AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Lun 25 Fév - 14:25

Que le vent de Castelcerf était mordant. Il ne cessait de surprendre Sérénité dans ses plus maigres habits, de la ballotter et de lui rappeler qu'elle n'était pas d'ici. Que n'aurait-elle pas donné pour rentrer chez elle. La ville portuaire était froide et morose, surtout à cette période-ci de l'année, et commençait à la laisser de marbre. Les festivités achevées, elle ne voyait plus d'intérêt à rester autre que le roi. Elle écouta sagement les conseils de son père, alors même qu'elle n'avait nulle besoin de son aide pour se débrouiller seule. Il la prenait vraiment pour une enfant... Fière et orgueilleuse, elle finit par ignorer son paternel et repartit à ses occupations. En ce jour, elle portait la superbe robe taillée pour elle par Châtiment, et sa satisfaction quand à l'habit n'avait pas d'égale. Il était sans doute temps qu'elle voit le roi. Elle se doutait que ce n'était pas aussi simple que cela, mais depuis le temps qu'ils se fréquentaient, il ferait bien cet effort. Elle lui fit donc porter un aimable message dont le langage, elle l'espérait, était assez soutenu pour respecter le sire. Elle l'invitait à la retrouver au jardin de la reine, ce charmant lieu. Puis sans plus d'attente elle s'y rendit, s'asseyant sur un banc de pierre abrité par un arbre. Elle y était presque à l'abri du vent, qui se faisait cependant moins mordant.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 603
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Mar 5 Mar - 18:11

Mais quel crétin fini ! Ca lui apprendra à ne pas lire les papiers qui lui étaient adressés, ça ouais, il était salement en retard. Puis il ne devait pas ressembler à grand chose - même si ça, ça ne changeait pas trop de d'habitude : courant à moitié vers le jardin de la reine, réarrangeant sa chemise d'une main et ses cheveux de l'autre, sans même avoir pris le temps de prendre sa couronne de remplacement. Il n'avait même pas d'épée à la ceinture par El !
Pourtant Vainqueur n'avait pas envie de rater ce rendez-vous. Il y avait moyen que cette fille soit celle avec laquelle il passe le restant de ces jours, il ne souhaitait vraiment pas la mettre en colère avant même de débuter. Déjà que gouverner était une catastrophe d'ennui, gouverner avec une reine qui lui en voulait... là, il ne préférait même pas l'imaginer. Débouchant finalement, à l'entrée du jardin, Vainqueur se composa un joli sourire pour répondre au regard que lui lança Sérénité. Il tenu deux secondes avant de tousser légèrement, avec les joues rouges d'avoir couru pour ne pas la faire excessivement patienter. Son deuxième sourire, un peu gêné d'avoir été démasqué mais aussi plus rassuré du fait que l'invité de Rippon soit maintenant au courant de sa course, révélait plus de franchise, oubliant le formalisme gracieux qui ne lui ressemblait pas vraiment.

Se rapprochant de la demoiselle, Vainqueur ne put s'empêcher de la parcourir du regard. La robe attirait l'oeil, c'était sûr, mais encore fallait-il que la fille qui la porte attire aussi ! Et par El, c'était le cas : le tableau du jardin et du petit vent d'août donnait ce jeu au tissu et aux cheveux qui appelait l'envie. Le luxe des bijoux parfaitement assortis aux yeux verts et aux cheveux perlés d'éclats roux, bien présents avec ce soleil d'été... Tout amoureux de la boue, de la sueur et des bonnes bagarres qu'il était, Vainqueur n'était pas mauvais joueur au point de ne pas donner ce point pour la noble : précieuse peut-être, mais avec classe alors.

- Je vous prie de bien vouloir me pardonner mon retard, dame Lunabille. commença-t-il d'un ton humble, s'inclinant pour lui prendre la main et y déposer un baiser, anticipant sur sa révérence.

Et voilà, autant pour les convenances. Vainqueur avait sincèrement l'impression qu'un autre que lui parlait, et avec son dédain pour les belles phrases, il aurait été bien embêté de continuer plus en avant. Autant, au moment du bal, porté par l'ambiance et tout, ça allait. Mais faire semblant à toutes les heures de la journée, il ne s'en sentit d'un coup pas vraiment capable. Et puis pourquoi donc en plus ? Sérénité n'était pas une de ces pimbêches qu'il devait amuser une heure ou deux pour le bien du royaume. Si les circonstances politiques poussaient à leur union - Sérénité, c'est la certitude de l'allégeance de Rippon !, alors autant ne pas commencer une illusion.

