AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'Art et les manières [Vaillant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Modération Ambreblanche
Cinq-DuchésArtiseur pacifiste
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Fonction:
Âge: 20 ans
DC: 0

MessageSujet: L'Art et les manières [Vaillant]   Jeu 27 Oct - 19:19

Janvier 11

Il ne savait pas exactement si c'était à cause ou grâce à Martel qu'il était arrivé à Castelcerf si rapidement. Un beau matin, son ami d'enfance l'avait simplement menacé de le jeter en travers d'un cheval s'il ne se décidait pas à partir. Le temps que Modération pondère sur le sérieux de la menace amicale, son compagnon agité avait trouvé un convoi marchand auquel le refiler. Sans avoir réellement le temps de s'y faire, le rouquin s'était retrouvé à Castelcerf – à cause ou grâce à Martel, donc. Il n'avait pas tranché.

Au lieu de ça, il s'était présenté au palais, se demandant à demi si on allait le renvoyer tel le fils de vigneron qu'il était. Il n'en avait rien été : au lieu de ça, un domestique efficace l'avait installé dans une petite chambre et avait promis de notifier le Maître d'Art de son arrivée. Ledit Maître d'Art étant occupé, cela dit, on l'avait invité à se familiariser avec les lieux tant qu'il était encore temps.

Ce fut presque sans le réaliser ou le décider que le jeune homme finit par s'aventurer hors de ses quartiers. Le bruit de la capitale bruissait dans son esprit en un flot continu d'émotions et de sensations. Son empathie débordait, bondissait d'esprit en esprit, effleurait sans déranger – sans non plus se maîtriser.  Ses propres pensées traînant dans son sillage comme un parfum dilué, Modération avait pris soin de repérer son chemin pour ne pas s'égarer dans sa quête pour trouver un coin d'extérieur dans lequel il ne se sente pas intrus. Pour l'enfant de vigneron qu'il était, habitué à travailler sous un soleil pourtant guère clément avec son teint ivoirin, rester au sein de la forteresse à ses yeux démesurée ne lui rappelait que trop qu'il était ici en territoire inconnu.

L'air hivernal mordit sa peau pâle alors qu'il posait pied dans les jardins. Le rouquin resserra autour de lui sa cape et, apercevant des silhouettes bien vêtues plus loin, jugea plus opportun d'obliquer vers les remparts, soucieux de ne pas déranger les nobles personnages qui fréquentaient les lieux. D'un pas leste, il monta une volée de marche jusqu'à se trouver en hauteur et s'accouda entre les créneaux pour observer la ville alentour - géante, brillante, bruissante et grouillante. Avec son attention, son don d'Art naissant se dispersa librement, son esprit ouvert aux quatre vent captant ici et là un bout de sensation d'un passant.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'Art et les manières [Vaillant]   Ven 28 Oct - 23:10

Vaillant avait pris l'habitude d'errer sur les remparts. Bien que très différents, les jardins de Castelcerf lui rappelaient trop Castelorme. Et sortir à cheval l'éprouvait trop pour que cela reste un exercice quotidien, surtout par les temps rudes de l'hiver. Pour autant, il avait besoin d'air, et le chemin de ronde offrait un panorama majestueux sur la mer et les terres.

De là, il pouvait en toute tranquillité laisser ses poumons s'emplir et son esprit errer - croisant régulièrement les gens d'armes, ceux qu'il avait jadis considéré comme ses pareils et pour lesquels il était désormais le magicien ou l'éclopé.
De là, il pouvait réfléchir à Juste, vers l'Ouest ; à Vérité, vers le Sud ; à Shyrin, au Sud encore, mais aussi ici, dans la forteresse ; à Ardent et au nouvel Appel d'Art. A tous ceux qui viendraient de l'Ouest, du Sud et d'ailleurs pour y répondre et renflouer leurs rangs épars d'un sang neuf, d'un sang neuf à verser...

Était-ce un signe d'Eda, ou une coïncidence probable ? A l'instant même où il pensait aux nouveaux Artiseurs, il sentit une présence diffuse, qui bondissait ça et là comme un jeune faon ou un ruisseau indocile. Moins agile mais plus habile, Vaillant le suivit, l'effleura sans se laisser voir, résistant à la tentation d'entrer dans cet esprit grand ouvert où il aurait pu tout voir et tout piétiner, tout apprendre de cet inconnu sans l'avoir encore rencontré. Il avait encore un code de conduite et surtout, le souvenir de sa propre béance.

De chair, ses yeux avaient plus de mal à trouver l'inconnu dans la brume aveuglante de cette journée d'hiver. Était-ce cette flammèche rousse qu'il distinguait au loin, à l'autre bout des remparts ? Elle était immobile et de garde rouquin, il n'avait point connaissance.
Tu n'es pas seul, dit-il par l'esprit, tout bas, perfide murmure.

