AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les héritières | pv Shyrin|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 8:31

Shyrin lui apparut et referma la porte derrière elle comme si elle tenait à ce que rien ne sorte de cette pièce. Altière, Acuité ne put s'empêcher d'observer la jeune Chalcédienne. Sa robe élégante, sa coiffure et sa tiare, tout ce qui faisait d'elle une Reine des Duchés.
Ce rang, elle l'avait obtenu seule et Acuité ne pouvait qu'admirer ce parcours. Passer de prisonnière de Guerre à Reine du pays conquérant, cela n'était pas donné à tout le monde.
Elle rechercha dans sa mémoire et dans ses cours d'histoire et conclut rapidement que avant cela, personne n'y était arrivé.

Ce règne naissant lui allait bien, ses joues roses certainement maintenues en couleur par son plaisir des festivités comme celui de la nuit, son allure gracile mais toutefois en bonne santé, elle n'avait plus grand chose à voir avec la jeune femme à qui elle avait été offerte en cadeau même si déjà, l'élégance faisait partie de ses attributions innées.
En comparaison, Acuité devait avoir triste allure. Amaigrie et cernée, elle ne tenait debout que par sa seule volonté d'arranger les choses et par sa colère farouche envers Vainqueur.
Brun se chargeait de Vainqueur, elle n'avait pas à s'en soucier et cela lui convenait parfaitement. Alors pourquoi la Reine l'avait-elle fait mander ?
Elle se fendit d'une révérence parfaite, passant d'esclave à sujet. Jamais elles n'avaient eu le même rang bien qu'elles fussent toutes deux des héritières de renom.

- Ma Reine
, dit-elle en s'inclinant. Vous m'avez fait mander.

Elle attendit un mot de la jolie rousse pour pouvoir se relever.

Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 12:39

Adossée à la porte, le souffle un peu court et le coeur battant à se rompre, Shyrin entendit d'abord sa voix, un peu plus basse que dans son souvenir. Puis elle vit la silhouette gracieuse, drapée de vert et la révérence pleine de déférence. Sans qu'elle ait pu l'empêcher, sans même qu'elle ait pu s'y préparer, les larmes emplirent ses yeux et un sanglot lui noua la gorge. Pressant une main tremblante sur sa bouche et l'autre sur le plastron de sa robe, elle tenta de se ressaisir mais ses genoux flageolaient déjà et c'est d'une voix étranglée qu'elle répondit en chuchotant.

- Je t'ai tellement attendue.

Portée par une force qu'elle ne se connaissait pas, elle traversa la distance qui les séparait en un clin d'oeil puis se figea face à son amie inclinée devant elle. Elle serrait les dents pour les empêcher de claquer et retenait de son mieux ses pleurs mais l'émotion était d'une telle violence qu'elle lui coupait le souffle. Elle frôla l'épaule d'Acuité, s'étonnant presque de la sentir réelle sous ses doigts, et espéra en silence qu'enfin elle se relèverait et qu'enfin elles s'étreindraient. Après tout ce temps et plus que jamais, elle avait besoin de la petite duchesse, de sa précieuse amie. Mais elle n'osait pas faire le second geste, arrêtée dans son élan par cette révérence trop formelle et par la crainte irraisonnée que tout soit changée quand tant de lunes avaient passé.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 13:39

Fixant le sol, la tête inclinée dans l'attente de l'autorisation de se relever, Acuité ne vit pas les yeux de la Reine se remplir d'eau, ni même toutes les émotions qui la traversait.
Au son de sa voix étranglée en revanche, elle releva le visage et l'observa. Surprise, elle haussa un sourcil et la douleur du coup de la veille se rappela à son mauvais souvenir, elle grimaça discrètement, détournant le regard pour réfléchir en même temps au comportement singulier de Shyrin. Par Eda, on avait l'impression qu'elle venait de voir la Deesse en personne ! Une année s'était écoulée depuis leur séparation, une année d'évolution pour chacune d'entre elle. Visiblement, l'une avait mieux réussi que l'autre. Et la petite Duchesse n'avait pas oublié les paroles de Brun. Shyrin l'avait vendu à Vainqueur. Elle avait du mal à y croire mais souhaitait en avoir le coeur net.
Les doigts tremblant de la Reine frôlèrent son épaule, n'osant pas vraiment la toucher et Acuité se redressa de toute sa hauteur. Bien que de taille normale, elle dépassait très légèrement Shyrin d'un demi-doigt.
Evidemment, elle était heureuse de la voir si épanouie et en sécurité ici, mais d'autres pensées la préoccupaient. Pourquoi l'avait-elle fait venir ? Était-elle le nouveau pion de Vainqueur ?
Etre séparée de Brun l'angoissait, même s'ils avaient décidé de ne pas se montrer ensemble à la cour, Acuité imaginait toutes les possibilités de son échange avec le Roi. Peut-être que Shyrin l'avait fait venir pour qu'il puisse mieux l'enfermer ? Ou bien pour qu'elle n'intervienne pas lorsque Vainqueur s'en prendrait à Brun ?

La peur la rendait paranoïaque et elle dû faire un effort surhumain pour passer au delà.

- Je suis là comme vous me l'avez demandé. Toutes mes félicitations pour le mariage, dit-elle platement.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 13:59

L'élan de Shyrin se trouva brisé net par la froideur d'Acuité. Les yeux agrandis par la surprise, elle serra ses mains alors que c'était son amie qu'elle voulait étreindre sans pouvoir le faire. Une gifle ne l'aurait pas refroidie plus violemment. Sa bouche s'entrouvrit mais rien ne lui vint. Rien n'était comme elle l'avait imaginé. Elle avait tellement rêvé de ce moment où elle pourrait enfin vérifier d'elle-même que la duchesse était entière, qu'elle ne l'avait pas envoyée dans un traquenard pour arrêter la guerre et prendre sa revanche sur le peuple qui l'avait torturée du même coup.

Tout ce temps écoulé à Castelcerf, elle avait imaginé avec émotion les retrouvailles avec celle qui avait bouleversé sa vie et à présent, elle ne savait que dire à cette étrangère qui la dévisageait froidement. Cruellement déçue, elle gardait pourtant encore et toujours l'espoir insensé que tout pouvait s'arranger, qu'elle n'avait pas imaginé cette amitié seule et par désespoir. Abasourdie, elle hésita encore, laissant le temps se suspendre et se cristalliser entre elles, puis finalement, elle se décida pour le naturel, la spontanéité qu'elle bridait si fort mais qui était toujours là. Ouvrant les bras, elle enlaça sans plus de manières le corps raide et tendu de celle qu'elle croyait toujours son amie malgré tous les signes contraires.

- J'ai prié pour toi chaque jour, murmura-t-elle contre ses cheveux en la serrant. Pour toi et pour ton fils.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 14:43

Stupéfaite, Shyrin a regardait comme si elle ne la reconnaissait pas. C'était pourtant bien la même personne, mais une année de planque et d'anonymat s'était écoulée dans parler de ces derniers mois d'humiliation dans son propre foyer.
Elle ne se sentait plus coupable d'avoir artisé Brun sans le faire exprès, mais elle en voulait à Shyrin de l'avoir trahie. Pourquoi n'avait-elle pas tenu leur secret ? Pourquoi avait-elle fini par dire la vérité ?
Qu'est-ce que Vainqueur lui avait promis ? Ce mariage ? Une jolie chambre et de belles robes ?
C'était incompréhensible.
Le regard sombre, les lèvres légèrement pincée, Acuité ne pouvait ouvrir son coeur et se sentait partagée entre deux émotions qui n'avaient pas pour habitude de cohabiter.

