AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Sam 25 Nov - 16:15

Vaillant n'avait rien prémédité. Désormais, quand il voulait voir Shyrin, il se faisait toujours annoncer. Que la princesse vérifie son emploi du temps de plus en plus chargé, et s'assure de la disponibilité - malheureusement permanente - de son chaperon. La future reine était bien plus difficile à fréquenter que la prisonnière. Si bien que le Baugien avait fini par perdre le goût de la chose. De conversations policées avec témoins féminins, il avait bien assez avec Allégresse.

Shyrin avait pris son envol, n'était-ce pas ce qu'il avait voulu pour elle ? Il n'avait pas songé qu'elle volerait si haut. Elle n'avait plus besoin de lui, le moineau : d'autres plus compétents ou mieux-nés étaient là pour lui apprendre ce qu'il avait essayé, le premier, de lui inculquer, avec paresse et plaisir. Elle serait bientôt reine, et à vrai dire, lui non plus n'avait pas besoin d'elle. Il avait son propre mariage à préparer, même s'il n'avait rien à faire - les familles s'occupaient de tout. La noce aurait lieu après le mariage royal, après les vendanges, en automne. Elle commencerait en Bauge, puis ils descendraient la Vin jusqu'au domaine d'Allégresse pour finir à Castelcerf - une idée de l'un ou l'autre des belles-mères, qu'Allégresse trouvait très romantique et Vaillant particulièrement malcommode, sans vouloir s'en mêler. Ce mariage étant sensé lui simplifier la vie, et s'il devait souffrir deux fêtes au lieu d'une, ainsi soit-il.

Résigné, Vaillant l'était donc à défaut de paisible. Le mariage de Shyrin l'angoissait plus que le sien, car - outre le fait qu'il était persuadé que Vainqueur ne serait pas à la hauteur - il savait qu'il reverrait Chiara à cette occasion. Il n'avait pas répondu à sa dernière lettre, qui brisait le pacte implicite de leur fausse amitié. Ils ne pourraient jamais être amis, pas plus qu'ils ne pouvaient être davantage. Leur histoire était une impasse dont il était temps d'avancer. Il redoutait et désirait tout à la fois les rencontrer, Chiara et Vérité. Il était plus que temps qu'il ait sa propre famille. Bien sûr il n'avait pas invité Chiara (comment aurait-il invité la Duchesse Lunabille ?), et ne lui avait pas même annoncé ses fiancailles, dont elle n'avait sans doute connaissance que par les espionnes en jupon qu'elle lui avait jadis confessé avoir.

Une croix sur Shyrin, une croix sur Chiara et la vie continuerait avec une autre rousse - à croire que c'était une obsession ! Mais la vie ne tient parfois qu'au trajet que vos pas empruntent, qu'aux éclats de voix qui viennent à vos oreilles. Ceux d'un maître-chien mécontent que ce garçon de cuisine lui apporte une portée à tuer. D'où que la corvée lui revenait parce que le boy n'avait pas les couilles de faire la besogne, et que lui "savait s'y prendre avec les bêtes" ? Et le nobliau là, qu'est-ce qu'il avait à se ramener en claudiquant pour mater la viande ? Bah, ça lui en ferait toujours un de moins à noyer.

Vaillant choisit le chaton le plus mignon. Il hésita à en prendre un deuxième, le petit noir, pour Mélisse, mais renonça rapidement. Celui-là était vraiment trop chou, avec ses miaulements minuscules, et ses yeux bleus. Il n'avait que quelques semaines et Vaillant ne songea pas que c'était un cadeau empoisonné, qu'il n'était pas sevré, qu'il faudrait le nourrir et qu'il allait mourir peut-être. Il songea seulement aux larmes qui bordaient les yeux de Shyrin lorsque son écureuil était mort, et au sourire qui serait le sien quand il lui offrirait ça. Aujourd'hui il avait juste envie de lui faire plaisir.

Malgré son sourire béat, Vaillant se sentait un peu ridicule avec la petite chose dans les bras, qui lui attirait les regards, alors il fit un détour par sa chambre. Puis, sans attendre, il alla frapper chez la princesse, ou plutôt aux gardes qui gardaient la porte de la princesse, sans prévenir cette fois, en espérant qu'elle serait là - sinon, qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir foutre avec le petit chat ?

Heureusement, elle était là, et elle acceptait de le recevoir en ce début d'après-midi, un coup de chance dans l'effervescence des préparatifs. Vaillant pénétra dans ses appartements qui avaient bien changé, il la vit et il était bien content de la voir, comme un gamin, il sourit comme un gamin et lui baisa la main comme un homme.
- Ma Reine, susurra-t-il, et c'était délicieux, et drôle, car il savait n'en avoir pas encore le droit.

Puis, de la main qui ne tenait pas ses doigts, il lui tendit un gant, accessoire totalement déplacé en cette saison estivale, qu'elle découvrirait bientôt détourné de son usage.
- Considérez cela comme le trop humble présent que je ne pourrai vous offrir à vos épousailles.
Une phrase sophistiquée qu'elle saurait sans doute comprendre, à présent qu'elle étudiait sérieusement. Une phrase qu'elle comprendrait très certainement quand elle verrait remuer le chaton dans le gant.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 26 Nov - 8:46

Alors que Shyrin se préparait physiquement et mentalement à survivre à une nouvelle séance de torture imaginée par Bienséance et prenant la forme d'un cours d'elle ne savait quoi, l'une des dames de compagnie vint lui annoncer la visite de Vaillant Fructurive. Enchantée de cette entorse au protocole - tiens c'était le sujet de son cours avec cet homme qui avait avalé un piquet de tente - elle demanda à la dame en question d'introduire son invité puis de se retirer ainsi que ses congénères. Elle ne garderait auprès d'elle que son chaperon.

Prudence Vivebraise était une cousine désargentée de la Duchesse de Cerf. Veuve d'une cinquantaine d'années, elle était généralement calme et discrète au point qu'on oubliait sa présence. La Princesse ne doutait pas un instant de la voir se transformer en dragon si les circonstances l'exigeaient cependant. Même si elle avait eu du mal à se faire à la présence quasi constante de cette femme auprès d'elle, elle avait fini par l'apprécier sincèrement et lui portait même une certaine affection. Vainqueur avait bien choisi. Pour l'heure, Dame Prudence brodait paisiblement dans son fauteuil près de la fenêtre.

Avec son accord et après avoir vérifié qu'elle portait la tenue adéquate - une robe d'après-midi en mousseline d'un beau vert printanier ainsi que le cercle d'or tressé qui ceignait son front pour rappeler son rang à qui en avait besoin - elle reprit sa place sur le sofa et attendit son visiteur, un livre ouvert sur les genoux qu'elle prétendait lire lorsque ses dames de compagnie étaient là.

