AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1283
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Jeu 22 Fév - 20:44

Le soleil se levait à peine lorsque Acuité regagna son auberge. Tandis que Satine l'apprêtait pour la chasse, elle picorait son petit-déjeuner, perdue dans ses pensées. Au fond d'elle, elle ne semblait toujours pas remise de la veille et encore moins à l'idée de ce futur qui l'attendait.
Tandis qu'elle achevait sa tasse de thé, Satine plaça l'épingle finale à sa coiffure. Pour la chasse, hors de question de rester les cheveux lâchés qui pourraient la gêner. A grands renforts de nattes et de torsades, chaque boucle avait été harmonieusement attachée en un chignon bas élégant, allant de mise avec sa tenue. Pantalon rehaussé d'une robe dont le jupon s'ouvrait devant elle afin de lui laisser le loisir de monter à califourchon, tout en recouvrant la croupe de son cheval. Sa veste était cintrée, rehaussait sa taille fine et remontait assez haut sur son cou. Elle aurait probablement chaud toute la journée malgré la finesse du tissu d'un bleu aussi profond que la nuit, parsemée d'étoiles brodées au fil d'argent.

Lorsqu'elle fut revenue aux portes du château, il était l'heure du départ. Voire toute cette foule à cheval, armée lui rappela le départ pour la Guerre. Elle n'aurait pas été surprise que Vainqueur en ait joué exprès. Juste sur ses talons, elle balaya l'assemblée du regard. Le Roi s'activait déjà, parlant fort et riant, semblant de fort bonne humeur. Brun n'était pas loin, prenant visiblement son nouveau rôle très à coeur, elle détourna rapidement le regard préférant ne pas le croiser pour l'instant et chercha Shyrin qu'elle trouva sans peine légèrement en retrait et qui malgré tous ses efforts, ne semblait pas spécialement à l'aise sur le dos de sa monture.

Arc dans son dos, poignard à la ceinture, elle talonna son cheval pour rejoindre la Reine, tandis que les groupes se mettaient en marche. Les jappements des chiens montraient une excitation partagée par leurs maîtres, les feulements des marguets semblaient les mépriser.
Déjà un groupe de courtisans se pressait autours de la Reine, pour savoir lequel obtiendrait le plus de faveurs. Acuité s'y glissa et l'air de rien, éloigna les plus inopportuns, Juste étant dans le lot. Depuis son retour du matin, il ne cessait de la lorgner comme s'il se doutait qu'elle mentait et elle commençait à se demander s'il n'avait pas été envoyé par son père.
Acuité salua Shyrin, la félicita sur sa tenue en selle lorsque le cors sonna fort. Les premiers chevaux se lancèrent au galop, excités par le son et l'agitation des meutes et de leurs hommes.
Bientôt, on repéra un premier animal, un brocard qui bondit hors des fourrés. Pourchassé par les chiens autant que par les chevaux fous, il s'enfonça dans la vallée. Le cheval d'Auité se mit à caracoler et elle eut le plus grand mal à le maintenir au rythme de celui de Shyrin. Elle devait le défouler. S'excusant auprès de la Reine, son amie, elle se lança dans un galop effréné et se laissa prendre au jeu cruel.

Le soleil était déjà très haut, lorsque les esprits commencèrent à s'apaiser. On sonnait déjà le retrait et le retour au château, une carriole était chargée des prises de la matinée. Il manquait plusieurs flèche dans le carquois de la Duchesse, toutes n'avaient pas touché mais une avait fait mouche là où il fallait.
Son cheval écumait, la chaleur et la course l'avait déshydraté, il était temps de rentrer. De loin, elle aperçut Shyrin, ce genre de festivité n'était peut-être pas de son cru, et elle revint aux côtés de la jeune femme, prenant place directement à côté comme si sa place était légitime. Plus loin, Vainqueur toujours bien entouré de ses nobles et de son grand conseiller
avançaient sans sembler s'en soucier.

- Cette chasse vous a-t-elle plut ?
demanda la Duchesse en faisant ralentir son cheval pour laisser avancer les nobliaux qui attendaient leur heure.


Dernière édition par Acuité Loinvoyant le Sam 24 Fév - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Loinvoyant
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 37

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Ven 23 Fév - 13:45

Le réveil avait été doux et agréable pour Shyrin, encore peu accoutumée à partager le lit d'un époux, qui plus est quelqu'un d'aussi massif que Vainqueur. Les seules personnes avec qui elle avait dormi jusque là étaient des femmes : esclaves diverses qui lui tenaient chaud, Acuité, Shane... Une coutume plaisante mais qui n'avait visiblement pas cours dans les Duchés. Serrée contre le corps de son mari donc, profitant de sa chaleur et se nourrissant de sa force, elle avait émergé souriante d'un sommeil réparateur après les émotions de la veille.

Regagnant ses appartements par le passage qui y menait directement depuis ceux du Roi, elle s'était laissée baigner, habiller, coiffer et apprêter par Shane et une femme de chambre qui lui avait été attribuée en plus. Ses robes nécessitaient parfois deux personnes pour être ajustées et il y avait beaucoup à faire pour la rendre digne de paraître. C'est donc vêtue d'une lourde robe d'amazone bleu nuit qu'elle avait rejoint son époux avec qui elle était descendue dans la cour. Elle avait peu mangé, le ventre noué par l'appréhension, mais se sentait néanmoins suffisamment forte pour affronter cette journée.

Par ailleurs, elle s'était entrainée à monter en amazone - puisqu'elle ne chassait pas - et était fière de pouvoir le montrer à Vainqueur. Il n'aurait pas honte de son ignorance ou de son manque d'aptitudes pour la chasse. Même si elle ne participait pas activement, elle était prête et avait un équipement digne d'une Reine suivant son époux. Des bottes de cuir souple lui avaient été faites sur mesure, de même que les gants, et une dague ornementée pendant à son côté. Ses cheveux avaient été tressés en plusieurs étages et fermement épinglés sous sa coiffe.

Montée sur la ravissante et douce monture que lui avait offert Vainqueur, elle offrit à ce dernier un sourire radieux alors qu'il s'élançait en tête de cortège avec les chasseurs. Elle-même suivait plus paisiblement avec une nuée de courtisans variés à laquelle se joignit bientôt Acuité pour son plus grand plaisir. Elles bavardèrent un moment puis la Duchesse n'y tint plus, de même que son cheval, et Shyrin les libéra bien volontiers de son service pour les laisser participer à la chasse.

Bien que douloureusement éprouvée par sa selle, la Reine fit bonne figure toute la matinée et apprécia la promenade dont elle ne distinguait pratiquement rien. L'air n'était heureusement pas trop lourd et lui colora gentiment le teint jusqu'à ce que reviennent les chasseurs écumants et visiblement satisfaits. Acuité reprit sa place auprès d'elle ce qui la soulagea grandement car elle était lasse de converser avec les flatteurs. Même si sa nouvelle position n'avait pas été officiellement annoncée, sa place était auprès d'elle. Après tout, elle connaissait son vilain secret et ils n'étaient que trois à avoir ce privilège.

