, toi, roucoula la duchesse, déjà perdue dans les yeux de son enfant.

La petite, un peu calmée, remuait doucement ses poings minuscules, et Mésange faillit fondre en larmes comme sa servante avant elle. Il y avait tant d’années qu’elle n’avait pas ressenti cela… Sans plus penser au futur, elle se concentrait sur l’instant présent et ne cessait de murmurer des mots doux à sa fille nouveau-née. Puis, comme reprenant conscience du petit monde de femmes qui l’entourait, elle se redressa un peu sur ses oreillers, attentive à ne pas déranger l’enfant sur son sein, et déclara lentement :
– Merci d’être là à mes côtés. J’aimerais vous présenter ma fille, Dévouée Loinvoyant.

Et la duchesse serra Dévouée contre elle, qui se remit à crier à pleins poumons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Dim 10 Mai - 10:01

[HRP/ Premier rp de Glace/HRP]

Cela faisait des heures que Glace exécutait les cent pas dans le couloir. Les mains dans le dos, le pas furieux, le front plissé, il était à la fois exaspéré et trop conscient que ces choses-là nécessitaient du temps et de la patience. Mésange était une femme forte, il le savait, bien que son aspect fragile en inquiétait plus d'un, surtout dans pareil moment. Mais qu'avait-il donc à faire des murmures inquiets autour de lui? Elle saurait mettre au monde leur deuxième enfant, il en était persuadé. Il le fallait!

A chaque fois que quelqu'un croisait sa route devant la porte derrière laquelle sa femme œuvrait pour leur prospérité, il lui jetait un regard terrible, à l'image d'un tigre retenu en cage qui attend depuis des jours son morceau de viande.
El et Eda l'entendent! Ce devait être un garçon! Sa lignée serait enfin assise et l'accès au pouvoir d'autant plus possible! Vainqueur ne devait jamais revenir de la guerre et son fils, petit prodige béni de tous, placerait sa famille toujours plus haut dans le coeur des Quatre-Duchés. Il serait fort, il posséderait l'Art, il haïrait la magie des bêtes! Il serait la fierté de son père!

Soudain, alors qu'il jubilait en esquissant un nouveau demi-tour sur lui-même, un cri de bébé traversa le bois massif de la porte. Glace ne put retenir un sourire carnassier. Son fil était né!

Sans attendre qu'on l'invite à entrer, il se jeta contre la porte et l'ouvrit à la volée. Les cheveux emmêlés, sans se soucier des autres personnes présentes, il se dressa de toute sa hauteur devant le lit où se tenait Mésange, leur enfant sur son sein.
Son sourire rayonna à la vue de la petite chose qui puis se figea et se décomposa peu à peu...
Dévouée...
Une fille...encore.
Le feu de la colère bouillonna dans ses entrailles. Comme était-ce possible!? Pourquoi fallait-il que ce soit une geignarde plutôt qu'un gaillard robuste!? Les dieux s'acharnaient sur lui!

Serrant les dents pour se calmer, Glace eut le plus grand mal à grimacer un simili de sourire pour féliciter sa femme.

- Tu as fait du beau travail. Repose-toi maintenant.

Il se pencha pour embrasser son front, histoire que tout le monde voit bien qu'il n'était pas complètement ingrat, et jeta un coup d'oeil sévère au bébé. Il était beau, bien fait, sans défaut apparent. Ce serait une belle fille, sans doute aussi belle qu'Acuité...Mais il ne pouvait cesser de fulminer intérieurement. Lui qui avait tant rêvé de son héritier durant ces neuf derniers mois avait la défaite difficile. Ses plans tombaient à l'eau et il songeait déjà à ce que l'on dirait de lui, qui n'engendrait que des femelles, alors qu'il était des Loinvoyants, si haut dans la ligne de succession que certains espéraient déjà son essor.
C'était une catastrophe.

- Dévouée...Elle sera jolie.

C'était tout ce don il était capable. Il n'avait qu'une envie: hurler sur sa femme qu'elle n'était bonne à rien et qu'elle le décevait comme jamais. Il voulait quitter la pièce et rester seul, le vin coulant à flot dans sa gorge sèche de honte et de déshonneur.
Son regard resta froid sur l'enfant, comme s'il eut pu voir au travers.


Dernière édition par Glace Loinvoyant le Mer 2 Déc - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heidi Jambeleste
Cinq-Duchés
Herboriste
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Herboriste et Montagnarde excentrique
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Dim 10 Mai - 19:49

Mésange comme Heidi avaient fini leur travail. La Montagnarde couvrit les jambes de la Duchesse, trop occupée à gazouiller avec sa fille nouvelle-née. Elle eut un sourire attendri, puis sursauta lorsqu'un homme entra en tornade, rompant l’atmosphère intime et douce qui baignait la chambre.

