AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jeux d'enfants [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Jeux d'enfants [Flashback]   Ven 4 Jan - 23:01

Comment la situation avait-elle pu déraper à ce point ? D'abord Laeticia, ce qui été compréhensible vu qu'elle avait un faible pour cet avorton, puis Horrace et Lefer ! Et même Julia ! Toute la clique de Castelcerf battait étendard ennemi, sous les ordres de ce bâtard de Rufus Pain !

- Par El, les fils de boulangers ont vraiment trop d'influence dans ce royaume ! grogna le jeune Vainqueur, soufflant avec mécontentement une mèche rebelle qui lui tombait devant les yeux.

Facile de rassembler une armée lorsque l'on pouvait promettre du pain aux épices, du pain aux figues et du pain au lard ! La loyauté à la couronne n'était vraiment plus qu'un nom creux parmi les gosses du château, et même - Vainqueur leva les yeux au ciel - cette teigne de Julia avait osé lui dire que s'opposer au prince était le summum de l'héroïsme, le combat du faible contre le fort, la lutte des classes. Le futur roi, pour l'instant haut de ses 13 petites années, lui avait dit la garce qu'elle était à inventer des raisons totalement bidons : elle et lui n'avaient pas eu le même précepteur, alors ses histoires de classes, elle pouvait se les garder !

- Ahhh, ok, calmons-nous. Cela ne sert à rien de brouiller du noir, Soudaine, reprit-il dans un soupir à l'adresse de la seule personne qui l'accompagnait encore et bien que la petite fille du maître des écuries n'ait montré, elle, aucun signe visible d'énervement. Il se tourna vers elle et lui jeta un regard qu'il voulait d'une autorité protectrice, perché là haut où il se trouvait. Mais j'ai un plan, ne t'en fais pas. Grâce à ton aide, nous avons déjà l'avantage d'une monture que personne ne pourra égaler, et il reste encore un atout libre d'être saisi pour notre cause dans ce château. Burin Baveterre n'a pas prêté allégeance, et je compte bien que ses poings soient miens haha. HAHAHA ! HAHAHAHAHAHA ! HA ha...ahem...

Le pré-ado rougit jusqu'aux oreilles de s'être autant laissé emporter et s'appliqua avec une attention particulière à ne plus croiser le regard de la seule alliée qu'il conservait, celle qui l'avait toujours loyalement servie malgré les promesses sucrés de ce diable de Rufus et les menaces comme quoi je-serai-plus-ta-meilleure-amie-jusqu'à-la-fin-du-mois de Laeticia. Un tel dévouement était véritablement admirable, et l'orgueil de Vainqueur ne doutait pas une seconde qu'avec des alliés d'un tel poids - car ce Brin en serait un lui aussi, évidemment ! - il pourrait une fois pour toute clouer le bec à la marmaille Pain... enfin du moins jusqu'au mois prochain, ou plus vraisemblablement jusqu'à la semaine prochaine. Par tous les dieux, heureusement qu'il y avait Rufus dans ce château pour lui servir d'adversaire sinon, entre les cours d'Art avec Clément et les sermons de ses parents, la vie en Cerf aurait été d'un ennui carrément mortel !

Enfin qu'importe ! Car c'est du haut d'un vrai destrier, oui un vrai et un très grand en plus, un duquel il ne touchait pas les étriers et où tenir les rênes ne servait strictement à rien car le fichu animal avait la force d'aller là où il le voulait mais on s'en fichait parce que c'était ce qu'il avait demandé à Soudaine et que jusque là, c'est-à-dire une trentaine de mètres dans l'arrière cour où il avait donné rendez-vous à ce Bonterroir, il n'y avait eut aucun problème. C'est donc à cette hauteur là que siégeait comme il pouvait Vainqueur, prince des Quatre Duchés, casqué de son bol en bois tenu sous son menton par une lanière qui frottait et faisait affreusement mal, armé d'une épée et d'un bouclier respectivement bâton et casserole, et arborant fièrement sur son blouson ses couleurs, celles d'un dragon rouge, en version très mal peint ! Parce qu'un cerf, ça a quand même beaucoup moins de gueule qu'un dragon comme emblème, et une fois sur le trône, il les ferait tous changer, sûr !

- Bun...Blun... Bah, et merde... Quelque soit ton nom, je suis content que tu ais accepté de me rencontrer. Je n'aime pas faire de long discours, et ce que j'ai à te dire est simple. Vainqueur avait les yeux rivés dans les prunelles brunes de l'adolescent, surpris d'y trouver une certaine chaleur malgré le masque digne cachant la tristesse alors qu'il avait toujours eu du mal à lire les gens. Un léger sourire aux lèvres et un bref instant d'hésitation, au moment où il constata qu'il parlait à un autre noble de son âge, qui allait rester au château, avec qui il pourrait enfin partager ses rêves et ses jeux. La demande n'en restait pas moins simple à formuler, mais le futur roi sentit qu'elle allait être bien plus lourde de sens. J'ai besoin de toi.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Sam 5 Jan - 19:06

Avec son teint blafard, ses nippes grossières et son air morne, Brun Braveterre n'était guère populaire parmi les enfants du château. Il ne se considérait de toute façon plus comme tel, et concentrait tout son intérêt sur son éducation - théorique et surtout militaire - plutôt que sur les piaulements enjoués de ses pareils. Résultat : il n'avait aucun ami, ce qui passait encore inaperçu du fait de sa fraîche arrivée à Castelcerf.

