AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Dim 27 Juil - 14:19

Ce n'était pas bon, pas bon du tout. Il avait beau essayer, encore et encore, il n'y arrivait pas aussi bien qu'il le voulait. Pourtant, il le devait! C'était écrit partout, dans tous les livres et contes qu'il avait lus sur le sujet: les héros doivent être particulièrement habiles à l'épée. Bon, lui, il ne se débrouillait pas trop mal et pouvait même se vanter d'être dans les dix ou vingt meilleurs parmi les soldats. Mais c'était loin de suffire! Il ne pouvait décemment pas se targuer d'être un héro alors qu'il n'était peut-être que le quinzième meilleur bretteur de sa génération.

Cela dit, il y avait un bon revers à cette médaille. Le combat d'Alidel Chains, le futur héro, apprenant à surpasser ses camarades, à surmonter l'adversité pour enfin se hisser au sommet! Voilà qui ferait un prologue magnifique aux futurs récits portant aux nues ses actions héroïques. Il s'imaginait même, s'entraînant sans relâche, jour après jour, alors qu'une musique inspirante était jouée en fond sonore.

Soudain, un morceau de bois dur le heurta à la tempe, ce qui le fit pousser un hurlement de douleur et le fit tomber à genoux par terre.


- "Bordel, Alidel, tu peux arrêter de rêvasser pendant des heures en plein milieu d'un entraînement? Je ne sais pas à quoi tu penses sans arrêt, mais c'est chiant au possible! Ca fait 10 minutes que t'as un regard abruti sur le visage et que tu ne réponds plus, ni n'agis plus! Concentre-toi un peu, quoi!"

Son partenaire d'entraînement, fou de rage, semblait au bout de sa patience. Il faut dire qu'Alidel avait cette sale manie de s'évader dans ses pensées aux moments les plus critiques. Il se souvenait de la fois où, lors d'un entraînement sur le terrain, alors qu'ils allaient rattraper les gardes qui jouaient le rôle des bandits...

- "Et voilà, il recommence. Il est de nouveau parti. Tu m'entends, Alidel? Eh oh, le débile, on te cause! Bon, y en a marre, il réagit même plus, j'ai l'impression de me battre contre l'idiot du village. Vous faites ce que vous voulez, mais moi, j'abandonne."

... Et alors qu'il avait repris ses esprits, tous ses alliés avaient été battus par les faux bandits qui l'entouraient et le menaçaient de leurs épées. Il s'était fait salement engueuler par son chef, ce jour-là. Mais il n'allait pas commettre la même erreur plusieurs fois! Cette fois-ci, il allait gagner ce duel et prouver à tous qu'il n'était pas le quinzième meilleur bretteur! Qu'il serait bientôt le premier! Qu'... Ben, où était-il passé? Nicolas, son partenaire, avait complètement disparu de son champ de vision.

D'un coup d'oeil, Alidel balaya la caserne du regard. Hormis les quelques soldats qui le regardaient d'un air peiné, tous vaquaient à leurs occupations. Nicolas, lui, semblait avoir quitté les lieux. Par quelle magie...?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Lun 28 Juil - 19:14

Adossé dans un coin, le maître d'armes prenait les paris avec lui-même. Il se demandait combien de temps ce jeune bleu serait capable de rester absorbé dans ses pensées. Il ne fut pas déçu, ni joyeux pour autant. Il n'avait que trop conscience que tout ceci n'était pas un jeu. Il était las et surtout, soucieux.

Le gamin parcourait la salle des yeux d'un air hébété. Il finit par l'apercevoir. Ils ne se connaissaient pas bien, tous les deux. Le maître d'armes était trop occupé avec les recrues plus confirmées. En vue de l'offensive en Chalcède, le nombre des troupes avait explosé ; il ne pouvait tous les former, ni même se souvenir de leurs visages. Celui d'Alidel lui était très vaguement familier. Après ça, il n'était pas près de l'oublier...

Il se redressa et dit :
- Tu es déjà mort deux fois.
Il n'était pas intervenu durant le "combat" : son adversaire s'était lui-même chargé de tancer le rêveur, bien que sans succès. La scène ne lui avait pas échappé pour autant.

Il s'approcha et toucha sans douceur les deux zones que l'épée de bois avait frappées : la tempe et le flanc gauche.
- Ici l'os éclate et répand la cervelle. Ici la lame traverse.
Il était pensif, presque songeur lui aussi, comme s'il décrivait un phénomène météorologique. La chose était tout aussi naturelle, mais moins jolie à regarder.

