AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En un jour si particulier II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1686
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Ven 26 Jan - 19:24

Dans les bras fraternels du Roi, le déserteur resta figé par des émotions contradictoires. Tout allait trop vite et trop loin. Il avait préparé ses mots, des mots qui avaient fait mouche au delà de tous ses vœux, et maintenant que ces vœux semblaient exaucés, il paniquait. Hier, il se battait sous un casque bosselé pour gagner une épée d'or, pour payer la soupe et le couchage ; ce matin, Vainqueur le propulsait conseiller, époux d'Acuité, frère Loinvoyant. Il lui en était si reconnaissant ! Mais il ne se sentait pas prêt. Il n'était pas un conseiller, pas un époux, pas un Loinvoyant.

Et puis, Vainqueur se trompait lourdement. Glace ne serait pas heureux ni même consentant. Pourquoi le Duc se réjouirait-il que son héritière devienne Dame de Compagnie, fasse un petit mariage et surtout, emporte loin de Castellonde ce bâtard sur lequel il semblait compter ? Ce bâtard dont il avait tout intérêt à faire oublier la paternité. Ce bâtard qu'il leur faudrait lui arracher, au prix peut-être d'une rébellion ? Vainqueur disait oui à tout, avec l'Art comme seule condition ; mais était-il prêt à payer le prix de la paix ?

- Je ne... bredouilla le déserteur.
Il ignorait la suite de sa phrase. Il n'eut pas à chercher. Après le Roi, il aperçut Shyrin et Acuité, là, dans leurs robes colorées, dissemblables en tout sauf en taille et en expression : toutes deux semblaient appréhender de les déranger. Car elles les dérangeaient.

Qu'est-ce qu'Acuité faisait là ?! Est-ce que la Reine l'avait faite mander ? Pourquoi ? Que s'étaient-elles racontées ? Le déserteur craignit ce qu'Acuité avait pu dire à Shyrin, et ce que Shyrin avait pu dire à Acuité à son sujet. Il ne s'était guère montré tendre avec la Chalcédienne, bien qu'elle méritât pire.

Acuité frôla sa main : ça n'était pas de colère qu'elle tremblait. Cela ne le rassura pas. Elle semblait aussi fragile que sur la plage, et bientôt s'éclipsa avec une excuse au-delà de la bienséance. Le déserteur se retint de la suivre. Il regarda Vainqueur et Shyrin qui s'était rangée à son côté.
- Je ne suis pas sûr qu'elle soit prête, finit-il, excusant sa fuite.
Acuité n'était pas prête pour l'Art, et lui n'était pas prêt pour tout le reste. Mais ils ne pouvaient laisser passer cette chance, peut-être leur dernière. Le déserteur s'inclina.

- Ma Reine.
Il plongea sa main dans sa poche et en retira le pochon de soie.
- Acceptez ce modeste présent pour vos épousailles. Puisse votre union être heureuse et féconde.
Malgré tout, le cœur y était. Il souhaitait à Vainqueur bonheur et fécondité, par amitié et par intérêt. Pour son ami et pour son Roi, il eut choisi une autre que Shyrin ; mais le mal était fait, et il devrait bien s'en accommoder. Vainqueur n'avait-il pas pardonné ?
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Ven 26 Jan - 19:44

Brun restât sans voix et Vainqueur lui tapotât l'épaule, bien conscient que ce qu'il lui offrait dépassait l'entendement. Il voyait dans ce pseudo-silence la certitude que bientôt, tout serait pardonné, même si au fond de lui, il savait que ce n'était pas ce geste qui excuserait tout. Il faudrait du temps, en attendant, c'était un peu comme offrir un bonbon pour se faire bien voir, pour passer pour le gentil.
Car malgré tout cela, Vainqueur était gagnant.
Il récupérait Brun et la rancoeur disparaîtrait avec le temps, Acuité rejoindrait le clan d'Art et il aurait leur fils à l'oeil, Shyrin serait heureuse d'avoir son amie ici.
Glace gronderait surement, mais comment se rebeller face à un Roi qui offre une deuxième chance à son artiseuse et un mariage avec son premier conseiller ? Personne ne le suivrait dans un affrontement.
Il lui en voudrait c'est certain, mais il lui en voulait déjà depuis sa naissance alors...