Pourtant, le prince lui-même l'avait mandé, ce jour là. Un sombre histoire de petits pains aux raisins et de clans ennemis, il n'avait pas tout compris... Il en saurait plus bientôt, bien que cela ne déhaîne pas en lui un raz-de-marée de curiosité. Il s'était juste promis de se comporter au mieux afin que la petite majesté ne trouve rien à redire de sa conduite et qu'il puisse demeurer sans encombres à Castelcerf. Après tout, cet endroit était plutôt moins pire qu'ailleurs : il survenait toujours quelque chose pour vous divertir l'esprit, et l'on était dans la foule aussi incognito que possible.

Flanqué de la fille aux cheveux blancs et juché sur un bai grand mais quelconque, le prince l'attendait dans l'arrière-cour. Il le salua d'une tirade dont la solennité contrastait quelque peu avec ses atours à base de divers ustensiles de cuisine - Brun se demanda si cela avait un rapport quelconque avec les fameux petits pains. Lorsqu'il réalisa qu'il le fixait en silence d'un air vaguement goguenard, l'adolescent s'acquitta des formules de salutations rituelles, ne pouvant toutefois s'empêcher d'ajouter :
- Mon prince aurait-il besoin d'une pièce pour compléter son armure ? Une poêle, par exemple ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Lun 7 Jan - 16:31

C'était un jour pas comme les autres pour Soudaine : un jour où elle laissait tomber l'aide qu'elle apportait habituellement à son grand-père et vivait enfin un peu pour elle-même. Il faut avouer qu'elle n'avait pas tant d'amis que ça, et pour cause, beaucoup l'avaient laissé tomber quand elle s'était déclarée loyale au prince. En même temps, avait-elle vraiment le choix ? Elle devait faire comme grand-père, non ? Elle en était quasiment sûre... Et puis de toute façon, ce n'était pas son genre de laisser tomber un ami juste parce que « il fait trop le fier ! » et « ses vêtements sont ridicules ». Ce n'étaient pas des arguments suffisants, ah ça non, il lui en aurait fallu bien plus.

Alors elle avait accompagné Vainqueur dans sa petite guerre. Sauf que bon, deux contre cinq, c'était pas trop ça, même Soudaine qui était nulle en tactique s'en rendait bien compte. Elle n'avait aucune envie de finir avec de la crasse plein les cheveux après être tombée le nez sur le trottoir. Heureusement, le prince avait un plan ! Et elle était fin prête à le soutenir, bien que la guerre ne soit pas son activité favorite. Elle avait même consentit à lui ramener une monture : au début elle avait pensé demander à grand-père, sauf qu'elle n'était pas sûre qu'il dise oui et ne voulait pas revenir bredouille. Elle se décida donc à aller chercher Charly, un vieux bai qui était au repos depuis longtemps mais gardait une certaine énergie. Pendant qu'elle avait ramené la bête à Vainqueur, Naï n'avait cessé de lui demander pourquoi elle ne le choisissait pas lui, son compagnon de lien ! C'était injuste, pestait-il, mais elle savait très bien que le sortir aurait mis son grand-père en colère, et qu'en plus cela aurait été suspect.

La fillette se sentit fière d'entendre Vainqueur se vanter de sa chevaleresque monture. Elle gonfla légèrement la poitrine, un sourire confiant aux lèvres. Vainqueur n'avait pas l'air trop perturbé de voir que la bête suivait sagement Soudaine, alors qu'elle effleurait à peine la bride. Elle-même n'y prêtait pas trop attention : elle n'avait pas conscience que ce n'était pas normal, et l'image du destrier lui marchant sur les pieds ne l'effleurait même pas.

La confrontation arrivait, ou du moins la réclamation du roi. En entendant Brun proposer au prince de lui fournir une poêle, Soudaine ne put retenir un éclat de rire. Elle se plaqua la main sur la bouche, espérant ne pas avoir vexé le prince, et ses yeux firent l'aller-retour entre Brun et Vainqueur, se demandant si c'était correct de les trouver tout les deux ridicules avec leurs formules de politesse. Comme ce n'était pas tellement digne d'une dame, de rire aussi bêtement, et qu'elle devait avoir l'air féroce pour que Brun rejoigne leur camp, elle se redressa et prit une expression plus sérieuse. Carrant les épaules et repoussant ses cheveux dans son dos, elle déclara d'une voix ferme :

« Ce n'est pas pour cuisiner que ton prince te quémande, mais pour gerroyer à ses côtés face aux ennemis de Castelcerf ! »
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Ven 1 Fév - 3:12

Le jeune prince était plutôt reconnaissant à Charly de ne pas trop bouger pendant son discours, qui tenait plus de la posture que de la palabre vu la brièveté de son message. Mais Vainqueur espérait y avoir mis la bonne impression, et le tableau qu'il imaginait se dressait plutôt bien : son nouveau suivant le saluait comme une grande personne, avec peut-être un air un peu trop blasé.
Loin de se douter que sa stabilité tenait aux dons de Soudaine - et non pas à ses capacités supposées "incroyables" de cavalier, la moquerie de Brun vint toucher une corde d'hésitation dans le visage du futur souverain des Duchés. Vainqueur tournait et retournait la situation dans sa tête sans comprendre : il était parfait, là sur son cheval, alors comment l'autre pouvait trouver cela ridicule ? Mmm, cette nouvelle perspective le déconcerta assez étrangement et d'un coup d'oeil en coin vers son alliée, il se rassura immédiatement.

