AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue au bal [août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 16 Juil - 21:03


Salto

Après avoir nettoyé de manière tout à fait naturelle et biodégradable la maladresse du petit page, sous la forme d'adorables petits fours qui étaient allés s'éparpiller sur le parquet, Salto se répandit en excuses mielleuses auprès de l'oiselle à la chevelure flamboyante qui en avait (bien contre son gré) récupéré un entre ses deux seins. Tenant paternellement le fautif par les épaules, et s'en servant au passage comme un bouclier au cas ou la demoiselle s'enflammerait de l'accident, il tint à la dénommée Nut' tout un discours sur le défaut de gravité des pages qui, de nos jours, peinaient à tenir correctement sur leurs deux jambes faute d'une masse de cheveux blonds inversement proportionnelle à la circonférence de leurs mollets qui, enfin, par leur caractère glabre, irritait El, sans même parler d'Eda qui les préférait velus. Il ne poussa pas la bouffonnerie jusqu'à aller récupérer lui-même l'importune pâtisserie ; mais tout de même, l'anonymat avait du bon.

Quand il jugea s'être suffisamment embrouillé lui-même, il relâcha sa jeune victime (qui s'empressa d'aller piquer son fard ailleurs) et, mis en bouche par sa récolte précédente, se dirigea droit vers le buffet. Là, il côtoya du beau monde, en la personne d'un ours, d'une fée et d'un petit dragon rouge (à moins que cela ne fut un renard avec plus de dents que la moyenne) qui attira tout particulièrement son attention, absorbé qu'il était par une convive parée comme une vitrine de joaillier. Aussi discrètement que ses grelots le lui permettait, Salto se mit en tête de filer Foxy, qui - déformation professionnelle - lui paraissait louche, alors que tous les regard se tournaient bientôt vers gratin-mère, royal-gratin et gratin-dansant.

Le petit fourbe semblait bien profiter de la distraction générale. De près, il suivait la grosse poule qu'il s'apprêtait certainement à plumer - à moins qu'il ne soit poussé par de plus charnels motifs, ce que sa petite taille semblait contredire. Diable, n'était pas une patte griffue qu'il venait de tendre en direction d'un collier dorsal certes tout à fait provocateur ?
Ni une ni deux Salto, bondissant en avant, attrapa la patte de l'intéressé et s'écria d'un air enjoué :
- Dansons !
Il avait déjà commencé à virevolter quand il confessa à son minuscule partenaire :
- J'ai toujours rêvé de valser avec un dragonet...
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 18 Juil - 11:16


Pour Bienséance, la soirée ne pouvait plus mal commencer. Tout d’abord son fils avait fait le minimum d’effort pour la préparer, un demi-costume accompagné du discours le plus rapide de l’histoire des Duchés. Mais sachant son fils bon danseur, elle espérait beaucoup de la suite des évènements, ce bal a été organisé en son honneur, et elle le savait assez fêtard pour rester un moment.

Surement par défi envers elle, il choisit pour première cavalière une ours géante. Mais bon, passons, ce n’était que la première danse, et d’autres suivraient, d’autres auraient leur chance.

Hélas cette première danse fit plus de mal que Bienséance n’aurait pu l’imaginer. Avec leurs étreintes vulgaires, Vainqueur et son ours avaient réussi à effrayer toutes les prétendantes. La seconde danse commençait à toucher à sa fin et son fils trônait seul, bêtement, au milieu de la salle, entouré de jeunes demoiselles n’osant s’approcher de lui.

Par Eda c’est à croire que les jeunes filles de nos jours se démoralisent trop vite. Du temps de Prospère nous nous battions pour montrer que nous étions meilleure danseuse que la précédente. Aujourd’hui, elles semblent résignées avant même d’avoir tentées leur chance.

Une fois la seconde danse terminée, Bienséance se leva et commença à s’adresser à la foule.

- Je vois que les meilleurs danseurs du royaume se sont réunis ce soir, vos masques rivalisant tous par leurs beautés et leurs ingéniosité il sera difficile de désigner le roi et la reine du bal. Je vous remercie pour le splendide spectacle que vous nous offrez.

Elle venait d'improviser cette idée de roi et reine du bal, espérant que les prétendantes y voient un message caché, et surtout une motivation supplémentaire.
Puis désignant la troupe entourant Vainqueur.

- Allons Mesdemoiselles, nous sommes ici pour danser. Et je vois au milieu de vous un chevalier masqué sans cavalière qui n’aura surement pas assez de danses pour vous satisfaire toutes !

Bienséance fît alors signe aux musiciens de reprendre. Puis s’assit à sa place, une nouvelle coupe de vin en main.

Je ne vais tout de même pas me mettre à désigner les couples. Et où est donc Sérénité ? Cette idiote va réussir à passer à côtés de l’occasion de sa vie….
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 18 Juil - 15:11

--- un jour peut-être trouverais-je un avatar, en attendant j'avais quand même envie d'écrire, encore ---
Le couple casqué

J'avais pêché par excès de confiance, croyant la partie gagné lorsqu'elle rigola gaiment, succombant à mon charme. Le "fameux couple" lancé avec des yeux langoureux - à vrai dire, tous les yeux devaient sembler langoureux sous un masque pareil - était un signal fort ! Quelle déception ! Vainqueur revenait encore sur le plateau ! Qu'il soit notre patron, passe encore, j'en étais même plutôt content. Qu'il nous pique nos femmes, là c'en était trop !

- Plutôt courageux de sa part alors qu'il y a pléthore de dames qui languissent devant ses yeux. Avec un déguisement intégral, qui sait ce qui pourrait se cacher sous cette fourrure. Entre nous, il se raconte que notre souverain préfèrerait en fait la compagnie de son maître d'armes.

J'essayai désespérément de voir si l'information avait susciter la moindre réaction, espérant que la petite fée brune se désintéressait une bonne fois pour toute du Roi pour passer à ma personne. Difficile à dire, les yeux semblaient toujours aussi langoureux qu'avant. Etait-ce une fausse interprétation de ma part ? Bah, plus le temps de patienter, la deuxième danse touchait déjà à sa fin, il me fallait conclure.

- Envie de continuer ce fameux couple dans un coin un peu plus tranquille ma douce ? Mon clin d'oeil miracle ne pouvait bien évidemment pas marcher avec mon casque, il me fallait donc utiliser ma voix de séducteur.


------


- Excusez-moi, croyez-vous vraiment que nous soyons du même monde vous et moi ?
- Je vous demande pardon ? s'enquit-elle, plutôt surprise.
- Voyons très chère, votre costume est tellement horrible qu'on dirait qu'il n'a pas été fait sur mesure.
- Pourtant, un ami me l'a offert uniquement pour moi, répondit-elle, fière de ses habits malgré les rires des dames à côté.
- Hohoho, quelle misère, être amie avec son couturier. Vous devez vraiment manquer de dames de compagnie ma pauvre. Allons les filles, tachons de trouver une personne ici un brin civilisée.

