AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En un jour si particulier II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 10:04

Le sommeil le prit rapidement, tellement vite en réalité qu'il n'eut même pas le temps de souhaiter bonne nuit à son épouse. La nuit fut bonne, peut-être un peu trop courte mais il ne gardait aucun mauvais rêve en souvenir.
L'avenir semblait enfin s'ouvrir à lui dans un soleil radieux. Soleil c'est ce que sa fenêtre lui annonçait pour la journée.
Il se redressa et se frotta le visage avant de bailler à s'en décrocher la mâchoire. Se faisant, il découvrit Shyrin toujours paisiblement endormie à ses côtés. Il ne se souvenait même pas qu'elle ait dormi avec lui.
En revanche, il ne se souvenait que trop bien de ses parfums et du goût de sa bouche.

Un sourire en coin étira ses lèvres en la regardant dormir à poings fermés. Elle semblait minuscule dans ce grand lit, sa peau laiteuse contrastait avec ses cheveux de feu et les draps sombres. Le Roi sentit l'envie lui ravir ce moment de grâce.
Il se racla la gorge et se détourna de son épouse. Il aurait pu profiter de sa présence pour la prendre à nouveau, mais...elle aussi méritait sans doute un peu de repos après cette première journée. Il en restait deux.
Comme s'il avait été fort inspiré, on frappa à sa porte.

En râlant, il quitta le lit et s'enroula dans son peignoir que sa Reine avait déposé au pied du lit.
Derrière le pan de bois, dans la pièce suivant, il découvrit son intendant qui venait lui faire état de la journée passée et de celle à venir.
Vainqueur coupa court et exigea un petit déjeuner, arguant qu'il ne pouvait parler le ventre vide.
L'autre s'excusa et fila dans le couloir. La rumeur du réveil du Roi se répandit comme la poudre. Dans la foulée, on frappa à nouveau à sa porte et une flaupée de serviteurs installèrent le petit- déjeuner de leurs altesses.
Vainqueur gronda à deux ou trois reprises, jugeant qu'ils étaient trop bruyants sans même se rendre compte que sa voix portait bien plus que les cliquetis des couverts qu'il jugeait inopportuns.
Lorsque la pièce se vida à nouveau, il s'installa dans son fauteuil et attendit le réveil de se Reine, se demandant dès lors, dans quel vêtement elle lui apparaîtrait.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 15:05

La fatigue avait eu raison d'elle et l'avait tenue au lit beaucoup plus tard que d'ordinaire. Avant même d'ouvrir les yeux, elle rougit en se souvenant où elle se trouvait. Elle comprit rapidement qu'elle était seule cependant, et se redressa pour scruter la pièce. Il aurait du y avoir quelque chose pour elle au pied du lit : une chemise et un déshabillé, au minimum. Seulement, peu au fait des mœurs et coutumes dans les Duchés, ni Shane ni elle n'y avait pensé quand elles s'étaient quittées la veille. De quoi avait-elle l'air, à présent ? Elle ne pouvait tout de même pas se promener nue dans les appartements de Vainqueur ni rejoindre les siens.

Avisant sa robe abandonnée sur le bras d'un fauteuil, elle se décida pour une solution à mi-chemin. Elle enfila le vêtement sans le fermer - elle ne pouvait de toute façon pas nouer les lacets seule - et se glissa hors de la pièce. Mortifiée, elle osait à peine regarder le Roi. Un tel échec au premier matin de leur mariage le décevrait certainement. Rasant le mur, elle rejoignit la porte qui menait à l'antichambre où elle pourrait rejoindre ses propres appartements, murmurant seulement un bonjour embarrassé au passage. Elle ne laissa pas à Vainqueur le temps de l'arrêter ou d'être surpris mais traversa en courant les deux pièces qui la séparaient encore de sa chambre. Là, elle laissa tomber la robe et trouva à leur juste place, au pied de son lit, la chemise de nuit et le déshabillé assortis qui lui avaient été préparés. Par Sâ, quelle sottise !

Shane était dans la pièce voisine par miracle et lui vint aussitôt en aide pour ne pas faire attendre son mari trop longtemps. Elle n'échangea que des phrases convenues avec elle, refusant de s'étendre sur l'intimité qu'elle venait de découvrir ou ce qui s'était passé. Elle ne la gronda même pas pour s'être trouvée dans cette humiliante situation dès le lendemain de ses noces. Et pendant qu'elle brossait avec soin ses cheveux, elle lui fit lire la lettre d'Acuité, espérant y puiser la force et le réconfort pour faire face au Roi qui devait être bien humilié d'avoir une épouse aussi inconséquente. E mesure que les mots pénétraient son esprit, elle pâlit, fronça les sourcils, rougit ensuite, puis fronça encore les sourcils. C'était incompréhensible.

Inutile de préciser à Shane qu'elle ne devait jamais révéler ce qu'elle lisait pour elle, c'était entendu entre elles depuis toujours. Cette fois pourtant, pressentant quelque chose de grave, elle faillit le lui redire. Elle ne s'abstint que parce qu'elle était trop préoccupée. Son absence n'avait d'ailleurs que trop duré. Aussitôt et d'un pas décidé, elle revint au salon où l'attendait Vainqueur avec le premier repas de la journée. Décente et fraîche, elle lui sourit aimablement mais ne s'assit pas immédiatement.

- Pardonnez-moi pour ce... Pour ça...

Un petit geste vague de la main accompagna la description de sa fuite honteuse, puis elle renoua ses mains devant elle. Elle marqua une légère hésitation, peu désireuse de commencer la journée ainsi, mais décida qu'il était bien pire de ne pas savoir à quoi s'en tenir et d'imaginer le pire de l'homme qu'elle venait d'épouser.