- Ouais, tout comme tu viens de dire Soudaine ! Une classe innée, une prestance du tonnerre et des cheveux d'argent, ça en jetait un max, et en une seule petite phrase, elle avait synthétisé ce qu'il voulait dire. Vainqueur s'éclaircit la gorge, tentant de reprendre son personnage de chef d'armée après avoir sourit jusqu'à ses deux oreilles comme un gamin enthousiaste face à la vision de Soudaine qui se pretait à son jeu. Des hommes valeureux et braves qu'il me faut ! Pour... ah, oui, pardon, des femmes aussi ! Bref, l'infâme Rufus Pain et sa bande sont à l'autre bout dans la cour extérieure, prêts à en découdre et pas question que je lui tourne le dos même en infériorité numérique ! Ce sera dur, ce sera violent, ce sera héroïque ! Suis-moi Brun Braveterre et tu connaîtras la gloire !

Vainqueur s'arrêta là, surpris lui-même par son effet. Il écarquilla des yeux avec plein d'étoiles dedans, avant de reprendre la parole.

- ... "et tu connaîtras la gloire", c'était pas mal ça hein ? Genre, grand meneur de troupes dans un conte épique, pas vrai les amis ? interrogea-t-il plein d'entrain, englobant d'office Brun et Soudaine sous cette appellation. Le jeune prince n'était définitivement pas réputé pour sa patience, et cela concernait bien des domaines, l'amitié compris.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Sam 23 Fév - 16:12

Soudaine pouffa et Brun, surpris, posa les yeux sur elle. Lui qui n'avait eu jusqu'ici, conformément au protocole, d'attention que pour le prince, se flatta d'avoir fait rire une fille. Mais il n'eut pas le temps de se troubler que déjà celle-ci reprenait tout de go :

- Ce n'est pas pour cuisiner que ton prince te quémande, mais pour guerroyer à ses côtés face aux ennemis de Castelcerf !

Elle le dévisageait d'un air presque brutal, entre le défi et la réprimande, et Brun en oublia instantanément qu'elle était une fille. Après tout, elle était plus grande que lui, et ça n'avait pas l'air de rigoler. Peut-être que cette histoire de bataille était plus importante qu'il n'avait cru tout d'abord.

Vainqueur continua dans la même veine épique, et il cessa de se demander où était la frontière entre le réel et le jeu, car il s'y prenait. Les paroles du jeune souverain firent vibrer en lui une corde endormie, l'enthousiasmèrent. Bravoure, courage, héroïsme : il savait déjà que les choses n'étaient pas comme cela en réalité ; mais il avait désespérément besoin d'y croire. Il se convainquit que Son Roi avait besoin de lui.

Acquiesçant d'un sourire timide aux dernières paroles de Vainqueur, il s'approcha donc des deux amis et demanda, résolu :
-Quel est notre plan ?
Déjà, il s'était accroupi dans la poussière et, s'emparant d'une brindille qui traînait là, commençait à tracer sur le sol le contour précis des murailles du château.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Mar 26 Fév - 15:09

« Oui, c'était très digne d'un prince, un meneur de troupes ! Je dirais même que c'était... chevalaresque, non ? » répondit Soudaine avec enthousiasme, bien qu'elle se doutait que ce ne soit pas tout à fait le bon mot. Mais l'idée y était ! Elle adressa un grand sourire à Vainqueur, particulièrement fière. Elle trouvait cela un peu bizarre qu'il considère déjà Brun comme son ami, et une légère pointe de jalousie lui chatouilla le ventre, mais elle ne reconnut pas la sensation pour ce qu'elle était. Elle était cependant bien contente d'avoir aidé à convaincre le garçon de rejoindre leur cause, bien qu'évidemment, le prince était celui à l'avoir finalement motivé !

Elle le vit alors commencer à dessiner quelque chose par terre et, surprise, lâcha la bride de Charly pour se pencher et regarder ce dont il s'agissait : « Quel stratège ! » s'écria-t-elle en reconnaissant la forteresse. D'un doigt poussérieux, elle pointa un endroit en dehors des murs. « Les soldats de Rufus arriveront sûrement par ici. Nous devons donc leur préparer une embusade... Enfin... un piège quoi ! »

Elle croisa les bras d'un air sûr d'elle. Puis s'aperçut que la monture du prince s'était écartée pour aller brouter deux brins d'herbe qui poussaient vaillamment entre les pavés. Son esprit se lança à la rencontre de celui du vieux cheval et lui envoyèrent des images de frandises et de caresses, si bien qu'il ne se fit pas prier pour revenir près d'elle tout de go.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Mar 5 Mar - 23:22

Chevaleresque, évidemment que c'était le bon mot ! Juché sur un destrier, vaillant comme il l'était, gonflant le torse et portant son regard au loin même s'il n'y avait rien à voir, ouais chevaleresque !

- Grave, on est les trois chevaliers !