- Nous partons en Chalcède dans quelques mois. Nous n'attendrons pas que tu sois prêt. Sais-tu ce que ça signifie ? reprit-il d'une voix grave.
Il n'avait pas la certitude que le jeune homme serait du voyage, mais c'était probable : ils auraient besoin de toutes les âmes. Dans le cas contraire, une bonne frousse ne pouvait pas lui faire de mal !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Dim 3 Aoû - 13:37

Alidel sut, à partir du moment où le maître d'armes s'approcha de lui, que ce n'était pas pour le féliciter. Il ne s'était pas vraiment distingué ce jour-là, ni aucun des précédents, d'ailleurs. Il commençait à s'en vouloir furieusement, son ambition commençait à être un vrai frein à la réalisation de cette même ambition. S'il voulait vraiment devenir un héro, il allait falloir qu'il apprenne à calmer et, surtout, à contrôler son esprit, l'empêcher de divaguer autant.

Depuis toujours il avait été hyperactif et n'avait cessé de s'imaginer des histoires incroyables dans sa tête. Depuis peu, il avait commencé à se rendre compte qu'il devait y mettre un terme et s'y entraînait, mais c'était bien plus compliqué qu'il n'y paraissait. Il fallait qu'il se concentre énormément pour devenir sérieux et les migraines qu'il attrapait après coups lui faisaient regretter ses tentatives.

C'était donc un nouvel obstacle à son avenir héroïque. Un nouvel obstacle qu'il devait surmonter... Un sourire apparut de nouveau sur son visage pour s'effacer subitement. Le maître d'armes venait de titiller ses blessures et c'était loin d'être agréable. Certes, ils ne s'entraînaient pas avec des vraies armes, mais les dommages causés n'en étaient pas moins réels.

Il écouta donc son supérieur parler et sentit bien les reproches dans sa voix. Il était vrai que si son armée était constituée de recrues telles que lui, ou en tout cas tel qu'il l'était pour le moment, l'armée adverse n'aurait aucun mal à tous les exterminer durant leurs "absences". Quand Brun Braveterre, car il lui semblait que c'était son nom, eut terminé de parler, Alidel le regarda, bien plus sérieusement.


- "Chef, maître, je ne sais pas comment vous appeler et ça n'importe pas tellement à mes yeux. Je sais que j'ai mes défauts. Je sais que mes... particularités m'empêchent, pour le moment, de devenir un bon soldat. Mais je sais aussi que c'est dans l'adversité que je révèle le meilleur de moi-même. Je sais que vous n'avez aucun soldat, aucun officier, aucun homme n'est plus motivé que je le suis. Aucun n'a plus à prouver que moi, aucun n'a plus d'ambition que moi. Qu'importe l'ennemi, qu'importe l'obstacle, je surpasserai tout ce qui se mettra en travers de mon chemin, tout ce qui m'empêchera d'atteindre mon objectif. Je vous prie de m'excuser de vous avoir déçu. Cela arrivera probablement encore, d'ailleurs, pour être honnête. Mais je vous assure qu'en fin de compte, vous ne regretterez pas de m'avoir parmi vous. Vous me verrez progresser, encore et encore. Je suis Alidel Chains, Monsieur, et je deviendrai un héro."

Il était conscient que, durant toute sa petite tirade, la majorité des soldats autour de lui s'esclaffaient et se moquaient à voix basse. Il s'en moquait. Un sourire de détermination marquait son visage et aucun autre sentiment ne pouvait être perceptible chez le jeune homme. Il était peut-être idiot, peut-être se faisait-il des illusions, mais il était évident qu'il croyait dur comme fer à tout ce qu'il venait de dire.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Lun 11 Aoû - 13:44

- C'est tout ? répondit le maître d'armes, un brin sarcastique, après l'interminable tirade du jeune homme.

Son entrée en matière lui avait fortement déplu (pouvait-on se dire soldat et manquer ainsi à la discipline ?) et il avait failli l'interrompre, mais il l'avait finalement laissé dérouler son discours. Un discours qui n'avait suscité aucune réaction chez lui, si ce n'est un fin sourire froid.

Il nourrissait un certain mépris pour les aspirants héros. Ils croyaient tous être uniques, pourtant il en croisait des tas. En général, cela ne durait pas. Un bon carnage et les recrues s'apercevaient que la réalité n'était pas bleue et or, plutôt os et tendons. Que ton ennemi ressemble à ton frère et que la pierre peut se révéler aussi efficace que l'épée.

