AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bienvenue au bal [août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 21 Déc - 15:44


Bétyle

L'inconnu ne dit rien, ses gestes répondant par énigmes.
Le premier était plutôt clair, le second l'intriguait assez.

Amusée, Bétyle proposa :
- A cœur vaillant, rien n'est impossible ?

A moins que vous ne me l'offriez, ce cœur ? reprit-elle en posant un baiser furtif sur le coin des lèvres de son cavalier, étourdie par la danse et le vin sucré.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 22 Déc - 18:42


Pierrot & Colombine

Pierrot avait visiblement des progrès à faire pour parvenir à s'exprimer correctement en utilisant uniquement des signes. Entre deux tours de sa pimpante cavalière, il ponctua la prime proposition de celle-ci par un mouvement de main penchant d'un côté puis de l'autre, pour signifier, assez clairement espérait-il, que c’était dans ce goût-là, mais pas exactement ce qu'il avait voulu exprimer. Comment pouvait-il bien rendre l’idée que danser avec le cœur constituait l'essentiel pour lui ? Il n'eut pourtant pas le loisir de s'interroger beaucoup plus sur la question.
Le mouvement de recul qui suivit, lui, ne laissait aucun doute sur le fait que non, il ne s'agissait aucunement de ce que Bétyle supposait. Allons bon ! Pierrot était venu au bal avec sa Colombine, même s'il l'avait laissée à se reposer à l'autre bout de la grande salle. S'il avait eu besoin de quelqu'un d'autre, c’était uniquement pour danser. Restait à espérer que la jeune noble ne se vexe pas de trop de son net refus, et qu'aucun vieux barbon n'en vienne à l'assommer lui de ses reproches. Par le jeu toujours mouvant des couples alentours, il parvint à gagner un regard vers la chaise où sa compagne s’était assise, mais la trouva vide. Sans pourtant s'en inquiéter, Pierrot continua à faire virevolter sa cavalière, gardant pourtant toujours un minimum de distance prudente.

Pendant ce temps, alors que les danseurs continuaient à s'en donner à cœur joie sans prêter attention à ce qui se passait dans le reste de la salle, Colombine, à mi-chemin des fenêtres et du buffet, se sentit soudain bien plus vacillante qu'auparavant. Sa main chercha quelque chose auquel se raccrocher, mais il n'y avait rien ni personne pour la soutenir dans l'instant. De faiblesse, elle tomba à genoux, le visage aussi pâle que son masque immaculé. Seuls ses plus proches voisins pourraient l'entendre prononcer le nom d'un arbre, d'une voix sans force qui n'atteindrait pas son destinataire.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 23 Déc - 1:36

Rose


On ne peut pas dire que Rose s'amusait vraiment. Elle n'était pas là pour ça.

Son "déguisement" lui avait attiré de nombreux regards curieux. Sa maîtresse n'y était pas allée de main morte, comptant être représentée, et bien représentée, lors de cet événement majeur. Les coiffures chargée de fleurs avaient pris des heures, sans parler du maquillage qui était leur véritable camouflage aux yeux du monde, à moins qu'il ne s'agisse de mieux se faire voir. Il recouvrait les visages délicats de couleurs chamarrées, allant jusqu'à servir de vêtement sur les jambes dénudées. Car les robes étaient courtes, pouvait-on s'en étonner ?

Rose n'avait pas à se plaindre, car les talons étaient raisonnablement hauts. Il fallait bien qu'elles puissent danser ! Elle-même s'était plusieurs fois livrée à l’exercice, bien que cela ne fût pas son fort. On lui avait murmuré bien des choses à l'oreille, mais elle ne s'était pas laissée mener jusqu'à l'oreiller. Ce soir, le but n'était pas d’attraper l'homme, mais d'éblouir la foule. C'était bien plus reposant, même s'il fallait pour cela se laisser emporter dans des tournoiements ridicules.

Elle échappait tout juste des bras d'un cavalier, et se dirigeait d'un pas chaloupé vers le buffet lorsqu'une femme tomba à genoux, à côté d'elle, en répétant quelques mots inintelligibles. Elle était bien pâle. Sans réfléchir à deux fois, Rose s'approcha d'elle et la releva, un bras ferme soutenant sa taille. On eût dit qu'elle avait l'habitude de ce genre de situation.

- Que vous arrive-t-il ? demanda-t-elle de sa drôle de voix en s'éloignant lentement vers les fenêtres. Un peu d'air frais ferait du bien à l'inconnue.
Elle avait déjà jaugé du regard l'absence de corset et le tour de taille de Colombine.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 23 Déc - 1:58


Bétyle


Bétyle rit, moitié de sa propre bêtise moitié de l'attitude effarouchée de son cavalier. Le voilà qui regardait partout autour de lui, comme si sa moitié allait fondre sur lui comme un aigle sur une musaraigne. Au moins n'interrompit-il pas la danse, même s'il avait mis entre eux une distance plus que raisonnable.