Le souverain des Quatre-Duchés sourit à pleine dents, invitant l'héritière du Duc à s'asseoir de nouveau sur le banc de pierre tandis qu'il se penchait pour arracher simplement une petite fleur sauvage hors de tout agencement et un brin d'herbe trop bien coupé pour être réel. Vainqueur offrit la fleur et prit le brin d'herbe pour lui, le mâchonnant entre ses lèvres et s'asseyant en tailleur à côté d'elle sur le banc.

- Je... vous avoue ne pas trop savoir par où commencer, Sérénité. Je fuis généralement ces petites entrevues avec le reste de la noblesse. Le tutoiement éclair était quand même peut-être un peu trop, et puis il ne devait pas se relâcher totalement non plus. Oublier sciemment le "dame" était un début amplement suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Mer 13 Mar - 13:26

La jeune femme commençait sérieusement à se demander si elle avait fait fausse route, si le petit message était trop déplacé pour que Vainqueur puisse y répondre, et même si elle ne l'avait pas offensé au point de ruiner ses chances. Elle ne connaissait que très peu le roi, malgré leurs entrevues précédentes, et supposait que la plupart des souverains était affublé d'un orgueil démesuré. Il n'aurait pas donc pas été surprenant que Vainqueur méprise sa demande...

L'arrivée du roi, aussi peu protocolaire que possible, interrompit ses inquiétudes. Un sourire amusé commença à se dessiner sur les lèvres de Sérénité tandis qu'elle l'observait approcher, les joues rougies par la course et l'air de vouloir s'excuser sans savoir comment s'y prendre. Elle tâcha de paraître un peu plus sérieuse, se moquer n'étant pas vraiment une méthode de séduction, et lui rendit son sourire avec sincérité. Sa nervosité décupla quand elle se rendit compte qu'il la détaillait à son tour, et elle ne put s'empêcher de détourner le regard tandis qu'il lui prenait la main et y déposait un baiser. Elle était pourtant habituée à la cour masculine, mais ne s'était pas attendue à ce qu'il la devance ainsi. Par réflexe, elle fit quand même une révérence avant de s'assoir à ses côtés.

« Mon pardon vous sera toujours accordé, sire. »

Quand le roi lui tendit la petite fleur qu'il venait de cueillir, Sérénité ne cacha qu'à demi sa surprise. Le geste était d'une simplicité bien différente de tous les cadeaux dont on la couvrait généralement, pourtant elle s'en sentit bien plus touchée. Elle la fit tourner entre ses doigts avec précautions, puis releva les yeux sur Vainqueur. Un sourire chaleureux naquit sur les lèvres de la jeune femme, qui espérait ainsi le mettre un peu plus à l'aise.

« Je comprend. J'ai moi-même été habituée très tôt à la compagnie de la noblesse, mais je me doute qu'un homme comme vous a d'autres activités. Les mœurs de Castelcerf ne passionnent pas tout le monde... n'est-ce pas ? » Elle faillit rajouter "sire" mais se ressaisit au dernier moment, l'air un peu confuse. Ses manières prenaient parfois le contrôle de ses pensées, mais elle sentait bien que Vainqueur était plus confortable sans l'utilisation de titres. Si l'atteindre signifiait abandonner une partie des codes qu'on lui avait appris, elle était amplement prête à faire cet effort.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 603
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Mer 20 Mar - 0:10

Il avait conscience qu'elle lui rendait la tâche volontairement plus facile, ne s'offusquant pas de son retard et le lançant sur des conversations allant dans son sens. Vainqueur avait l'avantage de savoir être l'objectif de Sérénité, et quand bien même étaient-elles calculées ou spontanées, les réactions de la jeune femme étaient les bienvenues.
Le tout avait tout de même un vague air de "tourner autour du pot", trouver des conversations pour amorcer un fil, l'impatience du roi le partageait à sa curiosité et il ne se fit donc pas prier longtemps pour enchaîner.

