AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Mar 26 Juin - 17:25

La flammèche dansait en fumant petit à petit la cire qui lui servait de combustible. Une seule flamme, pour une seule chandelle. Les appartements du roi n'étaient pas "très" grands - ou tout du moins, pas cette pièce-ci, et cela suffisait amplement à y voir grâce à la clarté des nuits d'été en Cerf. Il était assez tard, mais Vainqueur n'avait pas sommeil : Vainqueur avait une idée.
Pieds nus avec une robe de chambre légère, il était sûr qu'il faisait une idiotie monumentale. En parler à Brun - toujours parler à Brun ! - avant de prendre sa décision semblait la chose la plus raisonnable à faire. Il lui dirait non tout simplement, que c'était stupide, puis lui se plaindrait un peu mais en temps qu'ami de toujours Brun savait quand mettre des limites aux folies du roi. Vainqueur déplaça quelques cailloux sur le plateau, jouant contre lui-même. Le fait même qu'il jouait à l'Art ne voulait-il pas déjà tout dire ?

Il se mordit la lèvre inférieure en effectuant un coup gagnant.
C'était une occasion rêvée pourtant ! Les derniers Artiseurs, en formation ou compétents, étaient soit un pied dans la tombe soit peu enclin à le suivre dans ses projets farfelus. Et là, voilà qu'un jeune noble avec une gueule à faire pâlir d'envie les dames et un regard d'acier volontaire se retrouvait à pouvoir artiser, avec pour seule envie celle de bien-faire et de servir son roi. Comment résister ? Non, non Vainqueur n'en parlerait pas à Brun. S'il se passait une fois de ses conseils, une seule toute petite fois, ce n'était pas bien grave, si ?
Puis Vaillant n'avait pas accepté de toute façon, pas encore. Tout cela n'était encore qu'hypothétique, des doux rêves d'or et de gloire, de joutes et de passes d'armes. Des douces chimères, inoffensives ; et pourtant si attirantes.
Comme si le raid vengeur en Chalcède, quelques semaines auparavant, ne lui avait pas suffit.
Comme si les combats n'apaisaient pas sa soif mais l'attisait, telle l'étendue d'eau salée inconnue et infinie appelant le marin. S'il s'écoutait parfois, il... Il se leva pour faire quelques pas et passa la tête par la fenêtre pour prendre l'air.

Stupides, stupides nuits d'été. L'échappée romantique qu'elles appelaient n'était pas pour lui, doux rêves de fuite hors de la couronne pour assouvir ses passions. Il n'était pas ce genre d'homme à abandonner ses responsabilités. Il était le genre d'homme qui avait le caractère et la force pour changer les règles du jeu, pour dire que roi et guerrier pouvait être une seule et même charge. Et c'est ce qu'il ferait au tournoi grâce à Vaillant.
Le jeune homme était entré et le roi hocha la tête pour que le garde referme la porte derrière lui. Vainqueur resta à la fenêtre, visiblement peu préoccupé pour aller gagner un siège et peu respectueux des salutations à cette heure là de la soirée. Son sourire suffisait : il est plus grand et entier et éclatant que la petite flammèche sur sa petite bougie ne pourra jamais rêver l'être.

- Sire Fructurive... Vaillant, il se trouve que votre roi a besoin de vous.


Dernière édition par Vainqueur Loinvoyant le Lun 22 Avr - 14:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Jeu 19 Juil - 19:14

