AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Cauchemar] La Belle a fini de dormir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shyrin Cardia
Chalcèdes
Princesse
avatar

Messages : 307
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille, Elke, Jana Qassem

MessageSujet: [Cauchemar] La Belle a fini de dormir   Ven 24 Oct - 21:29

L’aube pointait à peine mais un rayon de soleil insolent agaçait déjà la joue de la princesse endormie. Une légère grimace déforma brièvement ses traits puis Shyrin battit des cils en se réveillant lentement et finit par ouvrir les yeux avec peine. Pourquoi la nature lui voulait-elle du mal ? Elle était une princesse, que diable ! Elle avait besoin de beaucoup dormir pour garder son teint de rose. Elle voulut enfoncer son visage dans l’oreiller pour se rendormir mais une odeur de brûlé vint lui chatouiller désagréablement les narines. Rien ne lui serait donc épargné. Avec un gros soupir, elle se décida à ouvrir pour la seconde fois des paupières lourdes de sommeil et s’assit dans son lit moelleux. Le temps qu’elle s’étire et émerge, elle réalisa que rien n’était comme d’habitude. Les sourcils froncés, les joues empourprées par la fatigue, la frustration et la colère, elle serra les poings sur ses genoux.

- SHAAAAAAAAAAAAAAAANE !

Où donc était passée cette buse ? Et pourquoi sa chambre ressemblait-elle à une cellule vidée de tout son confort, aux murs noircis par la fumée. Comment un feu avait-il pu avoir lieu sans qu’elle se réveille ? Sans qu’on la réveille ? Tout était assombri, noirci, obscur, sale même se rendit-elle compte en voyant la trace sur sa main après avoir effleuré un mur.

- SHANE !

Furieuse, Shyrin bondit de son lit et chercha un vêtement à enfiler sur sa chemise de nuit. En vain. Encore un coup de Shane, c’était sûr ! Elle sortit comme une furie, prête à en découdre avec le premier venu. Ce qu’elle découvrit pourtant la laissa sans voix. La demeure toute entière semblait avoir été ravagée par un incendie, tout était noirci, ruiné, calciné, à travers le brouillard de sa myopie. La terreur s’empara d’elle alors et elle se mit à courir comme une folle, visitant les pièces les unes après les autres, appelant désespérément ceux qu’elle aimait. Mais où étaient-il tous ? Son père… Hobes n’était nulle part… Terrorisée, elle l’appelait de toutes ses forces, ses cris déchirant résonnant dans l’immense demeure horriblement vide.

Elle parvint alors dans le grand salon d’apparat et crut perdre la tête devant la vision qui s’offrait à elle. Il y avait là un tas. Un monceau de cadavres dans lequel elle reconnut avec horreur ceux qu’elle avait tant cherchés. Il y avait du sang partout en plus des traces d’incendie comme partout. C’était terrifiant et surtout, incompréhensible. Comment avait-elle pu dormir tout ce temps ? Comment n’avait-elle rien entendu ou senti ? C’était insensé, elle allait devenir complètement folle. Trop terrassée par une peur viscérale et une peine incommensurable, elle ne parvint même pas à hurler ou pleurer, elle resta plantée là comme une racine, hébétée.

C’est alors qu’elle le vit. De l’autre côté de la pièce, sur le siège de son père, Bhaal paraissait l’attendre. Il l’appelait doucement. Il était vivant, lui ! Il la sauverait ! Il l’emmènerait loin ! Ne désirait-il pas l’épouser après tout ? À présent, elle n’avait plus personne pour s’y opposer et surtout plus personne avec qui partager son héritage. Le guerrier devait être satisfait. Elle se précipita vers lui puis s’arrêta net à quelques pas, un horrible soupçon venant de lui traverser l’esprit. Et si c’était lui qui avait orchestré tout ceci pour s’emparer des richesses du clan Cardia ? Interdite, elle contemplait le jeune homme avec incrédulité, une sombre terreur grandissant en elle. Curieusement il ne dit rien mais lui fit signe d’approcher. Dans ses mains, il tenait un miroir qu’il lui tendit. Elle y vit alors le reflet de son visage et hurla de terreur alors que retentissait le rire sardonique de celui qu’elle avait cru un monstre et qui était en réalité bien pire. Là, sur ses pommettes et ses arcades sourcilières, apparaissait une marque sombre dont elle ne distinguait pas le motif. Peu importait d’ailleurs, seul comptait qu’elle était désormais l’esclave de l’assassin des siens.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Cauchemar] La Belle a fini de dormir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aphrodite - Je suis belle, ô mortels ! comme un rêve de pierre...
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» BELLE TAPISSERIE
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Une très belle peinture

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Chalcède
-