Complicité, ou mise en garde ? Vaillant savait que l'inconnu ne serait pas en mesure de lui répondre, mais qu'importe. Qu'il s'interroge donc tandis que de sa démarche boiteuse, l'Artiseur avalait les mètres qui les séparaient !
Revenir en haut Aller en bas
Modération Ambreblanche
Cinq-DuchésArtiseur pacifiste
avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 09/10/2016
Age : 25

Feuille de personnage
Fonction:
Âge: 20 ans
DC: 0

MessageSujet: Re: L'Art et les manières [Vaillant]   Lun 31 Oct - 20:56

Tu n'es pas seul.

Le murmure résonna en lui avec une clarté limpide. Le jeune homme sursauta. La flamme de sa crinière vacilla dans le vent. Son esprit habituellement placide se para d'une perplexité perturbée, encore que loin d'être affolée. Ses iris glissèrent sur les alentours, cherchant une cause à la poignée de mots portée jusqu'à lui par... par quoi, au juste ?

La brise amenait parfois des bouts de phrases, mais rien d'aussi clair. D'ailleurs, coup de plus porté à l'hypothèse, il n'y avait personne en vue qui parle assez haut ou passe assez près pour en être la source : les gardes se tenaient à leurs postes, un peu à distance, les passants en contrebas n'étaient que de toutes petites silhouettes, le plus souvent solitaires, la forme sur les remparts qui progressait vers lui était trop loin... Il devait pourtant y avoir une explication.

Il ne réalisa qu'un peu tard qu'il connaissait la sensation : l'appel d'Art, il en était presque certain, avait sonné comme ça. Enfin. Un peu, peut-être. Avec des intonations différentes, surement ? Si l'envie diffuse de répondre au message s'esquissa doucement, Modération n'avait, de fait, aucune idée de comment s'y prendre. Ce qu'il avait considéré comme de l'empathie avait été à ses yeux un sens naturel, et il aurait eu autant de peine à le déployer sans apprentissage qu'un aveugle en aurait eu à apprendre spontanément à voir. En conséquence, si les questions se formulaient dans son esprit, elles ne semblaient pas vouloir le quitter et flottaient paresseusement dans son sillage comme une écharpe de brume étonnée autant qu'intriguée.

Soufflant, le jeune homme se redressa du créneau contre lequel il était appuyé, resserra distraitement sa cape. C'est en pivotant sur lui-même qu'il tomba face à un inconnu dont il n'avait pas remarqué l'approche, plongé qu'il était dans ses pensées – et dans quelques bouts de celles d'autrui. D'un geste machinal, il s'écarta du passage des fois que son vis-à-vis veuille passer, le saluant d'un signe de tête respectueux et silencieux, incertain du protocole à adopter face à un port altier. Déjà, son attention repartait en quête d'une explication sans réaliser qu'il venait de la manquer.
Revenir en haut Aller en bas
Vaillant Fructurive
Cinq-Duchés
Noble de Bauge
avatar

Messages : 326
Date d'inscription : 06/06/2012
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Artiseur
Âge: 23 ans
DC: Brun Braveterre

MessageSujet: Re: L'Art et les manières [Vaillant]   Mar 1 Nov - 21:20

Vaillant le voyait, à présent. Le jeune homme à la tignasse rousse, à l'air rêveur et emprunté. Il n'avait pas l'air à sa place. Pourtant il y était, puisque le château l'avait Appelé.

Il s'effaça pour lui laisser le passage. Le salua respectueusement mais l'oublia instantanément. Pris au dépourvu, voire un peu blessé (il n'était probablement que l'éclopé qu'on laissait passer), Vaillant continua sa route le long des remparts. S'arrêta vingt mètres plus loin, las de marcher inutilement, et fit semblant de s'absorber dans la contemplation du paysage dont il connaissait chaque reflet à chaque heure du jour, sauf le matin où il était toujours enfermé dans la tour avec ses pareils, et bientôt avec ce jeune ignorant, sans doute...

Tu n'es pas seul, répéta-t-il, avec un peu plus d'insistance et une pointe d'ironie. Te crois-tu seul au monde ?
Puis, voyant du coin de l’œil la tignasse qui s’agitait, il eut honte de ce petit abus de pouvoir qu'il était en train de commettre.

Par ici, reprit-il en tissant un fil d'argent entre leurs deux esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Art et les manières [Vaillant]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'Art et les manières [Vaillant]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!
» Les bonnes manières de table
» Coeur de Feuille - Solitaire & vaillant || 2 sept.
» Des manières quelques peu cavalières. [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Forteresse de Castelcerf :: Les extérieurs :: Archives V1 et V2
-