AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Taillée dans le métal [09/09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Taillée dans le métal [09/09]   Mer 19 Déc - 19:58

Les jours s’étaient écoulés de façon monotone et il était grand temps pour Acuité de reprendre sa vie en main. Après l’attaque dont elle avait été le sujet, elle avait dû rester enfermée dans sa chambre, pour se reposer mais aussi pour se remettre de ses blessures. Mais ainsi emprisonnée, elle se sentait comme un oiseau en cage. A présent qu’elle était apte à se déplacer de nouveau sans encombre, elle n’avait qu’une seule envie : sentir l’air frais sur son corps.

Durant sa convalescence, elle avait murement réfléchis à tout ce qui s’était déroulé et une seule conclusion s’était imposée à elle. Elle n’était plus l’innocente enfant qui avait grandit à Castellonde.
A l’aube de sa vie de femme, elle voulait plus qu’un domaine à gérer et qu’un mariage arrangé. Elle voulait être Acuité Loinvoyant, une femme de caractère, libre et indépendante.
Or elle avait beau adorer le tir à l’arc, les derniers évènements lui avaient montré les limites de cette arme. Il lui fallait quelque chose de plus agressif et de plus défensif en même temps. Le combat à l’épée semblait être la solution.

Bien évidement, elle savait parfaitement à qui demander de l’aide pour quelques cours d’usages. Aussi, sans prétention, elle s’était habillée avec une robe simple et avait placé deux peignes de cuivre dans ses cheveux mordorés avant de s’éclipser de la chambrée. Devant la porte dans le couloir, Taebryn était adossé au mur, les bras croisés, montant la garde.
Elle le salua et lui indiqua qu’elle sortait et qu’elle ne quitterait pas l’enceinte du château. Ils eurent une courte discussion durant laquelle elle lui assura ne plus commettre d’acte dangereux. En contrepartie, elle souhaitait que lui aussi, reprenne le cours de sa vie. C’était beaucoup lui demander, elle ne le savait que trop bien. Les problèmes qu’il avait eu n’avaient été que trop nombreux et tout ceci était de sa faute à elle. Se sentant coupable, elle lui envoya un sourire puis un signe de la main tandis qu’elle s’éloignait dans les couloirs, priant quelques secondes pour qu’il quitte lui aussi les lieux.

Il était encore bien tôt, la plupart des nobles dormaient encore, et Acuité savourait ce moment. Cet instant de la journée où le château s’éveillait petit à petit. En arrivant aux cuisines, on pouvait sentir l’odeur du pain chaud prêt à sortir du four mais aussi du ragoût brûlant et délicieux qui murmurait gentiment sur le feu. Alors, on commençait à placer sur les broches, les pièces de viandes qui se feraient doucement lécher par les flammes toute la journée.

Elle ne doutait pas que la personne qu’elle cherchait serait déjà debout à cette heure-ci. Aussi, elle kidnappa un petit pain au miel et se sauva, emportant sa proie avec elle pour mieux traverser la cours. Le vent lui parut glacial et elle senti ses joues la picoter alors qu’elle continuait d’avancer, tenant sa jupe pour mieux l’empêcher de virevolter à travers les bourrasques.

Lorsqu’elle poussa la porte de l’armurerie, elle fut accueillit par le grincement sinistre de la porte usagée et se retrouva dans une pièce très peu éclairée et chargées d’armes et d’armures en tout genre. Plus loin, quelqu’un s’affairait.  Elle reconnu un éclat blond dans les cheveux et crut apercevoir son homme. D’une voix timide, mais qui porta néanmoins, elle appela :

- Sire Purelame ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 20 Déc - 8:27

Dans ma profession un entrainement régulier était indispensable si l'on voulait perdurer.

Généralement je préférais le faire de bon matin afin de voir le moins possible mes "frères d'arme". Avec eux la moindre passe d'arme pouvait dégénérer en concours de virilité.

On ne comptait plus les stupides accidents causés par cette attitude.

Donc pour tout ce qui n'exigeait pas un partenaire d'entrainement, je me débrouillais ainsi seul à potron-minet.

En plus je disposais d'une bonne marge. Les hommes m'accompagnant afin de fêter notre victoire en Chalcède avaient passer la soirée à se souler des catins au bras.

Je n'étais pas prêts de les revoirs.

Donc alors que j'aiguisais mon épée, on m'interpella. J'étais décidemment pas à ce que je faisais. Car entre la porte grinçante et les bruits de pas sur le sol sec, j'aurais dû la voir venir.

Il s'agissait d'une toute jeune femme. Sa toilette était bien mise mais sans ornement. Elle devait être sûrement une membre de la petite noblesse.

De dos elle m'avait confondu avec Purelame un mercenaire réputé. D'ailleurs il était occupé en ce jour.

Au corps défendant de la visiteuse je portais une simple tenue d'entrainement et non un uniforme. La confusion était donc excusable.

Sinon pourquoi une noble cherchait la compagnie d'un soldat si tôt dans la matinée dans un lieu retiré ? J'avais ma petite idée sur le sujet.

Il est vrai qu'interpeller une personne avec laquelle on va s'ébattre par le terme de Sire, ne semblait pas logique. Mais les sang-bleu étaient souvent sujet à ce genre d'excentricités.

Le mieux à faire était de ne pas m'en mêler et de faire mine de ne rien comprendre.

Une fois retourné complètement, je m'adressais à elle très poliment :

"Purelame ne sera pas présent au chateau aujourd'hui. Je suis Ortwin Malvoisin officier du Roi. Si je puis vous être utile."

Mon discourt bateau finit, je m'attendais à son départ frustré ou du moins je l'espèrais. Forniquer avec une noble ne comptait pas parmi mes désirs. Surtout que ce type de mésaliance comportait des risques.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 20 Déc - 8:54

Lorsque le soldat se retourna dans sa direction, elle se rendit immédiatement compte de son erreur. Cet homme ne ressemblait pas à celui qui avait remporté la mêlée. Aussi, avec politesse, il affirma les pensées qui apparaissaient déjà dans sa tête.
Elle était déçue et ne put retenir un « oh ». Ce premier échec semblait mettre à mal ses projets et c’était quelque chose qu’elle ne pouvait se permettre. Elle reporta son visage sur l’officier qui se tenait devant elle et avec autant de sérieux qu’il en avait eu à son égard, elle le salua marquant cette fois-ci l’étiquette :
- Je suis Acuité Loinvoyant, prétendante au duché de Béarn et petite cousine du Roi.