Et que même, ça Vainqueur ne l'aurait pas deviné, qu'ils étaient des chevaliers intelligents et qu'ils avaient un plan ! Ce Brun était trop malin pour son propre bien, et le prince tira la langue et fronça les sourcils pour s'aider à réfléchir : un plan, un plan, un plan... Il avait pensé au cheval, c'était déjà ça, et ensuite ? Soudaine parlait de plus en plus doucement et dans son dos, Vainqueur avait du mal à suivre et par El son fidèle destrier bougeait tout seul !
L'esprit de Vainqueur rationalisa la situation en un rien de temps : après trois tirages forcenés de rênes sans aucun succès, il constata qu'en essayant une quatrième fois, miracle ça marchait ! La persévérance était définitivement un atout, alors que Charly retournait mollasson jusqu'au plan dessiné au sol.

- Effectivement, un piège Soudaine, enchaînait Vainqueur, l'air de rien, comme s'il n'était même pas parti tout seul l'instant d'avant. On disait quoi déjà ? On n'a qu'à faire sortir les poules de cet enclos ici et les envoyer sur eux pour les distraire pendant qu'on charge ! Puis après on les tape, et après on a gagné ! conclut-il aussi rapidement qu'il avait commencé, en joignant le geste à la parole : d'un bon poing claqué dans sa pomme, grimace méchante en prime.

Plutôt facile de dire ça quand on est le petit dur du château, à essayer de se bagarrer même avec les adultes et qu'en plus on avait un cheval. Vainqueur allait piéger Rufus avec sa putain de détermination, avec sa niaque du tonnerre et avec ses deux fichus bras ! Le plan c'était de les défoncer parce qu'on était les meilleurs ! Parce qu'il ne pouvait rester qu'un seul Vainqueur, et qu'il savait que c'était déjà lui ça !

Un "Ouééé !" confirma le pouvoir d'auto-persuasion de Vainqueur, totalement satisfait de son plan casse-gueule. Mais bon prince, parce qu'il savait qu'il fallait délé...ga ?...tionner comme lui disait son paternel, il demanda aimablement s'ils n'avaient pas de meilleures idées à proposer avant d'aller au charbon pour en découdre sévère !
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Lun 1 Avr - 19:02

L'enclos à poules... L'idée n'était sans doute pas aussi "chevaleresque", mais ça pouvait marcher. L'essentiel était sans doute d'avoir l'effet de surprise. Pour ce qu'il en savait...

Brun releva la tête vers le prince et la fille, joyeux comme s'ils avaient déjà gagné la guerre, et proposa :
- Tu pourrais leur faire croire que tu veux rallier leur camp, Sou-daine...
Il hésita. C'était bien ainsi que Vainqueur l'avait appelée ? Il savait qu'elle travaillait aux écuries, et il l'avait déjà remarquée bien sûr, à cause de ses cheveux, mais il ignorait son nom jusqu'à aujourd'hui.

Confus, il se retourna rapidement vers son croquis, et enchaîna :
- Pendant ce temps, moi je me glisse jusqu'à l'enclos, je l'ouvre, et là, Vainqueur leur fonce dessus - je veux dire, mon Prince...

Il avait l'air dubitatif, à cause de leur plan peut-être, ou de la manière dont il devait s'adresser à ses nouveaux "amis". Se relevant d'un bond, il enfonça ses mains dans ses poches et bougonna :
- Combien sont-ils ?

Le prince avait parlé de toute une bande, et il n'avait que ses poings, dont il ne savait pas faire grand chose... Il se demanda, brièvement, pourquoi ils n'étaient que trois. Vainqueur n'était-il pas le fils du Roi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Mer 15 Mai - 10:42

Le visage de Soudaine s'illumina. Leur faire croire qu'elle allait rallier leur camp ? C'était exactement le genre de plan qui fonctionnait, dans les livres qu'elle avait lu ! On piégait l'ennemi par la ruse plutôt que par la force, et le plus vaillant l'emportait sur le plus nombreux. Décidemment, ce Brun Baveterre ne manquait pas de ressource. L'enclos des poulaillers, c'était bien, mais si elle pouvait avoir un rôle du tonnerre comme celui de tromper l'adversaire, c'était encore mieux !

« Je vais les voir et je leur donne rendez-vous à coté du poupailler ! », affirma-t-elle. « En disant que nous allons nous rendre ! Et là, bam, on les surprend. »

Elle eut un sursaut d'excitation, se relevant en même temps que Brun, et lui adressa un sourire tout ravigoté.

« Cinq, je crois ? »

Autrement dit, presque deux fois plus qu'eux. Mais cela ne suffit pas à étouffer son enthousiasme. Elle attrapa ses cheveux et les attacha avec une cordelette en cuir, car c'était ainsi que les guerrières se coiffaient et parce que pour une fois, Eric ne lui avait pas tressé les cheveux ce matin. Qu'elle le regrettait, maintenant que la chaleur et la poussière de l'été envahissaient Castelcerf ! Et qu'elle allait se battre pour la première fois. Elle vit que le cheval s'agitait en même temps qu'elle, ressentant son excitation, et qu'il était même en train de chercher l'origine du comportement de Soudaine - y avait-il un prédateur dans les environs ? pensait-il. Elle le rassura en lui tapotant l'épaule et expliqua au prince :

« Il faudra donner des coups de talon quand tu les attaqueras, sinon Charlie bougera pas, hein ! »

Elle se mordit la lèvre. Il était plutôt probable que Vainqueur ait du mal à diriger la bête, mais que pouvait-elle y faire ? Pas comme si elle savait rentrer dans sa tête à distance, comme elle le faisait souvent avec Naï. Tant pis, il se débrouillerait. Sans attendre que le prince remarque qu'elle doutait un peu de cette partie du plan, elle prit la poudre d'escampette. Elle avait une bande entière à attirer dans ses filets !


