AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Retrouvailles [janvier 11 - libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Lun 31 Juil - 13:35

Les yeux dans les yeux, Acuité lui livra sa version de la vérité. Le déserteur en fut perturbé. Les faits, il les connaissait. Les faits étaient les mêmes. Sauf qu'Acuité avait accompli en pleine conscience les actes qu'il attribuait jusqu'alors à son inconscience de jeune fille. Et cela changeait tout.

A l'entendre, elle avait gagné seule la guerre contre Chalcède. Mais il ne pouvait nier que la reddition de Shyrin les avait sorti de l'ornière où venait de les embourber la crue d'Art. Sans cela... ils seraient peut-être encore dans la jungle à verser le sang pour chaque arpent de terre. Qui sait ? La seule chose qui était sûre, c'est que le Royaume était aujourd'hui en paix - en paix fragile, mais en paix.

Le cynisme avec lequel elle avait manipulé Shyrin le laissait pantois. Il pensait que Shyrin était responsable de la situation - de la mort - d'Acuité, par son projet de fuite insensée. En réalité, c'était Acuité qui était responsable de la situation de Shyrin - qui ne devait rien avoir d'agréable depuis que Vainqueur avait découvert de la rouquine l'avait mené par le bout du nez. Enfin... la captivité n'avait rien de comparable avec la torture. Comment Acuité pouvait-elle ne pas regretter toutes les souffrances endurées ?

L'assurance de la jeune femme (puisque manifestement, il ne pouvait plus l’appeler jeune fille) s'effilocha lorsqu'elle parla de "cette nuit-là", avant de se raviser. Elle affirmait en partager la responsabilité. Certes ils étaient deux, certes c'était elle qui était venue dans sa chambre à une heure indécente, mais pour lui présenter ses adieux qu'il n'avait pas compris alors. Ses souvenirs de cette nuit étaient flous et, comme si l'acte lui-même ne suffisait pas, il ne se souvenait pas bien de son comportement dans l'acte. Aussi les quelques mots d'Acuité ne suffirent-ils pas à le rassurer.

Il ne dit rien de plus. Ils avaient sous leurs yeux la conséquences de leurs actes, en la petite boule de fourrure et de peau qu'Espoir formait sur le tapis. Et, ma foi, ça n'était pas une conséquence déplaisante en soi. C'est sans doute cela qu'Eda merci, Acuité ne regrettait pas. Pour le reste... elle avait ici tous les ingrédients à sa survie, mais guère plus. Ne regrettait-elle pas la vie qui aurait pu être la sienne à Castellonde où Castelcerf ?

- Ainsi tu n'aspires à rien d'autre ? souffla-t-il, sceptique, alors qu'elle se penchait à nouveau sur son front.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Lun 31 Juil - 14:49

Son discours avait fait mouche. Brun ne trouva rien à redire à ses propos. Était-ce lié aux mots en eux-même ou bien à la passion qui l'avait animé l'espace de quelques minutes ? Elle n'aurait su le dire.
Le fait est qu'il s'agissait simplement de la vérité, elle avait fait ce qu'elle pensait être juste pour son peuple. A ses yeux, rester à gouverner un château ne permettait pas de protéger les terres, il fallait plus d'ambition, plus de volonté et plus de courage que cela.
Peut-être que le germe Loinvoyant était plus présent en elle que dans ses aïeux. Son père ne l'avait pas éduqué ainsi, il n'était d'ailleurs pas un très bon combattant, son art s'exerçait à travers les mots, les accords et la gouvernance.
Acuité était animée par les actes, même si ces derniers devenaient des mots à travers les chants des menestrels.
Shyrin et elle avaient participé à la victoire de cette Guerre et c'est ce dont les Duchés se souviendront.

Aiguille en main, elle piqua à nouveau lorsque Brun prit la parole. Elle ne comprenait pas vraiment où il voulait en venir. Croyait-il qu'elle manquait d'ambition ? Pensait-il qu'elle souhaitait la même chose que toutes les autres jeunes femmes des Duchés ? Un beau mariage, un époux et une progéniture à l'abri de la faim, du froid et en sécurité ?
C'était risible.
Elle acheva le point de suture qu'elle avait commencé laissant volontairement s'installer le silence. Puis elle pris le temps de nettoyer à nouveau la plaie pour y voir plus clair. Il faudrait au moins encore trois points.

- Et à quoi crois-tu que j'aspire ?
demanda-t-elle alors légèrement désabusée.

Poussée par la curiosité, elle voulait connaître sa réponse bien qu'elle se doutait déjà de ce qu'il allait rétorquer. Un domaine, un époux bien né, une descendance, nul doute que pour le Maître d'Armes c'est à cela qu'elle aurait dû rêver.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Mar 1 Aoû - 0:11

Le déserteur avait plusieurs réponses à proposer.
Écrire - continuer d'écrire - l'histoire des Duchés.
Servir - continuer de servir - son Royaume et son peuple.
Offrir à Espoir les honneurs des Loinvoyant.
Mais sa bâtardise fermait plusieurs de ces portes.

Était-ce à quoi lui-même aurait aspiré ? Il n'en était même pas sûr. Il avait fui son fief et ses obligations. Deux fois, réalisa-t-il, et l'aiguille sembla soudain faire plus mal.

- Je ne sais pas, répondit-il.
Il se garderait bien de faire des conjectures. Il avait été dans l'erreur jusqu'ici. Il ne la connaissait pas. Il ne connaissait pas la mère de son enfant.
- As-tu aucune intention de rentrer dans les Duchés ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Mar 1 Aoû - 8:07

Sa réponse la surprit quelque peu et lui força un étrange sourire en coin. Ils étaient loin du "votre place est au château" qu'il lui avait servi sur le front.
Peut-être que finalement, lui aussi avait changé, un peu.
Elle acheva un autre point avant de répondre à sa question, se laissant un peu plus le temps de la réflexion.
Son regard dévia un instant au plafond, comme si elle cherchait quoi dire, puis elle entama un avant dernier point de suture.
Ses doigts s'activaient tandis qu'elle répondait d'un ton calme et posé.

- Je l'ignore...il faudrait alors ressusciter Acuité Loinvoyant...

Elle se tourna vers Espoir et le contempla quelques secondes.

- Mais peut-être que Vainqueur pourrait nous soutenir, Espoir et moi... je devrais peut-être le recontacter par le biais de l'Art.

Bizarrement, utiliser l'Art à nouveau l'effrayait. Elle s'y était volontairement fermée depuis trop longtemps et le gout amer de la bile remonta le long de sa gorge.
- Il faut dire que je n'avais pas prévu que tu possèdes toi-même la magie, ni même que tu traverserais un continent pour nous retrouver, acheva-t-elle dans un souffle.

De nouveaux paramètres s'imposaient dans ses plans.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Mer 2 Aoû - 12:18

La réponse ouverte d'Acuité ne soulagea pas le déserteur.