La femme casquée resta seule sur place un instant, jouant avec les quelques plumes de sa ceinture. Elle l'aimait bien pourtant son costume, elle.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 18 Juil - 15:17


Le Chevalier Masqué

La mâchoire du Chevalier Masqué se décrocha, tandis qu’abasourdi, il restait planté là la bouche ouverte devant l'annonce royale.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 18 Juil - 21:33


DragonCat


Appuyé contre le mur, derrière le buffet de nourriture, DragonCat guettait. Son regard balayait sans cesse la foule, à la recherche de la moindre anomalie. Comme tous les autres, il avait assisté aux discours de la Famille Royale. Comme tous les autres, il s’était esclaffé devant le spectacle du Prince et de l’ourse. Et voilà qu’à présent, la Reine-mère remettait ça. Un concours de Roi et Reine du bal. Par El, quel mal elle se donnait pour caser son inconscient de fils.

Celle qu’il surveillait n’était pas bien loin. Elle dansait avec un chat. Tout était en place, les mains, les pieds, ils régalaient la foule d’un charmant ballet. Son rôle ? Surveiller la demoiselle, veiller à ce qu’aucun malotru ne profite de la fête pour agir de façon irraisonnée. Mais pas que.
Il était également ici pour récupérer toutes les informations du château. Que pensait le peuple de la fête des moissons ? de la façon dont Vainqueur régnait ? de Chalcède ?
Véritable ombre parmi la foule, il était incognito.
Ah voilà que sa demoiselle quittait enfin son cavalier, après deux danses. Elle en était déjà à sa troisième coupe de vin. Cela aussi, il le surveillait.

Pour lui, le bal n’avait rien d’un amusement, mais ainsi camouflé, il passait inaperçu et en profiterait au maximum pour avancer ces travaux privés et faire son rapport.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Jeu 19 Juil - 20:13


Moretta

Tenant les deux pans de sa robe pour ne pas s'y prendre les pieds, Moretta trottait à l'aveuglette dans les couloirs du château. Elle était en retard ! Pourvu que cela ne contredise pas ses plans... L'audace de ceux-ci lui faisaient battre le cœur.
Arrivée enfin aux portes de la Salle de Bal, dont se déversait un flot de musique, la jeune femme pénétra dans l'antre des réjouissances. Éblouie par le faste des décors et des costumes, et la dimension de la salle, elle resta coite un instant.

Et puis la musique ralentit, s'éteignit tout à fait. La spirale chamarrée se morcella pour redevenir une multitude de danseurs, tous différents, si nombreux... Le découragement gagna Moretta : comment allait-elle faire pour la retrouver parmi cette foule bigarrée, agitée, à moitié masquée ?
C'est alors que la Reine prit la parole. Était-ce bien la Reine ? Sans doute, puisqu'on l'écoutait parler si religieusement... Et qui était ce chevalier dont elle parlait ? Moretta se hissa sur la pointe les pieds, mais de trop nombreuses silhouettes masquaient l'intéressé. Peu lui importait après tout, et si elle les contourna, ce ne fut que pour mieux repérer sa cible.

Se tordant dans un sens, puis dans l'autre, Moretta se fraya un passage le long du mur jusqu'à trouver un espace libre, derrière le buffet. Il n'y avait personne d'autre ici que quelques pages, qui assuraient le service, et un homme au masque effrayant auquel elle ne prêta guère attention. Un instant lui suffit pour adopter la même attitude que lui : droite, immobile, les yeux rivés sur la foule, à la recherche de celle que l'homme-dragon avait déjà trouvée.
Dans sa robe aux couleurs binaires, enfouie derrière son éventail, son chapeau et son masque (qui lui couvrait presque intégralement le visage, mais laissait déborder une abondante chevelure), elle ressemblait à une statue de funeste augure.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Jeu 26 Juil - 0:27


Chou

L'homme orné de plumes tordit légèrement le nez à la mention du Roi, et servit à la fée l'histoire habituelle à propos du Maître d'Armes. Les gardes étant généralement au courant de tous les ragots du Château, c'était donc toujours le dernier en date.

Chou réprima un soupir. Elle n'avait pas eu la main heureuse en choisissant son cavalier. Des manières de rustre, peu de talent pour la danse, et surtout aucune nouvelle intéressante à annoncer ! Et voilà que, sentant la danse se terminer, le malotru lui faisait de grossières avances !
"Ma douce", "ma douce", je vais t'en donner du "ma douce" ! fulminait-elle intérieurement. La brune réfléchissait à une vengeance subtile quand la musique s'arrêta soudainement et que la Souveraine prit la parole.

- Je vois que les meilleurs danseurs du royaume se sont réunis ce soir, vos masques rivalisant tous par leurs beautés et leurs ingéniosité il sera difficile de désigner le roi et la reine du bal. Je vous remercie pour le splendide spectacle que vous nous offrez.

Sautant sur l'occasion, la brune déclara d'un ton affecté :

- Oh, mon cher, en voilà une idée ! La soirée commence à peine, et vous voudriez la quitter ? J'ai bien l'intention de me battre pour ce titre de reine du bal, ne voulez-vous pas m'aider ?

Et, alors que la musique reprenait, Chou tint fermement le bras du garde pour l'encourager à rester avec elle. Une nouvelle danse lui laisserait sûrement le temps de trouver un mauvais tour à jouer à son cavalier, et peut-être pourrait-il la renseigner sur un autre sujet ?

- Quelle délicieuse animation nous fournit la Reine ! C'est elle qui tient les rênes ce soir, semble-t-il.

Cette remarque, lâchée sur le même ton mondain, aurait-elle plus de succès que la question précédente ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 28 Juil - 16:20


Persuadée que le château serait bientôt son lieu de vie, Harmonie avait déambulé dans les couloirs, prenant ses marques. Elle n’était pas venue à Castercelf depuis sa tendre enfance et y remettre les pieds dans pareille situation l’excitait. Heureusement, elle était arrivée à temps pour entendre le premier discours de la Reine, et avait pu assister avec amusement au défilé de femme qui s’arrachait son Prince. L’ourse avait été très entreprenante, mais elle se doutait que Vainqueur ne se laisserait pas séduire par une personne aussi excentrique. Elle n’en avait donc pas été inquiétée, contrairement à la renarde qui avait fuit les lieux. Harmonie n’avait pu s’empêcher de sourire. Cette jeune noble n’avait vraiment aucune tenue, elle n’était pas digne d’une place Royale.

Aussi, placée sur le côté, elle attendait le moment opportun pour s’emparer de Vainqueur. Elle ne l’avait pas revu depuis longtemps et malgré le masque, elle reconnaissait son menton carré, ses épaules larges et elle admirait ses pas de danse gracieux. Vainqueur avait vraiment l’étoffe d’un Roi et dans son coin, la jeune femme ne put que s’enorgueillir d’une telle vision. Elle soupira avec un sourire, haussant la poitrine, fière d’être l’éventuelle future reine qui restera à ses côtés.