- C'est bon, je ne mord pas...
sururra-t-elle, moqueuse. J'ai compris le message : ce pauvre cœur est sous clé.

Elle se rapprocha légèrement de lui, commençant à anticiper les mouvements sophistiqués qui suivaient, et reprit d'un air boudeur :
- Vous allez me laisser toute seule avec mon silence ? Ce n'est pas très galant. Vous ne voudriez pas que je m'ennuie, tout de même ? Attention : quand je m'ennuie, j'embrasse.

Et elle se fendit d'un sourire trop brillant. Elle allait passer pour une folle, mais qu'importe ? Elle s'amusait bien !
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 3 Jan - 21:26


Pierrot & Colombine

Pas tout à fait rassuré malgré l'assurance de sa cavalière, c'est que les nobles, ça pouvait avoir des réactions inattendues, Pierrot finit tout de même par afficher une expression amusée. Elle avait peur de s'ennuyer ? Eh bien, soit, il allait s'assurer que ce ne soit pas le cas. La voilà qui s’était rapprochée, ça tombait bien pour ce qu'il avait en tête. Si elle pensait qu'il avait donné tout l'enthousiasme que lui inspirait la danse, il allait se faire un plaisir de lui démontrer le contraire. Mais il ne desserrerait pas les dents, ça non. Il avait parié avec Geste, et il comptait bien aller au bout de sa résolution pour la nuit, bavarde et taquine cavalière ou pas.

Sans prévenir, il se mit donc à calquer ses pas de danse sur un rythme double de celui le plus évidemment suggéré par la musique, et que l'immense majorité adoptait. Mais il ne comptait pas laisser Bétyle de côté : l’entraîner dans la même vitesse était au contraire tout le but de la manœuvre, et il n'y manqua pas. Lui-même ne tiendrait pas bien longtemps à cette allure, pourtant, à moins que la jeune femme aux cheveux de feu ne soit plus endurante qu'elle n'y paraissait, elle se fatiguerait certainement la première.

Colombine, elle, n’était en état de relever ni l'apparence de sa sauveuse, ni son accent. Tout ce qu'elle put noter, ce fut que l'inconnue était capable de l’empêcher de s'affaisser complètement, et il ne lui en fallait pas plus pour l'instant.
« Trop tourné, trop vite... »
tenta-t-elle d'expliquer, tout en s'agrippant de ses forces vacillantes au bras de Rose, pour tenter de s'ancrer dans une stabilité qui ne voulait pas revenir. Certes, elle-même ne tournait plus, mais il lui semblait que la salle entière, autour, était lancée dans un tourbillon aussi enthousiaste que les pas de danse de son Pierrot. Elle aurait d'ailleurs voulu le chercher des yeux, mais tout tournoyait de trop, et elle n'arrivait pas à fixer son regard. Elle se laissa donc entraîner, du moins tant qu'elle ne put deviner la destination. Un courant d'air venu des fenêtres qu'elle avait quittées un instant plus tôt la fit frissonner, et elle esquissa un signe de tête négatif.

« Trop froid ici. »
Pourtant loin d’être frileuse d'habitude, elle regrettait maintenant de ne pas s’être vêtue plus chaudement, et serrait ses coudes contre elle sans pourtant lâcher l'autre femme. Par El, elle aurait mieux fait de rester paisiblement auprès de sa petite Mélisse, plutôt que de se précipiter comme si de rien n’était à ce bal... mais elle avait choisi en connaissance de cause, du moins l'avait-elle cru, et ne pouvait donc s'en prendre qu'à elle-même si elle se trouvait dans cette position.
« Le buffet, il faudrait... à manger, »
requit-elle en s'agrippant de plus belle à sa sauveuse, comme elle se sentait bien trop proche de l’évanouissement.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 29 Jan - 6:11


Lorsque le chevalier masqué entoura ses épaules d’un bras détendu, elle ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil autour d’elle. Par Eda, comme elle devait faire des envieuses sans même le vouloir !!
Mais cette familiarité lui fit du bien. A mieux y regarder, les deux petits cousins possédaient quelques traits de caractères communs tel que la fougue, l’entêtement et l’envie de fête.
Alors peu lui importait les regards et les commérages. Ce soir, elle voulait profiter de ce que la citadelle pouvait bien lui offrir et à première vue, il s’agissait simplement d’un lien de famille le plus chaleureux et le plus audacieux qu’elle n’eut jamais connu.
Glace n’était pas connu pour ses effusions de sentiments, de ce fait, elle était peu habituée à ce genre de contact avec un homme.
Leurs éclats de rire échangés, la discussion tournait aux commérages et aux secrets. Devait-elle les partager avec lui ?

Le chevalier masqué se comportait comme un adolescent, trop curieux de connaître prétendants et histoires romantiques aussi insolites qu’irréelles. Vanille ne put que rire de plus belle devant ce comportement totalement désinhibé. D’un certain point de vue, elle était ravie que son cousin se livre aussi naturellement à elle, alors qu’ils ne se connaissaient que depuis peu.

