AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiara Lunabille
Cinq-Duchés
Duchesse de Rippon
avatar

Messages : 282
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Duchesse de Rippon
Âge: 36
DC: Shyrin, Elke

MessageSujet: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Sam 23 Aoû - 18:23

Comme tous les jours depuis qu’elle était à Castelcerf, Chiara était devant la croisée de son petit salon de réception et regardait dehors. Cet endroit lui donnait le sentiment d’étouffer et pour la première fois, elle ressentait le besoin impérieux de s’évader, de s’envoler. Vers Castelorme, son duché chéri, seul endroit au monde où elle se sentît vraiment chez elle. Mais il se passerait encore au moins deux ou trois mois avant qu’elle retrouve son foyer. En attendant, elle devait terminer ce qu’elle avait commencé. Intrigues et complots avaient pris forme, dans sa jolie tête, si ce n’était dans les faits, et elle devait désormais agir avant de quitter la capitale des Quatre-Duchés. Oh oui, il était plus que temps de faire avancer ses projets. C’est pourquoi elle avait lancé une invitation un peu particulière à des personnalités choisies avec soin. Elle tenait salon une fois par semaine, même ici, comme toutes les dames influentes de la Cour, mais ce jour-là c’était particulier.

Tournant le dos à la fenêtre qui lui rappelait ben trop les libertés qu’elle avait prises récemment et le désir qu’elle avait de poursuivre son exploration inconvenante d’une opportunité qui s’était offerte à elle, elle vérifia l’ordonnancement de la pièce d’un œil critique. Déjà maniaque dans la vie quotidienne, elle devenait pire encore lorsqu’il s’agissait de recevoir. De plus, la rencontre de ce jour là revêtait une importance toute particulière pour elle. De ce qui en ressortirait dépendraient bien des choses essentielles pour son avenir et celui de sa famille. Le salon aux couleurs bleu et argent n’était pas aussi luxueux et confortable que celui de ses appartement en Rippon mais il était néanmoins convenable. Les fauteuils et le sofa avaient été disposés avec soin autour d’une délicate table basse de marqueterie. Coussins, guéridons, vases pleins de fleurs et bibelots divers habillaient l’ensemble et lui conféraient une aura chaleureuse et toute féminine. Thé et petits fours seraient servis sous peu, dès l’arrivée de ses invitées en fait, et il ne lui resterait plus qu’à œuvrer au bon déroulement de l’après-midi.

Un coup à la porte l’avertit de l’entrée de sa camériste qui venait l’informer que tout était prêt. Elle donna son accord pour faire entrer les deux valets chargés d’énormes plateaux et les observa mettre tout en place suivant les directives précises de Malice. Elle avait fait sortir son propre service de porcelaine apporté de Castelorme dans ses malles, donné son propre thé à infuser et commandé tout spécialement à la cuisine un assortiment de petits fours sucrés et salés choisis méticuleusement. Les valets repartirent après l’avoir saluée avec respect et Malice retourna dans l’antichambre pour être prête à accueillir les invitées de sa maîtresse. Rien n’était laissé au hasard, c’était ce qui faisait la force de la Duchesse. Elle était sûre d’elle et de ses atouts incontestables. Restait à espérer que Sérénité se tienne bien, que la dénommée Priscille ne soit pas trop vulgaire pour une parvenue, que Mésange ne l’irrite pas trop et qu’Acuité réponde à ses attentes. Mais les choses se déroulaient-elles jamais exactement comme on l’espérait ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1095
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Dim 24 Aoû - 12:11

Acuité achevait sa préparation. Les cheveux relevés en un chignon distingué, elle aplatit les derniers pans de sa robe de velours bleu roi bordé de fourrure blanche. Chaussant ses bottines, elle jeta un dernier coup d'oeil dans le miroir qui lui rendit le reflet d'une jeune femme épuisée certes, mais de bonne famille.

Elle était attendue dans les appartements de Dame Lunabille et n'avait aucune envie de s'y rendre bien entendu. Les goûters mondains l'ennuyaient ferme et elle eut de loin préféré entraîner son Art. Mais sa mère dont le ventre s'arrondissait s'ennuyait. Son père, le Duc Glace Loinvoyant, n'autorisait pas sa femme à quitter le château, en conséquence, la Duchesse n'avait que peu d'activités.