Mais pour y arriver, elle ne pouvait pas laisser faire leurs parents. Bien qu’elle fût dans les petits papiers de la Reine Bienséance, elle ne pouvait rien laisser au hasard et elle allait devoir user de ses charmes. Vainqueur était Roi certes, mais il était aussi homme.
A nouveau la Reine prit la parole et suite à cette annonce, une certaine effervescence secoua la foule, tandis que Vainqueur restait pantois. C’était sa chance.

Elle s’avança d’un pas assuré, fit une révérence à la Reine et s’empara de la main de Vainqueur sans lui laisse le moindre choix de refus. Alors elle l’entraîna sur la piste de danse au nez et à la barbe de toutes les autres prétendantes.

Et tandis que la musique chantait en écho au cœur de la belle, elle ne pu s’empêcher de sourire à Vainqueur.

- C’est un plaisir pour moi de vous retrouver Messire. Combien de temps cela fait-il ?? 10 ans ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 30 Juil - 22:37



Foxy

- Dansons!

Quoi? Comment? Qui? Mais qu'est-ce que? Bordel! Sans pouvoir y redire quoi que ce soit, Foxy se trouvait détourné de sa proie. Gratinée, pourtant, et fort prometteuse. Mais envolée désormais la bonne grosse poule aux oeufs d'or. Et pour quoi? Danser! Et vous voulez savoir le pire? Foxy ne savait pas danser!
Ô drame, ô désespoir.
Sauf que la sueur froide qui lui vint sur l'échine avait une toute autre cause. L'avait-on repéré? Allait-on la jeter dans un cachot, discrètement, sous couvert de lui proposer une danse?

Autant dire que Foxy était plutôt réticent mais on ne lui laissait pas le choix. Glacé, il se mit à danser avec Salto, détaillant le costume de son partenaire puis cherchant son regard. Elle manqua le trouver quand un de ses pieds crocheta l'autre. Si Salto avait toujours rêvé de danser avec un dragonet, que pensait-il de se le prendre violemment dans le torse?

Le temps de reprendre son équilibre et la question passait, remplacée par une autre. Qui parlait donc, au loin? Que se disait-il?
Avec l'impression qu'il se passait quelque chose et que ça le concernait de près, Foxy arrêta de danser, figé par la peur et prêt à tout pour en réchapper.
Et même s'il devait bientôt comprendre que la voix ne faisait qu'annoncer la suite des réjouissances, il ne quitta pas pour autant son attitude défiante, regard noir se braquant enfin dans celui de Salto. Foxy était vexé et en colère, ça se sentait et pas qu'un peu.

Se refusant à parler, le masque rouge émit toutefois un grondement sourd préventif. Bas les pattes! qu'il disait.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 3 Aoû - 14:16

--- non en fait je ne trouverai sûrement pas d'avatar, en attendant j'avais quand même envie d'écrire, encore ---
Le couple casqué

Non, non, non mais pourquoi diable j'en aurai quelque chose à foutre de t'aider à gagner ce truc débile de nobliaux à la manque ! J'étais de plus en plus sceptique et consentit à mon bras défendant à suivre une nouvelle fois la fée en carton sur la piste. Elle venait de perdre beaucoup de ses paillettes à mes yeux, même si elle continuait à me sourire niaisement. Je lui donnais du sourire en retour moi aussi.
Et c'était reparti pour une séance de tours et de ronds et de trucs bien trop chastes pour mon imagination. C'était, comment déjà, "mondain" ? Oui, c'était le ton de la soirée. Pas celui des avances grossières. Je soupirai tout en me laissant porter par la musique, ma cavalière me lançant une question en guise de conversation et cette fois ce fut moi qui fut péché.

- Pas uniquement ce soir. Ca se voit que vous n'êtes pas de Cerf, n'importe qui le sait ici. Vainqueur a la couronne et Bienséance a le royaume. Oh il pourrait l'avoir s'il s'en donnait les moyens, il lui suffirait juste de s'impliquer un peu plus. La vieille reine n'attend sûrement que ça d'ailleurs, à moins bien sûr que le pouvoir ne lui soit monté à la tête depuis la mort de feu sa majesté Prospère. C'est le truc que je comprend pas avec les nobles, on leur donne des privilèges à la naissance, on leur sert un royaume en bonne santé tout prêt pour eux, et ils ne sont pas contents. Ils en veulent plus. Bah, pas que je conteste en quoique ce soit hein, la plupart des seigneurs depuis Prospère se comporte assez admirablement, mais c'est juste bizarre. Un truc d'enfant gâté sûrement.

Je palis légèrement, constatant que je m'étais laissé emporter à parler en ces termes de la famille royale ! Regard hésitant vers ma partenaire, tentant de percer ce masque qui donnait l'air langoureux - arg, tromperie diabolique ! Qu'avais-je à craindre de toute façon ? Je m'étais déjà comporter comme un paysan à lui demander presque ouvertement de la faire passer sur la paille, et tout ce qu'elle avait trouvé à faire c'était me prendre le bras pour une nouvelle danse. Si la nobliotte voulait refuser mes avances, il allait falloir y mettre un peu plus de détermination que cela osait décidait en rapprochant ma cavalière de moi pour la suite de la danse.

- Et vous ma jolie, quel genre d'enfant avez-vous été ? Une vilaine fille ? mes sous-entendus me perdront un jour.


------


- Le nouveau modèle de sangle est parfait vous dis-je !
- Peuh Sir Terrenobles, s'il était si parfait que cela, il n'aurait pas été refusé pour la refonte des uniformes d'il y a deux ans.
- Non, mais nous avons déjà notre propre système. Il faut faire une dérivation par un troisième anneau. Tous les gardes apprennent ça à leur première année, modifier son propre équipement.
- Si seulement nos ingénieurs pouvaient avoir votre expérience sur le terrain, ces problèmes ne se poseraient pas.
- Et dire que ma femme laisse ma fille coudre des heures et des heures, quelle perte de temps. Je n'arrive même pas à trouver un seul sujet de conversation avec elle, si seulement elle pouvait vous ressembler.
- Moi c'est ma femme qui devrait plutôt lui ressembler !
- Plaignez-vous Sir Grey, vous au moins êtes assez loin dans la campagne pour ne pas avoir à supporter tout ce cirque en Cerf chaque semaine. La vie à la Cour, pah je vous en mettrai moi !
- Mais non Sir Gustave, demandez les jours où nous sommes présents dans la salle du trône et venez nous voir au fond. On s'amuse vraiment beaucoup plus lors des sessions royales lorsqu'on peut les commenter inutilement. Vous connaissez la chanson de Vainqueur au moins j'espère ?
- Haha oui moi je sais, Gustave je vous en prie laissez-moi commencer ! Ahem... Son nom, il le signe à la pointe de son épée, d'un V qui...
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 4 Aoû - 13:41


Le Chevalier Masqué

Incroyable comme les mots de sa mère pouvait avoir de l'effet. Certes, il n'était pas vraiment partant pour cette idée de bal mais constater que les filles de la noblesse avait besoin d'encouragements royaux pour danser avec lui le perturbait dans son orgueil masculin. Le sourire de Vainqueur fut légèrement forcé lorsqu'il accepta le bras de la jeune fille qui le poussa sur la piste de danse, et il lui fallut quelque pas pour se recomposer.

