AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 D'arc et de flèches [novembre 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: D'arc et de flèches [novembre 09]   Lun 21 Juil - 22:45

Acuité avait eu beau se tourner et se retourner dans son lit, le sommeil semblait ne pas être de la partie ce soir. Épuisée par ses journées lourdes d'Art, d'épée et de bienséance, elle aurait pourtant préféré sombrer dans les méandres des rêves.
L'espace d'un instant, elle se demanda si ce n'était pas la soif de l'Art qui la consumait peu à peu, l'intimant à œuvrer même lorsque la Lune était haute dans le ciel.
Agacée, elle se résigna à se lever et se servit de la lumière vacillante du feu de cheminée sur le point de s'éteindre. Rapidement, elle enfila quelques vêtements simples, pantalon et tunique, qu'elle agrémenta de son gilet en peau dont les bordures en poils de lapin lui offrirait chaleur en cette nuit de début d'hiver.

Elle s'attacha les cheveux en une natte portée sur le côté et s'attarda quelques secondes devant un miroir. Le reflet lui renvoya un visage autrefois juvénile, perdu pour toujours derrière ce masque bien plus terne.
L'Art la consumait, et aujourd'hui à l'aube de ses dix-huit ans, on eut pu lui en donner vingt-deux voire plus aisément.
Elle se trouvait maigre, comme si la magie se nourrissait du moindre morceau de chair qu'elle possédait.

La déprime apparut sur ses lèvres, à travers une moue lorsqu'elle sortie accompagnée de son arc blanc.

Cela faisait un petit moment qu'elle n'avait pas tiré. Et elle jugea que son activité préférée lui apporterait un peu de relaxation avant de tenter de trouver à nouveau le sommeil.
Le terrain de tir à l'arc était éclairé par quelques larges torches. Personne ne viendrait s’entraîner à cette heure-ci. La luminosité était bien trop faible pour tout tireur, mais la jeune femme vit cet inconvénient comme un challenge et un avantage.
Le vent lui fouetta le visage, et elle sentit la morsure du froid sur ses joues, alors que déjà, les premières mèches blondes se détachaient pour voleter autour de son visage.

Prenant son temps, elle s'installa sur une murette non loin pour vérifier la corde de son arc et le préparer au tir. Elle caressa le bois blanc et sculpté, songeuse. Avec le plus grand soin, elle jeta un coup d'oeil à chacune de ses cinq flèches.  Le stock avait baissé. Elle n'avait pas encore fini ses tests de taille et de plume pour savoir ce qui correspondrait le mieux à ce nouvel arc.

A travers la nuit, elle se plaça à une distance plus que correcte compte tenu de la visibilité réduite et banda son arc. Sa respiration plus calme fit quelques nuages de buée dans l'air glacial tandis que la corde crissa sous l'effet de la tension. Dans un bruit sourd suivit d'un sifflement, la flèche fendit l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Mer 23 Juil - 18:13

Dans leur petite cabane située en plein coeur de la forêt, deux hommes discutaient avec véhémence. L'un était blessé à l'épaule, blessure qui n'avait été soignée qu'artificiellement, faute de temps. Ses traits étaient tirés, la colère et la peur se lisaient dans ses yeux ainsi que dans son rictus omniprésent. En face de lui se trouvait un petit homme à l'allure grotesque. Il était en surpoids évident et transpirait à grosses gouttes. Le teint rouge de son visage était accentué davantage par la colère qui le parcourait et qu'on pouvait ressentir dans chacun des mots qu'il prononçait.

- Vous étiez 50, bon sang! Comment un homme seul a-t-il pu vous maîtriser tous? Et tu oses revenir me voir sans son corps? Sans notre argent? Sans la marchandise? Les mains entièrement vides? Mais tu te fous de moi!

- Mais chef, cet homme, il était partout! Il tirait ses flèches par poignées et atteignait sa cible à chaque coup! Impossible de lui échapper! Je suis venu vous prévenir, moi, c'est tout, il faut qu'on se tire d'ici! Bientôt, il viendra pour nous, vraiment chef, barrons nous, recommençons nos affaires ailleurs! Il est bien trop dangereux..
.


A peine avait-il fini de parler qu'une flèche traversa la vitre de la cabane pour l'atteindre directement à la gorge, achevant ainsi sa pathétique existence. Le chef de cette petite bande de malfrats ne demanda pas son reste et se rendit immédiatement, sans plus opposer de résistance. C'est donc d'un pas conquérant qu'Alidel put l'amener, pieds et poings liés, au village que lui et sa bande venaient de piller. Toutes les récoltes avaient été récupérées et l'argent venant des coffres des bandits avait été rassemblé en guise de compensation pour les pauvres villageois qui avaient souvent été victimes d'attaques de ce genre.

Le soir même, une immense fête avait été organisée en l'honneur du jeune homme et tous avaient chanté des cantiques à son nom. Tôt, le lendemain matin, alors que le jeune Alidel voulait partir discrètement du village, la fille du chef de ce dernier le surprit. Elle était magnifique et parfaitement aux goûts du sauveur.


- Vous nous quittez déjà, Messire? Quel dommage. J'aurais bien voulu vous remercier d'une... autre façon.

- Ahlala. C'aurait été avec plaisir, mais voyez-vous, le devoir m'appelle ailleurs. Je ne profite jamais de ma situation. Votre village sauvé, voilà toute la reconnaissance dont j'avais besoin!

- Vous êtes véritablement un Dieu, Messire Alidel.

- Un Dieu? Comme vous y allez! Allons, allons, je ne suis... Qu'un héros.