Pour parfaire son introduction, elle fit le mouvement de la tête propre à la salutation des rangs plus bas que soi. Puis, une fois encore, elle lança son regard sombre propre à sa lignée sur le jeune homme qui proposait de se rendre utile.

- Et bien oui officier, vous pourriez peut-être m’aider, mais je dois vous avouer que ce que je recherche doit se faire en toute discrétion. Je voulais rencontrer le Sire Purelame pour quelques « conseils » liés à l’épée ; mais si ce que vous dites tout comme les bruits qui se ruent au château sont vrais, je ne le reverrai probablement pas. Pouvez-vous m’indiquer vers qui me tourner je vous prie ?

Sans même attendre de réponse, elle porta un regard sur toutes les armes présentes ici, jaugeant celle qui lui conviendrait le mieux. Elle savait ce qu’elle voulait, mais ignorait si cela conviendrait à une femme de sa corpulence. Oui, il était temps. Purelame ou pas, rien ne viendrait entraver ses plans. Et l’art du combat serait le début.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 20 Déc - 9:28

Il se tenait en face de moi l'héritière du Bearns. Heureusement que j'avais respecté l'étiquette et fais aucune allusion concernant les raisons de sa présence.

Et après il y en a, qui méprise la prudence.

Je me serais attendu à plus d'apparat de sa part. Sans doute son envie d'escrime était vrai, et s'était-elle vêtue pour la circonstance ?

En tous cas elle tenait à apprendre les rudiments du combat, si j'en jugeais par ses mots.

Une artiseuse en avait-elle besoin ? Evidemment que non. Sans doute était-ce là un caprice de sa part ?

Quoiqu'il en soit, une sacrée opportunité s'offrait à moi. Car si Acuité marchait dans les pas de son père, elle constituait un ennemi intérieur à Vainqueur.

Donc un rapprochement ne pouvait m'être que profitable.

"Si vous le désirez, je peux vous enseigner les bases. Et ne vous inquiètez pas, je n'ai pas pour habitude de colporter des rumeurs."

"La cour est là pour çà." Dis-je cette fois intérieurement.

Voyant l'héritière examiner ostensiblement le ratelier d'armes, je décidais d'anticiper ses désirs.

"Je vous conseillerais une épée courte ou batarde." Enchainais-je en désignant deux modèles correspondants.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Sam 22 Déc - 12:43

Déjà, l'officier prenait les devants, la conseillant sur l'arme qu'elle devrait utiliser.
Elle saisit l'une des épée bâtarde par la garde et glissa une main sur la poignée afin de pouvoir la soupeser un instant. Elle fit jouer l'arme entre ses deux mains pour voir avec laquelle elle serait plus à l'aise.

- Moui, commença-t-elle, je la trouve un peu trop lourde. Vous allez surement vous moquer mais...je pensais à une épée fine comme une épée de cours par exemple, une arme facile à utiliser pour pouvoir trancher ou porter un coup d'estoc. De mon autre main, j'opterais pour une lame courte. Cela peut vous sembler présomptueux j'en suis certaine...mais je recherche surtout une technique de combat permettant de jouer sur la défensive sans trop se fatiguer. Vous voyez?

Elle reposa l'épée sur son montant en lui souriant, et continua d'arpenter le râtelier pour trouver son bonheur. Acuité n'était pas dupe, sa corpulence en faisait une archère pas une guerrière à l'épée. Dans un combat de ce type, elle se fatiguerait plus, autant par manque d'endurance que par le poids de ses armes.
Elle souhaitait mettre en place une technique de combat qui lui permettrait de ne point se fatiguer et de tenir les assauts d'un ennemi, jusqu'au moment où elle pourrait porter le coup de grâce.
C'est de là, qu'elle avait tiré cette idée de double lame qui d'après elle, serait plus à même de la protéger. Elle était assez habile avec un couteau, enfin...elle n'hésitait pas à trancher ce qui se présentait, comme la joue de son dernier agresseur.

Le but n'était pas de devenir une combattante hors pair, juste d'être capable de se défendre seule et surtout, de tester quelque chose qui lui titillait l'esprit depuis quelques temps.
Alors, pour sur, si l'officier Malvoisin devait être son cobaye, elle l'utiliserait à bon escient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Dim 23 Déc - 11:41

Comme il fallait si attendre de la part d'une personne de ce rang, elle négligea vite mes conseils voulant faire les choses à sa façon.

Elle demeurait tout de même plus humble que la moyenne de ses semblables.

De toute manière, je ne comptais pas contrarier Acuité. Mon but n'était pas de la former, mais plutôt d'entrer dans ses petits papiers et surtout de connaitre ses ressentiments par rapport à Vainqueur.

Mais je devais éviter d'en faire trop. L'héritière du Béarn ne m'avait pas l'air stupide à première vue.

Elle parlait bien, et se tenait apparemment au courant de ce qui se passait aux alentours. Et puis le choix de sa tenue adaptée à la circonstance confirmait elle aussi une certaine réflexion de la part d'Acuité.

Difficile à dire si je devais m'en réjouir. Soit cela en faisait une future alliée plus efficace, et également une personne plus difficile à cerner sans éveiller le soupçon.

"Je vois. Seulement le maniement de deux armes réclame de l'expérience. Mais on peut toujours voir ce que cela donne." Expliquais-je.

Ensuite je pris deux armes correspondant à celles désirées, puis indiquait la sortie tout en m'y dirigeant moi-même.

"Alors comment trouvez-vous Castelcerf ?" Demandais-je pour commencer.

Le première tentative d'approche était lancée. Il ne restait plus qu'à attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Mer 26 Déc - 19:41

La réaction de l’officier ne la surprit pas. Elle avait l’impression qu’il acquiesçait ses propos, mais la conviction qu’il mit dans la fin de sa phrase était aussi forte que s’il lui avait dit qu’elle pourrait soulever son pesant en fonte. Elle ne vit aucun outrage la dedans. Il devait la prendre pour une de ses petites dindes de la cours, trop habituée à lever l’aiguille plutôt que les armes. Alors il ne tiendrait qu’à elle de lui montrer ce dont elle était capable, et un sourire de défis s’afficha sur son visage, sans même qu’elle ne s’en rende compte.

Malvoisin devait être habitué à pratiquer les armes et surtout, à observer la transformation physique de ses pratiquants. On était loin du compte avec la jeune blonde chétive. L’arc ne demandait pas la force et l’endurance d’une épée, mais la dague qu’elle pensait tenir dans sa main non directrice, lui semblerait toujours peser moins qu’une rondache ou un quelconque bouclier.

Aussi, lorsqu’il lui indiqua la sortie après s’être saisi des deux armes en question, elle le suivit, tandis qu’il entamait une conversation polie et banale.