Elle était plutôt jolie, quoique ce n'était pas vraiment plus difficile à faire que la précédente cachant entièrement son visage. Ses yeux brillaient sous son masque blanc, attractifs, ils ne pouvaient voir qu'eux tant la jeune dame ne le lâchait pas du regard. L'habileté avec laquelle elle répondait à ses mouvements dénotait la haute noblesse et cette grâce retenue caractéristique. Contre son gré, Vainqueur ne put retenir un sourire réel cette fois qu'il fit de son mieux pour cacher bien vite. Il était sûr de devoir la connaître...

- Votre sourire me désarme ma dame, laissez à ma mémoire le temps de retrouver ses esprits je vous en supplie.

Le pire était que c'était l'exacte vérité, la prétendante savait sourire et Vainqueur ne pouvait que constater qu'il avait un petit joyau entre ses mains. Dix ans ? C'était loin, et à l'époque elle devait encore être seulement une gamine. Non, une telle dame, sa mère n'aurait sûrement pas manqué l'occasion de lui en parler. Et l'intuition de Vainqueur fit mouche dans son esprit, il avait trouvé.

- Dame Lunabille... de charmante petite fille vous vous transformez en ravissante dame, que sont les yeux d'un homme face à un tel tour de magie ? Je vous prie de m'excuser de ne pas vous avoir reconnue d'emblée, la faute est mienne.

Les compliments étaient de rigueur, cette compagne-ci était un invité de marque à ne pas froisser. Pas comme il avait froissé Raki. Séjour court en Rippon durant lequel il n'avait eu que mots durs pour la famille dirigeante du Duché, et n'avait pas eu l'occasion de croiser Sérénité malgré les conseils de sa mère. Le roi n'avait pas été friand de croisé l'ainée Lunabille, et Raki avait sûrement été d'accord avec lui sur ce point : pas besoin de mêler sa fille à leurs histoires, il ne serait pas du meilleur effet pour prétendre au trône si la jeune dame voyait de ses yeux son père se faire humilier par l'homme qu'elle devait séduire.
Les pas de danses s'enchainaient naturellement, et la maîtrise de Sérénité permettait à Vainqueur de guider lui aussi au mieux de sa forme. Les vieux souvenirs de leçons de protocoles semblaient lui revenir plutôt facilement et il prenait visiblement un certain plaisir à exécuter cette danse, gardant les similitudes qu'il associait avec les rythmes du combat pour lui-même.

- J'espère que votre famille va bien, j'ai certes dû me montrer ferme face au Duc votre père mais cela s'adressait à sa charge et non à l'homme. Les privilèges que nous possédons ne viennent qu'en paiement des responsabilités qui nous incombent, et il me fallait m'assurer que la leçon soit bien comprise. Il constata qu'il n'était pas vraiment dans le ton du bal, où l'heure était aux réjouissances. Il balaya le sujet d'un sourire. Comment trouvez-vous le château ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 5 Aoû - 2:34


Salto

Non seulement son cavalier était malhonnête, mais en plus, il était mauvais danseur. Voilà qu'il se prenait une patte dans l'autre et le heurtait de plein fouet (encore !).
Salto, qui de son côté ne s'en tirait pas trop mal, quoiqu'avec un manque flagrant d'originalité (les fioritures à base de ronds de genoux, très peu pour lui), émit un "tss tss" moqueur. Il tirait une satisfaction manifeste à voir Foxy se tortiller pour échapper à son emprise, entre deux regards angoissés autour de lui, comme s'il pouvait lui arriver quelque chose de pire.

Lui-même tenta de ne pas se laisser distraire par le court discours de la Reine, qui était juste à mourir de rire. Il réprima un pouffement, et fit part de son enthousiasme au dragonet :
- Quelle charmâââânte idée ! Nous pourrions concourir au titre de Roi et de Reine du Bal, toi et moi ! Disons que tu feras la Reine. Voyons, ne soit pas vexé ; ne grogne pas ainsi ! Tâchons plutôt de gagner : il faut que nous soyons "les meilleurs", et mon petit doigt me dit que tu as du retard à rattraper. Attends ! Je vais t'aider !

Et, faisant peu de cas de la réticence de son cavalier, qu'il surpassait largement en force, il serra la main de Foxy et le fit tournoyer sur lui-même une bonne vingtaine de fois, se réjouissant de pouvoir rudoyer cette petite racaille dans les règles de l'art.
Quand il eut terminé, il s'exclama "Quel talent !" avant de poursuivre plus bas :
- Doué comme tu es tu remporteras sûrement le Grand Prix. Peut-être alors n'auras-tu plus besoin de cueillir l'or chez les autres...

Ses intentions désormais étaient manifestes, et la menace pointait sous le large sourire qui étirait ses lèvres fardées.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 6 Aoû - 14:39


Pierrot & Colombine

Malgré les réticences de sa cavalière, il semblait que Pierrot avait bien du mal à réfréner ses envies de tourbillonner à toute allure, et d'entraîner sa belle avec lui. Elle dut se rattraper fermement au bras de son compagnon pour éviter de s'affaler au milieu de la foule, mais lui ne sembla pas s'en rendre compte, trop emporté qu'il était dans la transe du mouvement. Aussi Colombine accueillit-elle avec soulagement les dernières notes de cette danse. Son maquillage pâle ne cachait plus la rougeur de ses joues, et elle souffla entre deux respiration :
" ça va être tout pour moi... "
C'était comme si elle avait parcouru les plages de Bourg-de-Castelcerf jusqu'au sommet de la plus haute tour du château royal, dans une course effrénée dont sa vie aurait dépendu. Soudain inquiet, Pierrot ne put que la soutenir, et l'accompagner lorsqu'elle ajouta :
" Au buffet. "

Auprès des tables garnies, il tira une chaise sur laquelle elle se laissa tomber plus qu'elle ne s'assit, pour tenter de retrouver son souffle et calmer ses battements de cœur désordonnés. Pourtant, lorsque, genou en terre pour se mettre à sa hauteur, à moins que cela ne fut une muette demande de pardon, Pierrot lui tendit un verre plein, elle s'efforça de le rassurer :
" C'est bon, ça va passer... mais tu devras te trouver une autre cavalière pour la suite. "
Il eut aussitôt un hochement de tête négatif.
" Oh, bien sûr que si. Tu ne vas pas rester à faire le pied de grue en regardant les autres danser, alors que tu meurs d'envie de te joindre à eux. "
Elle sirota en silence quelques gorgées, puis, baissant la voix afin de n'être entendue que de son compagnon :
" Et puis tu crois pas que je vais continuer à faire la conversation toute seule, non ? "
Ah, elle savait bien qu'elle n'aurait pas dû venir, étant donnée sa récente convalescence, mais elle était tout aussi certaine que son cavalier n'aurait pas osé se rendre au château en solitaire.
" Tu sais que tu es incorrigible quand tu t'y mets ? On ne peut plus t'arrêter. "
reprit-elle du même ton taquin, plein de faux reproches et de vraie affection.
" Allez, accompagnes-moi vers les balcons. "

Le couple aux masques blancs se dirigea donc vers la source d'air frais, et après avoir encore insisté quelque peu, Colombine réussit à convaincre son compagnon à ses vues. Elle-même s'installa sur une chaise dont le seul méfait avait été de se trouver à deux pas, et s'accouda contre la fenêtre pour suivre son Pierrot des yeux, lequel se fut bientôt perdu dans la foule. Ses doigts tapotaient contre la pierre, au rythme bien connu de la nouvelle mélodie jouée par les ménestrels. Non loin, un masque à plumes couleur de vanille observait également les allées et venues.