L'arrivée de Vaillant modifia immédiatement l'atmosphère de la pièce. Jusque là paisible et et tiède comme un boudoir féminin, son salon de réception lui parut soudain s'animer de vie et de fraîcheur tandis que le jeune homme le traversait. Elle lui tendit la main pour qu'il la baise comme il se devait et entendit son sourire auquel elle répondit avec la même malice. Il était devenu un allié et un ami indispensable même si leurs rencontres avaient pris une tournure beaucoup plus formelle depuis ses fiançailles.

- Messire Vaillant. C'est toujours le plaisir de vous voir.

L'annonce de son cadeau et la manière dont il le présenta lui firent arquer un sourcil et son sourire s'élargit. Tendant les mains, elle prit ce qu'il lui tendait, stupéfaite de reconnaître un gant et plus encore de le sentir si lourd et de le voir remuer. Elle le déposa sur ses genoux et eut alors la surprise d'en voir émerger une minuscule tête toute banche. Elle l'accueillit d'un petit cri ravi et entreprit de l'aider à s'extraire de l'étoffe tout en douceur. Les miaulements inquiets laissèrent bientôt place à un ronronnement continu tandis qu'elle soulevait son nouveau camarade pour le cajoler.

- Merci. C'est merveilleux cadeau !

Cramponné à son corsage, le chaton y rampait pour mieux se caler contre sa poitrine et remontait vers son cou, s'attirant rires et caresses de sa nouvelle maîtresse.

- Il a eu peur dans le gant mais c'est fini maintenant, il veut manger, rit-elle de bon coeur.

Calant le petit animal dans ses bras, elle se mit à le grattouiller et le caresser, s'émerveillant de ses ronronnements de satisfaction et de sa manière de tenter de serrer ses mains entre ses petites pattes.

- Sonnez, s'il vous plaît, demanda-t-elle à Vaillant.

Il ne fallut qu'un instant à une servante pour se présenter à eux. Lui présentant le chaton, elle lui demanda d'ajouter de quoi le nourrir aux rafraîchissements qui devaient leur être apportés. À peine la jeune fille avait-elle tourné les talons que Shyrin se retourna vers son invité, un sourire radieux illuminant ses traits.

- Merci.


Soulevant encore une fois la petite bête qui miaula avec frénésie à hauteur de son visage, elle sourit de plus belle, totalement attendrie par le boule de poil toute blanche et duveteuse.

- Il faut trouver le nom de ce nouveau ami, à présent. C'est fille ou garçon ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 26 Nov - 13:41

Prenant ses aises sur le sofa, Vaillant se dora au sourire de Shyrin. Il devait bien avouer que c'était "le plaisir" de la retrouver. Elle semblait si fraîche à cet instant, loin de cette raideur royale qu'elle essayait d'assimiler. Elle était comme une enfant, une enfant avec un beau corsage, et l'excuse était toute trouvée pour regarder l'ascension du chaton jusqu'à la mamelle - œillade bientôt suivie par celle, sévère, du chaperon, à laquelle Vaillant adressa un sourire innocent. A présent qu'il était publiquement fiancé, on ne pouvait plus rien lui reprocher.

Les servantes ayant déserté la pièce à son arrivée, il se leva pour en appeler une - docile, bien disposé, surtout quand il était question de commander des rafraichissements. Malheureusement nul vin sur le plateau luxueux qu'il vit bientôt arriver : boissons fraîches et un petit bol de lait, assorti d'un torchon propre.

- Je l'ignore, répondit-il avec sincérité.
Il observa le pelage blanc de l'animal et proposa, peu inspiré :
- Neige ? Flocon ? Mmh... ces noms ne vous plairont pas sans doute, vous qui avez tant désiré l'arrivée de l'été.
C'était l'été pour Shyrin, à tous les sens du terme. Elle montait vers la gloire, qu'elle connaîtrait bientôt lorsqu'on poserait la couronne sur sa tête, puis qu'elle tiendrait sur son sein, non plus un petit chat, mais l'héritier mâle du royaume Loinvoyant. Ce temps viendrait vite sans doute, il ne pouvait que le lui souhaiter. Même si l'enfant de Shyrin et Vainqueur, il avait bien du mal à l'imaginer.

Vaillant tendit la main vers une coupe en cristal remplie d'un liquide coloré dont le goût le surprit. Il ne connaissait pas la saveur de ces fruits.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 26 Nov - 15:32

Installant le chaton comme un bébé dans le creux de son bras, Shyrin entreprit de vérifier elle-même son sexe. Un mâle donc. Voilà qui viendrait peut-être compenser un peu l'accroissement drastique de la population féminine de son entourage dernièrement. Les dames de compagnie choisies par Bienséance étaient certes des jeunes femmes charmantes et de bonne famille, honorées de devenir ses suivantes et avides de l'aider, mais la Princesse s'était habituée à la solitude et peinait à retrouver ses marques dans cet univers de froufrous et de dentelles. Heureusement, Dame Prudence était beaucoup plus discrète et subtile.

La petite servante se retira après avoir déposé son plateau et Shyrin attrapa la coupelle de lait ainsi qu'un biscuit dont elle entreprit d'émietter très finement la moitié dans le lait. Perché sur son épaule et calé au creux de son cou, le chaton suivait chacun de ses gestes avec attention. Elle l'installa finalement sur ses genoux et lui présenta la coupelle sur laquelle il se jeta avec avidité.

- Neige est joli. C'est la bonne plaisanterie, si j'aime Neige mais pas le froid de l'hiver, oui ?

Enchantée de voir le chaton se régaler, elle le caressait tendrement tout en le couvant d'un regard tout maternel. L'arrivée du petit animal s'accompagnait d'un réel bonheur, d'une tendre chaleur. Depuis la mort de Naolann, elle était restée volontairement loin des animaux, mais le petit chat éveillait en elle un instinct de protection oublié.

- Peut-être Vainqueur aura une idée de nom aussi, je lui demanderai.

De sa main libre, elle attrapa une coupe sur le plateau et la porta à ses lèvres. Le jus était frais et sucré comme elle aimait. Il venait de Chalcèdes, elle aurait mis sa main au feu qu'ils n'avaient pas ce genre de fruits dans les Duchés. Revenant à son visiteur, elle lui offrit un nouveau sourire radieux, comme si elle ne l'avait pas oublié au profit de son cadeau depuis plusieurs minutes.

- Comment allez-vous ?