Shyrin n'osait plus ni bouger ni parler, Acuité n'avait rien à ajouter. Le temps s’égraina quelques instants dans un silence gênant et puis subitement, Shyrin l'enlaça. Instantanément, Acuité se raidit à ce contact trop franc, trop vif qui ravivait les souvenirs de leurs discussions là-bas, dans la chaleur de Chalcède. La grossesse, le plan d'évasion, les confidences, elles avaient été si proches en si peu de temps, le désespoir d'Acuité avait alors trouvé écho dans la peur de Shyrin.
Leurs volontés unies avaient mis un terme à cette Guerre.

Et là, tout contre ses cheveux, elle lui disait avoir prié pour elle et son fils. Était-ce avant ou après les avoir balancé à Vainqueur ? Elle se mordit la lèvre pour ne pas oser le demander et tacha de s'apaiser.

- Merci, finit-elle par murmurer en tapotant doucement son dos.

Se détachant doucement, elle poursuivit :
- Je n'ai pas eu besoin de prier pour toi, je savais que Vainqueur te traiterait bien. Visiblement il considère mieux les prisonnières que son propre sang. Me suis-je trompée ? Es-tu heureuse ?

Il y avait de la rancoeur dans sa voix qui ne lui était pas destinée. Elle inclina la tête sans la quitter des yeux, attendant une réponse avec un sérieux qui ne lui ressemblait pas vraiment. Son enfance s'était définitivement envolée, laissant une femme révoltée et furieuse qu'on ait osé tenter de tuer son enfant.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 15:05

En se détachant, Shyrin recula d'un pas, frappée par les mots d'Acuité et par sa froideur encore, par ce détachement qu'elle ne reconnaissait pas. Choquée par les mots qui tombaient comme des pierres de la bouche de celle qu'elle croyait encore son amie, elle renoua brusquement ses mains devant elle pour les occuper.

- C'est vrai, répondit-elle plus sèchement qu'elle ne l'aurait voulu. J'ai eu un toit au-dessus de ma tête et de quoi manger.

Délaissant sa seconde question à laquelle elle était incapable de répondre pour le moment, elle observa encore et encore la jeune femme. Malgré le flou de ses traits, elle sentait parfaitement la tension, la colère et la révolte qui l'habitaient. La rancoeur dans sa voix la laissait stupéfaite.

- Pourquoi es-tu en colère contre moi ? Lui demanda-t-elle plus doucement mais sans approcher, maintenue à distance par ce rejet incompréhensible.

Une multitude d'idées lui traversaient l'esprit mais elle refusait de s'attarder sur une possibilité ou une autre. La seule qui lui paraissait cohérente était qu'elle lui en voulait d'avoir épousé Vainqueur, celui qui avait menacé son enfant. Mais même ça ne lui paraissait pas suffisant pour expliquer l'animosité et la froideur de son amie. Elle voulait comprendre.
il le fallait. Elles ne retrouveraient peut-être jamais la complicité et l'intimité qu'elles avaient partagé là-bas, en Chalcèdes, mais elle espérait avoir au moins une chance de comprendre ce qui n'allait pas, de s'expliquer. Et plus encore, d'expliquer que Vainqueur avait renoncé à son abominable projet à l'instant même o il l'avait conçu et qu'il s'en voulait mortellement de cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 17:37

Un toit au dessus de sa tête, de quoi manger et la sécurité. De jolies robes, un bon lit et aujourd'hui, un mari et un Royaume.
Acuité ne lui en voulait pas de profiter de tout ce que le destin se chargeait de lui offrir. Peut-être était-elle née sous une bonne étoile ?
Non, elle lui en voulait d'agir comme si elle se souciait d'elle alors qu'elle était la première à l'avoir trahie.
Lorsqu'elle s'écarta d'elle, noua ses mains devant elle dans une posture tout à fait innocente. Acuité serra les poings le long de son corps face à la question de la Reine.
Pourquoi ? Elle demandait vraiment pourquoi ?

Elle la considéra un moment, le visage fermé, les lèvres pincées.

- Je ne suis pas en colère, simplement déçue. Je t'avais fais confiance mais Vainqueur a su...

Si le secret avait été préservé, alors Acuité aurait pu vivre sereinement avec son fils dans les Montagnes. Brun aurait repris le cours de sa vie et Vainqueur aussi. Elle n'aurait été qu'un lointain souvenir pour tous et Espoir aurait grandi en enfant libre. A présent elle devait vivre avec le sacrifice de Brun, le sien et les desseins de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 18:07

Shyrin ouvrit la bouche et recula comme si Acuité l'avait giflée. Et pourtant, elle avait raison. Elle ne pouvait pas le nier. La vérité c'est qu'elle l'avait bel et bien trahie. Que ce soit contre sa volonté n'y changeait rien. La honte empourpra son front mais elle refusa de se chercher des excuses.

- C'est vrai. J'aurais préféré oublier ce que tu m'avais dit mais l'information était là, dans ma tête. Quand Vainqueur t'a sue en vie, il n'a eu qu'à se servir. Ils étaient si furieux, je n'ai pas su te protéger... Je regrette.

À présent qu'elle comprenait d'où venait la froideur d'Acuité, elle acceptait pleinement sa rancoeur et ne pouvait pas lui en vouloir d'être aussi furieuse. Elle refusa de baisser les yeux pourtant et s'offrit sans trembler au jugement de son amie. Curieusement, comprendre que c'était elle-même qui avait gâché leur amitié la rendait plus digne et plus forte.

- Je suis vraiment désolée. J'espère que tu pourras me pardonner un jour.

La déception lui brisait le coeur. Pendant tout ce temps, elle avait prié chaque jour Sâ de lui accorder de revoir sa seule amie en ce monde mais ce n'était qu'une illusion puisqu'elle avait perdu cette amie depuis bien longtemps et par sa propre faute. Essuyant les larmes de ses joues d'un bref revers de main, elle serra encore ses mains nouées et attendit sagement. Si Acuité ne lui pardonnait pas, peut-être pardonnerait-elle quand même à Vainqueur ? Elle en doutait mais devait tenter sa chance.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 18:25

Elle regrettait et à présent elle pleurait. Cela pouvait-il laver l'affront et les conséquences de son acte ? Acuité en doutait. Pourtant, sans oser en douter, Shyrin espérait être pardonnée un jour. Se rendait-elle seulement compte qu'elle avait peut être brisé trois vies au lieu d'une ? Savait-elle que Vainqueur avait menacé la vie de son enfant et d'elle-même ?

Sa déception se mua en colère sourde et elle franchit la distance qui les séparait en quelques pas. Là, elle saisit la jeune femme par les épaules et la secoua vivement.

- Mais comment ! Comment a-t-il su ? Qui étaient furieux ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?