Depuis le début du mois d'août, Vaillant vivait comme un moine.
Il se levait aux aurores le matin pour assister au cours d'Art, et se couchait tôt le soir - pas par goût personnel, non : il aimait les longues soirées animées passées à écouter ménestrels et ragots dans la Grande Salle ; il aimait l'ambiance libre et chaleureuse des tavernes où la débauche était si facile quand on avait quelques sous en poche, et un visage encore méconnu ; il aimait traîner au lit le lendemain pour se remettre de ces émotions et profiter d'un confort tout animal. Mais il y avait une chose que Vaillant aimait plus encore : vaincre et s'illustrer. C'est pourquoi, depuis quelques semaines, il s'entraînait avec acharnement à l'épée : il comptait participer au Tournoi, plus particulièrement à la "Grande Mêlée" qui opposerait les meilleurs combattants du Royaume. Et il comptait bien s'en sortir dignement ! Il savait que l'inexpérience de son âge jouerait contre lui (lui, jeune courtisan qui jamais n'avait été sur le champ de bataille) ; mais c'était aussi l'âge de la vigueur et de la force la plus pure, et il saurait affûter cet avantage.

Sage comme un moine, mais éreinté comme un soldat, Vaillant s'apprêtait donc à prendre le lit lorsqu'on frappa à sa porte. Il fut surpris : il n'attendait personne. Il fut plus surpris encore : voilà qu'on l'informait que le Roi le demandait. Le Roi lui-même !
Depuis son arrivée à Castelcerf, quelques mois plus tôt, Vaillant n'avait jamais eu l'occasion véritable de s'adresser à Vainqueur. Peut-être avait-il été trop intimidé par le jeune Roi aux allures si martiales et au franc parler, si différent des courtisans policés, qui constituait pour lui une sorte de modèle viril. A la loyauté naturelle du sujet s'ajoutait l'admiration de l'homme, et Vaillant espérait qu'un jour - par l'Art sans doute, qu'il apprenait à peine à maîtriser - il se distinguerait aux yeux du souverain. D'autant qu'on parlait d'une guerre en Chalcède, et que jamais il ne tolérerait d'être laissé en arrière alors que se présentait l'occasion glorieuse d'une première Bataille !

Le garde dut s'armer de patience : Vaillant ne comptait pas se présenter à sa Majesté en habits de nuit. En l'absence malheureuse de son serviteur, il prit le temps de revêtir une tenue impeccable, et coiffa ses cheveux, bientôt noués en une queue de guerrier. (Par réflexe, il faillit même ceindre son épée.) Enfin, il fut conduit aux appartements de Vainqueur, où, bien sûr, il n'avait encore jamais pénétré.

Vaillant ne savait pas à quoi s'attendre, mais certainement pas à cela : la porte s'étant refermée derrière lui, il distingua, à la pâle lueur d'une unique chandelle, son souverain allant pieds nus, simplement vêtu d'une robe de chambre. Et qui le regardait avec un sourire à faire pâlir une pucelle.
Vaillant bien sûr ne prêtait pas l'oreille à ce genre de calomnies mais, l'espace d'un instant, il se remémora les fâcheuses rumeurs concernant les penchants du Roi. Sa pensée dévala une pente funeste, et le rouge aussitôt enflamma ses joues, alors que sonnaient les premières paroles :
- Sire Fructurive... Vaillant, il se trouve que votre roi a besoin de vous.
Cédant sous le poids de la honte (nourrir de telles idées !) aussi bien que de la loyauté, Vaillant planta un genou à terre et déclara avec une emphase toute embarrassée :
- Commandez, mon Roi, et vous serez obéi !
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Mer 25 Juil - 12:06

En le voyant rougir autant face à sa simple présence royale, Vainqueur ne douta plus une seconde de réussir à convaincre le jeune noble. Pensées confirmées alors que sans attendre, Vaillant s'agenouillait déclarant sa loyauté sans faille.
Le roi se gratta le crâne en se demandant comment amener le sujet, trouva que la fenêtre n'était finalement peut-être pas le meilleur endroit pour discuter et alla tranquillement s'installer derrière son bureau - d'une simplicité à faire froid dans le dos comparé à celui de Bienséance. Il indiqua à Vaillant de prendre place face - relevez-vous voyons Vaillant, je ne suis pas un tyran au point de demander à s'agenouiller face à moi en plein milieu de la nuit - lui tandis qu'il poussait le jeu d'Art d'un côté pour faire de la place à sa bras, qu'il posa coudes les premiers sur le bois.

