AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Audience imposée [avril 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Audience imposée [avril 09]   Mer 11 Avr - 17:55

A peine rentrés de la chasse et après le discours patriotique du Roi, ralliant encore une fois tout son peuple à ses projets, Acuité s’était dirigée, les poings serrés vers les appartements du Roi.
Elle n’était plus sous adrénaline mais la colère grondait encore en elle, et elle réclamait des explications. Elle ne s’était ni changé, ni nettoyée, et c’est sous des allures de sauvageonne qu’elle frappa à la porte des appartements du Roi après avoir pris une bonne bouffée d’air. Attendant qu’il lui réponde, elle s’épousseta rapidement sans trop de résultats, et tenta d’aplatir un peu sa coiffure, rendu folle par la course effrénée de la chasse.

Sa petite entaille à la joue avait séché et une fine croûte brune s’était dessinée. Enfin la voix du Roi lui parvint, et elle poussa la lourde porte qui les séparait. Quand elle pénétra dans les appartements de son grand cousin, elle fut surprise de voir que comme elle, il ne semblait pas apprécier l’opulence. Ses meubles étaient simples et la quantité de trophées amassés semblait avoir une valeur plus sentimentale que marchande. Elle aperçu le large bureau plus loin, sur lequel trônait de nombreux bouquins. Le Roi appréciait peut-être la lecture, tout comme elle. Ces petits détails la déstabilisèrent quelques secondes. Ils avaient peut-être plus de choses en commun qu’elle ne semblait le croire, ou qu’elle ne voulait le voir.

Vainqueur se tenait non loin du bureau, dans l’attente de savoir ce que voulait sa petite cousine très certainement. Son regard insistant s’était posé sur elle, et il ne paraissait pas vraiment surpris de voir la jeune noble ici.
Elle plongea son regard noir dans ses yeux, croisa les bras et lui lança de but en blanc :

-C’était l’Art n’est-ce pas ? Ce que vous avez utilisé sur vos troupes pour les entrainer dans la chasse, ce que vous avez utilisé sur moi. Est-ce monnaie courante ici à Castercelf ???

La colère prenait le dessus et cela s’entendait dans le ton de sa voix. Pourtant, elle ne criait pas.
Tout comme son regard, le grain était froid et sombre.
Elle posait à présent ses poings sur ses hanches, montrant ainsi son impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Audience imposée [avril 09]   Mar 17 Avr - 0:15

Le monarque n'eut pas vraiment le temps de pester contre la rapidité de la petite dernière dans la famille Loinvoyant et pour cause, il était déjà trop affairé avec ses bottes ! Les quelques coups à la porte se perdirent dans le vide alors que Vainqueur sautillait sur place, pour garder son équilibre tout en enlevant cette *%#! de botte de chasse. Heureusement, le fait qu'il se soit ramassé tout seul contre les dalles de sa chambre restera dans les pans oubliés des histoires sans témoin alors qu'il accueillait sa cousine depuis son bureau, l'air de rien. Mentalement, il se promit préciser un délais à "vous pouvez venir directement" la prochaine fois.

Vainqueur avait lui réussi à changer son haut de cuir contre une chemise assez ample, de facture visiblement assez médiocre et passablement délavée, le genre de tissu informe que l'on ne porte pas en public et qui sert plus de serviette avant d'aller prendre un bain qu'autre chose.
Il se retint toutefois de sourire à la vue de la frimousse d'Acuité encore aussi sale que la sienne, cheveux collants de-ci de-là et traces de boue plus que présentes sous le bout des ongles. Elle avait l'air furieuse, mais furieuse tout en retenue et glaciale, et cela lui suffit pour la prendre au sérieux.
Une grimace d'agacement lui barra même les lèvres à la mention de l'Art. Il avait l'impression de se retrouver sermonné par Glace lorsqu'il était encore en apprentissage et que son cousin pouvait prendre son rôle d'ainé à coeur.

- Bien sûr que c'était l'Art. Vainqueur haussa les épaules, qu'est-ce que ça aurait pu être d'autre sérieusement ? Furieuse pour la chevauchée sans consentement ou le saut sur le sanglier, passe encore il pouvait comprendre. L'Art ? Et non, ce n'est pas monnaie courante en Cerf. J'ai assez de mes dix doigts pour compter Clément, son clan et moi à savoir utiliser ce talent. J'espère même bien que cela changera une fois que les nouveaux appelés dont tu fais partie seront formés...