Qu'elle veuille rester dans les Montagnes le condamnait à rester ici lui aussi, à veiller sur ses nuits avec suspendue au dessus de sa tête l'épée de l'homme de main de Vainqueur - l'autre, celui qui obéirait aux ordres. C'est ce à quoi il s'était déjà résolu, si Acuité et les Montagnards l'acceptaient - même s'ils ne l'acceptaient pas, car quoi ? il n'allait pas rentrer dans les Duchés sachant qu'un autre viendrait chercher Espoir et Acuité par la force, pour les promettre à une vie de captivité, ou pire.
Si la petite Duchesse voulait rentrer... les choses seraient à la fois plus simples et plus compliquées. Car comment ressusciter Acuité Loinvoyant sans le déshonneur et le danger ? Il était prêt à affronter le premier, mais le second lui paraissait trop vif.

- Non, répondit-il.
La brutalité de sa voix écrasa son souffle.

Il s'était raidi et le fil avait cassé. La plaie à demi recousue lui barrait le front d'une couronne brûlante. Il chercha derrière ce front celui qui portait vraiment la couronne, son Roi, jadis son ami, aujourd'hui son espion, dont il ne sentit pas la présence dans son esprit - mais comment l'aurait-il senti, puisqu'il n'avait pas l'Art ? Alors il s'apprêta à prononcer les mots de la trahison.

- Vainqueur ne doit pas savoir. Il prendrait l'existence d'Espoir comme une trahison et une menace.
Acuité le croirait-elle ? Lui-même ne l'aurait pas cru s'il ne l'avait entendu de sa bouche. Vainqueur lui avait commandé le meurtre et l'enfermement - à lui, le père de l'enfant. Mais cela, Acuité ne devait pas le savoir. Elle se défiait déjà suffisamment de lui. Elle craignait déjà suffisamment pour l'avenir.
- Il n'est plus le Roi que tu as connu. La guerre l'a changé.
Brun voulait croire que c'était vrai - et c'était vrai, la guerre les avait changés, tous. Son Roi, son ami, jeune chien fou avec le cœur sur la main et l'épée dans l'autre, lui manquait. Aujourd'hui il n'y avait plus que l'épée dans la main et le sceptre dans l'autre. Il n'oublierait jamais ce que le sceptre lui avait commandé.

Mais si Vainqueur ne pouvait ressusciter Acuité, alors, qui ? Glace ? Glace n'était pas connu pour son indulgence. Serait-il seulement heureux de revoir sa fille dans ces conditions ? Le sang primerait-il sur la honte ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Ven 4 Aoû - 19:58

Ses mains s'activaient désormais sans qu'elle n'y pense. Enfoncer l'aiguille, la récupérer, tirer sur le fil, enfoncer l'aiguille, tirer sur le fil...
La négation prononcé par Brun la fit stopper net. A nouveau, elle demeura en suspend avant de reculer légèrement mais peut être un peu vite, lorsque le point précédent céda sous la tension de ses traits.
Un étrange sentiment d'angoisse mêlé à de la peur se forma dans la poitrine de la jeune femme. Elle ramena un de ses poings contre son sein, comme pour se protéger mais ne quitta pas Brun des yeux.

-Que dis-tu ? demanda-t-elle d'un voix dans laquelle transparaissait un léger rire nerveux. Cela ne peut être vrai.
Son ton se raffermit cependant, de plus en plus convaincue par ses propres pensées.
- Vainqueur est mon cousin, nous sommes du même sang, il se réjouirait qu'un nouveau Loinvoyant ait vu le jour.
Je ne suis pas obligée de lui dire qu'il est de toi si c'est cela qui t'inquiète.

Elle se tut, ne connaissant que trop bien l'amitié qui liait les deux hommes et comprenant parfaitement que Brun préférerait ne pas être mêlé à cela. La Guerre les avait tous changé, qui pouvait bien rester le même après ces terribles affrontements ?
Qui n'avait perdu personne de cher à son coeur en ces temps sombres ? Vainqueur se réjouirait de cette lumière que représentait Espoir, elle en était persuadée.
Alors pourquoi Brun paraissait-il si contrarié ? Elle n'avait nullement évoqué de volonté de rentrer au pays, pourtant, le Maître d'Armes tentait déjà de la dissuader d'ébruiter le secret.
Quel était son but dans le fond ?
Tandis qu'elle le regardait d'un air quelque peu suspicieux, elle inclina légèrement la tête sur le côté, attendant qu'il dévoile ce que dans tous les cas, elle devinerait.


Dernière édition par Acuité Loinvoyant le Ven 4 Aoû - 21:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Ven 4 Aoû - 20:48

Comme il s'y attendait, Acuité ne voulut pas y croire. Il ne pouvait pas lui en vouloir. Cela ressemblait si peu au Vainqueur qu'ils connaissaient - ou croyaient connaître...
- Je ne suis pas obligée de lui dire qu'il est de toi si c'est cela qui t'inquiète.
De cela, il lui en voulut par contre.

- Ça n'a rien à voir avec moi. C'est d'Espoir dont il s'agit, répliqua-t-il, plus sèchement qu'il l'aurait voulu.
Il n'avait pas sacrifié son amitié avec Vainqueur et sa loyauté envers son Roi pour s'entendre accuser de lâcheté - car c'était bien de lâcheté qu'il s'agissait : se couvrir mais laisser Acuité aller au devant de tous les dangers !

Il soupira et reprit plus posément :
- Vainqueur est ton cousin, précisément. Et il n'a toujours pas d'héritier.
Lui-même ne voyait toujours pas en quoi Espoir, sang-mêlé, représentait une menace à la couronne d'un Roi encore jeune, qui aurait certainement une ribambelle d'enfant s'il acceptait enfin de se ranger. Mais ironie du sort, il devait en persuader Acuité.

Comme si cela pouvait donner plus de poids à ses paroles, il saisit la main qu'elle tenait relevée contre son sein, et murmura :
- Il existe une menace, tu le sais. De ton propre chef tu es venue te cacher ici. Et tout à l'heure, tu étais prête à m'abattre. Pourquoi courir le risque, à présent ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Ven 4 Aoû - 21:33

Ainsi Brun s'inquiétait pour son fils. C'était de cela dont il s'agissait dès le début. Il n'avait pas traversé le continent pour elle et s'il s'intéressait à ses projets futurs, c'était pour savoir ou grandirait Espoir.
Elle aurait dû se sentir rassurée et peut-être satisfaite qu'il prenne sa paternité avec tant de sérieux, mais au fond d'elle, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir un petit pincement au coeur. Elle chassa bien vite ce sentiment désagréable et écouta ce qu'il avait encore à lui dire.

Il avait raison, Vainqueur n'avait pas d'héritier. Espoir, même bâtard pouvait être une menace d'autant plus que Béarn possédait également Dévouée. Mais Brun pensait-il vraiment que Vainqueur serait capable de s'en prendre à des bébés ? C'était ridicule, tout bonnement.
Vainqueur était un loup, et un loup pense au bien de sa meute. Un loup ne s'en prend pas à la descendance. Vainqueur était jeune, vigoureux et bien portant, il aurait bientôt ses propres héritiers.

