AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Sam 13 Juil - 10:19

Il recommençait à faire frais, une légère brise parcourant la mer pour pour s’aplatir sur les docks en même temps que les vagues. L'été et sa chaleur moite se terminaient bel et bien, et comme un organisme vivant, les intrigues semblaient se remettre en branle et se résoudre toutes en même temps. Et comme de par hasard, elles prenaient plaisir à toujours se lover dans le noir. La conversation avec Glace n'avait vraiment explosée qu'après un repas bien entamé, le vieil ours avait profité du dicton comme quoi la nuit était porteuse de conseil, et là maintenant, les ombres gagnaient encore la scène.
Vainqueur avait l'impression d'être un voleur, ne laissant apparaître que des yeux perçants, entre capuche et foulard sombre. Gants, veste, botte et pantalon, même le fourreau et la garde de son épée et de son poignard étaient de noir pour éviter les reflets. L'or, il ne le portait pas sur lui. C'était sa deuxième ombre qui l'avait, simple bourrelet noir sous la veste de Brun.

La nuit était tombée, seules d'autres ombres répondaient à leurs attentes. Le jeune roi scrutait ruelles et allées et places presque vides... sans pour autant savoir quoi chercher. Le message lui était parvenu il ne savait comment : la couronne en échange de son or, les docks, la nuit, à deux. Même si la rançon le ciblait lui personnellement, c'était d'habitude une affaire réglée par les gardes. Et pourtant, il était là en personne, ayant simplement demander l'avis (prudent) et la présence (rassurante) de Brun. Curiosité ? Peut-être plus que ça.
Le roi soupira rageusement, impatient, et rabaissa son foulard jusqu'à son son menton.

- Mieux vaut qu'ils nous reconnaissaient comme les parties à l'échange plutôt que comme deux malfrats empiétant sur leurs plate-bandes, sinon on risque d'attendre encore longtemps, commenta-t-il pour expliquer son geste, sans même savoir si sa supposition était vraie, et continua à faire les cents pas en tournant autour de Brun.

Les émotions bouillaient en lui, la colère devant le manque de respect qu'on lui affichait quand il était LE roi, le dégoût de devoir jouer à ces petits jeux parce qu'il n'était pas en position de force pour faire autrement, l'incompréhension devant des motivations aussi stupides que l'or alors que lui n'en avait jamais manqué le moins du monde. Et cette putain de soif de revanche !
Parce qu'il avait perdu la couronne tout seul comme un grand.
Parce que fallait en avoir des couilles pour faire un coup pareil lors d'un banquet.
Parce que même si les brumes de l'alcool faussaient toute sa mémoire de l'évènement, ça avait sacrément le goût d'une défaite en duel. Et il était plus que temps d'égaliser les scores, histoire de pas partir vers Chalcède comme un perdant. Et ça, quoiqu'en dise la prudence, il ne pouvait le faire que personnellement !


Dernière édition par Vainqueur Loinvoyant le Lun 15 Juil - 20:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
flèche tigraine

avatar

Messages : 688
Date d'inscription : 07/10/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Fonction: Cueillir des plantes ou chaparder en passant
Âge: 14 ans
DC: Brasier et Glace

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Sam 13 Juil - 13:00


Que faisait Flèche une heure avant le grand rendez-vous avec sa majesté? Elle cherchait son courage au fond d'une bouteille de cidre. Quoi d'autre? Une gorgée après l'autre, elle sentait son estomac se gonfler et un peu de chaleur la gagner. Pas assez pour lui tourner la tête, mais assez pour qu'elle fasse semblant d'y croire.
Devant elle, la grève de sable grossier et de galet et une dizaine de mioches occupée à s'ébattre joyeusement en attendant que l'heure arrive. A ses côtés, Goéric, à qui elle passait sa chope à l'occasion.

- Ché même pas pourquoi j'ai fait ça... J'en voulais pas de cette couronne...

Et c'était vrai qu'elle n'en voulait pas. Par contre, elle l'avait volé pour une bonne raison: par rancune envers Vainqueur. Ce dont elle se souvenait parfaitement mais qu'elle avait honte d'avouer. Comment expliquer qu'elle l'avait admiré, qu'elle s'était imaginer devenir un vaillant chevalier comme lui? Mais que maintenant, sachant qui il était, embrasser un même destin était parfaitement exclus? Il était trop tard pour naître reine après tout, non?

Flèche sombrait dans les brumes noires d'une déprime sans fond. Haut les coeurs! Se reprit-elle d'une secousse mentale:

- On pourrait aller à Forge? Y a mon grand-père là-bas, puis on pourra utiliser l'argent pour installer les p'tits sans qu'y ai des hommes du roi qui nous recherchent. J'f'rais pas la bouffe, hein, faut pas rêver (elle était pas leur mère, qu'on se le dise!) mais je d'mandrai à Chance de m'apprendre quelques trucs de sorcières et on s'fra une réputation, t'verras.

Oh oui, il verrait. Combien elle était désespérée.
Entre crainte et impatience, l'heure du rendez-vous finit par se préciser et la troupe se mit en branle. On s'inquiéterait de ce qu'on en ferait une fois l'argent en main, aussi Flèche se concentra-t-elle plutôt sur l'échange qui les attendait et sur son accoutrement. Pour l'occasion, elle et Goéric avaient rassemblé de quoi constituer un déguisement improbable mais efficace à ce qu'il leur semblait.
Pour base de cet ensemble, on trouvait quelques poils de barbe grise et de la paille placée dans son dos pour lui donner l'apparence d'un bossu. Un tissu de prix et des bottines claquantes venaient le compléter. Tout ce qu'il fallait pour donner à Flèche l'apparence d'un vieux riche biscornu.

Plus tôt dans la journée, tous étaient venus repérer les lieux. Aussi suffit-il d'un geste pour que chacun comprenne et s'en aille remplir son office. Flèche continua seule tandis que les autres se dispersaient à droite et à gauche. Alors que les bâtiments des docks s'élevaient autour d'elle, la voleuse parvenait à l'occasion à capter une ombre, signe qu'un de ses amis se tenait là, prêt à la défendre. Gonflé de ce soutien, Flèche plongea la main au fond d'une poche et y serra le petit poignard qu'elle gardait toujours sur elle, anxieuse malgré tout.

Le roi viendrait-il? Sans aucun doute, il s'agissait de sa couronne tout de même. Le ferait-il seul? Peu de chances...
Et pourtant, un signal de sa troupe lui annonça que les termes du contrat étaient respectés. Seul ou à deux, mais pas plus. Il était là.

