AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comme neige au soleil [Fin mai 11 - RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Élégance Haurfond

avatar

Messages : 7
Date d'inscription : 27/09/2017
Age : 21

MessageSujet: Re: Comme neige au soleil [Fin mai 11 - RP libre]   Dim 5 Nov - 19:51

Une forme passa comme un éclair entre les pieds d'Élégance qui sursauta et poussa un petit cri étouffé derrière sa main, lâchant sa robe qu'elle avait tant bien que mal repliée pour dissimuler les dégâts. Elle se retourna et aperçu un rat qui disparu dans la foule. Dégoûtée, elle eu une pensée pour sa chatte tricolore, Oxymore qui n'en aurait fait qu'une bouchée. La greffière aurait certainement déposé les reliefs de sa proie sur son couvre-lit mais au moins le rongeur n'aurait pas lâché sur le château sa très nombreuse descendance. Élégance avait beau être d'une famille de roturiers, elle avait grandit dans une belle maison des beaux quartiers entretenue avec soin par deux domestiques sous la gouverne de sa mère, notablement maniaque. Bien loin donc, du taudis infesté de rats que certains semblaient imaginer. La main plaquée sur le coeur dû à sa frayeur, l'autre repliant à nouveau sa robe pour dissimuler la tâche sur la soie, la jeune duchesse reprit sa quête des latrines.
Soudain, un homme la rattrapa et s'inclina avec une exquise politesse en se désolant sur sa robe ruinée. Élégance lui rendit son salut en pliant gracieusement les genoux, d'un mouvement maintes fois répété jusqu'à être parfait. Malgré son désarroi, elle adressa son plus beau sourire à l'artiseur, ravie de se voir témoigner tant de compassion de la part d'un homme si important.

«Ne m'en parlez pas, quelle tristesse, une si belle soie sauvage! Merci beaucoup messire Fructurive, Castelcerf est un endroit charmant vous avez beaucoup de chance d'y vivre. Naturellement aucun endroit n'égale Castelorme à mes yeux, nous ne sommes jamais objectif sur notre foyer n'est ce pas?»

Elle rit pour dissimuler son malaise, incapable de situer ce Vaillant dans la hiérarchie par rapport à elle, dans sa robe tâchée de vin et surtout de se voir appelée duchesse alors qu'elle se ferait appeler Elie par tout le monde si cela ne tenait qu'à elle. Élégance se mit carrément à rougir en se voyant comparée à la duchesse Mésange et s'empourpra tout à fait quand l'artiseur du roi lui suggéra de faire une démonstration de ses talents de chanteuse. Elle savait avoir une très belle voix, mais delà à en faire démonstration devant toute la cour et leur souverain, en présence d'une délégation étrangère et après les chansons exotiques de leurs ménestrels? C'était risqué: si sa performance plaisait cela lui apporterait certainement un grand prestige voir de la crédibilité, mais si elle faisait une seule fausse note, elle serait la cible des quolibets de la cour pour l'éternité.

«Ma maitresse chante mieux que n'importe quel rossignol!»voilà que son idiote de suivante, l'ayant rattrapée, enfonçait innocemment le clou.

L'indécision et l'embarras lui chauffaient les joues et la panique fit couler un filet de sueur dans son dos. Elle se sentait oppressée et acculée, il fallait qu'elle gagne du temps.

«Soit, vous avez gagné, flatteur que vous êtes, je vais y penser!» s'exclama-t-elle, riant à nouveau. «Si je suis amenée à attirer l'attention il faut mieux que je change de robe toutefois! Je réfléchirais à une chanson appropriée pendant ce temps!»
Revenir en haut Aller en bas
Foudre
Cinq-Duchés
Fou du Roi
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 22/10/2017
Age : 21

Feuille de personnage
Fonction: Bouffon.ne du Roi
Âge: 28 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: Comme neige au soleil [Fin mai 11 - RP libre]   Lun 6 Nov - 14:00