Rangée à ses côtés, Shyrin semblait radieuse, Acuité en revanche semblait au bord de la syncope. Il n'insista pas et préféra éviter son regard. Il ne ferait pas le premier pas.
Soudain, elle tourna les talons et s'enfuit vers le buffet. Son excuse n'était pas très noble, mais au moins avait-elle le mérite d'être très certainement sincère.
Vainqueur retint un sourire, la situation était aussi étrange qu'inconfortable. Brun couvrit la fuite d'Acuité, il retrouva son ami dans sa simplicité à la protéger.
Qu'avaient-ils vécus ensemble ? Cela piquait son intérêt. Si Brun devait en parler, ce ne serait pourtant pas pour aujourd'hui.

Ce dernier s'inclina face à sa Reine et lui offrit un charmant présent. Une attitude tout à fait honorable qui étira les lèvres du Roi.
Les bras croisés dans son dos, Vainqueur observa la scène. Il savait que Brun ne portait pas Shyrin en son coeur mais cet échange était prometteur pour l'avenir et le Roi le savourait présentement.
La sincérité de Brun dans ses voeux n'était pas à mettre en doute et de cela, le Roi pouvait le remercier.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Ven 26 Jan - 20:15

Bien que légèrement déçue par la fuite d'Acuité, Shyrin ne lui en tint pas rigueur. Elle savait quel effort ça avait déjà été pour elle de l'accompagner jusqu'ici. Elle suivit la tache de couleur qui s'éloignait un peu trop vite et revint à Vainqueur, espérant que Brun les abandonne bientôt lui aussi tant il la mettait mal à l'aise. Elle venait à peine de poser une main légère sur le bras du Roi que l'ancien maître d'armes s'adressa à elle en s'inclinant, lui causant un choc qui la fit tressaillir plus brusquement qu'elle ne l'aurait voulu.

Alors qu'il plongeait la main dans sa poche, elle esquissa un mouvement de recul qu'elle réprima aussitôt. Après tout, il n'allait pas attenter à l'intégrité de la Reine juste devant son Roi et le jour de leurs noces, n'est-ce pas ? La pensée la traversa brièvement que Vainqueur pouvait être de son côté à lui plutôt que du sien à elle mais elle la chassa immédiatement en s'insultant mentalement. Il lui avait promis sa loyauté, comme elle l'avait fait pour lui.

Les mots la frappèrent alors. Soudain et à l'opposé de la veille, il la reconnaissait comme sa Reine, il l'acceptait comme l'épouse de son ami et Roi. La stupéfaction la laissa muette quelques instants et elle dut se faire violence pour refouler le mépris qui l'avait envahie. Cet homme la haïssait du plus profond de son coeur, elle le savait très bien, et voilà que devant son ami il la complimentait et lui offrait un cadeau.

Quel sorte d'être était-ce là ? Essayait-il d'endormir sa méfiance pour mieux la frapper dans le dos ? Pour mieux monter Acuité contre elle ? Elle avait eu du mal à retrouver son amie et savait que tout n'était pas encore pardonné, mais lui ne cessait de leur mettre des bâtons dans les roues comme si leur amitié lui retirait quelque chose ou lui était nuisible. Elle refusait de le haïr pourtant car il était l'ami de Vainqueur et qu'il avait montré une certaine forme de loyauté envers Acuité, même si c'était bien tardivement.

Elle fit donc la seule chose possible et sourit avec naturel pour accepter son cadeau en inclinant gracieusement la tête. Le pas qu'elle fit en avant lui coûta plus encore qu'elle ne l'aurait cru, ses pieds pesaient des tonnes, mais elle parvint à rester aussi naturelle et douce qu'on la voulait. Le pochon de soie quitta la main de l'un pour atterrir dans celle de l'autre et elle l'ouvrit aussitôt pour faire glisser le délicat bracelet dans sa paume. Elle frôla les perles du bout des doigts, admirant sans réserve - par le toucher - le travail délicat, puis releva la tête pour sourire aimablement.