Il "tss"-a la fin de sa phrase avant se balancer sur son siège, secouant légèrement la tête de droite à gauche. Etait-elle un de ses Cléments et compagnie, à connaître l'Art mais à en être trop effrayée/respectueuse/sensible/morale pour s'en servir ? Il reporta son regard sur elle pour continuer l'affrontement.

- Je pige pas en quoi cela peut te choquer. Quel intérêt aurais-je à être Artiseur si je n'utilisait pas l'Art ? Influencer le comportement des gens n'est peut-être pas très "correct", mais sérieusement c'est presque le propre de cette magie, et puis c'était pas un fichu Ordre d'Art que j'ai lancé quand même ! Je mène mes hommes comme cela, je les commande et les ressens mieux. Bien sûr que j'allais utiliser l'Art durant la chasse, et surtout durant *cette* chasse. Expliquer les choses tout haut avait toute fois cette vertu d'aider à l'apaisement, et Vainqueur finit un peu moins énervé qu'il n'avait commencé. Pas envie de répéter avant Chalcède pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Audience imposée [avril 09]   Mer 25 Avr - 13:01

Décidément…le Roi-guerrier n’avait pas la langue dans sa poche. Sans autre précaution, il balançait ce qu’il avait dans la tête, juste comme ça, sans outre mesure. Au fur et à mesure que ses lèvres prononçaient les mots, les yeux d’Acuité s’écarquillaient légèrement, tout comme sa bouche finie par former un « o ». Ce Roi n’avait-il aucune intimité ? Pire…son père le disait plus axé sur les muscles que sur le cerveau. Acuité avait déjà pu voir ce comportement à l’œuvre, lors de la chasse.

Elle venait chercher des réponses à ses interrogations et il l’accablait comme une petite fille sans même se cacher des ses actes qu’elle considérait inappropriés. Il parlait de l’Art comme d’un puissant outil, et c’était bien la seule chose qu’Acuité connaissait sur ce don. De la même façon, il lui avouait utiliser l’Art sur les siens, pour ses fins à lui.

Le ton qu’il employa pour lui répondre fit monter un peu plus la colère au fond d’elle. Elle tenta de se retenir, mais ici, dans les appartements du Roi, personne ne pourrait les entendre, ils étaient seuls et la jeune femme pourrait s’exprimer de la façon dont elle le souhaitait sans aucun regret. Qu’il la juge malpolie, qu’il l’a renvoie à Castellonde, peu lui importait. Sa ville, sa vie, sa famille lui manquait, et elle ne resterait certainement pas un jour de plus dans un château où le souverain utilisait ses pouvoir sans aucune vergogne sur ses sujets. Etait-elle un cobaye ? Peut-être même avait-il déjà utilisé l’Art sur elle d’une façon si fine qu’elle ne s’en était jamais aperçue ? Cette idée lui fit froid dans le dos.

- Cela me choque, dit-elle simplement.

Puis son visage se fit encore plus dur tandis que ses joues rosissaient quant à la suite de ce qu’elle avait à dire. Il était son Roi, elle le savait bien, mais elle le traita comme son grand cousin, un peu comme il venait lui-même de le faire. Elle reprit donc :

-Cela me choque, que vous utilisiez votre don pour modifier les pensées de vos sujets. Ce n’est pas moral dites-vous ? C’est bien pire que cela. J’ignore tout de l’Art je dois l’avouer…Vous pensez peut-être que mon père m’a préparé à cet Appel ? Vous vous trompez..Je sais simplement que cet outil est puissant et qu’il peut être mal utilisé. Je suis tombée de cheval à votre contact, mais peut-être n’était-ce pas la première fois que vous utilisiez votre pouvoir sur moi. Que dois-je penser alors ? Comment vous faire confiance quand je sais que sans aucun scrupule, vous manipulez vos hommes ? Quant-est-il de votre petite cousine fraichement arrivée ? Je pensais que cette invitation à la chasse était un cadeau que vous me faisiez, mais en fait, cette chasse ne servait que vous.

