AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Discussion en hautes sphères [02-09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clément Ordajonc
Cinq-Duchés
Ancien Maître d'Art
avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: maître d'Art
Âge: 82
DC: Lawena, Saule

MessageSujet: Discussion en hautes sphères [02-09]   Dim 6 Fév - 21:03

Lune du Poisson, 9ème année du règne de Sire Vainqueur Loinvoyant

Le roi l'avait fait demander. Un page était venu le solliciter, l'arrachant par là-même à un moment de semi-inactivité qui, comme bien souvent, s'était transformé en séance d'Art improvisée. Les intrusions dans les esprits alentours étaient bien trop tentantes, et s'il s'efforçait de se modérer, il était trop épuisant de se surveiller en permanence, surtout au bout de toutes ses années, pour que sa vigilance ne recule jamais. Clément avait partagé la satisfaction d'un garçon de cuisine récemment arrivé au château, alors qu'il sortait une brioche dorée et odorante du grand fourneau, puis les inquiétudes d'une lavandière au sujet du futur de sa fille, laquelle grandissait trop vite à ses yeux de mère, pour ensuite connaître le bien-être simple d'un nouveau-né dont on avait rajusté les couvertures. Les coups frappés à sa porte avec interrompu cet instant de plénitude. Vainqueur pensait-il à tous ces gens lorsqu'il échafaudait ses projets de grandeur ? Le maître d'Art en doutait fort.

Quoi qu'il en soit, le vieil homme avait pris la direction des appartements de son roi, après que le jeune messager se soit éclipsé d'un pas vif et léger. Lui-même ne se déplaçait plus aussi rapidement, ce qui lui laissait tout le temps de songer aux raisons de cette convocation. Il se doutait bien de la nature de la goutte d'eau qui avait décidé Vainqueur à le faire venir. Quelques jours plus tôt, le maître d'Art avait rabroué Ardent, l'un des jeunes nobles de ses élèves, et qu'il savait ami du roi – ce qui ne changeait rien pour Clément, mais ce n'était visiblement pas l'avis de l'intéressé. Ce dernier avait voulu outrepasser les règles d'un exercice, et jouer au plus malin avec son professeur. Et si l'âge de ce dernier pesait son poids, il n'était pas pour autant devenu un impotent aux dépens de qui on pouvait faire n'importe quoi – surtout pas en ce qui concernait l'Art, compte tenu de son expérience.

Clément Ordajonc se présenta donc aux appartements de son roi, bien décidé à camper sur ses positions, et fut rapidement introduit auprès du fils de Prospère. Sa silhouette se plia avec quelque raideur – était-ce seulement dû à la perte de souplesse de ses articulations ? – pour un salut protocolaire.
= " Sire, vous m'avez fait demander ? "
Avec ses habits dépourvus d'ornements et depuis longtemps passés de mode, le maître d'Art pouvait donner l'impression d'un oiseau décharné qui mériterait à peine d'être chassé d'un revers de main, mais ses yeux aussi noirs et brillants que ceux du roi, attestaient que le vieux corbeau possédait encore des ressources.


Dernière édition par Clément Ordajonc le Mer 30 Mar - 0:07, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Mer 9 Fév - 22:56

Les appartements de Vainqueur étaient restés les mêmes depuis toujours, son statut de roi n'ayant fait qu'ajouter un simple garde supplémentaire assigné à sa porte. Bienséance continuait d'occuper le lit qu'elle avait partagé avec Prospère, et leur fils s'accommodait très bien de cette situation.
La fenêtre donnant sur les jardins, avec le rebord toujours entaillé du temps où Vainqueur s'y faufilait faire des farces aux gardes et aux cuisines accompagné de Brun.
La tapisserie de Sagesse en dragon sauvant les côtes des Pirates, camouflant un simulacre de passage secret connu de tous.
Et les trophées, innombrables, inclassables, du plus curieux (une mèche calcinée de bougie, après être resté toute une nuit dans "La Chambre du Cochon Mort" quand il avait 8 ans), au plus voyant (l'énorme crâne d'un cerf de Béarns que Vainqueur avait mit 6 jours à chasser, à moins qu'il ne souhaitait simplement faire enrager son cousin forcé de lui proposer l'hospitalité) en passant par les plus glorieux (épées, écus, lances et autres preuves de victoire en tournoi, la taille des armes évoluant avec l'âge du roi).