Sortie de derrière un mur, Flèche se présenta, l'air d'un petit vieux tout desséché. Alors qu'elle s'approchait des deux hommes, un rayon de lune vint éclairer son visage, révélant quelques brins de barbe et un oeil noir.

En lieu et place d'une ouverture toute en subtilité, Flèche se para de bras croisés et d'un mutisme profond une fois arrêtée face au parti opposé. C'est qu'on risquait de reconnaître sa voix si elle parlait, non? Et ça, elle ne l'avait pas vu venir. Oh non...

Rageuse et les larmes aux yeux de dépit, Flèche se serait bien contentée de déposer la couronne aux pieds du roi et de déguerpir sans demander son reste. Sauf qu'il y avait les p'tits. Alors elle carra les épaules et mit de côté sa fierté pour mieux tendre une main. De l'autre, elle écarta un pan de tissu pour révéler le métal doré brillant à sa ceinture.
Revenir en haut Aller en bas
http://laterredesanciens.forumactif.org
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Jeu 18 Juil - 11:35

Il fallut que le vioque fasse le poireau trois bonnes secondes pour que Vainqueur percute. Stoppant net son impatiente ronde autour de son camarade, il était figé par l'apparition. Un vieux bossu habillé n'importe comment, l'air bien trop riche pour trainer sur les docks à cette heure-ci. La mise de sa tronche jurait encore plus : une barbe dégueulasse et un oeil noir. Vainqueur douta même que le type puisse se trouver des services chez Châtim'.
C'était "ça" - parce qu'un "lui" était bien trop élogieux - qui lui avait choppé sa couronne ?

Le bossu croisa les bras sur son torse insignifiant, dans une parodie d'attitude suffisante ? En plus il ne pipait mot. Vainqueur grinça des dents et lui lança un regard méprisant avant de cracher par terre pour bien lui faire comprendre tout le bien qu'il pensait de sa personne.
Longue et grande inspiration. Peut-être avait-il entendu Brun à ses côtés, peut-être était-ce seulement le regard du clown qui jurait tant avec son attitude. Ces yeux-là ne collaient pas dans le tableau, mais un mélange de rage et de piège ? Le roi n'arrivait pas à savoir ce que cela pouvait bien vouloir dire. Le doute calma sa colère, mais pas son mépris.

- Alors c'est comme ça ? Un échange de mains dans le noir et puis chacun repart avec quelque chose dont il n'a rien à battre ? Parler n'était pas une activité calme pour le jeune roi, et il sentait sa hargne remonter à mesure qu'il exprimait tout haut son mécontentement face à cette situation qui lui échappait. Il désigna Brun de la tête sans pour autant quitter le vieux bonhomme des yeux. On a l'or, petit intermédiaire. Mais si tu crois que ça va se résoudre aussi facilement, tu te fourres le doigt dans le sale oeil qui te reste. La couronne, c'est classe mais c'est ma fierté qu'est sur la table, et vous pouvez tous crever si vous imaginez que je vais me casser si facilement !

Le regard entendu dépassa le demi-homme informe pour se planter dans les ombres et les alentours. Vainqueur ne les voyait pas vraiment, mais à penser que ces voleurs étaient stupides au point de laisser un type pareil se débrouiller seul... non, il s'était fait voler par quelqu'un d'audacieux et de compétent, ça pouvait pas être juste ça. Cette entrevue ne pouvait pas être un putain d'échange de merde, et il n'en serait pas ainsi ! Il ne savait pas vraiment ce qu'il voulait au final, mais ça, là comme ça, ça ne ressemblait pas à la franchise et au règlement de compte qu'il attendait. Juste une mascarade pour ne pas *faire face*. Et Vainqueur mettait toujours un point d'honneur à affronter stupidement ses problèmes la tête la première.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Ven 19 Juil - 21:39

C’était le moment qu’il avait attendu toute sa vie, ou presque et il savourait la nuit presqu’autant que le cidre que le Flèche lui tendait de temps en temps.
Cette gamine avait été audacieuse, folle peut-être, mais cet échange de rançon pouvait les conduire à avoir enfin la vie qu’ils souhaitaient. Comme si elle lisait dans ses pensées, elle lui parla du projet de Forge et des gamins.

Oui, ils seraient bien là-bas, loin de la puanteur du Bourg. Personne ne les connaitrait, Flèche se ferait une petite réputation d’herboriste ou de sorcière au choix. Lui pourrait chasser et travailler un peu la terre. Ajoutez à cela quelques poulets et un canasson, et voilà.
Il soupira de contentement en jetant un coup d’œil à la lune, quand on lui indiqua que deux hommes approchaient.

Flèche se présenta sous son déguisement, elle ne semblait pas en mener large. Il resta dans l’ombre, figé, prêt à agir si les choses tournaient mal, ses doigts crispés sur un couteau.

Tout devait bien se passer, après tout, ce n’était qu’un échange, rien de plus. Pourtant, lorsque le Roi ouvrit la bouche, Goeric sentit qu’il y aurait peut-être des difficultés. Flèche ne bougeait pas ni ne parlait face à ce dégueuli de menaces. Alors c’était à lui d’agir. Après tout, il était le chef de la bande, le protecteur des marmots.

Il sortit lentement de sa cachette et se planta juste devant la gamine. Dans sa main droite, le couteau n’avait pas quitté sa place. La lune éclairait son visage, donnant des reflets terrifiants à la brûlure qui dévorait la moitié de son visage.

- Soyez raisonnables, faites pas d’histoire, prit-il grand soin de commencer d’un ton calme. Vous d’vez vous douter qu’on est pas qu’deux.

Un rictus suffisant s’afficha sur ses lèvres tandis qu’il relevait la tête, sûr de lui. Il suffirait peut-être de l’impressionner pour lui donner envie de faire l’échange et de disparaitre.
Le bluff, Goeric connaissait.
Même si…plus les minutes passaient, plus il en venait à regretter que Flèche ai volé ce foutu objet.
Revenir en haut Aller en bas
flèche tigraine

avatar

Messages : 688
Date d'inscription : 07/10/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Fonction: Cueillir des plantes ou chaparder en passant
Âge: 14 ans
DC: Brasier et Glace

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Lun 5 Aoû - 17:49

Flèche se prit le mépris de Vainqueur de plein fouet, refusant en bloc la pertinence de ses propos et serrant les poings pour mieux résister. C'est à l'entente du mot "fierté" que la carapace se fissura. La fierté, Flèche en était constituée à 99%. Impossible de ne pas comprendre vainqueur sur ce point et de ne pas flancher.