Elle la relâcha immédiatement et regarda ses doigts tremblants surprise par sa réaction si violente. Shyrin était Reine, elle pouvait être arrêtée pour son geste et placée en détention. Par Eda...pourquoi perdait-elle si facilement patience...Elle pouvait pardonner, elle en était capable, Shyrin l'avait sauvée autrefois, elle devait se souvenir de cela.
Il y avait forcément une explication logique et rationnelle. Elle recula à son tour, le coeur au bord des lèvres et la nausée la prit.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 18:47

Shyrin allait de surprise en surprise et tombait décidément de plus en plus bas. Elle se laissa secouer comme un prunier par Acuité sans chercher à la repousser ou à se défendre. Elle avait mérité ça et bien plus encore. Elle se serait laissée frapper sans résister. Pourtant cet éclat eut le mérite de l'aider à réfléchir à nouveau plus clairement. Au lieu de s'apitoyer sur elle-même et de se flageller pour sa faute impardonnable, elle devait la vérité à Acuité. Et tenter de réparer si elle le pouvait en l'aidant de son mieux, quoi qu'elle lui demande. Raffermie par sa décision, elle fit un geste vague de la main pour signifier à la jeune femme que sa brutalité n'avait pas d'importance à ses yeux. Elle ne pouvait pas lui tenir rigueur de ça.

- Brun Braveterre est venu me trouver un jour, à l'aube. Il m'a demandé de tout lui raconter, de lui donner les détails sur ta mort. J'ai donné une version crédible mais il ne me croyait pas. J'ai dit que je savais que ton fils était aussi le sien, je voulais... Je voulais me défendre, je suis désolée.

Retrouvant ces souvenirs désagréables à mesure qu'elle lui parlait, elle se rendit soudain compte qu'elles étaient toutes les deux debout depuis le début de cet entretien. Elle choisit donc un sofa et s'y assit, invitant Acuité à faire de même.

- Vainqueur est arrivé et Brun Braveterre lui a annoncé qu'il partirait si je restais. J'ignore ce qu'ils se sont dit entre eux, j'ai du regagner ma chambre mais plus tard, le Roi m'a dit que Brun était parti. Il était si... Dévasté... Il blâmait Brun pour sa haine sans savoir qu'en fait tout était ma faute. Je voyais tout se déchirer, les amis se séparer, alors j'ai avoué que tu étais en vie pour qu'il sache que son ami ne lui avait pas menti. Je suis sincèrement désolée, tu peux me croire.

Elle s'interrompit, il ne servait à rien de chercher des justifications, il n'y en avait aucune à ce qu'elle avait fait. Les mains serrées sur ses genoux, elle chercha le jugement sur le visage de son amie mais n'y vit que l'habituel flou gracieux sous un halo doré.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 21:25

Acuité resta stupéfaite d'effroi face aux propos de Shyrin. Brun ne l'avait pas cru. Ce qu'il pouvait être borné quand il s'y mettait, il était bien pire qu'elle ! D'un simple rêve il s'était persuadé qu'elle était en vie. Etait-ce un espoir fou qu'il voulait se réaliser ? Que n'aurait-il pas fait par devoir...
Savoir qu'il n'avait rien voulu lâcher la rendait folle intérieurement, il avait poussé Shyrin dans ses derniers retranchement et elle avait fini par lui dire qu'elle savait qui il était.
Acuité se massa douloureusement la tempe, imaginant sans peine la scène et les éclats entre eux.
Shyrin s'installa alors sur le sofa et l'y invita mais la petite Duchesse refusa pour l'instant, elle se sentait trop dans le vif pour demeurer immobile sur un divan.

Elle fit quelques pas, tentant de recoller les morceaux. Brun et Vainqueur s'étaient disputés, Shyrin semblait ignorer pourquoi. Sa version laissait à penser que Brun avait lancé un ultimatum au Roi, à choisir entre sa prisonnière et lui. Vainqueur avait choisi et le déplorait juste après. Etait-ce après lui avoir demandé de tuer son propre fils et de la ramener elle seule ?
Sa nausée amplifiait face à l'horreur qu'ils avaient évité.
De même, elle sentit la colère gronder en elle, colère sombre et parfaitement éveillée après eux tous !
Elle avait envie de hurler, de leur crier dessus ses ressentis et sa peine, mais ne pouvait que garder pour elle et contenir tout ce que cela lui inspirait.

La fenêtre l'attira subitement et elle se détourna de la Reine pour aller y respirer un semblant d'air frais. Son regard se perdit quelques instants dans les vagues et elle recouvra son calme en songeant qu'au même moment peut-être Brun arrivait à quelque chose avec Vainqueur. S'il était aussi borné la concernant, il n'y avait pas de raison pour qu'il ne le soit pas avec son grand cousin pas vrai ?
Elle remua lentement la tête, agacée.

Enfin, elle fit demi-tour et vint s’asseoir à côté de Shyrin.

- Je te crois, finit-elle par dire. Et je te présente mes excuses, peut-être n'aurais-je pas du te faire porter un tel fardeau. Nos moeurs sont très éloignées. Ici, un enfant illégitime est...c'est compliqué et de part sa lignée, mon fils est en danger.

Après tout, Acuité possédait sa part de responsabilité. Elle avait fait le choix de se confier à Shyrin, le choix de l'inclure dans son plan et de la faire mentir pour elle. C'était déjà beaucoup demandé.
Visiblement, l'une comme l'autre avait agi dans le but de réconcilier les deux amis, mais à quel prix ?
Le prix du sang et de la menace et aujourd'hui que restait-il ?
Des négociations qui ne mèneraient peut-être nulle part et quelques miettes de brioche dans les draps d'un lit illégitime.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Dim 21 Jan - 23:08

Shyrin ne bougea pas de sa place et laissa tout le temps à Acuité de digérer ce qu'elle lui avait dit. Elle sentait très bien les émotions mêlées qui l'agitaient, la tension qui l'habitait toujours, le trouble qui persistait entre elles. La réponse de la jeune femme revenue auprès d'elle la blessa plus qu'elle ne l'aurait du compte tenu des circonstances mais elle ne pouvait accepter aisément qu'on la croit si peu fiable ou trop stupide pour garder un secret, même si les faits donnaient raison à son amie. Elle ne réitéra pas ses excuses, Acuité lui pardonnerait si elle le désirait à présent qu'elle savait combien elle regrettait de les avoir mis en danger. Le souvenir de Vainqueur fouillant impitoyablement ses souvenirs l'avait un peu égarée mais elle revint pourtant rapidement à la lucidité alors que la duchesse mentionnait Espoir.

- À ce propos, je voulais te faire savoir une chose importante.

Elle hésita quelques instants, se mordit la lèvre en se tordant les mains, puis inspira profondément et reprit bravement.

- Vainqueur m'a dit ce qu'il avait osé demander à Brun lorsqu'il a su que vous aviez eu un enfant.