Si sa maîtrise de la langue s'était fortement améliorée, elle gardait un accent prononcé. Les R ne seraient jamais les mêmes dans sa bouche que dans celle de Bienséance. Elle s'en était accommodée et avait même la vanité de cultiver cette petite différence, cet exotisme dont elle avait l'orgueil de croire qu'il plaisait aux gens, notamment à son fiancé. Car elle avait beau faire un mariage de convenance, elle continuait à croire qu'ils pouvaient être amis et complices, de vrais alliés. D'autant que les véritables amis n'étaient pas légion autour d'elle. Bientôt Vaillant la quitterait pour regagner ses terres avec son épouse, lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 26 Nov - 20:47

Vaillant contempla, avec un contentement frôlant l'attendrissement, Shyrin nourrir le petit chat.

- La neige sans froid ? Et pourquoi pas la pluie qui sèche et le soleil qui mouille ? répondit-il, se plaisant à imaginer ce drôle de monde.
Le climat de Chalcèdes était si différent de celui de Cerf que cela ne paraissait peut-être pas si original à la jeune femme. En Chalcèdes, le vent réchauffait. Elle devait se sentir bien mieux, à présent qu'elle avait tombé les fourrures. Elle était bien plus agréable à regarder ainsi, en perroquet plutôt qu'en colombe transie. Comme l'oiseau exotique qu'elle était encore un peu à ses yeux.

Neige, donc. Le prénom du chaton lui importait peu, et à Vainqueur moins encore, sans doute - mais Vaillant s'abstint de tout commentaire.

La princesse se servit et Vaillant réalisa qu'il ne l'avait pas attendue, persuadé que son présent l'occuperait plus longtemps. Il attendit qu'elle ait pris une gorgée pour tinter son verre contre le sien.
- A votre nouvelle vie, parmi nous, déclara-t-il - les mêmes paroles qu'il avait prononcées des mois plus tôt, dans la grande salle du château où il avait réussi à attirer l'oiseau - et qui aujourd'hui prenaient un autre sens.

Il finit son verre d'un trait fruité, le reposa et répondit, à la fois heureux et ennuyé que la princesse s'intéresse à lui :
- Tout va bien. J'attends vos épousailles et les miennes avec impatience.
Il attrapa le livre sur ses genoux et le feuilleta distraitement avant de lui jeter un regard de côté :
- Et vous, Shyrin ? murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 26 Nov - 21:46

Shyrin rit avec légèreté alors que Vaillant enchainait sur sa plaisanterie. Même chez elle, le temps n'était pas aussi étrange. D'ailleurs, il était beaucoup moins étrange que dans les Duchés. Reposant la coupelle vide sur le plateau, elle laissa Neige crapahuter sur le sofa pendant que son invité trinquait avec elle.

- Merci. Vous faites partie de ce nouvelle vie. Vous avez été le premier à m'accueillir vraiment.

Il éluda sa question comme il savait le faire mais elle ne lui en voulut pas. Il y avait des choses qu'il ne pouvait pas lui dire et elle le comprenait aisément. De la même manière, il y avait des choses qu'elle ne pouvait pas lui confier, ils en étaient tous deux conscients. Après une nouvelle gorgée de jus de fruits, elle lui sourit avec douceur.

- Je vais bien. Je ne pas beaucoup de temps pour vraiment réfléchir à tout ça, je me laisse porter.

Elle porta à nouveau le verre à ses lèvres puis le reposa sur le plateau et rattrapa le chaton qui s'aventurait sur le dossier du sofa en s'y accrochant avec ses minuscules griffes.

- Et je fais en sorte que la Reine-mère soit satisfaite de moi, ajouta-t-elle à voix plus basse et avec un sourire plus taquin.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Lun 27 Nov - 15:01

Shyrin l'honorait par ses remerciements répétés, et Vaillant inclina la tête. Ses paroles étaient douces à entendre. Prisonnière, otage, princesse et reine : il l'avait suivie dans les étapes de son ascension et elle le rappelait aujourd'hui. Il lui avait été fidèle, et elle le serait aussi en lui ménageant une place dans sa vie couronnée.

Vaillant considérait qu'il n'avait pas fait grand chose. S'il n'avait pas toujours été désintéressé, conscient du potentiel de la Chalcédienne, il avait toujours apprécié sa compagnie. Comment visiter une princesse jeune et jolie, auprès de laquelle il se sentait indispensable, comment l'encourager à devenir ce qu'elle pouvait être aurait été une corvée ? Il avait pris son plaisir et il en serait récompensé, s'il n'était pas suffisamment sot pour disparaître - précisément parce que ce plaisir était parti, ou diminué. Désormais il allait falloir agir par ambition.

Quel bénéfice allait-il pouvoir retirer de cette amitié ? Il l'ignorait encore, mais n'en doutait pas. Pour commencer, il veillerait à ce qu'Allégresse rencontre la reine une fois qu'ils seraient mariés. La jeune fille en rosissait déjà de plaisir. Il espérait qu'elle ne ferait pas honte à son nom.

Réfléchissant, Vaillant regardait Shyrin. Après les sourires, elle avait ré-endossé son armure de bienséance. Elle disait aller bien, car elle ne pouvait guère dire autre chose devant son chaperon, mais apparemment il y avait sujet à réflexion, à moins qu'elle parle du mariage ? Comment avait-elle pu ne pas y réfléchir depuis le printemps ? Elle ne voulait sans doute pas y réfléchir, le mariage étant une perspective angoissante pour une pucelle, qui plus est avec un Roi, un Roi indélicat qu'elle semblait craindre encore il y a quelques mois. Il y avait de quoi justifier quelque lâcheté - et Vaillant réalisa que cette lâcheté était aussi la sienne, car lui aussi se "laissait porter" dans l'attente passive de ses épousailles.

Passive, Shyrin l'avait-elle été ? Vaillant aurait voulu lui demander si elle aimait Vainqueur, dans l'espoir peut-être d'entendre un "non" qui fasse écho à sa haine ; il aurait voulu savoir si Vainqueur l'aimait, pour comprendre ces fiançailles insensées par lesquelles le Roi se mettait à dos sa propre mère et la moitié de son royaume. Bien que connaissant la noblesse de Shyrin, malgré les rumeurs qui la disaient fille d'esclave, Vaillant lui-même n'était pas à l'aise face à ce métissage. Peut-être aurait-il souhaité un mariage moins glorieux pour Shyrin, malgré le bénéfice qu'il pourrait en tirer.

De tout cela bien sûr il ne put s'ouvrir. Alors il se contenta de répondre à la blague en arquant un sourcil.
Peut-on satisfaire la Reine-Mère ? semblait dire sa mine.
- En révisant la héraldique ? répondit-il en feuilletant le livre.
Bleu, or, argent, cerf, ours et poisson se succédaient au fil des pages.
- Quel sera votre blason de reine ? La rose ? L'épi de blé ? Ou bien la main gantée ? finit-il, désinvolte, en agitant le gant au dessus du chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Jeu 30 Nov - 22:32

Shyrin esquissa un sourire vaguement contrit qui vira à l'amusement discret. Un petit geste de la main dénia toute importance au livre qu'elle avait fait mine d'étudier avant l'arrivée de son visiteur.