Dernière édition par Soudaine le Lun 12 Aoû - 17:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Dim 9 Juin - 22:01

Son père le lui avait toujours dit : "la valeur d'un roi dépend de celle des personnes qui l'entourent", petite phrase qui étrangement était restée bien logée dans sa petite tête d'enfant - pas comme la fin de cette leçon par exemple, à savoir "et surtout, de sa capacité à les écouter". Vainqueur se considérait ainsi comme plutôt bien parti dans son initiative du moment : ses deux camarades, pleins d'idées et de ressources, étaient en train de mener leurs missions respectives à bien, de manière autonome. Le prince se demanda d'où lui venait la conviction qu'ils réussiraient, comme si, d'une manière ou d'une autre, parce qu'ils étaient associés à lui ou parce qu'il les avait choisis, il leur accordait la même confiance absolue qu'il avait toujours eu envers lui-même. "Vainqueur" n'était pas un prénom solitaire, car l'effort et la victoire, ou la défaite, sont communes à tous.
Tirant des leçons étranges de toutes les expériences qu'il avait, Vainqueur trouva le temps "légèrement" moins long, philosophant ainsi tout seul. Car l'inaction le rongeait cruellement durant cette première phase de la stratégie, caché qu'il était pour ne pas révéler l'avantage surprise de Charly. Il vivait le moment par procuration, imaginant le jeu d'actrice de Soudaine et la discrétion de Brun au milieu des poules. Par El, si seulement Clément allait plus vite dans ses leçons d'Art, il pourrait arrêter d'imaginer pour véritablement vivre les exploits de ses amis. A défaut, il s'entraina à brandir fièrement son bâton, car oui on pouvait brandir un bâton de plusieurs façons, et Vainqueur voulait le brandir de la façon qui en imposait un max !



Une fois le signal de Soudaine donné, ce fut une toute autre histoire. Le cerveau de Vainqueur se transforma en une machine focalisée sur un seul but : remporter le combat. Finies les pensées superflues, finie la gloriole, finis les rêves de grandeurs. Le présent prenait ses marques à grand pas, et il était temps de savourer l'instant, plein de rage de vaincre et d'adrénaline.
Charly se trainait tel un mollusque hors du coin de mur où était planqué le prince, face à ses adversaires les yeux ronds. Vainqueur gigotait et hurlait comme un âne à taper avec ses deux talons comme s'il voulait perforer à la fois les flancs et les oreilles de sa pataude monture, avançant toujours d'un pas nonchalant. Rufus Pain sembla interloqué : franchement, si c'était une déclaration de guerre, c'était pas vraiment clair vu la lenteur avec laquelle elle était décrétée ? C'est sûrement grâce à cela que Soudaine évita de se retrouver seule contre cinq durant ce fâcheux contretemps.
Ce sont véritablement les poules qui donnèrent le signal de départ, elles qui étaient toutes excitées de pouvoir quitter le poulailler en perdant des plumes un peu partout sur le chemin, avec en cadeau un gamin qui leur courait derrière l'air d'en découdre. A force de voir tant de pattes courir, cela finit par enfin donner quelques idées à Charly qui changea son pas par un petit trot, toujours mollasson toutefois. Vainqueur n'avait pas attendu aussi longtemps pour crier sa hargne !

- RUFUS, TU VA CRACHER TES DENTS POUR T'OPPOSER A MOI, PAUVRE TÂCHE !
- T'AS SERIEUSEMENT ENVIE DE TE REFAIRE CASSER LE NEZ, PAS VRAI COEUR VAIN ? La réplique fusa aussi sec dans la bouche de Rufus, se tournant ensuite vers ses 4 suivants dans cette aventure tordues, répartissant les tâches : Julia et Horrace sur Soudaine, Lefer sur le nouveau au château, et Laeticia et lui sur Vainqueur.

Les poules étaient en plein chaos, et les ailes plurent drus dans la mêlée ! Sang et volaille ! Charly, piétine les ! Pour le Pain ! Cot cot cot ! Une cuillère à soupe fit un simple "poc" en bois contre la veste de Brun, protection amplement suffisante. Charly, à droite ! Les trois chevaliers ! Cot cot cot encore ! Charly, tu m'écoutes bon sang ?! Un rouleau à pâtisserie fit un "pac" contre le flan du destrier improvisé, qui continua à mâchonner un brin d'herbe sans rien dire.
- Raaaah ! PAIN ! J'VAIS T'APPRENDRE A PARLER DROIT MOI ! jura Vainqueur en sautant du haut de sa monture (parce d'aussi haut, il n'arrivait pas à taper sur les méchants) sur Laeticia (parce qu'elle était moins forte et que fallait toujours éliminer les cibles faciles d'abord), sans aucune pitié envers la gente féminine qui poussa un hoquet de peur dans l'anticipation de la douleur. Rufus vint heureusement à la rescousse et le duel de bois et d'insultes reprit de plus belle.

De son côté, Julia avait rouvert son éventail et reprenait ses airs de grande dame de 14 ans, insensible aux demandes de soutien de Horrace face à la traitresse aux cheveux d'argent.
- Horrace, vraiment, tu me vois prendre part à ces jeux stupides de brutes entre V et Tutus ? Je suis une future dame moi.
Mais-euh Julia ! Elle est forte Soudaine, c'est une vraie palefrenière ! Je perds du terrain !