Vainqueur était à son bureau, derrière des montagnes de livres, lorsque Clément arriva. Le roi se redressa pour réussir à jeter un oeil sur son invité après que le garde l'eut fait entrer.
"Ah, maître Ordajonc, oui. Je..." Un sourire légèrement gêné se glissa sur les lèvres du roi. "Un instant, et nous pourrons discuter."

On put entendre le grattement rapide d'une plume sur le papier tandis que Vainqueur semblait annoter un livre, Du réseau commercial en Chalcède, avant d'en marquer la page et de le jeter sur une pile de tomes tous plus volumineux les uns que les autres et détaillant le royaume de Chalcède de long en large. Si seulement le roi pouvait faire preuve d'autant de zèle avec son propre royaume, sa mère serait sûrement aux anges.

Vainqueur se leva, jeta un regard sur son bureau inutilisable puis vers une table à l'usage indéterminée mais disponible, avec deux fauteuils en prime. Il invita Clément à l'y suivre d'un geste amical.

"Je vous ai fait demander en effet. C'est au sujet d'Ardent..." Le roi passa une main dans ses cheveux. "Il est venu me trouver pour se plaindre de critiques totalement injustifiées et insultantes, d'après ses termes. J'ai moi aussi été votre élève et je sais que vous pouvez être un professeur sévère. Mais vous avez toujours été juste."

Un léger sourire se dessina sur le visage de Vainqueur, quelque peu nostalgique d'une époque où Clément et lui s'entendaient. Le sourire s'élargit : non, en fait non, ils ne s'étaient jamais entendus ! Vainqueur avait pu être l'un des élèves les plus doués mais en aucun cas l'un des plus responsables.

" En bref, maître Ordajonc, j'aimerai avant toute chose connaître votre version des faits. Que risquait Ardent avec cet exercice ? Et quelle est votre opinion sur lui en tant qu'Artiseur ? Serait-il capable de m'être utile, si par hasard d'autres... rechigneraient à l'être ?" Les deux interlocuteurs connaissaient leurs divergences d'opinion, et le lien de confiance qui les liaient en pâtissait. Vainqueur était roi, mais ce n'était qu'un titre par dessus un homme, bien réel lui.
Et quelle valeur la simple couronne pouvait-elle encore avoir pour un maître d'Art ayant servi trois rois ? Les non-dits n'étaient même pas déguisés.
Revenir en haut Aller en bas
Clément Ordajonc
Cinq-Duchés
Ancien Maître d'Art
avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: maître d'Art
Âge: 82
DC: Lawena, Saule

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Lun 14 Fév - 15:16

Debout, droit comme un piquet, Clément attendit que son roi veuille bien en finir avec ce qu'il avait commencé pour daigner lui exposer la raison qui l'avait fait le déranger. Sur le bureau encombré, son regard accrocha quelques titres au passage : des écrits au sujet de Chalcède... Nul besoin d'être devin pour comprendre les réelles prétentions du roi Loinvoyant. Avoir la confirmation de ses soupçons ne réjouissait pas le maître d'Art, mais il choisit de passer là-dessus.
Lorsqu'il y fut invité, il s'assit avec plus de soulagement qu'il n'aurait voulu en ressentir – quand on avait vu autant d'étés que lui, on ne pouvait rester debout comme un soldat dans la fleur de l'âge, sans en ressentir très rapidement les effets. Pourtant, par fierté, le vieillard s'efforça de ne rien laisser paraître en s'installant dans le moelleux fauteuil. Les paroles du roi, elles, eurent le don de retrousser le coin de ses lèvres. Leur teneur ne l'étonnait pas, mais l'apprenti artiseur n'avait aucunement cherché à tempérer ses termes... ce qui, non plus, ne surprenait pas beaucoup le maître.