Tous deux éclatèrent de rire pendant un long moment qui ne fut brisé que par un sifflement qu'Alidel connaissait très bien. D'un bon, il sortit de sa torpeur. Alors qu'il tentait de retrouver ses esprits, il réalisa qu'il ne s'agissait, une nouvelle fois, que de l'un de ses rêves de gloire qui le poursuivaient jusqu'en pleine nuit. Bientôt, il prit conscience de son environnement. A sa gauche directe, à quelques centimètres de son oeil, la pointe d'une flèche venait de traverser une cible. Comprenant enfin la situation, il se leva d'un bond encore plus impressionnant que le précédent, pris d'une vive panique.

- Stooooop! Stop! Je suis là, ne tirez plus!

Il sortit, les mains en l'air, de l'endroit qu'il avait choisi pour piquer un somme: l'arrière des cibles du terrain de tir. La lumière lui apparut d'un coup et était un peu trop vive pour qu'il se fasse une idée, dans l'immédiat, de la personne à qui il devait presque d'être borgne, même si son inconscience était plus que largement à blâmer.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Jeu 24 Juil - 22:51

Dans l'obscurité, derrière la cible, une voix s'éleva paniquée. Puis, un homme sortit les mains en l'air.
Acuité sursauta légèrement lorsqu'elle entendit l'interdiction, puis ses yeux se plissèrent sur la silhouette de l'homme qui s'avançait.

Son intonation tout comme son physique ne lui disait rien, hormis qu'il était assez jeune. Par Eda, que faisait-il derrière la cible? Il fallait être fou pour passer par là, ou bien totalement inconscient.

- Désolée, je ne vous avais pas vu, commença-t-elle par pure politesse.

En réalité, elle était énervée. Même en venant la nuit sur le terrain de tir, on venait l'empêcher de pratiquer son activité préférée.
Mais elle ne pouvait pas décemment s'en prendre à l'homme, elle avait faillit le tuer d'une flèche dans la tête, même si elle ne se considérait en rien comme responsable de son positionnement stupide.

Elle soupira avant de reprendre :

- Mais qu'est-ce que vous faisiez là?

Et malgré toute sa bonne volonté, quelques notes de colère se perdirent dans sa voix. Elle aurait pu artiser, et fouiller son esprit mais se ravisa, se promettant une nouvelle fois de ne pas céder à la tentation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Ven 25 Juil - 8:07

Le jeune homme fut rassuré, elle ne semblait pas faire partie de l'armée. Ses chefs pourraient alors ne pas entendre parler de ce qu'il s'était passé ce soir. Le problème, à présent, c'était d'essayer d'expliquer à cette jeune femme ce qu'il faisait là alors qu'il n'en était pas bien sûr lui-même. Puis, soudainement, il prit conscience d'une chose. C'était effectivement une jeune femme. Or, un héros devait toujours être honnête avec les jeunes femmes. Cependant, un héros devait également toujours paraître relativement "classe".

Cette contradiction lui imposa plusieurs minutes de silence et de réflexion intense. Il resta donc planté là, le regard dans le vide, sans répondre à ses questions pendant un temps. Puis, il prit une décision et sembla sortir de sa torpeur de façon assez subite.


- Bon! Eh bien, chère mada...moiselle? Je me nomme Alidel Chains, je suis un soldat, comme vous pouvez le voir à cet uniforme et j'étais venu sur ce terrain de tir pour m'entraîner un peu à l'arc. Habituellement, de nuit, il n'y a pas grand monde. Cela dit, fatigué par ma dure journée de travail - Oui, ça faisait relativement classe, ça, d'expliquer qu'il travaillait dur, comme tous les héros! - je me suis endormi. Oh, pas derrière les cibles, n'est-ce pas? - s'endormir derrière des cibles sur un terrain de tir, c'était vraiment pas héroïque pour deux sous - Je me suis endormi là-haut. Mais vu que le terrain est un peu en pente, j'ai probablement dû glisser jusque derrière ces cibles. D'ailleurs ça se voit à l'allure de mon uniforme et... Oh, mince, mon uniforme! Je vais encore me faire tailler en pièces!

Une expression horrifiée apparut sur le visage du jeune Alidel. En effet, il rencontrait souvent certains problèmes avec ses supérieurs de par l'état de son uniforme. Il ne se passait pas une semaine complète sans qu'il ne revienne avec des trous, des éraflures, voire des manches manquantes. On l'avait bien prévenu, la prochaine fois, le coût d'un uniforme neuf serait retenu sur sa paie. Cela étant dit, un héros ne recherchait pas spécialement la richesse, donc, au final, était-ce si grave que ça? Il voyait d'ici les histoires qu'on raconterait! Ce pauvre soldat sans le sou, n'ayant même pas les moyens de s'offrir un repas décent était tout de même devenu le défenseur des opprimés, le héros que tout le monde attendait! Pour parler crûment, ça avait certainement de la gueule.

Une nouvelle fois, Alidel sembla emprisonné dans ses propres pensées, un sourire béat et idiot sur le visage, sans plus ajouter un mot.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Dim 27 Juil - 10:02

D'abord dubitative, Acuité se retrouva véritablement incrédule face à l'attitude du jeune homme.
Elle hésita. Le discours hésitant se transforma en une panique face à la sanction qui lui sembla à l'opposée du comportement d'un soldat.
Et puis, son visage devint distant, affichant un sourire stupide. Il ne lui manquait que la bave aux lèvres pour ressembler à un simple d'esprit. Peut-être l'était-il? Se croyait-il soldat?