D'un pas, elle recula et jeta un regard vers Goeric et sa position supposée. En le voyant surgir des ténèbres, quelques mètres plus loin, elle soupira d'aise et se détendit un petit peu. Juste assez pour rendre son regard au roi et lui faire dire qu'il allait voir ce qu'il allait voir.
Toutefois, à entendre Goeric menacer et évoquer leur surnombre, le soulagement tant espéré ne se fit pas sentir. Bien au contraire, il s'évapora comme neige au soleil, persuadée qu'elle était que ce genre de comportement ne leur serait d'aucun intérêt.

Tout de même, en soutien à Goeric, et cachée derrière lui, elle fit signe aux p'tits de faire du bruit.

Alors, sentence du pire à venir et hurlement de spectres, les alentours résonnèrent au son d'objets cognés les uns contre les autres. Du plus bel effet si on lui demandait son avis.

profitant de la diversion, Flèche se haussa sur la pointe des pieds et vint murmurer à l'oreille de Goeric.

- dis-y lui qu'c'est pour le mieux. Qu'on en veut pas de sa couronne mais qu'il faut bien qu'on mange. Y percutra...

Enfin, elle espérait.
Revenir en haut Aller en bas
http://laterredesanciens.forumactif.org
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Mer 7 Aoû - 13:58

Il l'avait cloué sur place. Avec des mots brûlants de colère et une hargne incandescente. Vainqueur était un marteau qui tapait extrêmement fort quand il souhaitait, mais il avait simplement un fichu clou face à lui alors qu'il avait attendu une enclume. Une résonance, une réaction à ses provocations, un ricochet à son emportement en lieu et place de la fissure qu'il avait provoqué.
Le jeune roi continuait à bouillir par tous les pores de sa peau, incapable de patience. Sa frustration était extrême, avait-il donc juste gueulé un bon coup et l'autre en face n'allait rien dire ? Il avait envie de frapper sur quelque chose pour mettre en mouvement l'univers entier qui lui semblait en ce moment si inerte !

Son torse et ses narines se gonflant à chaque respiration comme le buffle qu'il était présentement, Vainqueur pria - pour le bien de l'adolescent qui arrivait - que ce nouveau venu dise un truc. N'importe quoi.
Les souhaits ne se réalisaient jamais vraiment comme ils étaient prévus : la menace fut rapide et, il fallait l'avouer, plutôt bien faîte. Puis le concert cacophonique fut la cerise sur le gâteau.

Le souverain en quête de couronne leva la tête vers le ciel, se flanquant une main sur les yeux et se mordant la lèvre pour pour s'empêcher de rire. Il était tellement dépité que ses efforts furent rapidement vains, s'esclaffant finalement à voix haute quelques temps. Mais la poussée de cynisme se transforma bien vite en soupir, et la colère fit de nouveau surface après cette deuxième déception.

- Et alors ? répliqua-t-il d'un ton pas calme du tout.

Et alors quoi ? Hein ? Le môme voulait la jouer fine ? Sûr que ses menaces, elles devaient marcher plutôt bien contre des types ordinaires et contre des gens raisonnables. Vainqueur avait jeté sa raison lorsqu'il avait envoyé chier ses gardes pour venir ici en personne et il préférait crever que de s'imaginer autrement qu'exceptionnel.
L'adolescent était grand, certes, il avait l'air de savoir se battre un peu, pourquoi pas, et dans les ruelles, ça faisait un bon petit nombre de types en plus. Mais il avait pas de poil au menton, il avait un simple couteau et s'ils étaient vraiment sérieux, ils l'auraient déjà buté lui et Brun, et ils auraient pris le pognon. Puis le roi en avait déjà vu d'autres, il avait déjà chargé des places fortes abritant des centaines de défenseurs - même si la réalité voulait qu'il n'en ait en fait attaqué qu'une seule - il avait tué des gens plus vieux et plus jeunes que ces deux là sans jamais hésiter à le faire, et lui, quand il tapait sa lame contre quelque chose, ça ne faisait sérieusement pas le même bruit. Des vétérans équipés de fer et de cuir pour la guerre contre des voleurs, des vieux et des mômes, voilà ce qu'ils étaient.


Mais Vainqueur n'eut pas l'occasion de penser à tous ces arguments là.
Son sang n'avait fait qu'un tour et sa rage suffisait pour seul moteur à son jugement. Atrocement sûr de lui, borné comme un taureau et au moins autant fulminant, il n'avait même pas la prudence de porter lui aussi la main à son épée. Ses doigts restaient fébrilement en l'air, juste à côté, se crispant nerveusement par à-coups, attendant que sa colère explose pour enfin saisir le fer et récupérer par le sang, s'il ne pouvait l'avoir autrement, son orgueil qui lui revenait de droit.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Lun 2 Sep - 0:22

Brun connaissait trop bien Vainqueur pour insister davantage : le Roi honorerait le rendez-vous en personne, en dépit de la plus évidente prudence. Question d'honneur.
Il ne lui restait plus qu'à s'habiller de noir, comme un brigand, et à l'accompagner. La lassitude le disputait à l'angoisse : comme requis, ils seraient deux ; combien, en face ? N'en voulaient-ils réellement qu'à l'argent, quand sa Majesté se mettait à leur portée ?

C'est sans l'ombre d'un scrupule que le maître d'armes avait donc demandé à Mona de les filer clandestinement. Vainqueur n'avait pas besoin de le savoir, les malfrats non plus. Si tout se passait comme prévu, elle n'aurait pas à intervenir. Et si ça n'était pas le cas... eh bien, son adresse au tir serait peut-être leur salut. On ne l'appelait pas Jappeflèche pour rien, et il avait confiance en son talent, à défaut d'apprécier sa personne - la demoiselle ayant une tendance déplaisante à semer la zizanie chez la gente masculine par un usage immodéré de ses faveurs.

Mais les faveurs de Mona étaient bien la dernière chose à laquelle pensait Brun à cet instant. Vainqueur tournait autour de lui comme un animal en cage, ce qui lui portait sur les nerfs, l'empêchant d'étudier avec acuité leur environnement. Obstacles, issues, croisements, tout pouvait avoir son importance en cas de fuite improvisée. Il connaissait bien les docks mais la nuit changeait tout. Il n'en tirait qu'une impression diffuse, sinistre. Même la lune avait une teinte jaunâtre de mauvais augure.