La situation était plus confuse, la faute aux poules, mais au moins aussi étrange du côté de Brun et de Lefer, qui échangeait autant de questions curieuses que de coups de cuillère mous.
- Alors, parait que t'es nouveau au château ? Moi, c'est Lefer, et toi ? Je suis là parce que Horrace, c'est mon grand frère, il m'a dit qu'on aurait des gâteaux si on fait comme Rufus il dit, et toi pourquoi tu joues ? C'est marrant hein ? J'aime bien les poules, pas toi ? Il s'appelle comment le cheval ? Ils s'y croient pas un peu trop les deux là, faut vraiment qu'on mette autant d'enthousiasme à se battre nous aussi ? Et Soudaine elle a les cheveux argentés parce qu'elle est vieille mais elle le cache ? C'est quoi ta couleur préférée ?

En somme, un joyeux bordel dans la Cour du château, qui aurait pu durer encore bien longtemps dans l'insouciance des protagonistes et des adultes présents - qui, bien loin d'arrêter tout ça, prenaient des paris vu qu'au final Vainqueur et ses amis faisaient du raffut au moins deux fois par semaine.
Mais la team Vainqueur n'était pas la seule à avoir un atout dans sa manche, et Rufus avec effectivement une dent en moins rigola à la figure de Vainqueur avec son nez de nouveau cassé.
Alors comme ça, toi t'as un cheval... ben moi, j'ai mon grand frère !!
Un géant - un vrai géant ! - qui avait sûrement au moins 16 ans et des poils au menton en plus, s'approchait d'un air mal réveillé et très en colère. " P'tain Rufus, vous m'avez réveillé avec vos conneries, j'vais vous montrer à tous moi !"

Et c'était donc reparti de plus belle !
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Sam 20 Juil - 22:08

Brun n'avait pas d'arme, mais il n'en avait pas vraiment besoin face à la cuillère de Lefer. Après avoir esquivé quelques coups, il avait rapidement réussi à attraper cette dernière, mais les yeux de son adversaire s'étaient alors embués. C'était la cuillère de sa mère, et il n'avait pas le droit de l'abîmer. Alors le garçon avait relâché l'ustensile, et Lefer était soudain devenu très cordial, jacassant et le bombardant de questions tout fendant mollement l'air de sa précieuse cuillère, pour donner le change.

Heureux qu'on s'intéresse à lui (il n'avait jamais réfléchi à sa couleur préféré), Brun sourit tout en sautant de-ci de-là pour esquiver les "attaques" de Lefer. Cela lui rappela la danse qu'ils faisaient au château, et il eut un pincement au cœur. Mais il chassa vite ces souvenirs de son esprit : pour une fois, il s'amusait bien.

Un regard alentour l'informa que leur plan réussissait à merveille : des poules voletaient partout dans la cour ; Soudaine bondissait, échevelée, autour d'Horrace ; et Vainqueur était certainement en train de mettre la pâté à Rufus, ses cris témoignant de son enthousiasme. Laeticia avait été mise hors jeu par l'attaque aérienne du Prince, et Julia ne semblait pas franchement concernée. Que pouvaient-ils faire, mercenaires guerroyant pour des pâtisseries, face à trois chevaliers dévoués à la Couronne ?

Une voix, soudain, sonna le glas de la gloire. Le frère Pain marchait sur eux, grand, poilu, presque musclé, et visiblement ma luné.
- P'tain Rufus, vous m'avez réveillé avec vos conneries, j'vais vous montrer à tous moi !
Indigné par ce renfort déloyal, Brun le fut plus encore quand la jeune homme marqua l'arrêt devant Soudaine, apparemment stupéfait, et susurra, la bouche en cœur :
- Heeeeey, salut, toi ! T'as de beaux cheveux, tu sais...?

Comment osait-il s'adresser de cette manière à un chevalier de la couronne ?!
Étrangement contrarié, Brun laissa tomba Lefer et se rua vers le frère Pain, avant de se souvenir qu'il n'avait pas d'arme et trente centimètres de moins. Il ralentit sa course, fit un écart vers une poule qui caquetait par là, et shoota violemment dans l'animal en direction du goujat.

La poule poussa un hurlement strident comme seules les poules savent le faire, et s'envola maladroitement, laissant comme cadeau d'adieu une belle fiente bien grasse dans les cheveux du frère Pain.
- Toi ! Je vais te...! hurla l'énergumène - et Brun, qui pouvait deviner à qui il s'adressait, courut se réfugier derrière Vainqueur.
Un Prince, c'était bien connu, se devait d'être valeureux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Lun 12 Aoû - 17:50

Soudaine s'était découvert un grand don pour la comédie. En vérité, elle ignorait qu'elle avait été si mauvaise et avait si mal prétendu se rendre que seule la crédulité de Rufus et ses amis l'avait sauvé de se faire attraper. Mais ça n'était pas le cas, et maintenant que Rufus la poussait devant lui avec son rouleau à pâtisserie, elle remerciait ses prétendus talents cachés de comédienne.

Par la même occasion, elle laissait court à son imagination ; quand elle se retournerait pour mettre la pâté à Rufus, ce serait le coup de théâtre du siècle. Sauf qu'elle se souvint tout à coup que le chef ennemi devrait se battre contre le Prince - bien évidemment. Un peu déçue par cette réalisation mais toujours motivée, elle s'arrêta cependant net en voyant Charly sortir de sa cachette à une allure, pour ainsi dire, de croisière. La fillette se mordit la lèvre, et alla même jusqu'à taper du pied.