Heidi mit un temps à comprendre qu'il s'agissait du père. Il faut dire qu'il posait un regard étrange sur l'enfant...
Ohla, l'a pas l'air content.
Pourtant il finit par sourire et embrasser sa femme. Mais l'air, encore, pesait lourd de tous ces non-dits qui échappaient totalement à Heidi.

- Z'avez fait du beau travail vous aussi, si vous voyez ce que je veux dire, héhé ! plaisanta la Montagnarde, soucieuse de réchauffer l'ambiance.
Mais sa tentative sembla tomber totalement à plat, voire générer une certaine crispation. Perplexe, elle se rappela ce qu'on disait de Glace Loinvoyant. Bah ! Pouvait pas être si méchant que ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Dim 24 Mai - 14:22

Alors que la petite Dévouée se mettait à crier sa colère d’être déplacée, Mésange entendit du bruit dans le couloir. Soudainement, son époux fut là, à ses côtés, et son sourire rayonnant effaça les dernière craintes de la duchesse… l’espace d’un instant. La grimace terrible qui s’ensuivit, vite corrigée mais non moins remarquable pour sa femme, manqua de la faire tressaillir tant il paraissait en colère. Tout son enthousiasme évanoui, elle se contenta de ne pas broncher alors qu’il baisait son front… il avait beau maintenir les apparences, elle avait lu tout son mécontentement sur son visage.

Et puis Dévouée arrêta de s’agiter pour se concentrer sur la main qui caressait machinalement sa petite tête depuis que son père était entré dans la pièce. Mésange puisa un peu de courage dans le comportement de son enfant ; Glace avait beau être déçu, furieux même, elle était là pour protéger sa fille contre le courroux paternel. Elle ne laisserait rien lui arriver.

La duchesse abandonna donc son pouce à l’enfant qui faisait déjà mine de le téter, et sourit à son époux dans le silence qu’avait engendré la montagnarde :
– Elle est jolie, et le sera plus encore. Regardez-la donc ! Elle est en bonne santé et pleine de vie.

D’abord destinées à apaiser Glace et à dissimuler son choc devant sa réaction, ses paroles avait pris une tournure plus enthousiastes : elle était véritablement heureuse en cet instant, heureuse et soulagée d’avoir donné naissance à une jolie petite fille et non à un nouvel enfant mort-né. Cette pensée la fit déglutir douloureusement, et elle adressa un petit sourire à Dévouée. Tout irait bien, à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Mer 27 Mai - 15:28

Du beau travail?
La jeune montagnarde qui venait d'accoucher sa femme tenta un brin d'humour qui n'eut pour toute récompense qu'un regard noir de la part de Glace. Ce dernier lui fit au passage une grimace menaçante dans un rictus de fauve. Elle pouvait bien s'enthousiasmer, lui, ne rigolait pas.

Une fille...Que pouvait-il espérer de pire? Les optimistes lui auraient sans doute soufflé qu'il pouvait être heureux de retrouver sa femme, bien vivante, ainsi qu'un bébé frétillant comme un gardon au lieu de deux cadavres dans ce lit maternel. Mais Glace, lui, ne voyait pas la situation de cet œil là. C'était ni plus ni moins un nouvel échec. Qu'est-ce qui lui avait pris d'épouser cette dinde incapable d'engendrer ne serait-ce qu'un seul fils? Deux filles...Qu'allait-il pouvoir en faire? Il avait bien assez d'Acuité pour se passer de Dévouée!

Plein de cette déception et de cette rancœur envers sa femme, le monde entier ainsi qu'El et Eda qui ne le soutenaient apparemment pas, le duc de Bearn faisait tout son possible pour paraître encore courtois. Pourtant, son sang battait à ses tempes et il était à deux doigts d'hurler sa colère. Sa femme, elle, paraissait fatiguée et tendue mais son visage reflétait en même temps un bonheur des plus intenses. C'en était trop.

Glace jeta un bref regard à Cendre et à Brume qui n'avaient dit mot depuis qu'il était entré, puis, comme si la présence de toutes ces femmes l'y contraignait, il esquissa un léger sourire crispé et tendit la main vers sa femme et son enfant comme pour les présenter.

- Bien sûr qu'elle est en bonne santé...C'est une Loinvoyant! Nous ferons une grande fête, demain, pour célébrer cette merveilleuse nouvelle! Quel dommage que le roi ne soit pas là pour l'accueillir avec nous...