- Catercelf est une forteresse, cela me change de mon domaine plus « provincial ». Néanmoins, s’il est vrai qu’il fait froid en Béarn, je puis vous assurer que le vent d’ici me glace les os la plupart du temps, dit-elle en rigolant doucement.

Ils avancèrent encore un peu dans la cours vide, et anxieuse, Acuité jeta un coup d’œil alentour. Elle ne souhaitait pas qu’on la remarque si tôt et surtout, elle ne souhaitait pas croiser la présence du Maître d’Arme. Rassurée de voir qu’il n’y avait pas âme qui vive, elle soupira discrètement, avant de replacer son attention sur l’officier qui lui tendit les armes. C’est alors qu’elle comprit qu’il l’avait invité dehors pour commencer dès à présent la leçon.

Elle haussa un sourcil avec un sourire narquois en sa direction et attrapa les pants de sa robe qu’elle releva légèrement pour lui montrer la tenue dans laquelle elle se trouvait.
Pensait-il vraiment qu’elle s’entrainerait en robe ? Cela confirma sa pensée précédente : il devait vraiment se faire une piètre idée de sa personne.

- Attendez, commença-t-elle avec un sourire moqueur, vous pensiez vraiment que j’allais manier l’épée dans cette tenue ? Je ne sais pas si vous côtoyez beaucoup de femmes dans cette armée, mais je tiens à vous dire qu’une robe n’est pas l’idéal pour la liberté de mouvements. Aujourd’hui, j’étais à la recherche d’un professeur et n’avait nullement l’intention de commencer le maniement. Laissez-moi revenir demain, je porterais une tenue plus…adaptée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Sam 29 Déc - 10:57

Acuité ne devait pas être si ignorante que je le pensais. Car elle soupesa la dague d'une main experte.

D'après ce que j'avais lu sur Bearn, il y avait une grande tradition guerrière même dans les plus hautes sphères. J'en voyais la confirmation.

L"héritière se montrait également assez peu hautaine à mon égard. Je n'irais pas jusqu'à amicale. Elle s'adressait tout de même à un roturier. Son sang bleu était peut-être moins atteint que les autres.

Trop obnubilé par ma tentative d'entrer en contact, je négligeais certains aspects pratiques que la future baronne me remit en mémoire : sa tenue peu adaptée.

"Oui vous avez raison." Dis-je imitant son amusement. "Excusez-moi j'ai négligé cela. Pourtant nous avons quelques femmes dans nos rangs. Et évidemment elles ne s'entrainent pas ainsi.
Si vous le désirez je suis toujours ici à cette heure. Donc nous pourrons poursuivre votre formation un jour suivant."


Trop insister ou poursuivre la conversation aurait paru anormal. Je devais prendre mon temps si je voulais mettre Acuité en confiance.

Et un entrainement régulier doublé d'un coté secret m'offrait la possibilté d'un travail de longue haleine idéal.

S'il n'y avait pas cette perspective de guerre à l'horizon, je me serais décrit comme chanceux.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Dim 30 Déc - 22:23

Une bourrasque fit virevolter ses longs cheveux blonds tandis que l’officier ne pouvait qu’infirmer ses précédents dires. Elle sourit, face à l’attitude du jeune homme. La proposition qu’il lui faisait, de venir s’entrainer auprès de lui chaque matin, correspondait complètement à ses attentes. Elle ne pu qu’acquiescer, un sourire satisfait sur ses lèvres roses.

- C’est très aimable à vous, j’accepte volontiers.

Sans même avoir à le demander, son souhait venait de se réaliser. Des cours particuliers d’épée et puis….l’officier servirait bien son projet. Cela prendrait du temps évidemment, mais elle finirait bien par arriver à ses fins. Fini d’être une victime, elle prendrait les choses en main et deviendrait plus forte. Tout se déroulait encore mieux que dans ses rêves. Au lieu d’avoir à demander ce dont elle avait besoin, on le lui proposait sur un plateau.

Alors, elle tendit les mains dans la direction d’ Ortwin.

- Bien, reprit-elle, je vais replacer les armes au râtelier si vous le voulez bien. Inutile de vous déranger plus. Je reviendrais donc demain, à la même heure.

Elle avait hâte d’être à demain. Hâte de commencer le maniement. Hâte de mettre à profit tout ce qu’elle avait appris et ce qu’elle allait apprendre. L’arc attendrait bien et son cœur aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 3 Jan - 18:57

Pris de court par sa réaction je lui donnais les armes mécaniquement et la saluais avant qu'elle ne parte.

Pour qu'Acuité fasse preuve d'autant de tact à mon égard, c'est que le maniement de l'épée devait avoir une grande importance.

Il est vrai que des membres de la noblesse arpentaient parfois le champ de bataille mais jamais de femmes parmi eux.

Se sentait-elle menacée ? Après tout elle était l'héritière du grand rival de Vainqueur.

Cette théorie ne tenait pas debout. Acuité n'aurait pas eu la bêtise dans ce cas là de s'adresser à un officier de l'homme qu'elle craint.

Je voyais tout de même pas cette noble se donner autant de mal pour une simple occupation.

Cela faisait une interrogation de plus à rajouter sur celles à éclaicir à son sujet. La première étant son opinion sur le roi actuel.

Une fois seul je repris ma besogne plus vite que d'habitude afin de ne pas être forcé de cotoyer les soldats matinaux.

Le reste de la journée se déroula dans la banalité. Faire entrer les manoeuvres dans les caboches de mes nouvelles recrues, étudier les diverses cartes en prévision de la guerre à venir....

Le lendemain matin je revêtais ma tenue habituelle d'entrainement. Une flatterie trop grossière comme mon meilleur uniforme n'aurait pas passer auprès d'Acuité.

J'avais perçu en elle une certaine intelligence dans la sobriété de son attitude.

Sans doute son père tentait-il de modeler une politicienne avertie ?

A ces parents choissant le destin de leurs enfants quelle plaie.

Donc je m'adonnais tranquillement au graissage de mon arme à l'intérieur en attendant la venue de la sang bleu.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Ven 4 Jan - 19:49

Acuité s’admira quelques instants dans son miroir. Vêtue de manière sobre, comme à son habitude, elle était fin prête à partir prendre son tout premier cours de maniement d’armes. Elle connaissait les bases certes, enseigné par son père quand elle était très jeune, mais là elle comptait bien se perfectionner. Elle acheva d’attacher ses cheveux en une natte sur le côté, coiffure qu’elle jugea pratique pour ne pas être dérangée par des mèches virevoltantes durant le combat.