Elle tressaillit lorsqu'il prit sa main dans la sienne, cette soudaine proximité la dérangeait, eux qui n'avaient partagé qu'une intimité de fortune, l'espace d'une nuit où il était saoul.
Elle retira sa main de la sienne, sans rudesse mais sans douceur non plus et répondit à son murmure par une voix pleine d'assurance :

- Je suis venue me cacher ici car je n'avais nulle part où aller. Je venais de prendre la fuite, couverte par Shyrin, je ne pouvais pas rester en Chalcèdes au risque de me faire capturer de nouveau et je ne pouvais pas revenir dans les Duchés, alors que Shyrin colportait l'annonce de ma mort.

Sa voix comme son regard se fit subitement plus lointains.

- Je ne pensais pas arriver ici en vie...

Elle secoua la tête et se confronta à nouveau à son regard :

- J'étais prête à t'abattre parce que tu as eu la stupidité de te présenter comme étant mon père.

Ses lèvres se pincèrent en une moue qu'il reconnaîtrait forcément. Il suffisait d'un Brun Braveterre pour qu'apparaisse une Acuité Loinvoyant.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Ven 4 Aoû - 23:17

Brun secoua la tête. Il ne la comprenait pas.

Ainsi son voyage vers les Montagnes était une mission suicide ? C'est ce qu'elle voulait : disparaître ? Qui se serait lancée seule, enceinte, éprouvée par la torture et la captivité, sur les routes froides et escarpées, sur la route noire ? Et la crue d'Art ? Elle avait dû l'endurer seule sur le bord du chemin. Cette idée le rendait malade.

Et pourquoi pas l'anonymat dans les Duchés ? Son visage n'était pas si évidemment Loinvoyant qu'elle se plaisait à le croire. Sauf quand elle faisait cette mine là. L'avait-elle jamais regardé autrement qu'avec cette mine ?

- Au cas où tu n'aurais pas remarqué, je ne parle pas Montagnard, rétorqua-t-il, puis il s'astreint au silence et à l'immobilité.
Cette histoire de "père" était ridicule. Aurait-elle abattu son père ? Elle aurait abattu un menteur - mais qui aurait menti si mal ? Alors qui était stupide ?

Jadis, il aurait répondu à l'insulte par la bouderie. Il lui brûlait de lui prendre l'aiguille des mains et de se finir lui-même dans un coin. Mais il n'avait pas parcouru la moitié d'un Royaume pour se chamailler avec Acuité fusse-t-elle Loinvoyant. Désormais leurs actes avaient des conséquences. Il était question de vie ou de mort.

- Sois honnête avec moi, dit-il gravement. J'ai dû jurer sur ma vie que je ne vous voulais aucun mal, à Espoir et à toi, avant que tu me laisses entrer ici. Tu as peur. C'est normal d'avoir peur.

Puisqu'il ne pouvait pas la toucher, il la regarda droit dans ses yeux noirs.
- Ne te jette pas dans les bras de Vainqueur comme si cela pouvait te sauver. Fais-moi confiance. C'est moi qui suis venu, pas lui.
A bout d'arguments, il lui demandait un acte de foi. En serait-elle capable ?
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Sam 5 Aoû - 9:29

Acuité leva les yeux au ciel. Par Eda, cette confrontation ressemblait à toutes celles qu'ils avaient eu par le passé, chacun souhaitant avoir le dernier mot, chacun souhaitant avoir raison.
Evidemment qu'il ne parlait pas le Montagnard, elle non plus à son arrivée et pourtant, elle était parvenu à se faire comprendre de Jordken. Cet imbécile aurait pu trouver n'importe quel autre mensonge...mais il ne devait certainement pas s'attendre à ce que Elke vienne lui rapporter ses doutes.

Elle était fatiguée de tout. Cette situation stressante, cette plaie qu'elle ne pouvait pas soigner convenablement puisqu'il persistait d'une manière ou d'une autre à ne pas se laisser faire, de devoir se justifier à ses yeux. Elle avait fait des choix, peut-être pas ceux qu'il lui convenait, mais ceux qu'elle avait pu.
Et de par son absence, il n'avait pas le droit de les lui reprocher.

A son tour, elle le regarda sans ciller mais intérieurement, son coeur tambourinait dans sa poitrine devant la gravité de la discussion. Pitié, qu'il ne l'entende pas.
Elle fronça les sourcils et adopta une position légèrement plus droite, comme pour se donner une contenance.

- Je n'ai pas peur, assura-t-elle le regard sombre.
Mais sa voix la trahit sur la fin en vacillant légèrement.

Souhaitant camoufler cette faiblesse, cet orgueil mal placé, elle reprit rapidement.

- En outre, je ne t'ai jamais dis que je souhaitais rentrer dans les Duchés, alors pourquoi insistes-tu autant sur ce que Vainqueur doit savoir ou non et sur ce que je pourrais lui réclamer ? D’ailleurs, que lui as-tu dis pour entreprendre se voyage ? Car je suppose que le Maître d'Armes ne peut pas être absent des lunes et des lunes du château. Et es-tu bien certain que Shyrin n'a parlé qu'à toi ?

Elle se leva subitement et poursuivit d'une voix agitée :

- Tu m'assures que c'est par le biais de l'Art que je t'ai contacté, malgré moi. Ce qui serait tout bonnement impossible si toi-même tu ne possédais pas un soupçon de magie. Et le rêve d'Art que nous avons partagé par la suite, à Hautegarde le confirme. C'est toi qui l'a initié. Alors raconte moi, raconte moi ce qu'il s'est passé depuis votre retour en Cerf. Et dis moi tout, car entre l'Art, Vainqueur, toi et Shyrin, il y a quelque chose que tu ne me dis pas.

Ses mains tremblaient, soumises à une forme de stress qu'elle n'avait pas connu depuis trop longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Sam 5 Aoû - 12:18

Non, elle n'en était pas capable. Le déserteur n'aurait pas dû se formaliser de cette énième rebuffade. Pourtant un certain désespoir l'envahit. Ils n'y arriveraient pas. Il n'y arriverait pas. Il avait parcouru tout ce chemin et il n'y arriverait pas.

On ne pouvait pas vraiment dire qu'Acuité y mettait du sien. Armée de son seul ego, qui sans doute la tenait debout, elle reculait, comme si la question d'informer Vainqueur ou non n'avait plus d'importance, puis partait dans toutes les directions en empilant les questions. Même son corps était agité. Elle s'agitait, elle tremblait. Elle déversait sur lui l'angoisse même qu'elle niait et il ne pouvait rien faire pour l'apaiser. Acuité était un cheval rétif dont il n'avait jamais été le maître. Il n'avait jamais aspiré à l'être. Il voulait seulement qu'elle cesse de tout piétiner autour d'elle.