Peut-être Acuité la détesterait-elle définitivement en comprenant qu'elle s'était rangée du côté de son mari malgré l'abomination qu'il lui avait avouée. Mais c'était une femme intelligente. Elle comprendrait certainement qu'il ne lui était pas possible de faire autrement, qu'elle ne pouvait pas défaire son mariage même si elle l'avait voulu, et qu'elle devrait passer sa vie entière avec cet homme quoi qu'il ait fait. Sans cautionner ses actes, elle tenterait toujours de les comprendre.

- Il regrette, tu sais, avoua-t-elle d'un coup en saisissant une main d'Acuité pour la serrer entre les siennes. Il n'a jamais envoyé personne après vous et n'en a même pas réellement eu l'intention.

Elle cherchait son regard pour la convaincre de sa bonne foi même si la jeune femme était l'une des rares à connaître son secret.

- Je ne cherche pas à l'excuser, ce qu'il a fait est une abomination à mes yeux comme aux tiens, mais je te supplie de me croire quand je te dis qu'il s'en veut à un point que tu n'imagines pas. Il ne fera rien contre toi ou contre ton fils, je t'en donne ma parole.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Lun 22 Jan - 9:57

En proie à un tourbillon d'émotions, Acuité cherchait à se contenir et à demeurer calme. Le pouvait-elle seulement ? Elle serra sa robe sur ses genoux pour réguler les pulsions qui courraient dans ses veines.
Elle savait déjà que tout son plan avait échoué mais aujourd'hui, elle ne pouvait se résigner à abandonner. Pour Espoir et pour Brun, elle ne le pouvait pas.
Mais elle se battait depuis si longtemps et elle était fatiguée. Fatiguée et à bout de nerf de ces derniers jours. Ses peurs, ses peines se mêlaient au bonheur et à l'espoir fou de pouvoir changer le cours des choses.
Elle faisait confiance à Brun pour cela, il trouverait les mots pour Vainqueur...Elle tressaillit à cette idée. Les mots justement, n'étaient pas son fort mais leur amitié profonde suffirait peut-être à trouver une solution viable pour lui et pour leur fils.
A aucun moment elle ne songea à elle. Malgré les promesses de Brun de ne plus s'éloigner d'elle, elle savait qu'il ne pourrait vivre à Castellonde et elle savait qu'elle ne pourrait en quitter les murs.
Cruel dilemme que celui ci. A présent qu'ils s'étaient enfin trouvés...le destin semblait s'acharner.
Elle se perdait aisément dans ses pensées, songeant aux souvenirs de la nuit, aux paroles échangées et aux contacts porteurs de promesses, à la manière dont il s'était légèrement moqué d'elle à son réveil tandis qu'il était tout apprêté. Des moments pareils, elle voulait en vivre d'autres...

Shyrin attira son attention en lui indiquant qu'elle devait lui révéler un fait important.
Ses yeux s'écarquillèrent légèrement à l'écoute de ses mots. Ses doigts se crispèrent et ses phalanges blanchirent sous la pression mais Shyrin ne la laissa pas en paix, elle saisit une de ses mains tentant de l'apaiser aussi bien par contact que par les paroles doucereuses qu'elle prononçait.
La mâchoire d'Acuité se crispa.
Tout ce temps à se croire la cible d'un assassin, toutes ces nuits, toutes ces précautions pour rien. Vainqueur était un menteur et à présent même Shyrin le couvrait. A quel moment s'était-elle rangée de son coté ? Que lui avait-il offert en ce but ?

- Et tu le crois ?? gronda-t-elle d'une voix si basse qu'elle-même fut effrayée par son ton.
Elle planta sur elle un regard sombre, prédateur.

Te l'a-t-il révélé après votre mariage pour s'assurer que tu serais bien disposée à son égard ? Pourquoi passe-t-il par toi et ne vient-il pas me le dire lui-même ?

La jeune Duchesse se sentait trahie et acculée comme un animal blessé. Prise au piège de la volonté de sa propre famille pour un enfant qui n'avait rien demandé. Où était la justice là dedans ? Les Dieux se riaient-ils d'elle à présent ? Non, seulement Vainqueur...il possédait tout le pouvoir et déplaçait ses pions lentement. Bientôt le jeu se refermerait sur elle, sur Espoir. Subitement, elle prit conscience que Brun devait être actuellement seul avec lui. Que se passerait-il s'il rangeait également Brun à ses côtés ? Pouvait-il changer d'avis ? Elle se bornait à avoir confiance en lui, mais...peut-être se voilait-elle la face ?
Vainqueur était plus fort, il était sur son terrain de jeu et il pouvait gagner.
Les larmes lui piquèrent les yeux et elle inspira profondément pour les chasser. Elle devait avoir confiance en Brun, il ne devait pas céder.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Lun 22 Jan - 10:43

La réponse d'Acuité lui fit à nouveau l'effet d'un bain glacé. Décidément, il était écrit que la famille Loinvoyant serait toujours ainsi avec elle : dure et froide, sans la moindre considération pour son statut, de même que pour ses actes et sa parole. Cette fois la coupe était pleine, il était plus que temps qu'elle leur montre à ces arrogants qu'on ne pouvait pas la piétiner encore et encore sans s'attendre à un retour de flammes. Elle relâcha la main de celle qu'elle croyait son amie, la tapota gentiment tout en se redressant avec autant de dignité qu'elle put rassembler.

- Je le crois, oui. Et je pensais que tu me croirais, moi.

Rassemblant ses mains sur ses genoux, elle lissa un instant un pli imaginaire sur sa robe avant de reprendre avec un calme surnaturel.

- On m'a dit et répété que tu m'avais manipulée, que tu avais acheté ta liberté au prix de la mienne. Je ne l'ai jamais cru. J'ai gardé foi en toi parce que je croyais que nous avions tissé un lien particulier. Je te croyais mon amie.

Un sourire désabusé étira brièvement ses lèvres mais le cynisme ne lui allait pas. Pas plus que la délation ou la rancœur. Elle ne dirait pas à Acuité tout ce que son cher Brun lui avait dit et fait depuis le jour où elle avait rejoint le campement ennemi. Il ne lui appartenait pas de juger ce qu'il y avait entre eux, quand bien même la totalité de ce royaume la jugeait pour ses origines et son mariage.

- J'ai demandé à Vainqueur de me laisser t'expliquer tout ça parce que je brûlais de te revoir, parce que je pensais retrouver mon amie et parce que je pensais que tu croirais à la valeur de ma parole. Ai-je fait erreur ?

Les mains sagement nouées sur ses genoux, elle dévisageait à nouveau la duchesse avec calme. La Reine pouvait bien des choses pour elle, l'amie plus encore, mais il était temps de savoir si elle avait raison de le désirer, si son aide serait la bienvenue, si sa confiance était bien placée. Acuité voulait-elle réellement provoquer une guerre civile entre Cerf et Béarns ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Lun 22 Jan - 15:47

Acuité se leva. Tout ce que Shyrin venait de lui dire, c'était trop émotionnellement parlant.

- Je...j'ai besoin de réfléchir, bredouilla-t-elle véritablement troublée.