La scène tourna au burlesque lorsqu'apparut une petite créature bossue et apparemment muette. Difficile d'y croire, et pourtant la couronne était là, dans les plis de la cape clinquante. Une main fut tendue ; la requête se passait de mot. Ils avaient là leur homme, même s'il ressemblait singulièrement à un mendiant endimanché.
Le ridicule de la situation n'arrangea pas les choses. C'était apparemment plus que n'en pouvait stoïquement supporter Vainqueur : comme s'il n'était pas suffisamment humiliant de se faire voler sa couronne au sein même du château, il fallait en plus avoir affaire à un nabot !

Le Roi prononça exactement les paroles que le maître d'armes redoutait. Il aurait préféré que l'échange se fasse, si peu reluisant soit-il. La somme demandé n'était pas si élevée. De quoi assurer une existence paisible à une poignée de miséreux, certes, mais rien qui ne vaille vraiment la portée symbolique de l'objet - ni même peut-être son poids en or. Après tout ce remue-ménage infructueux, c'était se tirer d'affaire sans trop faire de vagues. Mais non ; Vainqueur tenait à en découdre.

- ... vous pouvez tous crever si vous imaginez que je vais me casser si facilement !

La menace sembla porter, un second personnage sortant de l'ombre. Personnage, c'était le mot. Un grand gamin au visage brûlé. La scène prenait des allures de Cour des Miracles. Ils marchandaient avec les bas fonds, les tous petits. Étaient-ils moins menaçants pour autant ? Travaillaient-ils pour leur propre compte ou étaient-ils à la solde d'un plus grand ? Bien que les bruits de casseroles ne soient pas très convaincants, voire franchement puérils, Brun préféra ne pas les sous-estimer. Après tout, de tels adversaires n'avaient rien à perdre.

Ils étaient plusieurs, pour ne pas dire nombreux, mais Vainqueur n'en avait rien à foutre. Le Roi semblait au bord de l'explosion, et c'est paradoxalement ce qui l'inquiétait le plus. Il redoutait un geste inconsidéré. Il ne voulait pas sentir la situation leur échapper. Aussi, venu en simple ailier, se résolut-il à intervenir.
Écartant lentement les pans de son manteau, il s'empara du sac d'or et le jeta dédaigneusement sur les pavés.

- Vous voulez l'argent ? Eh bien, venez-donc le chercher.

A deux mètres à peine des bottes des deux hommes, l'argent dormait paisiblement. Mais pour combien de temps ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Lun 2 Sep - 21:28

Il était étrange de regarder les choses de haut. Mona renifla le plus discrètement possible depuis son perchoir, tout en continuant à observer les négociations qui se déroulaient dix mètres plus bas. Le vent sifflait à ses oreilles et elle n'entendait rien à ce qui se passait plus bas, mais elle devinait que les choses ne se passaient pas pour le mieux.
Évidemment, Mona se souvenait très bien du jour où Vainqueur s'était fait faucher sa couronne et de la manière dont toute la garde avait battu le Bourg pour tenter de mettre la main sur le voleur et d'à quel point ils avaient perdu leur temps. Elle ne savait pas grand chose à propos du reste, mais Brun lui avait toute fois demandé la veille de le suivre, lui et leur roi, alors qu'ils allaient négocier la couronne quelque part dans les bas-fond de la ville.
Mona avait suivit à distance Vainqueur et le maitre d'arme, enveloppée dans une cape, sa capuche tirée sur le visage. A aucun moment le roi ne sembla se douter de la présence de l'archère vingt pas derrière lui.
Une fois parvenu sur les lieux du rendez-vous, elle eu un instant de flottement: devait -elle plutôt rester abritée derrière un pan de ruelle ou se placer en hauteur quitte à ne pas pouvoir surveiller les environs quelques temps, mais pour être après capable de voir tout intrus arriver avec plus d'efficacité et plus rapidement?
Mona fini par escalader rapidement le mur d'un entrepôt proche, s'offrant ainsi une vue imprenable sur la scène. Nul ne pourrait s'approcher avec des intentions belliqueuses sans se faire instantanément épingler d'une flèche bien ajustée. Mais sur ce toit, il faisait froid et ses doigts étaient déjà crispés sur la corde de son arc, qu'elle gardait prêt à tirer.
Qui plus est, elle ne se sentait pas en confiance. Sans Gardien pour assurer ses arrières, Mona avait peur d'être prise en traitre pendant qu'elle ajustait son tir. Auquel cas, tirée d'une concentration proche de la transe, elle ne pourrait pas réagir avant de s'écraser sur le pavé. Engourdie, elle s'autorisa un changement de position et fit un petit pas pour dégripper ses genoux.
Soudain une tuile glissa sous son pied. Mona s'étala en arrière sur le toit avec un cri irrépressible, se sentant glisser lentement vers le vide. Elle se stabilisa et ne bougea plus. Avec un peu de chance, elle n'était pas repérée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Dim 24 Nov - 17:16

La tension était palpable, tout comme l'or qui dormait bien sagement non loin des pieds de la royauté.
Il n'avait qu'à effectuer quelques pas pour ramasser le butin, mais un sixième sens lui indiquait de se méfier.
Cela paraissait trop facile et à la fois compliqué. Le sang du Roi semblait bouillir et le jeune garçon avait bien perçu dans la voix du souverain la patience qui s'enfuyait à chaque seconde.

Comment s'emparer de la bourse alors sans risquer de se faire prendre? Il fallait réfléchir à tout ça. Ils n'étaient que deux, deux adultes entraînés. Goeric regarda Flèche du coin de l'oeil. peut-être étaient-ce simplement les ombres qui ne lui donnaient pas grand avantage. Jamais elle ne lui avait semblé si jeune et vulnérable. La situation était entrain de leur échapper. Avec une Tigraine terrorisée que pouvait-il bien faire.

Les idées se bousculaient dans sa tête. La fuite n'était pas une option. Ils avaient espéré que le brouhaha leur ferait perdre toute confiance et saperait leur moral mais au final, cela n'avait fait qu'aiguiser la colère du Roi. Et l'autre là, qui l'accompagnait paraissait aussi froid que l'hiver Cervien.

Soudain....
[ Chiffres pairs = Goeric ne se rend pas compte de la présence de Mona
Chifrres impairs = Goeric se rend compte de la présence de Mona]
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 823
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Dim 24 Nov - 17:16

Le membre 'Goeric Blandebourg' a effectué l'action suivante : Le hasard en action

'Hasard' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Dim 24 Nov - 17:25

Soudain, un bruit lui parvint depuis l'arrière d'une cahute.
Une tuile se détacha avant de s'écraser sur le sol en mille morceaux. Le son résonna longtemps dans la nuit noire mais pas autant que le cri qui l'accompagnait.
Le Roi avait faillit à sa parole. Ils n'étaient pas seuls tous les deux.
Peut-être même qu'une armée les attendaient derrières les entrepôts.