Elle avait parlé vite, et de plus en plus fort. Et en conclusion, elle avait planté ses yeux sombres dans ceux de son Roi, la tête haute, courageuse, bravant l’étiquette, bravant la hiérarchie, reprenant son souffle sans le quitter du regard. Ses yeux étaient humides, mais elle ne céda pas. La réponse à l’appel d’Art ne l’avait pas préparé à devenir une simple arme à son Roi, un objet. Et cela, elle le refuserait. Si faire partie du Clan signifiait ne plus avoir d’identité propre, alors qu’on la renvoie à Castellonde ou qu’on la tue. Jamais elle n’accepterait ça.
Debout, les poings fermés, la tête haute, elle se demandait si elle ne paraissait pas pour ridicule ou sentimentale, même si l’image qu’elle renvoyait devait tenir plus du comique.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Audience imposée [avril 09]   Mer 2 Mai - 16:17

Il leva les yeux au plafond et se retint difficilement de soupirer. Cela la choquait, bah pourquoi pas, on avait des convictions un peu étranges à cet âge là, mais ça n'empêcha pas la tête de Vainqueur de se remplir de pensées sarcastiques devant la niaiserie de sa petite cousine. Il préférait ça toutefois à la glaciale froideur de son père : lui n'aurait rien exprimé du tout.
Un instant de sollicitude le traversa alors qu'Acuité lui apprenait les circonstances de sa chute. Un simple instant, où il prit conscience des conséquences imprévues que pouvaient avoir ses actes, balayé bien vite par l'évidence : au final, rien de grave n'était arrivé, alors pourquoi se plaindre ? Pour des risques ? Vainqueur vivait pour eux.

Les phrases commençaient à prendre une sale tournure accusatoire alors qu'il était au tour d'Acuité de s'énerver. Il leva les deux mains en signe de reddition.

- Paix cousine, paix. Il se couvrit la bouche de ses doigts, massant sa mâchoire, visiblement peu pressé de répondre. Il allait sûrement se mettre à lui hurler dessus s'il répondait maintenant. Il grogna légèrement de dépit, ne sachant trop que faire pour atténuer la guerre verbale qu'il avait commencé. Assieds-toi. S'il te plait. Cela lui semblait être un bon début.

Le roi attendit encore patiemment. Il appréciait que l'on s'ouvre à lui sans retenue, tout comme il concédait qu'il fallait un certain courage pour le faire, mais ça ne l'aidait pas beaucoup pour se faire comprendre. Après un soupir, il reprit finalement la parole.

- La chasse, c'était un moyen pour moi de rassembler mon état-major avant de partir pour Rippon. Je cherchais à les faire tisser des liens - tous ne se connaissaient pas nécessairement personnellement - et il me fallait un prétexte pour cela, car au château même je ne suis pas sûr... Vainqueur chercha ses mots un moment... sûr d'avoir les mains libres. J'ai appris que tu aimais chasser, et ça m'a semblé parfait. Un cadeau qui j'espérais te ferait plaisir, et qui aussi me servirait. Avec Chal...

Vainqueur força ses lèvres à se fermer. Il n'avait pas envie d'aller plus loin, Chalcède, l'urgence dans laquelle il était suite aux évènements en Rippon, les affaires du royaume, ça ne la concernait pas. Il parcourut son bureau du regard en quête d'inspiration. Il pensait s'expliquer mais venait au final de conclure le point de sa cousine : il l'avait - partiellement peut-être - utilisée.
Il plaqua ses cheveux en arrière, aérant son crâne comme pour aérer ses pensées. Il se rappela d'un truc qu'elle avait dit.

- Que ce soit clair, je n'ai jamais utilisé l'Art sur toi. Excepté à la chasse bien sûr, même si tu n'étais pas visée spécialement... C'était sûrement... très indélicat de ma part, je l'avoue. Et sûrement pas la meilleure chose à faire, vu que c'est quand même cette magie qui t'a arrachée de chez toi pour t'amener ici, suivre une formation que tu n'as peut-être jamais voulue. Mais je maintiens que j'agis pour le mieux en faisant cela avec mes soldats. Ils sont de leur propre volonté sous mon commandement, et s'il me coûte de puiser dans l'Art pour renforcer leur courage, leur unité, les inspirer plus que n'importe quel général pourrait le faire, alors oui je le ferai sans hésiter, c'est ce qui est attendu de moi.

Le roi-guerrier n'aimait pas vraiment son explication incomplète comme sa légère moue le laissait suggérer, mais c'était à Clément d'enseigner les subtilités de l'Art et il ne voulait pas foutre son futur travail en l'air en donnant trop de clefs à sa cousine. Il n'avait que des mots à lui donner.