- C'était... Intéressant, répondit-elle malicieusement à la question de la Duchesse. Et vous ? Vous êtes-vous bien amusée ? Avez-vous fait mouche ?

Elles avaient naturellement repris le vouvoiement en présence d'autres courtisans mais continuaient à partager une intimité particulière. Promenant son regard flou sur le reste de la foule, elle reconnut sans trop de peine la haute silhouette vêtue des couleurs de Cerf et adressa un sourire lointain bien que chaleureux à son époux. Au-delà des apparences qu'ils offraient à leur public, il y avait, lui semblait-il, un lien nouveau entre eux également. La nuit dans ses bras sans autre but que de partager chaleur et intimité avait changé les choses, de même que leurs confessions de la veille.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1789
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Ven 23 Fév - 21:49

Brun était heureux comme un gosse, juché sur Flamme à galoper au côté de son meilleur ami. La chasse à courre n'était pas sa chasse favorite, mais ils auraient aussi bien pu courir derrière des proies imaginaires que sa joie n'en eût pas été diminuée. Il y avait Flamme, il y avait Vainqueur.

Vainqueur lui avait rendu sa jument noire offerte en cadeau de mariage, disant ne pas pouvoir l'accepter ; et maintenant qu'il savait pouvoir rester à Castelcerf, Brun en était soulagé. Il lui en était même exagérément reconnaissant, de ça et de tout le reste, comme si les paroles de la veille avaient lavé sa rancœur. Elle reviendrait sans doute ; Brun savait que leur amitié ne serait plus la même, qu'il resterait toujours dans un coin de son cœur, cette méfiance, cette conscience de ce que le Roi pouvait faire. Mais en cet instant, il profitait simplement. Il jouissait, porté par l'adrénaline et l'Art que sans le savoir - en tout cas sans qu'il le sache, lui, le sans-magie - Vainqueur projetait autour de lui.

Brun ne pensa à Acuité que lorsqu'il la vit achever un daim d'une flèche redoutable. Dans cette robe belle et stricte, il ne reconnaissait pas Alisel, et elle ne lui accordait pas un regard, pas plus que lors de cette première chasse, deux ans auparavant. Il décida comme alors, de ne pas s'en formaliser. Il avait désormais tout le temps de se faire pardonner, même si cette fois, il n'avait rien fait de mal.

Avant, pendant, après, il resta avec Vainqueur comme son bras gauche qu'il avait toujours été. Il serait désormais son bras droit et il espérait être aussi doué en politique qu'il l'était à la chasse : le Roi et son conseiller firent un beau petit massacre, aidés par leur virile compagnie. Les femmes, en quasi totalité, restèrent papillonner auprès de la Reine. Brun la voyait de loin, dans sa robe, bleue comme celle d'Acuité mais autrement plus sophistiquée, qui dégoulinait sur le flanc de sa nouvelle jument. Il devait bien reconnaître que malgré cette monte ridicule, la Chalcédienne ne manquait pas de beauté.

Brun scruta son ami du coin de l’œil, désireux d'échanger avec lui les mêmes confidences que partageaient à l'instant Reine et petite Duchesse - jaloux, peut-être, de la complicité qui semblait à nouveau les lier. Un autre que lui aurait sans doute cuisiné son ami sur sa nuit de noce. Mais Brun n'était pas friand de ce genre de détails, surtout avec Shyrin, surtout à présent.
- Es-tu heureux ? se contenta-t-il de demander, ce qui revenait sensiblement au même.

Belle ou pas, il n'arrivait toujours pas à comprendre son choix d'épousée, et comment la Reine-Mère avait pu laisser faire. Mais il se garderait bien de tout commentaire. L'amour lui semblait la seule explication, mais Brun n'osa pas demander au Roi s'il aimait sa Reine - pas ici, pas maintenant, peut-être jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Ven 23 Fév - 22:58

Le réveil avait été paisible. Les yeux mi-clos, Vainqueur avait profité de la présence de son épouse contre son flanc. Sa tiédeur et sa peau douce lui avaient donné quelques envies qu'il avait heureusement maîtrisé rapidement. Aujourd'hui il y avait la chasse, aujourd'hui il y aurait de l'action enfin !
Après un sourire, Shyrin se volatilisa dans ses propres appartements et dans la foulée, plusieurs valets de chambre s'étaient présentés. Une domestique portant un plateau chargé du petit déjeuner les avait accompagné avant de se retirer avec humilité. Le Roi avait pris son temps; après avoir baillé, il s'était étiré longuement. Une certaine sérénité se peignait sur ses traits, un douce excitation aussi, à l'idée de chevaucher avec ses hommes, de partager une activité virile et permettant de rassembler les foules.

On l'habilla de ses vêtements de chasse retravaillés pour l'occasion. Son blason du cerf s'affichait sur son torse large, ses cheveux avaient été relevé en une queue de guerrier. Il avait refusé sa couronne par praticité mais aussi parce qu'il voulait n'être que Vainqueur en ce jour, Roi aux yeux de tous mais avant tout, guerrier au même titre que son assemblée.
Dans la cours du chateau, on lui donna son cheval, un étalon bai capricieux qu'il s'était offert récemment et qui répondait au nom de Frondeur. Le cheval était aussi impatient que son maître et tout aussi puissant. Au milieu de ses nobles, il reconnut son ami qu'il accueillit avec un sourire.
Plus loin, son épouse fièrement montée en amazone sur la jument offerte en cadeau de mariage, lui adressa un sourire qu'il lui rendit avec audace et réel plaisir.
Elle lui faisait honneur en chevauchant de la sorte et il s'en sentit enorgueillit. La troupe se mit en branle, il aperçut Acuité dans le lot qui, fidèle à ses propos, se tenait à côté de Shyrin. La jeune fille de Béarns qu'il avait accueillit deux ans auparavant, avait laissé la place à une femme qui à cause de l'Art, paraissait plus âgée. La magie l'avait lentement consumée en l'espace d'une année, avalant sa peau fraîche et son sourire de gamine. A moins que ce ne fut la maternité.

La chasse fut bonne, la compagnie tout autant. Avec Brun à ses cotés, il avait la sensation que rien n'avait véritablement changé. Son ami était de retour, les rancoeurs s'étaient dissipées. Son nouveau Conseiller lui semblait avisé et le Roi savait qu'il avait effectué le bon choix en pardonnant et en s'excusant des douleurs passées.
Lorsqu'il fut l'heure de rentrer, chacun se félicitait des bonnes prises accordées par les Dieux. Brun chevauchait à ses côtés, les autres s'étaient légèrement éloigné.
Au loin, il aperçut Shyrin et ils s'échangèrent un sourire complice. Brun, toujours à ses côtés, profita d'un moment d'accalmie pour lui demander s'il était heureux.