Fou de colère, Goeric s'avança d'un pas vers les deux ombres qui lui faisaient face levant un point rageur en l'air.

- Traîtres!! lança-t-il bien fort à travers ses dents serrées par la panique qui le gagnait. Ils allaient tous crever là. Flèche, les gamins et lui-même. Abattus comme des mendiants sans aucune considération.

Enfin, d'un pas rapide il se retourna vers la Flèche et lui murmura :
- C'est un piège. Donne moi la couronne dépêche toi et sauve les gamins. Va-t-en!! Allez!

L'intonation gagna en puissance tandis que sa main se tendait vers le manteau de Flèche. Il fallait qu'il gagne d temps. Suffisamment pour laisser une chance aux enfants de fuir. C'est alors qu'une idée, jaillit dans son esprit.
Revenir en haut Aller en bas
flèche tigraine

avatar

Messages : 688
Date d'inscription : 07/10/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Fonction: Cueillir des plantes ou chaparder en passant
Âge: 14 ans
DC: Brasier et Glace

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Lun 23 Déc - 22:07

Dans l'ombre, les enfants des rues surveillaient tout le quartier. Si Mona leur avait échappé, elle était maintenant repérée et le processus de défense du quartier était enclenché, elle ne pouvait rien faire pour y échapper. Aussi petits et agiles que des souris, par dizaines ils se terraient, se faufilaient et s'approchaient.
Leurs armes? L'archère allait bientôt le savoir.
Une nuée de bousaille, grosses boules noires faites de tout ce qui traîne et qui colle une fois chauffé et touillé, prit tout à coup son envol dans le ciel et chercha sa cible. Les bousailles* portaient le nom de Mona.


Au niveau du sol, on espérait ce genre d'attaque mais on ne comptait pas trop dessus. Faut dire qu'il y avait du lourd en face. Un taureau gonflé à bloc et un maître de l'estoc en embuscade. Dans tous les cas mieux valait ne pas s'attarder.

Pourtant Flèche vivait la scène au ralenti. Encore sous le choc du "et alors?" de Vainqueur, elle le fixait. Et alors. Et Alors? Et alors quoi?!!
Elle ne savait pas trop à quoi s'attendre de la part du roi; elle avait espérer un "hohoho, qu'elle est bonne ta blague! prend donc ce sac d'or et celui-ci en prime et repasse nous voir à l'occasion, ça fera plaisir à maman", voir même un "j'admire ta valeur, camarade!", mais sûrement pas à ça. Non, pas à ça...

En un dizième de seconde qui aurait pu passer pour une éternité dans ce genre de circonstances, Flèche laissa tomber ses rêves et se tourna vers un Goeric rugissant. "Va-t-en!" lui intimait-il avec force.

Si seulement il savait...

"Allez!!" insista-t-il.

Flèche lui renvoya un regard rendu froid par la décision qu'elle venait de prendre. Elle espérait encore se gagner la sympathie de Vainqueur, son approbation, mais c'était fini. Y avait que les p'tits et l'avenir qu'ils avaient imaginé pour eux avec Goeric qui comptait. Il leur fallait cet argent. Peu importait à quel prix.

Flèche hocha la tête puis se pressa contre Goeric pour lui transmettre son fardeau et l'accrocher vivement à la ceinture du jeune homme.

- Tu sais où la cacher! Souffla-t-elle un peu trop fort à son gout.
L'échange manquait de subtilité, mais on manquait encore plus de temps.

Vivement, Flèche s'élança vers l'entrée d'une ruelle dans l'espoir de prendre ses adversaires par surprise et de disparaître du premier plan de cette fâcheuse histoire.

Le fin mot de l'histoire:
 

*non, ça ne tue pas, mais oui, ça colle et c'est lourd. De quoi empêtrer ses gestes si jamais l'une d'elle devait lui faire un calin mrgreen
Revenir en haut Aller en bas
http://laterredesanciens.forumactif.org
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Jeu 26 Déc - 12:22

Vainqueur ne savait pas à quoi s'attendre en se rendant sur les docks. Une discussion, un échange, un piège ? Alors, les menaces, il pouvait les accepter aussi. A la condition qu'elles se transforment en actes. Le roi avait besoin de quelque chose ce soir, et ce n'était sûrement pas sa couronne qui allait le contenter.
Il mastiqua sa hargne tout seul lorsque Brun tenta de calmer le jeu. Soit, il y avait encore d'autres possibilités... et il patienta bon gré mal gré face aux hésitations de leurs deux interlocuteurs.

Quand un bruit vint tout changer. Vainqueur se tourna en même temps que Goeric, portant cette fois la main à la garde de son épée. Un cri féminin sur les toits. Une tireuse ? Le jeune brûlé avait eu autant l'air surpris... à quel camp appartenait-elle donc ? Pestant, le roi constata bien que cela ne ferait aucune différence. La tension venait d'être relâchée dans une explosion soudaine, il n'y avait plus qu'à dégainer.

Il s'élança sur le vieux - qui lui parut étrangement bien jeune et appeuré tout d'un coup - alors que le "chef" des voleurs lui hurlait sa traitrise à la gueule. Vainqueur nota l'information dans un coin de son esprit, tout en constatant froidement : tu perds du temps, petit.
Le fer commençait à crisser dans son fourreau alors que le borgne et le brûlé s'échangeait la couronne en courant l'un vers l'autre. C'était une trop belle brochette pour être vrai, et Vainqueur grimaça face à autant de laxisme. Des putains d'amateurs jouant avec des armes. Il allait tout simplement les découper ensemble, d'un revers de lame, mais il s'arrêta de justesse évitant de se prendre une sale boule noire dans la face.

Coupé dans son élan, ayant lâché son fourreau pour lever sa main gauche jusqu'à protéger son visage, Vainqueur regardait incrédule la poisse visqueuse lui prendre les doigts et l'avant-bras. Deux autres bousailles vinrent s'emplatrer sur son torse, il y sentit les chocs sonner brièvement contre son cuir et ses muscles.
Ses deux proies s'enfuyant devant lui, elles avaient perdues toute son attention. Le guerrier n'en croyait tout simplement pas ses yeux. Ils espéraient quoi avec une telle mixture, le ralentir ? Et c'était tout ? Ce n'était pas des putains d'amateurs, mais des gosses, des stupides-stupides-stupides gosses ! Les cris se firent plus clairs à ses oreilles et les ombres sortant de leurs cachettes pour tirer leurs projectiles ne lui arrivaient même pas à la taille. Le chef était presque un homme, mais c'était tout.
Ce combat ne rimait sincèrement à rien.