- J'ai reçu une lettre d'Acuité
, commença-t-elle, surveillant ses réactions.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 18:12

Le Roi entendit plus qu'il ne vit son épouse. Tel un courant d'air, elle traversa la pièce pour rejoindre sa chambre sans un mot, en courant presque.
Vainqueur en fut amusé, il s'était demandé si elle oserait paraître nue devant lui, puisqu'elle n'avait que sa robe à portée de main. Elle l'avait enfilée, puis s'était enfui aussi vite que la décence le lui avait imposé.
Il mangea un peu de pain et de beurre, puis bu sa tasse de thé. Ce petit déjeuner lui fit du bien, remettant en place les derniers morceaux embrumés de son esprit.
Shyrin réapparut quelques temps après, il n'avait pas mesuré, mais il s'était servi une nouvelle tasse qui infusait.
Elle s'excusa pour son passage éclair, il se retint de rire et entreprit de lui servir une tasse à elle aussi.
Durant ce temps, la jeune femme demeura debout, mains nouées devant elle. Qu'attendait-elle à présent ?
Lorsqu'elle lui annonça avoir reçu une lettre de la part d'Acuité, il stoppa ses mouvements une fraction de seconde. La mine grave, il plaça des herbes dans la tasse de Shyrin et y ajouta une cuillerée de miel.

- Voilà qui est étrange, répondit-il sans la regarder. Je n'ai pas vu passer de messager.

Il posa alors son regard sur elle et croisa les jambes, dans l'attente d'explications. Son poing vint soutenir son menton depuis l'accoudoir recouvert de velours. Elle était devenu la Reine, mais jusqu'à peu, son statu de prisonnière diplomatique était toujours d'actualité. Les messages qu'elle recevait devaient forcément passé par le Roi. Alors comment Acuité lui avait-elle donné ce courrier ? Et quand ? Étaient-elles à nouveau entrain de comploter ? Après les deux menaces de la petite Duchesse de Béarn, le s'attendait à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 19:19

Elle ne pouvait évidemment pas voir ses traits changer mais elle sentit la courte pause et la légère tension qui s'était installée malgré tout. Approchant de sa place, elle vit deux tasses et se décida donc à s'asseoir pour partager son repas. Il était inutile de faire un esclandre et les explications se donnaient aussi bien au-dessus d'une table pleine que séparés par un vide tendu. Elle prit le temps de s'asseoir et de déplier sa serviette sur ses genoux avant de répondre avec le même calme poli.

- Un message me l'a apportée hier.

Elle n'en dirait pas plus. Elle n'était plus sa prisonnière, du moins plus entièrement. Il pouvait contrôler à loisir ses courriers de et pour Chalcèdes, mais il ne pourrait jamais empêcher la Cour de faire parvenir des messages à la Reine. D'ailleurs, pourquoi l'aurait-il voulu ? Il savait très bien qu'Acuité était sa seule amie et qu'elle mourait d'envie d'avoir de ses nouvelles à défaut de pouvoir la voir en personne. Et elle ignorait jusque là pourquoi elle n'avait pas pu la revoir, même en toute discrétion.

- Elle me présente ses excuses pour ne pas avoir été là pour la cérémonie, hier matin.

Ses doigts fins tremblèrent très brièvement puis s'enroulèrent avec assurance autour de l'anse de sa tasse qu'elle porta à ses lèvres. Attentive au moindre changement dans l'atmosphère, elle n'avait pourtant l'air que d'une jeune femme déjeunant avec son époux. La réaction n'étant pas immédiate, elle poursuivit sans le regarder mais de sa même voix sereine et douce, tout en saisissant un petit pain qu'elle entreprit de beurrer avec un soin méticuleux.

- Savez-vous pourquoi elle n'était pas présente ?

Cette fois, c'était une manière de lui tendre la main. Il pouvait lui répondre. il pouvait lui expliquer franchement son refus obstiné et inébranlable de la laisser revoir son amie. il pouvait tout lui dire et elle était prête à tout entendre. Elle l'avait épousé devant les dieux et devant les hommes, rien ne pouvait changer ça.


Dernière édition par Shyrin Cardia le Lun 15 Jan - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 19:56

La Reine s'installa à son tour, indiquant simplement qu'un messager le lui avait apporté la veille. Il ne releva pas, inutile de l'inquiéter quant à ces personnes qui gravitaient autour d'elle. La cour était vaste mais elle ne devait pas oublier que bien des nobles n'appuyaient pas sa présence et encore moins leur union. S'il était si facile de l'approcher, une manche pouvait dissimuler bien des choses, courrier, poison ou lame.
Il l'écouta tandis qu'elle donnait une partie du contenu. Les excuses d'Acuité de ne pouvoir assister à la noce. Qu'avait-elle écrit exactement ?
Evidemment qu'elle ne pouvait participer. Après avoir menacé par deux fois Vainqueur, elle n'aurait jamais osé se montrer à cette cérémonie.
Son culot dépassait déjà l'entendement d'être venu l'humilier lors de l'épreuve de tir à l'arc. Cette fille...était bien pire que son père. Si Glace était dangereux de par ses préparatifs méticuleux, Acuité possédait la spontanéité et l'impulsivité qui pouvait faire d'une idée une catastrophe ou un plan génial.
Glace était intelligent et sa convoitise du trône n'avait jamais diminué, il comptait constamment toutes les cartes qu'il possédait à disposition. Acuité ne se battait que pour elle et pour les être qu'elle chérissait le plus au monde. C'était exactement cela qui la rendait imprévisible.

Il but une nouvelle gorgée, l'air tranquille bien que serein, il ne le fut pas.

- Je l'ignore,
répondit-il innocemment. Ne l'a-t-elle pas indiqué dans sa note ?
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 20:17

Shyrin arqua brièvement un sourcil puis mordit dans son petit pain, la mine un peu plus pensive. Ainsi il ne voulait rien lui dire ? Et bien soit. Il n'était que naturel qu'il la prenne pour une poupée décérébrée compte tenu des rapports qu'ils avaient eux jusque là même si elle aurait espéré un peu mieux de lui. La petite pointe de déception fut ravalée avec une gorgée de thé.

- Elle dit que c'est un conflit familial qui l'a tenue éloignée de notre cérémonie de mariage, poursuivit-elle, l'air dégagé.

Elle marqua une pause, la tasse revenue dans sa soucoupe sans un tintement, puis leva les yeux pour le regarder bien en face. Bien sûr, l'essentiel de ses expressions faciales et de ses regards lui échappaient, mais ça ne l'empêchait pas d'user de ce genre d'artifice pour obtenir ce qu'elle désirait.