Pierrot, quant à lui, se sentait assez mal à l'aise de se retrouver en solo. Mais sa belle voulait tellement qu'il s'amuse, et elle le connaissait trop pour pouvoir imaginer que deux danses auraient pu lui suffire... Par contre, comment inviter une nouvelle cavalière, muet qu'il était ? Et laquelle de ces jeunes femmes en fleur voudrait d'un pauvre Pierrot esseulé ? Il continua cependant sa recherche du regard, restant en bordure de la piste, afin qu'une danseuse potentielle puisse le repérer facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 8 Aoû - 15:16


Chou

Le ton affecté de Chou avait un effet répulsif sur son cavalier, mais ne l'empêchait pas de discourir longuement sur la famille royale. Amusée par la contradiction, la fée n'en retenait pas moins les informations fournies. De l'habituel, certainement, mais détaillé et sincère, qui méritait d'y réfléchir à un moment plus propice.

L'homme finit par s'arrêter, palissant légèrement en se rendant compte de ce qu'il venait de raconter. Chou sourit, fière d'avoir réussi à lui extorquer ces confidences – cette nouvelle danse avait réellement son utilité.
Tout en suivant machinalement les pas de son cavalier, elle songea à sa deuxième motivation. Il n'y avait sûrement rien d'autre à tirer de lui. Elle pouvait donc l'envoyer promener, ce qui compenserait justement les surnoms grossiers dont il l'avait affublée durant la danse. La fée arbora un sourire cruel, qui se mua en un rictus lorsqu'il la serra plus étroitement et prit la parole. D'une voix dangereusement basse, elle déclara :

- Une mauvaise fille ? C'est vous, le mauvais garçon, à vouloir profiter du bal pour dépraver les jeunes étrangères ! Pour votre gouverne, je suis cervienne, je ne suis pas noble et je ne suis absoluement pas intéressée par votre personne. Vous avez faux sur toute la ligne. Apprenez à vous servir de votre tête et alors seulement vous pourrez espérer séduire une femme. Sur ce, je vous souhaite le bonsoir, Messire.

Et, sans faire attention à la musique qui ne s'était nullement arrêtée, la brune se dégagea et se dirigea à grands pas vers le buffet.
Un petit four plus tard, sa colère passée, elle jeta un coup d'oeil autour d'elle. Nombreux étaient les couples qui tournoyaient, plus ou moins bien assortis. Elle se mit à observer Vainqueur et sa cavalière, en attendant de se trouver un nouveau partenaire qui lui pourrait lui offrir de nouvelles confidences.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 10 Aoû - 18:36


L’ennui gagnait DragonCat. Il n’avait jamais été friand de Bal et autres mondanités, jugeant cela nécessaire seulement à petite doses. Néanmoins, il se devait d’être présent, ne serait-ce que pour protéger ou plutôt surveiller les faits et gestes de la femme qui « squattait » les balcons un verre à la main.

Elle était là-bas depuis un bon moment déjà, seule, buvant un peu trop à son goût. Soupirant, il se dit qu’il pouvait bien profiter des petits fours non loin de là, l’espace d’une seconde. Il lui suffisait de se tourner et de tendre la main. Elle ne pourrait disparaître en un si court laps de temps.
Cependant, il ne s’attendait pas en se retournant, à heurter une autre invitée qui, dos à lui, ne l’avait pas vu non plus. In extremis, il retint le verre dont le liquide rouge avait faillit s’échapper tandis que son autre bras se tendait vers la femme en noir, pour s’assurer qu’elle ne chuterait pas.

Et puis, il se rendit compte presque instantanément, que cette position ressemblait fort à une invitation à danser. Il n’aimait pas la danse et il n’était de toute façon pas doué pour cet exercice.
Il grommela intérieurement avant de demander d’une voix grave :

- Veuillez me pardonner, je ne vous avais pas vu. Peut-être…qu’une danse ? Afin de m’en excuser.

Il s’était senti piégé, obligé de proposer cette danse. Mais qu’avait-il à proposer d’autre après pareille impolitesse….Derrière son masque et son éventail, il lui sembla que le regard de la Dame le jaugea rapidement. Il se félicita intérieurement d’avoir si bien choisi son déguisement. D'une part, son apparence générale ne donnait pas envie de l'approcher et d'autre part, rien ne dépassait des pans de tissu qui le recouvraient, affublé de la sorte, il était réellement méconnaissable et c’était incognito qu’il pouvait faire son travail au mieux.

Un dernier coup d’œil au buffet, à regret, il n’y toucherait peut-être pas dans l’immédiat. Un dernier coup d’œil à sa protégée, qui n’avait pas bougé d’un pouce. Etait-elle déjà saoule ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 14 Aoû - 11:21



Comme elle le pensait, elle avait joué la bonne carte. Contrairement à toutes ses donzelles qui cherchaient à séduire le Roi en douce, elle avait préféré se cacher aux autres, mais se dévoiler à l’homme qu’il était. Et son plan avait l’air de fonctionner.

Vainqueur d’abord déstabilisé, n’avait pu que la flatter. Et son sourire à elle, ne l’avait pas quitté tant elle savait qu’il plaisait à son hôte. La façon qu’il avait de s’exprimer tout en dansant était exquise et elle profitait grandement de ce moment, sans même se préoccuper des autres prétendantes.

Leur danse, telle un ballet délicat aurait pu faire pâlir d’envie n’importe quel couple présent. Et si la renarde précédente s’était enfuie en courant face à l’étreinte de son Roi avec l’ourse, qu’allait-il en être maintenant que toutes comprendraient que le Roi avait entre ses mains sa Reine de bal. Et Reine de bal n’était qu’un début.

Confiante, elle continua son petit jeu de séduction tout en observant Vainqueur. Elle ne voyait pas grand-chose sous le masque du chevalier, hormis un regard brillant et intense qu’elle s’évertuait à ne jamais quitter. Il serait un grand Roi, vaillant et juste, cela se lisait dans son regard. Et dans ses rêves les plus fous, elle se voyait aisément à ses côtés, régnant sur les Quatre-Duchés.