Acuité avait donc décider d'accompagner Mésange au lieu de trouver une excuse pour ne point s'y rendre.
Elle quitta sa chambre et se dirigea vers les appartements de ses parents. Son père était occupé dans son bureau, sa mère terminait d'être coiffée. Une domestique lui avait été attitré afin qu'elle fasse le moins de mouvement possible et ne se fatigue. Il faut dire que son malaise dès le premier jour à Castercelf avait fait de l'effet.

Déambulant dans les couloirs du château, Acuité avait proposé son bras afin que sa mère puisse s'y appuyer au besoin. Et celle-ci l'avait d'ailleurs agrippé plus pour le plaisir d’être en contact avec sa fille que par nécessité.

Lorsqu'elles se présentèrent dans les appartements des Lunabille, une jeune fille les accueillit avant de leur faire changer de pièce.
Le salon dans lequel elle arrivèrent était charmant, signe évident d'un goût prononcé pour les belles choses de Dame Lunabille.

Les trois femmes se saluèrent avec fortes références et paroles aimables avant de s'installer sur un divan moelleux.
Aussitôt, on leur plaça une tasse de thé dans les mains.
Acuité laissa sa mère parler, attitude normale pour une petite duchesse accompagnée de sa mère, mais elle prit toutefois l'initiative de remercier chaleureusement Dame Lunabille pour son invitation en sus de sa mère.
Il ne restait plus qu'à attendre le reste des invitées à priori, invitées dont Acuité ignorait tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Sam 30 Aoû - 16:00

Priscille se retenait pour ne pas courir dans les couloirs du château. Elle ne voulait pas être en retard, mais risquait de déranger sa toilette.

Pour l'occasion, elle avait choisi une robe lila, simple et élégante, avec un cache-cœur blanc approprié à la saison. Sous le tissu, ses jambes étaient gainées d'un épais collant : Priscille était frileuse et cette invitation au sommet lui procurait déjà assez de frissons. Noués en une natte épaisse, ses cheveux reposaient sur son épaule gauche. Elle avait l'air bien sage, avec pour seuls bijoux une paire de pendants d'oreille en perles. Elle se sentait presque toute nue mais savait qu'elle ne devait pas en faire trop face aux femmes racées qu'elle allait côtoyer. Les Duchesses de Rippon et Béarns, rien de moins !

Elle avait envoyé Arianna fureter pour connaître la liste des invités. Sa jeune page l'avait aussi conseillée dans l'essayage interminable de ses différentes tenues. Depuis son embauche, la fille s'était montrée performante et Priscille avait hésité à l'emmener. Mais la Duchesse Lunabille aurait sans doute une foule de serviteurs à son service...

Parvenue devant la porte, Priscille prit une courte inspiration et toqua à la porte. On l'introduisit bientôt dans les fameux appartements. L'argent lui sauta aux yeux, les fleurs aux narines et elle sentit ses joues rosir.

La Duchesse de Béarns et sa fille Acuité étaient déjà assises sur le sofa à discuter. La Duchesse Lunabille se leva pour l'accueillir, ce qu'elle n'aurait pas un jour cru possible, et Priscille se fendit d'une révérence parfaite - peut-être un peu trop profonde, on n'était jamais trop prudent. Sur son invitation, elle s'assit sur le plus petit fauteuil, et le personnel lui tendit la plus fine des porcelaines.

Son cœur faisait des bonds, ses yeux papillonnaient de partout et parcoururent la pièce pour voir si Songe ne se cachait pas quelque part. Mais non, c'était un salon entre adulte, entre femmes. Lentement, elle porta la tasse à sa bouche, se brûla et n'en laissa rien voir, un charmant sourire décorant ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Sam 30 Aoû - 19:02

Devant les escaliers qui menaient aux appartements des Lunabille, Mésange douta soudain de sa décision. Il aurait été facile, à vrai dire, de décliner l’invitation de la duchesse de Rippon – qu’elle prétexte juste sa grossesse, et ses désirs devenaient des ordres. Elle en était à son septième mois à présent, à quelques semaines près, et se trouvait de plus en plus essoufflée en accomplissant de simples tâches quotidiennes… et de plus en plus désœuvrée, à mesure que les visiteurs la fuyaient pour son propre repos.
Non, Mésange avait décidément bien fait d’accepter de se rendre chez dame Lunabille. Il suffisait qu’elle s’appuie un peu sur le bras de sa fille, comme cela, et toutes ces marches ne seraient bientôt qu’un mauvais souvenir.