- Si cela peut te rassurer, je ne m'immisce pas dans l'esprit des gens ni ne joue avec leurs pensées comme un marionnettiste en manque de fils pour ses poupées. Et ce n'est pas ce que j'attends de mes futurs Artiseurs non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Audience imposée [avril 09]   Jeu 17 Mai - 0:57

Suite à l’ordre de son grand cousin, Acuité s’installa sur le petit fauteuil que lui avait indiqué Vainqueur. La demande de paix qu’il lui fit la détendit immédiatement. Intérieurement, elle sourit à cette expression, car elle n’avait pas l’impression d’être en guerre, même si cela y ressemblait fortement.

Il lui fit un long discours, se risque à lui avouer quelques projets, puis se ravisa. Durant tout ce temps, la jeune noble resta silencieuse. Elle écoutait, et elle pu entendre ce que son Cousin lui dit. A travers ses mots, elle comprit peut-être ce que Vainqueur ressentait. La charge de la souveraineté devait lui peser ardemment. Ainsi, il utilisait l’Art afin de se rapprocher de ses soldats et de se lier à eux.

Voilà une chose à laquelle elle n’aurait pas pensé. Il faut dire que son père lui avait décrit l’Art comme une arme terrible, pas comme un outil sensé rapprocher les gens. Que ressentait-on lorsque l’on composait une partie d’un clan d’Art ? La curiosité la piqua au vif et elle s’en vint à espérer que son apprentissage commença vite.

Vainqueur semblait réticent à lui en dire plus concernant cette magie royale, et elle fit une légèrement moue lorsqu’elle s’en rendit compte. Et bien, Vainqueur n’était pas son professeur et elle devrait patienter..encore.
Le Roi lui parut quelque peu bourru lorsqu’il enchaina son discours. Mais sa sincérité la rassura instantanément. Il ne se servirait pas de cette magie contre elle, et ne l’utiliserait pas contre son père à travers elle. Même si une parcelle infime lui chuchotait de se méfier, elle avait envie de croire en cet homme simple. Il cherchait à établir un lien avec ses hommes, quel Roi en aurait fait autant ?
Peut-être Acuité avait-elle été un peu trop loin en l’agressant de la sorte, ou peut-être pas.

- Votre façon d’Artiser est aussi délicate qu’un taureau encornant un homme, dit-elle avec un sourire moqueur. Dois-je m’y habituer ?


Elle se leva subitement, ravie de voir le Roi un peu gêné.

- Vainqueur, je suis désolée. Sincèrement. J’ai réagit sans réfléchir et je me suis emballée face à cet inconnu que j’appréhende à un point que vous n’imaginez pas. J’ai peur. Peur de ne pas être à la hauteur, peur de cette magie qui me semble si grande et si fantastique, peur de décevoir mon père….. Je ne devrais pas vous le dire mais voilà, c’est ici que je vis désormais. J’ai beau m’attacher à ce qu’il désire voir en moi, je pense aussi que j’ai le choix. Je ne voulais pas vous offenser, ni vous diminuer devant vos hommes. Veuillez me pardonner.

Si elle s’adressait au cousin quelques minutes auparavant, elle s’exécuta face à son Roi en s’agenouillant délicatement tout en baissant la tête en signe de soumission.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 565
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Audience imposée [avril 09]   Sam 19 Mai - 11:56

La réplique d'Acuité le prit de court, le figeant un instant le temps qu'il comprenne qu'elle avait rengainé les armes et que sa petite moquerie devait être prise comme telle : une petite moquerie. Ah, Vainqueur fut surpris par la franchise des propos, on lui avait jamais tourné cela comme ça - Clément, au mieux, lui disait qu'il y allait parfois un peu fort - mais c'était diablement vrai !
Avec un léger éclat de rire, il plaida coupable et d'un hochement de tête lui confirma qu'elle devrait en effet s'y habituer.

Son sourcil se haussa en même temps que sa petite cousine se levait, mais un sourire compatissant fit rapidement surface lorsqu'il comprit pourquoi. Vainqueur la laissa finir, et s'agenouiller devant lui. Ils étaient encore loin du tutoiement réciproque qu'il avait initialement imaginé en apprenant son arrivée, mais il lui concédait ses manières. Cela faisait partie de sa personne autant que ses propres négligences, et avec tous ces changements autour d'elle, elle en avait besoin.

- Acuité, tu - oh non, lui n'allait pas abandonner ses manières non plus - es une Loinvoyant. Qu'importe ce qu'il peut se passer, qu'importe les petits évènements ou les petites inimités, à la fin nous sommes une famille et nous serons toujours là les uns pour les autres. Sache-le, et lève-toi, tu es pardonnée.