- J'y compte bien, en effet. Mais sans vouloir doucher votre enthousiasme, il me serait préférable d'avoir votre accord que de vous voir contraint et forcé par les lois du devoir. Cela ne marcherait de toute façon pas pour ce que j'ai en tête. Mmm... Je ne suis pas doué pour tourner autour des sujets et les amener de belle manière.

Le roi tenta pourtant de chercher une entrée en matière, grimaçant légèrement sous l'effort de l'imagination. Par El, heureusement qu'il était meilleur une fois une épée à la main. Il soupira de sa propre incompétence avant de reprendre.

- J'ai besoin de vous pour participer au tournoi de la fête des moissons. Vous avez l'Art et vous êtes un jeune homme en bonne forme physique, laissez-moi lier mon esprit au votre à cette occasion. Vainqueur leva rapidement les deux paumes pour calmer le jeu. Je ne pense pas que Clément vous ait déjà enseigné tout cela, il est assez lent quant il s'y met, mais ma compétence suffit en la matière. Dans tous les cas, je vous propose d'essayer dès maintenant si vous le souhaitez pour que vous sachiez à quoi vous en tenir. Et n'hésitez pas à me poser toutes les questions que vous pourriez avoir, mon intérêt n'est absolument pas de vous laisser dans l'ignorance. La connaissance et la confiance sont les meilleures clés de l'Art de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Dim 29 Juil - 20:29

Face à l'attitude décomplexée de Vainqueur, qui n'avait pas l'air de goûter ce genre de solennités, Vaillant se sentit un peu lourdaud et s'empressa de se relever. Pourtant la situation devint plus solennelle encore (il faut dire que l'accueil nocturne en peignoir n'était pas difficile à battre) lorsque le Roi s'installa à son bureau, l'invitant à prendre place face à lui. Voilà qui avait tout l'air d'un tête à tête des plus sérieux...

Déjà intimidé, Vaillant se mit à baliser sérieusement lorsque son royal interlocuteur entoura son discours de tout un tas de précautions préalables et de circonvolutions de style. Qu'avait-il donc à lui demander de si explosif ? De tuer quelqu'un ? L'esprit de Vaillant se mit à compulser frénétiquement les possibles, enraillant à nouveau sur la rumeur sous-la-ceinture. Si bien qu'il fut presque soulagé lorsque le Roi déclara :
- J'ai besoin de vous pour participer au tournoi de la fête des moissons.

Mais plus Vainqueur poursuivait son discours, plus Vaillant déchantait. Comme le Roi l'avait souligné, il n'avait pas encore assez d'expérience dans le domaine de l'Art pour comprendre pleinement ce qui lui était proposé. Laissez-moi lier mon esprit au votre... Que cela signifiait-il exactement ? Que Vainqueur allait se battre à sa place ? Par son corps ? Ma compétence suffit en la matière... N'est ce pas ce qu'il voulait dire ? Il avait du mal à concevoir qu'une telle chose fut possible, mais surtout, il le redoutait. Il plaçait tant d'espoirs personnels dans ce Tournoi ! Sans parler du caractère foncièrement malhonnête de la chose...

Reprenant ses esprits, Vaillant se raisonna. Après tout, il ignorait dans quelle mesure le Roi voulait se battre avec lui. Le Roi voulait se battre avec lui. N'était-ce pas un honneur d'avoir ainsi été choisi ? Certes, il n'y avait pas tant de "jeunes hommes en bonne forme physique" qui soient également doués de l'Art dans le Royaume. Mais cela ne signifiait-il pas pour autant que le Roi appréciait ses talents à l'épée ?