- Alors, si tu ne me vois ni comme ta cousine, ni comme l’un de tes artiseurs, je serais curieuse de savoir à quoi je corresponds dans ton esprit ?
Elle laissa planer quelques secondes, comme pour lui laisser le temps de réponse, puis afficha un comportement complice.
Elle aurait très bien pu lui avouer que de toute la populace ainsi réuni, elle n’avait cherché à apercevoir que le Maître d’Arme, mais les deux bougres étaient amis. Oui, elle aurait pu, mais elle n’en fit rien.

- Je crois bien qu’en dehors de ton garde, personne n’est malheureusement tombé sous mon charme, ou devrais-je plutôt dire sous le charme de Glace Loinvoyant ?

Son sourire se fit légèrement plus triste et sur le ton de la réprimande elle reprit :

- Voyons….je ne vois pas un seul homme dans cette forteresse qui oserait se dresser contre la volonté de mon père et quand bien même ! Penses-tu qu’un homme possédant un minimum de jugeote s’intéresserait à Acuité Loinvoyant ? J’hésiterais à le féliciter pour son grand courage ou pour sa grande folie.

Et sur ses mots, elle leva son verre en le faisant tinter contre la coupe de son grand cousin, avant de le boire cul-sec.

- Ouep ! je lève mon verre à moi-même ! Artiseuse du clan de vainqueur Loinvoyant qui restera très certainement vierge jusqu’à sa mort !

Et sur ses mots, elle fit mine de poser sa main devant la bouche, comme si elle venait de proférer une grossièreté. Son visage s’illumina à nouveau en un sourire ouvert et sonore. Puis, un en mouvement parfait, elle fit une révérence à Vainqueur et le salua d’un geste du verre avant de s’éloigner. D’ores et déjà, les dames qui les surveillaient s’avancèrent, trop pressées d’obtenir les faveurs du Roi.

Vanille se retourna une dernière fois sur l’homme masqué et lui fit un clin d’œil sans même savoir si, emprisonné dans ce tourbillon d’hormones en furie, il pouvait lui rendre la pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 16 Fév - 22:27


Rose

L'air frais ne réussissait manifestement à la jeune femme défaillante. Au moins, si son corps s'alourdissait, avait-elle encore la force d'énoncer ses souhaits. Que Rose se mit en quête de satisfaire, sans poser davantage de questions.

L'Oiselle traîna donc Colombine jusqu'à la longue table du buffet, tout en pestant intérieurement contre ces masques qui les regardaient avec curiosité sans pour autant les aider. Sans doute pensaient-ils que la pauvre fille était saoule.

- Poussez-vous, lança Rose sans ménagement au grand blond qui leur barrait l'accès, un verre de vin à la main, avant de... oui ! de saisir sa protégée sous les aisselles et de la hisser littéralement sur la table. Il fallait qu'elle s'assoie, et il n'y avait pas de chaises. C'était aussi simple que ça.

Puis, de sa main peinte, elle saisit le plateau le plus proche et - sucrés, salés, quelle importance ? - engouffra un à un les petits fours entre les lèvres de la pâlotte, sans se soucier des regards médusés de l'assistance.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 23 Fév - 16:26


Bétyle

A peine avait-elle lancé sa mutine menace que le Pierrot s'emballa... pour la danse, doublant l'allure du pas. Entraînée, affolée, Bétyle s'agrippa à la taille de son cavalier et tenta de suivre le rythme. En vain : au bout de quelques minutes, la résille noire qui maintenait ses cheveux captifs se détacha, libérant son encombrante chevelure. S'en était fini de son bel anonymat. Et puis un pied se mit de travers et elle faillit tomber, se raccrochant in extremis aux bras de l'agité. Contrariée, presque furieuse, Bétyle cessa tout à fait de danser.

- Êtes-vous dérangé ? Tourner à cette allure ! s’écria-t-elle, le souffle saccadé.
- Vous voulez que je finisse comme l'autre fille là-bas ? dit-elle en pointant du doigt, à côté de l'émeute féminine qui se formait autour du Roi, la pâle Colombine qu'elle venait juste d'apercevoir.
La pauvresse était moitié affalée sur la table du buffet, tandis qu'une originale à la jupe outrageuse lui donnait à béquer. Une honte publique qu'elle se garderait bien de partager. Et tant pis si le titre de Reine du Bal revenait à une danseuse plus audacieuse !
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 25 Fév - 19:57


Pierrot & Colombine

Colombine aurait voulu protester, qu'elle en aurait été incapable. Pourtant, elle avait plutôt en tête des remerciements pour sa sauveuse, aussi étrange que soit son accoutrement. Et elle se sentit trop soulagée d’être de nouveau assise pour pouvoir trouver quoi que ce soit à redire sur l'endroit où elle avait été déposée. Elle mâchonna les premières bouchées de nourriture, avant de lever une main face à l'afflux.
" 'ouchment... "
tenta-t-elle la bouche plus que pleine, avant de se détourner un peu pour éviter que la femme, qui semblait piocher dans une corne d'abondance sans fond, ne lui fournisse encore plus de réserves.
" 'a va, 'a 'uffit, "
insista-t-elle avant de terminer tout à fait sa becquée de gros oiseau.