Il ne laissa pas ce mépris percer. Il ne voulait pas rabattre l'enthousiasme de ses troupes ; ils en auraient besoin. Et de l'enthousiasme, le dénommé Alidel Chain en avait à revendre. Il rayonnait d'une assurance bravache qui l'impressionnait et l'irritait à la fois. Il avait très envie de lui rabattre son caquet. L'humilité, comme le courage, faisait partie des qualités requises du soldat.

- Que sais-tu de l'ambition de nos officiers et de nos soldats ? demanda-t-il, cassant. Es-tu allé interroger chacun d'entre eux ? T'es-tu mesuré à chacun d'entre eux pour te proclamer ainsi le meilleur ?

Après un temps, il posa sa main sur l'épaule du jeune homme et reprit d'une voix plus chaude :
- La guerre n'est pas une affaire d'ego. Nous n'avons pas besoin de héros, mais d'hommes sur lesquels on puisse compter.

Il laissa retomber sa main.
- Nous ne pouvons pas encore compter sur toi, Alidel. Il faut travailler plus dur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Mar 26 Aoû - 16:26

Il était ravi de son discours, fruit d'un de ses rares moments de lucidité. Ou de ce qu'il croyait être de la lucidité. Petit à petit, le sourire qu'il avait commencé à afficher alors qu'il parlait diminuait, finissant même par s'effacer complètement.

Que savait-il, en effet, de la motivation des autres? Ils ne semblaient pas aussi motivés que lui quand il les croisait ou quand il s'entraînait avec eux mais... Après tout... Peut-être arrivaient-ils simplement à mieux se contrôler que lui? Peut-être étaient-ils moins immatures que lui?

Non, il ne s'était pas mesuré à chacun d'entre eux et les rares fois qu'il en avait combattu, ses illusions et ses divagations l'avaient fait perdre. Il savait qu'en pleine guerre, il ne pourrait pas se le permettre, mais avait-il ce qu'il fallait pour mettre un terme à ses rêveries incessantes? Force était d'admettre qu'il n'en savait rien.

Ils n'avaient pas besoin de héros. Pas besoin de héros. Cette phrase résonna dans sa tête durant de longues minutes et finirait par le hanter des jours, des semaines, des mois durant. Lui qui avait passé toute son adolescence à se proclamer héro, à être persuadé que le seul obstacle sur son chemin était de devenir ce héro, devait faire face à la dure réalité. Et s'il en devenait un mais n'était utile à personne? Et si le rêve de sa vie n'était en fait... Qu'une quête inutile?

On ne pouvait pas compter sur lui. C'était vrai, il s'en rendait compte à présent. Il n'était pas fiable. Il n'était pas fort. Il n'était pas discipliné. Il n'était pas un héro et ne le deviendrait peut-être jamais. Quand bien même il le devenait, il ne servirait peut-être à rien ni personne. Très clairement, il n'était encore rien d'autre qu'un soldat, un mauvais soldat de surcroît.

Ravalant sa salive et sa fierté, il hocha doucement la tête, gardant les yeux baissés et le regard vide. Il tenta d'articuler, mais les mots ne sortaient pas. Il tenta de parler, mais sa gorge se nouait. Finalement, au terme d'un pénible effort, il parvint à sortir:


- "Apprenez-moi... à être utile. S'il vous plaît."

Toute sa détermination semblait avoir disparu, mais ce n'était pas vraiment le cas. De la détermination, il en avait toujours eu à revendre et elle restait bien présente. Il ne savait juste pas à quoi il pouvait l'employer.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Dim 31 Aoû - 17:32

Il avait essayé de rappeler le gamin à l'ordre sans le démoraliser. Mais ça n'avait pas trop marché. Voilà qu'il pliait l'échine et gémissait des paroles désespérées.

- Hé ! protesta le maître d'armes en lui envoyant une bourrade dans l'épaule. Tu es déjà utile. Tu as simplement besoin d'être plus... performant.

Il savait parfaitement le genre d'exercice qu'il faudrait au jeune homme pour lui apprendre à focaliser son attention. Mais la guerre était imminente et il n'avait pas le temps de faire du coaching personnalisé.

- Oublie ta gloire et concentre toi sur l'épée de ton ennemi. D'accord ?

Il s'apprêtait à s'éloigner avec la sensation du travail bâclé. Il jaugea Alidel du regard et reprit, par acquis de conscience :
- Maîtrises-tu d'autres techniques de combat ?