Aussi, lorsqu’il reprit la parole pour expliquer ses différents avec son père, elle ne put que répondre, charmée qu’il s’inquiète de la façon dont elle avait interprété l’incartade. La jeune femme était intelligente et rusée. Elle avait compris bien vite que son père n’arriverait à rien avec un homme comme Vainqueur. Ce n’était pas son cas à elle. Elle maîtrisait cet art de la séduction et de la manipulation de cour, et ses sentiments à l’égard de Vainqueur n’avaient qu’un seul but : jouer les marionnettistes.

Après une volte parfaitement exécutée, elle attendit que la danse les rapproche un peu afin de ne pas avoir à le hurler dans la foule. Ce genre de confidences ne devait pas s’ébruiter. La rudesse avec laquelle Vainqueur avait traité son père resterait entre eux.

- Messire, je vous en prie. Vous êtes un homme d’honneur et vos responsabilités ne vous laissent aucun répit quant à l’attitude à adopter pour vous faire respecter. Ma famille ne vous tient pas rigueur de cette « leçon », que vous avez bien voulu nous apporter. Ni mon père, ni moi-même.

Elle avait reprit son terme exact, persuadée qu’il serait du meilleur effet et pour répondre à l’autre question, elle s’avança un peu plus encore, se plaçant à la limite de la bienséance avant de lui sussurrer à l’oreille :

-Quand au château, il est à votre image et il me ferait plaisir de vous rendre visite plus souvent.

Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 14 Aoû - 13:10



Foxy

Foxy avait tenté de résister, Foxy avait échoué.
Lentement, la peur fit face à la honte alors que le voleur se rendait compte du ridicule et de l'inutilité de sa réaction. Il n'y avait personne d'autre que son geôlier du moment pour l'inquiéter.
Surement le rouge lui vint-il aux joues, mais heureusement, son masque le dissimulait au regard de cet effrayant inconnu. Le coeur battant à en faire résonner sa poitrine, Foxy conserva son attitude défiante mais mis fin aux tentatives d'escapades pour mieux affronter son destin.
Au bout des 20 tours sur elle-même, il peinait à conserver son équilibre mais avait retrouvé l'usage de ses pieds. Suffisamment pour reprendre un peu de contrôle sur la danse et effectuer un pas de deux.
Qu'on n'aille pas le croire dépourvu d'agilité! Il savait danser mieux que personne! Peu importait les menaces de cet homme, il ne craignait personne et surtout pas un beau parleur.
Et il le prouva en reprenant la ronde, vif alors qu'il en profitait pour se glisser sous le bras de son partenaire de danse.
Foxy assura son emprise sur la main qui retenait la sienne et vint se placer dans le dos de Salto, là où il pourrait plus difficilement jouer de sa force, à bout de bras. La surprise avait toujours été son principale atout, en plus de la fourberie dont elle fit montre sans hésiter en frappant du pied derrière le genou de son agresseur dans l'espoir de le mettre sur les rotules.
Il avait bien mérité une petite sérénade! C'est en tout cas ce qu'il se disait, plein de hargne et prêt à en découdre tel un David face à son Goliath.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 18 Aoû - 0:19


Félix

La danse fut belle, très belle, mais pas assez. Pas assez pour se prolonger encore, ce qui certainement aurait eu l'air louche. Déjà Vanille s'éloignait vers les balcons, après un sourire radieux qui le laissait encore hésitant : le rire de la jeune femme avait-il été franc, ou moqueur ? L'avait-elle remercié pour l'instant échangé, ou le divertissement ?
Mais près tout peu lui importait : car si elle avait rit, elle avait rit du masque, et du masque seul. C'était tout l'intérêt du Bal, et de cette deuxième danse il saurait se contenter. L'instant avait été court mais agréable, et la soirée encore pleine de promesses. Félix se mit donc en quête d'une autre cavalière.

Un quête tranquille, car il s'accorda une pause en cette troisième danse. D'abord vinrent les paroles de Bienséance, qui dispensa flatteries et encouragements appuyés : par ses cavalières Vainqueur était désormais cerné ! Mais il n'allait pas le plaindre d'une si belle compagnie, pas plus qu'on ne pouvait blâmer le zèle de la Reine-mère : la valse avec l'ours avait dû lui donner des palpitations, à elle qui cherchait une tête bien faite pour son rejeton.
S'approchant du buffet, près duquel il dégusta une nouvelle coupe, Félix observa sans hâte les pirouettes des danseurs, rêvant à cette histoire de Roi et de Reine du Bal. Bien sûr cela serait Vainqueur et sa princesse - en la personne, peut-être, de cette blonde toute en dentelles, et qui ne manquait pas de grâce ? Leur valse était délicieuse, mais dans la foule un coupe de masques modestes n'avait rien à leur envier, par la vitesse et la dextérité. Le combat serait rude. Félix reposa sa coupe avec résolution.

Une jeune fée brunette arriva fort à propos. Il l'observa à loisir tandis qu'elle contemplait, immobile, la fin de la troisième danse - les yeux rivés sur le couple royal, comme tant d'autres dans la salle. Lorsque la mélodie décrut, le Chat franchit les quelques mètres qui les séparaient, et lui tendit la main en signe d'invitation :
- M'accorderiez-vous cette danse ? demanda-t-il, sourire aux lèvres, selon la formule de courtoisie. Derrière son masque, ses yeux brillaient lorsqu'il poursuivit :
- Il y a un titre en jeu et l'on serait bien fou de ne pas tenter sa chance... Ne croyez-vous pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 18 Aoû - 12:18


Moretta

Soudain, sans qu'elle n'ait rien vu venir, quelqu'un la bouscula. Moretta étouffa un petit cri et se retourna ; son verre de vin instable dans une main, l'homme-dragon lui tendait l'autre. Elle n'aurait su dire s'il avait l'air gêné, car son masque étrange lui couvrait intégralement le visage. Cependant ses paroles trahissaient un tel sentiment :

- Veuillez me pardonner, je ne vous avais pas vue. Peut-être…qu’une danse ? Afin de m’en excuser.

Le tout étant fort galant, mais manifestement contraint. A moins d'être très bon acteur, l'inconnu ne l'avait pas bousculée (manœuvre centenaire) dans le seul but de l'inviter. Moretta aurait pu se demander pourquoi il se sentait ainsi obligé de la "dédommager" ; mais autre chose occupait son esprit.

Elle connaissait cette voix. Où l'avait-elle entendue ? A qui appartenait-elle ? Elle détailla l'homme-dragon mais rien ne perçait à travers son costume, si ce n'est sa grande taille et la couleur de ses yeux. C'était comme un cheveu au bout de la langue. Aussi s'empressa-t-elle d'accepter l'invitation maladroite, bien que très peu portée de même à danser : elle n'était pas venue ici pour s'amuser.

- Volontiers !

Hésitante, elle saisit la main tendue et ils rejoignirent la piste, où la quatrième danse s'amorçait à peine. Elle se concentra d'abord sur ses pas : elle n'était pas familière des danses de la Haute - mais une valse, passait encore. Quand le mouvement circulaire devint automatique (d'ailleurs son compagnon ne paraissait pas beaucoup plus doué qu'elle, ce qu'elle nota comme un indice supplémentaire), elle reporta sa pleine attention sur l'homme-dragon.