" Merci, "
put-elle enfin articuler avec un franc sourire à l'intention de Rose.
" ça va aller maintenant. C’était juste un instant de faiblesse. Je crois que je vais devoir rentrer plus tôt que ce que j'aurais imaginé. "
Une petite moue de contrariété se forma sur son visage : la soirée aurait pourtant pu être riche en inspiration, et peut-être bien, la fin, plus que le début. Quoique, ils en avaient déjà vu suffisamment pour ne pas avoir à se plaindre. Et elle n’était pas venue pour se donner en spectacle, pour une fois. Cependant, avant de penser à décamper, il lui fallait retrouver son cavalier. Et elle ne se sentait pas suffisamment d'aplomb pour se mettre à sa recherche seule, sans compter qu'elle n'avait aucune envie de s'approcher de la piste de danse où il se trouvait forcément : ces endroits-là étaient toujours ceux qui généraient le plus de chaleur, et il lui semblait qu'elle ferait mieux d’éviter tout brusque changement de température.
" Est-ce que je peux abuser encore de votre gentillesse ? Mon compagnon doit se trouver parmi les danseurs. Un grand pierrot. Vous voudriez bien essayer de le ramener jusqu'ici ? "

Le danseur en question, tout à sa folle sarabande, ne remarqua pas tout de suite le désarroi de sa cavalière du moment. Qu'est-ce qu'il s'amusait ! C'est lorsqu'il dut soutenir une Bétyle proche de s'effondrer, que force lui fut de constater comme celle-ci n'avait pas partagé son exaltation. Sûrement que les nobles n'avaient pas l'habitude de faire de la vitesse sur les parquets des salles de bal, mais tout de même... Pourtant, son amusement ne tarda pas à mourir tout à fait, alors que son regard suivait machinalement la direction pointée par la femme. Et c'est sans même songer qu'il allait passer pour le pire des rustres, que Pierrot abandonna Bétyle sur place. Sans songer à rien d'autre qu'à son but immédiat, à vrai dire : se précipiter en direction du buffet, et de sa Colombine.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Dim 6 Avr - 10:13


Dragoncat hoqueta de surprise. Cette folle d'ourse! Elle pensait qu'il fixait le Roi alors qu'il ne faisait que surveiller son petit fardeau de Béarn. Comment faire face à ça?
Il parvint à garder son calme face au regard entendu de la grande femme. Mais le temps de la danse allait devoir s'arrêter d'ici peu, Vanille venait de quitter le chevalier et déambulait à nouveau parmi les convives...
Il ne pouvait la laisser sans surveillance, ou bien il la retrouverait ivre morte. Il se pencha au plus près du visage de l'ourse au masque de papillon, et lui susurra à l'oreille:

- Bien que les rumeurs sur le Roi lui prête un amour peu conventionnel, c'est la jeune fille avec laquelle il vient juste de danser que je convoite.

Et sur ses mots, il la salua promptement, avant de déposer un baiser sur sa main. S'excusant d'un "Ma dame", il disparut à la suite de sa protégée, espérant arriver avant qu'un nouvel événement farfelu ne les sépare à nouveaux.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 2 Mai - 13:07


Rose

- Le voilà, constata Rose, alors que le Pierrot en question fonçait vers elles. Ou vers elle, plutôt. Sa Colombine. Son amie, sa sœur ou sa bien-aimée.
Seule au milieu de la foule, Rose sentit une pointe de jalousie l'étreindre. Les manières capricieuses de la Colombine avaient déjà commencé à l'agacer, et cela n'arrangea rien.

- Reposez-vous, dit-elle simplement avant de leur fausser compagnie.
Elle n'avait aucune raison valable de demeurer auprès d'eux. Ils allaient se soutenir mutuellement et regagner tranquillement leur petit logis, après ce qui n'avait apparemment été qu'un "instant de faiblesse". Comme s'il était normal et coutumier de s'effondrer ainsi au milieu de l'assemblée.

Elle disparut parmi les danseurs. On la bouscula, une fois, deux fois, et elle crut qu'elle allait tuer quelqu'un. Quand un grand costaud au masque rebutant la frôla de si près qu'elle vacilla sur ses escarpins, elle lâcha une insulte en Outrîlien. Interrompant sa course, il se retourna et lui lança un regard de lézard. Elle le foudroya du regard, sans le reconnaître.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 5 Mai - 18:06


Pierrot & Colombine

Colombine retrouva un peu de couleurs en voyant son Pierrot qui se hâtait dans sa direction. Mais elle avait à peine ouvert la bouche pour entreprendre de remercier son étrange sauveuse, que celle-ci s’était déjà enfuie comme une voleuse, au cœur de la foule. Eh bien, elle n'irait pas courir après, tout de même... d'ailleurs, elle en aurait sans doute été incapable.