Elle regarda autour d'eux, à la recherche d'un garde pour s'en assurer, mais le terrain de tir était bel et bien vide.
Que pouvait-elle bien faire à présent? Elle avait manqué de lui crever un oeil, voire pire et se sentait quelque peu responsable de lui. Elle s'en voulu même de lui avoir crié dessus, quelques minutes plus tôt.

D'une voix claire, en détachant chaque mot pour être sûre qu'il comprenne bien, elle reprit à grand renfort de geste :

- Bien A-li-del, je suis A-cui-té Loin-vo-yant. Ra-ssu-re toi, je vais t'ai-der à ren-trer chez toi, d'a-ccord?

Il lui sembla alors normal de s'adresser à lui comme à un enfant, elle afficha même un sourire rassurant sur son visage. Les simples d'esprits avaient une confiance limitée en leur interlocuteur disait-on, elle ne devait pas lui faire peur et rapidement retrouver la personne en charge de cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Dim 27 Juil - 14:32

Le regard qu'Alidel lança à la jeune femme pouvait facilement être pris pour une nouvelle preuve de sa propre stupidité, alors qu'il s'inquiétait simplement de l'état mentale de son interlocutrice. Quelle était cette étrange façon de parler? Ne pouvait-elle articuler plus vite? Etat-elle atteint d'un quelconque trouble ou désordre mental? La pauvre fille... Jamais il n'avait rencontré de gens mentalement déficients jusqu'à maintenant et il ne savait pas exactement comment s'y prendre avec eux. Devait-il lui répondre sur le même ton ou est-ce que cela risquerait de la vexer? D'un autre côté, s'il répondait normalement, allait-elle être capable de le comprendre? Elle pouvait tout aussi bien prendre son ton pour de la condescendance et s'en offusquer... Cruel dilemme.

Cette nouvelle pause de quelques minutes ainsi marquée, pause durant laquelle il ne se départit pas de son air incrédule, il tenta d'articuler, imitant un peu le rythme de la jeune femme:


- "A-cui-té? Euh... Ren-trer mai-son!"

Après tout, un vrai héro devait également être un gentleman. Si cette pauvre fille voulait se rendre utile, c'était sans doute qu'elle en avait besoin. Peut-être que s'il jouait le jeu et faisait semblant d'être particulièrement heureux du service qu'elle lui rendait, elle n'en serait que davantage heureuse, elle aussi? Peut-être, donc, pourrait-il venir en aide à une pauvre femme, mentalement faible, dans sa journée? Un bel acte héroïque en perspective! C'était décidé, il la laisserait le raccompagner! Bon, le tout, maintenant, c'était de retrouver son chemin au beau milieu de la nuit depuis le champ de tir... Par où était la ville, encore? Est ou ouest? Ou bien était-ce au nord...?

- "Euh... A-cui-té? Tu... Sais où... est la ville? Pour mai-son!"
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Dim 3 Aoû - 8:38

La ville, il devait venir du bourg. Comment un simple d'esprit avait pu entrer au châteaux de la sorte, et jusqu'au camp des gardes qui plus est!
Remontée comme un coucou, Acuité tenta de cacher sa colère naissante. Le pauvre homme n'avait pas besoin de cela, il n'y était pour rien.

- Viens, dit-elle gentiment.

Ils marchèrent ainsi, jusqu'à la porte de la forteresse. Acuité s'assurait régulièrement, qu'Alidel la suivait bel et bien. Elle n'avait pas envie qu'il s'évapore dans l'obscurité.

Enfin, la lumière de l'entrée lui apparu. Deux gardes étaient en train de discuter à voix basse, de temps à autre, l'éclat de leurs rires fendait l'atmosphère. Cela finit par faire monter le rouge aux joues de la jeune femme. N'avaient-ils rien de mieux à faire? Comme s'assurer que personne ne non autorisé ne pénètre dans la cours du château?

- Vous là! commença-t-elle avec fermeté.

Aussitôt les murmures se turent et à la lueur des torches, elle vit l'homme plisser des yeux pour mieux la reconnaître.La stupeur apparu immédiatement sur le visage du garde, et tandis que le deuxième s'avançait d'un pas pour l'interpeler, le premier lui flanqua un coup de coude et se plaça devant l'autre en s'inclinant.

- Dame Accuité, lâcha-t-il, que faites-vous dehors à cette heure-ci?

Acuité pinça les lèvres et se campa devant les deux, poings sur les hanches.

- Ce que je fais dehors à cette heure-ci ne vous concerne en rien, trancha-t-elle. J'ai trouvé ce jeune homme, à proximité du champ de tir à l'arc.( Elle désigna Alidel d'une main). Comme vous le constaterez rapidement, ce jeune homme n'a plus toute sa tête, il a du s'égarer. Je vous prie de bien vouloir le raccompagner en ville, auprès des siens qui doivent très certainement s'inquiéter.
D'après ce que j'ai pu voir en arrivant, vous n'avez rien de mieux à faire dans l'immédiat.


A ses mots, les deux manquèrent de s'étrangler. Ils faisaient bien une tête de plus que la petite Duchesse, mais l'assurance et la fermeté avec lesquelles elle leur parlaient, montrait bien qu'elle n'en avait cure.
Soudain, le premier homme fronça les sourcils comme s'il venait de reconnaître le simple d'esprit.

- Alidel? Mais...mais qu'est ce que tu fou!commença-t-ill avec une grimace. Incline toi devant Dame Acuité Loinvoyant immédiatement! Qu'est ce que c'est que cette histoire??

Le garde avait flairé une mauvaise blague, une blague qui pourrait leur coûter cher si leurs supérieurs en entendaient parler. De puis, Acuité Loinvoyant connaissait le Maître d'Arme, si elle lui en parlait....la remontrance serait sévère. Brun Braveterre n'était pas du genre à plaisanter.