- Merci, c'est ravissant, répondit-elle avec sincérité. Nous sommes heureux de votre retour et espérons que vous resterez à présent.

Elle ne pouvait pas parler pour elle seule, pas encore. Car si elle s'était écoutée, elle serait restée le plus loin possible de cet homme méchant. Mais ses remerciements étaient honnêtes, elle trouvait réellement le cadeau très beau. Et pour preuve de sa bonne volonté, elle domina sa nervosité pour présenter son poignet à son mari.

- S'il vous plaît, lui demanda-t-elle, lui présentant sa paume ouverte pour qu'il y prenne le bijou et le fixe lui-même comme il convenait.

Un geste aussi intime ne pouvait être accompli que une suivante ou un époux à ses yeux, mais le faire devant Brun Braveterre était pour elle le symbole qu'elle acceptait sa présence et ses excuses, même si elles n'en étaient pas réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1187
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Ven 26 Jan - 20:37

Enfin, elle quitta le couvert des arbres et regagna la zone des buffets où se pressaient déjà quantité de courtisans. Tous riaient, parlaient fort, c'était à celui qui se ferait le plus remarquer. Il y avait de nouvelles têtes qu'elle ne connaissait pas, d'autres en revanche hantaient les couloirs du château depuis l'an passé. Elle esquiva, autant que possible la foule, regardant à l'opposé lorsqu'elle sentait des yeux braqués sur elle.
Par chance, avant même d'accéder aux tentes dressées sous lesquelles se trouvaient les buffets, un domestique passa non loin avec un plateau chargé de coupes. Elle s'en saisit d'une et décampa aussi sec, vers une portion du jardin visiblement vide.
Elle devait réfléchir mais avant cela, elle devait se calmer.

Sans considération pour sa robe, elle s'installa sur une souche d'arbre et but une longue gorgée. Le vin lui chauffa la gorge et elle ferma les yeux un moment savourant cette sensation.
La paix revint peu à peu dans son coeur qui par la même occasion, calma ses battements furieux. S'était-elle jetée dans la gueule du loup ?
Que risquait-elle à présent ? Toute à ses pensées, elle ne remarqua pas les deux courtisans qui se présentaient à elle. Machinalement, elle regarda autour d'eux espérant que Brun interviendrait comme la veille pour chasser les importuns, mais il n'était pas là. Il se battait pour leur avenir alors elle pouvait bien supporter cela.

Elle répondit donc à leurs propos de manière courtoise, sans pour autant leur laisser croire que leur présence l'enchantait. Cela n'eut aucun effet, les deux jeunes gens se sentaient dans leurs bons droits d'aborder ainsi une noble seule et sans chaperon. L'avaient-ils reconnus ? Elle n'en avait pas la moindre idée et se demanda un instant si elle était une bête de foire et s'il s'amusaient bien à lui faire la causette.
En moins de temps qu'il n'en fallait, elle avait bu son verre d'un trait.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1686
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Sam 27 Jan - 10:41

Le bijou sembla plaire à la Reine et à la jouvencelle. Le déserteur était soulagé que cela soit fait. Par ce geste il montrait qu'il était prêt à faire des efforts, des efforts bien rétribués. Pour Espoir et pour Acuité, il avalait la couleuvre avec dignité.

Le "nous" royal qu'employa Shyrin pour le remercier le questionna. Pédanterie de celle qui était parvenue à ses fins ? Ou parlait-elle vraiment pour deux ? Les souverains avaient-ils discuté de la situation d'Acuité entre eux ? Avant lui ? Ce que le déserteur avait cru obtenir de Vainqueur avait-il été décidé la veille, dans la loge ou dans les draps ? Shyrin n'était pas heureuse de son retour à lui sans doute, mais elle devait l'être du retour d'Acuité. Pour une fois, ils souhaitent la même chose pour la petite Duchesse. Mais rien n'était encore décidé.