La duchesse de Béarns s’était revêtue d’une robe de velours prune à la coupe fort simple, mais qui soulignait son ventre arrondi. Sur ses épaules, un éternel châle – vert sombre, ce jour-ci – la protégeait des vents coulis qui hantaient les couloirs du château. Et bien qu’elle aurait aimé les garder libres, ses cheveux avait été relevés en un chignon plus distingué, dont s’échappaient quelques boucles couleur d’or sombre.

Se parer ainsi lui avait donné une étrange sensation de vertige : il y avait des semaines qu’elle n’avait pas paru à un repas officiel, et au moins une qu’elle n’était pas sortie de ses appartements. Glace la gardait jalousement enfermée, sans pourtant passer trop de temps à ses côtés, quant à leur fille… Mésange n’avait pas le cœur de la prier de s’occuper d’une femme enceinte et esseulée, alors qu’elle avait manifestement tant à faire dans ce château où elle avait déjà ses habitudes.
L’invitation du jour tombait donc véritablement à pic, d’autant plus qu’elle permettait à la mère et sa fille de se retrouver en dehors de la chambre de la duchesse. Quant à savoir pourquoi dame Lunabille les honorait toutes deux… Mésange n’avait pas cherché à le deviner, se contentant de savourer d’avance cette distraction bienvenue.

Déjà les Loinvoyant arrivaient devant la porte des appartements ducaux, étaient introduites par une petite servante. Bleu et argent, le salon était meublé et décoré avec beaucoup de goût ; dame Lunabille quant à elle les accueillit gracieusement. Quelques salutations et révérences plus tard, et elles toutes s’asseyaient sur un large divan, au grand soulagement de Mésange qui commençait à fatiguer.
Elle renouvelait ses remerciements pour l’invitation lorsqu’une nouvelle jeune femme fit son apparition, cheveux de feu et robe lilas, présentée comme Priscille Châteaurouge – quelque noble cervienne dont elle ignorait encore tout.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Lun 22 Sep - 18:50


C'était une bien belle journée à vrai dire. Sa promenade en compagnie de Vainqueur le matin même avait été presque parfaite. Presque. Un soleil brillant avait illuminé leur promenade à cheval et ce, malgré le froid mordant.

Comme la première fois, dans les jardins du château, ils apprenaient à se connaître, domptant chacun les envies et les ambitions de l'autre. Les promesses de demain faisaient le bonheur d'aujourd'hui. Une fois que la guerre serait terminée, Sérénité deviendrait Reine.
Reine des Cinq-Duchés, quel titre magnifique et effrayant à la fois.

Devant l'ardeur de Vainqueur à mener le combat autant que ses troupes, elle ne doutait pas une seule seconde qu'il ne reviendrait pas vivant. Le Roi avait cela dans le sang, comme chaque Loinvoyant, et le fruit de leur union ne pourrait qu'être parfaite.

Parfois, elle se surprenait à imaginer le visage de l'enfant qui résulterait du fruit de leur amour. Mais la seule chose qui persistait  après le rêve, était cette perfection qu'elle mettait en oeuvre, pour être la Reine parfaite aux yeux de Vainqueur.

Non, rien ne pourrait entacher cette journée délicieuse, et c'est le sourire aux lèvres qu'elle entra dans les appartements de ses parents. Malice était là, faisant le pied de grue comme à son habitude, et Sérénité lui laissa son châle, dévoilant ainsi ses épaules frêles bordées de fourrure d'hermine.
Radieuse, elle fit une entrée des plus charmante, s'excusant pour son retard en appuyant bien le fait qu'elle était auprès de Vainqueur.

Elle salua chacune des femmes présente en insistant un peu plus sur Mésange et Acuité. Après tout, elle serait bientôt de la même famille.
Toutefois, elle n’exclut pas Priscille Chateaurouge, même si elle n'avait pas la moindre idée de la raison de sa présence ici. Encore une idée de sa mère à priori.