Acuité quant à elle, ne comprenait plus rien. Avec évidence, les gardes connaissaient Alidel, mieux qu'elle ne l'aurait crû même. Elle croisa les bras et se tourna vers le jeune homme, attendant des explications.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Dim 3 Aoû - 14:51

Durant tout le voyage, il n'avait cessé de surveiller le moindre de ses pas et de rester derrière elle, s'assurant ainsi que rien ne pouvait lui arriver. Il ne savait pas comment s'y prendre avec ces personnes mentalement diminuées. Pouvait-elle d'un seul coup se mettre à courir parce qu'elle avait vu un papillon? Pouvait-elle tomber en se prenant les pieds dans un obstacle et perdre totalement la tête sous la douleur? Il n'en savait rien et préférait se tenir prêt à toute éventualité. Pour cela, il devait faire des efforts considérables pour ne pas encore se perdre dans ses propres pensées, ce qui devait marquer une certaine grimace sur son visage.

Elle se retournait d'ailleurs assez souvent. Il ne comprenait pas trop son inquiétude, mais il la mettait sur le compte de "la jeune attardée veut rendre service". Il avait déjà vu ce comportement chez des petites filles qui étaient si joyeuses à l'idée de montrer quelque chose qu'elles s'imaginaient inconnue de leur interlocuteur. Il était donc possible qu'elle ait le mental d'une petite fille, en fait. Pauvre femme.

Enfin, ils arrivèrent aux portes du château. Il s'étonnait un peu qu'elle soit capable de retrouver son chemin aussi facilement en pleine nuit malgré son handicap, quand lui-même ne le pouvait pas. Certes, il n'avait jamais été doté d'un sens de l'orientation hors du commun, mais c'était tout de même un exploit remarquable à ses yeux.

Ce qui l'étonna encore davantage, cela dit, fut la façon dont elle s'adressa aux deux gardes à l'entrée. Il craignait le pire, car il les avait reconnus, malgré le peu de lumière, et il savait qu'ils n'étaient pas très... fins. Il leur arrivait souvent de courir les filles à la taverne et ne supportaient pas l'autorité, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle ils avaient été affectés à ce poste relativement sans intérêt. Une fille seule, en plein milieu de la nuit, leur parlant sur ce ton, leur donnant des ordres, alors qu'ils doivent tenir un poste qui ne les passionne pas... Voilà qui pouvait avoir des conséquences assez désastreuses pour la jeune femme. Heureusement qu'il était là. Il était persuadé que ces deux hommes s'en seraient pris à elle s'ils n'avaient pas redouté la présence d'un autre garde.

Toutefois, leur attitude l'étonna au plus haut point. Ils semblaient... révérencieux? Envers elle? Pour quelle raison...? Dame Acuité? Faisait-elle partie de la noblesse de quelque façon que ce soit? Il n'était pas très au courant de ces choses-là et ne s'y intéressait guère. Peut-être aurait-il dû... Ainsi, lorsque les gardes l'apostrophèrent et qu'elle sembla attendre une réaction de sa part, il leur fit signe de la main de s'approcher et se colla au mur, pour qu'elle ne puisse pas les entendre.


- "Dites, les gars, vous la connaissez, cette fille? Il m'a semblé qu'elle était un peu arriérée et j'ai essayé de l'aider d'une façon ou d'une autre. Je croyais que de m'aider à retrouver le chemin du château lui ferait plaisir, vous voyez? Ca lui donnerait l'impression qu'elle est utile et tout... Donc, je pensais que..."

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que l'un des deux gardes frappa son crâne contre le mur et l'y maintint appuyé. Alidel fut tellement surpris qu'il ne réagit pas vraiment, sur le coup.

- "Espèce de crétin! De quelle façon est-ce que tu parles d'elle? A cause de toi, on va se faire descendre en flèche par les supérieurs! Tu crois qu'on aime monter la garde ici? Tu crois que c'est le plus bas de l'échelle? Y a pire encore! Et on va être muté au pire si tu lui as fait perdre son temps! Encore plus si tu l'insultes d'arriérée ! T'es complètement con ma parole!"

Le garde venait de crier ces mots, il ne faisait donc aucun doute qu'Acuité avait tout entendu. Là, c'en était trop pour le jeune homme. Lui qui avait voulu rendre service à une jeune femme en détresse, avait voulu lui éviter d'être blessée, aussi bien physiquement que mentalement, voilà que tout tombait à l'eau! Ces crétins avaient tout gâché!

Il put voir un coup de poing venir dans sa direction. Sa colère l'empêchait de divaguer comme à son habitude, ce qui était une bonne chose. Il pouvait se battre, cette fois-ci, et ces deux-là n'avaient jamais fait partie de l'élite de la garde. Il esquiva le coup de poing partant dans sa direction en se déplaçant vers la gauche. Puis, d'un mouvement de la paume de la main sur le coude du bras tendu dans sa direction, il lui brisa l'os, ou en tout cas c'est ce que le craquement semblait indiquer. Sous la douleur, le garde mit un genou en terre et Alidel en profita pour lui envoyer le sien dans le nez. Le premier garde se retrouvait donc par terre, le visage ensanglanté, tandis que le deuxième, hors de lui, lui fonçait dessus.

La charge était grossière et l'attaque non réfléchie. Le jeune homme n'eut aucune peine à se baisse et à imprimer la paume de ses deux mains sur le torse du deuxième garde pour le soulever et l'envoyer plus loin, par terre. Il ne voulait pas en blesser plus grièvement un deuxième, il pensait déjà être allé un peu trop loin sur le premier.