= " Vous le connaissez aussi bien que moi, Sire. Et vous savez comme il fait honneur à son nom. "
Le tout était énoncé d'un ton parfaitement calme, et avec la brièveté coutumière au maître d'Art. Pas de perte de temps en circonvolutions. Chaque phrase semblait se terminer sur l'à-pic d'une falaise digne du Béarns natal de l'homme. Il haussa les épaules alors qu'il se rappelait la scène. Son élève avait fait preuve d'une insolence toute propre à sa jeunesse, mais qui était inacceptable dans le domaine de l'Art – pas question de se permettre de tels écarts.
= " Il devait réagir à un message transmis par Renia, et il a essayé d'intercepter directement la directive, lorsque je l'ai communiquée à Renia. "
Petite pause pour s'assurer que son interlocuteur avait toujours son attention.
= " S'il commence à transgresser les règles lorsqu'il n'y a pas de danger, il n'aura aucune raison de ne pas continuer quand les risques deviendront sérieux. "
Il avait eu un petit mouvement de tête méprisant. Si Ardent n'était pas capable de se plier à un minimum de discipline, il devrait se trouver une autre carrière. Et puis, comme si l'on pouvait berner Clément Ordajonc aussi facilement ! Y songer était stupide de la part de son élève, même si le maître d'Art reconnaissait, au fond de lui-même, que celui-ci avait eu du cran d'oser. Mais il n'irait jamais l'avouer face à Vainqueur – ni à personne d'autre.

= " Je lui ai simplement rappelé que s'il ne souhaitait pas suivre les consignes de mes classes, il pouvait aller chercher un autre instructeur. "
Pas de détours non plus dans le regard, Clément soutenait celui du roi sans hésitation.
= " Ardent possède un potentiel intéressant, mais il ne pourra jamais le développer s'il n'apprend pas d'abord à se modérer. L'inverse serait dangereux, pour lui et pour le clan qu'il intégrerait. "
Un instant de silence tomba sur la pièce alors que le vieil homme ruminait sa réponse aux derniers mots de Vainqueur. Il le rompit d'un ton parfaitement assuré.
= " Un artiseur isolé n'a que peu de pouvoir. A moins que vous n'ayez des raisons de vous plaindre du clan actuel, je ne vois pas de motif de changer vos cartes. "
Son regard semblait défier le fils de Bienséance de lui donner une raison tangible de le blâmer.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Dim 20 Fév - 11:28

Vainqueur s'était lui aussi confortablement installé dans le fauteuil opposé, les jambes étendues devant lui et sa tête dans la paume de sa main. Le vieil homme avait toujours parlé brièvement et sans faire de détours, et le roi aimait assez cela pour rester attentif tout du long - contrairement à son attitude envers bien d'autres conseillers.
Le jeune souverain haussa un sourcil au mot "interception". Clément marqua une pause. Vainqueur se pencha en avant, coudes sur ses genoux et menton entre ses mains : la conversation devenait trop intéressante pour qu'il puisse encore rester plus longtemps dans une attitude négligée. Intercepter des messages, ça, ça n'était pas conventionnel. Y avait-on seulement pensé avant ? Quel avantage monstrueux cela pouvait donner contre un ennemi utilisant l'Art... Vainqueur souriait tout en réfléchissant... Puis il eut une légère moue, perplexe : mouais, restait d'abord à trouver un tel ennemi.

Clément le regardait droit dans les yeux, sérieux et déterminé, peut-être un peu blessé dans son orgueil, ce que Vainqueur pouvait aisément comprendre. Il défendait sa charge sans sourciller. Le fils de Bienséance s'efforça de restait neutre, attendant que Clément réponde à toutes ses questions.

- Je n'ai pas eu de raison de me plaindre du Clan jusqu'à maintenant, maître. Vous avez été un excellent professeur pour moi, et je ne vois personne d'autre que vous tenir aussi bien votre charge. J'enverrai un message à Ardent pour lui dire que vous restez son instructeur et qu'il vous doit obéissance pendant les cours.