Une dernière fois, elle passa en revu son pantalon, ses bottes et sa tunique surmontée d’un gilet en cuir souple. Oui, cela conviendrait forcément. Elle fit quelques mouvements rapides, s’agenouilla puis se releva avec souplesse, avant d’hocher la tête face au sourire que le reflet lui renvoyait. Elle pouvait bouger avec efficacité, et c’est ce qui lui importait.

Elle dévala les couloirs et escalier avec fougue, pressée de tenir en main les deux épées mais pas que.
Arrivée devant la porte de l’armurerie, elle tendit son esprit, cherchant celui d’Ortwin. Sa présence lui apparut et satisfaite, elle entra. Il était occupé à graisser une arme, la sienne très certainement. Elle le salua d’un signe de tête, en lançant un simple « bonjour », avant de se ruer sur les deux armes repérées la veille. Tandis qu’elle les récupérait du râtelier, elle tendit à nouveau son esprit pour venir tâtonner discrètement celui de l’officier. Il fallait agir avec prudence, douceur et discrétion. S’il n’avait pas une once d’Art en lui, il ne sentirait pas sa présence, mais si la graine du don sommeillait en son corps, alors elle risquait d’être découverte.

Sentant les murailles naturelles se dresser devant elle, son Art chercha à les contourner, lentement, comme lorsque l’on cherche à mains nues une faille dans un mur de pierre.
C’est lorsqu’il la salua à son tour, qu’elle se retira. Depuis qu’elle artisait, l’habitude donnée par les cours était de rester assis, le regard dans le vide. Là il allait falloir combiner combat et Art, Eda seule savait que cela ne serait pas aisé. Aussi, elle comptait l’utiliser avec parcimonie, par touche le temps de se familiariser avec ces nouvelles sensations.

Alors qu’ils se dirigeaient vers la cour, elle s’attacha à faire tournoyer ses armes, comme pour assouplir ses poignets, puis avec un sourire non feint, elle demanda :

- Vous m’aviez demandé hier ce que je pensais de Castercelf. A en juger par votre fort accent de l’intérieur, j’en déduis que vous n’êtes pas natif d’ici. D’où venez-vous ? Et qu’est-ce qui vous a poussé à gagner la capitale des Quatre-Duchés ?

La luminosité externe laissait présager d’une bonne journée. Et attendant la réponse, elle s’étira longuement, ravie d’être ici ce matin là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Lun 7 Jan - 19:09

Je dois reconnaitre qu'Acuité se montra plutôt prometteuse au premier abord. Son attitude n'était pas hautaine, et sa tenue choisit judicieusement.

Puis à la vue des armes elle se comporta comme une enfant avec son nouveau jouet. Pourtant il n'y avait rien d'amusement là-dedans. J'en savais quelque chose.

Mais au fond cet état d'esprit m'arrangeait. Sa perception ludique de la chose rendrait sûrement Acuité plus détendue, et donc plus apte à communiquer.

J'essuyais une dernière fois mon épée, puis suivit ma future élève dehors.

Je la regardais s'échauffer. Visiblement elle avait une certaine habitude des exercices physiques. Tant mieux une simple foulure aurait pu dégénérer en scandale à cause de la position de son père.

Acuité entama la conversation, que je me contentais de suivre doucement. Nous avions bien le temps avant qu'elle ne se lasse de mes leçons à mon avis.

"Je suis effectivement originaire de Gué-en-Négoce. J'y étais déjà officier. Puis l'expédition du roi Vainqueur en Chalcède réclamait un besoin important d'hommes d'arme. J'ai donc été affecté dans l'armée royale."

Puis l'esprit professionnel prit le dessus sans que je m'en rende compte, et je passais aux premières indications.

"Tenez-vous de trois-quart l'épée la plus longue en avant." Dis-je plus froidement.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Sam 12 Jan - 20:01

Ainsi donc, l’officier était originaire de Ghé en Négoce. Ce n’était pas le premier homme originaire de cette région qu’elle rencontrait. En cherchant un peu dans sa mémoire, il lui sembla que Vaillant était également natif de cette ville. Elle hocha lentement la tête tandis qu’il parlait, puis rapidement l’autorité de l’homme reprit le dessus, lui intimant une meilleure position.

Docile dans l’apprentissage, elle s’exécuta, se positionnant donc de trois quart, la lame la plus longue dans sa main droite directrice, et la dague dans la gauche, plus près du corps, prête à défendre une quelconque intrusion. Son regard se fit plus dur, les traits de son visage se tendirent. Elle se concentrait, se tenant prête à réagir au moindre ordre ou au moindre mouvement vif.

De part sa petite taille et sa composition assez frêle, Acuité n’était vraiment pas taillée pour le combat au corps à corps. Il lui fallait assouplir ses muscles pour être plus mobile et plus alerte tandis que les premiers pas de la danse des lames commençaient. Le bruit de l’acier s’affrontant tintait en donnant de l’écho dans la cour vide. La simulation de combat allait bon train, à chaque nouvelle passe, l’officier lui indiquait ce qu’elle devait faire : frapper à droite, contrer, reculer, avancer, ect.

Au début, elle était hésitante, mais très vite, elle se laissa porter par cette mélodie armée et on entendit bientôt plus que les bruits de pas chassant sur la terre battue et les gravillons, les lames s’entrechoquant, et les ordres d’Ortwin entrecoupé des cris d’efforts de la blonde.

Elle puisait clairement dans ses ressources, sans se soucier du lendemain. Au bout d’un certain moment, quelques gouttes de sueurs perlèrent sur ses tempes, collant les mèches échappées et un peu folles sur sa peau rougit par le froid et l’effort. Mais sa ténacité était sa force et elle fronça les sourcils en serrant les dents tandis qu’elle portait un nouveau coup, d’attaque cette fois-ci.

Elle se demanda dans un éclair de lucidité s’il la ménageait. Car pour l’instant, même si l’exercice n’était pas aisé, elle était agréablement surprise de voir ce dont elle était capable. On était loin d’une forme d’habileté à l’arc et malgré la fatigue qui commençait à ternir son porté d’arme, elle ne lâcherait rien. L’art n’avait rien à voir dans cet exercice, il n’y avait qu’elle et son caractère Loinvoyant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 17 Jan - 9:12

Parade, frappe, enchainement, déplacement, toutes les bases y passèrent. Sans m'en rendre compte je venais de procéder à un véritable entrainement.

Pourquoi une telle déviation de ma part sur mon idée initiale ?