Il soupira donc longuement et se retourna vers la jeune femme, son regard se faisant bien plus sérieux qu'auparavant.


- "Je pense que nous sommes partis du mauvais pied et je ne comprends pas trop la situation dans laquelle nous sommes... Veuillez m'excuser pour ce spectacle navrant qui n'est pas digne de la garde de ce pays. Je crois voir dans votre regard que vous attendez des explications de ma part... Je ne sais pas trop quoi vous dire, malheureusement. Je m'appelle Alidel Chains et je suis un soldat, une nouvelle recrue. Nous nous sommes rencontrés sur le champ de tir car je m'y entraîne généralement la nuit, cela me permettra, dans l'avenir, d'être plus efficace lors de raids nocturnes où aucune torche ne pourra m'indiquer la position de l'ennemi. J'ai fait l'erreur de m'endormir en haut d'une colline et l'ai dévalée durant mon sommeil, ce qui m'a fait atterrir derrière une cible, où vous m'avez presque abattu. Ce n'était évidemment en rien votre faute, tout était dû à mon inattention et à mon incompétence. J'ai retenu votre nom, mais dois avouer qu'il ne me dit rien, au contraire, semble-t-il, de ces deux gardes... Vous semblez leur faire un effet que j'ai rarement vu. Même notre maître d'armes ne leur fait pas autant peur. Je me permets donc de supposer que vous êtes quelqu'un de relativement important? Je me suis donc plus que trompé à votre sujet et je me sens assez idiot... J'accepterai tout châtiment que vous jugerez bon de m'infliger, je pense l'avoir mérité."


Il s'agenouilla, devant elle. Cette longue tirade de sa part l'avait un peu épuisé mais c'était surtout la situation qui le minait. Il avait largement merdé, cette nuit, et pourrait probablement se considérer chanceux s'il faisait encore partie de la garde le lendemain. Si elle connaissait aussi bien le chemin du château, c'est qu'elle y habitait. S'il lui avait manqué de respect, ce qui était le cas, et l'avait énervée, ce qui semblait également être le cas, alors la punition serait salée.

Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Sam 9 Aoû - 8:56

Incrédule devant la scène qui se jouait sous ses yeux, Acuité attendit. Malgré son jeune âge, Alidel tint bon devant les deux gardes et la jeune duchesse n'intervint pas. Qu'ils règlent leurs histoires entre eux, elle avait déjà fort à faire avec sa propre vie.

Lorsque Alidel se fut dégagé, il se lança dans une tirade sans fin et elle faillit éclater de rire alors qu'il avouait sans honte ne pas la connaître. Au moins y avait-il une personne à Castercelf!

Puis, il s'agenouilla devant elle après lui avoir demandé un châtiment. Par Eda...Etait-il sérieux? Devait-elle rapporter cette incompréhension devant Brun Braveterre? Ce n'était pas son genre, elle avait pour habitude de régler ses problèmes seule, même si parfois, ce n'était pas la meilleure idée.
Toutefois, il fallait donner le change devant les deux autres.
Elle le regarda et les poing toujours campés sur ses hanches reprit :

- Je suis Acuité Loinvoyant, fille de Glace Loinvoyant, Duc de Béarn, et petite cousine du Roi, Vainqueur Loinvoyant.

Voilà, elle avait donné tous les noms. Peu de chance qu'il n'en connaisse aucun. Les deux autres gardes semblaient un peu inquiets au delà de leurs blessures. Avaient-ils vraiment peur d'elle?

- Vous deux, filez à l'infirmerie faire soigner ces vilaines blessures, faites vous remplacer au poste de garde, quant à vous, Alidel Chains, raccompagnez moi au terrain de tir, je réfléchirai à une punition en chemin.

Et sans plus prêter attention aux trois hommes, elle se remis en route en direction du terrain, en ressassant les évènements.
Alidel n'était pas idiot, juste dans la lune ou complètement ailleurs même. Que pouvait-elle bien punir? Son ignorance?
Inutile.

Arrivés sur le terrain, elle lui dit simplement tout en préparant son arc à nouveau:

- Je n'ai aucune raison valable pour vous punir Alidel, souffla-t-elle. Mais j'ai encore certaines choses à régler avec ce nouvel arc. Je suis fatiguée, voudriez-vous récupérer mes flèches?

Ces flèches fabriquées par ses mains n'étaient pas encore parfaites et elle devrait d'ici peu partir en chasse pour tester de nouvelles plumes. Mais la dernière sortie s'était soldée par une attaque et elle avait faillit perdre le vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Mar 26 Aoû - 16:06

Pendant tout le chemin, Alidel resta totalement silencieux, ce qui ne changeait pas vraiment grand chose à ses habitudes. La seule différence c'est que, pour une fois, il ne pensait pas à d'irréalistes futures actions héroïques. Il se disait tout simplement que son avenir avait peut-être été réduit à néant en l'espace d'une soirée par sa propre faute. S'il s'en sortait sans trop de conséquences... Il allait vraiment devoir arrêter de rêver debout et allait devoir commencer à se concentrer davantage.

Ils arrivèrent enfin quand les mots qu'il n'osait même pas espérer entendre sortirent de la bouche d'Acuité. Il n'y aurait pas de conséquences. Cet énorme soulagement le fit réfléchir à ce qu'elle avait dit plus tôt et qu'il n'avait pas vraiment réalisé. Avait-elle bien parlé du roi? Petite cousine du roi? Il comprenait maintenant la réaction des deux autres gardes et se jugeait extrêmement chanceux de ne pas l'avoir énervée outre mesure; elle avait largement les relations pour ruiner la carrière et la vie du jeune homme. Cela dit, elle n'en avait rien fait. Elle était assez sympathique, en fait. Ou, en tout cas, compréhensive...