Vainqueur marqua à son tour une légère pause, changeant de sujet. Il détourna le regard vers ses livres sur Chalcède, se demandant un instant comment aborder le sujet. Aucune idée. Il revint soutenir le regard du vieux maître.

- Les cartes sont vieilles maître Ordajonc, et il me faudra bien les changer un jour. Et même assez tôt si certaines viennent à tomber prématurément. Je ne peux pas me permettre de prendre de risques à ce sujet, il faut un clan d'Art aux Six...Quatre-Duchés en toute circonstance et on ne peut réduire les années nécessaires pour former des apprentis. Vainqueur se mordit légèrement la lèvre inférieure. J'aurai préféré attendre, ma mère aurait sûrement bien eu cette idée aussi un jour ou l'autre et elle aurait mieux su trouver les mots que moi pour vous l'annoncer. Mais le temps n'est plus un luxe que je peux me permettre.

Léger soupir. Et inspiration déterminée.

Il faut lancer un Appel d'Art à travers le royaume. Et votre successeur devra faire partie des apprentis. Le ton de Vainqueur n'était plus celui de la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Clément Ordajonc
Cinq-Duchés
Ancien Maître d'Art
avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: maître d'Art
Âge: 82
DC: Lawena, Saule

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Lun 28 Fév - 23:13

Les pensées de Vainqueur semblaient suivre un tout autre chemin que celles du maître d'Art par rapport à la 'prestation' d'Ardent, et le vieil homme ne pouvait manquer de le remarquer. Il semblait bien intéressé... mais qu'avait donc le roi des Quatre-Duchés derrière la tête ?
= " Bien. "
fut la seule réponse à la décision de ce dernier concernant l'élève indiscipliné. Parce qu'il n'y avait rien d'autre à dire, pour Clément : le choix n'existait qu'entre cette manière de ramener son apprenti dans le droit chemin - droit pour le Maître, en tout cas - et une exclusion des cours d'Arts en cas de refus. Le compliment qui avait précédé, lui, ne l'avait extérieurement pas fait remuer un sourcil.

La suite le fit se renfrogner un peu plus. Inutile de demander quelle carte était la plus écornée par l'usage et le cours des années. Ainsi, le roi le voyait au bord de la tombe ? De ceux qu'il faut penser à remplacer parce qu'ils peuvent disparaître d'un jour à l'autre ? Avec un peu de bonne foi, il aurait pu reconnaître que tout cela n'était pas dénué de vérité, et que, pour une fois que Vainqueur faisait preuve de prévoyance, cela méritait peut-être d'être noté, mais c'était sans compter sur la fierté d'un vieil homme qui se refusait à voir en face son âge clairement avancé désormais.
= " Nous sommes encore tous six, et aucun de nous n'est en voie d'abandonner sa place dans les lunes à venir. Et même si c'était le cas, plusieurs apprentis montrent des dispositions intéressantes, même si certains ont encore besoin d'apprendre la discipline. "

Pour Clément, pas de raison de changer les choses. A moins qu'il n'y ait une bonne explication à cela, mais il faudrait vraiment qu'elle soit très bonne - et, naturellement, bonne du point de vue de Vainqueur avait toutes les chances de passer pour la pire qui soit lorsqu'elle était considérée par le Maître d'Art.
= " Votre père a toujours laissé les Appels d'Art se faire à quinze années d'écart. Le dernier n'est pas si ancien. "
observa-t-il tranquillement, avant que son regard ne gagne un éclat encore plus vif :
= " Si mon roi m'ordonne de lancer un Appel d'Art, je le ferai. Mais j'aurais préféré avoir terminé la formation des apprentis actuels avant de prendre une autre classe d'élèves. "