Face au Roi qui attachait, délicat, le bijou au poignet de sa Reine souriante, Brun se sentit de trop. "Nous", ils l'étaient par les mots et les gestes, déjà. Plus au bout d'une nuit qu'il ne l'était depuis deux ans avec Acuité, et ne le serait probablement jamais, mariage ou pas.

- C'est un honneur, reprit-il d'une voix un peu rouillée, avant de tempérer : Nous allons en discuter.
Brun s'inclina à nouveau et cette fois, s'adressa au Roi :
- Je vous laisse profiter de votre journée. Nous nous retrouverons bientôt. Notre partie n'est pas terminée.
Il avait bien l'intention de verrouiller son jeu.

Le déserteur sourit et déserta, cherchant Acuité dans les jardins, zig-zaguant entre bosquets, buffets et invités, jusqu'à ce qu'il la trouve, assise sur une souche avec un verre à la main, écoutant les parades de deux courtisans.
- Dame Loinvoyant. Messieurs, salua Braveterre, qui ne s'était pas autant incliné depuis plusieurs mois.
Les courbettes ne lui avaient pas vraiment manqué.

Acuité ayant l'air flou de l'ennui, à moins que ce ne fut déjà l’ivresse, Brun prit le relais de la conversation avec le laconisme qui le caractérisait. Aux courtisans qui l'interrogeaient sur sa longue absence, il répondit qu'il était parti en mission. Cela parut faire forte impression en même temps que cela coupait court à toute curiosité. Les jeunes gens finirent par se lasser de ses silences, ou de son minois moins plaisant que celui d'Acuité, et tirèrent leur révérence.

Alors le déserteur se retrouva seul avec Acuité, seuls au milieu des autres, ne pouvant décemment s'assoir à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Sam 27 Jan - 12:53

Le présent fit son effet et e Roi ne put s'empêcher de sourire à la réaction de son épouse. Shyrin parvenait à dire ce qu'il fallait, ni plus ni moins. Oui, le bijoux était ravissant et oui, ils étaient heureux de le voir. Oui encore, ils espéraient qu'il resterait.
Vainqueur ne pouvait douter une seule seconde que sa Reine ne soit pas sincère en l'état. Si elle voulait que Acuité reste,il semblait évident que Brun le devrait également.
D'une manière ou d'une autre, leurs destinés étaient désormais liées.

Il attacha le ruban avec autant de délicatesse que la matière fine le lui permettait. Ses doigts semblaient trop grossier en comparaison avec le satin, mais il y parvint toutefois avant d'admirer son travail.
Vainqueur retint un nouveau sourire face au "nous" de Brun qui semblait n'être prononcé que pour contrer le "nous" de Shyrin. Cette idée fit rire le Roi, mais il n'en pipa mot.
Au fond de lui, il savait que sa proposition n'avait que peu de chance d'être rejeté, il s'agissait là de leur meilleure option pour obtenir un futur possible et ensemble.
Même Acuité malgré sa hargne ne pourrait refuser l'offre que le Roi dans sa bienveillance lui offrait.

Il hocha la tête à l'intention de son ami qui lui promettait la suite de cette partie pour le moment rondement menée par le Roi et le laissa s'en aller. Il ne fallait pas être bien intelligent pour savoir qui il allait retrouver.
Offrant un sourire plein de sous-entendus à sa reine, il profita d'être à l'abris des oreilles et demanda l'air de rien :

- Alors cet accroc ? J'ose espérer que tout est réparé,lança-t-il en la détaillant du regard.