Foudre aimait les fêtes. De manière générale du moins. Celles-ci étaient l'occasion de mettre à profit ses talents d'acrobate et d'amuseur public et de susciter l'intérêt d'un public friand de ce genre de pitreries. Au quotidien, son emploi était un peu plus délicat car le palais était souvent moins peuplé et ses habitants, moins d'humeur à supporter les plaisanteries douteuses du bouffon. Sa nature exubérante et provocante pouvait se déployer à son aise et nul ne pouvait vraiment le lui reprocher, puisque là était ce qu'on attendait de lui. Quant au roi Vainqueur, il avait davantage tendance à s'amuser des insolences de son fou plutôt qu'à le réprimander. Cette soirée aurait donc dû être le summum de la satisfaction pour le pitre qu'il était...

Sauf qu'il avait fallu ajouter un adjectif à cette fête, un adjectif qui jetait tous les plans du bouffon à l'eau : l'adjectif "diplomatique". Cette soirée était passée de "très probablement divertissante" à quelque chose de bien moins réjouissant pour lui. Lorsque la visite des ambassadeurs montagnards avait été annoncée, il était devenu évident, même à ses yeux, que ce n'était certainement pas le moment de provoquer un incident politique à force de provocations adressées à la mauvaise personne. Aussi, sous les conseils appuyés de la Reine Bienséance, Foudre avait dû se résigner à se tenir relativement tranquille le temps de cette soirée. Acrobaties, oui, moqueries, non - ou du moins, pas pour les gens qu'il ne connaissait pas.

Vexé comme un pou, de nature capricieuse, il avait même failli ne pas se présenter. Mais il n'avait pas non plus envie de satisfaire la nature passéiste de Bienséance, ni de décevoir son Roi en refusant de jouer le rôle qu'il lui avait confié il y a des années de cela. Ainsi, il était bel et bien là. Le Foudre s'était également résigné à adopter une tenue convenable aujourd'hui. En général, il alternait vêtements masculins et féminins pour semer le doute dans l'esprit de ses interlocuteurs. Mais ce soir, il avait décidé d'être femme.

Il - ou plutôt, elle, désormais - portait donc une robe pervenche plutôt traditionnelle et avait passé autour de son cou un large châle jaune soleil qui dissimulait sa poitrine aux yeux indiscrets. Seul ses pieds nus et ses bijoux de bronze qui tintaient joyeusement au gré de ses pas, trahissait sa nature de servante, sans eux on aurait presque pu la confondre avec une dame de Béarn - et Eda savait qu'elle aurait détesté cela.

Pour le moment, elle boudait un peu l'estrade, éclipsée par les ménestrels qui commençaient à y défiler. Elle connaissait déjà Grégoire bien évidemment et sa chanson était déjà familière à ses oreilles. Mais elle savait aussi que s'il avait été choisi, c'était que Vainqueur était sûr de son succès et qu'il constituait une valeur sûre pour ce soir. D'habitude, elle l'accompagnait d'une danse originale ou s'amusait parfois à le déconcentrer dans son air, mais cette fois, elle se tint tranquille. Le passage d'un poète montagnard attira davantage son attention, et lorsqu'il termina son air, elle hésitait même à aller l'aborder pour lui témoigner son intérêt... mais elle songea avec humeur que, ne le connaissant pas, il pouvait être risqué d'engager une conversation avec lui. Qui sait si cet homme ne détenait pas une importance particulière au sein de la délégation ?

Soupirant tragiquement, elle se préparait à une soirée dénuée de tout amusement, lorsqu'un mouvement attira le coin de son œil exercé par des années d'observation en douce. Une jeune femme, qu'il reconnut comme étant la nouvelle duchesse de Haurfond, venait de renverser sa coupe sur la soie verte de sa robe. Un frisson d'horreur passa dans le dos de la bouffonne, elle-même prenant très à cœur l'entretien de ses vêtements, elle compatissait naturellement au malheur de la jeune femme.