Elle voulut motiver l'animal, lui donner une bonne raison d'avancer, mais il commençait à en avoir marre de ses demandes incessantes et décida de l'ignorer royalement, lui rappelant même qu'il n'avait toujours pas eut la carotte promise pour ses bons services.

Rufus s'était finalement remis de sa surprise - enfin, de son étonnement au moins - et Brun débarqua soudain à la suite d'une volée de poules enthousiastes. Quelle recrue de choix ! pensa Soudaine avant de s'apercevoir qu'elle n'était pas armée et qu'Horrace s'avançait d'un air quasi-menaçant.

Il changea très vite d'avis, quand elle sortit de sa poche un vieux cure-pied et commença à essayer de le frapper avec. Le pauvre gosse, plus grand qu'elle d'au moins une dizaine de centimètres, grimaça quand même quand elle réussit à lui donner un coup dans le ventre.

« T'as peur de frapper les filles ou quoi ? » lança-t-elle, ennuyée et hargneuse.

Il parut tout à coup se réveiller et essaya de répliquer avec son bâton, mais Soudaine ne manquait pas d'agilité et surtout était très déterminée à gagner ; des domestiques s'étaient attroupés autour d'eux, et elle allait leur montrer que le prince était le meilleur, en tout temps et toute circonstance, et surtout grâce à ses féroces alliés.

Elle se renfloua quand le garçon réclama de l'aide à Julia, et jeta un coup d’œil à celle-ci, qui faisait la coquette. Ridicule, comme si c'était le moment de jouer les dames de la cour ! Soudain, Julia devint beaucoup plus intéressante qu'Horrace, et la petite fille du maître d'écurie poussa celui-ci sans douceur, le faisant trébucher sur la passerelle du poulailler. Un de moins ! pensa-t-elle férocement. Puis elle s'avança vers Julia, l'air de vouloir en découdre, mais la jeune fille secoua le menton en fronçant les sourcils.

Soudaine l'ignora et d'un bond attrapa l'éventail, le tenant hors de portée des bras tendus de Julia.

« Non ! Soudaine ! » protesta l'adolescente, agacée.

« Dis-le que je suis plus forte qu'Horrace ! Dis le ! » fanfaronna Soudaine.

Elle fut interrompue par le grondement mécontent du frère de Rufus, cet espèce d'énergumène de deux mètres de haut et constamment mal luné.

L'éventail de Julia fut soudain oublié, de même que ses piaillements mécontents que Soudaine adorait provoquer. Elle lui lança la breloque, après avoir un bref instant hésité à le casser. Mais si elle l'avait fait, Julia n'aurait sans doute plus voulu l'emmener au port et manger des bonbons avec elle.

Le grand frère parut soudain s'adresser à elle, et elle resta un moment muette de stupéfaction, à essayer de comprendre pourquoi il parlait de ses cheveux. Est-ce que c'était un compliment ? Cela y ressemblait fortement. Le rouge lui monta brusquement aux joues, non pas de gêne mais de colère. Se moquait-il ? Si c'était le cas, il allait voir ce qu'il allait voir...

Sauf qu'elle fut largement devancée par Brun, qui décidément ne manquait pas de ressources. Frapper dans une poule, vraiment ? Des murmures excités parcoururent soudain les spectateurs ; des poules qui volent, cela présageait enfin un peu plus d'action. Sauf qu'à peine sa cible atteinte, le pauvre Brun déguerpit de trouille face au frère Pain, rouge de colère et couvert de fiente.

« Maintenant, tes cheveux sont de la même couleur que les miens », lança Soudaine en riant avant de détaler à son tour, en direction de Charly.

Elle était bien plus petite que le cheval, mais en s'accrochant à la selle elle finit par arriver à monter.

« EN AVANT, PRINCE ! » cria-t-elle, presque aussi fort que Pain avait crié.

S'il fallait être une grande gueule pour gagner, alors il n'y avait pas de raison qu'ils ne l'emportent pas ! Elle arracha Charly de sa rêverie et de ses brins d'herbe, et donna un bon coup de talon pour qu'il parte au trot et arrive près de Vainqueur et Brun. Qui oserait s'en prendre à une fille sur un cheval ? Pour impressionner le géant encore plus, elle ressortit son cure-pied et le jeta dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Ven 16 Aoû - 21:14

C'était un moment épique. Grandiose. Inoubliable ! Même que Vainqueur était sûr que des gens écriraient des textes incroyables sur les évènements de cette journée si monumentale. Alors il regarda le géant droit dans les yeux et bomba le torse, les moqueries de sa chevalière face aux défaillances de l'ennemi lui donnant envie de s'y mettre lui aussi à sa manière.

- HAHAHAHAHAHAHAHAHHAHAHAHAHAHAHAHA....hey, merde il m'ignore cet idiot... HAHAHAHAHA hahaha...haha...ha..........ha. Manière très simpliste mais qu'il croyait jusqu'à ce jour diablement efficace, or Vainqueur finit par s'arrêter au bout d'un long moment, constant que de un le géant l'ignorait pour profiter de la coupe de cheveux de Soudaine et que Brun improvisait du combat à base de poule. Il changea donc ses gesticulation pour un "Même pas peur grand bouffon !" plus adéquat.