Ses dernières paroles l'enfoncèrent d'un cran de plus dans le désespoir.
Il gémit en prenant sa tête dans ses mains.
Il ne pouvait pas croire que son rêve de Hautegarde était un rêve d'Art. Qu'il avait partagé cette horreur avec elle. Qu'elle avait le premier témoin de ses souvenirs malades. Qu'elle avait senti l'odeur des chairs brûlées, qu'elle avait entendu Espoir pleurer derrière une porte, qu'elle s'était vue d'une juvénilité ridicule. Ce rêve était sa phobie d'une vie rangée là où ses parents avaient perdu la leur. Ce rêve était la dernière chose qu'elle aurait dû voir alors que les épousailles devenaient aujourd'hui l'une des portes de sortie.

Ainsi il aurait l'Art ? Il n'avait jamais voulu de cette magie perverse. Et elle ? Était-ce par l'Art qu'elle était si persuadée de ce qu'il omettait ? Tâtait-elle son esprit en tapinois comme Vainqueur lui avait imposé sa présence ? Les Loinvoyant étaient fait du même bois - des bois de cerf avec lesquels ils vous encornaient sans se soucier des conséquences. Cela ne fit que le renforcer dans sa certitude.

- J'ai rendu ma charge au Roi. Ma vie à Castelcerf est terminée. Je suis libre.
Il se leva. Un vide dans le cœur et une couronne d'épines au front ; il ne se sentait pas libre du tout.
- Je sors prendre l'air, dit-il parce qu'il en avait besoin.
- J'aimerais que tu me rendes mes armes, dit-il parce qu'il en avait besoin.

Il attrapa le linge dont elle s'était servie pour essuyer le sang, le pressa sur sa plaie et boita jusqu'à la porte d'entrée, dépassant Espoir sans le regarder. Il se demanda si l'homme serait présent devant la maison, à guetter, à écouter peut-être, comme un espion de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Sam 5 Aoû - 14:59

Lorsqu'il prit sa tête entre ses mains, lorsqu'il se mit à gémir comme un chant d'agonie, Acuité s'immobilisa enfin. D'abord stupéfaite, elle amorça une inspiration hachée pour tenter de reprendre pied, mais la vérité c'est qu'elle était épuisée autant que frustrée.
Elle se sentait suspendu à un fil dont brun tenait l'origine et avec ses explications ou ses silences, il la balançait sans se douter qu'elle était sur le point de simplement tout lâcher.
Une nouvelle annonce acheva de balayer ses dernières forces et elle finit par céder avant de se briser.

Elle le regarda pourtant, tandis qu'il lui indiquait qu'il sortait. Elle le regarda toujours, alors qu'il réclamait ses armes. Elle le regarda encore, de dos, tandis que la porte se refermait sur lui.
Sur l'instant, elle crut que sa poitrine allait imploser. Ses lèvres s'agitèrent pour l'appeler, mais aucun son ne sortit de sa bouche.
Alors, ses jambes tremblèrent un moment plus fort, jusqu'à ne plus vouloir simplement la porter. Brisée, elle se laissa glisser sur le sol et tout ce qu'elle retenait depuis son accouchement jaillit d'un coup. Un long sanglot la secoua entièrement, accompagné d'un cri qu'elle étouffa en portant sa main à sa bouche. Mais déjà, les larmes roulaient le long de ses joues sans espoir de s'arrêter.
Aujourd'hui, tout ce qu'elle avait enfoui au fond d'elle ressortait.
Ses peurs, ses doutes, cet amour qu'elle avait tant convoité et qui avait fini par les détruire tous les deux. Tout était de sa faute à elle.
Brun avait perdu sa vie confortable, son amitié avec le Roi, à cause d'elle. Espoir ne connaîtrait peut-être jamais les siens à cause d'elle encore. Les Montagnards hébergeaient sans le savoir, une menteuse et une manipulatrice.
Elle se rendait compte pour la première fois, de ce qu'elle avait engendré avec ces choix. Un pays en paix certes, mais à quel prix ?
Une chance insolente dont elle avait eu l'opportunité et qui au final, ne lui profitait pas à elle. Pire, qui avait brisé plusieurs personnes.

Avec horreur et dégoût, elle découvrait le monstre qu'elle était à travers le sel dans ses larmes et la douleur dans sa poitrine. Elle ne méritait ni affection, ni même de coeur.
Espoir s'agita et se mit à pleurer, ayant certainement ressenti la détresse de sa mère. Elle le regarda gesticuler un moment puis se borna à sécher ses larmes qui n'en faisaient qu'à leur tête et qui persistaient à rouler encore et encore en un flot vertigineux.
Enfin, elle essuya son visage avec ses manches et s'approcha de son fils. Elle le prit dans ses bras et l'enlaça tendrement. Méritait-elle l'amour sans limite qu'il lui portait ?
Leurs regards se croisèrent et elle se força à sourire à travers les dernières larmes qu'elle réussit enfin à ravaler.
Elle se releva, détacha son gilet et s'installa devant le feu sans se soucier des casseroles qui gisaient toujours sur le sol. Là, elle offrit son sein à son garçon affamé avant de se mettre à le contempler, les yeux rougis par les larmes et la douleur. Naturellement, elle se mit à fredonner une vieille chanson dont elle ne connaissait pas toutes les paroles. Que lui importait ? Les mots n'avaient plus d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Sam 5 Aoû - 19:56

Dehors, personne. La neige, l'orée de la forêt, et de l'autre côté, les tentes colorées jusqu'au grand arbre.

Brun ne s'était pas vêtu. La morsure du froid fut salvatrice. La vue de la neige fut apaisante. Il avait besoin de cela pour réfléchir. Il avait besoin de temps - ils en avaient besoin. La conversation avait été trop dense en émotions. Les affects seuls ne devaient pas s'exprimer. Ils n'allaient pas prendre en quelques minutes les décisions qui détermineraient le reste de leur existence. Après tout, rien ne pressait... Acuité avait dit elle même qu'elle n'avait aucune intention immédiate de rentrer dans les Duchés. Elle pouvait bien rester dans sa tombe imaginaire quelques jours, quelques mois de plus. Jusqu'à ce que Vainqueur vienne aux nouvelles...

Le déserteur frissonna. Le voile noir de son pessimisme se levait un peu, même si les nuages restaient menaçants à l'horizon. Il se sentait mieux, bien que pressé de questions : que devait-il révéler à Acuité ? Avait-il eu tord de lui mentir pour la protéger ? Était-ce vrai qu'il avait l'Art ? Pouvait-elle l'en défaire ?

Il ignorait tout de la détresse qui pleuvait à l'intérieur. Rien ne perça les murs lorsqu'il fit le tour de la maisonnette pour s'assurer du départ de l'homme.