Quiconque pouvait les surprendre ne verrait pas le double sens de ses propos, d'un autre côté, cette petite intrigue bien que bientôt terminée mettait un peu d'action dans le château. Un léger suspense qu'il avait hâte de voir s'embraser.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Sam 27 Jan - 13:16

Shyrin hocha à nouveau la tête avec un sourire aimable, signifiant à Brun Braveterre qu'elle l'avait entendu et qu'elle l'autorisait également à prendre congé. Ce qu'elle accordait de liberté à Acuité, elle ne voulait pas l'offrir au maître d'armes qui la traitait avec tant de mesquinerie et d'hyprocrisie. Non, lui il devait prendre congé poliment devant sa Reine. Elle se morigéna pourtant intérieurement. Pour le bien de Vainqueur et celui d'Acuité, elle devrait mettre de l'eau dans son vin. Encore. Jusqu'à ne boire plus qu'un vague clairet et jusqu'à la lie, s'il vous plaît !

Rougissant sous le regard du Roi et à son sous-entendu qu'elle était seule à pouvoir comprendre, elle sourit encore, pleine de grâce et tourna sur elle-même avant de plonger en une élégante révérence qui tenait autant de la moquerie que du spectacle.

- J'ose également l'espérer, Majesté. Il a été délicat à repriser.

Il comprendrait sans aucun doute ce qu'elle entendait par là. Car même si elle était beaucoup plus sereine à présent que certains abcès avaient été crevés et des solutions trouvées à défaut d'avoir été adoptées pour le moment, elle était parfaitement consciente qu'Acuité lui en voulait encore. pas autant qu'à Vainqueur mais elle lui gardait rancune tout de même. Elle-même n'était pas certaine d'avoir vraiment tout pardonné. Chacun d'eux avait besoin de laisser passer du temps pour voir les choses s'apaiser et reprendre un cours plus serein.

Comme si ce geste lui était parfaitement naturel, elle glissa son bras sous celui du Roi et y prit un appui léger alors qu'ils faisaient quelques pas dans la clairière, s'éloignant un peu des courtisans qui rôdaient. La tension était un peu retombée mais il leur restait encore beaucoup à vivre et surtout beaucoup à paraître. La tête appuyée contre l'épaule de son mari en une attitude qui passait pour amoureuse et était en réalité le résultat d'un accès de fatigue, elle osa demander à voix basse ce qui les travaillait tous deux.

- Êtes-vous parvenu à dire ce que vous aviez à dire ? Avez-vous retrouvé votre ami ?

Car bien qu'elle ait oeuvré pour elle-même et son amitié avec Acuité, elle l'avait également fait pour Vainqueur et parce qu'elle se sentait coupable d'avoir provoqué la rupture avec son maître d'armes. Sa reddition avait provoqué une cascade de réactions en chaîne que ni elle, ni Acuité, n'auraient pu prévoir. Et même si elle avait su tirer son épingle du jeu d'une manière inattendue, elle n'en était pas moins l'étrangère honnie et l'exilée solitaire dans toute cette affaire. Elle ne voulait pas leur garder rancune, mais parfois c'était plus difficile de se contrôler.
Revenir en haut Aller en bas
Vainqueur Loinvoyant
Roi des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 672
Date d'inscription : 30/01/2011
Age : 31

Feuille de personnage
Fonction: Roi des Quatre-Duchés
Âge: 29 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Dim 28 Jan - 0:23

Shyrin tourna sur elle-même en une attitude enfantine. Vainqueur sourit de plus belle face à tant de naïveté, cachée sous des secrets bien plus lourds.
Elle aurait pu battre des mains en riant et en chantant qu'il n'aurait pas été plus étonné. La nouvelle Reine avait la spontanéité des enfants dans le corps d'un femme. Mariée trop tôt peut-être, son esprit pourtant mûrirait avec l'âge ou quelques enfants.

Ses propos confirmait leur complicité. A l'écouter Acuité n'avait pas été facile à convaincre, mais visiblement, tout était réglé de son côté. Vis à vis de Shyrin tout du moins, car la réaction qu'elle venait d'avoir prouvait à penser que rien n'était pardonné de son côté.
Pouvait-il l'en blâmer ? Non, il n'en était que trop conscient.
Avec un peu de recul, il en arrivait à penser que Brun s'était montré étrangement calme et respectueux. Hormis son haussement de ton au sujet d'un potentiel emprisonnement d'Acuité et une déclaration quelque peu surprenante, il avait été plutôt conciliant.
Vainqueur s'était attendu à un coup de poing en pleine figure, puis il se souvint que la veille, Brun avait montré sa colère et sa victoire à la joute.