Enfin, elle acheva les salutations auprès de sa mère, avant de s'installer sur le divan à côté d'elle et attrapa au vol la tasse que Malice tardait à mettre entre ses mains, à son goût.

Oui décidément, la journée était parfaite et même les visages fatigués des Loinvoyant dans la pièce n'y changerait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Lunabille
Cinq-Duchés
Duchesse de Rippon
avatar

Messages : 282
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Duchesse de Rippon
Âge: 36
DC: Shyrin, Elke

MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Lun 22 Sep - 21:06

Par toutes les pierres de Castelorme, qu’Eda lui vienne en aide, priait intérieurement Chiara alors que ses invitées se présentaient les unes après les autres et prenaient place sur les confortables sièges de son petit salon. Entre la mine maussade d’Acuité, la silhouette difforme de Mésange, la nervosité maladroite de Priscille et la mauvaise volonté évidente de Sérénité, elle était vraiment gâtée. Un instant, prise d’un doute, elle se demanda ce qui avait bien pu lui passer par la tête pour organiser une telle réunion. Elle se reprit instantanément pourtant et accueillit chacun avec une parole aimable et un sourire poli. De toute façon, elle n’avait pas la réputation d’être une femme chaleureuse alors inutile de jouer les hypocrites. Une tasse délicate entre ses mains plus élégantes encore, elle commença par celle au rang le plus élevé et celle dont il était le plus évident qu’elle fusse proche en raison de leurs points communs, même s’il n’en était rien en réalité. Mésange et elle se connaissaient à peine. C’est tout juste si elles échangeaient quelques paroles courtoises lors des occasions officielles qui les réunissaient régulièrement.

- Il y a longtemps que j’aurais du rechercher votre compagnie, ma chère, nous avons tant en commun, entreprit-elle donc aimablement la Loinvoyant.

Il était vrai qu’elles étaient toutes deux duchesses, toutes deux mères de filles du même âge, toutes deux esseulées parfois aussi, et surtout toutes deux coincées à Castelcerf pour l’hiver. La ressemblance s’arrêtait là pourtant. Mais qu’importe, elles se devaient de préserver au moins les apparences. Il ne saurait être question d’animosité entre Rippon et Béarns.

- Je ne crois pas que vous connaissiez Priscille Châteaurouge, poursuivit-elle en se tournant vers la petite dinde aux cheveux vulgairement rouge. Vous avez connu mon fils Songe en des circonstances plutôt dramatiques si je ne m‘abuse. Si vous nous racontiez cette effrayante aventure ?

Et voilà. La Duchesse de Rippon venait d’entamer cette danse à laquelle elle était si accoutumée qu’elle lui venait naturellement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Mar 23 Sep - 15:29

Une fois assise, Mésange s’était rapidement remise de son essoufflement passager. Elle serrait étroitement sa tasse de thé, dans l’espoir de se réchauffer les mains, et répondait gentiment aux politesses qui lui étaient adressées. Enfin, Sérénité parut, s’excusant bien trop abondamment de son galant retard, et les choses sérieuses commencèrent.

Mésange n’était pas un habile stratège, mais elle avait suffisamment observé les audiences de son duc d’époux pour savoir que dame Lunabille avait pris leur petite réunion en main. Une lueur d’intelligence calculatrice avait brillé dans son regard déjà habituellement froid, qui avait fait courir un petit frisson glacé dans le dos de la duchesse de Béarns.
Assurément, on n’allait pas discuter politique ni mariage d’intérêt – Mésange restait aux abois concernant une éventuelle union de sa fille et de Songe depuis ce fameux banquet de bienvenue –, puisque toute l’assemblée n’avait pas l’intérêt d’une telle discussion. Malgré son aspect un peu superficiel, la jeune rouquine serait aujourd’hui celle qui empêcherait la conversation de prendre une tournure dangereuse, et la béarnoise ne pouvait pas lui en être plus reconnaissante.
Mais alors, si l’on n’allait pas échanger sur ce genre de sujets, pourquoi cette expression si déterminée sur le visage de Chiara ?