Il boita jusqu'au ruisseau où il s'était rendu, quelques heures plus tôt, pour laver les bandages de sa précédente blessure, éclipsée par la douleur plus fraîche de son front. Il s'agenouilla laborieusement au bord de l'eau et desserra la pression du linge sur sa peau. Le linge était vif mais l'entaille à demie recousue saignait moins. Il savait que ces parties du corps saignaient beaucoup sans risque vital, et ne s'en inquiéta pas, pas plus que de de sa nouvelle figure. Il avait d'autres préoccupations.

Par poignées il appliqua de la neige sur sa blessure, avant de les jeter dans le courant où elles disparaissaient dans un petit nuage rosé. Cela faisait du bien. La douleur était engourdie et son esprit plus clair. Il réalisa qu'il avait faim et envie de chaleur, matérielle et humaine. Il se promit de faire preuve d'une patience renouvelée avec Acuité. N'était-il pas venu pour elle ?

Mais les choses étaient plus compliquées que sa simple volonté de la satisfaire. Devait-il la croire, quand elle assurait qu'elle était forte et sans peur, et lui livrer la vérité crue ? Lui-même la supportait à peine, alors qu'il n'avait qu'entrevu Espoir. S'il lui disait tout... elle allait mourir d'angoisse et Vainqueur allait mourir dans son cœur. Et lui ? Lui allait sans doute mourir pour elle aussi, car il était le porteur et l'outil du message, parce qu'il était l’œil et le bras traitre de la couronne, bien qu'il eut retourné la veste de sa loyauté. Croirait-elle que désormais il se battait pour elle ? Devait-il attacher son mouchoir à sa lance comme dans les romans pour jeunes filles ? Mais il n'avait même plus un poignard, seul un couteau de cuisine. Piètre chevalier en vérité.

Il était trop tôt pour choisir. Il devait se concentrer sur le quotidien de leur survie. D'abord, se relever, s'abriter, se réchauffer, se soigner, se restaurer. Dormir avant la veille.

Fort de ces résolutions pratiques, il rentra, tapant les pieds sur le perron pour faire tomber la neige et l'avertir de sa présence. Acuité ne chantait plus, mais elle n'avait pas bougé. Il ne vit pas ses yeux rouges, car elle ne le regardait pas. Elle regardait Espoir qu'elle tenait dans ses bras.

Brun resta sur le seuil, sans bouger, de peur que cette vision ne s'envole. Elle valait à elle seule le prix du voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Sam 5 Aoû - 20:43

Les yeux bruns de l'enfant la contemplaient, comme si elle était la plus belle créature du monde. Ses longs cils ne papillonnaient presque pas, comme fascinés par la vision de celle qui le nourrissait. Goulûment, il tétait fort et pressait de ses petits doigts boudinés la rondeur du sein pour en obtenir toujours plus. Acuité l'observait, un sourire flottant sur les lèvres. Ses yeux rougis et légèrement bouffis, son nez et ses lèvres ayant subi les mêmes conséquences d'un chagrin trop longtemps contenu lui donnaient des allures de femme ni belle ni vilaine. Elle portait simplement sur elle la tristesse et la détresse d'une femme à bout de forces, perdue mais qui persistait à demeurer sans faille pour le bien-être d'une seule personne.
Pourtant, combien de failles comportait-elle ? Suffisamment pour que sa carapace vole en éclat. La Guerre, la torture, la fuite, le voyage, cet étrange événement qui l'avait laissé inconsciente durant des jours sur le bord du chemin, l'accouchement, en moins d'une année, elle avait vécu plus que certaines personnes en une vie et elle était fatiguée, tellement fatiguée.
Certes, elle avait dit à Brun voir toutes ces expériences comme des bénédictions des Dieux, mais au fond d'elle même, son corps jusqu'à son âme semblaient brisés.
Elle persistait cependant à se maintenir, à se guérir pour Espoir.

L'irruption de Brun dans les Montagnes l'avait ébranlé et elle ne comprenait toujours pas pourquoi il avait effectué ce voyage, quand il aurait pu continuer à mener sa vie comme avant. Elle s'était effacée en partie pour qu'il puisse avoir la chance de rester celui qu'il était.
Une nouvelle inspiration hachée lui fit ravaler un sanglot et à nouveau, elle se borna à rester digne devant son fils. Elle se força à sourire, même si ses lèvres tremblaient. Les yeux d'Espoir se fermèrent petit à petit, et la pression qu'il exerçait sur sa poitrine se calma. L'enfant s'endormait, l'estomac bien plein et contenté.

Lorsqu'elle entendit la porte d'entrée, elle cessa son chant et rajusta sa chemise qui avait tendance à descendre plus que nécessaire dans son dos. Elle ne voulait pas qu'il puisse voir les marques des coups de fouet, imprimés comme un seul arbre aux multiples ramures même si certaines remontaient non loin de sa nuque ou de ses épaules.
Elle ne parla pas, ni même ne le regarda, attendant patiemment que le bébé s'endorme d'un sommeil profond. A aucune moment, elle ne le quitta des yeux, préférant éviter ceux de Brun, qui remarquerait sans l'ombre d'une hésitation, son visage ravagé par les larmes.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Sam 5 Aoû - 23:22

Lorsqu'il devint évident qu'Acuité évitait son regard délibérément, le déserteur se dit qu'il était peut-être impudique de sa part d'assister à cette scène.

Quittant son immobilité contemplative, il s'éloigna vers la cuisine pour ranger les casseroles. Mais le bruit des ustensiles contre le métal ou le bois lui parut vite insupportable ; il ne voulait pas troubler le bien-être de la mère et l'enfant. Il hésita à se rapprocher du feu pour sécher ses genoux glacés, mais la chaleur bienfaisante pouvait aussi réveiller la douleur de son front - et, une fois de plus, il ne voulait pas perturber Espoir et Acuité. Il aurait pu se servir à manger, il en avait très envie, mais cela lui paraissait incroyablement malpoli. Alors il resta là sans rien faire.

D'abord gêné par cette oisiveté, il finit par s'absorber dans la contemplation des flammes. L'apaisement coulait sur lui comme auparavant l'angoisse. L'air avait odeur de feu, d'herbes et de lait. Appuyé contre les meubles de cuisine, il laissa ses pensées divaguer. Sans s'en rendre compte, il se remit à fredonner cette berceuse des temps anciens qui l'avait accompagné au long de son voyage - de la voix basse et indistincte de ceux qui ne chantent pas pour les autres.