Vainqueur tira donc enfin son épée, et pour la première fois de la soirée, on put entendre le vrai son d'une arme de métal. Il la leva bien droite dans les airs, accrochant quelques éclats de lune et d'étoiles au passage, avant de la fendre tel un éclair dans le pavé. Il délogea plusieurs briques et planta le fer de plusieurs centimètres dans le sol.
La lame vibra et vibrait encore lorsqu'il la lâcha, résonnant de son léger sifflement ondulaire.
Le roi tendit ses deux bras à l'horizontale, montrant ses paumes vides dans une attitude pas vraiment pacifique tant la colère bouillait encore en lui. Il n'avait certes plus d'épée en main, mais il avait l'air encore plus grand qu'avant.

- STOP ! Si la lame avait été l'éclair, le tonnerre venait alors de retentir, Vainqueur beuglant avec toute la force de ses poumons et de son Art réunis. Il haleta deux inspirations, le temps que quelques dernières bousailles perdues finissent leur vol. Et vous pensez vraiment arriver à quelque chose avec "ça" ?

Le roi montra sa main gauche tachée de noir et qu'il ne fermait plus qu'à moitié. Cette soirée avait été une grave perte de temps. Qu'avait-il vraiment espéré au final ?

- J'ai pas envie perdre encore plus mon temps. Massacrer des gosses de mon propre royaume m'intéresse aussi peu que de leur courir après. Réglons-ça et partons, vu que nous n'avons rien à nous dire. Vainqueur était dégoûté de la tournure des évènements. S'il ne sentait pas cela comme une défaite, il serait même parti là, comme ça, sans l'or, sans rien. Il ferma de nouveau ses poings et les rouvrit pour tendre un doigt vers la position supposée de l'archère - ou des archers pour ce que cela changeait, avant de montrer ses pieds, l'air sévère en lui - ou leur - ordonnant de venir. Puis il pointa ensuite les ombres des ruelles. Et ça vaut aussi pour vous aussi, que je voie vos tronches.

Vainqueur ayant passé ses ordres, il leur tourna le dos pour aller reprendre le sac d'or. Il le soupesa en jonglant avec. Toute cette mascarade, tous ces mois pour ça. Il se retourna vers le brûlé, maintenant loin, avança de plusieurs pas pour s'écarter de son épée et tendit l'or dans sa direction, l'invitant à le prendre.
Il grimaça une nouvelle fois de rage, se contenant visiblement. Et attendant la mise en place de l'action suscité par son explosion de colère, il constata qu'il avait conservé sa dague à sa ceinture.
D'un geste agacé, Vainqueur l'envoya voler au loin. Sûr que celle-là, il ne la récupèrerait pas.

Enfin désarmé, il répéta sa demande.
- Réglons-ça.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Dim 12 Jan - 19:18

Brun jura intérieurement lorsque Mona, par un cri, révéla sa présence. Tu parles de l'élite de la Garde ! Il n'eut pas le temps de s’inquiéter pour elle : s'estimant menacé, l'adversaire joignit soudain la fuite à l'attaque. La couronne passa d'une main à l'autre tandis que, venue d'on ne sait où, une pluie de mélasse noire s'abattait sur eux. Mais, plus que la substance gluante, ce fut l'Art de Vainqueur qui figea le maître d'armes. 

- STOP ! hurla le Roi, qui avait planté son fer dans le pavé.

Brutalement stoppé dans son élan, et mentalement sonné, le maître d'armes ne put compatir avec la pauvre épée, ni même entendre distinctement les mots qui par la suite franchirent les lèvres de Vainqueur. Quand il revint à lui, une grosse boule noirâtre lui dégoulinait le long de la poitrine comme un cœur en décomposition et le Roi pointait les toits du doigt. Puis il jeta ses armes, et sa main tendit l'or au gamin brûlé.

- Réglons-ça.

Désarmé par la puérilité de l'adversaire, le Roi en revenait à l'échange pacifique. Car il était moins honteux d'être le dindon de la farce que d'être le vainqueur de si petits voleurs. A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire. Et la gloire avait toujours été ce qui, plus que la colère qui l’avait étreint et l'étreignait toujours, motivait le souverain.

Plus attaché à l'ordre qu'à la gloire, le maître d'armes n'était pas exactement du même avis. Il aurait volontiers mis sous les verrous toute cette ménagerie. Mais, à défaut d'être dangereuse, la chose n'était pas si facile et la couronne s'enfuirait bien vite sur de si courtes pattes, qui connaissaient mieux que quiconque les rues où elles avaient élu domicile.

Aussi se fit-il une raison et, pour achever d'aplanir la situation, avoua-t-il au souverain :
- C'est Jappeflèches. Je lui ai demandé de venir.
Il demeurait en retrait, mais n'avait pas lâché son arme. El savait ce que la marmaille allait encore pouvoir inventer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Mar 4 Mar - 19:10

Flèche mis un certains temps à réagir. Goeric était à deux doigts de lui hurler dessus à nouveau mais le regard qu’elle lui renvoya tout à coup le laissa pantois. Il leva un sourcil avant de comprendre que le visage de la jeune fille affichait simplement de la détermination. Elle venait de prendre une décision et cela n’apportait jamais rien de bon. Goeric, mieux que quiconque était bien placé pour le savoir.

Alors qu’il allait ouvrir la bouche pou l’enguirlander à nouveau, elle se pressa subitement contre lui, farfouillant au niveau de sa ceinture Par El, que foutait-elle ? L’étreinte, brève, mais forte, lui fit lâcher u hoquet de surprise. Jamais ils n’avaient eu tel contact tous les deux et sentir le corps tiède et tremblant de la jeune fille dans ses bras le fit se sentir plus homme que jamais. Il devait la protéger, elle et tous les autres aussi.

Il se redit compte qu’elle avait attaché quelque chose à sa ceinture lorsqu’elle souffla la suite des directives. Enfin, souffler n’était peut-être pas exact. Crier ? N’importe quel badaud à dix mètres l’aurait entendu.

Enfin, ce n’était peut-être pas plus mal. Au moins il était sûr maintenant que le Roi allait le courser lui, laissant les autres s’enfuir, à moins qu’il ne se décide à les tirer comme des lapins.