Elle se débrouillait pas mal je le reconnais. Mais je pense qu'il fallait chercher plus loin. Comme par exemple le fait qu'une personne frêle s'adonne au métier des armes. Au moins elle avait la chance de ne pas tomber comme moi auparavant sur une brute retenant à peine ses coups.

Sans cela m'attendrit un peu. Que voulez-vous je ne me préoccupe pas totalement de ma petite personne. Je ne suis pas de la noblesse moi.

"Bon on fait une pause le temps de reprendre votre souffle." Dis-je ou plutôt ordonnais-je.

Cette attitude risquait de me faire commettre un impair. Il fallait que je me corrige rapidement.

"Vous assimilez plutôt bien les coups de base."

Cette fois ma voix était plus douce et le timbre plutôt sincère vu qu'il ne s'agissait pas d'un mensonge.

La jeune baronne à sa façon me facilitait la tâche.

Je l'observais un peu : essouflée, dans une tenue et un environnement tous deux inhabituels. Bref elle devait être désorienté.

Une telle occasion ne pouvait pas être gâchée.

Je baissais mon arme histoire de renforcer l'impression de pause, puis lançais officielement une discussion innocente destinée à tuer le temps avant la reprise.

"Vous avez déjà rencontrer le roi Vainqueur ? Il s'est adressé une fois à moi après la prise d'un fort en Chalcède. C'est quelqu'un de fier, non ?"

Le terme fier était suffisamment ambigu pour suggérer aussi bien un complément comme courageux qu'un défaut comme pédant.

Bref avec un peu de chance Acuité me dévoilerait peut-être son impression du personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Dim 20 Jan - 15:51

Tout s’enchainait assez vite. Et puis, subitement, l’officier proposa une pause, pause que la jeune duchesse accueillit à bras ouvert. Elle était essoufflée. Elle n’avait aucune notion du temps mais aurais pu jurer qu’elle bataillait depuis plus d’une heure. Aussi, elle était entrain de s’assoir sur ce qui aurait pu être qualifiée de souche ancienne, lorsqu’il récompensa ses œuvres d’un compliment. Elle lâcha ses armes à ses pieds et redressa le buste dans une position moins avachi, plus féminine.

Les joues rosies par l’effort, un sourire se dessina toutefois au milieu de son souffle court. Elle était plutôt fière d’elle et repoussa d’un geste délicat une mèche blonde qui s’était échappé de sa natte.
Elle le remercia d’un hochement de tête, toujours concentrée sur la reprise de sa respiration. Par Eda, elle était mieux ici au grand air à manier les armes qu’enfermer dans sa chambre à broder.

Elle le sentait vivante et la confiance en elle renaissait dans ses tripes. Maintenant elle en était sûre, encore quelques mois comme cela et elle serait bien capable de se défendre si un jour une autre attaque la visait.

L’espace d’un instant, elle s’imagina même croiser le fer avec Vainqueur ou le Maître d’Arme pour leur montrer qu’elle n’était pas qu’une godiche.

Comme il baissait également son arme, il reprit la parole en lui parlant de Vainqueur. Acuité apprit ainsi que Ortwin était présent lors du raid en Chalcède, et que le Roi s’adresse directement à lui ne la surprit pas, contrairement à l’officier.

- Fier, répétât-elle pour elle-même, humm dans une certaine mesure oui je pense. Quand je suis arrivée au château, Vainqueur a fait préparer une chasse à courre pour moi. Il savait que j’aimais la chasse et voulait me faire plaisir je présume. J’ignorais beaucoup de lui et tout ce que je savais était lié à ce que l’on m’avait raconté.

Elle sourit, comme nostalgique de cette époque passée si vite, et reprit :

- Quoiqu’il en soit, les choses ne se sont pas déroulées comme convenu et sans savoir pourquoi, nous nous sommes retrouvés Vainqueur et moi séparés de la troupe à la poursuite d’un daim. Vainqueur n’a pas hésité une seule seconde. Il a attaqué l’animal blessé presque à mains nus. C’est moi qui ai achevé le daim d’une flèche bien placée, et hors de moi, j’ai crié sur Vainqueur, sur son inconscience, sa folie et sa stupidité. Devant ses hommes, je l’ai traité comme s’il n’avait été qu’un enfant que je réprimandais. Savez-vous ce qu’il a fait ?

Elle planta son regard sombre dans celui, plus clair de l’officier, attendant qu’il donne sa langue au chat. Et à nouveau, un sourire se dessina lorsqu’elle lui raconta la fin de l’histoire.

- Il s’est moqué de ses hommes, les narguant de s’être fait voler le trophée par sa petite cousine de 17 ans. S’il vous a parlé après le raid, c’est qu’il devait être fier de vous.

Elle se releva et s’étira avant de se masser les poignets. Les couleurs rosées de ses joues s’étaient dissipées.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 24 Jan - 20:22

Acuité était clairement fatigué mais également à son aise. Visiblement le maniement des armes lui plaisait.

C'était assez paradoxale. Car au vue de sa position cette pratique l'attirant lui était refusé. Alors que dans mon cas ce fut exactement l'inverse. Moi on m'imposa l'usage de l'épée.

Ce plaisir m'interloquait. Jusqu'ici j'avais croisé deux types de pratiquants des arts du combat :
- les gens comme moi, s'y adonnant par nécessité avec sérieux mais sans plaisir
- les brutes confient dans leurs bêtises crasses et incapables de trouver leurs plaisirs ailleurs sauf dans l'alcool et chez les catins à la rigueur.

L'héritière du Béarn n'appartenait à aucune de ces deux catégories.

Quelle satisfaction trouvait-elle donc à suer ainsi en brandissant des outils de mort ?

La question était sans doute digne d'intérêt. Toutefois j'avais d'autres priorité en tête.
Bien que j'écoutais attentivement les propos d'Acuité.

Je rajoutais quelques effets destinés à prouver mon intérêt afin de ne pas la vexer.

L'anecdote était intéressante.

On voyait que derrière le noble bien éduqué, se cachait un inconscient ivre de violence et de gloire, se moquant de la vie humaine la sienne comprise.

Décidemment ce roi était plus qu'inquiètant. Il fallait absolument que Bauge se détâche de son influence.

Bien entendu je gardais ces réflexions pour moi.

Je pris même un air amusé lorsque vint la conclusion.

"Oui le roi Vainqueur était très satisfait." Expliquais-je. "J'étais parvenu avec mes hommes à m'introduire subrepticement dans un fort ennemi. Enfin le hasard était tout de même de mon coté ce jour là."