Shyrin lui prit le bras et posa la tête sur son épaule. D'un point de vue extérieur, le couple devait passer pour charmant. Il la mena au gré des bosquets pour revenir sur le devant de la scène près des buffets.

- Nous le saurons bien assez tôt
, répondit-il sur le même ton bas.

Car en réalité, rien n'était concrètement réglé. Vainqueur avait émis des propositions qui pouvaient convenir à chacun pour le bien-être de tous, mais Brun n'avait ni accepté, ni refusé les offres. Il en parlerait surement avec Acuité. Peut-être même en parlaient-ils à ce même moment.
A leur recherche, le Roi fit glisser son regard alentours mais ne vit trace d'aucun des deux.
Acuité avait-elle vidé les lieux ? Lui avait-il couru après ?
Étrangement, cette relation l'intriguait. Il se demandait comment ils en étaient arrivés là et quel récit Brun aurait pu faire des mois passés ensemble. Tout comme lui, le Maître d'armes n'était pas familier de l'amour et de tout ce genre de sentiments. Trop occupés pour s'y adonner complètement, le destin avait pourtant provoqué certaines choses. A moins que ce ne soit le verre de trop.
Cette pensée le fit rire dans sa barbe et déjà les courtisans se pressèrent à nouveaux pour présenter leurs voeux et discuter avec les souverains.
Vainqueur savait pourtant que rien n'était encore joué.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 432
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   Dim 28 Jan - 15:27

Si elle avait su avec quelle condescendance son mari la traitait dans son esprit, Shyrin en aurait pleuré de rage et de dépit. Bien loin de lui offrir la confiance et le respect qu’ils s’étaient promis, il la voyait comme une enfant étourdie et un peu idiote. Heureusement, au lendemain de ses noces, elle ignorait tout cela et tentait encore d’avoir foi en Vainqueur et d’oublier ses trahisons passées. En cet instant, elle se félicitait de son initiative concernant Acuité qui avait conduit son époux à retrouvera son ami. La reconnaissance qu'il ne manquerait pas de ressentir à son endroit serait une base heureuse supplémentaire pour leur union.

Elle resta au bras de son époux alors qu’ils retrouvaient leurs invités et s’efforça de montrer la même amabilité et le même intérêt à tous. Les heures s’allongeaient et elle dut manger pour ne pas se sentir mal à cause de la chaleur. À l’ombre des arbres et des tentes, elle reprit vie mais ne voulait plus s’éloigner de Vainqueur. Après tant de bouleversements et d’émotions, elle avait besoin de son soutien. Et puis elle continuait de s’interroger sur leur vie commune, leur avenir, et l’enfant qu’elle désirait si fort. Au fond, elle était un peu jalouse d’Acuité qui avait eu un fils du premier coup.

La journée lui semblait longue et elle demanda bientôt à son mari de la conduire où elle pourrait s’asseoir. Les festivités étaient loin d’être terminées, il lui faudrait encore tenir le coup et paraître pendant de longues heures. Installée sur un siège confortable sous un dais de toile, elle serra gentiment la main de Vainqueur pour le remercier de s'être occupé d'elle mais n'osa pas insister pour qu'il reste près d'elle. Elle l'avait déjà suffisamment accaparé pour la journée. Shane la retrouva rapidement et elle put lui demander de lui servir à boire et à manger pendant qu'elles discuteraient sans en avoir l'air. À l'abri des courtisans pour le moment, elle pouvait profiter de quelques instants de paix même s'ils seraient bien courts.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En un jour si particulier II   

Revenir en haut Aller en bas
 

En un jour si particulier II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Couloirs et salles communes
-