- Il me semble évident que le conflit en question ne concerne pas ses parents qui étaient absents également. Peut-être pouvez-vous m'expliquer de quoi il s'agit ?
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 20:27

"Conflit familial"...elle était gonflée !
Shyrin souhaitait des explications, il apparut évident au Roi qu'elle ne le laisserait pas en paix si elle ne savait pas.
Mais après tout, qu'est-ce que lui en savait ? Il n'avait pas interdit à Béarn d'être présent et d'ailleurs Glace avait envoyé un coursier deux jours avant les festivités pour annoncer qu'une mauvaise grippe le clouait au lit. Mensonge éhonté lorsque l'on savait qu'il avait envoyé sa fille à la place. Vainqueur n'aurait jamais cru qu'elle aurait eu l'audace de se présenter.
Vainqueur leva les yeux au ciel.

- Par El, Shyrin ! Vous êtes trop ignorante de la politique des Duchés pour que je puisse m'entretenir avec vous de ce genre de chose. Béarn et Cerf ont sensiblement toujours été en conflit, ce n'est pas nouveau.

Il mordit dans un petit pain et reprit la bouche pleine :
- Mangez donc et hâtez-vous. Il reste quantité de choses à faire en ce jour.

Manière un peu sèche mais surtout détournée pour changer de sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 20:57

Vainqueur éleva la voix, faisant tressaillir sa femme qui s'attendait à bien des choses, mais certes pas à un tel éclat alors qu'ils déjeunaient ensemble pour la première fois après leur nuit de noces. Sâ soit loué, elle avait posé sa tasse avant. Une légère rougeur envahit ses pommettes et son front mais il n'y avait là nul embarras. c'était bien la colère qui brillait dans ses yeux, bien que le ton de sa voix restât totalement calme et neutre, comme il seyait à une reine.

- Je peux apprendre ce que j'ignore, mais pour cela, i faut que vous m'y aidiez. il faut que vous m'expliquiez de quoi il retourne.

L'appétit coupé, elle reposa sa serviette sur la table après s'être gracieusement tamponné la bouche. Qu'il ose lui parler sur ce ton et la presser comme une enfant récalcitrante la mettait hors d'elle. Pourtant là encore, hormis le léger pincement de ses lèvres et l'éclat de ses yeux, elle n'en laissait quasiment rien paraître.

- Acuité n'a pas parlé de conflit politique mais bien d'un conflit familial. Et malgré ce que vous semblez croire, je suis assez intelligente pour saisir la nuance, surtout quand vous vous emportez ainsi sans la moindre raison.

Nouant les mains sur ses genoux, elle le considéra en silence le temps de compter dans sa tête pour retrouver un peu de calme.

- Je vous pose la question à vous par loyauté, parce que c'est à vous que je suis mariée et que je veux une réelle confiance entre nous. Si vous préférez me mentir ou me tenir dans l'ignorance de ce qui empêche ma seule amie d'assister à mes noces, je trouverai les informations ailleurs. Mais alors, il sera trop tard pour me donner votre version.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 21:46

Cette ténacité le rendait fou. Il aurait dû voir qu'elle ne cherchait qu'à lui laisser l'opportunité de s'expliquer mais il ne le voulait pas. Ce qu'il avait demandé à Brun devait rester entre eux.
Il n'était pas fier d'avoir agit de la sorte, mais le choix de la Couronne imposait des sacrifices, en tous temps. Shyrin ne pourrait jamais comprendre ça.

Il la scruta sans aucun scrupule, admirant presque la flamme qu'il voyait danser dans ses yeux. Elle demeurait cependant posée et à l'image parfaite, à l'opposé de son impulsivité.
Bougon, il croisa les bras, cherchant déjà ce qu'il pourrait révéler sans se mettre en porte-à-faux.

- Je vais donc vous donner votre première leçon, commença-t-il en la fixant. Glace Loinvoyant convoite depuis toujours le trône sur lequel je suis assis. Lorsqu'il a envoyé Acuité ici, après l'appel d'Art, il avait forcément un plan dans lequel sa fille devait être une pièce maîtresse. Cependant, il n'avait pas prévu qu'Acuité me deviendrait loyale, je ne m'en souciait plus trop, persuadé que si Glace devait m'atteindre, il le ferait par un autre biais...et pourtant... pourtant, depuis son retour, elle m'a menacé d'une Guerre civile. Alors que croyez vous ? A qui va sa loyauté désormais ?

Il marqua une pause et essuya sa bouche de sa serviette avant de se lever.

- Méfiez-vous de la Cour et de Béarn, Shyrin. Il y aura toujours quelqu'un pour vous mentir et entrer dans vos bonnes grâces, seulement rappelez vous, ce n'est jamais désintéressé.

Une petite mise en garde qu'il jugea nécessaire. Avec son accession à la suzeraineté, le nombre de nobles qui tenterait de s'attirer ses attentions allait s'envoler. Il savait qu'elle n'était pas stupide, mais personne n'est à l'abri des erreurs de jeunesse.
Il était d'ailleurs toujours stupéfait, que Shyrin ne voit pas en Acuité celle qui l'avait vendue aux Duchés.


Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Lun 15 Jan - 22:03

Shyrin emmagasinait les informations et les analysait rapidement. Lorsqu'elle avait rencontré Acuité en Chalcèdes, elle était toujours loyale au Roi et à la couronne des Duchés, elle l'avait poussée dans la direction de Castelcerf pour aider son pays. Elle n'avait pas cru un instant qu'Acuité pensait à son bien à elle, même si elle lui permettait d'échapper à un mariage malheureux. Pourtant entre le moment où elles s'étaient quittées et celui où la jeune Duchesse était revenue à l'intérieur des frontières, elle avait perdu tout respect pour Vainqueur au point de le menacer d'une guerre civile, selon lui.

Les nuances politiques étaient trop subtiles pour qu'elle saisisse ce message mais elle faisait confiance à son mari pour l'instruire avec franchise, surtout qu'il voulait visiblement déciller ses yeux au sujet de son amie. Qu'avait-il bien pu se passer pour qu'Acuité tourne ainsi casaque alors même qu'elles étaient amies et liées par le destin ? D'un coup, la vérité lui sauta aux yeux alors que Vainqueur le narguait de sa question ironique.