Le hasard voulut que ce soit la même ballade qu'avait chantée Acuité.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Dim 6 Aoû - 14:58

Acuité ressentait l'agitation de Brun. Il se mouvait dans le cabanon mais ses faits et gestes semblaient n'avoir aucun but précis comme s'il ignorait quoi faire de ses dix doigts.
Que devait-il faire de toute façon ? Avec ses blessures il aurait mieux fait de s’asseoir voire même de s'allonger et de se reposer. De ce dont elle se rendait compte, il rangeait un peu le bazar que son affrontement avec Kex avait laissé, puis finit par se planter raide comme un piquet face au feu, non loin d'elle et d'Espoir.
Elle préféra ne pas bouger et ne pas amorcer quoique ce soit mais bientôt, elle reconnut le chant que l'homme s'était mis à fredonner. C'était le même qu'elle chantait quelques instant auparavant.
Stupéfaite, elle releva son visage vers lui, la bouche entrouverte et elle se souvint alors de la première fois où elle avait entendu ce chant.
C'était juste après sa perte de connaissance au bord du chemin, en venant ici. Ou peut-être juste avant ? Elle n'arrivait pas à vraiment clarifier ce sentiment ni même un moment précis, mais une chose était certaine, ce chant lui avait été insufflé par le biais de l'Art, alors comment Brun pouvait-il le connaître ?
Elle n'osa cependant pas lui poser la question, n'ayant plus le courage d'essuyer une nouvelle dispute ou incompréhension. La douleur était déjà suffisamment vive au fond d'elle.

Espoir finit par s'endormir profondément et elle reporta son attention sur lui en le sentant lâcher prise. Sa petite bouche téta dans le vide deux fois alors qu'il venait de relâcher le sein nourricier et ses petits poings se serrèrent juste à côté de son visage aux traits détendus. Il ressemblait à Brun, c'était indéniable.
Elle aurait du se lever, elle aurait dû se hâter de refermer sa chemise pour masquer son sein, mais elle se sentait comme paralysée par la situation. Elle voulait fuir et se cacher, elle voulait pleurer, encore.
Dans un effort qui lui parut surhumain, elle réussit enfin à quitter le siège qui la portait.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Dim 6 Aoû - 17:44

Le regard du déserteur dut dériver vers Acuité, car il croisa son regard stupéfait et réalisa qu'il fredonnait. Alors il s'arrêta.

Elle avait l'air très surprise. Peut-être ne l'avait-elle jamais entendu chanter - ce qu'il ne faisait guère en dehors des tavernes à une heure avancée, ou dans les rangs serrés à la gloire des Duchés. Ou peut-être était-ce inapproprié. Il ne savait guère ce qui était approprié ou non dans une cabane à l'autre bout du monde, en présence d'une femme qu'il avait connue intimement mais dont il ne pouvait prévoir la moindre réaction. Sans doute était-il de bon ton de se détourner tandis qu'elle se rhabillait.

Il se détourna donc, troublé davantage par la vue de ses yeux que de son sein. Des yeux noirs délavés. Elle avait pleuré.

Il tâcha de se souvenir des méchantes paroles qu'il aurait prononcées mais ne trouva rien que leur incompréhension mutuelle. Sans doute avait-elle comme lui cédé au désespoir de leur situation inextricable. Il s'était suffisamment blâmé après sa fuite et sa "mort" pour ne pas endosser d'emblée cette nouvelle faute. Les femmes enceintes avaient leurs humeurs, disait-on ? Peut-être aussi les jeunes mères, pour ce qu'il en savait.

Appliqué à regarder ailleurs, il l'entendit s'éloigner vers la chambre, pour coucher Espoir, sans doute. Midi devait être atteint, l'heure de la sieste suivait. Le ventre du déserteur gargouilla violemment. Il était douloureux d'être vivant.

Tant que le petit ne dormait pas, il acheva d'empiler les casseroles. Acuité réapparut, il la regarda, circonspect, ne sachant trop ce qu'il devait dire ou faire. Il lui paraissait risqué d'essayer de la consoler. Elle ne supporterait sans doute pas son contact ni sa sollicitude, et il n'était pas doué pour ça. Mieux valait épargner son ego en faisant comme si de rien n'était, respectant la femme forte qu'elle était - ou voulait être.

- Aurais-tu un miroir ? Je vais finir ça, dit-il en désignant vaguement son front, comme s'il s'agissait de la dernière des corvées.
Et c'en était une, une corvée dont il voulait l'épargner. D'abord la cuisse, ensuite ça... Il ne voulait pas l'immobiliser à son chevet comme une garde-malade - même si de ces blessures elle était en partie responsable, ce qu'il se garderait bien de lui rappeler.

- Ensuite nous pourrions partager un repas. Et parler, quand tu voudras. D'accord ?
Il avait beau prétendre ne pas tenir compte de ses larmes, sa voix était différente, plus basse et plus caressante.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Dim 6 Aoû - 22:04

Acuité avait profité du sommeil d'Espoir pour lui changer son lange, puis elle l'avait couché dans son berceau de bois et recouvert d'une petite couverture de laine. Bien bordé, elle l'avait encore contemplé quelques minutes, repoussant ainsi le moment de se retrouver à nouveau seule avec Brun.
Elle n'arrivait toujours pas à réaliser qu'il était là, bien là. Cette situation la dépassait, car à aucun moment elle n'avait ne serait-ce qu'envisagé qu'il puisse la retrouver ici.

Elle inspira profondément, et s'avança vers la porte sur laquelle elle posa sa main. Et si elle flanchait ? Et si elle se mettait à pleurer devant lui ? Il en était hors de question, elle ne se le pardonnerait jamais.
Forte de sa conviction, elle ouvrit la porte et la repoussa derrière elle, sans fermer le loquet. Là, elle rajusta son gilet sur sa chemise déjà replacée et resta engluée sur le seuil de la pièce. Les éléments de la cuisine semblaient avoir retrouvé leurs places, Brun se tenait debout, il la regardait autant qu'elle le regardait. Ses propres pieds semblaient ne plus vouloir lui obéir et elle mit un temps fou à bouger. Ne sachant que dire, elle se contenta d'avancer en direction de la petite cuisine. Elle déposa le lange souillé, replié dans un seau d'eau, pour aller le laver plus tard car elle en avait toujours plusieurs d'avance.

Heureusement, Brun rompit le silence. A nouveau, elle se tourna vers lui et le dévisagea tandis qu'il lui demandait un miroir pour finir la suture. Elle fut ensuite surprise, qu'il lui propose de partager un repas et une discussion. Cela ne lui ressemblait pas et elle se méfia instantanément. Tel un animal plus inquiet qu'effrayée, elle plissa légèrement les yeux en inclinant la tête, cherchant à comprendre pourquoi il employait un ton si doux. Lui avait-il déjà parlé ainsi ?

Elle récupéra le broc d'eau puis saisit un nouveau linge propre qu'elle déposa sur la table.

- Il n'y a pas de miroir ici, répondit-elle simplement. Assied-toi, je m'en occupe. Je ferais vite.

Le besoin de le préciser s'était imposé en elle, pour leur éviter un nouveau moment trop embarrassant. En effet pas de miroir ici. Le seul moyen pour elle de voir à quoi elle ressemblait à peu près, restait le ruisseau non loin. Elle s'y était habitué.

- Je profiterais de la sieste d'Espoir pour aller te quérir un nouvel onguent. Pendant ce temps tu pourra manger puis te reposer si tu le souhaites.