Le lapsus ô combien révélateur ne passa pas plus inaperçu que les petits indices précédemment laissés par Vainqueur, et Clément ne fut plus longtemps en mesure de les ignorer.
= " Quels sont donc vos projets ? "
questionna-t-il finalement sans détours alors que le souverain confirmait qu'il ne désirait pas perdre de temps. Car pourquoi tant de hâte, s'il n'avait cherché qu'à maintenir les bases établies - et bien assurées - par son père ?
Malgré le ton du roi, qui était loin de laisser place à une critique, le Maître s'en permit une :
= " Sire, si je n'ai pas pris d'apprenti jusqu'alors, c'est que la bonne personne ne s'est jamais présentée. Je ne puis faire confiance au premier venu qui possède une prédisposition à l'Art. Vous comprenez certainement quels seraient les dangers, pour tous les quatre Duchés, voire même au-delà. "
Clément avait légèrement insisté sur le chiffre que, contrairement à son interlocuteur, il ne voyait absolument pas en augmentation.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Dim 6 Mar - 20:33

Les coudes sur ses genoux et son menton entre ses mains, Vainqueur était penché en avant dirigeant toute son attention vers le Maître d'Art. Un simple murmure d'approbation filtra de ses lèvres lorsque Clément affirma que les apprentis actuels étaient assez doués. Mais il était palpable que le sire Ordajonc était sur la défensive et le roi fronça les sourcils de mécontentement, sans rien ajouter pour l'instant.

Le Maître continua et l'expression de Vainqueur se fit plus sévère. Avait-on donc tant besoin que cela de le comparer à son père et devait-il vraiment tout faire comme lui ? Vainqueur se redressa et croisa les jambes devant lui, tout en tapotant l'accoudoir de son fauteuil du bout des doigts, légèrement agacé. Clément le provoquait-il en mettant un "si le roi l'ordonne" ? Ne venait-il donc pas de le faire il y a deux minutes ? Par El, pourquoi les discussions ne pouvaient pas elles aussi se résoudre par l'épée ?!

- Votre roi vous l'ordonne donc. Je vous laisse le soin de gérer les détails techniques, le plus tôt sera le mieux sans pour autant froisser la qualité de l'Appel. Le seigneur des Quatre-Duchés ne prenait pas de gants et n'avais plus aucune autre émotion que l'autorité, avec peut-être une pointe d'énervement. Vous vous concentrerez principalement sur ces nouvelles recrues. Le reste du Clan d'Art pourra vous remplacer à la tâche pour continuer d'approfondir les connaissances des apprentis actuels, et cela renforcera leur esprit d'équipe en plus des leçons d'armes et d'équitation auxquelles je les assignerai le reste du temps.

La conversation semblait terminée pour Vainqueur. Il détestait cela. Pourquoi n'arrivait-il pas à être plus neutre alors qu'il endossait son rôle de roi autour de ces conseillers en tout genre ? Il passait de l'ennui à l'exaspération et terminait toujours par des déclarations abruptes. Rien à voir avec les réunions militaires ou avec les discours avec le commun. Les yeux de Clément ne le lâchait pourtant pas du regard. On voyait son père à la place où il occupait, il était maintenant une couronne alors qu'il avait depuis toujours été une épée.
Au lieu de s'en aller, le maître d'Art le questionna ouvertement. Un sourire se dessina peu à peu sur les lèvres de Vainqueur. Le vieux le questionnait. C'est qu'il avait encore de l'audace à son âge, l'ancêtre. Et la remarque suivante ne fut pas moins relevée.

- Vous êtes un perfectionniste Maître Ordajonc. C'est une qualité que j'apprécie habituellement, mais vous avez plus de quatre-vingt ans. Combien d'Appels d'Art comptez-vous encore attendre avant de fournir un nouveau Maître au royaume ? Je me fiche que vous trouviez votre âme soeur dans un apprenti, forcez un peu votre confiance et prenez le meilleur et le plus dévoué. Je ne peux pas croire qu'il n'y ait que de la racaille qui réponde aux Appels tout de même.

Le roi soupira légèrement, s'adossant à son fauteuil regardant ailleurs. L'instant d'après, il se rappela la question de Clément et le même sourire naquit de nouveau sur ses lèvres. Il reporta ses yeux sur le maître d'Art.

- Est-ce juste pour le plaisir de la rhétorique ou n'avez-vous vraiment pas encore votre idée là-dessus ? Bah, j'ai toujours été le dernier des cancres pour ce qui est de cacher mon jeu et mes intentions. Vous voulez donc vraiment l'entendre de vive voix ? Bien.