Qui sait, peut-être que son talent était mal exploité. Avec sa silhouette déliée et son air peu dégourdi, il n'était sans doute pas un as du corps à corps, mais...

- L'arc, peut-être ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Sam 11 Oct - 15:56

Il était déjà utile? Dans un sens... Probablement. En ce moment, il servait de distractions aux autres soldats, ceux qui savaient bien mieux se battre, ceux qui ne rêvaient pas debout. A part ça... Il ne voyait pas en quoi il était utile. Tout homme avait le droit à ses défauts tant que ses qualités rattrapaient le coup, d'après lui. Or, dans l'armée, ses qualités, qui existaient bel et bien, étaient loin de rattraper ses défauts. Il avait donc deux choix: arrêter de rêver, abandonner cette ambition d'héroïsme qui le perturbait trop durant ses combats, ou bien être meilleur, tout simplement. Devenir capable de battre n'importe qui. De cette façon, ses ambitions ne seraient plus un obstacle pour lui.

Donc oui, il allait devenir meilleur, mais l'art de l'épée ne s'apprenait pas en une journée, ni en un mois, pas même en un an. Cela demandait énormément d'entraînement, de persévérance, de travail et d'efforts. De nouveau, ses rêves risquaient de perturber tout ce travail.

Aussi, releva-t-il la tête avec un tout nouveau sourire lorsque la question lui fut posée. Avait-il d'autres talents? Oui, bien sûr! Certes, à l'épée, il était vaincu, ici. Mais à l'arc... Il n'avait encore rencontré aucun soldat meilleur que lui. Il s'y entraînait depuis tellement d'années qu'il était véritablement confiant en ses habiletés dans ce domaine. Il allait lui montrer, en quoi il  pouvait être utile! A la guerre, il n'y avait pas que les soldats de première ligne. Les archers étaient indispensables à toute attaque correctement menée. S'il voulait apprendre l'épée, après tout, c'était pour ne pas devenir totalement inutile lorsqu'il se retrouverait forcé de combattre au corps à corps. Un plan B, ni plus ni moins.

Il se releva donc et attrapa un arc dans un des rateliers. Il sortit ensuite deux flèches de sa confection. Il prit une grande inspiration, ferma les yeux, fit le vide et se concentra. Il banda l'arc, encocha la première flèche, puis rouvrit les yeux. La flèche siffla et vint se planter dans un mur. Rien de bien impressionnant, jusqu'à présent, puisque rien ne semblait indiqué qu'une quelconque cible avait été atteinte. Puis, il encocha sa deuxième flèche, qu'il tira à une vitesse éclair, sans sembler prendre le temps de viser. Sa deuxième flèche vint heurter la pointe de la première, exactement au même endroit.


- "J'ai mes qualités, moi aussi, Monsieur".
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1602
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   Dim 12 Oct - 16:42

A sa dernière question, le visage du soldat s'illumina. Il était avide de faire ses preuves, comme un gamin qu'il était. Quel âge avait-il ? Seize, dix-sept ans ? Mais on pouvait avoir seize ans et être un excellent archer. Acuité en était un bon exemple, comme lui-même l'avait été, et bien d'autres avant eux.

Le jeune homme, donc, fusa chercher son matériel et encocha sa première flèche. Il ferma les yeux et le maître d'armes retint un soupir. Voilà en plus qu'il tirait dans le mur ! Brun croisa les bras, désabusé. Mais déjà Alidel encochait sa deuxième flèche et tirait à l'endroit exact de la première.

- J'ai mes qualités, moi aussi, Monsieur, claironna-t-il, et le maîtres d'armes opina, surpris et content.
- Je n'en doute pas. Voilà qui sera utile ! répondit-il en lui tapant une dernière fois dans l'épaule.
- Tâche de ne pas te faire tuer dans l'intervalle... et à bientôt ! poursuivit-il en s'éloignant, enfin, vers l'entraînement suivant. Il était déjà en retard...

Peut-être ne le reverrait-il pas de sitôt, mais il était certain de ne pas oublier le nom d'Alidel Chains. L'archer rêveur qui voulait être un héro...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'héroïsme est un plat qui vaut mieux que deux "tu l'auras".

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le mec qui sait pas faire un plat, c'est trop un boloss (Topic de Rems)
» LES PIEDS DANS LE PLAT. Est-il normal que?
» Votre plat préféré...
» plat rigolo !
» LA GOCHE HAITIENNE A-T- ELLE ECHOUE SELON D'ABEL J SIMON ???//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les extérieurs :: Archives V1 et V2
-