- Je ne sais pas, admit-elle, un peu étonnée. C'est moi qui choisis ?

Elle réfléchit quelques instants puis reprit sans cesser de sourire avec légèreté tout en surveillant le chaton qui, roulé sur le dos, tentait d'agripper le gant avec lequel Vaillant le narguait.

- Il faudra quelques chose lié au soleil, à l'abondance, aux fleurs... Oui ?

Peu certaine d'être la mieux placée pour choisir ou même d'en avoir le droit, elle sauta bientôt à un autre sujet. S'étant assurée d'un coup d'oeil que Dame Vivebraise s'occupait gentiment d'elle-même et faisait la sourde oreille, elle se pencha vers Vaillant pour parler plus bas, sur le ton des confidences. D'une main, elle taquinait le chaton. De l'extérieur, elle avait tout l'air de s'occuper du chat et non pas de son invité. Tout semblait parfaitement en ordre.

- Dites-moi s'il vous plaît... Vous êtes heureux de votre fiancée ? Vous l'aimez ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 3 Déc - 12:40

Vaillant réfléchit à la réponse de Shyrin en la regardant jouer avec le chaton. De manière détournée, il avait voulu savoir quelle Reine elle voulait être, ou du moins paraître. Sa réponse trahissait plutôt ce qu'elle désirait pour elle-même. Elle allait vite s'apercevoir que la fonction royale impliquait de donner plus que de recevoir.
Peut-être pas pour une reine, tempéra-t-il. Shyrin aurait surtout un rôle de représentation et de procréation. Si elle pouvait donner abondance à la lignée et un peu de beauté au peuple, ce serait déjà beaucoup. Etait-elle prête pour ça ? Elle semblait si enfant, encore, à dédaigner ses leçons, à jouer avec le chaton et à se pencher vers lui pour chuchoter.

- Suffisamment, répondit-il, bas, après un temps.
Il devait choisir précautionneusement ses mots. Il savait bien que Shyrin ferait le parallèle entre leurs deux situations, et que c'était sans doute la raison même de sa question.

Pour autant, c'était vrai. A défaut d'être amoureux d'elle, il appréciait assez Allégresse pour l'avoir choisie. Elle remplissait les critères, avec un petit quelque chose en plus. Il réalisa qu'elle avait avec Shyrin certains points communs. Sa naïveté, sa fraîcheur qui titillaient son instinct protecteur - sans la fierté de la race ni l'excuse des origines. Ces mêmes charmes pouvaient la rendre agaçante, il le pressentait mais ne s'en inquiétait pas. Il saurait conserver une part de liberté.

- L'amour et le mariage sont deux choses différentes, s'expliqua-t-il. L'amour est éphémère, alors que le mariage est pour la vie. On ne peut toujours épouser celle que l'on aime...

Les yeux baissés, il avait l'air de se déclarer, mais ça n'était pas à Shyrin qu'il pensait. Il se demandait si, dans un autre monde où il aurait pu épouser Chiara, il aurait fini par se lasser d'elle. Son coeur disait non, mais il se souvenait qu'il avait quitté Castelorme pour le front de son propre chef. Il l'avait quittée le premier, mais peut-être était-ce de cet amour à la sauvette dont il ne se satisfaisait pas.
Peut-être aussi n'aurait-il pu s'accommoder, en époux légitime, de sa rébellion et de ses infidélités. Avec le recul, et bien qu'il le détestât toujours, Raki lui apparaissait comme un saint d'avoir accepté son bâtard comme son héritier. Il ne serait pas un époux aussi tolérant, ni sans doute aimant.

Perdu dans ses pensées, il finit par se rappeler de la présence de Shyrin et sourit.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 3 Déc - 15:03

Shyrin hocha la tête, une expression plus grave sur le visage bien qu'elle continuât à jouer avec le chaton.

- Je pensais que c'était différent pour vous peut-être.

Elle n'était pas assez naïve pour croire que Vaillant parlait d'elle en mentionnant celle qu'il aimait. Même s'ils étaient amis depuis longtemps, il n'y avait jamais eu de geste déplacé ni même la moindre ambigüité entre eux, ce qu'elle appréciait tout particulièrement. Elle laissa passer le silence du jeune homme, l'imaginant volontiers plongé dans ses pensées romantiques ou terre-à-terre au contraire, puis reprit doucement.

- Je ne vous demanderai pas qui c'est. Les secrets sont faits pour rester cachés. Mais j'espère que vous serez heureux et en paix avec votre épouse.

Retourné sur le ventre, le chaton miaula d'un air désespéré qui lui tira un souffle amusé. Elle le ramassa et le cala contre sa poitrine pour le cajoler avec délices.

- Vous reviendrez à Castelcerf après votre mariage ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Sam 9 Déc - 18:17

Pourquoi aurait-ce été différent pour lui ? Parce qu'il était un homme ? Parce qu'il n'était pas de sang princier ? En vérité rares étaient ceux qui pouvaient - ou osaient - se marier par amour. Les gens du peuple, peut-être, quoique par l'union, beaucoup recherchent d'abord la sécurité. Vaillant songea à son ami qui s'était épris d'une fleur du pavé. Il admirait sa témérité, sa foi, mais ne l'enviait pas.

- J'en ai bien l'intention, répondit-il, se demandant, malgré son assurance, s'il en avait trop dit.
Après tout, il était naturel pour un homme de son âge de nourrir quelque attachement - si tant est que cet attachement soit encore vivant. Shyrin ne pouvait pas soupçonner que l'objet de sa flamme était une Duchesse dont il avait perturbé la lignée. Il ne s'en était confié à personne, pour autant était-il libre de tout soupçon ? Ils avaient manqué de prudence dans leur dernière correspondance. Encore une raison pour mettre un terme à l'échange. Vaillant ne pouvait se permettre que le Duc apprenne son identité, freinant ce futur confortable qu'il œuvrait à construire. Il avait voulu la gloire, il voulait désormais la stabilité, voire la pérennité. Chiara n'aurait jamais pu lui offrir cela.

- C'est mieux ainsi, ne croyez-vous pas ? poursuivit-il en sondant Shyrin du regard.
C'était une façon détournée de lui retourner sa question.
Vous êtes heureux de votre fiancée ? Vous l'aimez ?
Il n'osait pas le lui demander directement, même si le chaperon avait les yeux ailleurs. Il s'agissait du Roi et de la Reine. Même si la Reine était encore princesse et grattait le ventre du chaton.