Le Roi rit avant de répondre avec une fierté exagérée :

- Je suis Roi de Cinq Duchés, marié depuis peu à une Reine délicieuse et accompagné du meilleur ami qu'il m'est possible d'espérer. Crois-tu que je sois malheureux ?


Affichant un sourire narquois, il ajouta :

- Et toi ? Es-tu heureux ? Ou tout du moins, le seras-tu ?

Sa question était réelle et sincère, le bonheur de son ami lui importait. Son regard dévia sur Acuité qui au loin conversait avec Shyrin. Il se pencha alors plus près de son ami pour n'être entendu que de lui :
- Par El, l'as-tu vu achever ce daim tout à l'heure ? Je dois t'avouer mettre demandé si elle n'aurait pas préféré me destiner cette flèche...

Malgré la crainte et le doute, il éclata d'un rire franc. Si Brun l'avait visiblement pardonné, la rancoeur de la Duchesse serait certainement plus tenace. Il admirait cependant cette force de caractère, un trait typiquement Loinvoyant qu'il fallait maîtriser.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1283
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Sam 24 Fév - 8:45

Acuité rit de bon coeur. Intéressant, c'était le mot. Étrangement, cette matinée et la chasse qui l'avait composé avait des airs de déjà vu et de déjà vécu. La Duchesse aurait pu aisément croire qu'en réalité, rien n'avait changé, comme si la Guerre, son absence, ses mensonges n'avaient jamais existé. Elle aurait pu tout aussi bien être restée au château à achever sa formation d'Art, à chasser et à parader devant les courtisans.
Son regard balaya la foule qui prenait la direction du château. Aujourd'hui, tous mangeraient le fruit de leur chasse prolifique. Un chasse qui les avait tous lié un temps et dont ils partageraient les bienfaits longtemps. Vainqueur avait eu une bonne idée, comme pour la Guerre, oeuvrer ensemble les armes à la main rassemblait les coeurs dans un but commun.
Elle le vit, plus loin, presqu'en tête. Brun à côté.
Durant toute la matinée, elle les avait évité, soigneusement. Ne sachant pas encore comment elle pourrait réagir, un arc à la main. Un accident pouvait-être si vite arrivé...et elle avait peur de ce dont elle était capable.
A présent qu'elle les observait à la dérobée, elle se rendit compte que sa colère avait diminuée. Elle en voulait toujours au Roi, mais savait qu'avec le temps, sa rancoeur s'amenuiserait.
Brun avait conservé l'allure des années passées. Bien droit sur son cheval, il paraissait foncièrement dans son élément aux côtés du Roi. Elle en fut soulagée, leur amitié semblait sauvée.

- Oui, j'ai passé un bon moment,
répondit la Duchesse à la Reine un large sourire sur ses lèvres avant de lui désigner l'assemblée dense qui les entourait. Votre peuple semble satisfait.

Et ce n'était pas rien. Shyrin avait fait bonne figure face à des traditions qui n'étaient pas les siennes. Bien qu'étrangère, elle se faisait doucement accepter. Bientôt, les festivités s'achèveraient mais restait la promesse d'un futur paisible, d'un futur où Chalcèdes ne serait plus une menace mais une part entière des Duchés.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Loinvoyant
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 37

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Sam 24 Fév - 22:01

Shyrin resta un moment songeuse devant les dernières paroles d'Acuité. Ce ne serait jamais son peuple, elle en était pleinement consciente. C'était difficile mais elle l'acceptait. Elle resterait pour toujours l'étrangère qui avait ravi le trône pendant que ses frères infligeaient des blessures meurtrières au peuple des Duchés. Toute sa vie, elle serait la Chalcédienne, l'étrangère, l'intruse. Mais elle l'avait accepté, même si ça la faisait encore souffrir parfois. Elle offrit un sourire gentil mais un peu désolé à sa compagne avant de reporter son attention sur le chemin qu'ils empruntaient à présent.

- Vainqueur est un Roi très aimé malgré les moments difficiles, se contenta-t-elle de répondre.

Fatiguée d'avoir passé tant de temps à cheval, elle aspirait à rentrer au plus tôt et se changer. La journée était bien entamée, à présent. Elle avait faim, soif, mal aux fesses et envie de se dégourdir les jambes. Elle ne rêvait plus que du moment où elle pourrait mettre pied à terre et regagner ses appartement pour un bain bien mérité, une toilette plus légère et un peu de repos avant le reste des festivités. Il y avait trop de monde autour d'elles, elle ne pouvait pas interroger Acuité ou même juste bavarder avec elle librement. Elles devaient sauvegarder les apparences en restant dans leur rôle. Et puis, elle restait malgré tout un peu envieuse. La Duchesse avait l'enfant et le mariage d'amour dont elle n'avait même jamais osé rêver. Elle ravivait en elle le voeu inutile et oublié d'une petite princesse trop gâtée.

- Je ne me rends pas compte de la distance parcourue. Sommes-nous loin de Castelcerf ? S'enquit-elle, toujours auprès d'Acuité.

À présent que son amie était revenue auprès d'elle, elle ne s'intéressait plus aux autres courtisans.

- Sa majesté a-t-elle abattu quelques bêtes ? Demanda-t-elle alors à son entourage.

Vainqueur serait-il heureux de sa journée ? Détendu et satisfait ? Elle voulait tellement qu'il ne regrette pas de l'avoir épousée.


Dernière édition par Shyrin le Lun 26 Fév - 21:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1789
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Dim 25 Fév - 19:02

Vainqueur ne répondit pas vraiment à sa question. Le Roi avait toutes les raisons d'être heureux. L'était-il vraiment ? En cet instant, le souverain semblait tout à fait satisfait, et ce bonheur était tout ce que Brun lui souhaitait.

Comme il eût dû s'y attendre, Vainqueur lui retourna la question. Mais ses paroles suivantes le dédouanèrent d'y répondre, et Brun se contenta d'un sourire songeur. Serait-il heureux ici, à Castelcerf, avec Espoir et Acuité ? Précisément, il était trop tôt pour le dire. Pourquoi ne l'aurait-il pas été ? Parce qu'il n'avait jamais été père, époux ni conseiller ? Des caractères Loinvoyant il devrait bien s’accommoder. En ce jour il se voulait optimiste, malgré les humeurs d'Acuité, malgré les paroles troublantes de Vainqueur. Une réelle inquiétude se cachait-elle sous la plaisanterie ? Vainqueur croyait-il vraiment sa petite cousine capable de tels actes ou même de telles pensées ?