Flèche devait avoir attend l’entrée de la ruelle à présent, et le Roi était attaqué par les boules de pois. Il suffisait à Goeric de s’enfuir avec son précieux bien. Pourtant une angoisse le saisit lorsque le Roi tira son épée. Il allait l’embrocher comme un porcelet, et le jeune garçon recula d’un pas en fermant les yeux pour ne pas voir sa mort venir.

La lame s’enfonça dans le sol dans un bruit d’éclair et de tonnerre, pourtant couvert par la voix de Vainqueur. Le roi guerrier en imposait vraiment de par sa stature mais aussi de par ses ordres. Sa voix, claire et forte intimait le respect et l’obéissance Ouais, le Roi dégageait une aura impériale.

La bouche entr’ouverte, subjugué, Goeric se reprit rapidement, pour contrer les ordres des ruelles qu’il sentait en mouvement.

- Non, gronda-t-il. Ne bougez pas.
Lui aussi parla d’une voix forte, il n’avait certes pas la prestance du Roi, mais il s’en fichait royalement, tant que les mioches lui obéissaient. Il leva le bras pour augmenter l’effet de l’ordre. Quant à ses yeux, ils ne quittaient pas Vainqueur à l’affut du moindre de ses mouvements.
Les petits devaient rester à l’abri, anonymes. Le silence se fit.

- Flèche ! Reprit-il plus fort encore pour être sûr que de la où elle était, elle puisse l’entendre. Le nom résonna quelques moments dans les ruelles. Le Roi souhaite « régler » ça. Prends l’or.
Revenir en haut Aller en bas
flèche tigraine

avatar

Messages : 688
Date d'inscription : 07/10/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Fonction: Cueillir des plantes ou chaparder en passant
Âge: 14 ans
DC: Brasier et Glace

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Sam 22 Mar - 23:28

De glissades en bonds au dessus du pavé, Flèche mettait de la distance entre elle et le centre de l'action. Une réussite, pour sûr. Jusqu'à ce que gronde le tonnerre et que se fende la nuit en deux, pourfendue d'un éclair bien placé. Sous le choc, touts ses projets volèrent en éclat.
Dans un ultime dérapage, Flèche plongea derrière un empilement de cageots et des barils vides. Prudence! Il ne fallait rien faire tomber, seulement ramper et se glisser dans l'ombre pour mieux voir Vainqueur, dressé, furieux comme un Odin réincarné, face à Ulysse, trop souvent mis à l'épreuve par les dieux mais luttant, toujours et encore. Goeric n'avait pas à rougir dans les yeux de Flèche, bien au contraire.
C'était lui le chef.
Quand il lui dit que le roi souhaitait régler ça, tout ce qu'elle entendit, c'était que Goeric souhaitait que ce soit réglé. Obéissante, elle se redressa, dans l'ombre à gauche du roi, et s'avança là où on pouvait la voir, à nouveau. Elle avait laissé derrière elle son déguisement et la couronne, abandonnés tel un vieux sac troué. Se connaissant une apparence gracile et enfantine, Flèche carra les épaules, roides, et fronça les sourcils pour se donner un air sévère.
Mauvaise manie dont elle peinait à se défaire, la posture faisait son grand retour chaque fois que Flèche se trouvait dans une mauvaise situation et, pire, quand elle se faisait remonter les bretelles.

- Pas d'entourloupe, qu'elle annonça en arrivant à portée de Goeric, Brun et Vainqueur.
Promesse autant que requête si on en croyait le ton de sa voix. D'un regard légèrement appuyé on sentait que la réplique s'adressait surtout à Brun, fourbe reconnu du couple royal.
- Vous savez qui j'suis. Alors je récupère l'or, je le mets en sécurité et là vous aurez la couronne.

Le menton volontaire et le regard planté dans celui de Vainqueur, elle se tenait là devant lui, à même pas trois pas et la main tendue pour récupérer son or. Tant qu'à risquer d'être reconnue, autant y aller au culot. Voila une méthode qui lui parlait bien plus que tout ce qu'ils avaient tenté jusque là.

- On est d'accord?
Revenir en haut Aller en bas
http://laterredesanciens.forumactif.org
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Dim 30 Mar - 22:37

Il y a des mots comme ça, des mots magiques, non des clefs en fait. Des clefs provoquant un tel déclic dans votre esprit qu'elles vous laissent coient, pantelant, le cerveau bloqué.
F-l-è-c-h-e.
Le jeune chef des brigands en herbe croyait appeler la gamine, mais c'était dans la tête du Roi que ce mot venait de résonner le plus fort. Il n'en croyait pas ses oreilles, il ne savait même plus s'il devait être choqué ou énervé, ou rigolard même. Non, il avait sérieusement les nerfs et voir sa frimousse - facile de reconnaître un visage déguisé lorsque l'on avait mis un nom dessus - lui froissa les sangs.

Brun lui avait parlé également. Vainqueur essaya de se concentrer la dessus, pour éviter à son visage d'imploser - c'est qu'elle carrait même les épaules la mioche. Il avait parlé de Jappeflèches, pourquoi ? Impossible de tourner son regard vers le maître d'arme, il ne pouvait quitter des yeux Flèche, regard planté dans un regard, le véritable duel était là.
Elle parla la première. Calme, conscise, profesionnelle. Le roi bouillait de ne savoir quoi répondre.
Et le fait est, Vainqueur n'en revenait toujours pas de s'être fait autant duper.

- D'accord ? D'accord ? PUTAIN J'AI FAILLI VOUS TUER ! Espèce de gamine débile, t'es trop intelligente pour ton propre bien. Non mais franchement tu voulais jouer à quoi ? Genre j'en ai quelque chose à battre d'un vieux pervers trainant avec des gamins ? Merde Flèche t'es vraiment la plus conne de toutes les surdouées ! Je... Raaah, bordel...

Vainqueur venait de faire voler son immobilité en éclat, il pointait des doigts rageurs sur la gamine et levait les yeux au ciel pour jurer. Son regard parcourrut les pavés à la recherche d'un truc sur lequel frapper, putain de zone de combat vide, et il trouver les yeux de Brun pour le considérer comme cible potentielle pendant une bonne seconde de trop.
Le jeune roi ragea de nouveau et se frotta les yeux, cette gamine avait le don de lui faire pêter les plombs. Il devait trouver quelque chose. Et vite. Le truc qu'il serrait depuis toute à l'heure au point de s'en briser les articulations.
Il regarda la bourse pleine d'or, incrédule, comme s'il réalisait de nouveau qu'elle était là et que c'était ça l'enjeu. Putain, ces simple bouts de métal, la chose la moins importante au monde en ce moment.