Vaillant rit un peu, tant à cause de ses contorsions que de la nouvelle et naïve question.
- Bien sûr, répondit-il avec une légèreté retrouvée. En tant qu'Artiseur du Roi, ma place est ici.
Aurait-il voulu être ailleurs ? Il en doutait. Bien que persuadé que Gué de Négoce était supérieure en tout - ou presque - à Castelcerf, il aimait la liberté dont il jouissait ici. Le rire communicatif de Mélisse lui vint à l'esprit. Le sourire timide d'Allégresse. Il épousait une fille de Cerf. Sa descendance serait Cervienne. Son frère Juste aurait bientôt un héritier. Il n'avait pas besoin de lui, pas autant que le Royaume, même en paix - pour l'instant.

Il se retint de demander après Shane. Il ne l'avait pas vue sortir de la pièce. Servait-elle encore celle qui était sa sœur et sa maîtresse ? Par l'Art, il la sentait changer de jour en jour.

- Nous pourrons continuer à nous voir, s'il plaît à sa Majesté, plaisanta-t-il, puis, comme s'il craignait une réponse obligée, il attrapa son bras (celui que l'escaladait pas le chaton) et, du doigt, traça sur la soie le fleuve Vin, remontant vers l'amont et le creux du coude.
Là, il s'arrêta, parce que Dame Vivebraise le regardait à nouveau et qu'il était arrivé au Gué, et redescendit vers le poignet en lui expliquant les escales de son mariage - le domaine Baugien viticole, le domaine Cerfien fluvial, et la forteresse où il reviendrait échouer sa barque pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Lun 11 Déc - 21:55

Bien qu'elle y vit complètement trouble, Shyrin ne se privait jamais de soutenir le regard des gens quand elle le pouvait. Ils étaient ainsi bien loin d'imaginer une seule seconde qu'elle n'avait pas une vue aussi perçante que la leur. Qu'est-ce qui était mieux ainsi ? De ne pas aimer le compagnon de toute une vie ? Ou de trouver la paix auprès de lui ? Même sans ses yeux, elle pouvait fort bien sentir la retenue et une certaine forme d'aigreur chez Vaillant.

Elle avait toujours su qu'il y avait quelque chose d'inavoué à propos de sa relation avec Vainqueur mais jamais elle n'avait demandé. Ça ne la regardait pas. En tout cas, il était certain qu'elle croyait dur comme fer qu'une bonne union n'était forcément placée sous le signe de l'amour mais bien sous ceux de la paix, de la confiance et du respect mutuel. Toutes choses qu'elle entendait partager avec le Roi ainsi qu'elle le lui avait annoncé lors de sa demande. Enfin si on pouvait appeler ça une demande, naturellement. À ce souvenir, un sourire indulgent effleura ses lèvres.

- L'amour n'est pas la condition d'un mariage heureux, c'est certain.

Détournée de ses pensées par la condition de son invité, elle rattrapa le chaton sur son épaule.

- C'est vrai que vous êtes Artiseur. Comme Shane. Alors nous nous verrons souvent.

Cette dernière phrase chassait l'ombre qui se posait sur son visage à chaque fois qu'il était question d'Art. terrorisée à l'idée de le subir un jour à nouveau, elle ne parvenait pas à saisir sa véritable nature ni en quoi un si horrible don pouvait être agréable. Elle comprenait fort bien l'avantage d'en user à la guerre, elle avait vu le résultat en Chalcèdes, mais au quotidien, elle n'était pas à l'aise avec sa proximité. Distraite encore par les simagrées de Vaillant, elle suivit le chemin tracé par son doigt avec un nouveau sourire.

- Il y aura beaucoup de fêtes ? Pendant tout le voyage ?

Chez elle, un union entre deux clans était l'occasion de dizaines de jours de célébrations.


Dernière édition par Shyrin Cardia le Mar 19 Déc - 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Sam 16 Déc - 13:39

De pensive, la princesse devint presque sombre. Vaillant avait remarqué cette ombre sur son visage lorsqu'il parlait de l'Art. Il supposait qu'elle en avait peur, vu les dégâts que la magie avait causé dans les rangs Chalcédiens ; à bien y réfléchir, il était étonnant qu'elle ne lui en veuille pas. Ou bien la belle Shyrin était jalouse de Shane, fade mais dotée du don. Ou bien un peu des deux. Il ne lui avait jamais posé la question. Ça non plus il n'osait pas.

L'ombre bientôt se leva.
- C'est vrai que vous êtes Artiseur. Comme Shane. Alors nous nous verrons souvent.
Constatation ou volonté ? L'avenir le lui dirait.
Il ne s'inquiétait pas. Il profitait de l'instant, sa main reposant sur le poignet de Shyrin, avant qu'il ne l'ôte pour rassurer le chaperon et agacer le chaton.

- Probablement, répondit-il en haussant les épaules, preuve qu'il n'était pas vraiment au courant voire intéressé.
- Je suppose que chaque famille voudra épater l'autre. C'est aussi une alliance commerciale, à cause du fleuve, justement.
Mais il n'allait pas parler transport de marchandises avec la future Reine.

Il haussa à nouveau les épaules et précisa avec une nécessaire modestie :
- Mais nous ne sommes que les cadets. Et ça n'aura rien à voir avec le faste d'un mariage royal.
Il se sentait soudain si petit face à elle, inversant les rôles qui étaient les leurs jusqu'ici. Il racontait sa vie insignifiante, et elle l'écoutait avec bienveillance, mais sans se livrer en retour. Cela lui rappela sa relation avec Chiara.

Se réfugiant dans la posture du courtisan curieux, il sourit et poursuivit :
- M'en direz-vous davantage sur les festivités ?
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Mar 19 Déc - 21:12

Shyrin rit doucement en secouant la tête. Le chaton réclamait des cajoleries qu'elle lui accorda sans hésiter, trouvant dans cette occupation une manière gracieuse et calme de ne pas avoir à regarder sans cesse ses interlocuteurs.

- Vous croyez peut-être qu'on me dit ce qui va arriver ? Chuchota-t-elle en se penchant vers Vaillant avec un sourire complice.

Elle jeta un coup d'oeil du côté du chaperon tout en se redressant. Le sourire ne quittait pas ses lèvres mais se fit plus naturel et doux.

- Son Altesse Royale Bienséance a tout organisé avec le chef du protocole. Il y a une grande cérémonie très longue, des fêtes, des jeux, des joutes, oui ? Moi je dois seulement être là le bon jour et être jolie.

Il n'y avait même pas une once d'amertume dans ce discours. Il ne lui était jamais venu à l'idée qu'elle puisse organiser elle-même ce genre de choses. Même si elle s'était mariée chez elle en Chalcèdes, la majeure partie des festivités se serait déroulée hors de sa présence. À Castelcerf au moins, elle pourrait assister à pratiquement tout.