Brun se souvint du trait brûlant traversant sa cuisse, et chassa cette pensée douloureuse. Il s'agissait de défense, pas d'attaque, même si Acuité l'avait pris en traître. Acuité était prête à tout pour protéger son fils ; Vainqueur n'aurait pas à en souffrir s'il tenait sa parole. Lui-même portait des menaces qu'il n'avait pas eues à proférer. Oeil pour oeil, dent pour dent, enfant pour enfant. S'il arrivait malheur à Espoir, Vainqueur avait intérêt à tous les éliminer, sans quoi il ne donnait pas cher de la peau de son royal héritier.

- Je crois me souvenir que sa dernière flèche t'avait bien sauvé la mise, rappela Brun, omettant que la petite Duchesse avait ensuite traité le souverain de stupide, d'inconscient ou de fou.

Il ricana à son tour. Ces pensées violentes n'avaient pas lieu d'être en ce moment de joie et de camaraderie. La file des cavaliers se déroulait dans les rues en liesse de Bourg de Castelcerf. Un bain de foule que tous appréciaient, hormis les quelques gardes chargés de la sécurité. Mais il semblait loin le temps où la Chalcédienne avait été sifflée. Le peuple repu et flatté par leur vue ne montrait aucun signe d'hostilité.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Luve Fanel
Chalcèdes
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction: soeur de Bhaal et lieutenant de l'armée chalcédienne
Âge: 27 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Lun 26 Fév - 21:07

Luve et ses hommes attendaient dans la foule le moment de bondir. Bondir : cela faisait des mois que la Fanel attendait ça, au point qu'elle avait dû entretenir sa haine contre la petite Reine. Ces derniers jours, Luve n'avait plus besoin : on ne parlait plus que de "la Chalcédienne" et de son mariage traître. Voir Shyrin dans sa belle robe étrangère suffit à lui retourner les sangs. Ses mâchoires se serrèrent jusqu'à faire crisser ses dents. Elle la voyait, qui s'approchait, la vendue, la putain des Duchés, bien droite sur son cheval et sous les hourras de la foule. Elle aurait pu l'abattre d'une flèche. Mais Luve ne pouvait pas risquer de la manquer. Elle serait près de la Reine quand elle embrocherait son coeur sur sa lame. Bhaal l'avait ordonné ; elle le désirait ; elle l'avait préparé durant ces longs mois en pays étranger. La Fanel s'en tiendrait au plan qu'elle avait élaboré.

Le plan était à son image : simple et efficace. Quand la Reine passa devant l'enseigne du boucher, tous bondirent. Ils étaient une vingtaine, dispersés le long de la rue. Des hommes inexpérimentés, endettés, désespérés. Des hommes des Duchés engagés pour mourir. Leur vie avait été un divertissement grotesque, leur mort serait une diversion. Ils attaquaient ensemble, partout, sans but apparent, avec l'énergie du désespoir. Dans la pagaille, Luve traçait son chemin vers sa cible, l'unique cible. Le reste serait du dommage collatéral. La Fanel s'en souciait comme de sa dernière chemise et savait qu'elle y laisserait certainement sa peau. Mais elle n'avait pas peur, jamais ; elle jouissait au contraire alors que sa courte silhouette se faufilait entre les jambes de chevaux agités par la terreur de leurs cavaliers.

La rue avait beau être l'une des principales artères de Bourg de Castelcerf, elle en demeurait assez étroite pour qu'en quelques secondes, Luve soit aux pieds de Shyrin. A ses pieds ? Plus pour longtemps. La Fanel attrapa la longue traîne de sa compatriote et la traîna à terre. Shyrin chuta sur le dos et Luve la chevaucha comme son Roi l'avait sans doute chevauchée la nuit précédente. Ses cheveux bruns, lâchés pour dissimuler sa face couturée, pleuvaient sur le visage de la rousse. Son sourire carnassier était un éclair aussi vif que la dague qu'elle plaqua sur sa peau.

- Vive la Reine... susurra la Fanel alors que sa lame embrassait les lèvres traîtresses.

Autour d'elles, au-dessus d'elles, tout s'agitait, la poussière, les cris, les corps en fuite, les ordres qui tentaient de dissiper le chaos. Luve n'avait d'yeux que pour sa proie, même si elle savait qu'il fallait faire vite. Elle aurait dû porter le coup critique, mais ne put s'empêcher de laisser parler sa créativité. Si elle devait mourir ici, elle voulait sentir la terreur de la petite princesse, elle voulait l'entendre gémir et la supplier, boire sa souffrance pour laver l'insulte faite à son pays, à son nom, à son sang. Impitoyable, sa lame déchira le tissu bleu de Cerf pour s'enfoncer dans ce qui faisait de Shyrin une Reine.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1283
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Lun 26 Fév - 22:40

Acuité ne releva pas. Elle avait parlé de leur peuple car elle incluait naturellement Shyrin dans la gestion des Duchés. Vainqueur était aimé, certes mais pas par tous. Beaucoup lui reprochait cette Guerre, la crise de la faim qui en avait suivi, les vifiers et tout ce qui n'allait pas dans le Royaume. La paix était revenue, pour combien de temps ?
Même les plus satisfaits finiraient par trouver des boucs émissaires à leurs malheurs. Le Roi était tout indiqué.
D'origine étrangère, Shyrin embrassait pourtant la couronne et avec son mariage, les doléances du Royaume. Elles seraient nombreuses et régner signifiait également pour le meilleur et pour le pire. Comme pour son mariage.

La Duchesse secoua lentement la tête en lui montrant les portes de la ville qui se dessinaient non loin.

- Regardez, Bourg de Castelcerf n'est plus très loin.


Elle voyait bien les regards de certains, les grimaces de désapprobation des autres, quant aux sourires forcés, ils étaient malheureusement de la fête. On enviait la Duchesse fraîchement revenue de ses affinités avec la Reine fraîchement couronnée. Acuité en avait vu d'autres, elle entendait pertinemment les rumeurs à son encontre depuis son retour. Elles n'étaient pas que gracieuses ni même admiratives.
Aussi, lorsque Shyrin demanda à l'assemblée de courtisans qui les entouraient si le Roi avait fait bonne chasse, plusieurs d'entres eux se ruèrent pour donner réponse satisfaisante. Oui, le Roi avait fait mouche par deux fois, oui un sanglier et un lièvre si gros que tous l'avaient pris pour un autre animal au début. Les nobles rirent à cette anecdote comme si elle ne datait pas d'aujourd'hui.
Acuité leva les yeux au ciel, mais ne pipa mot.