- Et comment ! Le protocole de Castelcerf ennuie plus d'un noble, moi le premier, surtout parmi la jeune noblesse qui m'a connu roi et non mon père. Les vieux nobles sans moeurs, eux par contre, ce sont les pires : des vieux aigris cynique ne respectant plus rien tant ils se sont blasés de jouer à leur propre jeu.

Toujours à son habitude très expressif, Vainqueur n'hésitait pas à accentuer son discours à force de grimaces et de mimiques pastichant de vieux nobles plus morts et séniles que vivants. Et jonglant bien sûr d'une idée à l'autre, il s'arrêta net avec une petite frayeur dans les yeux en regardant Sérénité.

- Non pas que j'ai quelque chose contre les gens qui sont passionnés par les mœurs hein ! J'aime bien un peu ça aussi, les codes et les manières... mmm, ouais, en fait non mais ce n'est pas ça que je veux dire. Je vis très bien le fait que certains de mes amis soient des machines de l'étiquette - bon, je me moque un peu d'eux parfois, certes - juste que j'aime pas l'appliquer moi-même. Vainqueur se gratta légèrement la joue, se donnant le temps de la réflexion. Ce n'étant pas souvent qu'il expliquait son mode de pensée, l'exercice avait un goût d'étrange et de nouveauté. De un, je ne suis pas vraiment très doué à ça, et de deux, je n'y vois pas trop d'utilité : j'ai toujours réussi à avoir ce que je voulais sans faire de détour, je suis meilleur pour tracer des lignes droites que pour faire des jolis cercles. Oh, je suis sûr qu'on peut être un maître dans le domaine et ouvrir pleins de portes grâce à ça ouaip, mais j'ai la chance d'être déjà roi et il y a foule d'activités que je trouve bien plus passionnantes que de parader pour ma Cour au château.

Le sourire de Vainqueur s'élargit automatiquement à la suggestion de ses centres d'intérêts, le consumant tel une flamme. Cela lui fit tout de même prendre conscience d'une chose : s'il se sentait plus que jamais vivant lorsqu'il était avec des frères d'armes, à suer sang et eau, le meilleur moyen de connaître Sérénité était peut-être de savoir ce que elle, aimait.

- Et vous Sérénité, qu'est-ce qui vous passionne ? l'interrogea-t-il doucement, plein d'une curiosité respectueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Ven 3 Mai - 23:14

Le roi était peut-être fin tacticien, mais il était indéniablement facile de lui plaire quand on possédait une once de subtilité. Or la subtilité était sans doute la seule qualité dont Sérénité ait été pleinement gratifiée. Elle vit sa flèche toucher juste, et un sourire sincèrement ravi étira ses lèvres. Malgré son impatience évidente rappelant à la courtisane celle d'un chiot, il était soulagé de la voir s'intéresser à autre chose qu'à des activités féminines ou qu'à la politique.

Il s'élança dans un discours sur la cour de Castelcerf aussi cocasse que juste. Bien que Sérénité eut envie de rire, elle n'osa montrer qu'un sourire amusé. Le roi se rendit finalement compte qu'il singeait son entourage et ses sujets, et devant une Sérénité de plus en plus étonnée il s'embarqua dans de maladroites explications, ressemblant à de tièdes excuses. Tout cela dans un langage bien différent de celui auquel la jeune fille avait été habituée, qu'elle avait plus l'habitude d'entendre dans la bouche de ses domestiques.

Mais au lieu de s'en offusquer – non seulement parce qu'elle se doutait qu'il s'agissait de la dernière chose à faire pour s'attirer les attentions de Vainqueur, mais également parce que malgré les apparences elle ne jugeait pas aisément autrui – elle se contenta d'acquiescer à ses explications, hâtive de lui prouver qu'elle comprenait ce qu'il voulait dire. Elle admira la facilité avec laquelle il se satisfaisait de la simple pensée de ces fameuses activités qu'il évoquait. Depuis leur première rencontre, elle s'était toujours étonnée de voir comme il était aisé pour lui de s'enthousiasmer. Elle ne connaissait cette joie que rarement, et il s'agissait de bonheurs brefs et superficiels. Une nouvelle parure, une nouvelle robe ou encore un gracieux compliment lui prodiguaient ce genre de moment. Elle chercha à se souvenir d'autre chose, mais rien ne lui venait si ce n'est l'affection maternelle dont elle s'était récemment détachée et qu'elle n'aurait admis manquer pour rien au monde – d'autant que la duchesse lui semblait de plus en plus divergente.