Vainqueur leva de nouveau les yeux vers Flèche, légèrement plus posé. Il renifla un coup et lui lança tranquilement le butin.

- T.. d...

Les actions avaient toujours été plus facile pour lui que les mots. Il bloquait, il n'y en avait qu'un seul qui lui venait à l'esprit mais il ne signifiait pas la moitié de ce qu'il voulait exprimer.

- Pourquoi ? Les épaules légèrement relevées, les paumes entre-ouvertes autant que sa bouche, Vainqueur était enfin calme. Comme face à un ami que l'on avait pas vu depuis tellement longtemps que l'on ne le comprenait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Mar 3 Juin - 16:45

Le gamin osa contredire le Roi, puis héla son complice. Flèche. Flèche ?!
Autant qu'à Vainqueur ce nom était familier au maître d'armes, et c'est avec une rage froide qu'il vit sa sale petite tête de fouine se pointer devant eux, les épaules raidies comme si cela pouvait la protéger.

- Pas d’entourloupe, dit-elle avec un regard dans sa direction, comme si elle n'était pas responsable de l'entourloupe principale, et ses jointures blanchirent sur la garde de son arme.

Comme Vainqueur ne réagissait pas, mais fixait la gamine comme un possédé, il remit son épée au fourreau et couva la fautive d'un regard venimeux. Comme il regrettait de ne l'avoir pas laissée moisir au cachot, des mois plus tôt ! Cette engeance était une vermine dont la ville devait se débarrasser, et il l'aurait bien étranglée de ses propres mains. Au lieu de quoi elle allait bien quitter la ville, mais avec l'or royal qu'elle osait réclamer...

Le maître d'armes se demandait comment elle avait bien pu dérober la couronne lorsque Vainqueur donna de la voix. Il fut surpris pas ses paroles. "Putain j'ai failli vous tuer" ? Il ne voyait pas bien le problème. Certes c'était des jeunes, mais de jeunes voleurs. Voilà qui était bien sentimental, et personnellement adressé à Flèche. Se connaissaient-ils ? Étaient-ils si proches que le crime puisse passer pour une trahison ?

Son ami lui adressa un regard haineux qui ne fit qu'augmenter sa perplexité. Et puis l'or changea de main. Comme ça, tout simplement, sans autre menace qu'une demande d’explication.

- Tu ne vas quand même pas les laisser s'en tirer comme ça, gronda Brun mentalement.
Il ne voulait s'opposer publiquement au Roi, et dans sa méconnaissance de l'Art, se dit que peut-être, Vainqueur pourrait l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
flèche tigraine

avatar

Messages : 688
Date d'inscription : 07/10/2009
Age : 33

Feuille de personnage
Fonction: Cueillir des plantes ou chaparder en passant
Âge: 14 ans
DC: Brasier et Glace

MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Jeu 19 Juin - 23:53

Brun avait raison. Obtenir un sac d'or et un pourquoi était au delà des espérances de Flèche. Elle savait mériter bien moins que cela.

Toutefois, ce ne fut pas de la surprise qu'elle ressentit mais bien du soulagement. Vainqueur ne la prenait pas pour une idiote. Il ne l'avait jamais prise pour une idiote et il s'était encore moins joué d'elle et de son ignorance le jour où ils s'étaient rencontrés. Qu'elle se soit vengée pour rien ne l'effleura pas une seconde. Seul comptait qu'elle se soit trompée sur ses intentions.

Un sourire commença de percer ses lèvres quand le sac d'or prit son envol. Alors, la panique fit place sur ses traits et son cerveau se mit à dicter des ordres contradictoires à ses bras et à ses jambes. Attraper le sac ou se dérober? Telle était la question.
Quand le sac s'écrasa au sol, pile entre ses jambes, elle sut qu'elle avait fait son choix et s'en félicita. Sans plus hésiter elle se saisit du sac et l'envoya à Goeric.

Maintenant elle pouvait discuter.

- Y a pas de pourquoi. Fallait pas laisser traîner votre couronne n'importe où, voila tout.

Flèche aurait bien répondu avec un peu moins de mauvaise foi, mais elle recevait des ondes menaçantes de la part de Brun. Difficile de retrouver, dans ces conditions, de bonnes dispositions.
Mal à l'aise et pressée par l'attitude de Vainqueur, elle ajouta tout de même:

- J'voulais pas, j'te...

le reste de sa phrase se perdit dans des marmonnements incompréhensibles et piteux.
Revenir en haut Aller en bas
http://laterredesanciens.forumactif.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   Mar 1 Juil - 9:12

Ah! Enfin elle était à eux! Enfin les mouflets allaient pouvoir manger et peut-être même s'acheter deux ou trois couvertures pour l'hiver!

Goeric ne put s’empêcher d'émettre un petit rire bref quand sa comparse répondit au Roi. Il croisa les bras, fier de sa petite bande qui venait de jouer un sacré tour au Roi des Quatre-Duchés! Le vol de la couronne n'était finalement pas une si mauvaise idée. Au début, il avait eu peur des conséquences, mais à présent qu'il entendait le son cliquetant de l'or tous ses doutes s'en étaient allé.

L'homme qui accompagnait le Roi semblait bouillir, encore plus en colère que sa majesté. Ce qui élargit le sourire du jeune brûlé. Ses dents blanches se détachaient dans la nuit.

Et puis, v'là que Flèche se mit à bredouiller. Comme si elle regrettait quelque chose. Il se devait d'intervenir avant qu'elle ne flanche.

Il se plaça devant elle en un mouvement protecteur, tout en effaçant son sourire pour le remplacer par un regard sombre, afin de tenir les ennemis en respect.

- Vous nous avez pas laissé le choix, clama-t-il d'une voix forte. Les gosses ont faim, c'est tout.

Il rangea la bourse lourde dans la poche intérieure, trouée de sa tunique avec un air satisfait. Puis reporta son attention sur le Roi.

- Maintenant, on va vous rendre votre couronne.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'or ne brille pas dans le noir [Septembre 09 - Flèche, Brun, Goéric]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Torse-nu dans le noir... [PV Haley]
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Je quitte le Clan, je quitte la forêt. (libre)
» Nirn
» Bug fuite pokémons sauvages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Bourg de Castelcerf :: Rues et placettes :: Archives V1 et V2
-