Elle se détourna et se dirigea vers la fenêtre ouverte sur la mer et sur le monde. Les bras croisés, elle s'adossa sur le montant de l'ouverture et se perdit dans la contemplation des vagues.
Intérieurement, elle était bouleversée. Evidemment qu'elle mourrait d'envie de croire Shyrin, mais elle avait du mal à croire que Vainqueur s'était résigné. Elle n'était pas stupide et savait tout autant que lui que Espoir, au même titre que Dévouée ou d'elle-même pouvaient prétendre au trône.
Si Béarn n'était pas la branche régnante, il n'en demeurait pas moins que Glace possédait des ambitions. De solides ambitions qui n'attendaient que l'élément déclencheur afin de se réaliser. Venait-elle de lui apporter sa pièce manquante ?
En cherchant à éviter le loup, s'était-elle jeté dans la gueule d'un prédateur plus grand encore ?

Soudain, ses discours de la nuit plein de confiance vis à vis de Brun lui semblèrent creux et elle se sentit stupide d'avoir osé prétendre à une fin heureuse pour eux trois. Il n'y en aurait pas,il ne pouvait y en avoir.
Même si elle choisissait l'anonymat, son père remuerait ciel et terre pour les retrouver maintenant qu'il savait posséder un petit-fils.
Elle avait menacé Vainqueur pour se protéger de lui mais au final, c'était elle qui tremblait et qui emportait homme et enfant dans son sillage.
Peut-être devrait-elle simplement sauter ? Le vide ne lui avait jamais paru aussi tentant...
Ces derniers mois avaient été les pires de toute son existence et elle en avait mare, elle voulait en finir avec tout ceci. Son angoisse était palpable et ses regrets sans fin.
Extérieurement on reconnaissait la petite Duchesse de Béarn et sa figure altière, intérieurement elle n'était plus qu'une jeune femme terrorisée à l'idée de perdre ce à quoi elle tenait le plus au monde.

Et maintenant Shyrin et ses beaux discours s'y mettait, pointant du doigt leur lien et leur relation en pointillé, la confiance qu'en un instant, elles avaient scellée. Elle avait raison mais est-ce que le dire changerait quoique ce soit ?
La situation demeurait sans échappatoire. Elle était toujours coincée avec son fils bâtard et son amant qui ne l'aimait même pas mais qui restait à ses côtés par devoir ou par obligation.
Le devoir...elle le vomissait. Ce devoir d'être Acuité Loinvoyant, ce devoir d'être fidèle à Béarn et loyale à Vainqueur, ce devoir qui l'empêchait d'être libre et de choisir par et pour elle-même.
Subitement, tout lui fit horreur. Sa robe, ses peignes, ce château...Et cette amie qui venait d'être couronnée reine.
Pourquoi n'était-elle pas restée simplement Shyrin ?

Elle sentit les larmes refluer en elle avant qu'elle ne coulent sur ses joues pâles. Sa bouche chercha un peu d'air mais ne trouva que la bile amère sous sa langue.
Elle avait perdu. Tout ce qu'elle avait orchestré depuis le début ne pourrait plus jamais se réaliser. Sa famille gagnait, son père ou son grand cousin mais en aucun cas, elle.
Les yeux embués de larmes elle se tourna vers Shyrin et d'une voix tranchée par les sanglots, elle avoua :

- Je ne sais pas quoi faire.

Pas ou plus, c'était selon. Dans un cas comme dans l'autre, c'était l'exacte vérité.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Lun 22 Jan - 20:00

Shyrin resta sage et silencieuse tout le temps qu'Acuité passa devant la fenêtre à réfléchir. Elle respectait le silence de son amie, son besoin de recul. Elle savait à quel point c'était nécessaire et elles en avaient le temps et l'opportunité aujourd'hui puisqu'en privé. Quand enfin la duchesse se tourna vers elle et qu'elle entendit les sanglots dans sa voix, elle en fut bouleversée. La jolie façade digne vola en éclat alors qu'elle se levait et traversait sans hésiter la distance qui les séparait.

- Laisse moi t'aider, je t'en prie, la supplia-t-elle en l'enlaçant à nouveau.

Elle n'avait aucune idée de ce qu'elle pouvait faire ou de comment elle allait procéder mais elle était déterminée à arranger les choses puisque tout avait mal tourné par sa faute. Elle se recula un peu mais fit glisser ses mains le long des bras de la jeune femme jusqu'à enserrer les siennes.

- Vainqueur croit que tu veux déclencher une guerre civile pour te venger de ce qu'il a fait. Mais je sais bien que ce n'est pas vrai. Je sais que tu veux seulement protéger ton fils.

Elle pressa ses doigts entre les siens.

- Je sais bien que tu as d'autres choses plus graves à penser que mon sort, mais j'ai besoin de toi, moi aussi. Je suis sûre que nous pouvons trouver le moyen de nous allier. Je suis sûre que nous pouvons arranger les choses...

Il y avait une pointe de désespoir dans sa voix et pourtant, elle y croyait vraiment. Tout comme elle s'était lancée dans ce mariage déterminée à le faire fonctionner, elle mettait à présent sa volonté au service de ce projet fou consistant à réparer ce qui avait été brisé pour assurer un avenir heureux à son amie. Mais on ne pouvait pas faire disparaître le Duc trop ambitieux, ni légitimer la naissance d'Espoir. Il faudrait contourner ces difficultés.

- Tu connais mieux que moi les lois et les traditions de ce pays, et tu es la plus intelligente de nous. Si tu me dis ce qu'il faut pour arranger la situation, je le ferai sans hésiter. Nous ne pouvons pas rester seules chacune de notre côté, nous n'y arriverons que si nous nous allions. Tu veux bien essayer ?

Elle voulait à toute force son amie auprès d'elle, heureuse, autant que la réussite de son mariage. Si elle pouvait retrouver son amie et arranger les tensions entre eux, Vainqueur verrait quelle Reine elle pouvait être, il lui accorderait peut-être un peu plus de confiance et de respect. Elle visait très haut, certes, et serait sûrement déçue, mais si déjà Acuité redevenait son amie, elle pourrait envisager l'avenir avec beaucoup plus de sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mar 23 Jan - 7:49

Shyrin franchit la distance qui les séparait et l'enlaça à nouveau. Cette fois-ci, Acuité se laissa faire sans broncher, mettant son masque rancunier de coté.
Elle ne pouvait en vouloir à Shyrin, elle comprenait. Le secret qu'elle lui avait laissé était de sa responsabilité, elle aurait dû songer à la possibilité qu'il éclate mais elle ne l'avait pas fait et aujourd'hui, elle n'avait plus de marge de manœuvre.
La Reine lui offrait son aide désormais, c'était un grand honneur et une chance inespérée, mais que pouvait-elle bien faire ?
S'assurer que Vainqueur ne changerait pas d'avis concernant la vie de son fils ? Son père avait déjà pris ses dispositions et c'était de lui à présent qu'elle se méfiait.
Le Duc demeurait pourtant intouchable...Vainqueur n'oserait jamais s'en prendre à lui comme il l'avait fait avec Rippon.
Acuité regarda Shyrin, ses traits étaient floutés par les larmes mais elle reconnut la conviction dans son attitude.
Evidemment qu'elle ne souhaitait pas déclencher une Guerre civile, cela ne profiterait à personne. e n'était qu'une menace pour tenir Vainqueur au loin, le Roi ne pouvait pas s'engager dans une nouvelle Guerre après Chalcèdes, son peuple ne l'aurait pas soutenu avec toute sa volonté.
Mais la menace avait été proféré. Elle l'avait proférée.