Que pouvait-il faire de plus? Il devait jouer la comédie et faire rêver le peuple avec cette naissance. Même s'il ne s'agissait pas de l'héritier mâle qu'il cherchait tant à avoir, c'était-là son rôle du jour. Vainqueur était toujours en guerre, les nouvelles de ses factions étaient devenues rares: ce type de nouvelle augmenterait sa popularité au sein des Quatre-Duchés tout en continuant d'effacer lentement son cousin dans l'opinion publique.

- Reposez-vous, ma mie. Fit-il à sa femme en lui jetant un regard ambiguë. Nous la présenterons ensemble au banquet de demain. Je vais d'ores et déjà demander aux ménestrels de répandre la nouvelle.

Se tournant vers la montagnarde et Cendre, le duc de Bearns les regarda de haut et leur demanda d'un ton quelque peu rude:

- Vous pensez qu'elle pourra se lever? Faites en sorte que ce soit possible.

Mésange avait intérêt à se remettre rapidement de cet accouchement et à se tenir prête à jouer son rôle elle aussi. Elle était douée pour donner vie à des fillettes mais quand il s'agissait de l'appuyer dans ses véritables ambitions, Glace la trouvait presque dolente. Neuf mois...il devrait encore attendre plus de neuf mois pour espérer voir un fils pointer le bout de son nez...
C'était décidé: que ça lui plaise ou non, il partagerait la couche de sa femme autant de fois qu'il le faudrait pour profiter de sa fertilité au plus vite. Et si par malheur une autre fille venait à naître, il ne le tolérerait pas. La prochaine fois, ce serait un fils ou rien. Au fond de lui commençaient à poindre plusieurs idées aussi cruelles que désespérées.
Revenir en haut Aller en bas
Heidi Jambeleste
Cinq-Duchés
Herboriste
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 24/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Herboriste et Montagnarde excentrique
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Lun 1 Juin - 18:57

Le Duc l’assassina du regard. En bonne Montagnarde, moins rompue au protocole qu’à la survie, Heidi se mit à calculer ses chances de l’emporter contre l’homme au corps à corps. Elle l’écraserait de tout son poids comme ça, et lui tiendrait la tête comme ça…
 
Mais ? Voilà qu’il devenait tout gentil tout à coup ! Il parlait d’une grande fête. Chouette, un banquet ! Elle mettrait la nouvelle robe violette que lui avait faite Lawena, avec des fleurs de printemps dans les cheveux, et attraperait tout ensemble ce petit serveur et des pattes de poulet. Elle en salivait d’avance. A moins que ce soit l’attendrissement devant cette scène de bonheur familial.
 
Elle finit quand même par froncer les sourcils. C’était un peu tôt pour Mésange. Elle ne se lèverait que si elle était prête. Les ménestrels pourraient bien attendre… de toute façon, ils n’avaient besoin de personne pour jacasser.
- On peut pas demander à un ours de boire la tisane, répondit-elle, traduisant un proverbe montagnard.
C’était pour elle affaire classée.
 
Elle se fendit d’un grand sourire et proposa au Duc :
- Vous voulez m’aider à la laver ?
On ne savait trop si elle parlait de Mésange ou de Dévouée. Mais elle considérait manifestement cette tâche comme un plaisir que le père voudrait sans doute partager.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Lun 6 Juil - 13:51

Toute à la bouille angélique de sa fille, Mésange crut d’abord avoir mal compris les paroles de son époux. Un fête le lendemain d’une naissance, quelle drôle d’idée ! L’enfant serait à peine présentable, sûrement geignard ou irrité par tant de présences autour de lui, sans parler de son état à elle ! Elle avait beau avoir accouché sans encombre, elle savait qu’elle n’était plus si jeune et sentait déjà la fatigue l’envahir après le travail effectué.

Pourtant Glace enchaînait, lui enjoignait de prendre du repos avant le banquet du lendemain. Ne voyait-il donc pas les traits tirés de sa femme, l’horreur grandissante qui l’envahissait à l’idée de supporter ça moins d’une journée après avoir donné la vie ? Ne se souvenait-il pas du temps qu’il lui avait fallu pour récupérer de la naissance d’Acuité, alors qu’elle avait presque deux dizaines d’années de moins ?

A présent proche de la panique à l’idée de faire un malaise en public ou d’incommoder son enfant si jeune, Mésange jeta un regard désespéré à ses servantes. Brume ne la regardait pas, tournée en direction du duc, et Cendre arborait une expression indéchiffrable. Heidi représentait son dernier espoir de raisonner Glace mais, alors qu’elle tentait d’attirer son attention par de légères grimaces, la montagnarde prononça une phrase incompréhensible d’un ton irrévocable. Elle ne serait d'aucune aide, Mésage le comprit.

