AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chiara Lunabille
Cinq-Duchés
Duchesse de Rippon
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Duchesse de Rippon
Âge: 36
DC: Shyrin, Elke

MessageSujet: Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]   Jeu 31 Juil - 23:20

Les invités défilaient et se pressaient comme des poules autour du grain mais Chiara dominait la foule. Elle avait beau n’être pas très grande, elle était si hautaine, si belle, si sereine qu’elle paraissait flotter au-dessus de ce monde. Duchesse jusqu’au bout des ongles. Et le premier bal donné depuis le début de la guerre contre la Chalcède était l’occasion ou jamais de montrer au monde que les Lunabille régnaient toujours sur Rippon.

Tant de choses avaient changé, l’Épée Ardente pour commencer, songea la Duchesse. Mais toutes les épreuves n’avaient fait que renforcer ses convictions et lui faire gagner en confiance, en assurance et en puissance. Bientôt, se disait-elle, bientôt tout serait gagné. Plus que quelques efforts. Juste encore quelques pièces à jouer, quelques pions à placer.

Une débutante plongeant dans une révérence maladroite devant elle la détourna de ces pensées et elle revint au présent le temps de saluer la donzelle d’un sourire gracieux. Par Eda, quelle nunuche ! Cette mode des froufrous et du blanc virginal était épuisante. Pour sa part et selon ses habitudes, elle ne sacrifiait jamais son élégance naturelle à la mode. Elle était vêtus d’un velours bleu profond qui illuminait ses yeux gris et faisait flamboyer ses boucles rousses. Le décolleté était sage, les manches aux coudes et la coupe en général d’une sobriété rare. Elle ne portait que peu de bijoux mais d’une finesse inégalable : les saphirs Lunabille, comme elle se plaisait à les appeler en vue de leur dynastie à venir. C’était un cadeau de Raki qu’elle avait fait monter par le plus fin des joailliers avec une telle simplicité que les pierres semblaient tout juste effleurer sa peau nue. Oh oui, elle dominait cette foule !

Elle connaissait chaque visage, chaque nom, de la dernière des rombières au plus arrogant des jeunes gandins. Et elle s’assurait que chacun n’oublie jamais qu’elle était la reine incontestée de cette société. Un demi sourire de pure satisfaction étira le coin de ses lèvres un bref instant puis elle se reprit. Approchait à présent pour la saluer un homme qu’elle ne connaissait que de nom et de réputation. Bien sûr son visage ne lui était pas inconnu, mais jamais il ne lui avait été présenté. Et pour cause : il n’était pas issu du meilleur monde, loin s’en faut. Mais le monde moderne étant ce qu’il était, la bourgeoisie accédait à présent aux réunions de l’aristocratie et elle, Chiara Lunabille, Duchesse de Rippon, se devait d’ouvrir ses salons à tout ce qui comptait dans la société ripponnaise, y compris Bryggen Oswinn. Affable et souriante, elle lui tendit sa main à baiser comme à n'importe lequel de ses invités.

- Ser Oswinn, soyez le bienvenu à Castelorme. C'est un réel plaisir de vous compter parmi nous ce soir.


Dernière édition par Chiara Lunabille le Dim 24 Aoû - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]   Dim 17 Aoû - 5:56

Ce bal, pour Oswinn, n'était pas de l'ordre du divertissement; c'était une opportunité de tisser un nouveau réseau dans le milieu qu'il avait pourtant toujours abhorré, celui de la noblesse. Il avait depuis longtemps des contacts, le statut officiel étant néanmoins chose nouvelle. Tandis que le marchand balayait du regard la salle, afin de chercher de potentiels partenaires pour parler affaire, son regard se fixa sur une Dame de bleu vêtue. On n'aurait pu rater la duchesse, rayonnante de bonheur et de suffisance, pensa Bryggen. Chiara était dans son élément, et s'imposait dans sa salle de bal comme une reine dans son royaume.

Observant la femme s'approcher, il put apprécier la beauté de sa parure, et estimer sa valeur -par habitude sûrement. Les vêtements du contrebandier étaient sobres et pratiques, mais fins et bien taillés, et se fondait en conséquent bien dans le milieu environnant; mais la noble Dame resplendissait en comparaison.