- Mais à son fils, bien entendu.

Les yeux légèrement agrandis par la lucidité soudaine, elle se leva à son tour sans quitter son mari du regard. La réponse était si évidente qu'elle ne comprenait même pas comment elle n'avait pas saisi cela depuis longtemps. À sa place, elle n'aurait été loyale qu'à un seul être au monde : celui qui ne l'avait jamais trahie et qui avait besoin de sa protection pour survivre.

- Pourquoi vous en veut-elle, Vainqueur ? Qu'avez-vous fait ?

Elle ne prit pas la peine de répondre à son conseil malvenu. Il oubliait qu'elle n'était pas la dernière pécore venue de sa campagne malodorante mais une princesse qui avait su tirer son épingle du jeu à la cour de son père au point de se trouver Reine du pays voisin, par Sâ !
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 9:01

Loyale à son fils. Shyrin lui donna la solution et il se sentit bien stupide de n'y avoir pas pensé. Cela pouvait-être encore plus grave que ce qu'il appréhendait déjà.
Rapidement, il tenta de recoller les pièces du puzzle en faisant le lien avec ce qu'il savait.
Après la Guerre, elle s'était faite passée pour morte, son seul but avait été évidemment de pouvoir mettre au monde son fils à l'abri de la convoitise et loin du déshonneur de présenter un bâtard à son père.
Shyrin la savait enceinte lorsqu'elle lui avait permis de quitter Chalcèdes et à son arrivée à Castelcerf, Brun l'avait su et Vainqueur aussi.
Brun avait alors été missionné pour faire disparaitre l'enfant, mais il s'était rebellé et avait déserté pour partir à sa recherche la prévenir que leur enfant courrait un grave danger.
Mais la culpabilité à l'idée d'avoir demandé à Brun de tuer son propre enfant avait rongé le Roi et il n'avait envoyé personne.
Aujourd'hui, Acuité et Brun craignaient pour la vie de leur enfant et elle s'était donc réfugié sous les braies de son père.
Ce garçon, tout bâtard qu'il était devenait tout autant le très attendu héritier mâle de Béarn. Glace avait du prendre sur lui pour s'y faire et qu'avait-il fait subir à Acuité comme punition ?
Alors à présent, à quel jeu jouait-elle ?
Etait-elle sous l'emprise de Glace ou bien œuvrait-elle pour elle seule ? Durant un an, elle s'était fait une place à la cour, et avant cela, en Béarn elle était aussi appréciée des amis de son père et même des sujets de Glace, peut-être même plus que son père.
Elle ne possédait pas la cruauté de son père, elle était juste et compatissante.
Se pouvait-il qu'elle puisse faire d'une pierre deux coups ? Se détacher de la couronne et défaire son père par la même occasion ?
C'était un pari risqué et fort ambitieux...mais elle n'était pas la fille de Glace Loinvoyant pour rien.
Et Brun dans tout cela ? Quel était son rôle ?
La logique aurait voulu que le Roi la fasse mander à Castelcerf, après tout, elle était encore un membre de son clan d'Art et au moins, il pourrait l'avoir à l'oeil. Pouvait-elle comploter avec d'autres artiseurs ? Il chercha dans sa mémoire les affinités qu'elle avait construite ici...mais à cette époque, il ne voyait en elle qu'une petite cousine fascinée par son entrée dans le monde et par le Maître d'Armes.

La dernière question de Shyrin le ramena au présent et il la regarda, la mine sombre. Toute affection avait disparu de son visage. Il était redevenu ce Roi impassible et intransigeant qu'on attendait.

- Ce que j'avais à faire, lâcha-t-il froidement. Cet enfant est illégitime, il n'a aucune raison d'exister.

Qu'y comprendrait-elle ? Certainement rien, elle hurlerait à l'outrage et à la monstruosité de ce geste. Ce qu'il concevait, lui même trouvait l'acte infâme d'autant plus que Brun était comme un frère pour lui. Mais quel autre choix avait-il eu ? Le poids de la Couronne n'avait jamais été aussi lourd que le jour où il avait dû prendre cette décision.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 9:58

Vainqueur dégageait à présent une telle dureté, une telle noirceur, qu'elle faillit reculer d'un pas pour échapper à l'emprise de son regard sombre qu'elle sentait sur elle, l'enveloppant comme un linceul étouffant. Suffoquée par sa réponse, elle porta une main à son cœur en pâlissant d'un coup. Par Sâ, quel sacrilège ! Et pourtant, l'enfant était encore en vie. C'est la première pensée qui lui vint. Si le Roi des Duchés avait réellement voulu faire éliminer cet enfant, il y serait parvenu, où qu'il soit. Ce n'étaient pas une mère en fuite et un père misérable qui auraient pu l'empêcher d'atteindre ce but. Mais Espoir vivait. Alors que s'était-il passé ? Avait-il renoncé à ce projet insensé ? Et si c'était le cas, pourquoi les choses en étaient-elles encore là aujourd'hui ? Abasourdie par ce qu'elle venait d'apprendre autant que par le jour qui se faisait dans son esprit au sujet de son mari, elle fit un pas dans sa direction, les mains jointes devant elle.

- Mais vous y avez renoncé... N'est-ce pas ?

Elle pensait à Béarn et à Cerf, à l'inimitié entre le Roi et son cousin dévoré d'ambition, à ce qu'Acuité lui avait dit de son père, au statut des bâtards dans ce pays. Les idées tournaient, retournaient et se mettaient peu à peu en place comme les pièces d'un puzzle gigantesque dont elle n'était qu'une infime partie. Et si Vainqueur n'avait pas renoncé à son projet meurtrier ? Pouvait-elle le soutenir malgré tout ? Pouvait-elle seulement envisager de faire autrement ? Elle lui avait juré d'être loyale et fidèle, de former une équipe avec lui, quoi qu'il advienne. Était-elle assez forte pour se ranger à ses côtés même quand il se montrait sous son pire jour ? Ses mains se serrèrent l'une contre l'autre quelques instants, puis elle lui en tendit une, simplement.