Vaillant réalisa soudain qu'alors qu'il pesait le pour et le contre, il se taisait depuis trop longtemps. Il n'y avait rien à peser ! Son Roi avait besoin de lui, il devait obéir. Vainqueur ne cherchait pas à le tromper, à le fourvoyer ou quoique ce soit : il lui proposait même d'essayer. C'était un honneur et Vaillant devait saisir cette chance, puisque celle de faire ses preuves par lui-même s'éloignait. Toutefois le caractère aventureux de la chose le faisait encore hésiter.

- Si je puis me permettre, Majesté... reprit-il, embarrassé, après ce trop long silence. J'aurais bien une question.
Et, s'efforçant de retirer toute audace de sa voie, car le but n'était pas de mettre en cause la bonne-foi du Roi, mais bien de comprendre ses motivations :
- Pourquoi ne participez-vous pas vous-même au Tournoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Ven 3 Aoû - 13:30

Le souverain ne s'attendait pas vraiment à celle-ci, et il en fut presque déçu comme le simple "oh" qu'il lâcha avant de reprendre une expression plus concernée.

- Eh bien, ce n'est pas parce ce que je suis roi que je n'ai pas de règles à respecter, ni de responsabilités à tenir. L'inverse serait même peut-être plus proche de la vérité.
Mon père n'a jamais participé à un seul tournoi lors de son règne, et de même j'ai arrêté mes participations à ces épreuves dès mon ascension au trône. Je ne suis pas seulement une personne, je suis aussi le royaume et je ne peux ainsi le mettre délibérément en jeu. Le fait de perdre ou de gagner n'est même pas en question, c'est mettre les Duchés dans la même compétition que le commun des mortels. Qu'ais-je encore à prouver ou à gagner alors que je suis déjà roi ?
La sécurité de ma personne n'est que secondaire - bien qu'il y en aurait pour l'avancer, bah je cogne sûrement autant de gardes que Brun lorsque je me joins à ses entrainements et je reçois souvent le double de coups. C'est le respect de l'étiquette qui est ici problématique, la question est simple et posez-vous la vous-même Vaillant : souhaiteriez-vous être la lame qui fasse mordre la poussière à votre roi ? Ou bien retiendriez-vous vos coups ?
Oh, je suis sûr que vous êtes de bonne foi et vous m'avez même l'air sympathique, nul doute que nous pourrions faire un beau combat sans qu'aucune tâche sur nos honneurs respectifs n'en ressorte.
Mais peut-être que le reste du royaume ne pensera pas ainsi, peut-être que cette audace pourra vous coûter dans certains milieux, peut-être que l'on vous en fera un surnom et qui sait, peut-être ne serais-je pas toujours roi et qu'un Loinvoyant moins clément sur l'image de sa maison pourrait vous en vouloir un jour. Ce n'est un risque que ni vous ni moi n'aimeriez courir, et c'est pourquoi je ne participe pas au tournoi.
Il fronça les sourcils un instant, oubliant quelque chose. Ah oui, et bien sûr c'est aussi une solution de facilité, pour ne pas avoir toute la clique rétrograde de ma mère passant leurs journées à se lamenter et à contester ma participation.

Autre chose pour votre curiosité ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Lun 20 Aoû - 15:39

Le discours prolifique de Vainqueur s'écrasa comme une chute d'eau sur le crâne de Vaillant, le laissant passablement hébété, vaguement admiratif et tout-à-fait résolu. Tout était à la fois évident, si bien qu'il s'en voulait de n'y avoir pas pensé lui-même (bien sûr, le Roi ne pouvait pas mettre sa vie ni l'honneur de la couronne en danger ; d'ailleurs il n'avait pas besoin de ça, et qui oserait porter ses coups contre lui ?), et incroyablement plus subtil qu'il n'aurait pu l'imaginer.
Il se sentit tout petit face à cet esprit politique. Lui ne pensait qu'à se battre et à s'illustrer ; il s'imaginait proche du pouvoir parce qu'il faisait partie de la Cour et du Clan d'Art, mais en réalité de telles préoccupations, de tels enjeux ne lui traversaient pas l'esprit. Et l'on osait dire que le Roi était plus emporté que réfléchi ! Avoir imaginé une telle manœuvre ne prouvait-il pas le contraire ? Il ne pouvait concevoir l'étendue de l'intelligence de la Reine Bienséance si comme on le disait elle surplombait de haut celle de son fils.