Le bruit des coups de sabots sur le sol changea, les pavés remplaçant la terre. En passant dans les ruelles du Bourg, les chasseurs offraient un spectacle riche en couleurs et en sons. Bien qu'épuisés, les chevaux s'agitaient, pressés de rentrer se mettre au repos et de manger leur avoine bien méritée.
Autour d'eux, les habitants de la ville les acclamaient, ravis. Certains applaudissaient sur leur passage, d'autres jetaient des fleurs et puis, au milieu de cette esprit de fête, tout bascula.
Subitement, des hommes sortis de nulle part se jetèrent sur les cavaliers. Surprise, l'inquiétude gagna la petite Duchesse face à l'ampleur du phénomène. Impossible de manœuvrer à cheval étant donné l'étroitesse des rues. Elle chercha au loin, des visages connus, Vainqueur se retournerait-il ? Brun ? Mais elle ne vit ni l'un ni l'autre et lorsqu'elle se tourna vers Shyrin, elle la vit disparaitre de son cheval. Se hissant sur ses étriers, elle observa l'espace de quelques seconde la scène qui se déroulaient sous ses yeux. Shyrin, traînée à terre, Shyrin menacée d'une lame, Shyrin...dont le sant se répondait sur sa robe.

Les yeux d'Acuité s'écarquillèrent tandis que son corps se pétrifiait. Elle reconnut alors ce visage, le visage de la mort qu'elle avait déjà rencontré là-bas en Chalcèdes. Comprenant alors que cette embuscade n'avait qu'un seul et unique but, elle baissa ses barrières mentales et hurla :
A moi !! On attaque la Reine !

Prise d'une émotion innommable, elle descendit de cheval et se rua sur l'agresseuse pour tenter d'arrêter ce massacre. Le souffle court, elle dût esquiver le poing d'un homme qui dans la cohue frappait tout ce qui bougeait. Sa vision était déjà floue autant par les larmes qu'elle sentait rouler sur ses joues que par sa peur mêlée à la panique. Son poignard de chasse à la main, elle se faufila entre les corps en mouvement et planta directement la lame dans l'épaule de Luve Fanel.

La femme au visage couturé la regarda, un sourire aux lèvres, comme si elle ne sentait pas la douleur.

Citation :
A moi les dés !
Pair : Luve se souvient de l'ordre d'Art. Ne pouvant toucher Acuité, elle braille quelques ordres et 2 hommes prennent le relais pour défaire la Duchesse.
Impair : Luve n'est plus du tout liée par l'Art. Agacée par la présence d'Acuité dont elle se souvient très bien, elle attrape l'arc attaché dans son dos, celui même volé à la Duchesse deux ans auparavant et dans un mouvement rotatif lui frappe le visage avec.

Voyant les deux hommes approcher, Acuité comprend rapidement qu'elle ne pourra plus atteindre la Fanel. Très vite et malgré ses capacités d'esquives et de combat rapproché, elle ne peut lutter efficacement. Sans épée, l'espace étant trop restreint pour utiliser son arc, elle se bat avec ses mains et ses pieds. Rapidement, les hommes ont raison d'elle. Une première gifle violente la sonne à moitié. Le gout du sang, de l'intérieur de sa joue entaillée par ses propres dents sous l'effet du coup porté emplit sa bouche. Une deuxième gifle affaiblie un peu plus sa conscience. Elle tente en vain d'esquiver le reste, mais un coup de poing vient alors écraser son estomac et la laisse gisante sur le sol, lorsque les ténèbres s'abattent sur elle.


Dernière édition par Acuité Loinvoyant le Mar 27 Fév - 8:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 872
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Lun 26 Fév - 22:40

Le membre 'Acuité Loinvoyant' a effectué l'action suivante : Le hasard en action


'Hasard 6' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Lun 26 Fév - 23:02

Brun ricana et l'espace d'un instant, Vainqueur eut le sentiment que rien n'avait changé entre eux. Ils se comprenaient toujours, ils étaient toujours liés d'une certaine manière. Son ami avait raison, lors de cette fameuse chasse, Acuité avait achevé le daim qui rendu fou par la douleur, menaçait de charger le Roi. Ensuite elle l'avait engueulé comme du poisson pourri et il en avait ri, obligeant ainsi ses nobles amis à ne pas s'en formaliser. Ce caractère bien trempé avait plu au Roi, de même que sa ténacité qui lui avait sauvé la vie lorsque quelques mois après, elle s'était fait attaqué par des brigands. Cette même ténacité et cette once de folie, l'avait également menée en Chalcèdes.
Il devait bien avouer qu'une certaine admiration était née pour sa petite cousine, cependant, il ne le dirait jamais à voix haute.

Les chevaux avançaient désormais dans les ruelles du bourg. Leurs sabots claquaient sur les pavés, donnant le rythme aux acclamations de la foule en liesse qui accompagnait leur passage.
Vainqueur avait hâte de rentrer, de boire un verre de vin et de sentir la viande de gibier griller lentement sur les broches. Ensemble, tous partageraient ce dernier repas de fête qu'ils avaient chassé ensemble.
Un nouveau sourire éclaira ses traits et il se tourna vers son ami pour lui faire part de sa hâte lorsqu'un sentiment désagréable inonda son esprit. Une angoisse, mêlée à une peur panique emplie sa tête et juste après, il entendit les mots qu'il reconnut d'Acuité.
A moi !! On attaque la Reine !
Son regard croisa celui de Brun, il blêmit et se tourna vers l'arrière de la procession. Là-bas, on se battait subitement et les rixes remontaient lentement jusqu'à eux à mesure que l'on s'en rendait compte.
Brun avait-il entendu lui aussi ? Non, Acuité l'avait fermé à l'Art, pourtant, vu l'expression qu'il affichait, il douta fortement des propos de sa petite cousine. Elle lui avait menti, encore, pour protéger Brun de sa magie.

- A la garde ! vociféra le Roi d'une voix tonnante à la ronde.

Il tira son épée du fourreau et lança à Brun :
- Passons par les ruelles, il est inutile de tenter de faire demi-tour.
Le chemin était bouché et quelque chose lui soufflait qu'il devait faire vite. Sans attendre de réponse de son ami, il s'élança au galop dans une petite rue annexe.
Tous deux connaissaient le Bourg, ils y étaient souvent venu depuis leur adolescence. Il ne leur faudrait que quelques instants pour rejoindre l'arrière du groupe massé dans la ville.

Acuité défendrait Shyrin, il devait y croire. Tout à son galop, il tenta de la contacter mais seul le néant lui répondit. Ses talons frappèrent plus fort son cheval pour le faire accélérer, sa voix tempêtait contre ceux qui couraient en tous sens pour tenter de les éviter. Son coeur battait à tout rompre et ses doigts se crispèrent sur les rênes comme sur la poignée de la garde de son épée.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Loinvoyant
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 37

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Mar 27 Fév - 8:02

Shyrin offrit à la Duchesse un sourire franc et amical, différent de celui qu'elle laissait voir aux autres, parce qu'elle voulait lui montrer que tout cela n'était que jeu et paraître. Leur amitié perdurerait, renaîtrait de ses cendres malgré les épreuves. Et puis elle offrit les miettes aux courtisans en les interrogeant sur la chasse de son mari et accueillit leurs réponses avec un sourire entendu et un petit rire de circonstances quand ils lui parlèrent de la créature qu'il avait abattue.