Je reste volontairement modeste. Trop de vantardise serait mal passé. Cette petite avait l'esprit vif.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Ven 25 Jan - 21:45

Ortwin avait l'air de s"intéresser à son histoire. Ce n'était certes pas un grand conte, mais il lui semblait nécessaire de donner sa vision concernant Vainqueur.

Beaucoup de choses s'étaient passées depuis son arrivée en Cerf, et si à l'origine elle ne portait pas le Roi dans son coeur, ces sentiments avaient changé. Avec le temps, et les évènements, elle avait appris à le connaître et à le comprendre.

Très souvent, ils n'étaient pas d'accord l'un avec l'autre, mais elle ne pouvait nier qu'un lien invisible les rattachait, un lien d'Art et un lien de sang. Les traits Loinvoyant étaient visibles dans l'un comme dans l'autre, bien qu'ils s'exprimaient de différentes façon.

Elle porta son regard au loin, et il lui sembla apercevoir le Maître d'Arme, de dos. En réalité, son coeur l'avait reconnu avant ses yeux et cette incertitude se mua rapidement en certitude. Aussi vite que sa pensée, elle détourna les yeux, trop effrayée à l'idée qu'il ne se retourne et ne la voit.

Ortwin avait repris la parole et se dévoilà quelque peu à son tour. Il n'était pas courant de discuter avec un soldat royal, encore moins avec l'un de ceux qui avaient participé au Raid en Chalcède. Cette information réveilla son intérêt pour la guerre qui s'approchait.

Elle reprit l'épée, et exécuta quelques passes contre un ennemi invisible avant de pointer son arme, à bonne distance sur la poitrine de l'officier.
Avec un sourire provocateur et l'oeil pétillant, elle prit une posture de mise en garde avant de lui demander :

- Ainsi, vous avez participé au raid destiné à corriger les Chalcédiens? Racontez-moi.

Excitée comme une enfant, elle attendit qu'il se décide, l'arme levée, faisant tournoyer la lame comme pour l'hypnotiser, elle sautillait presque sur place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Mer 30 Jan - 14:24

Mes faits d'arme la motivait encore plus. Sans doute avait-elle l'image de ces contes héroïques où le héros triomphe toujours sans peine, et le sang et la douleur sont totalement absents ?

Hélas je savais que la réalité était bien différente. Mais pourquoi briser les illusions d'Acuité ?

Je détestais la violence gratuite. Et puis ce n'était pas le meilleure moyen d'entrer dans ses bonnes grâces.

Il était préférable d'entrer dans son jeu. Je le reconnais également que sa fraicheur et son enthousiasme me plaisaient. C'était un peu comme un rayon de soleil après tous ces carnages.

Un léger sourire aux lèvres je détournais brusquement son arme d'un geste vif bien que dosé :
"Il ne jamais annoncer aussi clairement son intention d'attaquer. Ou alors il faut que l'intention soit faussée."

C'est alors que j'exécutais une frappe à première vue au ventre dont la course se termina juste devant la gorge.

"Et ne pas oublier de viser les points sensibles. C'est d'ailleurs ce que j'ai fait en Chalcède. Alors que le gros des troupes attaquait l'entrée d'un fort, moi et mes hommes nous nous sommes introduits par l'arrière du bâtiment."

Ensuite je désignais du bout de mon arme, la tête d'Acuité et son coeur.

"Les points faibles sont très importants. Surtout..."

Et là j'effectuais de nouveau une frappe rapide cette fois à un pouce d'une cheville.

"... ceux auxquels on ne songe pas. Comme lorsqu'une fois à l'intérieur de la forteresse, j'ai neutralisé les gardes s'occupant de la porte principale. Ainsi le reste des troupes chalcédiennes déciminées à l'extérieur n'a pas pu entrer et donc venir en renfort."

J'arrêtais là ma petite démonstration, qui curieusement m'avait apporté un certain plaisir. C'était bien la première fois que l'usage des armes me procurait cette sensation.

"Je vous enseignerais les feintes, c'est-à-dire toucher juste tout en trompant votre adversaire. Ce style devrait vous convenir."

Il est vrai que sa légéreté et sa vivacité s'y prêtaient plutôt bien.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Mer 30 Jan - 23:09

Lors de la première passe que l’officier exécuta, Acuité faillit faire un pas en arrière, surprise. Cependant, elle se contrôla pour ne laisser rien paraître. Il était évident qu’Ortwin ne la blesserait pas et puis, c’était elle qui à l’origine l’avait provoqué dans cette démonstration d’armes.

Aussi, au fur et à mesure qu’il pointait chacune des zones sensibles ou mortelles, le sourire de la jeune fille s’élargissait.
Mais ce n’était pas que le jeu qui étirait le coin de ses lèvres, les propos du jeune homme la fascinait. La leçon était toujours présente et ce qu’elle comprit lui servirait très certainement plus tard : user des faiblesses de l’adversaire, feinter et cibler les points sensibles.
Cela se vérifiait aussi bien sur le plan physique comme il était entrain de le faire sur elle, que sur le plan moral avec son histoire du raid qui expliquait comment l’armée de Cerf avait feinté les Chalcédiens.

Quand était-il alors de l’Art dans tout ça ? Ce domaine était inconnu à l’officier, mais cette discussion amena la jeune femme à penser que l’on pouvait tromper un adversaire aussi bien avec les gestes, qu’avec l’esprit. Cette idée lui offrit instantanément une perspective d’avenir qu’elle n’avait pas vu jusqu’à lors.

Au bout d’un moment, Acuité fit mine de rendre les armes avec un rire sincère. Il était vraiment doué.

Alors, avec une simplicité déconcertante, il lui indiqua le type d’enseignement qu’il comptait lui prodiguer. Le genre en question impliquait la vivacité et surtout la ruse. Mais était-ce suffisant pour se défendre face à un homme enragé mesurant deux fois sa taille et animé par une envie de viol ? Elle en doutait. Son sourire s’effaça petit à petit et l’air un peu inquiet, elle lui demanda :

- En êtes-vous sur ? Me pensez-vous capable d’arriver à faire cela ? Est-ce que cela sera suffisant ?

Elle remit en place derrière l’oreille une mèche qui s’était échappée de sa natte d’un mouvement délicat. Comme l’officier semblait ne pas comprendre son questionnement, elle reprit :

- Vous ignorez vraiment pourquoi je souhaite apprendre le maniement d’arme ?

S’il n’était pas au courant de sa dernière mésaventure, il devait bien être le seul au château.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Dim 3 Fév - 18:53

Si j'en étais sûr ? Cela correspondait en grande partie à ma propre technique de combat, qui m'avait jusqu'ici plutôt bien réussit.