Coupant court aux réflexions quelques peu angoissées de Mésange, l’autre duchesse prit la parole, s’adressant à elle d’un ton poli mais dénué de véritable chaleur. Sans trop savoir sur quel pied danser après cette réflexion presque incongrue – de son point de vue, les deux femmes étaient véritablement opposées, en dehors de leurs conditions de duchesses et mères –, elle répondit précautionneusement :

— Vraiment ? Vous êtes trop aimable, madame, vous êtes bien plus impliquée que moi… – Mésange s’interrompit avant d’engager la conversation qu’elle désirait éviter par-dessus tout – … dans la vie de la Cour. Je ne fais moi-même que rester dans mes appartements la plupart du temps. D’ailleurs, je me dois de vous remercier une nouvelle fois pour l’aimable invitation.

Elle inclina gracieusement la tête en direction de Chiara, puis salua une nouvelle fois Priscille Châteaurouge comme leur hôte la lui présentait plus officiellement. Et la chorégraphie savamment organisée par la duchesse de Rippon se poursuivit, puisque ce n’était déjà plus au tour de Mésange de parler.


Dernière édition par Mésange Loinvoyant le Ven 17 Oct - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   Dim 28 Sep - 17:25

Sérénité fit son entrée avec désinvolture et Priscille suivit chacun de ses mouvements du regard, tâchant de dissimuler son envie. La jeune femme, de quelques années sa cadette, était tout ce qu'elle désirait être : jeune, belle, riche et vouée au meilleur parti qu'on puisse espérer. Le devait-elle à son intelligence, ou à sa naissance ? Contrairement à elle, l'héritière de Rippon était née avec une cuillère en argent dans la bouche, et elle la connaissait trop mal pour savoir si son prétendu bel-esprit était une réalité ou une flatterie.

Sérénité installée, Priscille reporta son attention sur la conversation entre les deux Duchesses. Si on pouvait appeler "conversation" cet échange de politesses, dont elle saisissait bien l'importance. Désireuses d'être en bons termes, les deux femmes se flattaient mutuellement, avec des méthodes différentes qui reflétaient leurs personnalités. Pour Chiara, lui ressembler était un compliment. Mésange se le refusait, n'hésitant pas à se rabaisser comme une vulgaire mère porteuse. L'admiration de Priscille était nettement plus tournée vers la flamboyante Lunabille que vers la triste Duchesse de Béarns, que sa réputation précédait. Quant à Acuité, elle semblait fuir la compagnie féminine pour les exercices sportifs, et traînait une aura de garçon manqué.

Soudain la Duchesse de Rippon s'adressa à elle, et elle eut la mauvaise impression d'être une distraction de salon. Elle comprenait mieux à présent pourquoi on l'avait invitée parmi ce beau monde, avide de faits divers autant que le bas peuple. Si elle fut déçue, Priscille n'en montra rien et reposa sa tasse sur la soucoupe avec un tintement délicieux. A elle de retourner la situation à son avantage, maintenant qu'elle était au centre de l'attention.

- J'en tremble encore, confessa-t-elle, mais Songe s'est montré assez courageux pour deux. C'était pendant le tournoi de cet été, lors de l'épreuve équestre interrompue par ces affreux Vifiers...
Elle savait ne choquer personne en s'exprimant ainsi. Glace Loinvoyant n'était-il pas le fer de lance du combat contre cette engeance ?
- Je suis parvenue à m'échapper des gradins mais une meute de chiens m'a attaquée. Songe est venu à mon secours sur sa monture, il m'a enlevé et m'a ramenée saine et sauve au château.

Elle souriait comme si c'était la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée. Ses joues avaient même légèrement rosi. Personne n'était obligé de savoir qu'elle enjolivait l'histoire et simulait le béguin pour son trop jeune sauveur.

- Et vous, Mesdames ? J'espère que vous n'avez eu aucun mal lors de ce terrible événement, reprit-elle d'un air inquiet, consciente de retourner, avec le droit à la parole, la politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]   

Revenir en haut Aller en bas
 

THÉ, COMPLOTS ET RAGOTS [MI-DÉCEMBRE 09 – PV MÉSANGE, ACUITÉ, SÉRÉNITÉ, PRISCILLE…]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» WWE TLC - 13 décembre 2009 (Résultats)
» ragots, secrets et retrouvailles [M., M-A., P-J.]
» Potins à gogo ~ Ragots de la semaine n°5
» Friday Night Smackdown - 23 Décembre 2011 (Carte)
» Les ragots du quartier....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les appartements :: Archives V1 et V2
-