La Reine lui serra les mains et Acuité réagit, elle renifla et apaisa ses sanglots pour lui offrir un sourire encourageant bien que triste.
Shyrin lui demandait son aide et elle ne comprit pas pour quoi. Elle était Reine désormais et pouvait obtenir tout ce qu'elle souhaitait, alors pourquoi lui demander de s'allier ?

Elle inclina la tête sur le côté, écoutant attentivement la suite de ses propos.

- Je l'ignore, répéta-t-elle. J'ai cherché en vain, je ne vois aucune issue satisfaisante. Brun doit s'entretenir avec Vainqueur aujourd'hui, je ne peux compter que sur lui.

Si Vainqueur souhaitait réellement récupérer son amitié alors Brun pourrait en tirer profit, au moins pour lui et pour leur fils.
- Et toi, reprit-elle réellement surprise et intriguée, que puis-je faire pour toi ?

Pourquoi la Reine des Duchés avait-elle besoin de l'aide de la Duchesse déchue ? Cela n'avait pas de sens, néanmoins, Acuité était prête à écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mar 23 Jan - 17:50

"Je ne peux compter que sur lui". Les mots la blessèrent encore mais elle n'en montra rien. De quel droit se serait-elle rebellée contre cette confiance qu'elle trouvait mal placée mais qui devait sembler juste à Acuité. Ne s'agissait-il pas du père de son fils ?

- Vainqueur est prêt à entendre ce qu'il a à lui dire. Il a tellement envie de retrouver con ami, de réparer ce qui peut l'être... Tu peux me croire. Il regrette sincèrement.

Avait-elle seulement la plus petite idée de la solitude du Roi ? A quel point il avait du se sentir acculé et en danger pour demander à un père d'exécuter son propre enfant nouveau-né. Mais il ne lui appartenait pas d'expliquer à la duchesse de quelle solitude était faite la vie des monarques, elle le découvrirait bien assez tôt. D'autant qu'elle-même devait souffrir en ce moment d'une solitude plus grande encore. C'est pourquoi sa question la cueillit par surprise. De quoi avait-elle besoin ? Mais de son amie, bien entendu !

- Seulement être là, bien sûr.

Entraînant Acuité vers le sofa, elle y reprit place avec elle, laissant leurs mains mêlées entre leurs genoux rapprochés. Le regard fuyant, elle tenta de s'expliquer au mieux mais se sentait infiniment maladroite.

- Je sais que la situation est complexe avec ton père et ton fils, avec Brun Braveterre aussi...

Rien que son nom lui écorchait la bouche mais elle fit l'effort de rester discrète.

- Je suis seule ici. Shane et Ava sont toujours là bien sûr, mais ce sont mes serviteurs. Bienséance tente de me dresser par tous les moyens et me fait espionner par une floppée de dames comme il faut qui me répètent inlassablement les règles du protocole, pendant que le reste de la Cour s'attend à me voir égorger des poulets avec les dents au milieu de chaque repas. Quant à Vainqueur...

Elle ferma les yeux un instant puis releva la tête et sourit bravement.

- Les choses vont s'arranger, je le sais. Mais Vainqueur a autre chose à faire que protéger la réputation de sa femme. Il paye le prix pour avoir épousé une prisonnière étrangère. Toi, tu connais ces choses, ces gens, tu sais comment faire. J'ai besoin de ton amitié, j'ai besoin que tu sois mon alliée.

Pleine d'espoir, elle était néanmoins terrorisée. Si Acuité lui opposait une fin de non-recevoir, c'en serait fini de son projet, de son idée. A elles deux et avec l'aide de Vainqueur, elles pouvaient rétablir ce qui devait l'être, elle continuait à le croire avec toute la naïveté de son cœur tendre.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mar 23 Jan - 21:02

Les premières paroles de Shyrin rendirent un peu d'Espoir à Acuité. Si Vainqueur était prêt à entendre Brun, alors Espoir était sain et sauf. Le soulagement s'insinuait en elle comme la chaleur diffuse des rayons de soleil l'été. Pour la première fois depuis longtemps, elle se surprit à espérer et à voir une fin positive et possible pour eux. Alors de quoi avait besoin Shyrin ? Il était évident qu'elle réclamait une aide dont Acuité n'avait aucune idée. Shyrin venait d'accéder au trône, en quoi pouvait-elle lui être utile ?

"Etre là". Elle fronça légèrement les sourcils et se laissa guider jusqu'au sofa. Là, elle s'installa comme la Reine le lui intimait et ne délia pas leurs mains enserrées. Acuité écouta la suite attentivement, même si son esprit se plaisait à vagabonder pour tenter de deviner où en était Brun. Elle comprenait bien le point de vue de Shyrin, sourit même à l'imaginer chasser un poulet avec ses dents mais ne voyait toujours pas en quoi elle pouvait-être une aide précieuse.
Il était difficile d'ignorer ce dont Vainqueur avait besoin. Son clan d'Art était mal en point, les grosses pertes essuyées par la Guerre l'avait fortement affaibli. Elle avait entendu dire qu'un nouvel appel d'Art avait été envisagé mais que peu y avait répondu. Le Clan se disloquait, Maître Ordajonc avait disparu et le lien entre les anciens artiseurs et les nouveaux avait du mal à prendre. C'était normal et prévisible. Les individus d'un Clan devaient être formés ensemble. Et puis, il y avait le peuple à contenter. S'ils se plaisait à la fête durant ces trois jours, le labeur et la faim pour certains reviendraient bien vite. Trop vite pour d'autres. Ils accuseraient le Roi d'avoir festoyé oubliant par la même occasion qu'ils en avaient bien profité.

- Oui, répondit-elle, tu as déjà tout ça.

Elle parlait évidement de son amitié et de l'alliance qu'elle lui réclamait.

- Mais concrètement, qu'attends-tu de moi ? Que je te conseille sur la façon de gérer tes gens ? Par Eda, j'ignore comment nous allons nous débrouiller depuis Castellonde... Des lettres peut-être ? Il faudra t'entourer des bonnes personnes, je peux peut-être te faire une liste.

Et sans attendre de réponse, elle se mit à réfléchir aux personnes qu'elle connaissait et qui pourrait faire de bons compagnons pour Shyrin.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mer 24 Jan - 0:34

Shyrin soupira doucement, réalisant qu'elle avait retenu son souffle sans s'en rendre compte. Un premier pas était franchi. Les autres suivraient, il ne pouvait en être autrement. Sâ y veillerait. Elle avait confiance.

- Pas de lettres, non. Ça voudrait dire que quelqu'un est entre nous car je ne pourrai pas les lire.

Or, la dernière chose qu'elle voulait, c'était s'en remettre à une autre personne en ce qui concernait Acuité. Brun Braveterre n'avait-il pas promis de lui dire que ce n'était pas sa faute, que Vainqueur avait fouillé sa tête brutalement et sans permission pour violer ses souvenirs comme sa loyauté ? Au lieu de ça, il se répandait en mensonges et l'insultait bien en face à la première occasion. non, elle ne pouvait avoir confiance en personne car il y aurait toujours quelqu'un pour tenter de les élever l'une contre l'autre.