En pénétrant dans la ville, elle sentit l'impatience de sa monture, fatiguée elle aussi, et commença à ressentir des tiraillements dans les jambes et le postérieur. Comme les chevaux, elle perdait patience à mesure que l'arrivée se faisait plus proche. Cette pensée la fit sourire encore mais elle ne dit rien d'autre, lasse de bavarder à propos d'une chasse dont elle n'avait rien vu et à laquelle elle ne comprenait pas grand chose de toute façon. Les habitants du Bourg étaient rassemblés dans les rues déjà étroites et leur procession peinait à avancer. Mais c'était si gentil de les accueillir avec tant d'enthousiasme, des cris de joie, des voeux de bonheur et des fleurs. Toujours droite sur sa selle, Shyrin libéra une main pour leur faire des signes et sourire à la ronde, remerciant ainsi chacun de sa gentillesse.

Tout bascula soudain et sans qu'elle sache comment ni d'où venait le danger. De joyeuse foule bigarrée, le groupe devint un chaos dangereux, une bousculade désorganisée. Au premier cri de terreur, elle se dressa, la peur faisant battre son coeur avec violence alors qu'elle cherchait des yeux la silhouette de Vainqueur. Mais avant qu'elle ait pu remonter si haut dans le cortège, elle se sentit brutalement tirée en arrière et tomba lourdement de son cheval. Le souffle coupé par la violence du choc, les larmes aux yeux, elle se débattit pour se dépêtrer de ses jupes trop lourdes qui lui entravaient les jambes mais n'eut pas le temps de se redresser qu'un autre poids venait lui écraser les hanches contre le pavé, la maintenant clouée au sol.

Paniquée, elle tenta de repousser le corps qui la chevauchait de même que les cheveux noirs qui l'aveuglaient quand le froid d'une lame vint intimer le silence à ses lèvres. Elle n'avait pas poussé un cri ni appelé à l'aide mais ne pensait désormais plus qu'à l'acier froid qui menaçait de déchirer sa peau. Elle s'immobilisa d'un coup de crainte de se blesser plus gravement encore, et reconnut à cet instant la voix grinçante qui lui avait autrefois fait cadeau de chaînes d'esclave et lui avait conté par le menu en quel mépris son propre fiancé et elle la tenaient. Luve Fanel. Le cauchemar venait de prendre vie sous ses yeux aveugles et, étrangement, c'était moins terrorisant qu'elle ne l'aurait cru. peut-être parce qu'elle avait toujours su que Chalcèdes viendrait se venger d'elle. Parce qu'elle avait cru possible d'oublier qui elle était et d'où elle venait quelques instants. Mais on ne la laisserait jamais oublier. Étrangère aux deux nations à présent et traitresse pour chacun des deux peuples, elle ne serait jamais nulle part à sa place.

Nulle part si ce n'est auprès de Vainqueur. Elle était loin de mériter un tel honneur mais elle était à présent sa femme et le serment qui les liait avait plus de valeur à ses yeux que sa propre couronne. Curieux paradoxe quand on savait qu'elle avait craché sur les liens de fiançailles avec Bhaal Fanel, celui-là même qui réclamait le prix de sa trahison à travers sa soeur si longtemps après. Son coeur ne s'y trompait pourtant pas et appela le Roi de toute ses forces pendant qu'elle recommençait à se débattre avec hargne. Pas question de se laisser mourir sans avoir donné un peu de fil à retordre à son assassin. Le premier cri franchit ses lèvres au moment où le poignard déchira sa robe et transperça son épaule. L'odeur du sang l'assaillit violemment et sa terreur s'accrut d'autant, de même que sa détermination.

- Luve ! Cria-t-elle, la voix pleine de larmes de souffrance et de peur. Ne fais pas ça !

Sa langue maternelle lui était naturellement venue alors qu'elle faisait face à sa destinée. La pression se relâcha alors l'espace d'un instant et elle comprit que la guerrière s'était retournée. Elle vit une silhouette dorée et sut que c'était Acuité mais n'en conçut que plus de terreur encore. Que les autres puissent être blessés par sa faute lui était absolument insupportable. Avec l'énergie du désespoir, elle s'efforça donc d'atteindre la dague qui ceignait sa hanche. Bien qu'elle ne soit là que pour l'apparat, elle avait une lame effilée une fois sortie de son fourreau. Le coup partit maladroitement vers les côtes de la Chalcédienne, rippant sur ce qui la couvrant et ne la touchant qu'à peine, mais c'était la preuve de sa détermination. Le sang maculait sa robe à présent, son épaule la faisant souffrir atrocement, et ses lèvres écorchées saignant également. Elle n'osait pas crier de crainte de faire blesser quelqu'un d'autre, mais ne cessait de lutter avec les forces qui lui restaient, tentant de planter sa dague et d'échapper à celle de la Fanel en même temps.
Revenir en haut Aller en bas
Luve Fanel
Chalcèdes
Soldat
avatar

Messages : 36
Date d'inscription : 19/10/2014
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction: soeur de Bhaal et lieutenant de l'armée chalcédienne
Âge: 27 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Mar 27 Fév - 19:39

Luve sentit la morsure de la lame dans son épaule, la même épaule déjà meurtrie, la même meurtrière qu'elle découvrit en se retournant. Alisel. Son sourire s'agrandit. En voilà une autre qu'elle brûlait de frapper ! Mais à cet simple idée, son bras faiblissait. Luve aboya à Cheval et à Preste de la tuer et revint à sa proie. Shyrin avait déjà profité de son inattention pour lui écorcher le côté.

Luve immobilisa sans peine sa main armée et pesa de tout son poids sur la petite Reine. Dans la proximité des corps, leur sang se mêlait, par le meurtre plutôt que par le mariage. Shyrin l'avait voulu, les condamnant à mourir ici, en pays étranger. Il était trop tard pour se rappeler de sa langue maternelle. Shyrin avait trahi son pays. Elle avait trahi Bhaal. Pourquoi la Fanel l'aurait-elle épargnée ? La tuer était devenu le but de son existence, qui n'avait jamais été autre, depuis l'adolescence, que la survie et le meurtre. Aujourd'hui Luve n'espérait pas survivre : elle donnerait sa vie contre celle de la Reine des Duchés.

Sa main droite se leva. Mais alors qu'elle allait s'abattre sur le coeur, une flèche s'enfonça dans son dos. Non moins vigoureuse, la dague se planta dans l'autre épaule, au dessus du sein gauche de la petite Reine. Et y resta. Au dessus du corps cloué de son ennemie, Luve ploya. Son visage n'était plus qu'à quelques centimètres de celui de la rousse aux lèvres rouges. Sa main lâcha sa main, libérant le poignard d’apparat.