Avoir grandi au sein d'un peuple guerrier et sous l'autorité d'un père qui luttait chaque jour pour affermir son pouvoir et protéger son clan lui avait donné une vision assez précise de ce que pouvait être la solitude d'un monarque, en particulier quand il devait prendre des décisions difficiles. Bien entendu, les Duchés n'étaient pas Chalcèdes et Vainqueur ne ressemblait pas à son père, mais elle comprenait bien plus de choses qu'il ne le croyait. C'est pourquoi elle lui tendait la main à présent. Comme la veille quand il avait eu besoin qu'elle soit de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 10:14

Elle blêmit comme si tout le sang de son corps s'était enfui de son visage. Et à présent quoi ? Les larmes ou les cris ? Peut-être se jetterait-elle contre son torse sur lequel elle frapperait de ses petits poings rageurs pour palier à son désespoir d'être l'épouse de ce monstre qui portait une Couronne.
Il ne cessait de la fixer, attendait étrangement inquiet sa réaction. Lui importait-elle à ce point ?
Oui, car ils formaient une équipe, ils se l'étaient promis alors comment allait-elle réagir face à ce premier méfait ?

Elle fit un pas vers lui et sa question le troubla. Il s'était attendu à bien des choses sauf à cela. Shyrin devait comme lui peser toutes les pièces de ce grand échiquier. Elle venait d'avancer un pion, timide mais bien présent.
Stupéfait qu'elle en arriver à déduire qu'il n'avait pas achevé ses projets, il attrapa la main qu'elle lui tendait et hocha la tête.

- Oui, affirma-t-il. Depuis longtemps, mais ni Brun ni Acuité ne sont au courant. En réalité...Acuité persiste à protéger père et enfant de ma présence, physique ou mentale.

Pourtant, au regard d'hier, il se doutait que quelque chose s'était passé entre eux. Brun possédait une allure misérable et s'il n'avait réalisé la passe d'armes qui leur appartenait, il ne l'aurait certainement pas reconnu du premier coup. Tout laissait à penser qu'il ne vivait pas en Béarn avec elle. Et elle...
L'imaginer brandir le fanion de Béarn comme elle l'avait fait le mettait déjà hors de lui, mais avait-elle réellement agit pour elle au final ?

- Elle reste ma petite cousine, cet enfant est aussi de mon sang...et Brun est un frère pour moi. Je maudis encore le jour où j'ai pris cette décision.

Un éclair de tristesse traversa ses yeux sombres et sa bouche prit un plis désapprobateur. Il s'en voulait tellement et aujourd'hui il se croyait plus seul que jamais. Alors il serra un peu plus les doigts de celle qui se dressait à ses côtés et qui demeurait là, avec lui malgré cette horreur.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 20:23

Le soulagement de Shyrin quand il saisit sa main n'était même pas mesurable. Elle avait enfin la sensation qu'il comprenait ce qu'elle avait voulu dire quand elle lui avait expliqué sa vision du mariage. Elle approcha sans crainte alors et le laissa s'épancher sans rien dire, sans paraître le prendre en pitié ni le pardonner. Ce n'était pas à elle de le faire. Juste devant lui, la tête basculée en arrière pour pouvoir le regarder, elle serrait sa main dans la sienne, elle aussi. Elle essayait de lui transmettre son soutien et de lui prouver sa loyauté, encore et toujours. Sa main libre vint se poser sur la joue barbue et elle le dévisagea gravement mais avec une douceur certaine.

- Vous devez le leur dire. Ils ne peuvent pas vous pardonner s'ils ne savent pas la vérité.

Elle caressa sa joue en douceur et ses lèvres esquissèrent un sourire hésitant.

- Vous devez vous pardonner à vous, aussi. Comment pourraient-ils le faire, sinon ? Et comment pourrez-vous regarder nos fils sans souffrir ?

Son sourire s'affermit et elle leva leurs mains jointes pour guider sa paume sur sa joue à elle.

- S'il vous plaît, laissez-moi vous aider.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 22:01

Les mots comme les gestes de Shyrin le soutenaient. Par Eda, elle comprenait sa position et ne l'en blâmait même pas. Main contre sa barbe, yeux dans les yeux, elle l'encouragea à faire le premier pas.
Elle voulait sincèrement l'aider et il se demanda si elle ne voyait pas dans cette opportunité une épreuve à surmonter à deux, leur toute première.
Il posa à son tour sa main sur sa joue à la peau veloutée et douce, puis la regarda avec une tendresse non feinte. Shyrin trouvait vraiment les mots capables de l'apaiser et de le faire se sentir mieux. Ce n'était pourtant pas à elle de le pardonner, mais elle l'aiderait à se pardonner lui-même il en était certain.

- J'ai déjà invité Brun à venir me rencontrer hier soir. Il n'est pas venu et j'ignore où il se trouve. Acuité l'a fermé à l'Art je n'ai aucun moyen de le contacter. Je ne peux que croiser les doigts pour le revoir ce jour.

Une triste vérité, il se retrouvait tel un Roi impuissant. Tout le pouvoir qu'il possédait ne pouvait pas lui ramener son ami, ni même lui faire ravaler ses paroles et ses ordres. Il était tributaire du destin, est-ce que ses Dieux lui permettrait d'y faire la lumière un jour ?
Il espéra que oui.

- Que comptez-vous faire ? demanda-t-il doucement.

Les noces se poursuivaient encore deux jours, Shyrin avait fort à faire et surtout bonne figure à montrer à tous. Elle aussi se retrouvait liée à sa position et à ce qu'elle devait paraître. Il ne doutait pas de sa volonté mais simplement de son rayon d'action.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 22:24

Souriant toujours, beaucoup plus calme à présent que l'orage était passé, à présent qu'elle ne craignait plus d'en souffrir plus qu'elle ne l'avait déjà fait, elle franchit le peu de distance qui les séparait encore et appuya sa joue contre son coeur.

- Je l'ignore, admit-elle. Mais nous trouverons.

Elle ne bougea pas, lui laissant tout loisir de l'enlacer s'il le souhaitait, s'il estimait que ça pouvait l'aider à se libérer de ses tensions, et à renforcer le lien entre eux.

- Si vous êtes d'accord, et si je trouve comment prendre un peu de temps dans nos journées, je vais essayer de voir Acuité, vous voulez bien ?