- D'où nous venez-vous, Messire ? commença-t-elle, s'efforçant de ne point paraître trop avide d'informations. Mais sur le bout de la langue, le cheveu la démangeait.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 21 Aoû - 17:56


Le Chevalier Masqué

Le ton de la confidence et surtout son contenu lui arrachèrent un gloussement moqueur. Le mensonge était bien trop grand pour que Vainqueur ne puisse y répondre par un brin d'ironie. Si telle était vraiment l'état d'esprit de Raki, autant qu'il aille taper ainsi sur tous ses Ducs et que sa mère ravale ses analyses de la politique des Duchés. Certes il s'amusait de la flatterie, mais il accordait généralement bien peu en contre-partie.
Bah, telles étaient les manières à la Cour et il avait commencé le premier à jouer ce petit jeu. Autant le continuer se disait-il en maintenant son sourire sur les lèvres, tentant de deviner la réponse qu'elle donnerait à sa dernière question. Son sourire s'élargit lorsqu'il entendit les mots murmurés au coin de son oreille. La petite Lunabille était bien sûre d'elle pour s'avancer autant, et Vainqueur ne boudait jamais son plaisir face à un adversaire audacieux lorsqu'il s'agissait de le remettre à sa place.

- J'adore effectivement tout ce nouvel agencement, ces décorations rajoutées depuis Prospère, cette ambiance de fête... Castlecerf ne pourrait en effet plus me ressembler qu'en ce moment.

Il ne fit aucun effort pour rendre son mensonge crédible, l'idée étant visiblement qu'elle comprenne qu'elle se plantait sur toute la ligne. La pensée qu'il la taquinait amicalement le fit douter un instant, s'amusait-il à ses dépens ou rentrait-il en fait dans son jeu ?
Le jeune roi profita d'un nouveau tour de piste pour reprendre ses esprits et un peu de distance avec l'attitude envahissante de sa partenaire. Il n'avait pas besoin de se tracasser, vraiment, ce n'était qu'un bal voulu par sa mère et il n'avait qu'à se comporter avec le simple minimum de tenue requis de lui.

- Je veux bien être votre roi Sérénité mais je ne vais pas m'amuser à vous dicter vos déplacements, vous être libre de passer en Cerf quand bon vous semble. Mauvais choix : se foutre complètement de sa réponse lui faisait zapper les titres et suggérait presque une proximité familière. Vainqueur soupira et bailla à moitié : ces nuances de cour l'assommaient plus encore que les coups d'épée de Brun, malgré les yeux brillants de sa cavalière qui tentaient de le tenir accroché. Il chercha à se dégager quelque peu de sa pseudo-invitation. Par contre, je vous avoue que mon emploi du temps est assez chargé pour les mois à venir et je ne sais si j'aurai beaucoup de temps à vous accorder. Les... responsabilités ne me laissent aucun répit comme vous dites.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 29 Aoû - 22:25



D’abord hésitante, la Dame avait fini par accepter la requête avec un certain enthousiasme, ce qui surprit quelque peu Dragoncat. Mais après tout, le but du Bal était de danser et de s’amuser, une Dame ne pouvait qu’apprécier ce genre d’activité. Il se contraint donc à laisser la jeune Vanille qu’il surveillait de loin, l’espace de quelques minutes pour une danse de dédommagement.

C’était bien le terme, car il n’aurait dansé pour rien au monde en cette soirée. Il détestait la danse et n’était de toute façon pas très doué pour cela.
Après s’être assuré du coin de l’œil que sa protégée était toujours appuyée à la rambarde dehors, prenant l’air très certainement après plusieurs verres avalés trop vite, il accompagna son invité sur la piste alors que la musique s’amorçait.

Tout comme lui, elle ne paraissait pas à l’aise. Etonnant jugea-t-il. Toute Dame noble de naissance savait danser. Ce détail le fit se raidir un peu plus, alors qu’il tentait de percer à jour la belle à l’éventail.

Elle ne se fit pas prier pour entamer la conversation, là encore, il en fut surpris. Cette voix néanmoins, lui rappela quelqu’un. Il n’aurait su dire à qui elle appartenait cependant. Une honte, pour le rôle qu’il tenait à Castercelf. Cette idée lui arracha un sourire jaune, bien dissimulé sous son masque.
Un pas sur le côté, un autre en arrière et encore un de coté, puis en avant….quel ennui…et rien pour lui donner l’excuse de ne pas répondre à cette question.

Le bal était costumé pour préserver les identités, il ne comptait pas déroger à la règle.

- Pas de Castercelf, répondit-il tandis qu’il enchainait un pas de valse. Et vous-même ?

L’accent de la jeune femme indiquait qu’elle non plus n’étais pas d’ici. Décidément, cette fête des moissons attiraient tout un tas d’étranger en Cerf. Il devrait être prudent et un petit interrogatoire indirect s’imposait.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 29 Aoû - 23:07



La moquerie était cinglante. Etait-elle allé trop loin ? Le comportement du Roi lui avait laissé penser qu’elle le pouvait et à présent…il l’a remettait à sa place. C’était cruel. Mais elle n’allait pas s’avouer vaincu pour autant. Il lui restait la fin de la danse pour se montrer sous son meilleur jour. Elle continua donc à exécuter ses pas au rythme parfait et profita d’un tour sur elle-même pour détourner son regard de Vainqueur, afin de redonner un peu d’air à ses idées.

Alors, tandis que la mélodie la ramenait dans les bras du Roi pour une nouvelle passe de danse, elle lui lança :

- Je ne parlais pas des décorations ou de l’aménagement Sire, mais plutôt de la robustesse mais aussi de la grandeur de votre forteresse. Je n’en gardais que des souvenirs vagues.

Toutefois, son sourire si étincelant avait disparu, visiblement vexée par les mots de son souverain. Une nouvelle flamme animait ses pupilles, colère sourde après elle-même de s’être autant laissé aller. Elle ne voulait pas paraître godiche devant Vainqueur, et elle n’avait pas menti, elle trouvait la citadelle à son goût.

Lorsqu’il reprit à son tour la parole, ces premiers mots rencontrèrent un écho rougissant sur les joues de la jeune femme. « Etre votre Roi », voilà qui lui donnait véritablement espoir.

Elle se rassura en pensant que son masque camouflait suffisamment ses joues car elle sentait la chaleur qui lui brûlait les pommettes. Mais elle ne devait pas s’emballer, au risque là encore de se faire recadrer en moins de deux.
Alors qu’il la faisait tourner sur elle-même une fois, deux fois, avant de reprendre sa main, elle le regarda avec intensité et un soupçon d’hésitation.

- J’ai menti, lâcha-t-elle jouant carte sur table. JE ne vous en tiens pas rigueur.