La voix de Vainqueur était pleine de défi, d'adrénaline, de rêve et d'ambition, de force, d'espoir et de légendes. Il était plus que jamais vivant.

- Je prépare la guerre contre Chalcède.



Revenir en haut Aller en bas
Clément Ordajonc
Cinq-Duchés
Ancien Maître d'Art
avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: maître d'Art
Âge: 82
DC: Lawena, Saule

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Dim 13 Mar - 19:03

Le maître d'Art ne manqua pas de remarquer le déplaisir de Vainqueur à la mention de son père, et du sous-entendu impliquant ce qu'il aurait fait à sa place, mais bien qu'il ait conscience du mauvais effet de ses paroles sur le roi, il n'avait aucune intention d'ajouter complaisance ou dissimulation à ses dires.
Seule une légère crispation de la mâchoire fit écho à l'ordre répété du souverain, que Clément sentait maintenant passablement agacé. Il détestait ces instants où le roi des Quatre-Duchés ne se maîtrisait pas plus qu'un gamin trop gâté. Prospère, lui, ne se serait jamais laissé aller à se conduire ainsi... mais ce temps que le vieillard regrettait était bien fini.

Armes et équitation, pour les artiseurs ? Voilà qui était encore autre chose de nouveau... Une petite question acide affleura aux lèvres du vieil homme, qui la réprima un instant, avant de lui permettre finalement de sortir à l'air libre, ses yeux noirs luisant du même défi que ceux de son interlocuteur :
= " Serai-je également convié à ces leçons ? "
Il était évident pour le maître, que son âge l'écartait d'avance de ces activités. Quoiqu'il pensait le souverain Loinvoyant assez matois pour être capable de lui répondre par l'affirmative par provocation, même si ses prévisions d'origine étaient tout autres. Clément se demandait en outre si cette manière d'éloigner son clan de lui constituait une manœuvre de la part de Vainqueur. Cela n'avait de toute manière rien pour lui plaire, et il imaginait mal la frêle Ecume une épée à la main, pas plus que le timide Herlem lancé au grand galop.

Mais le roi avait décidé, et le roi avait ordonné, aussi le maître d'Art n'avait plus d'autre choix que de s'exécuter, que ce soit pour l'Appel ou pour celui qui prendrait sa place lorsqu'il en deviendrait totalement incapable. D'ailleurs, cela aussi, n'était-ce pas une manière de l'écarter ? Ou du moins, de pouvoir le faire si les circonstances en inspiraient la nécessité au fils de Bienséance, et ce sans dommages pour le savoir d'Art de Castelcerf ?
= " Il en sera ainsi que vous le souhaitez, Sire. "
conclut-il avec une évidente mauvaise grâce et un signe de tête qui valait acceptation.

Son ton perdit ensuite toute teinte de sentiment, pour n'être plus que l'énoncé de faits.
= " Il faudra quelque temps pour organiser tout cela. L'Appel, les changements d'instructeurs pour les apprentis actuels, la préparation des artiseurs actuels à enseigner, et puis le logement des nouveaux élèves, et le reste de leur installation à Castelcerf. "
Maintenant qu'il avait accepté ce que Vainqueur attendait de lui, bien que sans enthousiasme, il n'était plus question pour lui de remettre en cause les choix du roi. Le seul problème de Clément était désormais de mener sa tâche à bien.

Son regard, qui semblait s'être perdu dans les ombres d'un coin de la pièce alors qu'il réfléchissait aux obstacles possibles, revint se poser avec plus d'acuité sur Vainqueur, et y resta un instant avant que le vieil homme ne reprenne la parole.
= " Sire, quel genre d'Appel souhaitez-vous, au juste ? Vous savez que son ampleur peut varier d'un murmure perceptible seulement par les plus sensibles, à un coup de tonnerre qu'aucune personne un tant soit peu sensible à l'Art ne peut manquer. "
C'est qu'il doutait que, pour cela comme pour le reste, le jeune roi soit prêt à suivre l'exemple de son père, et des Appels légers qui n'amenaient à Castelcerf que la fine fleur des artiseurs – ce dont Clément s'était tout à fait satisfait.