La roi se leva lui aussi, pour lui tendre la main en l'aidant à se relever. Amical, souriant, mais debout et imposant, le mélange était une sorte de royauté de proximité ? Vainqueur avait avoué une conception un peu particulière, voire naïve de sa famille, s'il croyait au final être uni malgré son indifférence face à son cousin Glace et ses désaccords avec sa mère Bienséance. C'était en tout cas plus facile pour le roi de parler d'unité parmi les Loinvoyants quand ses opposants n'étaient pas en face de lui.
Le moment ne dura pas très longtemps, et Vainqueur reprit rapidement son air moins solennel et se rassit. Il n'était pas très doué pour cela et cela se voyait légèrement, rien à voir avec le Vainqueur brillant devant ses soldats.

- 'fin pour ma part, tu sais, il y a rien eu de grave à la chasse. C'est pas ça qui va influencer mes soldats, ça leur donnera plutôt une histoire à raconter ensuite et au pire, j'suis sûr que Brun pourra gérer s'il y a des complications. Mais plus important, prends ton temps. Les cours n'ont pas encore commencé tu m'as dit, profites-en pour découvrir Cerf, les habitants du Château, vivre quoi. Je sais pas vraiment ce que ton père attend de toi, mais ce que je sais surtout c'est que personne ne savait que tu avais l'Art avant que tu ne sois appelée. Ce n'est pas quelque chose prévu de longue date, et ça reste ta vie au final. On ne peut former un Artiseur contre son gré.

Vainqueur tentait de rassurer sa cousine, et il était toutefois bien conscient qu'il ne tiendrait pas exactement le même discours à n'importe quel autre élève. La royauté était une affaire familiale, il fallait bien avoir quelques privilèges.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Audience imposée [avril 09]   Jeu 24 Mai - 22:21

Acuité ne put s’empêcher d’esquisser un sourire, face à la verbe de son grand cousin. Cette tirade sur les liens familiaux et leurs conséquences était tout à fait adorable et lui réchauffa le cœur un bref instant. Elle, la petite noble perdue dans ce grand château, venait de comprendre que le Roi, estimait ce qui les unissait. Elle trouva d’ailleurs étrange qu’il se comportât ainsi.

La blonde se releva donc et s’épousseta les vêtements, toujours crottés de boue qui en séchant, s’effritait. Quelle sensation étrange. On lui avait parlé de la fainéantise de Vainqueur, du fait qu’il n’était pas assez mûr pour être sur le trône, mais en ce jour, elle ne voyait qu’un Roi qui ne s’attardait pas sur les détails sans importance, et qui au contraire, démultipliait toute son énergie dans les valeurs en lesquelles il croyait. Vainqueur était tel un chef de meute, dominant par sa force, mais gardant un lien d’affection avec ceux qui lui obéissaient.

Elle regarda donc son grand couin d’un œil nouveau, et ce demanda si tout ce qu’on lui avait rapporté à son sujet était vrai. Aujourd’hui elle commençait à en douter. Cette pensée l’effraya. Douter de ces propos revenait à douter de son père et un frisson glacé la parcourut. Cela était tout simplement inconcevable.

Son sourire s’effaça doucement, comme absorbé par l’état d’esprit de la jeune femme. Et sans s’en rendre compte, elle en était venu à fixer Vainqueur d’un œil suspicieux, cherchant encore à gratter cette couche dont semblait emmitouflé le Roi.

- Vous êtes différent…commença-t-elle mais sa voix mourut avant d’achever sa phrase.

Le silence s’abattu quelques secondes entre eux deux, rompu finalement par le ventre gargouillant d’Acuité. Toutes ces émotions avaient eu raison de son estomac qui criait famine. Il était midi passé, et l’horloge biologique donnait l’alarme.
Gênée, elle s’empourpra quasi instantanément, tandis que ses mains salies agrippaient son ventre.

- Je ferais mieux d’aller me nettoyer avant de passer à table.

Elle songea également à sa coupure sur la joue, rien de bien important mais elle espéra tout de même ne pas garder trace de cette aventure. Après une révérence, elle commença à se diriger vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Audience imposée [avril 09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Audience imposée [avril 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 7 avril : 204e anniversaire de la mort de Toussaint
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)
» 21 AVRIL 1971 /21 AVRIL 2010 DISPARUTION D'UN LEADER VISIONNAIRE !
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» Premier Avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les appartements :: Archives V1 et V2
-