« J'aime... monter à cheval », répondit-elle finalement.

Ce n'était qu'un demi-mensonge. Elle appréciait l'équitation, mais de là à dire que cela la passionnait... La curiosité du roi la mettait légèrement mal à l'aise et lui donnait envie d'être sincère, mais elle craignait de se ridiculiser, ses activités étant bien plus futiles que les siennes – sans parler de leur différence d'âge.

« Je suppose que certains sont nés pour une vie d'extérieur, pour connaître la bataille et l'aventure. Mon frère vous ressemble, tout d'énergie et de passion, je regrette que père ne lui laisse pas le champ libre car il deviendrait un grand homme. » L'aveu était immense, car elle avait toujours prétendu mépriser son cadet. Mais elle savait que le roi n'était pas homme à répéter ce qu'il entendait d'un bout à l'autre du château. « Je regrette parfois de ne pas avoir cette vitalité. » Puis elle se rendit compte qu'elle ne faisait que se plaindre sans répondre à sa question, et d'une voix hésitante elle ajouta : « J'apprécie aussi la poésie. »
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 603
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Sam 11 Mai - 12:50

Vainqueur appréciait toujours de se mettre en scène lorsqu'il trouvait un public à son goût, quitte à créer lui-même le spectacle dont il serait l'acteur principal. Il s'étonna pourtant d'être celui qui parlait le plus dans le jardin : généralement, les choses le passionnaient et il s'enthousiasmait ou les choses l'ennuyaient et il s'en fichait royalement, devait-il donc conclure que cette entrevue l'amusait agréablement ?
Et à un tel point qu'il ne remarqua qu'avec un peu de retard le léger embarras dans lequel ses questions mettaient Sérénité. Du cheval, son frère et de la poésie, le tout énoncé avec une pointe d'hésitation, par El c'était concis !
Le regard de Sérénité lui fit rapidement comprendre qu'il laissait sûrement trop ses émotions transparaître - avec un sourcil haussé face à la brièveté de la réponse, un sourire gêné pour la poésie et un "oh" muet devant la platitude de la réponse de l'équitation. Vainqueur reprit un grand sourire et enchaîna.

- J'espère donc que votre séjour à la capitale vous est agréable : entre les artistes attirés par la ville et notre bibliothèque, sans compter les écuries du château, il y a de quoi vous faire plaisir par ici. Qu'ils soient d'intérieur ou d'extérieur, l'important c'est de pouvoir suivre ses rêves.

Du coin de l'oeil, il s'attarda dans les yeux de Sérénité pour constater sa réaction alors qu'une question lui brûlait les lèvres. Se forçant à la patience, il s'étira légèrement le dos, posant les mains derrière lui sur le banc pour lever la tête vers le ciel.

- Et les miens sont plutôt grands, commenta-t-il à l'intention des nuages lointains qui, dans son esprit, n'étaient pas si inaccessibles que cela. Il inspira profondément, avant de regarder de nouveau sa prétendante. Vainqueur hésita seulement un court instant. Est-ce votre rêve de devenir reine des Duchés, Sérénité ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Mar 18 Juin - 11:52

L'important c'est de pouvoir suivre ses rêves... Les mots s'attardèrent dans l'esprit de Sérénité, étranges et inattendus. Ce n'était pas ce qu'on lui avait appris, pas ce qu'elle pensait devoir suivre comme ligne de vie. Bien sûr, elle suivait ses rêves, mais ceux-ci étaient-ils bien les siens, ou ceux de son père ? Elle se secoua. Si elle en avait eut d'autres, ils s'étaient envolés depuis trop longtemps pour qu'elle puisse remettre la main dessus. Et puis, une fois reine, elle n'aurait plus qu'à tendre le bras pour avoir ce qu'elle désirait.