Le pouvoir de conviction de Vainqueur mit donc fin aux incertitudes du jeune homme. On ne pouvait que se rallier à de pareils arguments.
Rendant les armes qu'il n'avait pas vraiment osé dresser, Vaillant mit un genou en terre, se rappela qu'une telle attitude n'était pas souhaitée, se releva précipitamment et déclara avec une solennité un peu gauche :
- Ce sera un honneur pour moi, Majesté, que de vous prêter mon épée.
Et, carrant les épaules comme si cela nécessitait un quelconque effort physique, il ajouta :
- Je me tiens prêt pour tout essai.
Car après tout il ne savait si son Art encore novice saurait mener à bien cette mission.

Comme le leur avait appris Maître Ordajonc, il ouvrit son esprit et le tendit timidement vers celui de son souverain.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Ven 21 Sep - 12:08

Ce jeune Vaillant n'avait pas froid aux yeux, il avait suffit de lui expliquer la raison de sa présence et il se jetait tout entier dans l'aventure ! Vainqueur n'allait pas plus se faire prier et il bondit de son siège, lançant un rayonnant "Parfait !" à son cobaye et artisant en même temps.

La main tendue de Vaillant était une véritable invitation, bien que fébrile par son manque d'expérience il lui laissait habillement et pleinement les clefs de son esprit. Il y joignit le sien sans pousser d'avantage la réunion pour le moment, comme deux inconnus tâtonnant pour trouver la frontière de leurs psyché. Cela devait plus être une découverte pour le jeune noble que pour le roi, qui était d'ailleurs assez distrait et focalisé ailleurs pour le moment. Vainqueur fouillait la pièce en quête d'objets pouvant faire office d'épée.

- Habitue-toi à ma présence, tu sais très bien ouvrir ton esprit et l'intérêt est maintenant de le laisser dans ce stade et - où sont rangées les cannes de mon père, bordel. Ah oui, autant se tutoyer hein vu que de toute façon on va finir trop proche pour que les conventions aient le moindre sens. Haha, trouvées ! Vainqueur se retourna vers son pauvre compagnong d'Art en brandissant une canne sertie d'un majestueux cerf en or et une autre sans pommeau mais avec des dragons gravés d'argent sur tout son long.

Il jeta la canne Cerf à Vaillant et lui sourit de toutes ses dents.
- Les choses sérieuses peuvent commencer. Et il artisa réellement, se concentrant et augmentant graduellement la puissance de son contact. Le feu de l'Art qui brûlait en Vainqueur était attirant et dangereux, sûrement capable de consumer tout sur son passage sans même que le roi lui-même ne s'en rende véritablement compte. Clément était la subtilité même et il excellait à devinait des schémas mentaux pour arriver à ses fins en douceur, Vainqueur avait rapidement compris qu'il ne fonctionnerait jamais comme cela : il avait la puissance pour aller directement à son but, et il l'utilisait donc, c'était plus simple et plus rapide.