Elle marqua une pause, le temps qu’il saisisse ce dont elle parlait, et l’instant d’après, lorsqu’elle en fut sûre, elle reprit :

- J’accepte l’invitation avec plaisir, quand à vos absences, je m’en accommoderais. Votre mère me donnera bien des nouvelles je présume, à moins que vous-même, trouviez quelques minutes pour quelque écrit envoyé par pigeon voyageur ?

Il était hors de question de reperdre Vainqueur pour dix ans. Par n’importe quel moyen, elle se devait de garder le contact, elle se devait d’être là, présente, qu’il soit bien conscient de son existence. A nouveau, son sourire radieux s’afficha alors que la musique soufflait ses dernières notes.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 2 Sep - 20:59


Chou

Chou observait Vainqueur et sa cavalière, mais aussi Bienséance. A en croire l'expression de la Reine, le bal avait enfin pris la tournure qu'elle désirait. La partenaire de son fils n'était plus une ourse mais une jeune femme séduisante et de haute noblesse étant données sa grâce et sa maîtrise parfaite de la danse. Un bon parti pour le Roi, et même si ce n'était pas celui que Bienséance convoitait pour lui, elle devait se réjouir de le voir se plier à ses exigences et se prêter au jeu de ce bal en dansant avec des femmes de son rang.
Quant à l'identité celle-ci... La fée avait bien quelques doutes, mais rien de concret. Elle se débrouillerait pour l'apprendre un peu plus tard dans la soirée.

Lorsque la danse s'acheva, elle regardait toujours le couple afin de voir si la fin de la musique marquait celle de leur duo si contemplé. Mais alors un homme au masque de chat s'approcha, main tendue, et lui proposa de danser. Chou le toisa un instant, ses yeux brillants, son sourire engageant, ses paroles enthousiastes. Paroles qui ressemblaient fort à celles qu'elle avait utilisées tantôt pour retenir son précédent cavalier. Mais lui ne ressemblait pas au rustre qu'elle avait eu le malheur d'aborder.

- Volontiers Messire, fit-elle en répondant à son sourire.

Et la fée attrapa la main tendue avec une petite révérence. Alors que la musique commençait, elle regarda franchement son partenaire :

- Je ne pense pas que nous ayons des chances de remporter le titre, mais il est toujours plaisant d'essayer !
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 5 Sep - 0:45


Le Chevalier Masqué

Voir la jolie fleur perdre son sourire était une petite victoire, que Vainqueur ne manqua pas d'apprécier. Gagner avait toujours bon goût, et cela le remit dans d'assez bonnes grâces pour apprécier la réponse de Sérénité : peut-être qu'au final, la pirouette de la jeune noble n'était pas totalement feinte, et qu'elle pensait sincèrement ses compliments. Le roi ne savait vraiment à quoi s'en tenir avec cette cavalière, et seule la danse ne souffrait aucune hésitation.

Elle le surprit encore. Il faillit presque en rater une mesure, haussant un sourcil en attendant l'explication. Ô combien appréciable. Vainqueur sentit son sourire s'élargir malgré lui, toujours légèrement plus carnassier et excité que simplement bienveillant et gentilhomme. Sérénité piquait son intérêt et savait le toucher là où il fallait : aurait-il seulement relevé une telle affirmation si elle ne venait pas se poser en opposition à la précédente, plaçant la jeune femme en individu face à sa famille ?
Conquis, il ne put qu'acquiescer aux dernières remarques de Sérénité. La danse se terminait, mais il se sentait redevable d'encore quelques mots avant de laisser filer sa cavalière.

- Si tel est votre plaisir, je tâcherai de m'y appliquer, confirma-t-il tout en prenant la main de sa partenaire pour y déposer un baiser. Les doigts étaient doux et fins dans les siens et il les retint un instant, tirant de nouveau sa cavalière à lui à porter de quelques murmures. Vous êtes le plus beau parti du royaume, dame Lunabille, et je ne suis pas fou au point de ne pas le voir. Nos routes ne seront forcément bien éloignées, et si le temps n'est pas encore opportun car nos familles doivent bien négocier cela quelque peu - comment s'amuseraient-elles sinon ? - et car tel n'est pas mon souhait actuel, il est toutefois heureux de constater nous formons un bon couple... de danse tout du moins.

Le roi s'inclina de nouveau, pour mettre fin à l'échange et à la danse. Quelques pas en arrière et un coup d'oeil vers sa mère plus tard, Vainqueur était de nouveau en train de solliciter ces dames, l'esprit un peu ailleurs. Si la raison et la diplomatie devaient un jour lui faire prendre femme, les meilleures chances revenaient à la Lunabille. Au moins alors était-elle jolie et avait-elle de l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 5 Sep - 23:17


Salto

Le petit fourbe ! L'infâme dragonet !
D'une poussée bien placée, et d'un coup derrière les genoux, il avait mis Salto à terre. Celui-ci glissa sur le parquet trop bien ciré, et glisserait certainement encore à cette heure s'il n'était venu s'arrêter, dans un "pouf" moelleux, dans le faux-cul d'une Dame. L'intéressée poussa, bien sûr, un cri outragé. Ce couinement suraigu que seules les femmes de la Cour étaient capables d'émettre.

- Mes hommages, Madame répondit-t-il, en se relevant avec agilité. Ainsi à genoux, il avait l'air d'un soupirant burlesque.
Les joues empourprées sous son maquillage, l'inconnue s'était déjà détournée, retournant à sa danse avec des mots de mécontentement. Cela convenait tout à fait à Salto, qui avait d'autres dragonets à fouetter.

Faisant volte-face, il se retourna vers Foxy, qui à sa grande surprise, n'avait pas bougé. Ma parole, il tenait même ses petits poings serrés ! La bestiole ne manquait pas de cran. Salto se surprit à sourire. En temps normal, voilà qui aurait mérité une bonne raclée ! Voler, d'abord, provoquer, ensuite... oui : une raclée gratinée !

Mais voilà : c'était jour de fête. Il paraissait qu'en temps de carnaval les petits pouvaient s'autoriser toutes les audaces. Salto palpa sa magnanimité : oui, c'était un jour particulier... dont lui aussi, il comptait bien profiter !

Une fois n'est pas coutume, il tira sa révérence au malfrat.
- Bien joué, petit gars ! Passe pour cette fois : ce soir est jour de grâce... lança-t-il, alors qu'autour de lui valsaient les danseurs.
- Mais ne t'avise pas de recommencer ! Je t'ai à l’œil, et cette salle et bien gardée... Vole, dragonet ! Ou plutôt, non : abstiens-toi !

Et, tâchant de ne heurter personne, pour changer, il se faufila vers les balcons en quête d'un peu d'air frais. Non sans tenir ses promesses et surveiller, de derrière son masque, la petite silhouette écarlate. A vrai dire, agir ainsi lui faisait un drôle d'effet. Mais il était sensé être autre, ce soir... Il était loin d'imaginer le prochain larcin de la bestiole ; sans quoi, il serait resté lui-même !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue au bal [août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» [Présentation] Bienvenue à la Chorale Artésienne !
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Couloirs et salles communes :: Archives V1 et V2
-