- Tue-moi, murmura la Chalcédienne en chalcédien, tandis que la vie et la haine s'enfuyaient d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1283
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Mar 27 Fév - 21:38

Au bord de sa conscience, un frémissement. Une onde qui circulait tout autour de son esprit, tiède, chaude et puis brûlante.
Sa tête lui faisait mal, horriblement mal et elle sentit la nausée la submerger. Le goût âcre de la bile dans sa bouche se mêlait à la saveur ferreuse de son propre sang. Elle déglutit avec difficulté, reprenant peu à peu vie. Ses yeux et ses paupières lui semblèrent lourdes et à nouveau, l'onde chaude vint s'échouer aux abords de son esprit telle le ressac des vagues sur la grève. L'Art ? Vainqueur ? C'était bien lui. Ses souvenirs firent irruption lui causant une nouvelle douleur mentale, la ramenant à cette autre chasse où le Roi les avait poussé dans l'excitation grâce à une vague d'Art puissante et exaltée. Aujourd'hui, il renouvelait l'expérience pour combattre l'ennemi qui les attaquait. L'ennemi....l'ennemi...
Oui, elle se souvenait désormais et fit l'effort d'ouvrir ses yeux. Au même moment, son corps se rappela entièrement à elle et elle sentit, au delà de la douleur battant son crâne, au delà de la torsion de son estomac, un étau entourant son cou. Vacillante, elle respira l'haleine de l'homme qui lui faisait face et le contact des ses mains sur sa peau. Il resserra son étreinte et l'air commença à lui manquer. Elle comprit trop tard l'étranglement dont elle était la cible et trop tard, ses propres mains vinrent tenter de faire céder celles plus larges qui la tuaient petit à petit.
Etait-ce la fin ? Shyrin ? Son regard flou dévia derrière son agresseur, cherchant à voir la Fanel, mais trop vite et malgré les efforts du Roi, malgré la puissance de l'Art, elle sombra à nouveau, à bout de force et d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Loinvoyant
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 37

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Mar 27 Fév - 21:55

- Luve, Luve, je t'en prie, continuait à psalmodier Shyrin, désespérée.

Et en même temps, une force surnaturelle la poussait à accepter ce sort qu'elle avait mérité. Les yeux pleins de larmes, elle fixait le visage de celle qui aurait du être sa soeur et serait finalement son bourreau pour l'éternité. Elle vit le sursaut puis l'éclat de la dague qui fendit l'air à nouveau et se planta dans son autre épaule, lui tirant un nouveau cri de douleur. Bien au-delà de la souffrance physique, elle sut qu'elle ne s'en relèverait pas et maudit le jour de sa naissance qui les avait tous conduit à ce désastre. Elle avait raté son coeur de peu mais la volonté y était. Et le coeur de la Reine se brisa sous ce nouvel assaut venu de la contrée qui l'avait vue naître.

- Je te pardonne, murmura-t-elle alors que Luve la suppliait de la tuer et qu'elle sentait leurs deux vies entremêlées s'élever dans un bel ensemble et les quitter en même temps.

De sa main libérée, elle n'hésita qu'un très bref instant puis amorça le mouvement qui planterait la dague dans la gorge de la Chalcédienne, comme elle le lui avait demandé. Elle lui devait au moins cette mort digne, au moins cette mort au combat.

- Je te pardonne, ma soeur, toussa-t-elle encore alors que le corps massif retombait sur elle, l'immobilisant définitivement de son poids.

Le visage baigné de larmes, elle eut le temps de demander pardon à Vainqueur et à Acuité, de les supplier dans sa tête de maintenir la paix, puis sa main vide retomba mollement sur le pavé et les ténèbres s'abattirent sur elle alors qu'elle perdait connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 737
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 32

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Mar 27 Fév - 23:01

Le galop de son étalon résonnait sur les pavées de la rue étroite. Au loin, on entendait les clameurs, cris et autres horreurs de cette attaque qui se déroulait sur la rue parallèle, là où les chasseurs se retrouvaient prisonniers des loups. La colère de Vainqueur irradiait autant que son Art. A tous, il transmettait la volonté et la soif d'en découdre, celle aussi de se défendre par tout les moyens et de ne pas céder aux mécréants qui venaient salir le dernier jour du mariage. Qui étaient-ils ? Le Roi mourrait d'envie de l'apprendre mais avant ça, il devait voler au secours de sa Reine. Tout son Clan l'accompagnait mentalement, tous ressentaient sa grandeur et la folie dans son pouvoir maitrisé et pourtant prêt à exploser. Dans la chaleur de sa magie, il ne percevait plus vraiment lequel de ses artiseurs se mêlait à sa fougue, à son énergie qui lui faisait avaler la distance entre sa Reine et lui.

Inutile de se retourner, il savait que Brun galopait sur ses talons, la ruelle ne permettant pas de chevaucher côtes à côtes. Il bifurqua à gauche, puis à droite et après une longueur supplémentaire, encore à droite. Son cheval dérapa et glissa sur la pierre, puis dans un hennissement se redressa in extremis, la croupe quasiment au sol. Vainqueur le poussait à l'excès, l'intimant à accélérer à grands renforts de talons dans ses flans. L'épée à la main, il s'attendait à tout, sauf à la vision d'horreur que le spectacle lui offrit.
Un sifflement fendit l'air et une flèche passa juste à côté pour aller se ficher bien plus loin, dans le dos d'une silhouette à cheval sur le corps de sa Reine. Il restait encore tant à parcourir et le Roi priait tout ce à quoi il pensait. Eda, El, peu importait le nom de la Destiné qui sauverait celle qu'il venait d'épouser.

A son arrivé sur place, il sauta de cheval, trancha un ventre à portée, et envoya un coup de poing accompagné de la garde de son épée dans le visage d'un autre. La garde commençait à prendre le dessus malgré leur arrivée tardive.
Sa main lâcha son épée de stupeur, lorsqu'il aperçut la robe souillée et la peau trop pâle de son épousée. Tétanisé par l'horreur, il se rattrapa rapidement et dégagea le corps de l’assassin au visage couturé de cicatrices, un visage qui n'appartenait pas aux Duchés.
Sourcils froncés, sa colère ne pouvait s'apaiser devant sa femme baignant dans son propre sang. Autour de lui, les cris et les bruits de combats semblèrent s'apaiser, il ne les entendait plus, agenouillé aux côtés de Shyrin dont le souffle vacillait.
Ses doigts se portèrent à son cou, cherchèrent à tâtons son pouls. Malgré sa promesse il n'hésita pas une seule seconde et s'accrocha à son esprit, la suppliant de s'accrocher à la vie.
Par l'Art et avec une force brute, il lui imposait la conscience de l'esprit.