- Pas de liste, non plus. c'est de toi dont j'ai besoin.

La vérité avait fait jour dans son esprit alors même qu'elle parlait. Ce serait sans aucun doute très difficile, peut-être même impossible, mais il fallait qu'Acuité revienne à Castelcerf. Avec son fils.

- Tu as cette chose en toi... Cette magie. N'es-tu pas supposée la mettre au service du Roi ? Et si je te réclame auprès de moi, ton père devra-t-il s'incliner ? Est-ce que tu le voudrais ?

Les idées se mêlaient mais elle ignorait encore tant de choses du protocole, des traditions, et surtout de l'animosité entre Vainqueur et son cousin. Son statut de Reine lui autoriserait-il une excentricité de ce genre ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mer 24 Jan - 10:15

Shyrin ne pourrait pas lire les lettres ? Acuité aurait souhaité lui dire qu'elle pouvait apprendre à lire leur langage, par Eda, elle le parlait déjà plus que bien. Ce ne serait pas difficile, elle était intelligente.
Elle n'en eut pas le temps cependant, déjà l'esprit de Shyrin s'échauffait à élaborer des contre-arguments à ses propositions.  "C'est de toi dont j'ai besoin."
La suite de se propos confirmèrent l'intuition de la jeune Duchesse. Elle lui demandait de rallier Castelcerf.
Après tout ce qu'il s'était passé, elle ne se voyait pas revenir vivre au château. Déjà parce que si elle pouvait pardonner à Shyrin d'avoir dévoilé leur secret, elle ne pouvait pardonner à Vainqueur sa tentative d'assassinat d'Espoir. Le voir en face lui donnerait des envies de meurtre et c'était bien pour ça qu'elle évitait scrupuleusement de croiser son regard depuis qu'elle était là.
Et puis, il y avait aussi Brun. Reviendrait-il ici ? Et si oui, pourraient-ils continuer à se voir ?
En peu de temps elle s'était habituée à ses baisers et ses caresses, à son contact protecteur et à leurs rires pour pas grand chose la plupart du temps.
Vivre ici, signifierait devoir se cacher encore. Il mettrait forcément un terme à leur relation par peur d'être découvert et des complications que cela amènerait.
Elle réfléchissait à toutes les conséquences et importunités que cela pourrait impliquer puis soudain, elle blêmit. Le Clan d'Art.
Le même Clan d'Art qui avait été décimé lors de la Guerre et qu'elle avait déserté. Ses yeux s'écarquillèrent et sa bouche se fit sèche. Elle était une déserteuse et pouvait tout aussi bien être considérée comme une traîtresse aux yeux de la Cour, surtout si Béarn déclarait la Guerre.
Un battement de cils sembla durer une éternité.

- Par tous les Dieux Shyrin....commença-t-elle d'une voix éraillée par le manque d'humidité dans sa bouche. Je ne pensais qu'à nous protéger mais...de personne disparue ou morte, je suis devenue une déserteuse en revenant. Je suis restée volontairement éloignée et sans possibilité de me joindre du Clan D'Art. Je risque beaucoup pour ça.

Et beaucoup pouvait signifier la prison ou pire. D'un autre côté, beaucoup pouvait également signifier une monnaie d'échange pour Vainqueur ou pour son père. Elle était devenu un moyen de négocier.
Vainqueur pouvait tout à fait exiger la venue d'Espoir ici en échange de laisser Acuité libre.  Son père serait fort capable de la laisser croupir en prison pour conserver l'héritier. Elle saisit la tasse de thé à présent presque froid et en bu une grande gorgée.

- Mon père pourrait s'incliner sous ordre du Roi ou de la Reine je suppose, mais il possède de nombreux alliés désormais qui pourraient lui conseiller de ne pas céder. Je ne serais pas surprise qu'il s'allie à Rippon, récemment brimé par Vainqueur. Géographiquement parlant, Cerf se retrouverait pris entre deux feux.

La rumeur de la déchéance du Duché et de la famille Lunabille était bien évidemment venue jusqu'à Castellonde. Dans l'immédiat, elle préféra se concentrer là dessus, plutôt que sur les raisons qui malgré son envie d'aider la jeune Reine et sa volonté de rester à ses cotés, l'empêchait d'accepter pleinement sa proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mer 24 Jan - 11:17

Shyrin ouvrit la bouche et ses yeux s'arrondirent sous l'effet de la surprise. Il ne lui était pas venu une seule seconde à l'esprit qu'Acuité puisse être considérée comme une déserteuse. Soudain plus pâle, elle lâcha les mains de son amie pour joindre les siennes et les tordre, manie qui lui venait quand elle ne savait plus quoi faire.

- Mais si... Si... Enfin... Si Vainqueur te pardonnait ça..?

Elle espérait tellement que tout pourrait être oublié et qu'une base saine pourrait être reconstruite, mais il fallait arrêter de rêver comme une gamine idéaliste. Soufflant un air agacé, elle se força à cesser de torturer ses mains mais ne put se retenir en revanche de se lever pour arpenter la pièce. Elle s'arrêta brusquement.

- Ton père... Pardonne-moi de te dire ça mais plus j'en apprends sur lui et moins je me sens capable de l'apprécier de quelque manière que ce soit.

Frappant sa paume de son poing serré, elle reprit ses allées et venues sur le tapis puis stoppa à nouveau et se tourna vers la duchesse.

- Et si tu épouses Brun Braveterre ? Il est noble, non ? Si ce n'est pas suffisant, Vainqueur peut l'élever peut-être. Est-ce que c'est ce que tu voudrais ?

A force de s'agiter, elle avait les joues rougies et des mèches s'étaient échappées de sa coiffure. Qu'importe, Shane l'arrangerait avant qu'elle regagne les jardins. L'idée l'effleura soudain qu'ils n'auraient pas du réfléchir à cela chacun de leur côté. Vainqueur et Brun Braveterre auraient du être avec elles également, ils auraient du trouver une solution tous ensemble. Mais d'un coup il lui vint à l'esprit que ce n'était peut-être pas ce qu'Acuité voulait.

- Si c'est possible, si nous trouvons la solution... Est-ce que tu reviendrais vivre à Castelcerf ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mer 24 Jan - 12:45

Vainqueur pourrait bien lui pardonner tout ce que Shyrin souhaitait, il n'en resterait pas moins qu'il doive répondre à certaines obligations. On pourrait voir une faiblesse du Roi pour ces traitements de faveurs. Un poids glacé tourbillonnait dans son estomac.
Et puis, Acuité de son côté n'était pas prête à pardonner l'ignominie de Vainqueur alors elle ne pourrait certainement pas lui en vouloir si de son côté, le pardon était difficile à prononcer.
Shyrin se leva, agacée. Acuité la regarda, sans oser ajouter quoique ce soit. Le manque d'issue du problème la clouait sur place. Plus elle trouvait des échappatoires et plus les conséquences pouvaient être néfastes.
Elle soupira et observa Shyrin arpenter la pièce jusqu'à ce qu'elle s'immobilise.
Les propos de la Reine lui tirèrent un sourire. Son père n'était pas spécialement aimé, une année à Castelcerf et autant de rumeurs lui avait fait comprendre à quel point Glace Loinvoyant était jugé comme un tyran. Elle était bien placée pour savoir qu'il ne s'agissait que d'ambition et d'excès de rigidité. Machinalement, elle se frotta doucement la joue en souvenir des gifles infligées récemment puis joignit ses deux mains tremblantes sur ses cuisses afin de ne rien laisser paraitre.
Malgré ces dernières années, elle n'oubliait pas que son père avait aimé sa petite fille. Il lui avait appris à monter à cheval, à tirer à l'arc. Il voyait en elle sa fière héritière, celle qui marcherait sur ses pas et poursuivrait ses desseins. Aujourd'hui il était déçu, elle le comprenait et n'avait aucune excuse à lui soumettre.