Pressée contre lui, elle leva la tête pour quêter son approbation du regard.

- J'espère qu'elle acceptera de m'écouter et que vous pourrez lui parler ensuite...
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 22:37

Vainqueur la laissa venir à lui. Ses bras l'enlacèrent machinalement, comme s'ils avaient leur volonté propre. Il aimait la sentir contre lui, elle était si vulnérable et si forte à la fois. Il se doutait qu'elle proposerait de rencontrer Acuité pour lui, elle en rêvait sans doute. Pouvait-il encore le lui refuser à présent qu'elle connaissait là vérité ?

- Soit, acquiesça-t-il. Mais sachez que vous n'aurez pas une minute à vous. Et puis...peut-être est-elle déjà partie ?


C'était insupportable de ne rien savoir, de devoir attendre sans promesse de meilleur moment.

- En attendant, il faut vous préparer et moi aussi d'ailleurs.

Entre le petit-déjeuner et les discussions, ils allaient manquer le début des festivités du deuxième jour. Oh il ne savait que trop bien ce que les rumeurs en diraient mais ne s'en sentirait pas flatté pour autant. De plus, il souhaitait mettre un terme à ce moment particulièrement gênant pour lui. Avouer une faiblesse était une chose, montrer que l'on ne pouvait rien y faire une autre.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mar 16 Jan - 23:05

- Peut-être, mais j'en doute. Et il faut essayer, de toute façon.

Décidée à présent, elle lui adressa un sourire calme et bienveillant puis se haussa sur la point des pieds pour effleurer sa mâchoire barbue de ses lèvres. Un chaste baiser mais qui avait valeur de symbole pour elle. Il scellait leur accord pour trouver une solution à ce qui les tenait tous deux éloignés de leurs plus proches amis. Se détachant finalement de lui, elle inclina la tête pour lui indiquer son approbation.

- Je serai prête rapidement, c'est promis. Je vous retrouverai en haut de l'escalier dès que vous serez prêt aussi.

Sans rien ajouter, elle traversa à nouveau le salon, l'antichambre et rejoignit ses propres appartement où elle était attendue par Shane et une femme de chambre ainsi qu'un baquet d'eau fumante. L'idée de prendre un bain était parfaite mais elle n'aurait malheureusement pas le temps de s'y attarder. Elle se laissa dépouiller de sa robe de chambre et sa chemise, puis entra dans l'eau pour y être lavée.

Plutôt que de laisser Shane s'occuper d'elle pourtant, elle lui confia immédiatement et discrètement la mission très spéciale et impérative de trouver Acuité et de lui demander de lui accorder une entrevue aussitôt que son emploi du temps le lui permettrait. Et plutôt que de laisser la femme de chambre prendre la place de sa soeur pour la savonner, elle décida de le faire elle-même, comme si ça pouvait préserver le souvenir des caresses de Vainqueur.

Lavée, rincée, séchée et poudrée, elle fut ensuite habillée avec soin alors que sa soeur était partie depuis longtemps et quittait même le château où elle savait ne pas trouver la Duchesse. Pour ce deuxième jour, l'ambiance étant à la fête et non plus à la solennité d'une cérémonie, elle avait fait faire une robe d'un magnifique bleu profond rehaussé de fils d'argent. Parmi les bijoux confiés - à grand peine - par Bienséance, elle sélectionna un diadème de perles plus léger mais absolument royal, puis elle se laissa chausser et confia mouchoir, châle et autres bricole à une suivante pour rejoindre enfin le Roi.

La silhouette se découpait dans le couloir quand elle sortit de sa chambre. il arrivait de la sienne, elle ne l'avait heureusement pas trop fait attendre. Souriant du plaisir de le retrouver à présent qu'ils étaient plus unis que jamais, elle marcha vers lui sans hésiter et lui tendit la main pour qu'il la baise. Sûre d'elle et de lui, elle ne doutait pas un instant qu'il la guiderait ensuite exactement où elle devait se trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mer 17 Jan - 10:24

Vainqueur la regarda partir. Par El, comment cette gamine avait fait pour se rapprocher autant de lui en si peu de temps ? Il n'y avait pas que le rapprochement corporel, Vainqueur en était tout à fait conscient. Autre chose était à l'oeuvre. Dans une bouffée d'admiration envers la détermination de la jeune femme, il demeura un moment debout, un sourire béat ou niais flottant sur ses lèvres.
Dans une certaine mesure, à ce moment précis, il comprit pourquoi là-bas, en Chalcèdes, Acuité s'en était remis à elle.

Lorsqu'il se remit en mouvement, la nouvelle Reine était partie depuis longtemps. Il reprit un petit pain et bu une tasse de thé, froid.
Enfin, ses domestiques se présentèrent. On lui fit sa toilette et si nul ne parla, hormis pour s'assurer que tout se passait bien, tous s'aperçurent que le Roi était d'excellente humeur.
La journée serait faste et peut-être même qu'avant la toute fin, tout s'arrangerait pour le mieux.
Si Brun pouvait lui pardonner, alors il resterait à Castelcerf.
A sa ceinture, il plaça son épée ainsi que le poignard offert par Shyrin tout en réfléchissant à ce qu'il pourrait proposer à Brun pour prouver sa bonne foi.
Le croirait-il sur parole ? Il en doutait fort mais au moins essaierait-il.

Rassuré par la tournure des événements, il sortit de sa chambre. Sa livrée bleue brodée d'un cerf cabré en fil d'argent couvrait son torse massif. Il avait récupéré sa couronne et tenait celle de Shyrin, oubliée de la veille dans son dos.
Lorsqu'il la vit dans le couloir, il se sentit transporté. Elle était superbe, les couleurs de Cerf lui allaient bien. Shyrin possédait la grâce d'une Reine autant que la beauté.
Dans un sourire, elle lui tendit sa main. En s'inclinant, il la baisa avant de lui lancer un regard espiègle puis de tirer de son dos la couronne oubliée sur le rebord de l'âtre.
Rapidement, deux domestiques firent le nécessaire pour la lui poser sur la tête sans la décoiffer.