Avec un tremblement, la duchesse se recroquevilla autour de son enfant nouveau-né. Elle ne se sentait pas la force d'affronter son époux en cet instant.
Revenir en haut Aller en bas
Brume

avatar

Messages : 533
Date d'inscription : 22/02/2012
Age : 23

Feuille de personnage
Fonction: Assassin royal et servante au château
Âge: 23 ans
DC: Mésange Loinvoyant, Job, Merriska, Hobes Cardia

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Mar 7 Juil - 17:05

Brume observait la scène qui se déroulait sous dans la pièce, discrètement adossée contre un mur. L’accouchement terminé, le père et duc de Béarns avait fait irruption dans la chambre, et elle s’était alors écartée du lit où elle se tenait près de Mésange ‒ si celle-ci avait besoin d’une aide quelconque, nul doute que sa servante préférée, Cendre, se précipiterait.

Brume observait donc, de tous ses yeux, l’air de rien, comme elle savait si bien le faire. Elle observait le dos de Glace, qui avait trahi tour à tour son empressement, sa surprise, sa colère, avant de retrouver le maintien maîtrisé qui caractérisait l’homme. A présent il conversait avec Heidi et la jeune assassin mesurait toute la portée de sa position auprès de Mésange.

La logique voulait en effet, Brume l’avait compris dès le départ, qu’après la fugue de la fille elle se mette au service de la mère, surtout que cette dernière était sur le point d’accoucher et aurait donc besoin d’une domestique supplémentaire. Cependant, la jeune femme se doutait que la reine-mère se moquait bien de ce genre d’habitudes. Elle avait ainsi sciemment placé son assassin au plus près de Mésange et surtout de Glace Loinvoyant, au moment où ce dernier acquérait plus de pouvoir qu’il n’en avait jamais eu, de par sa régence et de par ce nouvel enfant qui arrivait à point nommé. Brume aurait de nombreux détails à rapporter à sa reine, bien plus que si elle avait simplement observé la scène depuis son dédale de passages secrets.

Songeuse, la brune scrutait toujours le duc. Sa froide maîtrise avait laissé place à un enthousiasme feint à propos d’une fête de présentation de l’enfant, et il était clair qu’il désirait leur présenter un héritier Loinvoyant avant toute autre chose. Alors qu’Heidi faisait une proposition des plus indécentes ‒ considérant le personnage, en tout cas ‒ à Glace, l’assassin coula un regard en direction de sa femme. Blottie contre la petite Dévouée, elle tremblait de tout son long, et Brume ne put s’empêcher de sortir de sa réserve habituelle pour signaler à mi-voix :
‒ Attention ! La duchesse se sent mal !

Déjà, elle s’était portée à sa hauteur et passait un linge humide sur son front. Les yeux fermés, Mésange se laissa faire sans broncher.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Jeu 20 Aoû - 16:13

Glace avait le plus grand mal du monde à conserver son calme. De voir une nouvelle fille arriver au lieu d'un robuste gaillard qui serait à même de prendre sa succession un jour l'avait déjà particulièrement irrité mais de constater en plus que toutes les femmes de la pièce l'observaient d'un oeil inquiet l'exaspérait au plus haut point. Il avait beau tenter de jouer la comédie, il ne pouvait faire semblant d'être un père comblé et ce qu'on lui demandait maintenant lui donnait véritablement la nausée.

Laver l'enfant? Pour qui le prenait donc la montagnarde? Comme s'il n'avait rien d'autre à faire! Ce marmot chétif ne méritait même pas son regard. Laver l'enfant...Déjà qu'il la regardait comme une rustre incapable de s'exprimer autrement que dans son langage barbare mais si en plus elle se mettait à lui sortir des proverbes montagnards et à lui demander des choses pareilles, Heidi ne serait définitivement pour lui qu'une idiote.

- Je doute que vous ayez besoin d'aide à ce sujet mademoiselle. Lui fit-il d'un ton sec avant de se tourner vers sa femme.

Croisant les bras, il constata que Mésange blêmissait à vue d'oeil et cherchait du regard ses servantes. Avait-elle donc compris qu'il rejetterait cet enfant le plus loin possible de son coeur? Un garçon...Tout ce qu'il lui demandait c'était de lui donner un fils. Il fallait qu'elle cesse d'espérer son amour si elle n'était pas capable de répondre à ses attentes.