Bryggen se vit sourire spontanément en réponse à la salutation; il prit sa main et la baisa doucement. Il s'était attendue à une femme froide, et la chaleur de son accueil le mit de bonne humeur.
-Je ne m'attendais pas à ce que ma réputation me précède, ma Dame, c'est un plaisir de vous rencontrer. Je ne sais ce que vous savez de moi, mais de vous je n'entends parler que de la duchesse. Auriez vous l'amabilité de me parler de Chiara?
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Lunabille
Cinq-Duchés
Duchesse de Rippon
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Duchesse de Rippon
Âge: 36
DC: Shyrin, Elke

MessageSujet: Re: Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]   Lun 18 Aoû - 0:19

Par Eda ! L’impudence de cet homme n’avait visiblement aucune limite ! Voilà sans doute ce à quoi elle devait s’attendre à présent que l’on admettait des inférieurs dans les événements mondains autrefois réservés à une certaine élite. Le monde moderne s’annonçait décidément bien chaotique. Pourtant, si la duchesse fut profondément choquée de cette entrée en matière, Chiara, trouva cela plutôt rafraîchissant et s’en amusa. À quoi bon faire scandale ? Elle pourrait toujours envoyer l’une de ses dames d’atour donner des leçons d’étiquette au fauteur de trouble dès le lendemain si ça devenait gênant. En attendant, elle se permit un léger rire marquant sa surprise autant que sa bonne humeur.

- Vous ne manquez pas d’audace, Ser Oswinn.

Elle ne lui en voulait manifestement pas pourtant, comme l’indiquait la lueur amusée dans son regard. Elle prit appui d’une main légère et gantée sur la rambarde devant laquelle elle se tenait pour recevoir les hommages de ses invités et embrassa la foule du regard. Les présentations semblaient terminées pour le moment et elle pouvait bien se permettre la distraction de discuter quelques instants avec le nouveau venu dans leur cercle mondain.

- C’est mon rôle de connaître chaque personne qui se présente au palais. Quelle sorte d’hôtesse serais-je si je n’étais pas capable de reconnaître l’un de mes invités ?

Son sourire était à nouveau affable, un peu impersonnel. C’était un sourire de façade, bien plus destiné à ceux qui les observaient qu’à son interlocuteur lui-même. Il était sans doute bien assez fin pour se rendre compte de la subtilité et pour comprendre la raison de son maintien impeccable. Un valet chargé d’un plateau s’arrêta et leur proposa diverses boissons. Elle choisit une coupe de cristal et attendit que le domestique se soit éloigné après avoir laissé Bryggen Oswinn se servir.

- Si ce que l’on dit de vous est vrai, vous devez déjà être fort bien renseigné à mon endroit. Aussi, je me demande bien ce que je pourrais vous apprendre de plus sur mon humble personne.

Elle le taquinait mais à moitié seulement. C’était également une manière de l’inviter à se dévoiler le premier. Une manière polie de lui rappeler que la Duchesse de Rippon n’était pas le commun des mortels mais qu’elle était néanmoins prête à bavarder avec lui. Elle le regarda droit dans les yeux et sourit à nouveau de son air tranquille et serein, celui de la grande duchesse qui plane bien au-dessus de la foule.

- Vous avez quelques minutes devant vous pour m’interroger avant que nous soyons interrompus. Je vous promets d’être aussi sincère que possible.

Elle paraissait s’amuser. Cette petite joute verbale s’annonçait intéressante et ce nouveau personnage la distrayait malgré ses manières déplorables.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]   Lun 18 Aoû - 23:40

Le contrebandier rit gentiment, appréciant la tournure que la conversation avait prise. Sa prise de risque avait payé et la comtesse était apparemment entrée dans le jeu, et tous deux semblaient s'amuser. Il était maintenant rassuré quant à la qualité de la personnalité de Dame Lunabille, et de trouver un réel sourire derrière le masque derrière celui affiché pour la société était toujours un exploit avec la noblesse, d'après lui.