Quelques chuchotis plus tard, qui reçurent en réponse un vigoureux hochement de tête de la part de son compagnon, la jeune femme se retrouvait de nouveau sur pied, assurée par un Pierrot aux petits soins. Puis les deux masques blancs passèrent définitivement les grandes portes, en direction de l’extérieur. C'en était fini du grand bal pour eux.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 7 Mai - 22:27


Elle était ici...au bal. Si elle n'avait pas lâché ces quelques mots en Outrilien, jamais il ne l'aurait reconnu.
A vrai dire, il serait passer à côté d'elle sans même la regarder. Non pas que son costume ne lui allait pas, bien au contraire, elle était superbe, mais simplement car le bal aurait été le dernier endroit où il pensait la croiser.

Il resta muet un moment, sans cesser de la regarder, partagé entre l'envie de lui parler et celle de l'ignorer royalement.
Une part au fond de lui-même, en voulait à la jeune femme.
Après leur nuit passé ensemble, il s'était réveillé seul. Sans même un mot d'adieu, elle l'avait laissé dans ce moulin délabré, afin qu'il puisse réfléchir à ce qu'il lui avait offert, sans retour apparent.

Durant la soirée, et même durant leurs ébats, il était persuadé d'avoir touché la jeune femme, mais le réveil brutal dans le froid matinal l'avait ramener à cette réalité qu'il cherchait à écarter, en vain.

Il n'avait été qu'un client comme tous les autres, peut-être même un peu plus stupide.

Face à face, au milieu de la piste, parmi les costumes colorés, il ne parvint qu'à murmurer son prénom, surprit.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 9 Mai - 0:08


Rose

A la faveur qu'une pause de l'orchestre, Rose crut entendre murmurer son nom. L'inconnu était toujours là, planté comme un piquet, à la regarder. Impossible de distinguer quoique ce soit derrière sa face de dragon cartonné. Mais elle en aurait bientôt le cœur net.

Ni une ni deux, elle s'avança à grands pas vers celui qu'elle avait insulté, et souleva le masque. Malgré ses escarpins, elle était bien plus petite que lui et découvrit en contre-plongée le visage familier. Sa soudaine intuition s'en vit confirmée.

Pourquoi était-elle si surprise de le trouver ici ? Elle savait qu'il résidait au château. Mais elle avait cru comprendre que les événements mondains n'étaient pas sa tasse de thé. Quoiqu'il en soit, il était là, et malgré le moment intime qu'ils avaient partagé, elle aurait eut tord de prétendre le connaître.

Après cet instant de flottement, l'orchestre entama une nouvelle valse et les couples se reformèrent. Elle hésita un instant sur la marche à suivre, mais après tout, n'était-elle pas là pour danser ? Elle lui tendit la main et, pour une fois, espéra vraiment que son cavalier la prenne.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 13 Mai - 16:03


Contre son gré, il prit sa main. Peut-être pour ne pas la vexer au milieu de la foule, même si lui s'était senti terriblement vexé, seul dans ce moulin dans la rosée matinale.
Mais il n'y avait personne pour assister à son humiliation. Au château, les choses étaient différentes. Une jeune femme se faisant éconduire devant toute l'assistance ferait murmurer la foule.

Ainsi, il lui fit faire les premiers pas de danse et remarqua qu'elle était vraiment douée. Alors qu'il l'a faisait tourner, il jeta un coup d'oeil en direction d'Acuité et lâcha un hoquet de surprise lorsqu'il se rendit compte qu'elle le regardait aussi.

Il avait dansé avec plusieurs personnes ce soir là, pourquoi s'attardait-elle spécialement sur cette femme là. Il devait donner le change. Aussi, il fit de son mieux pour danser avec le bel oiseau comme si elle était une parfaite inconnue.
Mais chaque fois que sa main effleurait la sienne, chaque fois qu'il touchait sa hanche, il se souvenait du contact de sa peau tiède et douce, de son odeur, de ses baisers.

Il était donc très compliqué pour lui de tenir ses distances et même la colère qu'il éprouvait de la façon dont elle l'avait traité ne l'aidait pas.

Alors qu'il se rapprochait d'elle en un pas de danse, il lui demanda :

- Je suis surpris de te voir là. pourtant, je suppose que tu dois bien trouver des clients non? Les abandonnes-tu tous au petit matin?

C'était méchant, il le savait bien, mais à la hauteur de sa blessure à lui. De toute façon, s'il n'avait été qu'un passe-temps pour elle, peu lui importait ses pensées non?

Profitant de la faire tourner à nouveau, il reporta son attention sur Vanille, et se maudit de ne plus l'apercevoir près du buffet.