Ainsi, lorsqu'elle la vit quitter sa tablée et être interpellée par le baugien Vaillant Fructurive, son sang ne fit qu'un tour. Évidemment, elle connaissait l'Artiseur et son caractère particulier. De plus, Haurfond était un nouveau Duché, la nomination du nouveau duc, Loyal, et de son épouse avait été très critiquée, et Foudre avait des raisons de soupçonner que Vaillant faisait partie des mauvaises langues. Elle se leva avec grâce et vivacité, et fila jusqu'au tandem. Sa voix se fit un peu plus aigüe qu'à l'ordinaire lorsqu'elle lança :

- Douce Eda, Duchesse Haurfond, votre robe ! C'est de la soie sauvage n'est-ce pas ? Il faut tout de suite s'occuper de la rincer sinon la tâche ne partira jamais !

Elle lui prit fermement le bras, sans se soucier du protocole ou de la moindre politesse - eh bien quoi, elle ne faisait pas partie de la délégation, elle ! - l'entraîna vers la sortie de la salle.

- J'accompagne Madame aux commodités. Messire Fructurive, je suis sûre que vous connaissez aussi le chemin, mais peut-être qu'y accompagner une femme mariée est au-dessus de vos compétences... enfin, je veux dire, cela n'est point le rôle d'un gentilhomme tel que vous, vous m'avez comprise.

C'était plus fort qu'elle, elle adorait lancer des piques gratuites et elle n'y avait pas eu le droit de toute la soirée bon sang. Avec un grand sourire, elle quitta Vaillant et la salle, sans se donner la peine de vérifier s'il décidait de les suivre ou non.

- Bien, Dame Haurfond, allons-y avant que vous ne vous fassiez de nouveau agresser par une vigne un peu trop vindicative.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 331
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: Comme neige au soleil [Fin mai 11 - RP libre]   Dim 12 Nov - 22:17

Vaillant devait bien reconnaître qu'avec sa révérence pleine de grâce et sa réponse qui s'apparentait presque à un trait d'esprit, la jeune Duchesse Haurfond ne s'en tirait pas trop mal. Jusqu'à ce qu'elle tombe lourdement dans son piège, avec l'appui d'un esprit malin - ou plutôt écervelé, en la personne de sa suivante.

La performance était reportée toutefois, et Vaillant craignait une manœuvre d'évitement - si tant est qu'Elegance soit capable de manœuvrer. Il se résolut à la laisser partir aux commodités, où il ne pouvait décemment l'accompagner. Mais pas avant une longue tirade sur Castelorme, avec force détails, pour lui montrer qu'il connaissait le château bien mieux qu'elle, et que bien plus qu'elle quiconque y avait sa place ! Ensuite il la libérerait galamment, après l'avoir orientée dans la mauvaise direction - une erreur tout à fait innocente !

Mais Vaillant n'eut pas le temps de mettre ses plans à exécution. Similaire au rat roux qui n'avait pas heurté sa vue, Foudre surgit de nulle part - son grand spécial avec ses paroles douteuses, dont on ne savait trop quoi penser. Le Fou sous-entendait-il qu'il était stupide ou entreprenant ? L'un ni l'autre ne lui plaisait, et Vaillant n'était certain que de l'insulte. Sa bouche se pinça mais il ne dit rien. Il ne lui ferait pas le plaisir de cautionner ses paroles en prenant la mouche. Qui se souciait des fantasmagories d'un bouffon ? Piètre amuseur pour préférer les couloirs sombres aux lumières de la grande salle !

Planté là, Vaillant tenta de rejoindre sa place l'air de rien. Dans un éclair de paranoïa, il coula un regard vers Vainqueur. Le Roi aurait-il dépêché sa chose auprès de lui ? Mais Vainqueur, oublieux de son existence, était occupé à converser avec sa nouvelle Reine - et il partagea sa rancœur entre le suzerain et son bouffon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comme neige au soleil [Fin mai 11 - RP libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme neige au soleil [Fin mai 11 - RP libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» "Comme des ronds dans l'eau" {RP Libre} -TERMINE-
» Penguin Factory! ♥
» L'amour c'est comme une boule de neige - Valaina
» Perséphone G. Gritch : «Sois comme la neige, belle mais froide.»
» Le bonheur est comme la neige : il est doux, il est pur et il fond.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Couloirs et salles communes
-