Il préféra donc s'exécuter sans poser plus de questions. Il lui devait bien cela, après tout, et cela faisait partie de ses attributions de servir les représentants de la noblesse, voire de la royauté dans ce cas-ci, quand ceux-ci le demandaient. Il alla donc rechercher ses flèches, ravalant difficilement sa salive en prenant celle qui avait failli lui ôter la vie, et les lui rapporta. Après un instant d'hésitation, il souffla tout bas:


- "Vous avez... De ce que j'ai pu découvrir... Les plumes de dinde sont particulièrement efficaces pour fabriquer des flèches. Bien sûr, je ne doute pas que vous avez votre propre expérience et... Enfin... Ce n'est que mon avis, il vaut ce qu'il vaut..."

Il soupira. Il n'aimait véritablement pas tout cela. Les courbettes, les hiérarchies, les différences de classes sociales. C'était aussi une des raisons pour lesquelles il voulait devenir un héro. Il n'y aurait plus de classes sociales pour lui, tout le monde lui parlerait de la même façon, sur le même ton, et il pourrait faire de même. Plus besoin de se creuser les méninges sur la façon de s'adresser à tel duc ou telle princesse. Plus besoin de réfléchir et de prendre en considération ces détails qu'il jugeait totalement inutiles et superflus.

- "Vous savez, je vous ai manqué de respect ce soir et j'en suis navré. J'aimerais me racheter, d'une façon ou d'une autre, si vous me le permettez. Que pourrais-je faire pour vous servir?"

Là, le côté "héroïque" reprenait le dessus, tout naturellement, comme un réflexe. Il voulait être au service de cette Acuité, ne fut-ce que pour ce soir, pour lui prouver, et surtout se prouver à lui-même, que ses rêves d'héroïsme n'étaient pas si irréels.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Mer 27 Aoû - 14:26

Alidel se montra obéissant, trop peut-être. Acuité regretta presque de se servir de lui. Il faut dire que ce n'était pas son genre, la jeune fille mettait un point d'honneur à tout faire elle-même, dans la mesure du possible.

Il lui tendit ses flèches, et alors qu'elle s'apprêtait à tirer à nouveau, il lui parla de plumes. Était-il un archer? Elle observa l'aspect physique du garçon. Fin, élancé, il n'avait pas la musculature d'un guerrier, mais semblait sûr de ses connaissances en terme de flèches.
De la dinde..sauvage? Dès demain elle pourrait peut-être aller aux cuisines en réclamer quelques une et faire ses premiers tests. Il lui fallait encore trouver la longueur idéale de la spine, mais au moins elle progressait.
Et cet arc blanc était si précieux à ses yeux, qu'elle voulait impérativement s'en servir.

Alidel reprit la parole. A priori, récupérer les flèches de la petite duchesse n'était pas suffisant pour expier son manquement.
Elle se retint de rire devant tant de ferveur à la servir, mais cette attitude lui donna une idée bien réelle.

Pouvait-elle vraiment la mettre en pratique? Elle regarda Alidel un long moment, tout en y réfléchissant.
Il était archer dans la garde, donc il irait certainement en Chalcède. Pouvait-elle se servir de lui pour se faire une place dans les rangs? Il faudrait être sûre qu'il ne parle pas, et qu'il soit d'accord pour l'aider à atteindre son but.
Mais il pourrait lui fournir des vêtements de la garde et un alibi pour passer inaperçu. Oui...avec l'Art, elle pourrait fomenter ce plan.

Le sourire sur ses lèvres s'élargit, mêlé à l'excitation d'utiliser son Art. L'hésitation quant à sa culpabilité s'envola au moment où elle prononça ses mots:

- Plein de choses Alidel, plein de choses. Commençons par le tir à l'arc. Que penses-tu de mes flèches actuellement? Mon arc est neuf et je fabrique moi-même mes flèches, j'ai besoin de ton avis.

Après tout, c'est lui qui se proposait à la servir, autant en profiter.
Ses questions lui laisserait le temps de sonder l'esprit du garde. Elle effleura les limites de son esprit en étant aussi discrète qu'un chat dans la nuit. Comme elle s'y attendait, il n'eut aucune réaction. Elle était parfaitement invisible pour ses pensées.
Dans un premier temps, elle s'occupa de le persuader qu'effectivement, la servir était ce qu'il avait de mieux à faire.
Elle perçu en lui un grand besoin de reconnaissance, ce jeune homme voulait devenir un héro.

Aussi, elle le persuada qu'en l'aidant et en faisant ce qu'elle voulait, il en deviendrait un.
Le but n'était pas de le transformer en esclave, mais juste de faire en sorte qu'il croit dur comme fer au bien fondé d'aider la duchesse.

L'Art était vraiment fascinant, et elle eu un peu de mal à se détacher de son attraction, mais à présent qu'elle avait semé l'idée dans l'esprit d'Alidel, elle attendit sa réaction pour voir si le germe se porterait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Sam 11 Oct - 16:16

Le jeune homme s'approcha d'elle et lui prit plusieurs flèches. Il se plaça ensuite à bonne distance de la cible et se concentra. Il ferma les yeux pendant un certain temps, comme il le faisait habituellement, mais une sensation étrange le déconcentra légèrement. Il rouvrit les yeux, sans se sentir vraiment prêt à tirer. Il regarda autour de lui, ne comprenant pas trop ce qui lui arrivait, puis reprit son rituel. De nouveau, il ferma les yeux. La sensation avait disparu, ou bien était-elle bien plus imperceptible qu'avant? Toujours est-il qu'il se sentait prêt, maintenant. Il rouvrit donc les yeux, banda son propre arc, encocha l'une des flèches et tira. La première flèche atteignit presque le centre de la cible. Alidel grimaça, en encocha une nouvelle en visant un peu différemment, et la flèche se posta encore plus loin que la première. Il fila les récupérer.