Conserver un ton neutre, ne pas vaciller. Au fur et à mesure qu'elle prononçait ces mots, elle se concentrait autant que possible pour ne laisser paraitre aucune émotion. La peur de flancher lui vrillait les boyaux. Elle avait besoin de prendre l'air, elle avait besoin de voir Kex pour comprendre ce qu'il lui avait pris et puis, pour s'excuser aussi, de sa réaction si froide...
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Lun 7 Aoû - 11:53

Brun acquiesça et alla sagement se rassoir. Concentrée, Acuité finit les points qui manquaient. Ses mains ne tremblaient plus. Le silence qu'ils observaient ne divertit pas le déserteur de la douleur, modérée par l'engourdissement de sa plaie. Quand Acuité reposa l'aiguille, il se retint de porter ses mains à son front pour tâter l'entaille refermée. Il était sûr qu'elle avait fait du bon travail. Il serait aussi net que possible. En vérité, il avait drôle d'allure avec son front boursouflé, sa barbe taillée aux ciseaux et ses vêtements trop grands, tachés au col.

Acuité s'éloigna vite, rangeant son matériel puis rassemblant sur la table les provisions prêtes à consommer.
- Merci, dit le déserteur en se relevant.
Pour les soins, la nourriture et ce moment d'apaisement.

Il était soulagé que ces premiers soient terminés, se retenait de se jeter sur la seconde et aurait aimé que ce dernier dure un peu plus longtemps. Manger et dormir lui paraissait un programme plus que satisfaisant, mais il y avait des choses simples dont il aurait aimé parler encore avec elle. Cet onguent ne lui paraissait pas urgent. Il se doutait qu'il n'était qu'un prétexte, qu'elle avait sans doute besoin de "prendre l'air" comme lui auparavant. Elle allait probablement sécher ses larmes auprès de la petite montagnarde ou de l'homme qu'elle avait chassé, songea-t-il tristement.

Elle était libre, elle était autonome et il lui pesait déjà de vivre à ses crochets.

- Puis-je rester quelques jours ? Le temps de bâtir un abri ? demanda-t-il par pure forme, car il ne savait pas trop comment il pourrait faire autrement.
Cet abri qu'il pourrait se bâtir n'aurait rien des conditions de confort de la maison, mais il serait chez lui. Il n'allait pas dormir dans le lit d'Acuité et manger son pain quotidien. L'idéal aurait été qu'il puisse se procurer l'une de ces tentes montagnardes, et une réserve de nourriture jusqu'à ce qu'il soit capable de chasser.
- Les gens d'ici acceptent-ils l'argent de Duchés ?

Pour cela il allait devoir sortir de sa cachette, ce qui ne lui avait pas réussi jusqu'ici. La petite montagnarde l'avait conduit sur la route de sa mise à mort, et Kex était allé le débusquer jusque dans son terrier. Peut-être même allait-il devoir mendier son séjour au seigneur des lieux ? Il savait si peu comment cette société était organisée.

- Comment dois-je me présenter ?
Il s'était trouvé un nom d'emprunt. Le plus simple lui paraissait de s'annoncer comme le père d'Espoir ; son séjour s'en trouverait légitimité, mais Acuité accepterait-elle ? Il s'était déjà trompé en se présentant comme son père à elle. Avait-il l'air assez vieux pour cette couverture ? Elle le mettait plus mal à l'aise encore, songea-t-il en se grattant la barbe.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Lun 7 Aoû - 13:31

Dans le silence, Acuité travaillait mieux. Elle tachait de ne se concentrer que sur la suture qu'elle était entrain d'effectuer et sur rien d'autre. Ni sur les cheveux courts de Brun, ni sur sa barbe mal taillée, ni même sur les rides qui s'étaient creusées au coin de ses yeux ou des cernes sombres qui témoignaient de moments difficiles, certainement liés à la Guerre. Si l'Art avait vieillit Acuité, la Guerre s'était chargé de Brun.

Elle observa quelques secondes le travail qu'elle venait de fournir, relativement satisfaite. Il faudrait un onguent et un bandage durant les premiers jours, afin de faciliter la cicatrisation, ce qui confirma sa volonté d'aller en quérir un auprès du meilleur soigneur qu'elle connaissait.
Elle se releva donc et ramassa tout son matériel pour le ranger ou le nettoyer, puis revint avec un peu de viande séchée et quelques pains aux herbes. Il devait bien rester un bout de fromage par là. Elle était entrain de le chercher, lorsque Brun reprit la parole, lui demandant le gîte pour les jours à venir. Elle stoppa ses gestes et se retourna face à lui, surprise.

Il poursuivit mal à l'aise, réalisant certainement dans quoi il venait de mettre les pieds. Personne dans les Duchés n'apprenait le mode de fonctionnement des Montagnards. Il ignorait tout du peuple qui les avait accueillit, comme elle, il y avait encore quelques mois.
Acuité lissa sa tunique devant elle avant de s'appuyer sur le rebord du plan de travail. Elle croisa les bras et observa Brun quelques instants. Elle aussi se sentait prise de court alors elle agirait avec le plus de logique. Brun était blessé par sa faute, elle se sentait donc responsable de son état et de son quotidien.

- Tu vas rester ici, cela me semble évident, lâcha-t-elle en haussant les épaules.

Elle décroisa les bras et appuya ses paumes sur le plan de travail derrière elle.

- Si dormir au sol est trop douloureux, tu peux prendre mon lit cela ne me dérange pas.


Et c'était vrai.

- Les Montagnards n'ont pas d'argent, ils utilisent le troc. Et pour l'instant, tu n'as rien à leur échanger, ajouta-t-elle pour appuyer sa proposition. Et puis, ça te permettra de faire plus ample connaissance avec ton fils...tu es là pour ça n'est-ce pas ?

Sa voix s'était faite plus douce. Par Eda, comme elle souhaitait ne pas se tromper.

- Alors présente toi comme son père, voilà tout. Et ne t'inquiète pas, les chyurdas ne jugent pas.

Cela aussi, c'était la vérité. Avec les mensonges qu'elle avait raconté, les habitant de Jhaampe ne seraient que trop contents d'apprendre que la petite famille était réunie. La ressemblance entre le père et le fils effacerait de toute manière les moindres doutes quand à sa légitimité.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Lun 7 Aoû - 22:12

Rester ici ? Il n'avait pas osé le demander. Cela paraissait à la fois plus simple et plus compliqué. Vivre avec Acuité (et un bébé !) dans un si petit espace ? Ils allaient devoir cohabiter en bonne intelligence.
Brun n'avait jamais cohabité avec personne - la camaraderie entre soldats ne comptait pas, n'étant pas un modèle transposable ni permanent. La chose lui paraissait comme un défi.
Bah ! Ne suffisait-il pas de partager les tâches quotidiennes et de respecter l'espace de chacun ? Non, il ne lui prendrait pas son lit, et blessé ou pas, il apporterait sa pierre au modeste l'édifice tant que la situation durerait. Combien de temps ? Il n'en avait aucune idée.