A l'énonciation d'nu mariage avec Brun, ses joues rosirent et elle détourna le regard vers le ciel. Épouser Brun...même dans ses rêves les plus fous, elle s'était empêché d'y songer pour ne pas tomber de haut. Le rêve d'Art qu'ils avaient partagé avait fini par la convaincre quel'épouser serait la dernière chose qu'il souhaiterait.
Revenant à Shyrin, elle hocha la tête.

- Oui, Brun est comte de Hautegarde, mais il ne considère plus son fief comme un foyer depuis que...les tiens l'ont détruit et ont brûlé ses gens et sa famille.

Cela la peinait de lui révéler cette cruelle vérité mais, c'était un fait historique reconnu de tous. Shyrin en tant que Reine se devait de le savoir. Elle poursuivit avec un sourire plus triste :

- Je doute cependant qu'il souhaite m'épouser. D'autant plus que je lui ai promis la liberté, je refuse d'intervenir dans ses choix ou ses décisions, alors un mariage...

Evidemment, elle ne pouvait parler du rêve d'Art, Shyrin ne comprendrait pas. Dans cette projection de son esprit, le mariage à ses côtés l'avait rendu aigri et malheureux. Elle ne voulait pas cela pour lui mais...peut-être pouvait-elle songer que son ressenti avait changé ?
Il ne lui avait jamais dis qu'elle lui avait manqué et il était parti plus de trois lune sans se soucier de la laisser derrière. Pas plus tard que récemment, elle lui avait demandé s'il l'aimait et il n'avait pas su lui répondre. Il n'avait qu'émit le souhait de ne plus la quitter.
Parfois, elle reconnaissait l'amour qu'il lui portait dans ses baisers, ses caresses ou simplement ses regards. Mais, n'était-ce pas simplement l'affection liée à la naissance d'Espoir ? Elle était la mère de son fils et il se sentait un devoir de la protéger et de prendre soin d'elle. Brun prenait ce genre de devoir très à coeur, elle le savait et elle n'avait pas la prétention de pouvoir deviner ses émotions.

- Je l'ignore, finit-elle par répondre avec un nouveau sourire d'excuse. Même si Vainqueur peut me pardonner beaucoup, je doute que j'en sois capable dans l'immédiat. Je lui en veux terriblement tu sais...

Et puis, revenir au sein du clan d'Art signifierait devoir oeuvrer pour et avec lui. En serait-elle seulement capable ? Tout en masquant ses ressentis aux autres membres ? Ce serait compliqué et la moindre faille dans leurs esprits pourraient avoir des conséquences néfastes sur le clan.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mer 24 Jan - 14:10

Shyrin rougit mais ne baissa pas les yeux quand il fut mention du passé du malheureux Braveterre.

- Je sais. Vainqueur m'a expliqué que c'était pour ça qu'il me détestait autant.

Balayant ce fait d'un petit geste vague de la main comme s'il n'avait pas d'importance, comme s'il ne lui avait pas fielleusement conseillé de rentrer chez elle le jour même où elle était devenue sa Reine, elle reprit ses allées et venues plus calmement pour réfléchir. La réponse suivante lui tira un souffle agacé alors qu'elle levait les yeux au ciel.

- Par Sâ, Acuité ! Il s'agit bien de sa liberté à présent que vous avez fait un enfant !

Elle renoua ses mains et reprit son cheminement devant son amie, mais plus lentement encore, réfléchissant intensément. Même si ni l'un ni l'autre des deux amants n'avait prévu ou souhaité la naissance de cet enfant, il était là à présent et il fallait assumer les conséquences de leurs actes sans sacrifier leurs vies pour autant.

- Même si tu ne lui pardonnes pas, il faudra bien faire en sorte de pouvoir te trouver en sa présence sans vouloir lui arracher les yeux, cependant.

Comme elle, au fond. Même si elle avait acquis la certitude à présent que Vainqueur ne savait même pas qu'elle lui en voulait et le craignait toujours pour son usage inconsidéré de la magie sur elle, le fait était qu'elle n'avait pas pu oublier cela.

- Que feras-tu si tu ne l'épouses pas et si tu ne reviens pas ici ? Tu resteras cloîtrée chez ton père à le regarder élever ton enfant comme si c'était le sien ?

C'était cruel et elle le savait mais il n'était plus temps de professer de grands idéaux romantiques ou de se sacrifier pour ce qu'on croyait être le bien des autres et qui s'avérait presque toujours une sottise monumentale.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   Mer 24 Jan - 15:08

Ainsi Shyrin connaissait le passé de Brun. Au moins pouvait-elle comprendre qu'il ne la portait pas en son coeur. Détester était peut-être un mot un peu fort en l'état...l'histoire entre les Duchés et Chalcèdes n'avait jamais été gaie de toutes les manières. Les deux voisins se haïssaient depuis toujours.
La jeune Duchesse regarda la Reine la gronder comme une enfant et elle se demanda à quel moment Shyrin avait pris autant d'assurance. La couronne lui allait bien présentement et elle comprenait bien qu'elle cherchait à l'aider, mais tout cela semblait ne mener nulle part. Tant que Vainqueur n'aurait pas pris de décision, il ne servait à rien de se creuser la tête à chercher la meilleure option.

Quant à rester en présence de Vainqueur sans avoir envie de lui arracher les yeux, elle était encore bien loin du compte. Ce n'était pas les yeux qu'elle avait envie de lui arracher. Elle se retint cependant d'ajouter quoique ce soit, le sujet de Vainqueur aux yeux de Shyrin semblait aussi sensible que celui de Brun à ses yeux.
Face à l'exaspération de la Reine devant son manque de décision et ses hésitations, elle se renfrogna légèrement. Ses lèvres se pincèrent à l'écoute des derniers mots que shyrin prononça avec une cruauté dont elle ne l'aurait jamais cru capable. Ses traits se tendirent sous la colère mais elle fit son possible pour ne pas craquer bien que son masque soit fissuré depuis trop longtemps.

Acuité se leva à son tour et rajusta sa robe, blessée mais digne.

- Bien. Visiblement nous en avons fini. Peut-être devrais-tu retourner profiter de ta fête. Tes convives vont se demander ce que tu fabriques.

Et moi retourner dans mon auberge.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les héritières | pv Shyrin|   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les héritières | pv Shyrin|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Couloirs et salles communes
-