Vainqueur l'entraina ensuite vers la grande salle commune du château ou l'on s'affairait déjà. Menestrels, saltimbanques, aujourd'hui tout n'était que fête, musique et danse.
On s'inclinait respectueusement face aux deux souverains et dès qu'il franchirent les portes de la terrasse, les applaudissement se mirent à pleuvoir.
Dehors aussi, l'ambiance se voulait gai. Des tables et des tentes avaient été installée, laissant la douceur de cette fin d'été bercer les plus fatigués. la journée venait de commencer pour certains, mais pour d'autres elle ne s'était pas achevée la veille.
Le Roi se fendit d'un petit discours afin d'indiquer que ce mariage se déroulait sous les meilleurs auspices et qu'il souhaitait que chacun s'y amuse comme il se devait.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mer 17 Jan - 12:00

La liesse dans le château et à l'extérieur fit rosir Shyrin de plaisir. Elle ressentait un immense élan d'affection et de gratitude envers ce peuple qui se réjouissait si fort du mariage de son Roi. Bien sûr, elle n'était pas assez naïve pour croire que tout le monde en était satisfait, encore moins qu'on l'acceptait aisément, mais ces jours de bonheur resteraient dans leurs souvenirs et dans ceux de leurs sujets. En sortant sur la terrasse, elle se demanda brièvement si Shane avait déjà trouvé Acuité, si celle-ci était présente, mais se raisonna. Elle devait être patiente avec sa sœur, surtout si la Duchesse ne lui facilitait pas la tâche. Heureusement, elle était capable de la décrire avec précision et la trouverait où qu'elle soit, elle n'en doutait pas.

La main posée en toute confiance sur le bras de Vainqueur, elle sentait combien il était satisfait d'elle, heureux de l'avoir choisie, heureux de leur union, si jeune soit-elle. Elle priait Sâ de les bénir à présent, afin que demeure toujours ce sentiment de confiance, de complicité et de respect entre eux. Consciente que le fait de porter les couleurs de son époux le galvanisait autant que la foule qui les observait, elle en fut d'autant plus heureuse de son choix. Elle leva la tête pour l'interroger, sans cesser de sourire, symbole pour les observateurs qu'elle s'en remettait à lui en toutes choses, bien que la réalité de leur intimité serait peut-être parfois différente.

- A quels jeux assistons-nous en premier ?
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mer 17 Jan - 18:18

On les félicita encore, on tentait d'être au premier rang, de montrer que l'on existait. La farandole de nobles semblaient sans fin. Vainqueur savait qu'il devait se plier au protocole et faire bonne figure, mais au fond de lui, tout ceci l'emmerdait au possible !
Il eut préféré de loin une petite chasse ou au moins une balade à cheval avec ses meilleurs hommes, ceux avec qui il aimait passer du temps à l'air libre de la vallée.

Shyrin, toujours souriante, lui demanda à quoi ils allaient assister ce jour. Aux félicitations des nobliaux les plus chiants de cerf aurait-il aimé répondre. A la place, il lui sourit à son tour et expliqua :

- Et bien, ce matin c'est un peu plus calme, nous allons tous déjeuner et discuter. Voyez les tables ? Certains joueront aux cartes, d'autres aux dés ou aux échecs. Le but étant simplement de bavasser et de passer un bon moment. Vous pouvez vous promener à loisirs, les jardins sont gardés, mais gare à vous, quantité de courtisans viendront vous voir pour obtenir vos faveurs.


En effet, ce matin le comité était on ne peut plus réduit. Pas de badauds, ils avaient eu leur part de fête hier. Seuls les nobles et leurs suites étaient invité pour la matinée.
L'après-midi serait destiné aux spectacles. Marionnettes, théâtres, chevaux, il y en aurait pour tous les goûts.
Bienséance n'était pas bien loin avec sa suite. Elle fit signe à Vainqueur d'approcher. A priori, elle discutait avec toute la vieille noblesse et le Roi pouvait parfaitement imaginer le centre de leur intérêt.

- Voulez-vous venir avec moi voir ma mère ? soupira-t-il. Vous pouvez vous soustraire de cette obligation si vous le souhaitez...

La deuxième partie de la phrase se fit dans un murmure lorsqu'il se pencha à son oreille.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Mer 17 Jan - 19:44

Shyrin rit avec légèreté de la plaisanterie de Vainqueur. Elle n'ignorait certes pas que beaucoup tenteraient de profiter de l'occasion pour s'attirer ses faveurs. Pourtant, il valait toujours mieux se promener que participer à des jeux auxquels elle était incapable de jouer. Sans Shane, elle serait forcément handicapée, mais l'une des dames de sa suite choisie par Bienséance ferait sans doute l'affaire. Et on mettrait sa distraction sur le compte de la nuit de noces, à n'en pas douter. Au murmure de Vainqueur à son oreille, elle sourit plus largement. Pour les gens qui les regardaient, il avait l'air de l'embrasser chastement et gentiment, comme il seyait, mais pour elle c'était bien plus que cela, c'était une marque d'intimité unique. Elle effleura sa joue de ses lèvres, paraissant lui rendre son baiser dans un sourire avant de répondre très doucement et pour lui seul.

- J'irai avec vous.

La Reine-Mère devait être impatiente de jauger sa belle-fille à présent qu'elle savait - comme la totalité du château à n'en pas douter - qu'elle était bel et bien vierge au soir de son mariage et que le Roi avait fait d'elle sa femme comme il le fallait. Elle pressa son bras gentiment entre ses doigts pâles et sourit encore pour l'encourager. À deux, ils étaient beaucoup plus forts. Et elle ne laisserait plus l'ancienne reine influer trop lourdement sur la vie de son mari. C'était à elle de prendre la place qui lui revenait et de reléguer Bienséance à celle qui lui convenait. De plus, après des mois à se laisser guider - pour ne pas dire tyranniser - par sa future belle-mère, il lui tardait de lui faire comprendre qu'elle n'aurait désormais plus prise sur elle.

- Aidez-moi seulement pour les noms du courtisans, lui chuchota-t-elle encore comme il se dirigeaient vers le vieux dragon.