Sa dernière question lui sembla un instant s'être perdue dans les rêves de grandeur du souverain des Quatre-Duchés, mais la suite lui prouva qu'elle n'en avait été que retardée. Et la réponse laissa le maître d'Art sans voix, et sans plus de réaction qu'une crispation plus marquée de ses épaules voûtées par l'âge. Par El, c'est qu'il ne plaisantait pas, cet insolent ambitieux ! Dans quel sentier contraire à ses espérances, son allégeance aux rois Loinvoyant allait-elle entraîner le maître d'Art ? Il n'en avait que trop clairement l'intuition désormais.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Ven 18 Mar - 20:50

Vainqueur leva un sourcil tout en soulevant légèrement la tête. Il faisait de l'humour ou bien... ? Le roi était incapable d'y répondre. Ca n'avait pas vraiment d'importance et il haussa simplement les épaules.

" Vous êtes le bienvenu si vous le souhaitez. " lança-t-il d'un ton détaché, signifiant tant la fin du sujet que son indifférence face au comportement que choisirai le maître d'Art.

Le jeune homme se massa la tempe légèrement, il avait parlé trop vite. Maintenant il espérait surtout que si Clément rappliquait, il n'aurait pas trop de critiques en bouche pour perturber les autres. Sûr que ça allait changer les Artiseurs de leurs journées habituelles.
Mais on n'entrainait pas un Clan pour la guerre comme on l'entrainait pour la paix. Vainqueur était tout de même assez lucide sur ses capacités pour savoir qu'il ne pouvait à la fois transmettre tous ses ordres par l'Art à ses détachements tout en menant des charges de front. Quoique. Mais il ne pourrait jamais donner la capacité de réponse à ses généraux, et la communication étant le nerf de la guerre - comme le disait si bien Brun - avoir des Artiseurs aux premières loges pour synchroniser des milliers de troupes sur différents fronts était un avantage dont les Quatre-Duchés ne pouvaient pas se passer.

L'ordre était au moins passé, et si Clément émettait quelques réserves, Vainqueur jugea quelles étaient plus pour la forme qu'autre chose. Mais les dernières questions étaient ouvertes. La taille de l'Appel d'Art ? Vainqueur se redressa sur son fauteuil et se gratta la tête.
Mais qu'est-ce que j'en sais moi ?
Il eut une légère moue perplexe se demandant comment répondre face à un maître sans passer pour un apprenti.

" Oui, je me souviens de vos leçons. J'aurai tendance à privilégier un appel large. Vous aurez plus de travail sur les bras, Maître, pour trier le bon grain de l'ivraie tant sur leurs qualités potentielles en tant qu'Artiseurs mais aussi sur leur dévotion à la couronne... mais au final, à avoir un plus grand nombre de recrues potentielles, le royaume ne peut qu'en sortir gagnant. "

Vainqueur ne semblait pas vraiment convaincu par son argumentation, cela lui paraissait se tenir sur la logique des nombres mais il n'y avait pas vraiment pensé avant. Et émettre un raisonnement en deux minutes relevait plus de l'improvisation.
Il finit par hausser de nouveau les épaules.

" Je vous fais entièrement confiance pour gérer tout cela au mieux, Maître Ordajonc. C'est votre domaine après tout. " La nonchalance perçait derrière la remarque, mais le jeune roi n'avait pas l'humeur à répéter des vérités qu'il pensait su par tous.

Clément avait loyalement servi son père avant lui, puis il avait été son instructeur durant son enfance et malgré ses opinions il ne l'avait encore jamais déçu.
Et Brun qui lui disait de le surveiller un peu plus et qui commençait à parler de partisans de tel côté ou de telle alliance de l'autre... Bordel il était le roi, il n'avait pas besoin de s'assurer la loyauté de ses sujets quand c'était un devoir qu'ils avaient de la lui donner, non ? Clément ferait son travail, Vainqueur en était persuadé. Il n'entrerait pas dans les petits jeux de pouvoir qu'il détestait tant.