L'esprit du roi avait maintenant fait le tour de tout Vaillant, l'entourant comme si un océan avait décidé de gober une mer. Il fouillait à l'intérieur comme s'il voulait en connaître tous les recoins. Les traits les plus forts de son caractère fusaient, audace et noblesse, la volonté de se faire une place dans le monde, un ou deux souvenirs d'enfance trop prégnants pour que Vainqueur puisse regarder ailleurs, mais ce n'était pas la psyché du combattant qui intéressait le roi : c'était son corps, et comment chaque fibre de son esprit y était liée, comment telle corde bougeait tel muscle et avec quelle vitesse.
Il fit un premier essai, enjoignant à Vaillant de bouger son bras - plus pour l'information, car il tentait effectivement de le bouger de lui-même. La matière était chose moins malléable que l'esprit et Vainqueur connut un premier échec, il grinça des dents, augmenta son contact et essaya de nouveau. Le roi laissait beaucoup de parts de lui-même filtrer, ses rêves de gloire, sa peur de ne pas être un bon souvenir, le souvenir de la mort de son père, sa foi sans faille en ses propres capacités, mais c'était le prix à payer pour utiliser l'Art comme il le faisait. Et Vaillant commença enfin à bouger comme il le souhaitait.

- Maintenant, combattons pour voir.
- Maintenant, combattons pour voir.
Vainqueur pencha la tête sur le côté, haussant un sourcil. Parfaitement imité par Vaillant.
- Merde..., commenta-t-il de nouveau suivi par la voix de Vaillant. Le roi tenta de scinder son esprit en deux, prenant bien soin de différencier là où était son corps et là où était celui de Vaillant. Il communiqua la suite pour par l'Art que par la parole. Reste conscient, j'ai besoin de toi pour bouger sinon ton corps n'est qu'une carcasse vide sans aucune prise pour moi. Tu restes le maître de toutes les fonctions les plus basiques de ton corps - même l'esprit ne peut pas franchir quelque chose d'aussi inscrit dans la chair - mais plus tu garderas de présence, plus je pourrai exercer mon influence au mieux sans me concentrer sur tous les détails. Cela peut paraître paradoxal, mais c'est comme cela.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Lun 31 Déc - 18:00

- Je ne vais pas y arriver... dit Vaillant, ou peut-être le pensa-t-il seulement, ou peut-être n'émit-il rien du tout.

Pour l'heure, tous ces efforts se concentraient sur une chose : résister au courant. Comment un torrent en crue, l'Art de Vainqueur le balayait comme une brindille, et dans ce qui lui restait d'esprit personnel se pressaient indistinctement peur, excitation, rejet et fascination. Il serait si facile de desserrer les doigts, juste desserrer l'étreinte, et se laisser aller, au plus près de la source de lumière qui l'attirait avec la force dévastatrice d'un cyclone...

Il lui sembla qu'au contraire ses mains (ses mains ?) resserraient leur prise sur la canne, et la brandissaient au dessus de sa tête... mais alors il perdit toute notion de lui-même, et son esprit dévala le courant comme un poisson d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Ven 1 Fév - 3:46

Qu'importe ce qu'il pouvait bien penser, Vainqueur comptait bien faire en sorte que Vaillant y arrive ! Le défi était attrayant et le roi prenait un certain plaisir à faire céder peu à peu les obstacles mentaux que son cobaye dressait involontairement. La réciprocité était toutefois de mise, et le jeune noble n'était pas laissé sans assistance : Vainqueur tâchait de le guider, le conseiller, l'encadrer. Les mots n'étaient pas nécessaire, l'Art seul comptait. La plénitude du moment, la sensation que nos sens se développent à leur paroxysme tout en étant à la fois dissous dans l'immensité du monde, non les mots n'avaient vraiment pas assez de sens dans cet univers là. L'Art était tout.
Vainqueur passa sa langue sur sa lèvre supérieure, animal dans son élément, le fit-il réellement ou le fit-il réellement en pensée seulement ? Ce n'était pas important. Le fait que le corps de Vaillant bouge selon son désir, ça ça l'était foutrement ! Et grisé par ce premier succès, Vainqueur enchaîna l'exercice un temps de trop, alors que tout dérapa.