Et puis, ce n'était pas exactement vrai qu'elle n'avait rien à faire car en réalité, elle travaillait d'arrache-pied avec Shane pour retenir les noms et les liens entre les gens, les familles, les duchés, pour apprendre les subtilités incohérentes du protocole et démontrer que Vainqueur ne s'était pas fourvoyée. Le monde entier devrait être informé qu'elle était parfaite et faisait honneur à sa contrée d'origine tout en respectant les traditions de son royaume d'adoption.

- Mais je choisis quand même ma robe, ajouta-t-elle avec un nouveau sourire destiné à masquer la légère crispation de ses traits à l'idée du poids qui pesait sur ses épaules. Et je choisis aussi un cadeau pour Sa Majesté. Vous avez trouvé un cadeau pour votre fiancée ?

Elle revenait à lui malgré tout parce qu'elle ne pouvait pas s'en empêcher, parce que c'était son seul moyen de se sentir un peu proche de quelqu'un, d'avoir l'impression d'être l'amie de quelqu'un. Vaillant était ce qui s'approchait le plus d'un ami à ses yeux et elle voulait à toutes forces, même maladroitement, garder la complicité qu'ils avaient réussi à instaurer, ce malgré la lourdeur du protocole qui présidait à leurs rencontres.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Ven 29 Déc - 19:11

Vaillant eut un sourire perplexe. Certes la Reine-Mère devait chapeauter l'affaire avec l'exigence qu'on lui connaissait, mais tout de même, en tant que première concernée, Shyrin devait être un minimum au courant, songea-t-il sans faire le parallèle avec sa propre situation. Ce sourire s'élargit quand la princesse parla de joutes, doublé d'un éclat fiévreux qui déserta presque aussitôt les pupilles. Les joutes, c'était fini pour lui. Pourrait-il trouver plaisir à regarder de loin ? Il en doutait. Il aurait pu participer aux jeux d'arc, mais il n'était pas assez bon. Acuité, elle, aurait pu concourir comme autrefois.

Une certaine nostalgie le prit. Ils étaient si insouciants alors. Ils ne songeaient qu'à s'illustrer. Ils jouaient des coudes pour être au premier rang.

Son sourire réapparut. Ce passé n'était pas si révolu. Acuité était vivante, et Shyrin était à côté de lui. Il avait cru avoir perdu ses amies. Peut-être s'était-il trompé. La vie avait d'autres promesses que celle qui scintillait au fil de l'épée. La robe de Shyrin scintillerait-elle ? Sobre ou resplendissante ? Il n'en avait aucune idée. Il voulait y voir le présage de son futur règne, mais il devait bien le reconnaître : il ignorait tout de l'avenir - comme elle, sans doute. Il la voulait brillante et colorée, mais l'oiselle venait tout juste de quitter sa cage ; peut-être aurait-elle plus de prudence, peut-être pas.

- Quoique vous portiez, vous serez jolie, c'est peu le dire, murmura-t-il, flatteur sincère.
Il est important que chaque homme des Duchés tombe un peu amoureux de vous, pensa-t-il, mais il ne dit rien, ne voulant rajouter à la charge. Dans son cas, c'était déjà fait. Dans le cas de Vainqueur, il l'espérait. Malheureusement (ou heureusement, c'est selon), on n'avait pas besoin d'être amoureux de sa femme.

Il porta sa main à son cœur et, de sa poche intérieure, sortit un petit paquet de soie. Hésitant, il prit son temps pour le déballer.
- J'ai trouvé ça, répondit-il en lui confiant le présent.
De la taille d'un oeuf aplati, à l'ovale parfait, le bijou pesait son poids. Serti d'argent finement travaillé, l'ambre emprisonnait un minuscule papillon blanc. Au cou, au poignet ou au front ? Vaillant ignorait comment la chose se porterait, à vrai dire il ignorait s'il allait la garder, c'est pourquoi il la conservait sur lui. Il était parti estimer une bague, il était revenu avec ça. C'était joli, à la fois clinquant et délicat, mais était-ce pour sa fiancée le cadeau adéquat ?

Il attendit le verdict de Shyrin, et profita de son examen pour poser les questions qui lui semblaient plus importantes que robes et pendentifs.
- Votre famille sera présente ? Et Acuité Loinvoyant ?
Crescendo.
- Vainqueur participera-t-il à la joute ?
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Sam 30 Déc - 0:52

Un léger fard envahit ses pommettes et son front. Le compliment avait porté malgré tout. Bien sûr, Vaillant n'était pas Vainqueur, ce n'était pas lui qu'elle épousait. Mais il restait un homme et de son peuple, de surcroît. S'il la trouvait jolie, peut-être les autres le penseraient-ils aussi. Peut-être serait-elle mieux acceptée. Car il était clair dans chaque mot de Bienséance qu'hormis les terres et les richesses de sa dot, Shyrin n'avait pour elle que sa beauté juvénile. Le bijou qu'il déballa amena une distraction plus que bienvenue.

- C'est ravissant, confirma-t-elle même si elle ne voyait pas l'insecte gracieusement emprisonné et ne reconnaissait que l'ambre à sa couleur et à sa chaleur sous ses doigts. Elle aimera beaucoup, j'en suis sûre.

Et elle, quel cadeau ferait-elle à Vaillant et à sa jeune épouse ? Il fallait bien qu'elle récompense la loyauté et la fidélité. Mais elle ne pouvait pas compter sur les conseils de Vainqueur ou de Bienséance en ce domaine, l'animosité était telle entre les Loinvoyant et son ami qu'elle ne pouvait imaginer qu'ils l'aident en ce domaine. Elle trouverait tout de même.

Les questions suivantes lui firent détourner les yeux et le rouge qui envahit son front ne devait cette fois plus rien à un gracieux embarras de jeune fille à marier. Sa famille... Son père n'était pas le bienvenu dans les Duchés malgré les fiançailles officielles, ils en avaient tous deux conscience. Et il avait tant de choses à régler chez eux depuis sa trahison.

- C'est trop de voyage pour mon père. Il doit s'occuper de notre nation, s'excusa-t-elle malgré elle.

Quant à Acuité... Elle avait supplié le Roi de lui accorder de la revoir, de lui accorder ne serait-ce qu'un entretien secret avec son amie. Mais il était resté de marbre et n'avait rien accordé. Présage de leur union ? Elle n'osait y songer. Elle voulait espérer au contraire que son coeur avait été touché par sa sincérité et qu'il cherchait un moyen de lui accorder ce plaisir sans menacer sa position.

- Sa Majesté participera, oui, s'enthousiasma-t-elle pour dissimuler le reste de ses sentiments mitigés. Pas toutes les joutes mais un peu. Son Altesse Royale Bienséance dit que c'est bien pour lui et pour attirer la Fortune sur notre union.