Il serra les dents et se répéta mentalement la phrase, pour s'en persuader de nouveau.
Soupir.

- Autre chose, Maître ? Légèrement las, Vainqueur n'attendait plus qu'à se replonger dans Chalcède pour se changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas
Clément Ordajonc
Cinq-Duchés
Ancien Maître d'Art
avatar

Messages : 383
Date d'inscription : 09/11/2010
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: maître d'Art
Âge: 82
DC: Lawena, Saule

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Sam 26 Mar - 20:19

Le reste des problèmes soulevés par sa décision semblait ennuyer profondément le roi – tiens donc, le contraire aurait été étonnant. Il ne fallait tout de même pas imaginer que Vainqueur allait réfléchir aux conséquences de ses choix – du moins, à celles dont il n'avait pas envie de s'occuper. Clément songea qu'il verrait la suite avec le Clan, il faudrait déjà leur annoncer la nouvelle, et le reste s'organiserait progressivement. Mais Vainqueur se rendait-il vraiment compte de la surcharge de travail qui allait leur en coûter à tous ?
Sa pique ne suscita presque aucune réaction, et le maître en fut vaguement vexé – était-ce encore sa fierté ? ou la comparaison de ce qu'aurait pu répondre Prospère ? Mais il ne partageait pas, avec le fils, le même lien pétri d'Art qui l'avait lié au père, et ne pouvait – ni ne voulait, dans le fond – prétendre à aucune camaraderie en-dehors du cercle si étroit de son clan.
Dans tous les cas, loin de planifier ce que Vainqueur craignait, et qui s'appellerait sans doute une trahison – il n'était pas encore mûr pour cela, même si cela viendrait peut-être – le maître d'Art songeait plutôt qu'il aurait bien peu de temps à lui, mais qu'au moins, ses nouvelles tâches l'éloigneraient un peu de la tentation d'artiser. Bien que, il le savait, elle reviendrait encore plus forte au moment où il s'y attendrait le moins.

Toujours ce comportement bien peu royal qu'adoptait le souverain. Clément resta de marbre. Un grand appel. Bien. Il s'en était douté. Rien n'était de trop pour Vainqueur Loinvoyant. Vite et en grand. Clément aurait pu lui rétorquer qu'il ferait bien d'être aussi pressé d'assurer la continuité de sa lignée, mais il se doutait que l'argument lui était déjà bien assez répété par Bienséance, qui n'avait toujours pas renoncé à trouver épouse à son fils. Et puis, ç'aurait été un coup bas, bien peu dans le goût du maître d'Art – à son âge, on avait du mal à se baisser, surtout quand on était depuis longtemps habitué à dire les choses en face.

Devant la manifeste envie du roi de voir le vieil homme débarrasser le plancher – ce contre quoi ce dernier n'avait d'ailleurs rien en cet instant – il fit la réponse qui était visiblement espérée :
= "Je ne crois pas, Sire. Puis-je me retirer ? "
Clément se faisait à son tour pressé de partir. Il allait maintenant devoir annoncer tout cela aux artiseurs de Castelcerf, et voir ce que ces derniers en pensaient, en plus de commencer à s'y préparer.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   Sam 26 Mar - 20:33

- Je vous en prie Maître.

Vainqueur semblait lui aussi soulagé de la fin de cet entretien. La tension retomba de ses épaules, et c'est d'une démarche plus amicale qu'il se leva pour raccompagner le maître d'Art jusqu'à la porte.

Il était de nouveau seul.
Le roi soupira et s'étira un instant, comme si cette simple discussion avait été un exercice difficile pour lui.
Puis il sourit de toute ses dents. Ca y est, il allait les avoir ses Artiseurs de combat ! Le souverain, tout à sa bonne heure et excitation, bondit pour retrouver les livres de Chalcède là où il les avait laissés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Discussion en hautes sphères [02-09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Discussion en hautes sphères [02-09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Discussion]Le Site Du Zéro
» flood discussion
» POWERFUL : Forum de discussion
» Une discussion privée [Pv Eva]
» Salut des Hautes Alpes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les appartements :: Archives V1 et V2
-