Hélas je n'eus pas le temps d'apporter cette précision. Car Acuité enchaina immédiatement sur une autre interrogation.

Il est vrai qu'elle faisait référence à un évènement important. Malgré tout je n'en avais pas réelement pris connaissance.

A peine arrivée à Castelcerf je me suis attelé à beaucoup de tâches. Reformer l'effectif de mes troupes et même le grossir grâce à la complaisance de Vainqueur, me renseigner sur la topographie de Chalcède...

Mes rares temps libres je les avais en grande partie consacrés à me renseigner sur Vaillant, qui me semblait être le meillleur allié possible.

Alors quand en bout de conversation m'est parvenue au sujet de l'agression d'une noble, je n'y ai pas tellement prêté attention.

Dans la situation présente je ne savais pas tellement quoi faire. Les personnes de la noblesse sont habitués à ce qu'on observe leurs moindres faits et gestes.

Cela pouvait l'étonner voir la vexer que je ne sois pas au courant.

Le mensonge demeurait la meilleure option. Toutefois il fallait le choisir judicieusement. Prétendre savoir tout en la faisant parler était un exercice un peu trop aléatoire à mon goût.

Cette gamine avait un faible pour les hommes d'armes d'arme et leurs histoires. Je décidais de miser là-dessus.

"Je reconnais que c'est vrai." Dis-je avec un air soudain triste. "Il faut dire que je n'ai pu trop l'esprit à ce qui m'entoure depuis mon arrivée ici. J'ai perdu des frères d'arme lors de l'expédition en Chalcède, et ils me hantent encore. Que voulez-vous ce sont les aléas de la guerre ?"

Je fixais le sol avec un air triste tout en baissant les épaules afin de renforcer l'effet dramatique.

Et mon père qui me disait qu'assister à ces représentations d'artistes ne servait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Dim 3 Fév - 21:51

L’air véritablement attristé de l’officier alors qu’il parlait de ses camarades morts au combat la déstabilisa. Elle ne s’attendait pas à un côté si sentimental. Il faut dire qu’Ortwin ne paraissait pas être du genre fleur bleue, au premier abord tout du moins.

Concernée, elle voulu lui remonter un peu le moral.

- Je suis désolée pour vos amis, dit-elle avec sincérité. Si je vous posais la question, c’est seulement parce que les rumeurs circulent vite au château et que j’étais étonnée que vous ne soyez pas au courant.

Sur le ton de la confidence et espérant lui décrocher un semblant de sourire elle ajouta :

- Je crois que même l’homme qui nous fournit les pommes est au courant ahah…. Enfin bref, tout ça pour dire que je me suis fait agressée il y a peu, et que je souhaite apprendre à me défendre convenablement. Ils étaient 8 et sans l’intervention de Vainqueur et du Sire Braveterre, nous n’aurions pas cette conversation aujourd’hui.

Elle tenta d’afficher un sourire pour lui laisser croire qu’elle était détachée de tout cela. Mais en réalité, tout était encore à vif dans sa mémoire et dans son corps. Les commotions et les blessures avaient disparus, mais la surcharge émotionnelle n’avait pas encore désenflée.

Elle se perdit encore quelques secondes dans les méandres de sa mémoire et lorsqu’elle revint à la réalité, il la regardait.

Pauvre homme, comme il devait souffrir de la Guerre. Elle n’avait jamais abordé ce côté de la discussion et n’y avait jamais pensé. Les gens mourraient là-bas, des amis, des frères, des cousins ou autre.
Bien sûr, elle était étrangère à tout cela, mais elle ressentait aisément de la compassion pour les personnes comme Ortwin. Combien de personnes chères à son cœur avait-il perdu, juste pour l’honneur de Cerf ? Vainqueur en avait-il conscience ?
Certainement. Mais il n’y avait jamais fait allusion et tous semblaient le servir et vouloir donner sa vie pour lui.

C’était étrange. Elle-même était sur le point d’apprendre à faire quelque chose de relativement dangereux, et elle n’avait pas envisagé une seule seconde que si elle disparaissait, certains proches seraient tristes. Ses parents pour commencer.

Cette idée simple et pourtant si réelle ne lui avait pas effleuré l’esprit durant tout ce temps. Elle ne voyait dans ce projet qu’un apprentissage pour apprendre à se défendre au cas où, mais que voyait l’officier dans tout ça ? Une farce ? Un caprice de noble ?
Elle le considéra un moment, incertaine de l’attitude à adopter. Peut-être valait-il mieux se plier à ses règles et ne plus trop parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 7 Fév - 9:24

Ma tactique fonctionna. Donc Acuité avait été victime d'une agression. Hélas Vainqueur comptait parmi ses sauveurs.

Cela devait sûrement lui donner de l'ascendant sur elle. Quelle malchance !

Au moins un début d'intimité commençait à naitre entre nous. Et puis son désir d'enseignement était plus donc qu'un petit caprice. Il s'agissait plutôt d'un besoin de se rassurer de se sentir mieux. Et en étant son mentor, j'y gagnerais probablement en influence.


Seulement est-ce que cela me serait utile ?

Faute de mieux je pourrais toujours en apprendre un peu plus sur l'art.

"Des brigands aux abords de Castelcerf !" M'exclamais-je offusqué. "Et qui osent s'en prendre à une personne de votre condition. Comment de tels choses peuvent-elles se produire de nos jours ?"

Personnellement je ne voyais pas pourquoi le fait de porter une particule devrait dispenser des agressions. Mais le but était d'insinuer le doute dans l'esprit de la jeune fille sur la gouvernance du chateau incapable de tenir la piétaille.

Toutefois il fallait rester sympathique à ses yeux. Je passais donc à un thème plus... joyeux, comme une volonté de vouloir remonter l'ambiance.

"Ne vous inquiètez pas. Si vous suivez mon enseignement vous serez à même de vous défendre contre ce type de raccaille. Je m'y engage.
Les feintes j'en conviens, sont moins impressionnantes que les coups puissants de guerriers aux bras comme des chênes, mais tout aussi efficaces. En tous cas c'est cela qui m'a permit de survivre sur les champs de bataille."
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Mar 12 Fév - 19:04

L’officier parut tellement offusqué de la nouvelle que la jeune Loinvoyant du se retenir de rire. Par Eda, elle ne s’attendait pas à pareille réaction. Depuis cet évènement malheureux, elle avait pu voir une multitude de façon de réagir à travers les personnes qu’elle avait croisé, mais à ce moment la, le blondinet lui parut comme un damoiseau un peu prude, posant son regard sur un sein dévoilé par inadvertance.