Elle rougit encore et baissa les yeux. En qualité de Fortune, il était évident par ses sous-entendus plus ou moins subtils que Bienséance attendait d'elle qu'elle donnât au plus tôt un héritier au Roi. Un garçon de préférence. il fallait offrir à Sa Majesté une lignée forte et nombreuse pour contrer le cousin ambitieux et faire taire les mauvaises langues. Une jolie poulinière, voilà ce qu'elle était devenue. Pourtant, il n'y avait nulle amertume dans ses pensées ou ses propos. Elle acceptait son sort avec une grâce peu commune compte tenu du fait que ni sa famille ni sa seule amie en ce monde n'assisteraient à ses noces, compte tenu du fait qu'elle épousait de son plein gré un quasi-inconnu à qui elle devrait donner des enfants dès le lendemain de leurs épousailles.Peut-être pouvait-elle encore tenter de supplier Vainqueur ? Mais elle n'était déjà pas du genre à s'humilier. S'il n'accordait pas un souhait à sa fiancée agenouillée devant lui, alors que pouvait-elle espérer ?
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Sam 30 Déc - 18:01

Vaillant oublia le bijou ; il oublia aussi l'empathie ressentie pour Shyrin, dès que la Chalcédienne commença à parler du Roi. Alors il n'y eut plus que Vainqueur, vainqueur par tous les moyens, dans une nouvelle Mêlée glorieuse. Vaillant serra les dents. Il ignorait ce qui serait le plus pénible : voir le Roi s'illustrer ou se servir d'un autre pour sa propre gloire. Car, comme jadis, le souverain n'allait sans doute pas pouvoir prendre part aux épreuves les plus dangereuses.

Vaillant s'imagina dévier son bras, sa flèche au moment critique, et sa Majesté se ridiculiser. Son Art était moins puissant mais avec l'effet de surprise... Car qui oserait s'en prendre au Roi ? Il fallait être fou, il fallait vouloir jeter aux chiens ses projets d'avenir. Tout sacrifier pour une vengeance si puérile, pour le plaisir de voir Vainqueur dans la boue. Vaillant caressa cette fantasmagorie derrière ses murailles d'Art, puis revint à Shyrin. Si Vainqueur n'avait été qu'un homme, son amitié pour elle ne l'aurait pas arrêté. Bientôt leurs intérêts seraient communs et il ne pourrait pas léser le Roi sans léser la Reine ; mais aujourd'hui Shyrin s'appartenait encore.

Rougissante, elle gardait le regard baissé. Il supposa que c'était à cause de ce qu'elle ne disait pas, pour Acuité. Qu'Acuité, qu'il était l'un des rares à savoir son amie, n'allait pas pouvoir venir non plus aux épousailles. Que la honte la gardait derrière les murailles de Castellonde. Qu'en un sens, Acuité restait morte au monde.

Il posa sa main sur celle de la princesse pour la réconforter. Il supposait que comme lui, elle se sentait abandonnée. Lui jouissait d'autres amitiés, mais Shyrin, malgré sa nouvelle compagnie, restait isolée. La présence d'une jeune femme noble et volontaire comme l'était Acuité à ses côtés lui aurait sans doute fait du bien, plus que celle qu'un chaperon racorni, surtout à l'approche de ses épousailles. Mais ne devaient-ils pas se réjouir que même loin d'eux, la petite Duchesse soit en vie ?

- Si Acuité veut venir, rien ne saura l'en empêcher, murmura-t-il avec un sourire.
La jeune fille n'en faisait qu'à sa tête. Mais ça, c'était avant la guerre... le fouet... et tout le reste...
Son sourire se figea et il se souvint du sang sur ses doigts, près du fleuve. Insensiblement, il glissa sur la rive et la chercha. Depuis qu'il la savait en vie, il l'avait souvent appelée, sans succès. Il avait même poussé sur ses murailles. Il avait chuchoté entre les pierres, mais elles étaient si épaisses qu'il ignorait si elle l'entendait. Acuité était plus secrète que jamais, et il en était blessé comme Shyrin l'était sans doute.

Vaillant revint à lui au bout de plusieurs minutes. Sa main avait glissé de celle de Shyrin et ses yeux étaient devenus fixes. Au pli amer de sa bouche, il était facile de deviner qu'il avait à nouveau échoué.
- Mieux vaut peut-être qu'elle ne vienne pas, conclut-il.
Et c'était la voix de la raison : torturée, violée, engrossée par les Chalcédiens, la petite Duchesse ne plaidait guère la cause de l'union avec ce peuple barbare.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Sam 30 Déc - 20:50

Shyrin tressaillit alors que la main de Vaillant venait se poser sur la sienne. Perdue dans sa nostalgie, elle avait presque oublié qu'il était si proche d'elle. Il tenta de la rassurer quant à la venue d'Acuité mais elle secoua la tête avec un sourire un rien ironique.

- Pas cette fois, je crains. Acuité ne peut pas paraître à la Cour.

Comme son ami restait silencieux et immobile, elle leva les yeux pour l'observer et mit quelques instants à comprendre qu'il n'était plus entièrement avec elle mais perdu dans des limbes auxquelles elle n'avait pas accès. Et auxquelles, surtout, elle ne voulait pas avoir affaire. Retirant sa main avec un frisson involontaire de dégoût, elle ne dit rien de crainte d'attirer l'attention de son chaperon. Quand il revint à lui, et à elle, elle détourna les yeux à nouveau, gênée mais plus pour les mêmes raisons.

- Oui, c'est sûrement mieux comme ça.

Mais elle n'y croyait pas un instant. La présence de sa seule amie pour son mariage, son aide précieuse pour comprendre les rouages de ce monde, cela aurait presque compensé l'absence de son père bien aimé. La solitude lui pesait finalement bien plus qu'elle ne voulait bien se l'avouer. Et qu'importe si la duchesse avait mis au monde la bâtard du maître d'armes. Un miaulement de protestation la rappela à l'ordre. Aussitôt un sourire revint sur ses lèvres et elle reprit la soucoupe pour nourrir la boule de poils qui s'était déclarée affamée.

- Pourquoi vous n'aimez pas Sa Majesté ? Demanda-t-elle soudain très bas pour n'être entendue que de lui.

Elle n'y tenait plus, elle devait savoir. Elle avait si peu d'amis et de liens en ce monde qu'il lui était insupportable de ne pas pouvoir les vivre sereinement.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 31 Déc - 12:36

Une nouvelle fois, ils en conclurent que c'était mieux comme ça. Mieux de s'unir sans passion, mieux de souffrir l'absence. D'où leur venait cette sagesse de petits vieux rassis qui embrassent la nécessité ? se demanda soudain Vaillant. N'étaient-il pas jeunes, beaux, bien nés, ambitieux, voulant le meilleur du monde, voulant tout : la liberté, l'amour, le luxe et l'amitié ? S'ils ne désiraient pas aujourd'hui, s'ils ne luttaient pas aujourd'hui pour leur désir, alors quand ?