Il était un grimpeur et sa prise venait de céder d'un coup. Son esprit glissa dangereusement à la suite de celui de Vaillant, incapable de se rattraper à la la paroi de glace en quoi c'était transformé le jeune homme et ce n'était pas faute d'y planter de véritables griffes ! La chute dans les courants de l'Art est toujours tétanisante, même lorsqu'on l'a vécue plusieurs fois déjà, sensation d'être un liquide fondant dans un liquide... plus vaste, plus uniforme... plus dangereux.
Vainqueur en émergea en partie, dans un élan de force pure. Il était peut-être plus facile pour un esprit comme le sien de se rassembler et de faire face au courant, fier et combattif comme il était, plutôt que de se laisser dissoudre. Mais il le fallait toutefois, laisser une partie de son esprit errer, s'étendre tel une digue, attirer, remodeler, confiner, rassurer les fragments de Vaillant avant qu'ils ne se délient les uns des autres. Le danger et les risques, tout cela s'effaçait : Vainqueur artisait.
Dans la réalité, les cheveux du souverain collaient à ses tempes trempées de sueur.

Une éternité plus tard, une fois qu'il eut estimé, chose facile, que l'esprit de Vaillant puisse tenir tout seul - et une fois qu'il eut réussit à décider d'arrêter d'artiser, ô combien plus dur ! - Vainqueur cessa le contact. Premier essai probablement concluant à ses yeux, et totalement épuisant surtout ! Le roi était assis par terre, le souffle court, les yeux injectés de sang... mais son sourire était toujours le même, excité par la victoire. Il se força toutefois à masquer du mieux qu'il put la satisfaction de sa voix, conscient que Vaillant ne vivait sûrement pas la situation de la même manière que lui.

- Ca va ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Sam 2 Fév - 18:37

Le retour de Vaillant dans son corps fut brutal. Un instant plus tôt, les mains de Vainqueur l'enveloppaient tout entier, protectrices. Et puis elles le lâchèrent et il fut comme un oiseau maladroit à son premier envol. Maladroit, et si lourd...

Les premières lumières de l'aube lui brûlèrent les yeux alors qu'il tentait de se soulever sur un coude. Il était allongé par terre, le roi près de lui, l'air plus mort que vif.
- Ça va ?

Ces mots résonnèrent dans sa tête avec une acuité insoutenable, comme un fer rouge appliqué sur la peau de son crâne. Sa tête et ses yeux le lançaient tant qu'en comparaison la douleur de chaque muscle paraissait dérisoire.

Et pourtant les premières paroles de Vaillant furent pour son Voyage :
- C'est donc cela, le fleuve dont le vieux parlait... murmura-t-il, la voix rauque.
Puis il sembla reprendre conscience de ce qui l'entourait, et s'efforça de se mettre sur les genoux.

Évanoui. Il s'était évanoui ! Évanoui, dispersé... et le Roi était venu le chercher, le Roi l'avait rassemblé. Il avait échoué à sa tâche...

- Pardonnez-moi, Monseigneur, articula-t-il quand bien même ces formules n'avaient plus guère de sens, après l'intimité qu'ils avaient partagée.
- Je crains de n'être pas aussi doué à l'Art qu'à l'épée...
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Jeu 14 Mar - 14:44

L'aube, déjà. Le temps était plus que jamais une échelle relative lorsque l'on artisait. Vainqueur savourait la douce chaleur du soleil, les yeux fermés pour éviter la morsure de la lumière. Aucune expérience ne s'approchait ne serait-ce qu'un peu de l'Art, et pratiquer était toujours aussi grisant.
Vaillant reprenait lui aussi ses esprits, et le roi le laissait à ses constatations. Le fleuve, sûr que Clément lui avait raconté la même chose que quand il était petit. Souvenirs souvenirs, lointains. Le jeune noble semblait pourtant plus préoccupé par le présent forçant Vainqueur à plus d'attention. Il s'épongea le front d'un revers de manche et se frotta les yeux avant de répondre.