- "Elles ne sont pas identiques. Si vous les fabriquez vous-même, il faut apprendre à toutes les faire de la même façon. Qu'elles aient un défaut n'est pas tellement important, tant que vous le connaissez et pouvez le corriger. Mais si elles ont toutes un défaut différent, alors il devient impossible de viser avec précision. Après..."

Il la regarda de nouveau, alors qu'elle semblait rester impassible mais qu'elle le fixait de façon assez étrange qui le mettait un peu mal à l'aise.

- " Je ne sais pas vraiment ce que vous comptez faire de cet arc. Si c'est juste pour l'amusement, je suppose que ce n'est pas très grave. Si vos projets sont plus ... professionnels, dirons-nous, alors, il faut que vous fassiez de meilleures flèches. Je peux vous apprendre, si vous voulez."

Il se remit à sa position et encocha l'une de ses propres flèches. Il regarda Acuité, lui souriant, tout en tirant vers la cible, sans même suivre sa flèche du regard. Celle-ci vint se planter exactement au milieu de la cible.

- "Mes flèches ne sont pas parfaites, je ne suis pas très bon pour le taillage. Mais j'ai vite compris qu'en les taillant mal, exprès, d'une certaine façon, elles partiraient toujours un peu vers la gauche, tant que je les orientais dans un certain sens. Il m'a fallu un peu de temps pour prendre ce réflexe, celui de positionnement de la flèche et de visée différée, mais avec un peu d'entraînement, je peux tirer aussi précisément avec ces flèches qu'avec celles faites par de vrais professionnels".

Il s'approcha d'elle et lui tendit cinq de ses flèches, après avoir été récupérer la sienne.

- "Voulez-vous essayer? Si vous vous concentrez, vous devriez être en mesure, une fois arrivée à la cinquième, de discerner le problème de ses flèches et de le corriger instinctivement. Je ne dis pas que vous ferez mouche, mais vous vous approcherez, si vous êtes douée. Si vous voulez que je vous aide pour le tir à l'arc, ce à quoi je suis disposé, il faut que je connaisse votre niveau et votre capacité d'adaptation".

Il ne savait exactement dire pourquoi, mais son envie de l'aider était encore plus présente qu'auparavant. Il ne se sentait plus autant coupable que quelques minutes auparavant mais... En la regardant, cette envie de l'aider brûlait en lui. Une sensation loin d'être désagréable, puisqu'elle lui donnait un but plus précis que celui de "devenir un héro" mais qui pouvait l'aider à l'accomplir, indirectement.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Sam 11 Oct - 17:13

Elle hocha la tête et se saisit des flèches qu'il lui proposait. Bien plus grandes que les siennes, elle mit un certain temps à s'adapter à cette taille.
De temps à autres, elle le regardait du coin de l'oeil. Enfin placée, elle banda son arc et se concentra, avant de relâcher la corde. La flèche fila dans un sifflement et se planta sur la cible.
Arborant une moue dubitative, Acuité regardait le point d'impact de loin. Il fallait rectifier le tir pour la prochaine.

Le calcul se fit instantanément dans sa tête et la seconde flèche atterrit à proximité du centre. Elle était douée depuis l'enfance, le tir à l'arc, c'était son truc. Bine plus que toutes les broderies et les cours de chant.
Satisfaite d'un tir presque parfait dès son deuxième essai, elle regarda Alidel droit dans les yeux, un large sourire chargé de volonté imprimé sur ses lèvres.

- Alidel !clama-t-elle. Je pars à la guerre, avec toi.

L'annonce devrait lui faire l'effet d'un choc maintenant qu'il savait qui elle était, alors avant qu'il ne puisse refuser, elle employa le mot qu'elle avait définitivement ancré dans son esprit.

- Aide moi.

L'ordre était simple, mais apparenté à la trace d'Art laissée par ses soins. Il lui faudrait beaucoup de volonté pour s'en dégager, alors il fallait agir vite, lui donner toutes les informations.

- Je suis bonne archère ( ce qui était vrai, même le Maître d'Arme le reconnaissait). Cet arc est un cadeau qu'on m'a fait, continua-t-elle en caressant le bois d'un geste tendre, je veux m'en servir, je veux protéger mon pays. Je suis une Loinvoyant, je pars me battre pour mon Royaume, aide moi, je t'en prie.

Sa voix un peu tremblante était pleine de ferveur et de passion. Elle encocha une nouvelle flèche, le projectile fusa tout droit, et Acuité ne regarda même pas le résultat de son tir. Elle savait qu'elle avait mis dans le mille.
A nouveau, son sourire fier se tourna vers lui.

- Protège mon secret, aide moi.

Elle ne lui parla pas de récompense quelconque, car imprégné par l'Art, il le ferait pour rien.
Mais elle n'oublierait pas ce geste de sa part, et trouverait une compensation dès que possible. Il risquerait sa vie pour la Guerre, et à présent aussi pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Sam 11 Oct - 18:35

Il la regarda tirer avec énormément d'intérêt et fut plus que surpris de ses résultats. Il se pensait "doué" pour le tir à l'arc puisqu'il avait acquis un certain talent relativement vite, mais elle semblait avoir un potentiel totalement différent. Ses flèches, à lui, étaient totalement différentes de celles de la jeune fille, il s'attendait donc à ce qu'elle mette un moment à s'y habituer. Même cinq flèches, c'était peu de tentatives. Son arc semblait assez bon, c'était vrai, mais l'arme ne fait rien si son détenteur n'a pas de talent.