Dernière édition par PNJ le Ven 16 Mai - 19:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Jeu 15 Mai - 19:39


Rose

Les paroles du dragon étaient de bonne guerre. C'était plutôt son attitude froide et nerveuse - il jetait sans cesse des coups d’œil de tous les côtés - qui la blessèrent. La plupart des hommes auraient été flattés de paraître aux bras de l'Oiselle. Lui craignait plus manifestement d'être surpris en sa compagnie. Elle aurait dû s'en douter. Elle ne trouverait pas auprès de lui le réconfort qu'elle avait escompté.

- Tu sais bien que je devais rentrer, répondit-elle calmement.
S'ils étaient restés au Nid, les choses se seraient déroulées différemment. Mais leur escapade, soumise à la vigilance de tous, était très limitée dans le temps.
Et puis, sans paraître y toucher :
- Tu es avec quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Ven 16 Mai - 19:23


Il aurait pu être d'accord avec ce qu'elle lui répondait. Il aurait pu. Il aurait souhaité la raccompagner, il aurait voulu lui dire au revoir, pas se retrouver seul comme un client laissé pour compte.
Cependant, il ne releva pas, trop occupé à chercher Vanille du regard. Nulle présence au buffet, ni sur la piste de danse. Etait-elle monté se coucher? Ou bien se promenait-elle dans la cours? Cela le stressait. Avec l'alcool, on ne pouvait être sûr de rien.

- Tu es avec quelqu'un ?

Il la regarda, à travers son masque, surpris qu'elle lui pose la question. Non pas qu'il eut été particulièrement discret dans son activité de chaperon.

Malheureusement, il ne vit rien de très concluant à travers elle.

- En quelque sorte oui. Je ne suis pas là pour m'amuser, je travaille. Alors euh..reste encore un peu cette nuit. Je vais devoir m'absenter.

Et sans attendre de réponse, il la laissa au milieu de la piste, se faufilant à travers les couples de danseur, pour rejoindre la cours et y retrouver sa protégée.
Il se doutait bien que le sang de l'Outrilienne n'allait faire qu'un tour et qu'a son retour sur la piste, elle aurait disparu ou alors elle serait entrain de flirter avec un nouveau client, trop vexée d'avoir été laissée de côté.
Et bien, au moins elle verrait ce que cela faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 19 Mai - 15:57


Rose

- Moi aussi, je travaille, grommela-t-elle alors qu'il la plantait là.

Abandonnée sur la piste, elle n'eut d'autre choix que de rejoindre le buffet. Heureusement, personne ne la bouscula cette fois-ci. Sur les tablées de victuailles, la trace dégagée pour Colombine avait déjà été effacée par quelque page appliqué. La demoiselle et son Pierrot avaient disparu, tout comme l'homme dragon, quelque part dans la foule.

Elle soupira et réfléchit à ses dernières paroles, qui l’intriguaient malgré elle. Etait-il garde du corps ? Cela lui paraissait le plus probable, mais quel garde du corps logeait dans l'aile noble du château ? Il devait surveiller quelqu'un de haut placé, ce qui expliquait ses manières ampoulées.

Et puis, qu'avait-il entendu par "reste encore un peu cette nuit" ? Croyait-il qu'elle allait gentiment l'attendre, comme si elle n'avait rien d'autre à faire ? Qu'elle était à sa disposition, peut-être ?

Agacée, elle scruta l'assemblée à la recherche de ses complices. Elle aperçut Chris en Nénuphar et Douce en Jonquille qui valsaient dans la foule. Les autres étaient sans doute là aussi, à badiner et éblouir leurs chanceux cavaliers. Avait-on besoin d'elle ? Remarquerait-on son départ ? Elle découragea un prétendant en approche d'un regard féroce et reposa la coupe qu'elle avait vidée, toutes à ces pensées.

Puis, aussi discrètement que sa tenue pouvait le permettre, elle s'éloigna vers les lourdes portes et quitta la salle.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 19 Mai - 22:18


Après avoir laissé la jolie Rose en plan sur la piste de danse, il s'était précipité à l'extérieur dans le but de rattraper la jeune écervelée dont il avait la garde. Il l’avait vu beaucoup boire et s’était grandement inquiété de la savoir seule dehors. S’il lui arrivait quelque chose, le Duc ne le lui pardonnerait pas. Accélérant le pas, il était arrivé sur les pavés de la cours, la respiration saccadée mais n’avait pas retrouvé le bijou blond. En vain, il l’avait cherché jusqu’aux jardins, avait surpris un couple flirtant sur un banc et avait faillir surgir devant eux, pensant que c’était elle. Mais le gloussement de la femme n’avait pas le même son que la voix de sa protégée. Finalement, à la fois rassuré de ne pas la savoir dans les bras d’un inconnu et inquiet de ne pas l’avoir retrouvé, il était revenu dans la Grande Salle, s’attendant alors à la retrouver auprès des buffets.
Là encore, elle n’y était pas. Un rapide coup d’œil sur la piste de danse marqua encore l’absence de la jeune fille après observation minutieuse des froufrous dansants. Ne lui restait qu’un seul endroit à vérifier. Passant inaperçu à travers la foule, il s’était glissé hors de la pièce et se dirigeait déjà dans les couloirs menant à la chambre de Vanille.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 30 Aoû - 16:45


Chou

La technique semblait payer : à peine Chou lui avait-elle donné l’occasion de s’exprimer que le vieil homme s’était illuminé. Oubliée la déception qu’elle avait lue dans ses yeux lorsqu’il lui avait tendu la coupe, à présent le masque doré s’était redressé, l’air aussi avide de conversation que la fée elle-même.