Bryggen fit tourner le vin dans son verre, comme il aimait le faire durant ses conversations. Encore un vin de qualité, ces nobles avaient décidément trop d'argent à dépenser. Heureusement que des gens intègres comme lui étaient là pour rétablir l'équilibre, que deviendrait le monde sinon...
Pourtant la duchesse ne semblait pas répondre à tous les clichés de cette noblesse égocentrique, et sa personnalité méritait d'être explorée, le 'marchand' répondit donc avec plaisir:
-Comme je vous l'ai dit, je sais ce que l'on dit de Dame Lunabille, vous soignez bien votre image et votre réputation. Evidemment, tout le monde entend parler de la duchesse, mais je ne connais pas votre personne, aussi humble soit-elle, à proprement parler.
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Lunabille
Cinq-Duchés
Duchesse de Rippon
avatar

Messages : 280
Date d'inscription : 12/12/2013
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Duchesse de Rippon
Âge: 36
DC: Shyrin, Elke

MessageSujet: Re: Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]   Sam 23 Aoû - 17:18

Un bref instant, le sourire de la Duchesse se teinta d’une ironie mordante. Mais bien vite, le masque des convenances reprit sa place sur son visage alors qu’elle répondait d’une voix un peu plus basse pour être certaine de ne pas être entendue. La conversation devenait très inconvenante mais elle avait décidé de s’accorder ce petit privilège tant qu’elle le pouvait.

- C’est que, voyez-vous, la femme disparaît derrière le rang. Il en est toujours ainsi dans le grand monde et c’est pourquoi nos soirées sont bien souvent assommantes de banalité.

Une critique de la noblesse totalement inattendue de la part de celle qui menait incontestablement la danse dans la société ripponnaise. Mais après tout, n’était-elle pas la mieux placée pour voir les défauts d’une étiquette à laquelle elle tenait pourtant indubitablement ? Le choix qu’elle avait fait bien des années plus tôt lorsqu’elle était à peine plus qu’une enfant, l’avait menée de manière totalement consciente à adopter les comportements et les coutumes de la mieux née des populations. Elle avait donc tout étudié avec soin et surtout avec une lucidité dont étaient incapables ceux qui étaient nés dans ce milieu, selon elle.

- Par ailleurs, ma vie de femme est quasi-inexistante compte tenu de mes obligations de duchesse, aussi n’ai-je pas grand chose à vous apprendre de moi.

Mensonge éhonté mais qu’elle avait énoncé avec un naturel confondant. Elle était passée maîtresse dans l’art de trahir son monde et ce depuis de très longues années.

- Je suis cependant une mère et une épouse comblée. La vie de famille est restée quelque chose d’essentiel malgré la guerre et malgré tout ce qui nous retient, le Duc et moi-même, loin de nos enfants ou même de Castelorme.

Réponse convenue mais pas totalement fausse cependant. Raki était le grand amour de sa vie malgré tout ce qui s’était produit dernièrement, et l’ambition de Chiara s’étendait toujours à ses enfants dont elle tentait de contrôler la destinée d’une main de fer. Restait l’Épée Ardente, l’un de ses vilains petits secrets les mieux gardés et les plus dangereux. Rien que de penser à ce qu’elle risquait si son rôle venait à s’ébruiter, lui donnait des sueurs froides.

- Il se dit que vous êtes, pour votre part, la personne à qui s’adresser si l’on veut se procurer une denrée rare. D’après ce que j’ai compris, vous complétez très efficacement le réseau commercial mis en place par le Duc.

Elle lui avait donné un peu de grain à moudre et il pouvait fort bien insister, creuser, lui demander des précisions ou des informations sur le peu qu’elle lui avait dit d’elle-même. Mais le moment était venu de lui rappeler qui était chacun d’eux. Lui le commerçant à la limite de l’illégalité et elle la Duchesse toute puissante. C’était à lui de faire les efforts, de montrer patte blanche, de se faire accepter dans ce milieu dont il n’était pas issu à l’origine. Par ailleurs, une idée brillante avait germé dans l’esprit tortueux de Chiara. Mais pour la mettre en œuvre, il lui faudrait creuser les relations avec ce filou de Bryggen Oswinn. Elle posait donc dès à présent la première pierre d’un édifice de toute première importance.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Où un loup montre patte blanche [ÉTÉ 10 – PV Bryggen Oswinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Thunder Wolf [Achevée]
» [mission] Les bonbons, c'est mauvais pour les dents [pv]
» DONS
» Patte de Loup | 4 lunes | Chaton | Pris
» Le combat des Alphas [Privé] [Lexy vs Blackmist]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Béarns, Bauge, Rippon, Haurfond :: Rippon :: Archives V1 et V2
-