La question de Vainqueur la prit au dépourvu, faisant pourtant écho à ses pensées. Un bref instant elle hésita, peu certaine de l'attitude correcte à adopter face à une telle franchise, puis elle décida que le roi n'était certainement pas homme à aimer les subtilités excessives et les mensonges de cour. Elle rendit son regard à Vainqueur, un léger étonnement lisible sur les traits de la jeune fille tandis qu'elle répondait d'un ton égal :

« En effet, c'est là mon souhait le plus cher. Sans doute jugerez-vous qu'il est trop prétentieux pour une jeune dame », ajouta-t-elle par modestie, puis se souvint du conseil de son père de ne pas montrer ses incertitudes, et se reprit : « Quels sont les vôtres ? Je doute qu'ils soient hors de votre portée. »
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 603
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Mar 25 Juin - 21:53

Elle était capable de le regarder, et de lui annoncer qu'elle souhaitait être reine, sans faiblir, l'air de rien, comme s'il s'agit d'une phrase comme les autres. Vainqueur eut un sourire en coin, qu'il conserva durant la modestie affichée. Il hocha simplement la tête, acquiesçant sans juger.
Tout le monde avait des objectifs à atteindre, l'immobilisme était la plaie de ce monde. Être reine, ce n'en était pas un mince, mais Sérénité Lunabille avait des prédispositions familiales et situationnelles de taille pour prétendre au titre : fille de Duc et clé définitive du lien qui unirait Rippon au reste des Duchés. Et elle se montrait à droite dans la pratique, n'était-elle pas en train de jouer comme il le souhaitait ?
Tout en imaginant la réponse à sa dernière question, son sourire s'élargit lorsqu'il s'amusa à penser que c'était en fait peut-être un immense défaut : ce qui lui plaisait et ce qui plaisait à sa Cour était généralement bien différent ! Si Sérénité devait lui déplaire pour faire une bonne reine, il n'était pas sorti de l'auberge !

- Mon rêve est d'écrire l'histoire de mon royaume telle que je l'entends.

Il laissait son esprit dériver à des gamineries et maintenant il parlait comme s'il n'avait rien à feindre. Vainqueur n'avait pas souvent eu cette impression, il ne savait si cela était dû à la personne de Sérénité ou au fait qu'il avait déjà plus ou moins envisagé que ce serait elle, qu'il la veuille vraiment ou non.

- J'ai mis longtemps à trouver ce que je voulais vraiment derrière ces quelques mots. La manière d'y arriver en quelque sorte, mais maintenant, cela m'a l'air d'une telle évidence que je me demande encore comment ais-je pu attendre jusque là sans m'y être attelé avant. Des sourires se dessinaient souvent entre deux pauses, Vainqueur vivant ses paroles, intensément mais avec une certaine... sérénité, comme si le moment, le jardin et le banc en pierre appelaient à un excès contenu, un enthousiasme intérieur. Je veux mener une guerre telle qu'on les décrit dans les contes, et je veux la gagner. C'est véritablement la chose la plus égoïste que je n'ai jamais souhaité, et pourtant, rien ni personne ne me fera changer de course. Les Etats Chalcèdes sont l'adversaire désigné, pour plein de raisons, toutes plus justes les unes que les autres, même si ce ne sont que des justifications a posteriori ou un heureux hasard de circonstances.

Que cela faisait du bien de le dire à haute voix. Vainqueur se mordit la lèvre inférieure un instant, avant de continuer sur le sujet, totalement absorbé par son propre discours.

- C'est le truc, tu vois, je *sais* que je suis capable de tout cela, et cela démange de transformer ce simple savoir en véritable *vécu*. Quant j'étais enfant ma mère m'a toujours dit que j'étais capable de grandes choses pour le royaume, elle ne pensait sûrement pas à celles-là mais le fait demeure... Je suis doué pour ça Sérénité, je suis doué avec les hommes, avec le terrain, avec la hiérarchie, je suis doué avec l'Art - par El, si seulement Clément savait tout ce que je peux faire avec une impulsion d'Art et une centaine d'hommes ! Eda m'en soit témoin, je suis même doué lorsqu'il s'agit de mentir et d'intriguer, de passer alliances et plans si seulement ça concerne l'armée. Tout ce pouvoir, tout ce que je suis fait pour faire, ce dans quoi je suis bon bordel... je ne mourrai pas avant de l'avoir utilisé. Haha... tu ne vois sûrement pas où je veux en venir, n'est-ce pas ? Vainqueur sourit de nouveau, d'un air satisfait malgré sa dernière question. Bah, même Brun parfois ne me comprend pas de toute façon. Je m'excuse de vous imposer tout ça, Sérénité... mais... mais c'est pour cette raison que je ne vous prendrai pas pour reine pour l'instant, pas avant l'année prochaine au moins. Je suis trop près du but pour m'éparpiller comme cela, vous comprenez ?