— Ma foi, fort réussie, répondit-il ainsi. Le contraire serait étonnant, pour une fête royale, ne croyez-vous pas ?
Le ton était mondain, mais aussi empli de fierté, et Chou devinait ce que le bonhomme taisait. C’est mon œuvre, semblait-il brûler d’ajouter. La jeune femme se contenta de hocher gracieusement la tête, souriante.

Trésor poursuivait, enchaînait les banalités : déjà se retrouvaient dans son discours les potins qui perdureraient à la Cour des jours après. Toute à ses réflexions, la fée n'en remarqua pas moins l'œillade soupçonneuse que l'homme lançait au Roi. Peut-être que glisser un mot à ce sujet…

— Je dois dire que je m'amuse beaucoup, même si je n'ai pas eu autant de chance que le Roi avec mes cavaliers. Il formait un couple éblouissant avec la jeune petite duchesse, et semble être très proche de sa partenaire actuelle. Une autre prétendante, à votre avis ?

Chou pencha la tête d'un air intrigué, portant un nouveau canapé à ses lèvres sans quitter le noble des yeux. L'approche était certes un peu directe, mais la fée était véritablement curieuse de savoir si Trésor blâmait Vainqueur pour son comportement – et s'il avait reconnu Vanille.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Sam 30 Aoû - 21:37


Trésor

Trésor jeta un coup d'oeil à Vainqueur et sa blonde. Ils se tenaient la main, riaient et parlaient fort.

Une prétendante, ou une passade ? Il l'ignorait, et n'en voulait rien savoir. Non que le Roi les ait habitués à d'inaudibles frasques : sa Majesté semblait préférer la guerre à l'amour. Mais, du haut de ses soixante printemps, il se sentait à des lieues des papillonnages de la jeunesse.

- Elles veulent toutes être reine, répondit-il sans se mouiller, avant de reprendre avec ironie :
Sauf quelques-unes qui préfèrent s'enfuir avec des vanupieds.
Il eut été faux de dire qu'il ne pensait à personne en particulier.

Il soupira, porta la coupe à ses lèvres et tâcha de positiver. Il eut un sourire pour la fée et dit, avec un clin d’œil qui ne se vit pas davantage sous le masque :
- Vous ne tentez pas votre chance ?
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Lun 22 Sep - 18:23



Alors qu'elle s'apprêtait à répondre à la Reine Bienséance, un étrange personnage l'aborda, lui faisant une révérence appuyée.

Elle n'eut pas le temps de s'excuser auprès de la Reine Mère que déjà, le vilain petit personnage l’entraînait sur la piste de dans. Il aurait été grossier de le réprimander devant toute la foule, mais la façon dont il l'avait séparé de Bienséance l'avait quelque peu agacé.
Les paroles qu'il prononçait semblaient aller dans le même sens, et Sérénité compris très vite, que cette étrange personne venait la titiller exprès. La jalousie pouvait prendre bien des visage, ou bien des masques, et l'homme qui la faisait tournoyer en était la preuve.

D'un ton calme et faussement souriant, elle répondit :

- Je me demande ce que vous pouvez savoir des rêves de petites filles, se confient-elles à vous Messire?

Et sur ses mots, elle effectua une volte parfaite sur la pointe des pieds, comme pour bien lui montrer qu'il ne lui tiendrait pas tête. Il fallait que tous la voit, et elle ne doutait pas qu'en cet instant Bienséance avait son regard posé sur elle. Grand bien lui fasse! Qu'elle puisse admirer ses dispositions en danse et son amabilité, même face aux êtres les plus sournois.

- Un rêve peut-être, pour les jeunes filles qui savent ce que ce genre de mariage implique je suppose, mais je vous en prie, exposez-moi vos idées.

Le sourcil levé, dans l'attente d'une réponse, elle fit quelques pas à droite, avant de tourner sur elle même, puis revint à gauche en une gracieuse révérence.
Et comme elle jugea ne pas avoir de réponse suffisamment vite, elle ajouta  d'un ton impatient:

- J'attends.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mar 11 Nov - 15:15


Chou

Le noble n’était pas très à l’aise sur le sujet ; était-ce des choses qu’il réprouvait ou dont il se fichait éperdument ? À vrai dire, Chou se moquait aussi de la réponse. Le vieil homme était loin d’être un ennemi de la couronne et, à part de quelques pinailleries sans conséquences, il n’ennuierait jamais sa reine.