Pain était à terre, ses troupes décimées et sa pièce maitresse pleine de fiente. Face à eux, Soudaine, Brun, Vainqueur, chacun à sa petite gloire : triomphante et hurlante sur le dos de Charly, poseuse et suffisante avec des poings princiers sur les hanches, stratégiquement en retrait pour une meilleure analyse du conflit pour ce qui devenait de plus en plus la seule tête pensante du groupe. Du moins était-ce l'idée que se faisait Vainqueur de leur petit attroupement de héros.
Et vu que Soudaine savait lire dans ses pensées, il n'ajouta qu'un "YAAAAAAAA !" bien gras pour finir de sa petite touche leur charge sur le géant. D'une détente digne des meilleurs compétitions sportives interducales, le petit prince accompagné de ses deux camarades bondit vaillamment sur le géant.

Plutôt habile, et vexé d'avoir été ainsi ridiculisé par des mioches, et toujours énervé de ne pas avoir pu finir sa sieste, le grand frère de Rufus esquiva simplement le futur roi qui continua son vol plané un peu plus loin atterrissant la tête la premier dans la boue. C'était ce minus brun qui lui avait envoyé la poule, il allait lui casser la gueule en premier sauf que le cure-pied de Soudaine le fit encore changer de cible.
L'ainé des Pains attrapa donc d'une seule main les reines du cheval pour le faire s'arrêter tandis que sa cavalière lui laissait quelques coups de pieds et de poings, ce qui n'avait pas vraiment l'air de l'embêter plus que de mesure.
Vainqueur choisit ce moment pour revenir à l'assaut, empêchant Soudaine de se prendre une droite - parce qu'elle avait beau avoir de beaux cheveux, se prendre un cure-pied dans la tronche c'était assez équivoque comme râteau. Choisissant encore une attaque bondissante, notre héros en devenir s'était aplatit sur le dos du frère Pain et grimpait jusqu'à son cou pour tenter un étranglement sur ce colosse. Ni une ni deux, l'interruption princière fut vite renvoyée au sol boueux : une fois que la grosse paluche de notre antagoniste eut attrapé le prince, il ne fallut pas attendre longtemps pour que ce dernier se retrouve de nouveau dans les airs, lancé comme s'il ne pesait rien.

Qu'à cela ne tienne, Brun n'en démordait pas ! Il s'attaquait intelligemment aux jambes,parce que les géants étaient réputés avoir des pieds d'argile, signifiant le manque d'équilibre de tels adversaires. Soudaine agissait de concert continuant son martelage crânien, en profitant de chaque instant gagné par leur dernière recrue. Le duel était, c'était peu de le dire, titanesque ! A tel point que les autres enfants en avaient les membres cloués au sol, seulement capables de regarder le combat qui déciderait du sort de la bataille.

Mais il en fallait plus pour clouer un roi (enfin presque roi) au sol. Vu que le saut n'avait pas marché les deux première fois, Vainqueur conclut que la troisième serait la bonne ! Surtout qu'il en avait profité pour monter sur Charly et qu'il sauta donc encore plus haut qu'auparavant, bousculant Soudaine au passage.

- Il vacille, il vacille ! Vite ! ordonnait le prince, tout à ses calculs stratégique alors qu'il venait de percuter la tête du géant en plein vol, s'accrochant par les cheveux et tirant dans tous les sens pour le faire perdre l'équilibre. Les jambes Brun, fauche lui les jambes !! continua-t-il de plus belle, mettant tout son poids à faire tomber la bête, et constatant avec rage que cela ne suffirait pas. Soudaine ! Saute aussi ! Il faut le mettre à terre !!!

Véritable pyramide humaine, les zouaves de la Cour du château titubaient tous de concert, face à un adversaire hautement plus redoutable : la gravité. Les hostilités étaient à leur paroxysme final avant la victoire, que resterait-il donc encore après ?
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   Sam 17 Aoû - 18:38

Vainqueur, Brun et Soudaine voyaient l'horizon de leur espérance de vie rétrécir à vue d’œil lorsqu'un murmure parcourut la foule. La Reine Bienséance arrivait ! Elle avait aperçu l'attroupement de sa fenêtre, ou avait été informée du remue-ménage par un de ses larbins de l'ombre... qu'importe, elle serait là dans une minute !

En moins de temps qu'il n'en faut pour dire ouf, les spectateurs se dispersèrent comme si de rien n'était. Personne ne voulait être tenu pour complice des frasques - certes innocentes - du jeune Prince. Les combattants eux-mêmes firent long feu, optant pour une retraite stratégique tout en se promettant une revanche sanglante.

Les frères Pain disparurent vers les cuisines, nos trois compères s'éclipsèrent derrière les écuries, traînant laborieusement Charly derrière eux. Le reste des gamins s'égrena dans la cour, et les badauds retournèrent à leurs occupations respectives. Bientôt il ne resta de leurs exploits héroïques d'une jonchée de plumes blanches sur la terre retournée...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jeux d'enfants [Flashback]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Jeux d'enfants [Flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeux d'enfants ▲ PV Mataï - end
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» Transition et S6 : faits, fées et effets
» JEUX D'ENFANTS ∇ NAKO
» LES DEUX DERNIERS BEBES DE PREVAL NE SONT PAS DES ENFANTS NATURELS......

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les extérieurs :: Archives V1 et V2
-