Avant même qu'il puisse la féliciter, voire lui poser des questions sur d'où lui venait ses compétences, elle lui fit une demande des plus atypiques. L'amener à la guerre? Etait-elle sérieuse? Folle? Sérieusement folle? S'il l'amenait et qu'elle se prenait un mauvais coup, voire qu'elle y laissait la vie, il pouvait dire complètement adieu à sa carrière et risquait même de finir ses jours en prison. Si lui même s'en sortait, qui plus est. Il s'apprêtait donc à lui refuser sa demande, mais elle lui demanda son aide.

Alidel était dans l'impossibilité de comprendre exactement pourquoi, mais il ne pouvait plus rien lui refuser, là, maintenant. C'était à n'y rien comprendre. Il comprenait les risques de l'amener. Il savait que c'était une mauvaise idée. Il savait même, qu'en tant que héro, ce n'était pas la chose à faire, il mettrait inutilement en danger. Et pourtant, il allait lui dire oui. Pourquoi allait-il dire oui, bon sang? Etait-il tombé sous son charme? Non, il ne lui semblait pas. Il avait beau la regarder, lui trouver, il est vrai, un certain charme, il ne se sentait pas... soumis, de cette façon. Pourtant, il allait dire oui.

Il s'agenouilla, à nouveau poussé par une force à laquelle il ne comprenait rien, posa son arc au pied de la jeune femme et s'éclaircit la gorge.


- "Madame. Je vous promets de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour vous aider à accomplir vos buts et de vous servir tant que vous me trouverez une quelconque utilité".

Il se redressa ensuite, toujours en proie à une sensation des plus étranges, avant de se rappeler un détail qui avait son importance.

- "Oh, euh, j'oubliais... Je ne suis pas sûr d'être moi-même accepté, en fait... J'ai quelques soucis de concentration, vous avez pu le constater vous-même, qui font que Monsieur Braveterre n'est pas très... Chaud à l'idée de m'avoir dans ses rangs.. Je tente de me racheter à ses yeux en me montrant utile, mais ce n'est pas certain, vous voyez... Haha..."

Il se sentait un peu ridicule, pour le coup, surtout après son ton solennel d'un moment auparavant. Il avait une raison de plus, cela dit, de prouver au maître d'armes qu'il pouvait être une bonne recrue. Même si, au final, il voulait lui prouver qu'il était une recrue digne de confiance pour ensuite amener un membre de la famille royale sur le champ de bataille, risquer sa vie et ce sans en référer à qui que ce soit... La vie d'un héro n'était pas de tout repos.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   Dim 12 Oct - 0:50

Alors que sans s'en rendre réellement compte, elle était entrain d 'imprimer un ordre d'Art dans l'esprit d'Alidel, Acuité regardait son visage, en proie à des sentiments divers et variés. Il semblait perturbé, indécis, et la jeune femme fut un instant fascinée par son propre pouvoir.
pouvait-elle vraiment agir de la sorte?
L'ordre était simple " aide moi", mais ces deux mots pouvaient se traduire par un nombre incalculable de situations.
Enfin, il s'agenouilla devant elle et lui promis de la servir. Elle en fut vivement gênée tant elle se sentait coupable de se servir ainsi de lui.
Ce n'était pas vraiment ce qu'elle voulait à la base, mais n'avait nulle personne de confiance et ne savait pas vers qui se tourner pour accomplir ses projets.
Alidel avait été l'opportunité tendue par la volonté de Eda, et Acuité l'avait simplement saisie.

Elle hésita un instant, pendant devoir défaire ce qu'elle avait fait, mais en réalité, elle n'avait pas la moindre idée de la marche à suivre, et si elle en référait au Maître Ordajonc, il risquait de la brider ou pire, de la chasser du Clan.

Il lui parla de Brun et connaissant le caractère de l'homme, elle ne fut pas surprise qu'il recrute les meilleurs éléments du Royaume. Alidel était doué, très doué, mais son esprit en quête d’héroïsme avait du poser problème. Brun n'aimait pas les soldats téméraires, elle en était sûre.

- Ne te soucis pas de ce que le Maître d'armes te dit, deux personnes de plus dans les rangs ne se verront pas dans une armée de cette ampleur.

Et sur ses mots, elle lui fit un sourire convainquant, malgré l'inquiétude qui la travaillait. Elle fuyait sa famille pour fuir un avenir dont elle ne voulait pas, mais peut-être Alidel avait-il des personnes qui l'aimaient et qui l'attendaient?
Peut-être était-elle entrain de l'arracher à cet amour? Elle se jura intérieurement de tout faire pour qu'il n'arrive rien au jeune homme. Sachant qu'il n'accepterait aucune récompense pour son aide, elle lui devait bien ça.

- Nous aurons notre heure Alidel, je suis intimement convaincue que nous avons un rôle à jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: D'arc et de flèches [novembre 09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

D'arc et de flèches [novembre 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 29 novembre 1987 : 19 ans déjà !
» 18 novembre, fête de l’Armée d’Haïti.
» 18 novembre 1803, les idéaux de Vertières
» Flèches GN
» Iron Sky (nouveau film qui sort en novembre 2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les extérieurs :: Archives V1 et V2
-