Elle ne dit rien et le laissa continuer son discours, ventant les mérites de l’entrainement qu’il commençait à lui prodiguer. Elle n’eut aucun mal à croire en ses paroles. En l’espace d’une seule fois déjà, elle avait pu se rendre compte qu’il était bon professeur. Et surtout, il lui enseignait une technique de combat qu’elle pouvait aisément travailler. Les feintes ne demandaient pas beaucoup de force, juste un bon positionnement et de la rapidité d’exécution. En somme, une technique assimilable même par une femme, si frêle soit-elle.

Acuité se sentait capable d’être suffisamment maligne et agile pour parer un coup et contre attaquer.

Ortwin semblait à l’aise en sa compagnie. Il n’était pas grossier, savait tenir sa place et d’une certaine manière, une complicité naissait tranquillement entre eux. C’était agréable de rencontrer quelqu’un comme lui en de pareilles circonstances, et elle fut presque soulagée que finalement, le Sire Purelame ne soit plus en Cerf.

Tout à ses pensées, elle se rendit compte qu’il avait finit son discours et quelle le contemplait depuis quelques secondes avec un sourire doux posé sur son visage.
Gênée, elle se racla la gorge avant de reprendre :

- Et je vous remercie pour le temps que vous m’accordez. A ce sujet, vous ne m’avez toujours pas indiqué comment régler ce que vous m’enseignez ?

S’il passait du temps avec elle, il était évident qu’il en aurait moins pour ses autres activités et méritait bien de ce fait, compensation. En contrepartie, elle glanerait peut-être quelques informations relatives à cette Guerre que Vainqueur préparait. L’orage était sur le point d’exploser entre Chalcède et Cerf et elle commençait à trop bien connaître son cousin pour se douter qu’il allait frapper fort. Un officier de la trempe d’Ortwin serait surement au courant de tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Jeu 14 Fév - 14:52

Je m'étais emporté et en avais sans doute trop fait lors de ma prestation.

C'était bizarre de ma part. Moi qui parvenais à conserver mon sang-froid en plein champ de bataille où rode la mort à chaque instant, voilà que je m'égarais devant cette jeune fille.

Sans doute le manque d'expérience en tant que courtisan ?

Je décidais de m'assagir un peu dans ce domaine. Après tout la mettre en confiance serait un travail de longue haleine.

Et puis vint son remerciement et sa proposition de salaire.

Le premier ne me surprit au vue la correction, dont elle avait déjà fait preuve.

La rétribution m'étonna plus. Pas en elle-même mais plutôt de la manière qu'elle était abordée sans condésendance.

Décidemment Acuité était bien à part de sa caste. Que Glace lui est inculqué une telle humilité, me le rendait intéressant.

Toujours dans l'intention de ne pas surjouer, je ne refusais pas. Cela aurait paru trop obséquieux.

Je proposais une somme standard par leçon.

"Vous me réglerez à l'occasion, je vous fais confiance." Ajoutais-je. "Et puis c'est toujours un plaisir d'avoir une élève prometteuse."

Il est vrai, qu'elle me changeait de tous ces crétins de soldat qui lorsqu'on les reprennait pendant l'entrainement, se contentaient juste d'y mettre plus de vigueur sans une once de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1070
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   Ven 15 Fév - 10:18

Décidément, l’officier était plein de surprises. On aurait pu croire qu’un homme de sa condition profiterait de la situation, demanderait une somme folle en échange de ses services. Mais là encore, Ortwin ne demanda pas plus que nécessaire et Acuité commençait à croire que l’officier était vraiment droit et honnête.

La deuxième partie de sa phrase la complimentait très ouvertement. Et là encore, ce n’était pas une chose dont elle avait l’habitude. Certains courtisans la flattaient bien évidemment, mais on sentait dans leurs mots, l’empressement de se faire bien voir, d’être dans les petits papiers de Glace Loinvoyant. Or, ce compliment paraissait honnête et irréfléchi. Ortwin devait être le genre de personne à dire ce qu’elle pense sans se soucier de l’effet escompté sur son interlocuteur. Se sentant rougissante devant un comportement si naturel à son égard, elle baissa le visage tout en se mordant la lèvre inférieure, avant de se tourner totalement pour ne pas montrer sa gêne.

Sur le moment, elle s’en voulu presque de vouloir tenter ses expériences sur lui. Pauvre homme, il l’aidait à s’améliorer et elle ne songeait qu’à tester son Art sur lui. Elle se sentit l’âme d’un monstre l’espace de quelques secondes, puis elle se rappela qu’il ne se rendrait compte de rien…normalement. Toutefois ses pensées se dissipèrent bien vites, l’appel d’Art étant plus fort. Ces derniers temps, elle cédait très souvent à la magie.

Maître Ordajonc avait beau les mettre en garde, l’attraction de ce pouvoir entêtant était difficile à esquiver. Et puis, elle avait décidé de s’y jeter à corps perdu. Contrairement à d’autres élèves, elle avait une pression supplémentaire. Ne pas échouer, ne surtout pas..échouer.
Alors elle travaillait d’arrache pied, chaque après-midi, et presque chaque soirée. Elle était fatiguée et ce n’était que le début, car il allait bientôt être temps de passer à la pratique avec un cobaye non consentant. Mais pas aujourd’hui.

Pensant avoir retrouvé sa pâleur habituelle, elle se tourna de nouveau vers lui.

- Le soleil est déjà haut. Je vous dis à demain donc ?

Elle le gratifia d’un sourire et d’un signe de tête avant de quitter les lieux, radieuse.

****************************
Le lendemain matin, alors qu’elle se présentait comme convenu, elle l’aperçu de loin, toujours dans la salle des armes auprès du râtelier. Cette fois-ci, la porte était ouverte et elle pu l’observer un moment avant d’apparaitre à sa vue. Alors qu’ils se saluèrent de loin, elle lui envoya une petite bourse en tissus. Le tintement des pièces était audible, et elle lui précisa que c’était pour les deux dernières leçons plus celle-ci. Elle ajouta alors que dorénavant, il aurait sa paye à chaque séance.

Elle puisait dans ses économies pour cela, mais ne s’était toujours pas résignée à en parler à son père. Ce dernier ne serait surement pas d’accord et il l’apprendrait bien assez vite.
Prometteuse, elle l’était et dans bien des domaines.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Taillée dans le métal [09/09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Taillée dans le métal [09/09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» haiti dans les annees 50
» Les changements climatiques menacent le tourisme dans les Caraibes
» Le poids de la Digicel dans la fiscalite haitienne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les extérieurs :: Archives V1 et V2
-