Chou commençait à se lasser de ce bal sans queue ni tête : le masque, l’alcool et la fête devaient lui apporter les réponses à bien des questions, mais elle se retrouvait avec des ragots sans conséquence et des flirts inutiles. Était-ce ses méthodes qui se révélaient inefficaces ? En avait-elle trop attendu ? Elle se sentait lasse tout d’un coup, et n’aspirait plus qu’à se retirer dans sa petite chambre de servante pour y finir la nuit.

Du coup, ce fut un peu sèchement qu’elle répondit à Trésor :
– Oh, non, messire, je ne suis pas du même monde. Jamais je n’aurais de chance avec lui, si j’en venais à souhaiter ce genre de sottises. À présent, si vous voulez bien m’excuser, je souhaiterais aller me coucher.
Avec une petite révérence comme pour se faire pardonner de son brusque départ, la fée partit pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 31 Déc - 18:10


Salto

- Je me demande ce que vous pouvez savoir des rêves de petites filles, se confient-elles à vous Messire ? rétorqua Sérénité. 
Salto éclata de rire, mais il était déstabilisé. Et pas seulement par ces pas de danse trop habiles pour lui. Pour la conversation non plus, il n'avait pas pareille vélocité. Le verbe n'était pas le genre de joute auquel il était habitué...

La demoiselle avait de l'esprit : il en aurait été content si sa langue n'était pas ainsi fourchue... Et cette impatience qu'elle témoignait, comme une princesse qui tape du pied ! Il l'importunait et elle le lui faisait clairement savoir. Quand bien même il s'était annoncé comme le plus humble - ou justement pour cela ? - cela le dérangea.

Quoiqu'il en soit, il avait attaqué le premier, et ne pouvait demeurer ainsi coi. Pourtant elle "attendait" et il n'avait rien à "exposer". Il voulait seulement la tester, et voilà qu'il se retrouvait désarmé ! A demi-concentré sur les pas, il ouvrit et ferma la bouche plusieurs fois. Le secours vint de la où il ne l'attendait pas. Le bruit d'une cuillère frappée sur un verre résonna, et tous se figèrent et se turent pour écouter la Reine-Mère.
Revenir en haut Aller en bas
Maître des visages
Je suis tous
avatar

Messages : 417
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   Mer 31 Déc - 18:31



Bienséance fit tinter l'argent sur le cristal. Un bruit délicat qui suffit à figer toute l'assemblée, à commencer par les musiciens, jusqu'aux plus patauds danseurs.

Il était temps pour elle de se retirer. La fête battait son plein depuis plusieurs heures. Méritant son nom et excusée par son âge, la Reine-Mère veillait rarement au delà de minuit. Ayant toute confiance en son fils (ou presque), ses musiciens, ses cuisiniers et son peuple, elle s'apprêtait à regagner ses quartiers. Que la jeunesse se repaisse de la fête, s'amuse ou noue des alliances ! Elle allait regagner ses draps immaculés, afin d'être en forme pour les longs jours de festivités à venir. S'il se passait quoique ce soit de notable, Brume saurait lui rendre compte aux premières heures du jour. Mais avant, un discours.

- Mes amis, je vous remercie tous d'être venus, souvent de loin, pour donner vie à cette belle fête. Je déclare le Tournoi des Quatre-Duchés officiellement ouvert !
Il y eut un hourra, et elle reposa son verre.
- En ces temps troublés, ces festivités sont bienvenues pour resserrer nos liens afin de maintenir l'unité et la paix du Royaume.
Deux mots qui n'échapperaient sans doute pas aux Ducs et au Roi. C'est sous cet angle qu'elle voulait placer le Tournoi.

- Il est temps de choisir le Roi et la Reine de bal. C'est avec bonheur et foi dans l'avenir que je nomme le demi-chevalier et la dame dentelle !
Une jeune femme toute vêtue de dentelle violette poussa un cri suraigu, mais il fut bientôt clair, à suivre le regard de la Reine-Mère, qu'elle parlait de la petite Duchesse de Rippon, toute de blanc vêtue.
- Je les invite à nous régaler d'une nouvelle danse, reprit Bienséance en caressant la piste d'un ample geste de main. Ce ne serait, elle l'espérait, pas la dernière !

La foule se fendit pour laisser la place au couple attendu, sur l'identité duquel ne planait guère le doute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bienvenue au bal [août 09]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bienvenue au bal [août 09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Bienvenue à Pierre Raymond!
» Bienvenue Laurent
» [Présentation] Bienvenue à la Chorale Artésienne !
» Acqua & Sapone => Bienvenue en Italie !
» Bienvenue au FIER-Demande d'adhésion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Couloirs et salles communes :: Archives V1 et V2
-