La garde et le clan oeuvrant pour la paix, celle-ci arriva peu de temps après. Certains des assaillants furent exécutés, d'autres emprisonnés. Les artiseurs accompagnés de guérisseurs vinrent s'enquérir des blessés. Le Roi ne voyait que sa reine, il ordonna qu'on la ramène au château. Nul besoin d'être guerrisseur pour deviner que sa vie était en péril. Vainqueur demanda à ses artiseurs de se tenir prêt, il userait de la magie pour la soigner mais devrait puiser dans l'énergie de ces derniers. Il remarqua alors le cheval d'Acuité dépouillé de sa cavalière.
Trop préoccupé par la santé de son épouse, il n'avait pas même remarqué que même son Conseiller n'était plus à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1789
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 29

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Jeu 1 Mar - 18:45

Plus les foulées de Flamme s'accéléraient, plus ils s'approchaient du lieu des combats, plus Brun se sentait en colère. Une colère vengeresse qui ne lui appartenait pas. Il tenta de la repousser. Il devait garder la tête froide. Froide comme ses tripes que glaçaient la peur ; pas la peur des affrontements que sa colère appelait, mais celle de perdre ce qui lui était cher, sans pouvoir rien y faire. La peur d'arriver trop tard.

Cette peur aussi, il dût la repousser, pour s'arrêter, alors que Vainqueur se ruait vers la Reine qu'on entrapercevait entre les corps en lutte. S'arrêter, et bander son arc, et refuser d'hésiter. Le tir était incertain, Brun le savait, il pouvait blesser un autre, à commencer par le Roi dont la folle trajectoire fit un écart. Mais il fut doué, ou chanceux, ou les deux ; la flèche se ficha dans le dos de l'assaillant qu'il avait vu s'agiter sur la robe bleue de Shyrin, ou d'Acuité ?

Où était Acuité ? Il mit pied à terre et s'élança dans la cohue. Son regard se détourna de Vainqueur prostré sur sa Reine, baignant dans son sang. A eux, il ne serait plus d'aucune utilité, et quand bien même... il devait penser d'abord à elle, il pensait d'abord à elle... Où était-elle ?!

Il était arrivé trop tard. Trop tard pour voir Cheval assommer son camarade, son camarade s’affaisser sur le sol, tenant encore dans ses mains lâches la nuque d'Acuité. Cheval s'était enfui, à moins que ce ne fut lui que Brun venait d'éliminer en travers de son chemin avec une facilité déconcertante ? Ces hommes n'étaient pas formés pour le combat, mais il n'eut pas le temps de s'en étonner : il venait de repérer le corps bleu d'Acuité.

Au sol, il le dégagea, vérifia qu'elle respirait. La petite Duchesse était inconsciente et abîmée mais n'avait pas de blessures apparentes. Se relevant au-dessus d'elle, Brun vérifia qu'il n'y avait plus de menaces à proximité. L'homme était inconscient. L'émeute s'achevait, laissant sur le pavé cadavres et blessés. Vainqueur déjà rapatriait sa Reine. Brun espéra que Shyrin n'était pas morte, mais alors à n'en pas douter, la peine de Vainqueur les aurait emportés.

Oubliant que telle n'était plus sa fonction, l'ancien maître d'armes gueula des ordres aux gardes concernant les assaillants morts ou prisonniers, l'assaillant de Shyrin en particulier, dont le corps gisait dans la poussière et l'indifférence générale. Brun aurait voulu retirer sa flèche de sa chair et voir son visage, mais il ne voulait pas quitter le corps inerte d'Acuité. Tous devraient être enfermés au château afin que l'on découvre leur identité et leur but, par tous les moyens nécessaires. Un tel crime ne pouvait rester impuni.

Brun leva dans ses bras le corps brindille et contusionné d'Acuité, et prit place avec elle sur l'un des charriots réquisitionnés pour ramener les blessés à la citadelle, laissant derrière eux leurs chevaux.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin Loinvoyant
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 509
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 37

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   Jeu 1 Mar - 22:27

Certaine d'être seule au monde, Shyrin, tout inconsciente qu'elle soit, sentit brutalement la voix de Vainqueur en elle. Elle l'avait appelé de toutes ses forces et il était là. L'entendait-il ? Elle luttait en vain contre les ténèbres qui la retenaient comme sous une couverture sombre. Son corps n'était plus vraiment présent et c'est comme désincarnée, comme si elle s'était échappée de son propre corps, qu'elle se vit installée sur une civière et transportée vers le château. Et Vainqueur ? Vainqueur ? Sa voix criait mais sa bouche ne s'ouvrait pas. Venait-il ? Elle avait besoin de lui. Il fallait qu'il soit là, qu'il reste auprès d'elle, qu'il la garde dans le présent... Une voix insidieuse lui répétait qu'il avait mieux à faire, un peuple à rassurer, des secours à organiser. Mais pourtant, elle le voulait auprès d'elle, elle avait besoin de lui pour respirer. le sentirait-il ? Serait-il là pour elle ?

Les voutes du château lui apparurent soudain, les escaliers et les couloirs, puis le dais de son propre lit dans lequel elle n'avait encore jamais dormi. Shane était là aussi, elle l'entendait, elle captait les accents paniqués de sa voix, mais elle ne parvenait pas à la rassurer. Il y avait encore autre chose, une autre présence, plus subtile, plus secrète, mais rien n'était clair. Un brouillard cotonneux enveloppait tout, l'empêchait de voir les choses clairement. Pourtant certains voiles se déchiraient. Elle se vit soudain dans ce même lit, appuyée contre des oreillers et un nourrisson dans les bras. Pâle et défaite, elle restait pourtant souriante, radieuse même, et tendait à son Roi le fruit de leur union. Il semblait heureux, amoureux même, et pourtant c'était impossible. L'amour ne naissait pas entre des gens comme eux et d'un mariage arrangé. Elle rêvait encore.

Une douleur insoutenable arqua brusquement son corps martyrisé alors qu'un physicien lui retirait la dague restée plantée dans sa deuxième épaule. L'obscurité se fit plus pressante, plus enveloppante, et elle perdit conscience de ce qui l'entourait. C'est à peine si elle se sentit déshabillée, soignée, pansée. Elle flottait sur un nuage très doux et très lointain qui la menait au-dessus du domaine de son père en Chalcèdes où elle pouvait se voir, petite fille heureuse et capricieuse mener son monde à la baguette tout en le ravissant par ses danses. Sâ qu'elle avait aimé danser autrefois ! Et comme tout cela était loin à présent. Que lui restait-il de ce passé bienheureux ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Terrain de chasse |Shyrin, Luve, Brun, Vainqueur, tout le monde !|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: Prairies et chemins creux-