- Je te prierai donc de me rappeler d'être sérieux si je décide un jour de croiser le fer avec toi, pas envie de me faire rétamer dès la première passe d'arme, lança-t-il avec un sourire amical, bien que fatigué. Hey, je t'en demande beaucoup pour un Artiseur encore en formation, c'est bien d'être dur avec soi-même si ça nous permet de nous dépasser, pas si l'on baisse les bras. T'as sérieusement géré Vaillant, tu mérites bien ton prénom : crois-moi qu'il faut avoir de sacrés burnes pour rester artiser aussi longtemps alors que ton esprit partait en vrille. Le tournoi n'est pas avant la fin du mois, ça nous laisse du temps pour peaufiner tout ça.

Vainqueur renifla suite à un courant d'air matinal. Il se rendit compte seulement à l'instant qu'il n'avait pas dormi de la nuit, et qu'il enverrait sûrement balader toutes ses obligations de la matinée pour se reposer. Il lui restait toutefois une dernière question à poser avant de pouvoir laisser partir Vaillant.

- Alors camarade, on remet ça quand ? Et au sourire qui se dessinait, il était évident que le plus tôt serait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 324
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   Dim 21 Avr - 18:30

Était-ce la nausée qui montait, ou les paroles de Vainqueur ? Vaillant sentait un profond dégoût de lui-même l'envahir. Il était si évident que Vainqueur cherchait à lui remonter le moral que ses mots produirent chez lui l'effet inverse. Le Roi n'était-il pas en train de le féliciter de ses talents à l'épée, alors qu'il avait dirigé chacun de ses gestes ? De son endurance à artiser, alors que c'était lui avait maintenu et rassemblé son esprit ? Le jeune noble ne se souvenait d'aucun coup porté... était-ce parce qu'il s'était perdu tout de suite, ou parce qu'aucun de ces coups n'avait été véritablement le sien ? Les deux, sans doute... Il avait le cœur au bord des lèvres, et une douleur croissante lui martelait le crâne, l'empêchant de réfléchir plus avant.

- Le tournoi n'est pas avant la fin du mois, ça nous laisse du temps pour peaufiner tout ça, finissait Vainqueur avec enthousiasme, avant de l'inviter à réitérer l'expérience.
Vaillant, qui arrivait à peine à se tenir debout, ne parvenait pas même à l'envisager. Entre deux coups de marteau mentaux, il était tiraillé entre le mépris que lui inspirait cette pratique (ne valait-il pas mieux qu'une marionnette, qu'un lapin à disséquer, qu'un esprit à piller ?) et la peur de décevoir le monarque. Ne l'avait-il pas appelé "camarade" ? Ne l'avait-il pas enjoint de ne pas "baisser les bras" ?
Il préféra se convaincre qu'il n'avait pas vraiment le choix.

- Quand vous me ferez signe... Majesté... balbutia-t-il en rétablissant entre eux une distance salvatrice. Ils s'étaient vu de l'intérieur, mais il n'était pas sûr de goûter à cette intimité forcée.
- Je dois y aller, à présent... le cours... l'entraînement... poursuivit-il erratiquement, avant de se retourner vers la porte.
Il la franchit sans autre souci de protocole, et regagna sa chambre dans un dédale nébuleux. Son teint avec viré au gris et les domestiques lui jetaient des regards curieux, alors qu'il bousculait les murs. Quand enfin il s'écroula sur son moelleux matelas, il sombra dans un sommeil sans rêves, et seule une faim - nouvelle -, longtemps plus tard, le réveilla.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Pour beaucoup d'adrénaline, et une pincée d'Art [Août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Stela-Attention l'adrénaline est dangereuse pour moi-
» « J'ai mis les doigts dans la prise. J'ai eu un coup de foudre pour l'adrénaline. »
» La solitude entraîne les erreurs. Mais l'adrénaline, où mène-t-elle ? ||PV Esprit de Partition et Ange de la Mort||
» [Training] Tyzy VS Tyzy!? - Spectral Adrénaline!
» Adrénaline [Pv Lucis-Suite]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les appartements :: Archives V1 et V2
-