La question de Shyrin moucha l'étincelle. Vaillant en resta comme deux ronds de flan.

Après quelques secondes de stupéfaction, il referma la bouche et réfléchit à sa réponse. Il ne pouvait pas tout lui dire, non. Et pourquoi non, par El, pourquoi ressentait-il la vérité comme une trahison ? Cette loyauté servile lui collait à la peau. Etait-ce qu'il se condamnait à être, un petit vieux résigné, un chien qui restait aux pieds de son maître malgré les coups de bâton ?!

- Vainqueur s'est servi de moi, répondit-il d'une voix basse et grondante.
Pourtant il éteignit vite la fureur dans sa voix, par crainte des allégeances du chaperon et par considération pour Shyrin. Il n'allait pas lui faire un affreux tableau de son futur époux à quelques jours de ses épousailles.
- C'est ce que font les rois sans doute. Ils exploitent la loyauté de leurs sujets.
Il changea de position sur le canapé. Sa jambe n'était plus raide, elle n'était plus douleur permanente ; mais elle n'était plus comme avant, il n'était plus comme avant.

Il jeta un coup d'oeil à Shyrin. Il ne voulait pas en dire plus. Il regrettait déjà d'en avoir trop dit.
- L'Art du Roi est puissant. Il est impossible d'y résister, précisa-t-il pour qu'elle comprenne que c'était de magie dont il s'agissait, et que conséquemment, elle n'avait rien à craindre. Il ignorait que la princesse en avait aussi été victime, dans une négation autrement plus violente de son consentement.

Impossible, vraiment ? A ce jour, il ne connaissait qu'Acuité qui avait été capable d'y résister. Comment s'était-elle cachée à leur Art à tous ? Il devait abandonner l'espoir de parvenir à franchir ses murailles. Il ne pourrait passer que si elle le laissait entrer.

- Est-ce si évident ? murmura-t-il, troublé que ses rancœurs intimes se trahissent aux beaux yeux de Shyrin.
Revenir en haut Aller en bas
Shyrin
Reine des Cinq-Duchés
avatar

Messages : 398
Date d'inscription : 26/08/2014
Age : 36

Feuille de personnage
Fonction: Princesse Chalcédienne et Reine des Cinq-Duchés
Âge: 17
DC: Chiara Lunabille

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 31 Déc - 13:03

La fureur de Vaillant aurait du la faire trembler mais elle savait qu'elle n'était pas dirigée contre elle. Elle avait senti dès le premier jour qu'elle attendrissait le chevalier au contraire, qu'il s'était reconnu en elle. Qu'importe si cela le rendait ambitieux. Elle n'avait pas tant d'amis qu'elle puisse faire la difficile. Et Vaillant s'était révélé un allié précieux et un ami fidèle. Sa présence ce jour-là et son cadeau le lui démontraient encore. Elle n'était pas assez cynique pour lui en vouloir de désirer profiter de l'amitié d'une future reine. C'est quand il mentionna l'Art qu'elle devint livide. Malgré elle, l'instinct poussa sa main vers celle du jeune homme pour la serrer avec force.

- Comme je vous comprends, murmura-t-elle d'une voix tremblante.

Le souvenir de ce jour et de l'insoutenable souffrance était si présent à son esprit qu'un seul mot suffisait à la ranimer. Il ne lui fallut cependant qu'un souffle et quelques instants pour se reprendre et redessiner un visage plus neutre.

- Ce n'est pas évident, non. Mais je l'entends parfois dans votre voix, admit-elle.

Elle ne pouvait pas lui dire qu'à force de ne voir que des visages troubles, elle avait appris à se concentrer sur les intonations, sur ce sixième sens qui lui disait ce que ses yeux ne pouvaient lui apprendre. Elle avait soudain compris que la légère claudication qui s'estompait ou s'aggravait selon les jours était son souvenir à lui de la brutalité de Vainqueur, signe visible et irréparable qu'il avait été trop loyal à un Roi inconséquent. S'apercevant qu'elle avait toujours sa mains ur la sienne, elle la serra encore doucement puis la retira en se redressant pour cajoler le chaton blanc.

- Nous n'en parlerons plus, lui proposa-t-elle afin que leur amitié ne soit pas assombrie par la rancune qu'elle devinait éternelle envers celui qui serait bientôt son seigneur et maître.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 351
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   Dim 31 Déc - 17:57

Vaillant fut effrayé par la pâleur des traits crispés de Shyrin, par la force de sa main serrant la sienne. Par ses paroles explicites. Son esprit avait-il été brutalisé par l'Art ? Lors de la guerre ? Par le Roi ?

Plus probable, cette dernière hypothèse le terrifia. Pourquoi Vainqueur aurait-il voulu plier l'esprit de la princesse ? Elle n'avait rien à offrir que le mariage ne lui donnerait déjà. A moins qu'il ne l'ait ainsi convaincue de ce mariage ? Non : il n'en avait pas besoin. Shyrin était prisonnière, elle était déjà en son pouvoir. Elle ne semblait pas si malheureuse de sa situation. Qui l'aurait été ? Elle allait devenir la Reine d'un Royaume puissant et unifié.

Troublé, Vaillant s'apprêtait à lui poser à son tour une question intime, pour comprendre. Mais les derniers mots de la princesse le coupèrent dans son élan. Il se ravisa. Il obéit. Ainsi il n'en parleraient plus, pas plus que de tout ce qui fâchait sans doute.

Le silence qui suivit aurait été gênant s'il n'avait été consacré à la contemplation des bêtises du chaton. Vaillant questionna à nouveau Shyrin sur les festivités. Mais le coeur n'y était plus.

Quelques minutes plus tard, il profita de l'entrée de Shane pour prendre congés.
- J'ai eu grand plaisir à parler avec vous, ajouta-t-il aux formules d'usage.
Elle lui laissait matière à réflexion. Mine de rien, ils avaient fait bien plus que de parler de leur quotidien. L'amour, l'engagement, l'amitié, la haine, la violence. L'intuition de Shyrin l'avait surpris. Leur amitié connaissait peut-être un commencement plutôt qu'une fin.

Après un dernier salut, le courtisan s'effaça, laissant l'ambre sur le coussin et le chaton sur la soie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'avenir a des moustaches [août 11 - PV Shyrin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» Attention ou je t'arrache les moustaches !![Eclat de Glace]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les appartements
-