Vainqueur se contenta d'un large sourire innocent pour conclusion, avec un regard mêlant intérêt et excuses signifiant clairement qu'il avait abusé de son temps de parole et était maintenant prêt à changer de sujet. Pourtant, avec ce qu'il venait de dire, le précédent était-il vraiment clos...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Lun 12 Aoû - 21:34

Le roi souriait comme elle ne l'avait jamais vu sourire auparavant, et Sérénité se surprit à dévisager cette expression de contentement pur et simple. En était-elle l'origine, ou était-ce simplement une pensée réjouissante qui avait traversé son esprit ? Elle s'en moquait, réalisa-t-elle soudain, du moment qu'il n'arborait plus cette expression blasée qu'elle lui connaissait si bien.

En entendant l'énonciation de son rêve, la jeune femme se sentit soudain stupide avec ses manigances et ses espoirs de richesse et de confort royal. Elle n'était rien, comparée à ce que Vainqueur se voyait comme avenir ; elle n'était qu'un grain de sable dans les rouages de son esprit, une poupée qu'il épouserait s'il le devait puis mettrait de coté.

Sa détermination se réveilla alors, et elle fronça légèrement les sourcils. Elle voulait être reine, mais surtout, elle voulait acquérir du pouvoir. De l'influence. Faire taire les voix de la foule en entrant dans une pièce, faire baisser les yeux des marchands et s'incliner les dames et les gentilhommes. Et surtout, elle voulait avoir son mot à dire et une place de choix aux cotés de Vainqueur. Être une gagnante, à son tour, d'une manière ou d'une autre. Une reine comme l'était Bienséance, avec un peu plus de goût pour la mode en revanche...

La passion de Vainqueur était contagieuse, et les inquiétudes de Sérénité s'étaient à présent envolées, remplacées par la certitude de savoir ce qu'elle désirait réellement - et rien ne pourrait se mettre en travers de sa route, surtout pas le roi qui, elle l'avait déjà compris, n'avait que faire des histoires de cœur et n'avait aucun désir d'être courtisé.

Seul le désir de conquête l'animait. Et avec quelle violence ! Il était taillé pour la bataille, pour la victoire. Il se disait égoïste, mais à ce terme Sérénité eut un sourire légèrement ironique. Si lui était égoïste, alors qu'était-elle ? Il était prêt à tuer des centaines de personnes pour l'emporter, et brutalement elle comprit qu'elle aurait fait exactement la même chose pour atteindre son but, s'il l'avait fallu.

Finalement, elle trouva les mots. Il avait failli la faire hésiter, failli la faire perdre pieds, mais elle s'était raccrochée à une qualité qui souvent lui avait fait défaut : la patience.

« Je comprend, sire » Le titre était trop officiel pour leur échange, mais la voix de Sérénité s'était faite si douce qu'il passa inaperçu. « Un mariage est une affaire qui prend du temps et bien d'autres choses, et rien ne devrait ralentir vos rêves... »

Elle releva finalement les yeux de ses mains, qui trituraient le pli de sa robe, et tâcha de le regarder en face.

« Reine demain ou dans un an, il n'y a nulle différence. Sans doute même aurai-je le temps d'apprendre à connaître votre mère. »

Un sourire en coin aux lèvres, Sérénité se demanda si c'était réellement dans ses projets que de se rapprocher de la reine. Celle-ci serait sûrement jalouse, bien qu'elle ait été celle à initier leurs rencontres. Les mères appréciaient rarement qu'une autre femme s'approche de leur fils.