- ... tu es là pour ça n'est-ce pas ?
Tiré de ses réflexions par cette question cruciale, le déserteur garda le silence. Mieux valait ne rien dire que de dire mal ou de mentir. Aurait-ce été mentir ? Il n'avait jamais vu les choses sous cet angle. Pouvait-on seulement "faire la connaissance" d'un si jeune enfant ?
Une chose était sûre : il était venu pour aider Acuité - assumer sa responsabilité, porter sa part du fardeau. Si l'aider signifiait s'occuper d'Espoir, il le ferait volontiers, bien que ce domaine ne soit pas celui où il se rendrait le plus utile. Il n'était même pas sûr de savoir comment faire.
Mais ça non plus, s'encouragea-t-il, ne devait pas être sorcier. Il se débrouillerait.

Un peu inquiet malgré tout, il regarda Acuité s'habiller pour sortir.
Les choses paraissaient si simples comme elle les présentait. Ils n'avaient qu'à faire semblant d'être une famille normale. Il se demanda si la petite montagnarde et l'homme au poignard savaient qu'ils n'étaient pas une famille normale. Acuité - Alisel - mentait-elle à tous ? Que leur avait-elle dit ?
- Quel est mon nom ? demanda-t-il à la porte où il l'avait suivie.
Il pouvait en inventer un, mais il fallait que cela colle avec son récit.
Le déserteur attendit impatiemment son baptême des Montagnes.
Revenir en haut Aller en bas
Acuité Loinvoyant
Cinq-Duchés
Fille aînée du Duc de Béarns
avatar

Messages : 1039
Date d'inscription : 06/01/2012
Age : 35

Feuille de personnage
Fonction: Artiseuse en formation
Âge: 19
DC: Vainqueur Loinvoyant, Taebryn Ruderacine

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Mar 8 Aoû - 9:26

Elle acheva de placer sa peau de bête sur ses épaules, pour affronter le froid. Le vent s'était levé. Brun ne disait rien, comme s'il réfléchissait aux propos qu'elle venait de prononcer. Pouvait-elle vraiment laisser Espoir avec lui ?
Il lui avait donné sa parole et elle savait qu'il n'était pas un menteur.
Soudain, alors qu'elle s'apprêtait à franchir la porte, il la rejoignit et lui demanda le nom qu'elle lui avait donné. Bien sûr, il voulait coller à la version qu'elle avait donné aux Montagnards. Serait-il vexé qu'elle ait éludé la question tant de fois, arguant que cela était trop douloureux pour elle d'y revenir.

Elle se borna à sourire tristement.
- Je n'en ai pas donné. J'ai dit qu'Espoir était né d'une union illégitime et que mon père ne l'aurait pas accepté. Ils savent que je m'en suis rendu compte durant la Guerre, c'est pourquoi je ne suis pas rentrée chez moi. Devant la douleur affiché durant mon récit, aucun n'a insisté pour savoir.

Sauf Kex évidemment, mais il y avait peu de chance que ces deux là se revoient.

- Je serais de retour avant le réveil d'Espoir, affirma-t-elle avant de sortir.

Le vent glacial pénétra dans la cabane le temps qu'elle passe le seuil et elle referma rapidement afin que le foyer ne perde pas trop sa chaleur.
L'air froid lui fouettait le visage, mais ce n'était rien, en comparaison avec ce qu'elle allait devoir affronter à présent.
Si les habitants pensaient qu'Alisel avait retrouvé le père de son enfant, son amour interdit, comment allaient-ils réagir ? Brun et elle devraient-ils vraiment jouer le jeu ? Par Eda...tout mais pas ça.
Elle aurait dû leur dire que le père était décédé et que Brun était son oncle ou quelque chose comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Mar 8 Aoû - 19:53

Le déserteur se retrouva nez à nez avec la porte. En boitant vers la cuisine, il réfléchit à la version d'Acuité. Tout était vrai, sauf qu'ils n'étaient pas unis. C'était pire, en un sens. Il essaya d'imaginer la tête de Glace Loinvoyant s'il apprenait un jour (prochain ?) que sa précieuse petite Duchesse avait convolé (et procréé !) avec "la main gauche mal dégrossie" de Vainqueur, comme il l'avait appelé jadis. Il renonça vite. Il ne savait pas si c'était tragique ou drôle, sans doute un peu les deux... mais il n'était pas prêt à rire de la situation.

Se faisant aussi discret que possible, il entra dans la chambre pour vérifier qu'Espoir était bien endormi. Après une brève hésitation, il se pencha au dessus du berceau. C'était la première fois qu'il voyait son fils, ou plutôt le regardait. Il trouva qu'il ressemblait à sa mère, même s'il ne pouvait pas voir ses yeux (noirs ?). Il s'attribua seulement le mérite de ses cheveux bruns. Un parfait petit Cervien. Oui, il était parfait ! Comment pouvait-on vouloir du mal à une si petite chose ?

Cette pensée lui était intolérable. Elle serait plus intolérable encore à sa mère. Pour la seconde fois depuis son arrivée, le déserteur jura. Il se jura à lui-même qu'il garderait la vérité par devers lui. Acuité ne sentirait pas la mort planer comme une ombre répugnante au dessus de son nouveau-né. Il prendrait sur lui de les protéger. Et si pour cela, il fallait demander de l'aide à cet homme - Kex - s'il fallait lui demander de fuir avec eux, loin de l’œil de Vainqueur, il s'y résoudrait.

Froidement résolu, il quitta la chambre. Avala tout ce qu'Acuité avait sorti pour lui. L'outre de gnôle n'avait pas bougé, et il la regarda en chien de faïence pendant un bon quart d'heure avant de céder plutôt à l'appel du sommeil. Oubliant sur la table les rares miettes qu'il n'avait pas mangées, il traîna les pieds jusqu'à la chambre et s'allongea sur le lit. Le lit sentait bon - il ne la connaissait pas assez pour reconnaître l'odeur d'Acuité. C'était si confortable. Il s'endormit avant d'avoir pu faire l'inventaire de ses douleurs.



Le hasard:
 


Dernière édition par Brun Braveterre le Mer 9 Aoû - 19:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Le Conteur
Maître Vérichanteur
avatar

Messages : 823
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Mar 8 Aoû - 19:53

Le membre 'Brun Braveterre' a effectué l'action suivante : Le hasard en action


'Hasard 6' : 6, 1
Revenir en haut Aller en bas
Brun Braveterre
Cinq-Duchés
Maître d'armes
avatar

Messages : 1532
Date d'inscription : 17/06/2011
Age : 28

Feuille de personnage
Fonction: Maître d'armes
Âge: 29 ans
DC: Heidi Jambeleste, Cendre, Vaillant Fructurive, Iris, Shane, Luve Fanel, Jordken, Nielsen

MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   Mer 9 Aoû - 19:49

EDIT du dernier post.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles [janvier 11 - libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles [janvier 11 - libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Premières lettres et retrouvailles [Libre]
» Des retrouvailles tragiques...
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Les disparus du 12 janvier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Terre des Anciens :: 
 :: Flashback
-