AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Derrière les murailles [Juin 11 - Castellonde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1653
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel

MessageSujet: Derrière les murailles [Juin 11 - Castellonde]   Ven 5 Jan - 13:07

L'image d'Espoir dans son berceau ouvragé était venu le trouver avec plus de réalité qu'un rêve. Alors le déserteur s'était mis en route, depuis Corvecol où il ne faisait qu'attendre et travailler au jour le jour dans les vergers. Son dos était en miettes et il se réjouissait de n'avoir pas à chevaucher. Il suivrait le même itinéraire qu'Acuité : il descendrait le fleuve jusqu'à Castelcerf et embarquerait dès que possible pour Castellonde. Bien que soulagé de savoir sa femme et son fils en sécurité, le déserteur n'en était pas moins pressé. Il avait promis à Acuité de la retrouver, et n'avait aucune confiance en Glace Loinvoyant.

A bord, il avait travaillé pour payer sa traversée. La vie rude et grisante du matelot lui plaisait plus que celle, abrutissante, du maraîcher, et le voyage lui avait paru moins long que prévu. Lorsque les murailles de Castellonde furent en vue, l'espoir et la peur retombèrent sur sa poitrine.

A Castelcerf, la rumeur l'avait rattrapé. Pourtant il ignorait ce qu'Acuité avait vraiment révélé au maître de Béarns. Mais il n'eut qu'à prononcer, à mots couverts, le nom d'Espoir pour être reçu par le Duc, à défaut d'Acuité.

Il se sentait vil et traître. A regarder dans les yeux, avec difficultés, le père de celle dont il avait gâché la vie et la virginité. A lui dire que son Roi, son meilleur ami, en avait après le bâtard de la petite Duchesse depuis qu'il la savait indemne, et qu'apprenant le retour de celle-ci, il était venu l'avertir. En désertant, Brun n'avait fait que récupérer sa liberté. Désormais, il avait vraiment trahi son Roi. Après l'amitié, il lui faudrait faire le deuil de sa loyauté.

Le Duc avait semblé le croire, en partie. Ses yeux bleus restaient suspicieux. Pourtant il le remercia et lui offrit son hospitalité. Brun put ainsi revoir Acuité, et Espoir dans la clandestinité.

Au bout d'une semaine, le déserteur ne voyait pas sous quel prétexte il allait pouvoir rester davantage à Castellonde. Inhabituelle en cette saison, une tempête allongea miraculeusement son séjour. Un miracle, vraiment ? Autant être honnête, pour une fois : Brun détestait vivre ici. Tout lui était étranger, comme dans les Montagnes, mais là il n'avait aucune liberté. Il ne servait à rien. Les honneurs hypocrites de Glace lui faisaient horreur. L'emprise malsaine du Duc, sa soif de contrôle se ressentait dans tout le château. Il le poussait vers la sortie et Brun était tenté de se laisser faire. Il n'avait pas sa place ici. Il ne pouvait être le père d'Espoir ni l'amant d'Acuité. La honte, la solitude et l'ennui le renfermaient tout à fait.

Au bout d'une interminable quinzaine, il finit par s'en ouvrir à Acuité. La confession n'était pas sujette à discussion. Le déserteur annonçait son départ. Sans lui, elle pourrait reconstruire sa vie. "Faire comme s'il n'avait jamais existé", selon sa propre expression. Et peut-être que lui aussi, même s'il reviendrait les voir, promis. Il ne leur était d'aucun secours ici. Tout à ses ruminations, il n'avait pas remarqué ses yeux et ses joues rouges, et elle ne lui avait rien dit.

Acuité lui fit un esclandre, violent et contraint comme celui de l'auberge. Ils ne devaient réveiller Espoir ni attirer l'attention. Brun n'avait pas le droit d'être dans cette chambre. Il n'avait pas le droit d'exister dans ce château. Non, il ne voulait pas enseigner les armes à Castellonde ! Ça n'était plus sa vie. Oui, il détestait cette ville ! Non, il ne les abandonnait pas. C'est elle qui avait choisi de venir ici ! Ils auraient pu être anonymes partout ailleurs. Elle aurait pu l'épouser, ils auraient pu vivre à Haute-Garde. Les paroles furent jetées violemment. Ils ne tombèrent d'accord que sur un point : Espoir était plus en sécurité ici, à Castellonde.

Cette fois il n'y eu pas de baisers ou d'embrassades nocturnes. Il n'y en avait plus eu. Il ne pouvait plus y en avoir. Ils se quittèrent fâchés et tristes. Chacun persuadé de se sacrifier par amour des deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
 

Derrière les murailles [Juin 11 - Castellonde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fatal 4 Way - 20 juin 2010 (Résultats)
» superbe reportage sur notre saut du 4 juin 2010 sur FRESVILLE
» Capitol Punishment nouveau PPV Juin 2011
» C'est un charnier sentimental que je laisse derrière moi [Livre 1 - Terminé]
» 15 JUIN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Solo
-