Tentant d'alléger le sujet, Sérénité se pencha légèrement et adressa son sourire le plus espiègle au roi, avant de demander en haussant un sourcil interrogateur :

« Que m'apporterez-vous de Chalcède, hormis votre victoire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 603
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   Jeu 22 Aoû - 0:05

Emporté par ses propres ambitions et incertain quant à l'effet de leur révélation sur Sérénité, Vainqueur était véritablement pendu à la moindre réaction de la Ripponnaise. Il la vit soucieuse, puis déterminée. Ironique puis douce, toujours souriante. Le roi y répondit de concert, puissant dans ses échos à ses émotions la preuve qu'il avait bien fait de lui parler ainsi.
La fille du Duc n'avait jamais été autre chose à ses yeux qu'une éventualité, peut-être une obligation. Il ne cherchait pas à établir les bases d'une passion, mais celles d'un accord qui profiterait au mieux aux deux parties.
Alors, remarquer que Sérénité se plaçait sur les mêmes perspectives, c'était plus que n'en avait espéré Vainqueur : elle savait elle aussi ce qu'elle voulait et elle était prête à ce mariage d'intérêt pour y parvenir. Elle ferait une reine impériale, se dit-il, impressionné.

Il lui en demandait toutefois beaucoup : mettre ses objectifs entre parenthèse pour que lui puisse d'abord satisfaire les siens. Et elle eut la force de le regarder en face pour le lui dire - bien que ses paroles et ses mains livrèrent des choses différentes. Vainqueur inclina la tête avec respect, conscient du cadeau qu'elle venait de lui faire en acceptant ses requêtes et ses délais. Il venait de contracter une jolie dette, mais étrangement elle ne lui pesait pas le moins du monde. Si Sérénité l'aidait autant - peut-être simplement par son inaction - à être le guerrier dont il rêvait, il ne voyait aucunement pourquoi il ne lui rendrait pas la pareille pour en faire une reine digne de ce nom.
Le roi n'en fut que plus déstabilisé par la suite.

- Qu.. De Chalcède... hem... Trouver quelque chose d'intelligent à dire, et vite. Vainqueur dut battre en retraite devant le regard de Sérénité et son sourire joueur, elle venait de l'avoir totalement. Pas d'inspiration dans les arbres non plus, il revint à sa petite duchesse. Hahaha, mince, hahaha vous êtes vraiment surprenante Sérénité.

Léger rire et compliment pour gagner du temps ? Peut-être, mais pas seulement : Vainqueur était quelqu'un d'immédiat et de spontané, appréciant sincèrement les traits d'esprit de cette inconnue s'avouant définitivement plus complexe que ce qu'il se l'était imaginé de prime abord. Il finit par se mettre à y réfléchir vraiment, prenant le temps de répondre à la question.

- Ce serait un peu facile si je vous disais que je vous rapporterai une couronne et un royaume encore plus grand. Je les ramènerai de toute façon. Non, pour vous... j'irai chercher ces poètes de l'est et leurs mots, où tant esclavagiste que peu être Chalcède elle est également orale, tribale, opulente et donc... artistique. Une liberté et une reconnaissance nouvellement gagnée, et ils la devront donc à vous, reine et première admiratrice de poésie du royaume... Enfin, si mes bouquins sur Chalcède n'exagèrent pas trop sur la grandeur de leurs arts car j'avoue que je n'y connais pas grand chose : je délaisse un peu ces passages là en faveur de leur géographie et organisation militaire, conclut Vainqueur avec un large sourire d'excuse.

Il s'était un peu laissé entrainer dans ses engagements, mais il espérait lui faire plaisir. La poésie, elle l'avait évoquée presque du bout des lèvres comme une confidence qu'il n'avait même pas relevé, lui même ne s'y intéressant royalement pas. Mais l'idée d'un cadeau n'était pas de penser non à soi mais à la personne à qui il serait destiné justement ? Vainqueur enfonçait toujours légèrement des portes ouvertes avec cette réponse - les esclaves de plaisir et de Cour chalcédiens étaient bels et bien réputés, pas vraiment d'innovation là dedans - et il relança donc par une hésitante question sur les auteurs qu'elle pouvait lire et si même elle écrivait peut-être.
Et malgré le fait qu'il puisse passer pour un complet idiot dans le domaine, le roi n'en démordit pas de son beau sourire : qu'importe, il avait déjà dit et trop dit ce pour quoi il vivait, il était temps qu'il s'ouvre plus à ces réponses à elle. En fait, il passait même véritablement un bon moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les unions sont-elles écrites dans le ciel ? [Fin Août - Vainqueur]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les femmes sont elles plus attirantes que les hommes
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» etaine (⚜) une plume dans le ciel, du sang sur les ailes
» AARON★Les relations sont sûrement le miroir dans lequel on se découvre soi-même

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les extérieurs :: Archives V1 et V2
-