Ce fut Brume qui réagit la première lorsque la duchesse se sentit parfaitement mal. Le duc fit mine de s'approcher de sa femme pour lui tenir une main, mais il arrêta son geste pour laisser les servantes s'occuper d'elle. Excuse en or pour reculer un peu. Apparemment, Mésange ne se remettrait pas aussi vite que prévu de son accouchement. Pourtant, elle avait l'air en bonne santé lorsqu'il était entré. Ah les femmes...

- Occupez-vous bien d'elle. Je vais annoncer la bonne nouvelle et lancer les préparatifs du banquet. Si la duchesse n'est pas bien, elle n'aura qu'à rester dans sa chambre avec l'enfant. Nous la présenterons quand elle sera remise. Rien ne presse.

Après tout, ravir le palais de ses invités et se vanter de la fertilité de sa femme ne nécessitait pas la présence de cette dernière. Demain serait l'annonce, la fin de semaine serait la présentation du marmot, voilà tout. Égoïstement, Glace espérait que Mésange ne serait pas en forme pour le lendemain. Seul pour présider au banquet, il se sentirait plus libre de jouer son rôle. Homme ravi, père comblé, duc gagnant en prestige...Non, Mésange n'avait pas besoin d'être là à l'écouter faire le coq pour laver la honte qu'elle lui faisait.

Jetant un dernier regard à Brume, Glace finit par quitter la pièce. A quoi bon étouffer plus longtemps dans cette ambiance hypocrite? Autant laisser les femmes entre elles. De toute façon, Mésange avait besoin de soin et de repos et lui-même avait besoin d'un bon verre.
Une fois l'encadrement de la porte passé, le duc perdit toute trace de sourire. Son visage se détendit dans une moue plus mauvaise que jamais.
Une fille...? Quelle plaie!
Les prochains jours de festivités allaient lui paraître bien ternes à côté de ce qu'il avait imaginé.

[HRP/Fin de l'intervention de Glace. Ravie d'avoir participé à ce topic. clin_oeil J'espère que mes postes vous ont convenus.
Suite de Glace dans "Sans chien ni marguet"/HRP]


Dernière édition par Glace Loinvoyant le Mer 2 Déc - 13:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cendre
Cinq-Duchés
Servante
avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 19/07/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Servante de Dame Mésange (duchesse de Béarns) et Vifière infiltrée.
Âge: 26 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Mar 25 Aoû - 13:27

Cendre finit par se reprendre, et s'approcha lorsque Mésange leur présenta Dévouée. Fascinée par l'enfant, et par le bonheur rayonnant de sa mère, la Vifière sourit à travers ses larmes. La vie continuait.

Glace entra comme un vent froid et Cendre lut en lui toutes les émotions qu'il tentait d'enfouir sous son visage. Fausses et exigeantes, ses paroles tombaient comme la grêle, malgré les pitreries involontaires d'Heidi - la plus solide d'entre elles à cet instant, sauf peut-être Brume qui, comme à son habitude, observait silencieusement. La Montagnarde tint tête au Duc, et au moins renonça-t-il à l'apparition publique de Mésange le lendemain. La Duchesse ne semblait pas, ne serait pas en état. Déjà, elle s'était mise à trembler.

Le départ de Glace leur laissant champ libre, les deux servantes s'activèrent autour de la Duchesse. Heidi lava l'enfant puis le replaça dans les bras de sa mère. Un silence apaisant s'installa à nouveau, à peine troublé par les gémissements de Dévouée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   Mer 20 Jan - 15:01

Comme dans un rêve, Mésange entendit son époux revenir sur sa décision puis quitter la chambre. La fatigue de l’accouchement avait fini par la rattraper, et Mésange se laissa faire, presque amorphe, lorsque ses servantes se portèrent à son chevet. Elle ne résista que lorsqu’Heidi s’empara de Dévouée, mais la grande Montagnarde ne fit que laver la petite avant de la rendre à sa mère. A nouveau sereine, mais toujours épuisée, la duchesse referma ses bras sur son enfant et elles somnolèrent ensemble. Il serait temps le lendemain de s’inquiéter d’un banquet, ou d’un avenir plus lointain ; pour le moment, seul comptait le petit être qui s’endormait sur son sein.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle héritière pour Béarns [Terminé - début 03/10]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nouvelle étape pour une nouvelle vie
» Nouvelle armée pour 40k!
» Une invitation au bal pour s'excuser [Terminé]
» Un Visage pour un Personnage | Terminé
» Bonne nouvelle mais pas pour tout de suite!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les appartements :: Archives V1 et V2
-