Car sans ses yeux, elle ne reconnaitrait pas la moitié des gens qui lui étaient présentés, même si elle en avait déjà croisé la plupart.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Jeu 18 Jan - 13:03

De loin, leur complicité devait paraître étonnamment forte. Penché vers elle, on aurait pu à loisir croire que le Roi et la Reine se livraient à tendre échange de mots ou de baisers discrets. La réalité était un savant mélange des deux dont Vainqueur n'avait pas à se plaindre. Shyrin prenait plaisir à ces premiers jeux de la Cour, il espéra que cela durerait.
Comme elle avait accepté de l'accompagner, il la rassura d'un sourire concernant les noms des courtisans. Il ne les connaissait pas tous, mais sa mère pallierait à ces manquements.
Tous s'inclinèrent dès que le couple royal arriva à proximité, déjà les premières flatteries fusèrent à l'attention de Shyrin.
Bienséance et Vainqueur firent les présentations rapidement, le Roi ne goûtant que peu à tout cet étalage de blabla. Son regard se perdait déjà alentour, ne pouvant s'empêcher de chercher au mieux Brun, au pire une table de jeu disponible pour occuper sa matinée. Il ne comptait pas discutailler en boucle.

Sa mère se montra courtoise, sinon aimable et ne cessa d'observer la moindre réaction de Shyrin. Sur la sellette, la Chalcédienne n'aurait pas droit à l'erreur, tous deux le savait pertinemment. La rumeur sur la consommation du mariage avait forcément dû arriver aux oreilles de la Reine-mère et celle sur sa virginité tout autant.

- Cette robe vous va à merveille, s'exclama la jeune Dame très enthousiaste à l'idée de plaire à la nouvelle Reine.
- En effet, renchérit Bienséance, c'est impressionnant de voir comment un changement de couleur peut forcer l'admiration.

Vainqueur lui lança un regard sombre et se garda bien de lui faire en retour une réflexion sur la couleur de ses cheveux qui le temps passant, blanchissait. La remarque aurait pu valoir pour elle aussi. Force était de constater qu'elle avait du mal à passer le pouvoir mais que malheureusement, elle ne possédait plus le choix.
Shyrin allait devoir se débrouiller face à elle, et quelque part, elle lui en donnait l'opportunité dans l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Jeu 18 Jan - 13:29

Sous le regard inquisiteur de la Reine-mère, Shyrin se sentit d'abord mal à l'aise. Puis, le contact de Vainqueur sous sa main l'aidant à raffermir sa position, elle se libéra peu à peu. Souriant aimablement, elle répondait avec gentillesse aux compliments et félicitations diverses. La perfidie de la remarque de Bienséance à propos de la couleur de sa tenue ne lui échappa aucunement, mais elle ne se départit à aucun moment de son sourire. Paraître était un jeu auquel elle était rompue depuis l'enfance, même si le Roi aurait pu avoir une opinion différente étant donné sa capacité à la faire sortir de sa réserve.

- La couleur n'est qu'un symbole. Ce sont les actes qui forcent réellement l'admiration de ceux qui savent en reconnaître la valeur.

Elle n'avait pas l'intention de se montrer cassante ou de paraître remettre sa belle-mère à sa place, mais sa réponse résonna pourtant de manière bien peu flatteuse à ses propres oreilles. Elle s'en voulut un instant, souhaitant par dessus tout éviter de se dresser entre la mère et le fils. Elle avait sa propre place et ne réclamait que le pouvoir qui lui revenait de droit, ni plus ni moins. Balayant cette conversation d'un sourire agréable comme si elle n'avait pas d'importance, elle leva la tête vers son mari.

- Vous vouliez vous mêler aux jeux, il me semble ? Voulez-vous que nous allions vous trouver une place ?

Peut-être un peu trop directif mais elle ne tiendrait pas longtemps dans la foule obséquieuse alors que ses nerfs avaient déjà été mis à rude épreuve dès le matin. Elle avait besoin de manger, de se remettre de toute cela, peut-être de se promener aussi. L'atmosphère devait rester détendue et festive, non ressembler à un combat de basse-cour fort malvenu. Il ne serait pas dit que la Reine-mère n'acceptait pas sa bru, ni que la nouvelle Reine peinait à s'imposer ou au contraire qu'elle manquait de respect pour Bienséance. Paraître, paraître, paraître... Encore et toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Ven 19 Jan - 7:11

Mouchée, pensa Vainqueur. Il ne put s'empêcher d'afficher un sourire en coin en détournant le regard pour ne pas paraitre grossier auprès de sa mère.
Shyrin s'en sortait bien et cela le rassura quelque peu de pouvoir la laisser explorer ce nouveau monde.
Elle proposa rapidement de se diriger vers les tables de jeu et il ne la contredit pas. S'excusant auprès du groupe, ils se dirigèrent un peu plus en amont des jardins.
Sur le chemin, beaucoup de courtisans vinrent les saluer et échanger quelques mots tant et si bien que le trajet jusqu'à la première table de jeu lui parut une éternité. Le soleil était déjà haut à présent et le Roi avait soif et faim.

Des domestiques passaient régulièrement avec des plateaux garnis de bonnes choses et le Roi piocha aisément dans chacun d'eux, faisant honneur aux cuisiniers.
Un groupe de jeunes nobles se présentèrent à eux, il reconnaissait les filles de quelques uns, comtes ou barons et savait pertinemment pourquoi elles étaient là.

Il se pencha vers Shyrin et l'informa tout bas :
- Il va falloir vous trouver des Dames de compagnie. Toute Reine possède sa suite. Des femmes loyales, des amies avec qui vous passerez beaucoup de temps j'en ai peur.
Il lui sourit avec espièglerie pour appuyer ses derniers propos.
- Mes Dames, reprit-il à voix haute, je vous laisse ma Reine, prenez en soin.

Après un baise main et un clin d'oeil à son épouse, il la laissa se débrouiller un peu sans réellement s'inquiéter. A lui les jeux et les discussions plus viriles à présent !
Avant de s'installer à une table de cartes, il chercha une nouvelle fois la présence de Brun, mais fit chou blanc à nouveau.
Après plusieurs parties durant lesquelles il n'avait pas manqué de surveiller Shyrin du coin de l'oeil, il se leva.
C'est à ce moment là qu'il aperçut la servante de son épouse, Shane venir à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   

Revenir en haut Aller en bas
 

En un jour si particulier II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Couloirs et salles communes
-